Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 septembre 2015 4 10 /09 /septembre /2015 11:59
Agnès et Marcel à Consolation -hôtel, restaurant- photos J.P.Bonnel - Tableau d'Alain Vilacèque, peintre à Collioure
Agnès et Marcel à Consolation -hôtel, restaurant- photos J.P.Bonnel - Tableau d'Alain Vilacèque, peintre à Collioure
Agnès et Marcel à Consolation -hôtel, restaurant- photos J.P.Bonnel - Tableau d'Alain Vilacèque, peintre à Collioure
Agnès et Marcel à Consolation -hôtel, restaurant- photos J.P.Bonnel - Tableau d'Alain Vilacèque, peintre à Collioure
Agnès et Marcel à Consolation -hôtel, restaurant- photos J.P.Bonnel - Tableau d'Alain Vilacèque, peintre à Collioure

Agnès et Marcel à Consolation -hôtel, restaurant- photos J.P.Bonnel - Tableau d'Alain Vilacèque, peintre à Collioure

Collioure - L'ermitage de Consolation, portraits d'Agnès Cerdan et de Marcel Marty 

 

 

 

 

 

Un lieu calme, convivial, avec hôtel, restaurant, emplacements pour des grillades, paradis pour les grands jours : mariages, fêtes…

 

 

 

Ce couple sympathique gère le site paradisiaque de Notre-Dame de Consolation, sur les hauteurs de Collioure, depuis deux ans. Marcel Marty, originaire de Collioure, était déjà gérant en 2003/2004. Militaire, puis viticulteur, il est revenu à Consolation pour l'amour du lieu, des pierres, pour profiter du contact avec les gens : 

"On a ici un brassage de personnes intéressantes, déclare-t-il. Elles viennent du monde entier, de Colombie, d'Australie, de Californie, récemment…"

 

 

Marcel est passionnant car il connaît bien l'histoire de Collioure : les visiteurs sont contents d'avoir un interlocuteur savant, plutôt qu'un simple hôtelier ! En effet, M. Marty a dans sa famille des personnalités célèbres, tel l'abbé Eugène Cortade, érudit, historien de Collioure et ancien président de l'Association de l'Ermitage, reprise par sa soeur Andrée jusqu'en janvier 2015. Andrée Cortade, âgée à présent de 80 ans, est une mémoire essentielle de Collioure et de cet ermitage tranquille, lieu de méditation et de repos parmi les arbres protecteurs…

 

La compagne de Marcel est Agnès Cerdan; cette jeune femme dynamique est de la famille de Marcel Cerdan : son grand-père était un cousin de l'ancien boxeur, mort jeune dans un accident d'avion (*); ils habitaient dans le même quartier de Casablanca, au Maroc. Agnès est originaire de Bordeaux, mais elle habite dans la région depuis très longtemps; elle y rencontre Marcel et le suit pour cette belle aventure à Consolation…

 

Le couple gère donc le restaurant et l'hôtel, composé de onze chambres (de 55 à 75 euros pour deux personnes, petit-déjeuner compris). Par rapport à l'ancienne gestion, il a apporté la possibilité de se restaurer le soir (20 euros, plat, dessert; une personne vient s'occuper des repas et le couple fait venir des groupes, du département ou de l'extérieur); ce qui est nouveau, aussi, ce sont les concerts (par exemple, le 1er août, soirée théâtre), la privatisation du site pour les mariages, baptêmes…et surtout l'ouverture du lieu durant toute l'année. 

 

 

Se restaurer dans ce petit paradis ! Prendre son café sur la terrasse, avec vue sur la mer, Collioure se montrant au loin, perdue dans l'infini du ciel et de la mer… Paradis du bien vivre et du bien manger maison, aussi, avec des salades, des omelettes, des tapas, des glaces, des clafoutis aux fruits de saison, toutes ces merveilles préparées par Agnès !

 

Le couple voudrait développer le système des chambres d'hôtes, avec des produits du terroir, mais, pour l'instant, l'association de l'Ermitage de Consolation s'y oppose. Sans doute, pour ne pas dénaturer le site, sans doute (il y eut le précédent de l'installation de la réception avec bar et appartement privé, à l'entrée, à droite…) et préserver le calme du site. 

 

Ici, Agnès et Marcel ne manquent pas d'arguments pour attirer les visiteurs : lieu retiré, ombragé, absence de voiture sur le site (seules les deux roues sont autorisées pour se garer); le succès est là : le 15 août prochain, un rassemblement de scooters aura lieu ici : deux cents personnes vont manger sur la place du bas. A ce propos, pour les emplacements, il faut réserver un espace barbecue, des grilles : l'entrée est de un euro par personne, jusqu'à 25; ensuite, c'est deux euros pour les groupes au-delà de ce chiffre : il s'agit d'entretenir le site, nettoyer, sortir les containers, s'occuper des toilettes…

 

Les grands jours de Consolation, ce sont le premier mai et le 18 août (**) : six cents personnes s'installent sur les aires de pique-nique, les fanfares restant sur la terrasses; ces deux jours de liesse sont ponctués par une messe, l'intervention d'une cobla sur la place, la prestation d'une fanfare devant le bar. Le 8 septembre est important aussi car c'est la fête de la Vierge…

 

 

 

Jean-Pierre Bonnel 

 

(envoyé au journal L'Indépendant début juillet, non publié)

 

- - -

 

(photo JPB, d'Agnès et de Marcel)

 

- - -

 

 

(*) Le livre du romancier Adrien Bosc retrace, dans une belle écriture, les derniers moments de ce destin tragique ( Constellation, édition Stock, Paris, 2014, 18 euros).

 

(**) La littérature s'est emparée du site de Consolation. Le livre La Dame de Consolation, polar psychologique, est en vente à la réception (10 euros). 

 

Il faut noter le texte intéressant de Jean Carroitg, dans Collioure, proche et lointain, portraits, chroniques (Editions Massana, n°50, 1990) , évoquant la fête de Collioure se terminant, selon la tradition, à Consolation : "Le dernier jour de fête, on quittait Collioure pour ND de Consolation. De bon matin, avant la chaleur, les femmes, les paniers de provision aux bras, les hommes, les fagots de sarments sur le dos et les grills à la main, les enfants en tête, lentement, calmement, on se dirigeait vers l'ancien ermitage…Au fond de l'allée, un site enchanteur… Ite misa est, disait le curé. C'était l'heure du "fil" (de l'anis, du pastis)…moment convivial, presque sacré…"

 

 

- - -

 

Contacts : 04 68 82 17 66 - 06 16 32 39 32 - 06 09 93 88 20 -

Site : ermitage-de-consolation.com

ermitagedeconsolation@gmail.com

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans lieux insolites
commenter cet article
9 septembre 2015 3 09 /09 /septembre /2015 11:09
Clara Claus, exposition à Collioure, Château royal (11 septembre/20 octobre)
Clara Claus, exposition à Collioure, Château royal (11 septembre/20 octobre)

Clara Claus, exposition à Collioure, Château royal (11 septembre/20 octobre)

 
 
Lieu insolite
 
   Visite à l'Aquarium de Banyuls de la Marenda (Banyuls sur mer)
 
 
 
 
Au labo Arago, CNRS sur mer, la ronde frénétique des daurades grises donne, au visiteur des longues plaines de la Beauce, le mal de mer !
 
 
Beaucoup de poissons s'agitent dans le bocal : leurs cages de verre semblent de bien petites Méditerranées !
 
D'autres, monstres déchus dans le cirque des hommes, demeurent impassibles : pieuvres avachies sur leur rocher ou, méprisantes, indifférentes au spectacle des étranges visages collés contre la vitre, le nez épaté, l'air pas toujours rassuré, les rascasses-caméléons, couleur d'algue ou de sable, et la murène bavarde, avec sa longue queue enfilée dans une gargouille…
 
Le congre unique -c'est bien inique pour les affaires sexuelles !- semble timide, avec la tête sous un récif !
 
 
Ou bien ne veut-il pas voir les incessants spectateurs des sombres  galeries..?
En effet, on trouve toujours plus congre que soi !
 
 
Vous serez enchanté par le théâtre de ce monde marin !
 
Le public est dans le noir, les acteurs dans les bulles lumineuses.
 
 
Parfois, le fond du décor est bleu, pour les cars annonçant les sardines oubliées ainsi que leurs cousins maquereaux.
Trop vrais, trop beaux, dans cette Méditerranée de pacotille…
 
Vous contemplez les vieilles armures des langoustes, la mécanique agressive du homard, l'infatigable bernard-l'ermite…
 
Vous vous demandez pourquoi ces bêtes ne se lassent pas de vivre dans cet espace restreint…
 
Voici la sarabande des cageots et des galets.
 
Peut-être est-il permis de se demander qui regarde, qui…Qui est le vrai voyeur..? Qui est collé à la vitre..? Qui est à l'intérieur, ou à l'extérieur..?
 
 
Le gros cageot, dans un coin, semble bouder : il aura cassé tous ses ballons, ces oursins morts en morceaux, parmi les algues…
 
 
Et si, en fin de compte, j'admettais que c'est le poisson qui écrit, ici et maintenant..? Le seran-écriture, ce scribe barbouillé de lignes moires…
 
 
Jean-Pierre Bonnel

 

Lieu insolite

 

   Visite à l'Aquarium de Banyuls de la Marenda (Banyuls sur mer)

 

 

 

 

Au labo Arago, CNRS sur mer, la ronde frénétique des daurades grises donne, au visiteur des longues plaines de la Beauce, le mal de mer !

 

 

Beaucoup de poissons s'agitent dans le bocal : leurs cages de verre semblent de bien petites Méditerranées !

 

D'autres, monstres déchus dans le cirque des hommes, demeurent impassibles : pieuvres avachies sur leur rocher ou, méprisantes, indifférentes au spectacle des étranges visages collés contre la vitre, le nez épaté, l'air pas toujours rassuré, les rascasses-caméléons, couleur d'algue ou de sable, et la murène bavarde, avec sa longue queue enfilée dans une gargouille…

 

Le congre unique -c'est bien inique pour les affaires sexuelles !- semble timide, avec la tête sous un récif !

 

 

Ou bien ne veut-il pas voir les incessants spectateurs des sombres  galeries..?

En effet, on trouve toujours plus congre que soi !

 

 

Vous serez enchanté par le théâtre de ce monde marin !

 

Le public est dans le noir, les acteurs dans les bulles lumineuses.

 

 

Parfois, le fond du décor est bleu, pour les cars annonçant les sardines oubliées ainsi que leurs cousins maquereaux.

Trop vrais, trop beaux, dans cette Méditerranée de pacotille…

 

Vous contemplez les vieilles armures des langoustes, la mécanique agressive du homard, l'infatigable bernard-l'ermite…

 

Vous vous demandez pourquoi ces bêtes ne se lassent pas de vivre dans cet espace restreint…

 

Voici la sarabande des cageots et des galets.

 

Peut-être est-il permis de se demander qui regarde, qui…Qui est le vrai voyeur..? Qui est collé à la vitre..? Qui est à l'intérieur, ou à l'extérieur..?

 

 

Le gros cageot, dans un coin, semble bouder : il aura cassé tous ses ballons, ces oursins morts en morceaux, parmi les algues…

 

 

Et si, en fin de compte, j'admettais que c'est le poisson qui écrit, ici et maintenant..? Le seran-écriture, ce scribe barbouillé de lignes moires…

 
 
Lieu insolite
 
   Visite à l'Aquarium de Banyuls de la Marenda (Banyuls sur mer)
 
 
 
 
Au labo Arago, CNRS sur mer, la ronde frénétique des daurades grises donne, au visiteur des longues plaines de la Beauce, le mal de mer !
 
 
Beaucoup de poissons s'agitent dans le bocal : leurs cages de verre semblent de bien petites Méditerranées !
 
D'autres, monstres déchus dans le cirque des hommes, demeurent impassibles : pieuvres avachies sur leur rocher ou, méprisantes, indifférentes au spectacle des étranges visages collés contre la vitre, le nez épaté, l'air pas toujours rassuré, les rascasses-caméléons, couleur d'algue ou de sable, et la murène bavarde, avec sa longue queue enfilée dans une gargouille…
 
Le congre unique -c'est bien inique pour les affaires sexuelles !- semble timide, avec la tête sous un récif !
 
 
Ou bien ne veut-il pas voir les incessants spectateurs des sombres  galeries..?
En effet, on trouve toujours plus congre que soi !
 
 
Vous serez enchanté par le théâtre de ce monde marin !
 
Le public est dans le noir, les acteurs dans les bulles lumineuses.
 
 
Parfois, le fond du décor est bleu, pour les cars annonçant les sardines oubliées ainsi que leurs cousins maquereaux.
Trop vrais, trop beaux, dans cette Méditerranée de pacotille…
 
Vous contemplez les vieilles armures des langoustes, la mécanique agressive du homard, l'infatigable bernard-l'ermite…
 
Vous vous demandez pourquoi ces bêtes ne se lassent pas de vivre dans cet espace restreint…
 
Voici la sarabande des cageots et des galets.
 
Peut-être est-il permis de se demander qui regarde, qui…Qui est le vrai voyeur..? Qui est collé à la vitre..? Qui est à l'intérieur, ou à l'extérieur..?
 
 
Le gros cageot, dans un coin, semble bouder : il aura cassé tous ses ballons, ces oursins morts en morceaux, parmi les algues…
 
 
Et si, en fin de compte, j'admettais que c'est le poisson qui écrit, ici et maintenant..? Le seran-écriture, ce scribe barbouillé de lignes moires…
 

Lieu insolite

 

   Visite à l'Aquarium de Banyuls de la Marenda (Banyuls sur mer)

 

 

 

 

Au labo Arago, CNRS sur mer, la ronde frénétique des daurades grises donne, au visiteur des longues plaines de la Beauce, le mal de mer !

 

 

Beaucoup de poissons s'agitent dans le bocal : leurs cages de verre semblent de bien petites Méditerranées !

 

D'autres, monstres déchus dans le cirque des hommes, demeurent impassibles : pieuvres avachies sur leur rocher ou, méprisantes, indifférentes au spectacle des étranges visages collés contre la vitre, le nez épaté, l'air pas toujours rassuré, les rascasses-caméléons, couleur d'algue ou de sable, et la murène bavarde, avec sa longue queue enfilée dans une gargouille…

 

Le congre unique -c'est bien inique pour les affaires sexuelles !- semble timide, avec la tête sous un récif !

 

 

Ou bien ne veut-il pas voir les incessants spectateurs des sombres  galeries..?

En effet, on trouve toujours plus congre que soi !

 

 

Vous serez enchanté par le théâtre de ce monde marin !

 

Le public est dans le noir, les acteurs dans les bulles lumineuses.

 

 

Parfois, le fond du décor est bleu, pour les cars annonçant les sardines oubliées ainsi que leurs cousins maquereaux.

Trop vrais, trop beaux, dans cette Méditerranée de pacotille…

 

Vous contemplez les vieilles armures des langoustes, la mécanique agressive du homard, l'infatigable bernard-l'ermite…

 

Vous vous demandez pourquoi ces bêtes ne se lassent pas de vivre dans cet espace restreint…

 

Voici la sarabande des cageots et des galets.

 

Peut-être est-il permis de se demander qui regarde, qui…Qui est le vrai voyeur..? Qui est collé à la vitre..? Qui est à l'intérieur, ou à l'extérieur..?

 

 

Le gros cageot, dans un coin, semble bouder : il aura cassé tous ses ballons, ces oursins morts en morceaux, parmi les algues…

 

 

Et si, en fin de compte, j'admettais que c'est le poisson qui écrit, ici et maintenant..? Le seran-écriture, ce scribe barbouillé de lignes moires…

 

Lieu insolite

 

   Visite à l'Aquarium de Banyuls de la Marenda (Banyuls sur mer)

 

 

 

 

Au labo Arago, CNRS sur mer, la ronde frénétique des daurades grises donne, au visiteur des longues plaines de la Beauce, le mal de mer !

 

 

Beaucoup de poissons s'agitent dans le bocal : leurs cages de verre semblent de bien petites Méditerranées !

 

D'autres, monstres déchus dans le cirque des hommes, demeurent impassibles : pieuvres avachies sur leur rocher ou, méprisantes, indifférentes au spectacle des étranges visages collés contre la vitre, le nez épaté, l'air pas toujours rassuré, les rascasses-caméléons, couleur d'algue ou de sable, et la murène bavarde, avec sa longue queue enfilée dans une gargouille…

 

Le congre unique -c'est bien inique pour les affaires sexuelles !- semble timide, avec la tête sous un récif !

 

 

Ou bien ne veut-il pas voir les incessants spectateurs des sombres  galeries..?

En effet, on trouve toujours plus congre que soi !

 

 

Vous serez enchanté par le théâtre de ce monde marin !

 

Le public est dans le noir, les acteurs dans les bulles lumineuses.

 

 

Parfois, le fond du décor est bleu, pour les cars annonçant les sardines oubliées ainsi que leurs cousins maquereaux.

Trop vrais, trop beaux, dans cette Méditerranée de pacotille…

 

Vous contemplez les vieilles armures des langoustes, la mécanique agressive du homard, l'infatigable bernard-l'ermite…

 

Vous vous demandez pourquoi ces bêtes ne se lassent pas de vivre dans cet espace restreint…

 

Voici la sarabande des cageots et des galets.

 

Peut-être est-il permis de se demander qui regarde, qui…Qui est le vrai voyeur..? Qui est collé à la vitre..? Qui est à l'intérieur, ou à l'extérieur..?

 

 

Le gros cageot, dans un coin, semble bouder : il aura cassé tous ses ballons, ces oursins morts en morceaux, parmi les algues…

 

 

Et si, en fin de compte, j'admettais que c'est le poisson qui écrit, ici et maintenant..? Le seran-écriture, ce scribe barbouillé de lignes moires…

 

** Observatoire océanologique de Banyuls-sur-Mer
L’observatoire océanologique de Banyuls-sur-Mer, anciennement nommé Laboratoire Arago, est une composante de l'Université Pierre-et-Marie-Curie, de l'INSU et du CNRS qui accueille de nombreux chercheurs et étudiants en écologie marine. Quai Racovizta, 66650 Banyuls-sur-Mer

04 68 88 73 00

***Aquarium de Banyuls sur Mer
Adresse : Observatoire Océanologique, Avenue du Fontaulé, 66650 Banyuls sur Mer
Téléphone :04 68 88 73 39

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans lieux insolites
commenter cet article
7 septembre 2015 1 07 /09 /septembre /2015 11:26
cloître de Collioure (photo J.P.B.)
cloître de Collioure (photo J.P.B.)

Collioure : itinéraire des lieux insolites ou méconnus

Tout le monde connaît l'église de Notre-Dame des Anges dont le fameux clocher a été diffusé de par le monde, depuis la fin du XIX° siècle, par le peintre Signac puis, à partir de 1905 par les "Fauves" Derain et Matisse, venus habiter à Collioure et s'étonner devant les bâtons de dynamite de la couleur locale !

De même, les touristes visitent le Château Royal des rois d'Aragon et les plus courageux montent jusqu'au Fort Saint-Elme, au-dessus du moulin et de la colline Matisse…

Cependant, la baie du petit port, "cernée par un cirque de montagnes", comme l'écrit Patrice Teisseire-Dufour (*) présente des lieux insolites, des objets anodins au premier abord, mais historiques et chargés de signification et de culture…

Ainsi, en marge de la contemplation passive de la lumière unique du site, à l'écart des galeries de peinture et des cafés qui bordent les plages et le Boramar, le promeneur sera intrigué par la tour du port d'Avall : à la plage du faubourg, plus populaire, la tour de douane marque l'ancienne présence de l'ancien fanal du XIII° siècle : ce monument discret est remarquable grâce à sa robe de schiste, la pierre du pays et du massif proche des Albères…

Ancien port de l'antique Illibéris, actuelle ville d'Elne, Collioure (appelée autrefois Caucolibéris ou port de la ville nouvelle), la station touristique possède aujourd'hui peu de marques de son prestigieux passé : peu de barques catalanes, quelques bittes d'amarrage… Il faut cependant être attentif aux quais et aux baloirs (parties du quai) et, en particulier, au magnifique cabestan qui a été bien conservé sur la plage du Boramar, entre deux cafés : ce cabestan servait à tirer la barque de l'eau et à la faire monter sur la grève.

En passant devant la façade de l'église marine, il faut lever les yeux pour lire l'inscription qui date de la révolution française, unique sur un édifice religieux consacré au rite : "liberté, égalité, fraternité" : le promeneur pourra entrer et considérer les neuf retables; dehors, il pourra admirer l'architecture de cet édifice en forme de bastion militaire ou de navire, la proue face à la mer; l'usage est de plaisanter sur la forme et la couleur rose du clocher, ancien phare ou fanal; surtout il faut s'extasier sur les mâchicoulis en brique qui cachent des latrines, construites pour l'armée en 1725, et en activité il y encore un an…

La foule envahit les plages et les restaurants du Boramar; pour trouver le calme et l'insolite, il faut monter dans le quartier de ruelles qui abrite la rue Bellevue, ou la rue Saint-Jean…On découvre alors la maison rose du peintre Willy Mucha qui résida longtemps à Collioure et confectionna un livre d'or esthétique aussi admirable que celui qui est conservé par le célèbre café des Templiers, tapissé de centaines de tableaux…

La flânerie prendra fin avec le parcours des placettes où s'organisent d'inlassables palabres : c'est surtout durant la saison creuse que les "sénateurs" colliourencs parlent, place du 18 juin, ou sur le boulodrome au pied du château, ou encore à l'ombre des platanes, près de l'auberge Quintana, qui fut la halte ultime du poète machado.

Les lieux les plus étranges seront la Rue du Soleil, rendue célèbre par le romancier local, mais publié chez Gallimard, François Bernardi, dans le haut quartier du Faubourg, ainsi que les jubeas et autres arbres exotiques de la villa Palmar, trouvée en remontant le cours du Doui : il s'agit de la maison de Charles Naudin, botaniste qui créa là un jardin d'acclamation qui inspira Matisse…

Voici des détails peu connus et des endroits peu parcourus ! Bien sûr, il ne faut pas négliger les hauts lieux de Collioure, et en particulier le musée d'art moderne, près de la coopérative vinicole des Dominicains, qui convie à une belle promenade vers le moulin, entre les oliviers et les terrasses bordées de schiste, les fameuses et savantes "fixes" catalanes…

Jean-Pierre Bonnel

(article envoyée au journal L'Indépendant début juillet, non publié)

(*) revue Pyrénées, n° spécial, été 2015 : "Balades et randonnées"- 6,95 euros.

- - - - - -

* Perpignan, festival Sirocco :

Festival Sirocco

Du 8 au 11 septembre

Mardi 8 septembre 18h30 Palais des rois de Majorque

Vernissage des expositions Valérie Renoux, Hassan Madji, Brahim Karim & Mohamed Barakat

Mercredi 9 septembre 16h Palais des rois de Majorque

Contes pour enfants

Jeudi 10 septembre Palais des rois de Majorque

19h Conférence-débat Les portes des Orients par Alem Sarre Garcia

Vendredi 11 septembre Palais des rois de Majorque

17h Ouverture du marché des créateurs

18h30 Chants du monde

20h Jo « Stick »

21h30 Marita Musiques du monde

23h. Ezza

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans lieux insolites
commenter cet article

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens