Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 décembre 2021 3 22 /12 /décembre /2021 10:00
photo de  PATRICK MARTINEAU/JZZM

photo de  PATRICK MARTINEAU/JZZM

Le jazz et la trompette de S. Le Bel... 

 

La centaine de personnes qui est venue en juillet dernier, applaudir le trompettiste international, en l'église moderne de Banyuls... et rencontrer la chanteuse si chaleureuse Elisasabeth Kontomanou, ont eu du flair !

Ils ont été heureux et ont pu suivre Stéphane (et son frère) à Sète, comme moi, au théâtre de la mer, en compagnie de Brad Meldau....et au-delà, à travers un été somptueux en galas,  de musiques, jusqu'à Paris, à présent.

Bonne route, Le Bel, tu nous reviens l'été prochain, à Banyuls..??? Dans un domaine...et face à la mer, au Catalan..???

J.P.B. (22 déc)

Les Géants catalans - Jazz à Banyuls : Belmondo, Kontomanou - Salon du livre de Saint-André - Exposition sur l’aide humanitaire lors de la Retirada, à Argelès-sur-Mer -

JAZZ internationaL à BANYULS   3/7/2021

La voix d’ Elisabeth KONTOMANOU

Trompette et bugle de Stéphane BELMONDO 

 

18h30, église St-Jean, av. Puig del Mas, 15 € (10€ adhérents, jeunes, chômeurs)

 Réservation : Assoc. Walter Benjamin 06.31.69.09.32.

- - - - 

 

L’Ecuje, le nouveau temple du jazz qui brasse à Paris

Le pianiste Olivier Hutman, programmateur du rendez-vous mensuel jazz de l’Espace culturel et universitaire juif d’Europe, s’est produit en duo avec Stéphane Belmondo, le 16 décembre. 

Par Francis Marmande

Stéphane Belmondo, à l’Ecuje, à Paris, le 16 décembre 2021.

Ouvrir un nouveau lieu au jazz, par gros temps de pandémie, c’est un peu comme monter la grande roue de Marcel Campion à Tchernobyl. Programmer les « Jeudis du jazz », dans un quartier pas particulièrement marqué par le jazz – rue La Fayette, à Paris –, est plus qu’un pari.

C’est pourtant ce que le pianiste de référence, Olivier Hutman, a tenté à l’Espace culturel et universitaire juif d’Europe (Ecuje). Dans son nouveau lieu, avec ses salles de conférence, ses volumes de travail, son toit-terrasse, son auditorium, le centre, créé il y a cinquante ans pour promouvoir la culture juive, se veut, de l’ouverture marquée par David Grossman à l’Institut Elie-Wiesel, un lieu de brassage permanent des idées et des hommes, sans exclusive.

Dans une salle élégante, confortable, prix raisonnables, programme du genre hardi dans les meilleures conditions acoustiques, Nguyen Le, guitariste « fusion world jazz moderne », a donné le « la », jeudi 14 octobre. La saxophoniste Sophie Alour, en un trio aussi brillant qu’inattendu (Guillaume Latil, violoncelle, Pierre Perchaud, six-cordes peu banale), a enchaîné, le 25 novembre. Et, le 16 décembre, le directeur du lieu, Gad Ibgui, a réussi à convaincre le programmateur de se produire : le pianiste Olivier Hutman, tout de noir vêtu, s’est présenté en duo avec un complice de longue date, Stéphane Belmondo, trompette et bugle, né à Hyères (Var), accent compris, carrière internationale, veste d’un rouge pétard..

Partager cet article
Repost0
16 juillet 2021 5 16 /07 /juillet /2021 10:14
Moulin à Vent : Gospel - Vernissage ce vendredi à 18h, musée de Saint-Cyprien -
Moulin à Vent : Gospel - Vernissage ce vendredi à 18h, musée de Saint-Cyprien -
Moulin à Vent : Gospel - Vernissage ce vendredi à 18h, musée de Saint-Cyprien -
Moulin à Vent : Gospel - Vernissage ce vendredi à 18h, musée de Saint-Cyprien -
Moulin à Vent : Gospel - Vernissage ce vendredi à 18h, musée de Saint-Cyprien -

Moulin à Vent : Gospel - Vernissage ce vendredi à 18h, musée de Saint-Cyprien -

GOSPEL à Perpignan, Moulin à Vent

 

Le Gospel signifie "bonne nouvelle"... C'est le retour du Chœur Gospel Ebony'n Ivory ! 

Après plus d'un an d'absence en raison du contexte sanitaire, Ebony'n Ivory se réjouit de vous retrouver à l'occasion de son concert de fin d'année le dimanche 18 juillet à l'église Saint Paul du Moulin à Vent (Perpignan), à 17h.

Les spectateurs seront invités à respecter les consignes sanitaires en vigueur.

Entrée et participation libres. 

Nous nous réjouissons à l'idée de vous retrouver et de partager avec vous cet évènement.

- - - - - -

 

JAZZBAND

 

Ce vendredi Jazz au Palais des Rois de Majorque, par CD66, gratuit (dans les jardins, à 21 h)

 

 

FEDERACIÓ GEGANTERA DE CATALUNYA NORD

géants et de la Féderació Gegantera de Catalunya

 

Une haie d’honneur pour le Tour de France

 

Lors de la 15ème étape du Tour de France, la Fédération Gegantera de Catalunya Nord s’est mobilisée afin de promouvoir son action culturelle. Les gegants se devaient d’être présent afin de saluer les acteurs de la grande boucle. Un lieu stratégique et symbolique a été décidé : Villefranche de Conflent. C’est avec l’appui précieux de la colla gegantera de la cité médiévale que tout s’est organisé. Depuis plusieurs semaines le projet était en gestation. C’est grâce au partenariat entre les services de l’état, du département et de la commune, que celui-ci a vu le jour. Ainsi une dizaine de géants se sont implantés de part et d’autre de la route, créant une véritable haie d’honneur. 

Les colles et musiciens de Perpignan, de Saint Hippolyte, du Soler, d’Elne et de Villefranche de Conflent, se sont organisés afin d’offrir aux spectateurs, aux coureurs et à la caravane du Tour, un spectacle haut en couleurs. Pendant des heures, les responsables se sont relayés afin de surveiller leur espace, en attendant le Tour.

 

Les 40 bénévoles présents ont vécu un moment de partage empreint de chaleur humaine, grâce à l’intendance sans faille de la colla de Villefranche. Malgré une nuit courte, tout le monde était sur le pont dès 6h du matin pour une longue journée d’attente sous le soleil.

 

Une fois la voie publique sécurisée, les photos ont fusé de toute part. Sponsors, caravane publicitaire, presse ou forces de l’ordre ont apprécié la haie d’honneur confectionné par le monde geganter. 

Une belle réussite qui a fait parler des géants et de la Féderació Gegantera de Catalunya Nord.

 

Pour l’année à venir, elle continuera à soutenir plusieurs actions et projets car les gegants sont un vecteur intergénérationnel et familial où il fait bon vivre.  

 

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2021 4 15 /07 /juillet /2021 10:39
Juifs et extrême-droite : et à Perpignan ? - livre de C.Combes - affiche d'Alénya
Juifs et extrême-droite : et à Perpignan ? - livre de C.Combes - affiche d'Alénya
Juifs et extrême-droite : et à Perpignan ? - livre de C.Combes - affiche d'Alénya
Juifs et extrême-droite : et à Perpignan ? - livre de C.Combes - affiche d'Alénya
Juifs et extrême-droite : et à Perpignan ? - livre de C.Combes - affiche d'Alénya

Juifs et extrême-droite : et à Perpignan ? - livre de C.Combes - affiche d'Alénya

La tribune des Klarsfeld trahit une certaine amertume : le penchant d'une minorité de juifs pour l'action du RN et le discours séducteur de M.Le Pen; surtout par le thème récurrent du Rn sur les étrangers, migrants et autres Maghrébins et Palestiniens...
Et à Perpignan ? On a déjà parlé de la complaisance des responsables locaux : entretien de M. Halimi qui admet que le FN devenu RN a changé. Les tactiques électorales, diplomatiques de L.Aliot ont réussi à tromper ceux qui sont crédules et n'ont pas de conscience politique: ils oublient le passé du maire de Perpignan et son compagnonnage avec J.Marie Le Pen, personnage brutal qui tua et tortura dans les colonies, et affirma que la Schoah n'était qu'un détail... Grâce à leurs masques, Mme Le Pen et Aliot ont engrangé des voix et s'ouvrent des perspectives : ces nouveaux démocrates tentent pourtant de créer, au niveau du parlement européen, un groupe radical avec, entre autres, les néofascistes italiens et autres nostalgiques de l'ordre nazi...
Le tribune du Monde est bienvenue pour réveiller les âmes endormies,à quelques mois des présidentielles... 

 

Et à Perpignan, la communauté israélite va-t-elle faire encore silence longtemps..?

 

jpb

 
« Les juifs doivent se tenir à l’écart de l’extrême droite »

Le président de l’association Les Fils et filles des déportés juifs de France et l’avocat estiment, dans une tribune au « Monde », que les prises de position d’Eric Zemmour transgressent à la fois les valeurs républicaines et les valeurs juives.

Publié le 11 juillet 2021

Tribune. La révolution française a libéré les juifs et leur a permis, selon leurs mérites, d’accéder à toutes les positions tant privées que publiques. Un siècle et demi plus tard, Hitler, le nazisme, le maréchal Pétain à la tête du régime Vichy qui s’est associé à la solution finale firent périr un quart des juifs de France. Les trois quarts restant durent leur survie à une population française compatissante et à une Eglise qui avait appris de ses erreurs : esprit républicain et charité chrétienne.

Les juifs de France sont dans leur immense majorité fidèles à l’esprit républicain et se répartissent plus ou moins équitablement entre le centre gauche et le centre droit. Pourtant depuis une dizaine d’années, un certain nombre d’entre eux, craignant un islamisme conquérant et antijuif qui s’est manifesté par des attentats sanglants, sont tentés par un vote à l’extrême droite.

Selon une étude menée par l’Ifop en 2014, ils étaient 4 % à voter pour le Front national de Jean-Marie Le Pen en 2007. En 2012, ils étaient 13,5 % à voter pour Marine Le Pen, alors que dans la population générale, ils étaient 19 %. A l’élection présidentielle de 2017, les juifs de France ont majoritairement voté pour Macron au second tour. Quant aux juifs français installés en Israël, ils n’étaient que 4 % à voter pour le candidat de l’extrême droite.

Aujourd’hui, non seulement certains juifs s’engagent publiquement dans les médias pour soutenir les positions de l’extrême droite, mais Eric Zemmour, un juif dont les aïeux sont devenus Français en 1870 par le décret Crémieux, qui attribua la citoyenneté française aux « Israélites indigènes d’Algérie », veut devenir l’étendard de l’extrême droite à l’élection présidentielle de 2022.

Pour cela, il transgresse certaines valeurs républicaines et certaines valeurs juives. Il milite pour la réhabilitation de Pétain, qui selon lui aurait sauvé les juifs français en donnant aux Allemands les familles juives étrangères, dont des milliers d’enfants nés en France et donc Français. La meilleure défense des juifs français pour Pétain aurait été de dire : « Cet abominable travail, faites-le vous-même, ce n’est pas dans nos traditions. Nous ne sommes pas des monstres. Nous sommes la France ! »


 

Concert à Alénya

 

QUATUOR ECLISSES Gabriel Bianco - Arkaïtz Chambonnet - Pierre Lelièvre – Antoine Morinière Guitares 

Pas de réservations possibles. Salle Marcel Oms 

 Complicité, originalité, subtilité, le Quatuor Eclisses s'inscrit depuis 2012 dans le paysage musical français. Ces quatre guitaristes proposent de redécouvrir la guitare classique, notamment à travers des arrangements ambitieux et innovants du grand répertoire pour piano ou orchestre. En 2013, ils remportent le 1er prix du Concours Européen de Musique de Chambre de la FNAPEC, et l'année suivante, ils sont lauréats de la Fondation Banque Populaire. 

Ils s'engagent également dans l'élargissement du répertoire pour quatuor de guitares avec la création d'oeuvres de Karol Beffa, Sergio Assad et Nikita Koshkin. Amis depuis leur rencontre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, ces quatre musiciens poursuivent aujourd'hui une carrière qui les mène à se produire à l'étranger...

 

PROGRAMME :

Luigi Boccherini 1743-1805 Quintette pour cordes et guitare n°4 en ré Majeur G 448, extraits Grave assai et Fandango (approx. 8’) 

Claude Debussy 1862-1918 La Soirée dans Grenade, extrait des Estampes (approx. 6’) Maurice Ravel 1875-1937 Alborada del Gracioso (approx . 7’) 

Camille Saint-Saëns 1835-1921 Danse macabre (approx. 8’) 

Isaac Albéniz 1860-1909 Asturias, extrait de la Suite espagnole n°1 op. 47 (approx. 6’) El Corpus Christi en Sevilla, extrait d’Iberia, 1er Cahier (approx. 9’) 

Manuel de Falla 1876-1946 Danse finale, extrait du Tricorne (approx. 7’)

La mort de Claude Combes,

il y a quelques années, ce chercheur universitaire nous avait donné un article pour le site "Frontières-Catalogne" (responsables : André ROGER et J.P.Bonnel)

Condoléances à sa famille. jpb

 

Claude Combes, éminent scientifique de l'université de Perpignan est décédé le 8 juillet dernier dans la ville où il avait vu le jour le 22 juillet 1935. Membre de l'Académie des sciences ainsi que de l'Académie d'agriculture de France, le Catalan laisse derrière lui de nombreux travaux de biologie, notamment en parasitologie où il a marqué sa génération ainsi que les suivantes. 

 

Le parcours hors pair de cet agrégé des sciences naturelles en 1958 à l'âge de 23 ans puis docteur ès-sciences en 1967, décoré chevalier de la Légion d'honneur, chevalier de l'ordre national du Mérite et commandeur dans l'ordre des Palmes académiques, force le respect et l'admiration. Élu Correspondant de l’Académie des sciences le 25 mars 1996, il en fut également membre le 30 novembre 2004. Sans oublier, en 1999, l'Académie d'agriculture de France. Biologiste et parasitologue, Claude Combes a centré ses recherches sur la transmission, l’écologie et l’évolution des organismes parasites et sur les pressions sélectives dans les systèmes parasites/hôtes. Il a travaillé notamment sur les agents pathogènes responsables des schistosomoses humaines, affectant, dans les régions intertropicales, plusieurs centaines de millions de personnes. 

 

En 1970 il est nommé professeur de biologie à l'université de Perpignan. Huit ans plus tard il crée le Laboratoire de biologie animale (UMR 5555 "Parasitologie fonctionnelle et évolutive") associé au CNRS qui est un Centre collaborateur de l'Organisation Mondiale de la Santé. On ne compte en outre plus les prix scientifiques qui ont jalonné toute sa carrière.

...Le scientifique catalan (sa mère était argelésienne, son père perpignanais), nous a donc quittés il y a tout juste une semaine, emporté par un cancer à l'aube de ses 86 ans. Il repose au cimetière Saint-Martin de Perpignan.

Publié le 14/07/2021 par V. Pons

 

Partager cet article
Repost0
14 juillet 2021 3 14 /07 /juillet /2021 08:23
Marina Viotti - Gabriel Bianco à la guitare et Marina Viotti (photos de C. Réquéna) -
Marina Viotti - Gabriel Bianco à la guitare et Marina Viotti (photos de C. Réquéna) -
Marina Viotti - Gabriel Bianco à la guitare et Marina Viotti (photos de C. Réquéna) -
Marina Viotti - Gabriel Bianco à la guitare et Marina Viotti (photos de C. Réquéna) -

Marina Viotti - Gabriel Bianco à la guitare et Marina Viotti (photos de C. Réquéna) -

Chaque année, un palais pour la musique à Palau del Vidre

 

Ce dimanche 11 juillet s’achevait la série de concerts programmée par « Concert d’été », association présidée par Marie Susplugas Andréa qui en est aussi la directrice artistique du « Festival de musique et de poésie » annuel. Aussi passionnée et pénétrée par la musique que ses invités musiciens, Marie Susplugas avait donc concocté un programme de six concerts passant de Mozart et Brahms à Déodat de Séverac, de la musique italienne du XVIIe siècle (Jacchini, Marini, Corbetta, Frescobaldi…) à la musique européenne du XVIIIe siècle pour finir par un hymne à l’amour décliné sur plusieurs siècles.

 

Pour ce grand final, Gabriel Bianco à la guitare et Marina Viotti pour la partie lyrique s’étaient donné rendez-vous à l’église Sainte-Marie de Palau del Vidre, à l’excellente acoustique. Il s’agit de deux talents de renommée internationale qui parcourent les continents pour se produire sur les grandes scènes comme la Scala de Milan, le Bolchoï, le Théâtre du Châtelet à Paris.

 

Aussi, Palau a-t-il apprécié de recevoir et ces musiciens et ces auditeurs mélomanes de différentes régions.

Le thème de ce dimanche de clôture s’intitulait Porque existe otro querer et s’illustrait par des pièces françaises et espagnoles : chants de Gabriel Fauré, de Carlos Eleta Almaran, de Leo Ferré notamment pour s’achever par la diabolique tarentelle du Barbier de Séville.

 

Notons que Gabriel Bianco est aussi l’auteur des transcriptions et arrangements pour guitare de tous ces morceaux composés pour certains pour orchestre.

 

Vivement applaudis et rappelés, et en présence des édiles de la Commune, de Saint-André et d’Argelès-sur-Mer, les musiciens ont permis au public de s’entretenir avec eux à la sortie du concert. Ce fut l’occasion d’apprendre de la bouche même de la mélodieuse Marina Viotti, issue d’une famille de musiciens, qu’elle a eu aussi une carrière dans le métal ! Malgré ces acrobaties, sa voix d’or est restée intacte et s’est même enrichie d’inflexions originales. 

 

Marie Susplugas, on s’en doute, prépare déjà le 23e festival qui devrait avoir lieu en 2022.

 

Pour adhérer à l’association ou pour s’informer : concert.d.ete@wanadoo.fr

 

Clarisse Réquéna 

 

14.7.2021

Demain 15 juillet :

* Un quatuor classique à Alénya grâce à Radio-France

** Les Juifs contre l'extrême-droite : et à Perpignan, tujours la complaisance..?

 

*** La mort de Claude Combes, chercheur, professeur à l'Université de Perpignan

**** Sète et Brassens, à lire dans le Monde daté du 12 juillet : article de Pierre Sorgue, journaliste que j'ai accompagné récemment sur le chemin W.Benjamin, de Banyuls à Portbou : reportage à paraître...

Partager cet article
Repost0
2 juillet 2021 5 02 /07 /juillet /2021 09:45
Stéphane Belmondo - Contre l'extrême-droite, le jazz - Calce, stages artistiques
Stéphane Belmondo - Contre l'extrême-droite, le jazz - Calce, stages artistiques
Stéphane Belmondo - Contre l'extrême-droite, le jazz - Calce, stages artistiques

Stéphane Belmondo - Contre l'extrême-droite, le jazz - Calce, stages artistiques

Jazz international à Banyuls sur Mer le 3 juillet 2021

 

Elisabeth KONTOMANOU, chant 

et Stéphane BELMONDO, trompette, bugle

 

3 juillet 2021 à 18h30, église St-Jean, av. Puig de Mas -

 

Participation : 15 euros (10 pour adhérents, jeunes et demandeurs d'emploi) -

 

Réservation  : 06.31.69.09.32)

 

 

***Présentation du concert,  le vendredi 2 à 18h,  jardins de la mairie de Banyuls,  (entrée, à l'arrière, par la place Dina Vierny) en présence d' Elisabeth Kontomanou. 

Echange sur le jazz avec le public. 

 

Apéritif offert par la municipalité… événement gratuit.

 

* Association Walter Benjamin sans frontières - pour les 80 ans de la mort de W. Benjamin; hommage à Lisa Fittko, la passeuse et à Dany Karavan, auteur du Mémorial de Port-Bou.

 

* Avec ses partenaires : mairie de Banyuls, CD 66, L'Indépendant, Hôtel Le Catalan)

L'initiative d'un large éventail d'organisations (associatives, syndicales, politiques) de notre département, rejointes par plusieurs organisations nationales et sud-catalanes...



Samedi 3 juillet à Perpignan
À l'occasion du congrès du RN/FN
ENSEMBLE CONTRE L'EXTRÊME DROITE !



Les 3 et 4 juillet 2021, à Perpignan, le congrès du Rassemblement national (RN) intronisera Le Pen comme candidate à l'élection présidentielle de 2022. Cet événement exprimera la volonté de l'extrême droite d'accéder au pouvoir en France : un danger qu'il n'est désormais plus possible d'écarter et qu'il y a urgence à combattre.


Non, le RN n'est pas l'ami des citoyens et citoyennes !
Aujourd'hui, le RN joue, comme à Perpignan, la carte de la « respectabilité » pour débaucher des politiciens en quête de postes. Une respectabilité qui résiste mal à la nouvelle mise en examen par la Justice de Marine Le Pen et de ses amis pour « détournement de fonds publics » !


Certains de nos concitoyens, désespérés par la crise sociale, se laissent tromper par sa démagogie et se disent : « Finalement, pourquoi ne pas essayer le RN ? » Mais l'extrême droite a déjà été « essayée » en France dans les années 40 ou dans l'État espagnol jusque dans les années 70. Avec les conséquences dramatiques que l'on sait ! Le RN constitue le plus grave danger pour les classes populaires et pour la démocratie. Le soutien donné par Marine Le Pen aux généraux menaçant le pays d'un putsch militaire montre le vrai visage ultraréactionnaire de l'extrême droite !


Le RN est le parti de la haine
Sa politique est fondée sur l'inégalité - en fonction des nationalités, des origines, des religions, des sexes. Il veut nous diviser et nous monter les uns contre les autres. Sur tous les sujets (code du travail, retraites, impôts, cotisations sociales.), il est en accord avec le grand patronat et la finance. Il combat notre système social de solidarité. Il prône l'austérité qui jette tant d'entre nous dans la misère.


Le RN est le pire ennemi de nos droits sociaux et culturels mais aussi de nos libertés : la liberté d'expression au travail comme dans la société, la liberté de la presse, de mobilisation et d'organisation. Avec son obsession « sécuritaire », il encourage les violences policières contre les quartiers populaires et les mouvements sociaux. Nos organisations, qui luttent dans ce département contre le fascisme, le racisme et toute forme de discrimination, appellent à faire de Perpignan un haut lieu de la RESISTANCE à l'extrême droite dans ce pays.


Notre appel a été entendu par de nombreuses organisations démocratiques à l'échelle nationale. Avec elles, nous serons mobilisés pacifiquement à Perpignan pour dire toutes et tous ensemble : NON À L'EXTRÊME DROITE !

appel66contrelextremedroite@yahoo.com

 

- Signataires de l'« Appel 66 contre l'extrême droite » : AFPS, Agaureps-Prométhée, L'Alternative ! Endavant, ANPNPA, Apex, ASTI, CGT, CNT, Collectif Bienvenue aux migrants dans le Conflent, Collectif droits des femmes, EELV, Ensemble, Femmes solidaires, FSU, GDS, Génération.s, JC, LDH, Legal Team, LFI, LSR, Mouvement de la Paix, MRAP, NPA, PCF, PG, Planning familial, PS, RCP, Solidaires, USR-CGT, VISA

3C: Newsletter #39

C'est parti pour un été artistique chez 3C!

3C refait de l’art cet été à Calce. Suite au succès de l'année dernière, nous vous avons concocté pour 2021 un programme bien rempli pour tous les mercredis de juillet et d’août, avec deux propositions d’ateliers par jour que vous pouvez choisir. Dessin, peinture, sculpture, techniques mixtes, gravure, photographie, cinéma, céramique, tissage… il y a pour tous les goûts.

Les ateliers s’adressent toujours à tout public: enfants, jeunes et adultes y sont les bienvenus et y trouveront des propositions adaptées à leur âge et à leur niveau. Vous pouvez venir en famille, entre amis ou solo, l’ambiance est conviviale et nous artistes seront ravis de vous accueillir dans le partage, la transmission de leur expérience et de leurs techniques.

Cela vous tente?

Le programme

 

 


07/07

10h-12h : Hélène Lacquement nous présente ses papiers dans tous leurs états. (Inscrivez-vous)

14h30- 16h30 : Steve Golliot-Villers accompagne chaque participant dans l’art du dessin. (Inscrivez-vous)

14/07

9h30-12h30 : Serge Saunière débarque d’Île de France pour un atelier spécial sur l’encre. (Inscrivez-vous)

14h30 – 17h30 : Nuria Duran vient de Catalunya pour un voyage par les aquarelles. (Inscrivez-vous)

21/07

9h30- 11h30 : Paul Schramm nous fait découvrir l’univers de la peinture acrylique. (Inscrivez-vous)

14h30- 16h30 : Laurence Godon-Pirof nous accompagne dans l’univers du pastel à l’huile. (Inscrivez-vous)

28/07

10h- 12h : Claude Urban propose un travail autour du modelage en argile. (Inscrivez-vous)

14h30- 16h30 : Hélène Lacquement revient avec ses techniques multiples autour du paysage. (Inscrivez-vous)

 

04/08

9h30- 12h30 : l’Institut Jean Vigo nous fait vivre les aventures du cinéma stop motion. (Inscrivez-vous)

14h30- 17h30 : Gaëlle Gouillard nous guide dans la découverte du savoir-faire en céramique. (Inscrivez-vous)

11/08

10h- 12h : Dominik Chaudoir arrive pour qu’on se régale avec le monotype. (Inscrivez-vous)

14h30- 16h30 : Laurence Godon-Pirof nous dévoile les mystères de l’encre de Chine en couleurs. (Inscrivez-vous)

18/08

10h- 12h : Mariam Belrhlid nous fait vivre l’univers de la peinture dans toutes les couleurs. (Inscrivez-vous)

14h30- 17h30 : Claude Belime ouvre la boîte magique du cyanotype. (Inscrivez-vous)

25/08

10h-12h et 14h30- 16h30 : Agnès Calas et Pat Romero proposent un atelier à 4 mains, associant tissage, broderie, empreinte… (Inscrivez-vous)



Les stages artistiques d’été de 3C sont soutenus par la DRAC-Occitanie dans le cadre du programme « Été culturel » et par la mairie de Calce. Merci à eux!
 

 

 

 

Informations pratiques

 

 Cela se passe à la salle de la Fontane, rue de la Fontane, 66600, à Calce.

 Le numéro de places est limité à 12 personnes par atelier. Les mesures sanitaires sont appliquées à l’intérieur de la salle.

  Pour les tarifs et les inscriptions, vous pouvez appuyer sur l’atelier de votre choix en début de page afin d’être dirigé sur notre page helloasso.

  • Ateliers de 2 heures: 20€ (adultes), 15€ (< 18 ans), 30€ (adulte+enfant).
  • Ateliers de 3 heures: 22€ (adultes), 18€ (<18 ans), 33€ (adulte+enfant).
  • Tarifs réduits pour les journées entières (consulter la liste sur helloasso).
  • Tarifs réduits pour les habitants de Calce et les membres de 3C.

  Si vous habitez Calce ou si vous êtes membres de 3C, vous avez des réductions sur tous les tarifs. N’hésitez pas à nous contacter pour savoir comment procéder. De même, si vous souhaitez vous inscrire pour un forfait 3, 6 ou 8 journées, ou si vous voulez venir nombreux, contactez-nous pour vous renseigner sur les avantages.

 Ceux restant la journée pourront amener un piquenique et le manger sur la cour extérieure de la salle. Ou bien déguster les délices que Laurent et Anna nous préparent au bistrot de pays Le Presbytère sur la place du village.

 3ccalceculturecontemporaine@gmail.com

 

Ce n'est pas tout

 

Toujours côté médiation artistique, cet été nous avons également démarré un nouveau partenariat en direction des publics empêchés. Sous le regard et l'orientation bienveillants de l'artiste Agnès Bogaërt, les jeunes de l'UEAJ de Perpignan s'initient aux mystères des volumes et des textures en sculpture. Un travail de longue haleine duquel on espère que les jeunes tireront plein de bénéfices.

 

Pour chaque cycle d'ateliers avec Agnès, les jeunes rendront visite à un autre artiste de notre territoire qui travaille sur la sculpture, histoire de s'imprégner des idées, des parcours, des démarches et du savoir-faire de plusieurs d'entre eux. Cet été, c'est dans la "cuisine" de Félix Valdelièvre qu'ils vont découvrir l'univers fascinant du travail sur le métal. Nous vous en tiendrons au courant.

 

 

 

Ce travail d'atelier artistique en sculpture est un partenariat entre l'association 3C, l'artiste Agnès Bogaërt et l'UEAJ de Perpignan. Il est soutenu dans le cadre du programme "Culture et Justice" par la DRAC-OCCITANIE, par le Ministère de la Justice/ PJJ, par le fonds interministériel FIPD et par la Préfecture 66 pour la politique de ville VVV 2021.

 

 

 

Et encore...

 

Le retour de "Paysages liquides: entre art et terroir", notre exposition qui fait son deuxième acte cet été, à Thuir. Des artistes et des oeuvres à retrouver, des artistes et des oeuvres à découvrir, en plus d'un parcours à ciel ouvert sur la ville de Thuir, qui nous a fait confiance pour montrer l'art contemporain dans l'espace public. Des ateliers, des causeries, un travail de médiation dans leurs centres de loisirs et dans leur point jeunesse... Vous avez compris, cet été sera fort artistique.

 

 

Tous les détails des actions à Thuir dans notre prochain mailing. À très bientôt! 

En attendant, si vous souhaitez participer à notre projet, vous pouvez adhérer à l'association 3C et participer à nos activités ainsi qu'à la construction de notre projet.

Nous envoyons cette newsletter aux membres de l'association 3C, aux partenaires de nos actions et à tous les participants de nos manifestations.

 

Notre mailing c'est:

3C: Calce Culture Contemporaine

11, rue de la Tramontane

Calce 66600

France

Partager cet article
Repost0
26 juin 2021 6 26 /06 /juin /2021 07:07
Couverture et premières pages de la BD - Guillem Sangenis, le dessinateur -
Couverture et premières pages de la BD - Guillem Sangenis, le dessinateur -
Couverture et premières pages de la BD - Guillem Sangenis, le dessinateur -
Couverture et premières pages de la BD - Guillem Sangenis, le dessinateur -
Couverture et premières pages de la BD - Guillem Sangenis, le dessinateur -

Couverture et premières pages de la BD - Guillem Sangenis, le dessinateur -

ARTS

bande dessinée : Sur Les Pas De François De Fossa - Guillem Sangenis, Isabelle Callis-Sabot

 

14,90 € TTC

 

Bonjour, je m'appelle Emma, je serai votre guide dans cette BD. Je vous propose de marcher sur les pas de François de Fossa, le musicien-militaire né à Perpignan en 1775.
La première étape de notre itinéraire sera sa maison natale.
Nous nous rendrons ensuite au Castillet.
Puis, à travers le musée consacré à notre héros, nous découvrirons ensemble sa vie aventureuse, sa carrière, ses voyages, ses amours et sa musique...
Suivez-moi !

​​​​​​​

- - -

 

L'organisme Les Amis de François de Fossa (AF2F) est situé dans la commune de Perpignan (66000).

L'association « Les Amis de François de Fossa » a pour objectifs de perpétuer la mémoire du guitariste-compositeur perpignanais FRANÇOIS DE FOSSA (Perpignan le 31/05/1775 - Paris le 3 juin 1849) et de contribuer à faire connaître à un public le plus large possible sa vie et son œuvre à travers de multiples actions culturelles : concerts, publications, productions audiovisuelles, colloques, conférences... Association reconnue d'intérêt public : tous les versements effectués au bénéfice de l'association mentionnés sur votre déclaration de revenus bénéficient d'une réduction fiscale de 66% des sommes versées.

 

 Activités

  • Culture
    • Lecture, écriture : Balade contée, Bande dessinée, Histoire locale, Romans
    • Musique : Composition, Formation musicale, Guitare classique, Luth, Musique classique, Musique de chambre, Piano, Violon, Violoncelle
  • Économie, environnement, patrimoine, social
    • Conservation du patrimoine : Valorisation du patrimoine
  • Loisirs
    • Lecture, écriture
    • Savoir / connaissance / échange : Création de courts métrages vidéo et photo, Découverte du patrimoine local, Histoire locale et patrimoine, Visites de villes
    •  

Expositions 

 

Maria Lluis, Par delà . Per alt 

du 24 juin au 6 août

 

C’est un grand honneur pour l’Atelier Hermann d’accueillir les oeuvres de Maria Lluis pour cette nouvelle exposition.

Un dialogue avec la Méditerranée, la nature, la mystique des oliviers mais aussi l’Exil et la Liberté. Ce sont ces thèmes qui reviennent dans les conversations secrètes de Maria Lluis. Comme des croquis suspendus dans le temps devenus l’oeuvre d’une vie de l’artiste. Par-delà l’intimité de trois femmes: Patricia, Véronique et Stéphanie, ses modèles inconditionnelles depuis tant d’années. Par-delà les sentiments de Maria Lluis qui se partagent entre souffrance et légèreté. Par-delà les destins de la vie.

Les tracés au fusain et à l’encre révèlent le caractère sensuel de ses sujets. C’est l’éloge d’un dessin virtuose où l’émotion est capturée avec des moyens infimes. Maria Lluis maîtrise la ligne, la lumière, l’ombre et l’outil de dessin. Ce calame qu’elle manie si bien. Il est fait de roseaux taillés, aux pointes fines ou épaisses pour figer des traits bruts à la fois incisifs et sensibles, vifs et subtils saisissants de vérité. La séduction du calame opère à dessein de servir toujours l’Art, par-delà…

 

Atelier Hermann
mardi-vendredi, 10-12h, et 14-18h; samedi, 14-18h, possibilité de visite sur RDV en dehors de ces horaires.
Dans le respect des consignes sanitaires COVID 19.

- - -

Claudine Picard et Bernard Gout, Natures mortes et paysages

29 juin au 14 juillet

 

Claudine Picard et Bernard Gout, Natures mortes et paysages

 

Vernissage 29 juin, 18h30, jusqu'au  14 juillet

Catégories d’évènement:

Art Plastique, En Région Occitanie, Exposition,Galerie, Peinture, aquarelle, Pyrénées Orientales

ORGANISATEUR

Centre culturel de Port -Vendres galerie du Pavillon des Arts

Partager cet article
Repost0
4 juin 2021 5 04 /06 /juin /2021 09:11
Photos : 2 ballets de JC.Galotta et l'orchestre baroque pour les "Leçons de ténèbres"
Photos : 2 ballets de JC.Galotta et l'orchestre baroque pour les "Leçons de ténèbres"
Photos : 2 ballets de JC.Galotta et l'orchestre baroque pour les "Leçons de ténèbres"

Photos : 2 ballets de JC.Galotta et l'orchestre baroque pour les "Leçons de ténèbres"

“La nature vous regarde” :
4 grandes expos à l'air libre
à Argelès-sur-Mer

C’est sous la formule “La nature nous regarde” que prennent place 4 superbes expositions naturalistes sur la voie publique argelésienne, au village, à la plage et au port.

Jusqu’au 7 novembre, le thème mondial de la nature se donne à voir sur 200 tirages géants placés en hauteur. Le format des photos, 1,8 m par 1,5 m, ne passe pas inaperçu ! C’est bien le but de cette initiative, fruit d’un partenariat fécond entre la ville d'Argelès-sur-Mer et l’association ADN Nature : la mise en valeur de la nature, par l’art de l’image, afin d’accentuer la prise de conscience sur les enjeux de préservation de la biodiversité, environnementale et animale.

Ce désir se traduit par une réalisation ambitieuse, qui invite à connaître, aimer et protéger la nature, car il y a urgence à protéger le vivant, si fragile. Les clichés invitent à la déambulation et séduisent toutes les générations, sans exception, avec une visibilité maximale, plus d’un million de personnes étant promis à voir ces œuvres.
 
La magie de ces expositions repose sur leurs contenus et leurs emplacements : “nous avons choisi des lieux de grand passage, où l’on ne s’attend pas nécessairement à rencontrer des clichés représentant l’extraordinaire variété animale et la richesse du vivant”, explique Julie Sanz, 1ère adjointe au maire. L’intention est de “surprendre positivement, d’interpeller les passants, grâce à des images d’une rare beauté, sur la fragilité et la nécessité de protéger l’environnement dont nous faisons partie”. Ours de l’hémisphère Nord, loups, élans et tétras, manchots et baleines… ce tour de la planète nature, offert par des photographes naturalistes, est un partage populaire.

D'autres expositions, initiées par l'association ADN Nature, vont également se prêter à la découverte sur l'esplanade Charles Trénet, au "Casot" d'Argelès Photo Nature et dans quatre campings argelésiens.
L'ensemble de ces expositions photos grand format sera inauguré les 24 et 25 juin. Des rencontres avec les photographes, des ateliers avec les enfants des écoles, des projections au cinéma Jaurès et un relâcher de tortues marines sont attendus.

Les quatre expositions d'Argelès Photo Nature :

- “Ours & Compagnie”, par Catherine et Rémy Marion, promenade de front de mer, Argelès-plage.
- "Taïga”, par Thomas Roger et Olivier Larrey, promenade de front de mer, Argelès-plage.
- “Explorer l’inexploré, les récifs coralliens”, par Alexis Rosenfeld, quais du port.
- “Portraits sauvages”, par Michel d’Oultremont (à partir du 5 juin), place Gambetta. 

D'autres séries photographiques, initiées par ADN Nature,
seront visibles dès les prochaines semaines :


- “Un regard sous la mer”, de Pascal Kobeh, place Magellan et esplanade Charles Trénet (déjà en place)
Concours photo International Marenda, sur la promenade des expositions.
- “Afrique Sauvage”, de Laurent Baheux, à l'occasion du Festival Off de Perpignan, du 28 août au 11 septembre.
- 80 clichés naturalistes distribués au sein des campings La Sardane, Le Dauphin, Taxo Les Pins et Les Galets.

Biographies des photographes et clichés en téléchargement : merci de préciser les crédits images.

Exposition "Ours et compagnie" (1) © Catherine et Rémy Marion.
Exposition "Ours et compagnie" (2) © Catherine et Rémy Marion.
Exposition "Taïga" © Thomas Roger et Olivier Larrey. 
Exposition "Faune de l'Ardenne belge" © Michel d'Oultremont.
- 9 clichés d'images in situ.
 

CONTACT

Ville d'Argelès-sur-Mer - Service communication

Laurence Rialain - Esteve Vaills

com@ville-argelessurmer.fr

04 68 95 34 67 - 06 07 49 94 99

le grenat du Théâtre L'Archipel Perpignan!

Rdv ce soir 4 juin 2021 pour poursuivre ces retrouvailles avec J-C. Gallotta & R. Burger : Le Jour se rêve - Danse - L'Archipel du Groupe Emile Dubois - 

#perpignanculture_2020

#danse

#live

#cultureessentielle

 

 PERPIGNAN | Concert exceptionnel samedi 17 juillet, 21 h 30 Cathédrale Saint-Jean-Baptiste

 

Leçons de ténèbres

 

Sous la direction de Vincent Dumestre, le chœur et l’orchestre du Poème Harmonique, ensemble français de musique baroque reconnu à l’international, feront résonner à la lueur des bougies dans la cathédrale, les musiques nocturnes de Marc Antoine Charpentier dédiées à la semaine sainte. Mêlant virtuosité et profondeur, la musique de Charpentier viendra cueillir en chaque auditeur l’émotion suscitée par la beauté et le recueillement. 

 Perpignan sera la première étape de 7 nuits dédiées aux Leçons de Ténèbres françaises dans les plus belles églises et abbayes de l’Occitanie, imaginées par Vincent Dumestre et produites par le Festival Radio France Occitanie Montpellier. Une soirée d’été à partager tout en douceur après de longs mois de confinement !

« Clair-obscur… sept églises occitanes, sept concerts et sept compositeurs pour réveiller un rituel dans une ambiance mystique… porter les versets de lumière, depuis le crépuscule des siècles » Vincent Dumestre.

 

Site festival FROM : https://lefestival.eu/

Site Ville Perpignan : https://www.mairie-perpignan.fr

Facebook Ville de Perpignan : @MairiePerpignan • Ville

 

Facebook FESTIVAL MUSIQUE SACREE : @MusiqueSacreePerpignan

 

Concert en accès libre avec réservation obligatoire.

L’accueil du public sera soumis aux règles sanitaires en vigueur le jour du concert.

Réservation : dès le 5 juillet à la Direction de la culture de la Ville de Perpignan / du lundi au vendredi de 9h00/12h00 et de 14h00/17h00. Par téléphone 04 68 66 33 18 et par mail : perpignan.culture@mairie-perpignan.com

 

 #perpignanculture_2020

Concert proposé par le Festival Radio France Occitanie Montpellier, avec France Musique.

 

 

LISTE DES SPECTACLES DISPONIBLES

 

Partager cet article
Repost0
27 avril 2021 2 27 /04 /avril /2021 10:39
FM. Rignol - M. Dupré - FM.Rignol au Mas - J. Sebastià Pons
FM. Rignol - M. Dupré - FM.Rignol au Mas - J. Sebastià Pons
FM. Rignol - M. Dupré - FM.Rignol au Mas - J. Sebastià Pons
FM. Rignol - M. Dupré - FM.Rignol au Mas - J. Sebastià Pons
FM. Rignol - M. Dupré - FM.Rignol au Mas - J. Sebastià Pons

FM. Rignol - M. Dupré - FM.Rignol au Mas - J. Sebastià Pons

Ce pianiste, bien connu en Roussillon, grâce à Michel Peus (Conservatoire), Marie Susplugas (Concerts à Palau del Vidre), le couple Marinaro, ou l'équipe de Rivages des Arts, est reconnu, dans le n° de mai, de la revue Classica, pour ses enregistrements de Marcel Dupré (dossier complet - mai 2021, 7.90 euros). Bravo l'artiste !

Nous espérons le revoir bientôt à l'occasion des concerts d'été, autour des hommages au poète Pons et au peintre André Susplugas (voir catalogue de l'expo 2012 à Palau).

 

JPB

 

François Michel Rignol

 

Après de brillantes études en mathématiques (admission à l’Ecole Polytechnique et à l’Ecole Normale Supérieure de la rue d’Ulm, Maîtrise de mathématiques), François-Michel Rignol décide de se consacrer à la musique. Après l’obtention d’un premier prix, d’un prix d’excellence, puis du diplôme supérieur de concertiste (dit « licence de concert ») de l’Ecole Normale Supérieure de Musique de Paris, à l’unanimité, dans la classe de Françoise THINAT, il réussit le Certificat d’Aptitude sur concours. Il partage son temps entre sa passion de l’enseignement au Conservatoire National de Région de Perpignan et ses concerts (France, Brésil, Espagne, Japon, Finlande, Italie, Allemagne…)

Chercher l’homme à travers les notes, le cœur qui bat derrière le texte musical, la pensée profonde du compositeur, telle est sa quête artistique permanente, quels que soient l’œuvre, son style et son époque.

La musique de notre temps le passionne. Il a créé des œuvres qui lui sont souvent dédiées, de Luis de Pablo, Claude Ballif, Philippe Leroux, Daniel Tosi, Bruno Giner, Denis Dufour, Bertrand Dudebout, Bruno Mantovani, Michèle reverdy, François Rossé, Bruno Ducol…

Il fait partie du Collectif Eole (Toulouse ) et de l’ensemble Syntax ( Perpignan ) .

Son goût et son talent pour l’accompagnement, qui devient avec lui un véritable travail de Musique de Chambre, l’ont fait apprécier comme accompagnateur des Masterclasses au CNR de Perpignan (Classes de Jean Lenert, Philippe Muller, Yvan Chiffoleau) et inviter régulièrement au Festival International de Musiques des Jeunes Interprètes du Boulou.

Il joue en formations variées dont on peut citer le duo violoncelle et piano qu’il forme avec Daniel Brun , le duo de piano 4 mains avec Anna Ferrer (Gérone) , les ensembles de chambre  à géométrie variable de « Mare Nostrum » autour de François Ragot …

Il a joué au festival « Aujourd’hui Musique » ( Perpignan) , au festival « Présence vocale » du Théâtre du Capitole de Toulouse , aux « Matinées du piano » ( Orléans ) , au festival  « Novelum » ( Toulouse ) …

Plusieurs de ses concerts ont été diffusés par France-Musique et d’autres radios ou télévisions françaises ou étrangères.

Son disque « L’air du Large », en duo avec Annie Ploquin, enregistré chez Motus (distribution Abeille Musique), regroupant des œuvres pour flûte et piano de jeunes compositeurs, a été bien accueilli par la presse et s’est vu attribuer YYYYY par la revue « Diapason ».

Son disque, enregistrement du long quatuor pour violon, clarinette, saxophone et piano « Fractions du Silence » de Bertrand Dubedout avec ses complices de l’ensemble Pythagore (éd Eole)  a été également récompensé par  YYYYY .

Il vient d enregistrer l intégrale de l œuvre de Déodat de Séverac en 3 disques aux éditions du Solstice, qui s’avère être la première intégrale réalisée depuis 45 ans. Unanimement reconnue par la presse (Pianiste , Res Musica …)  cette intégrale a été récompensée par un CHOC dans la revue Classica.

Il a participé, aux côtés de Jay Gottlieb, Roland Conil, Alain Neveux ou Denis Pascal, à la rédaction de « 10 ans avec le piano du XXe siècle, puis 10 ans avec le piano des XVIIIe et XIXe siècles, deux ouvrages pédagogiques commandés et édités par la Cité de la Musique de Paris.

(C) Rivages des Arts

Partager cet article
Repost0
25 avril 2021 7 25 /04 /avril /2021 09:07
Lorenzo Ruiz (Facebook)

Lorenzo Ruiz (Facebook)

Perpignan la Méditerranéenne : ALIOT récupère le flamenco

 

Notre quotidien local, plus rayonnant que catalan, nous apprend l'heureuse nouvelle. André BONET, fin diplomate, regorgeant d'idées culturelles, a réussi à convaincre l'admirable danseur flamenco, Lorenzo RUIZ.

 

Je me souviens, à Banyuls, de la vitalité, de la séduction de cet artiste qui, après avoir animé Rivesaltes, va drainer, à travers Perpi l'Andalouse, les voix, les guitares, les langueurs et souffrances du monde gitan. Il s'agit là d'une belle action en direction d'un peuple souvent martyrisé, communauté de coeur emprisonnée au camp de Rivesaltes et conduite dans les camps d'extermination nazis...

 

Je me rappelle : une belle soirée chez Pedro Soler, avec des amis, des admirateurs et quelques adhérents de l'association Walter Benjamin sans frontières : Maria Maillat, Michèle Martel, Madeleine Claus et moi-même...

 

Avec ce nouveau festival à Perpignan, la ville célèbre une de ses communautés mal connues, souvent méprisée et maintenue dans son ghetto où la musique et la danse sont beaucoup présentes qu'autrefois...

 

Ce festival devrait apporter un rayonnement nouveau à la ville de M. Aliot, l'ancrant un peu plus dans ses racines gitanes et méditerranéennes.

Bravo l'artiste ! 

 

JPB

- - -

Directeur artistique de La Reja Flamenca depuis 2007, Lorenzo Ruiz gère le Festival Semaine Flamenco de Rivesaltes.

 

Originaire de Grenade, le Flamenco a toujours été une façon de vivre pour le danseur-chorégraphe Lorenzo Ruiz. Fils du célèbre cantaor « Pepe de Granada » et frère de la bailaora Violeta Ruiz, il fait ses premiers pas sur scène à l’âge de 3 ans.

 

Installé en France depuis l’âge de 16 ans, sa grande qualité artistique l'amène à se produire en spectacle avec des figures du Flamenco telles que Carmen Albéniz, Lucía Garrido, Pedro Soler, Chano Dominguez, Renaud Garcia-Fons, La Joselito... Dès lors, il multiplie les tournées aux quatre coins du monde.

 

 Agréé par l'éducation nationale, il dispense également des stages à Rivesaltes et partout ailleurs lorsqu'on fait appel à ses services.

À la découverte de nouveaux styles musicaux, il a travaillé avec Cali sur son dernier album "L'Espoir".

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2019 2 03 /12 /décembre /2019 09:46
Rebull de Catalogne : Les cents ans de Teresa - Conversations à Banyuls -
Rebull de Catalogne : Les cents ans de Teresa - Conversations à Banyuls -
Rebull de Catalogne : Les cents ans de Teresa - Conversations à Banyuls -

 Différents événements qui marqueront l'hommage que l'association Culture et Patrimoine en Côte Vermeille a voulu rendre à Teresa Rebull,femme de chansons et de combats, à l'occasion du centième anniversaire de sa naissance.

 

Ces événements débuteront, avec le soutien de la Ville de Banyuls-sur-Mer et des Editions Balzac, par une exposition dans le hall d'honneur de la mairie de Banyuls.dès le dimanche 1er décembre.

Son vernissage aura lieu le mardi 3 décembre à 18 heures.

Point d'orgue de cet hommage, la conférence donnée par Christine Lavaill le vendredi 6 décembre à 17 h 30, salle Novelty.

 

Nous vous attendons nombreux - ainsi que vos proches - pour cet événement exceptionnel qui sera le dernier d'une année 2019 riche de moments partagés.

N'hésitez pas à le faire connaitre autour de vous.

Bien cordialement.

 

Dominique Baudry

Secrétaire

dominique.baudry@wanadoo.fr

 

Hommage à Teresa REBULL

Centième anniversaire de sa naissance

Exposition proposée avec l'association Références Culturelles du 1er décembre au 2 janvier 2020
Hall d'honneur de la mairie de Banyuls-sur-Mer

Vernissage de l'exposition mardi 3 décembre à 18 heures Hall d'honneur de la mairie de Banyuls-sur-Mer

Conférence par Christine LAVAILL vendredi 6 décembre à 17 h 30 salle Novelty de Banyuls-sur-Mer

avec le soutien de
Ville de Banyuls-sur-Mer Éditions BALZAC

  

Teresa REBULL

Il y a 100 ans naissait Teresa Rebull, et c’est à Banyuls-sur-Mer, où elle résida jusqu’à ses derniers jours, que cet anniversaire est célébré.

Teresa fut honorée de son vivant à de nombreuses reprises, ce qui lui permettait de commenter de vive voix les éloges qui lui étaient adressés.

Teresa était certes heureuse d’être considérée au présent pour ses actions et activités relatives à son passé, mais elle trouvait dérisoire, voire présomptueux, d’avoir à raconter de nouveau sa vie. Elle profitait de l’occasion, au lieu de s’exprimer à son profit, pour exprimer le monde à partir de quelques principes auxquels elle sera restée fidèle sans faiblir : la liberté et l’amour.

Cette franchise pouvait créer une gêne, car la ténacité avec laquelle elle revendiquait ces principes pouvait faire sourire les sectaires non repentis. Les faits historiques disparaissant dans le flou que le temps impose à la mémoire, certaines prises de position de ces temps-là étaient entendues comme de pures utopies ou perdaient de leur pertinence.

Teresa maintenait fermement que le Monde dont elle dessinait un contour ne pouvait tenir que par l’essence de ces principes, les faits historiques n’en étant que les conséquences. Bravant le sourire de ses contradicteurs, elle insistait et réitérait avec courage ses mises en garde contre tout relâchement de la morale et de l’éthique. À ces occasions, elle refusait d’être uniquement cantonnée à son statut d’artiste.

À la veille de la deuxième décennie du XXIe siècle, 100 ans après avoir vu le jour, Teresa pourrait encore dire que des événements chaque jour plus nombreux présentent une sordide similitude avec ceux qu’elle aura traversés. Dès lors, l’urgence de considérer non pas ce que tel ou tel aura fait, mais ce qu’il reste à faire par tous. Pour Teresa, c’était la seule permanence qui vaille.

Pour cet anniversaire, sa voix manquera pour reprendre le fil des commentaires universels qu’elle rappelait pendant ces hommages. Elle nous manquera surtout pour écouter encore une fois sa chanson de combat d’un certain Jaume, mort à la Serra de Pandols entouré de Tres cascots de metralla y les sabates d'en Jaume.

Les amis de Teresa

L'association Culture et Patrimoine en Côte Vermeille, avec le soutien de La Ville de Banyuls-sur-Mer

et des Éditions Balzac, présente
Exposition proposée avec l'association Références Culturelles

du 1er décembre au 2 janvier 2020
Hall d'honneur de la mairie de Banyuls-sur-Mer

L'association Culture et Patrimoine en Côte Vermeille, avec le soutien de la Ville de Banyuls-sur-Mer et des Éditions Balzac, présente, avec l'association Références Culturelles, l'exposition consacrée à Teresa Rebull, chanteuse et militante : « Teresa Rebull, femme de cœur et de combats »

Cette exposition offre une rétrospective sur Teresa Rebull, artiste engagée, figure emblématique de la Retirada et de la Nova Canço catalane.

Elle permet de découvrir la personnalité de cette femme qui s'est établie dans les années soixante à Banyuls-sur-Mer et qui a marqué l’histoire par ses engagements politiques, féministes, sociaux et culturels.

L'exposition prêtée par Balzac Éditions est basée sur l’autobiographie de Teresa Rebull publiée en catalan aux éditions Columna (Barcelone) en 1999, "Tot Cantant".

Dans sa préface à la traduction qu'il en a faite en 2004 aux Éditions Balzac, André Vinas écrit :

« ... Il ne s'agit pas d'un livre d'histoire, mais plutôt d'un livre de souvenirs, elle les appelle flashes, de tout ce qu'elle a vécu depuis sa plus petite enfance où elle fut plongée dans des aventures exceptionnelles et dramatiques, où la vie et la mort se côtoient sans cesse ».

Cette exposition vise à mettre en relief la vie et l'œuvre de la chanteuse et militante au travers de 24 panneaux explicatifs et 10 cadres retraçant son itinéraire.

Elle a la particularité d'être bilingue (français et catalan) afin de refléter la personnalité de cette femme d'exception.

Projection en continu de films proposés par Robert Triquère pendant toute la durée de l'exposition :
le grand concert hommage à Barcelone et conversations avec Teresa Rebull en français et en catalan. -------


Vernissage de l'exposition mardi 3 décembre à 18 heures Hall d'honneur de la mairie de Banyuls-sur-Mer
avec la participation de

Jean GARIDOU, président de Culture et Patrimoine en Côte Vermeille 

Robert TRIQUÈRE, Éditions Balzac
Germinal REBULL, fils de Teresa
Jean-Michel SOLÉ, maire de Banyuls-sur-Mer

Lecture de poèmes de Teresa Rebull par des enfants Intervention de Pedro Soler et Thierry Parcé, amis de Teresa Rebull

Apéritif offert par la Ville de Banyuls-sur-Mer

- - -

Conférence par Christine LAVAILL,
biographe de Teresa
REBULL, co-traductrice de l'autobiographie « Tot Cantant », commissaire de l'exposition

Teresa REBULL,
une vie de combats et de chansons

vendredi 6 décembre à 17 h 30 salle Novelty de Banyuls-sur-Mer

Retrouvez toutes les informations sur l'activité
de l'association Culture et Patrimoine en Côte Vermeille

http://patrimoine66.canalblog.com/

Mai 2013 :

 

Je vais voir les dessins et toiles de Teresa R., à la mairie de Banyuls. 

 

Puis chez elle, rue Saint-Pierre : 

Elle apprend toujours ; elle cultive les arts, à son âge… Elle a raison, ce plaisir de peindre la pousse à vivre, la rend immortelle ! Elle l’est déjà, grâce à ses chansons, mais…

   Il n’y a que la langue française qui l’embête ; elle me le dit, dans les mails qu’elle m’envoie, cette reine du net a 91 ans : « Quel français, j’écris ! »

 

 

* Les écrivains et les textes qui l'ont marquée :

 

- "Avi he tornat a la serra de Pàndols" : texte de Josep Gual, musique de Teresa.

- Les poèmes de Marti Pol chantés par Lluis Llach.

 

- Elle a enregistré un 33 tours sur les écrivains catalans et français : Sebastia Pons, avec une sorte de musique de troubadour - Pere Cerda - Gérard Salgas (poèmes traduits en catalan) - Joan Morer -

"Quand je traduisais au public  les textes en français, j'étais traitée de "fasciste" ! 

"Les chansons du 33 tours à la couverture verte (avec L'Agram et Serge Llado) sont belles et aussi révolutionnaires car on y parle de la condition humaine et de la société."

 

- Manent Robert : histoires chinoises des 12 et 13 ° siècles, sont aujourd'hui d'actualité. L'art doit refléter le présent pour parler de l'avenir.

 

 

* Comment défendre le catalan dans les Pyrénées-Orientales ?

- par l'éducation, dans les écoles primaires, puis les collèges...

-au coeur des familles

-on ne peut pas compter sur les autorités.

- Avec plus de communication entre le Nord et le Sud  de la Catalogne. 

-Expliquer l'histoire de la Catalogne

- en multipliant les festivals de guitare au palais des Rois de Majorque, avec Ida y Vuelta :des représentants (artistes, musiciens, chanteurs...) de chaque communauté doit pouvoir y participer. Il faut mêler les cultures et les civilisations; exemple de D. Baremboïm qui réunit dans son orchestre des Juifs et des Arabes.

- Toucher à l'universel en respectant les minorités locales qui composent la mosaïque humaine.

 

 

* 31 mai 2013 :

Marseille en 1941 (voir bio) : En 1940, je quitte Paris pour me rendre en Espagne; Pep reste dans la capitale. Je suis passée par le pays basque; ensuite, je suis revenue en France.

 

Je venais de rentrer de Barcelone, une seconde fois, comme "transfuge", par la montagne - le Col d'Arres- et avec pas mal de problèmes ! 

 

A Prats-de -Mollo, nous fûmes hébergés à La Forge; j'ai le souvenir de l'eau qui dévalait de la montagne...Pep me confectionne de faux papiers d'identité. A Marseille, je me rends au cours Belsunce : un grand bureau accueillait les juifs et les intellectuels : comme je n'étais ni juive, ni intellectuelle, je me suis dit que le "Comité Victor Fry" n'était pas pour moi...

J'ai tout de même attendu dans le hall et j'y retrouve l'épouse de Joachim Maorin, un des dirigeants du POUM. Elle m'a présenté à Varian Fry ; celui-ci, constatant mon état (j'étais enceinte) m'a promis de m'aider à accoucher dans une bonne clinique avec un bon docteur.

Je croise ausi Lisa Fittko (j'ai une photo avec elle): elle aidait à passer des apatrides, des révolutionnaires, à Banyuls. 

voir Benedicte (bio)

 

* Teresa Aujourd'hui (2013)

 

Depuis la publication du livre *, que s'est-il passé..?

 

Je n'ai pas participé à des festivals aussi importants que l'hommage du Palais de la Musique, à Barcelone, en 2006, car ma voix a pris une tournure différente; en outre, j'ai subi des opérations aux jambes et, depuis, je boîte, j'ai du mal à marcher.

 

La maladie est venue pas à pas : je ne m'en suis pas rendue compte...Mais je bouge, j'aime de nombreuses activités et je vais encore à Barcelone, de temps en temps, si on m'accompagne. Mon rôle aujourd'hui est surtout de mettre les gens en contact.

 

Je m'intéresse toujours autant à la politique. Je suis internationaliste : je critique les erreurs de tous les politiciens : trop de promesses, faites et non tenues ! Quant à préparer la révolution, ça fait un peu peur car nous sommes devenus des petits bourgeois; la mentalité a changé, c'est cela le plus dangereux !

On est utopistes : on a l'esprit, l'envie de combattre : on rêve à la vraie vie. Je suis sûr qu'il se passera un jour quelque chose d'important.

 

Le monde ne peut être que socialiste, ou...fasciste ! François Mitterrand a dit un jour que la révolution française n'était pas encore arrivée... 

Je milite désormais au parti socialiste ; avec le PS, face à un capitalisme féroce...Si j'étais jeune, j'irais casser...

 

* Teresa Rebull :Tot cantant, Columna, Barcelona, 1999.   "En chantant", version française par Christine Lavaill et André Vinas - Balzac éditeur, Perpignan, 2004.

 

* Qu'apporte la vieillesse de positif ?

 

On voit les choses avec des yeux plus transparents; je voyais très clair; soudain il y eut comme un rideau tomber et un nouveau monde est apparu... Tout d'un coup, beaucoup de paix, mais aussi la grande solitude des vieux ! Même quand je regarde le jardin que j'adore, je ne vois rien derrière : c'est le manque d'amour, psychologique ou sentimental, avec un compagnon; j'admire les petits vieux, qui vont bras dessus, bras dessous...

 

J'ai beaucoup d'occupations : peinture, musique dans la tête, les amis, tout ce que j'ai créé...

On vieillit, c'est comme un goutte-à-goutte... La mort m'embête mais je n'ai pas peur. Ce dont j'ai peur, c'est ...qu'on trouve ma maison en désordre !

 

J'ai le spectacle depuis ma baie vitrée : le vent, les plantes, les oiseaux, à qui je donne à manger, leurs chants... Un gros chat, gris comme un gros monsieur, s'approche et met sa tête entre mes pieds; soudain apparaît mon chat, qui dort sur mon lit toute la journée...Et il voit l'intrus ! J'ai jeté un rouleau sur la terrasse  et ils se sont disputés de façon "molle"...

 

Le chat gris est parti en nous regardant avec mépris et en pissant, en guise de vengeance. C'est là l'observation des choses simples.

 

Je pleure souvent, j'ai le cafard et tout d'un coup, une colombe se pose sur les tuiles... Je suis tellement étonnée de la voir devant moi que j'ai arrêté de pleurer : "Il me faudrait une petite colombe.."

 

Ici, à Banyuls, depuis mon salon, je pense à la mer, qui est si proche... Et à la montagne, où je me promenais souvent...

 

* 2 juillet 2013 :

Banyuls, le 2 juillet 2013

 

* L'actualité, c'est la défense de la langue catalane, avec un concert au Camp Nou de Barcelona et la présence de Luis Llach. "Les partis ne s'y reconnaissent pas, ni la droite avec CiU ou le Parti populaire, ni avec l'ERC : les listes se contredisent à gauche ! Un petit coup d'aile d'oiseau et ils ne s'entendent plus... Les Socialistes sont merdiques : on a perdu des années avec Zapatero, pourtant fils de la Retirada et d'un père communiste qui a été torturé sous Franco !

 

Le Parti socialiste catalan a toujours été à la traîne, toujours tourné vers Madrid ! Divergences, absence d'unité ! 

Lors d'un concert, les Socialistes m'ont demandé de chanter plutôt en castillan, car il n'y avait dans la salle que des Andalous... A la fin du tour de chant, un garçon, beau et blond comme un ange, a joué "Els Segadors", notre hymne national, à l'accordéon...

 

 L'Esquerra fait la "puta ramunette" à présent ! Au début, elle avait une attitude correcte pour les affaires sociales; ensuite la question sociale n'a jamais été abordée, alors que c'est le noyau du peuple... 

 

L'indépendance est absolument nécessaire : on nous vole, on nous massacre ! O instaures des lois sur la langue pires que sous le franquisme ! Pourtant les gens veulent parler catalan, même ceux qui viennent d'autres régions d'Espagne; j'étais dans une librairie et je regardais une dame qui achetait un gros dictionnaire de catalan; j'ai osé lui parler : elle voulait apprendre notre langue ! 

 

* Le passé : on revient à la guerre civile. Teresa me parle de Joan Peyrot, anarco-syndicaliste de Llobregat, un pays très minier : il était du parti Als Trente, les Trente qui se sont séparés de l'anarchisme. 

 

Les anarchistes ont été complices : ils ont participé au gouvernement de Campanys, qui incarcérait les militants du POUM...Les anars lançaient aux ouvriers, aux militants : "Laissez les armes et rentrez chez vous !" Le POUM suivait trop les anars, et ceux-ci l'ont laissé tomber... Les Anarchistes ont été persécutés pendant la République, c'est pour cela qu'ils n'ont pas voté pour la République...

 

Sans oublier l'attitude du PC : sa provocation, durant les journées de mai à Barcelone, pour se débarrasser du POUM..!

On ne peut pas m'attaquer pour ma conduite politique : jamais un mensonge ni une trahison. Durant ma longue trajectoire, j'ai été fidèle à mes idées, je ne me suis pas enrichie. Je vis aujourd'hui encore de façon très modeste, dans mon petit appartement de la rue Saint-Pierre... 

 

 

* Les intellectuels et Albert Camus :

Les intellos pissent toujours en-dehors du pot de chambre !

 

Camus, je l'ai connu à Paris dans des soirées du Casal anar pour les réfugiés. Je l'ai rencontré aussi dans le grand appartement, avenue de l'Opéra, de la revue "Preuves", pour laquelle j'ai travaillé Ce comité pour la culture était financé par le groupe Ford aux Etats-Unis; comme on critiquait le PCF, les Communistes ont répondu qu'on travaillait pour la CIA..! 

 

J'avais un rendez-vous avec Camus pour lui parler de mon beau-frère qui cherchait un emploi. J'aimais quand il parlait de Maria Casarès, son grand amour : "Quand on a un tel amour, on retourne en enfance !"

A sa mort, je ne faisais que pleurer; mon mari en prenait ombrage; j'ai téléphoné à Francine, l'ex-épouse de Camus; je lui ai dit que j'avais rêvé la mort de Camus quelques jours auparavant : je le voyais au fond d'un trou, comme dans une tombe creusé dans la campagne et il me criait : "Viens me chercher !"

 

* Le présent : J'ai l'impression qu'on est dans la culture du crime et de la stupidité ! Les gens ne savent plus sourire; ils sont agressifs. L'Homme est en pleine mutation, il est plongé dans une crise économique et morale. Le comportement de l'Homme et de la nature vont de pair; l'être humain est malade ! La situation est grave : quand la haute bourgeoisie échoue, c'est le fascisme qui gagne !

 

Maintenant, je ne dors pas bien : je pense sans cesse à la peinture... J'ai beaucoup lu, j'ai appris beaucoup sur la technique picturale, mais je n'arrive pas sortir ma peinture de ma carcasse !

 

Je suis sans doute trop influencée par Cézanne et par la beauté de la construction... Et quand j'ai trouvé la composition, je n'arrive pas à réaliser mon sujet, même si j'ai un projet précis...

 

* Sur Maillol et Dina Vierny :

Je n'ai pas connu Maillol; j'étais à Marseille. Mais là, j'ai rencontré Dina Vierny : elle voyageait beaucoup; elle venait aussi nous voir chez Jean Malaquais, l'auteur de "Planète sans visa", où il reconstitue l'atmosphère qui régnait à Marseille, parmi les intellectuels français et allemands recherchés et désirant embarquer pour l'Amérique... (voir les photos avec J.Malaquais dans l'autobiographie de Teresa).

 

"Dans son livre, J.Malaquais parle des "seins de Thérèse", sans me nommer... En effet, à cette époque, j'allaitais mon enfant, au milieu du groupe, pendant que les discussions fusaient. Malaquais, à cette vision, était étonné, ébahi..."

 

(propos recueillis, entre autres, à paraître, par J.P.Bonnel)

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens