Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 août 2022 5 12 /08 /août /2022 08:31
Inflation - Argentine à Palau - Libération de Perpignan - Gérard Malgat et Antoni Sistero (à droite)
Inflation - Argentine à Palau - Libération de Perpignan - Gérard Malgat et Antoni Sistero (à droite)
Inflation - Argentine à Palau - Libération de Perpignan - Gérard Malgat et Antoni Sistero (à droite)
Inflation - Argentine à Palau - Libération de Perpignan - Gérard Malgat et Antoni Sistero (à droite)
Inflation - Argentine à Palau - Libération de Perpignan - Gérard Malgat et Antoni Sistero (à droite)

Inflation - Argentine à Palau - Libération de Perpignan - Gérard Malgat et Antoni Sistero (à droite)

Inflation - Argentine à Palau - Libération de Perpignan - G.Malgat et M. Sistero (à droite)

 

 

*Inflation, par Jean IGLESIS

 

 

Ce matin, j'ai raconté à mon petit-fils les grands changements que j'ai connus, moi , son grand-père, depuis que j'étais enfant :

« Regarde, quand j'étais enfant comme tu l'es maintenant, ma maman m'envoyait à l'épicerie du coin avec 5 francs, ce qui représente aujourd'hui 75 centimes d'euro, pour faire les courses.                                                                                                                                                                                                                      Je revenais à la maison avec une plaquette de beurre, un litre de lait, un sac de patates, un morceau de fromage, un paquet de sucre, une baguette et une douzaine d’œufs !...»

Et mon petit-fils m'a répondu : - «Papy, à ton époque il n'y avait pas de caméras de surveillance ?...»

 

Jean IGLESIS

 

 

*Et si on libérait Perpi..?

 

Vendredi 19 Août 2022 à 17 heures

Monument aux morts de la résistance et de la déportation

Square Bir Hakeim

Vous en souhaitant bonne réception.

Bien cordialement.

 

- - - -

 

 

 


 

 
   
 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
21 juin 2022 2 21 /06 /juin /2022 09:09
SASL, société savante à Sant-Vicens - Fêtes : musique et saint-Jean, par J.Iglesis - J.F.Ortiz et J.Maureso - Nostre Mar : Liberté, Égalité, Méditerranée
SASL, société savante à Sant-Vicens - Fêtes : musique et saint-Jean, par J.Iglesis - J.F.Ortiz et J.Maureso - Nostre Mar : Liberté, Égalité, Méditerranée
SASL, société savante à Sant-Vicens - Fêtes : musique et saint-Jean, par J.Iglesis - J.F.Ortiz et J.Maureso - Nostre Mar : Liberté, Égalité, Méditerranée
SASL, société savante à Sant-Vicens - Fêtes : musique et saint-Jean, par J.Iglesis - J.F.Ortiz et J.Maureso - Nostre Mar : Liberté, Égalité, Méditerranée

Société agricole, scientifique et littéraire

 

Il fallait bien le décor fastueux de Sant Vivens, lieu de mémoire artistique raconté il y a peu par Eric Forcada, pour accueillir l'assemblée générale de la société savante, une des plus anciennes de France, et sise à Perpignan. 

 

Avec un bureau renouvelé dirigé par Sylvain Chevauché, Pierre Coureux, Clarisse Réquéna, Annie et Michel Bouguin, depuis le départ de Mme Cabanas (engagé auprès du député R.Grau, puis du maire L. Aliot), la jeunesse et le savoir viennent assurer le rayonnement d'une association qui a énuméré ses projets : poursuite de la revue, appel à contributions pour articles et conférences, études sur le terrain (excursion à Opoul ce samedi), hommage à d'importants chercheurs, telle Annie de Pous, pour les 31 ans de sa mort : du 22 octobre au 5 novembre, à Prades, Bélesta et Osséja, en partenariat avec les associations locales.

 

Parole fut ensuite donnée aux auteurs de récent numéro de la SASL : M. Bouguin, toujours aussi enthousiaste et spécialiste du Traité des Pyrénées, Georges Castelvi, pour ses excursions savantes dans le monde du silence encombré d'épaves antiques, Enric Benavent Vallès, venu de Barcelone, écrivant sur les crèches, considérées comme des oeuvres d'art, et parfois comme des objets subversifs, comme l'a montré Jacques Llado...

Il nous fut encore agréable de dialoguer avec Michel Sauvant qui organise une exposition sur le Canigou ..*

 

La matinée trouva son point d'orgue avec l'apéritif offert par l'équipe dynamique, et avec les vins délicats du domaine de La Casenove, à Trouillas, dirigé par l'ami Etienne Montès, ancien photographe de l'agence Gamma, qui a repris la propriété familiale...

 * michelsauvant@yahoo.fr. (06 82 05 05 21 )

 

JPB

 

- - - - -

 

FETES....

de la Musique

 

Quand, dans la case de bambou,

Le sorcier, sur des rythmes fous, 

Frappe son tam-tam et tempête,

Je m'entends renaître à tue-tête.

Enfant modèle cependant,

Je joue ma vie tambour-battant.

Je suis la musique et m'amuse

Au long de mélodies confuses.

 

Au son du violon je tombe,

Comme en plein vol une colombe

Peut, par le chasseur, être atteinte.

Je vais, mourant telle une plainte, 

Note au bloc-notes de l'automne,

Perdue dans l'adieu que l'on donne.

Je suis la musique et je pleure

Lorsque sonne la dernière heure.

 

Je n'aime pas serrer les mains

Des artistes sans lendemain.

Les pianos, les clavecins

Connaissent bien tous mes desseins.

Les flûtes, même traversières, 

Sifflent des airs dont je suis fière.

Je suis la musique et j'enchante

L'oreille la plus réticente.

 

Parfois, n'atteignant pas mon but,

Lasse des fa dièses, des ut,

Je prends mes gammes sous le bras,

Quittant la scène à l'opéra.

Dans le silence je m'endors

Pour chercher de nouveaux accords.

Je suis la musique et m'éloigne

Lorsque le désespoir me gagne.

 

Je sais toujours donner le la,

Vagabondant de-ci de-là, 

Réécrivant en doubles croches

Bonheurs enfuis et anicroches,

Faisant remonter sur les planches

Le soir les noires et les blanches.

Je suis la musique et je rêve

Quand d'un demi-ton l'on m'élève.

 

Les cris des peuples à genoux

Me mettent sens dessus dessous

Et leur sort m'inspire sans fin

Des chants de révolte et de faim

Où la guitare est dans mon camp

Contre les cuivres triomphants.

Je suis la musique et je lutte 

Quand c'est le droit qu'on exécute.  

 

Jean Iglesis

 

- - - - - - 

La Saint-Jean

 

Sant Joan

 

El cel ens sembla mil.lenari,

Mentre els estels se'n van ballant.

Tots els records deixen l'armari,

Festejant la nit de Sant Joan.

 

La font busca per la muntanya

Un camí sempre tortejant

I porta a la vila llunyana

Les aigües fredes de Sant Joan.

 

Les espigues de blat somriuen

Les mares ja les tallaran

Per oferir als nins que riuen

El pa fresc i nou de Sant Joan.

 

El conill, ell que no dormia,

Que anava pel camp ferejant,

Encerta el trèvol que es perfila

Entre les herbes de Sant Joan.

 

Aleshores, sentim que creixen

Lligams estrets d'or i de sang, 

Quan els ulls cansats parpellegen,

Com les fogueres de Sant Joan.

 

Joan Iglesis

 

- - - - 

 

Le guitariste Juan-Francisco Ortiz

 me fait l'honneur

d'offrir un concert au coeur de mon exposition,

de l'enfouissement à la résistance.

 

Je connaissais le  grand guitariste classique,

élève d'Ida Presti, d'Alexandre Lagoya et d'Andrès Ségovia,

je découvre un homme

qui n'a pas oublié d'où il vient !

enfant de la Retirada, d'un père républicain espagnol,

au destin douloureux auquel il rend hommage,

un homme enfin qui place l'éthique au-dessus de l'intérêt !

heureux de construire avec lui le temps d'un concert,

une poétique d'espace partagée, plastique et musicale.

 

je vous invite à venir "écouter et voir" un moment lumineux,

encore sous le signe de la transversalité

 des pratiques expressives et des pensées ...

 

Juan-Francisco et moi-même,

nous serons ravis de vous accueillir ! 

 

J. MAURESO  ( N'oubliez pas de réserver 

les places sont limitées, 04 68 83 36 32  ) 

 

***** Nostre Mar : FESTIVAL

 

Liberté, Égalité, Méditerranée

Posted le 20 juin 2022 par tempspresents in CulturesMéditerranéesPop cultureSens commun

SOS Racisme tient un festival « Nostre Mar : Liberté, Égalité, Méditerranée » dans les Pyrénées-Orientales du 27 juin au 3 juillet 2022.

Le monde méditerranéen est un espace sur lequel nous avons mis en ligne diverses publications et on croisera lors de cet évènement divers contributeurs de Fragments sur les temps présents et certains de leurs amis :

 

Partager cet article
Repost0
11 mai 2022 3 11 /05 /mai /2022 11:14
La nuit des musées (MRAC Sérignan - La fabrique des pandémies - Musique baroque à Passa le 15 mai -
La nuit des musées (MRAC Sérignan - La fabrique des pandémies - Musique baroque à Passa le 15 mai -
La nuit des musées (MRAC Sérignan - La fabrique des pandémies - Musique baroque à Passa le 15 mai -
 
 
 
Musée régional d'art contemporain
Occitanie / Pyrénées-Méditerranée
146 avenue de la plage, Sérignan
 
 
Nuit européenne des musées
Samedi 14 mai 2022, de 16h à 23h
Gratuit
 
 
  • 16h-18h Le mini musée
Parcours ludique dans les salles. Les familles sont invitées à réaliser de petits ateliers face aux œuvres.
À partir de 2 ans.
 
  • 18h-21h La fabrique à sérigraphies
Venez sérigraphier votre tote-bag avec l’atelier Brise Lames, ouvert en accès libre. 
 
  • 18h-23h Présentation et signature par l’artiste Agnès Rosse de son édition "Le Zoo vidé"
(Édition Naima avec le soutien du Mrac)
 
  • 19h Visite découverte
de l’exposition de la collection et de l’exposition temporaire sur le plateau de tournage, objets à suppléments d’âme et tir à l’arlequin de Valérie du Chéné et Régis Pinault.
 
  • 20h Visite découverte
de l’exposition temporaire Campo di Marte de Nathalie Du Pasquier.
 
  • 21h Projection "Portrait de ma sœur en artiste" de Judith du Pasquier.
Film réalisé par la sœur de l’artiste Nathalie Du Pasquier, sorti en 2021. Durée 49 minutes.
 
  • 22h Visite découverte "Le Mrac, un musée sous les étoiles"
Découverte nocturne des œuvres extérieures des artistes Erró, Daniel Buren, Bruno Peinado, Peter Stämpfli et Peter Downsbrough qui entourent le Mrac Occitanie.
 
 
Agenda de mai
 
 
 
 
Visite enseignants
Mercredi 11 mai, 14h30
 
Présentation de la nouvelle exposition "Campo di Marte" de l’artiste Nathalie Du Pasquier aux enseignants par le service éducatif du musée.
Le dossier pédagogique est remis à cette occasion.
Inscription pour les visites de classes jusqu’à la fin de l’année scolaire et début d’année scolaire suivante.
 
En savoir plus
 
 
Projection & rencontre avec les artistes Valérie du Chéné et Régis Pinault
Dimanche 15 mai, 15h
 
Projection du film "Un ciel Couleur Laser Rose Fuchsia", 2019 (28 mn) de Valérie du Chéné et Régis Pinault suivie d’une rencontre discussion en présence des artistes et de Valérie Mazouin, directrice du Centre d’art contemporain La Chapelle Saint-Jacques.
 
Gratuit
Dans la limite des places disponibles
 
En savoir plus
 
Partager cet article
Repost0
13 avril 2022 3 13 /04 /avril /2022 11:09
IAM Limoux : affiches des événements et concert de J. Francisco ORTIZ
IAM Limoux : affiches des événements et concert de J. Francisco ORTIZ
IAM Limoux : affiches des événements et concert de J. Francisco ORTIZ
IAM Limoux : affiches des événements et concert de J. Francisco ORTIZ
IAM Limoux : affiches des événements et concert de J. Francisco ORTIZ
IAM Limoux : affiches des événements et concert de J. Francisco ORTIZ

IAM Limoux : affiches des événements et concert de J. Francisco ORTIZ

  • l’Institut des Arts du Masque de Limoux

 


Depuis trois week end l’Institut des Arts du Masque à Limoux a pu enfin rouvrir au public ses expositions avec succès  :

- le Carnaval de Limoux et la Collection des Goudils d’Emile Taillefer  

- les nouvelles expositions : Goya - la peinture et le Masque -«Masques en Scène : La Maison du Sourd» Cie de l’Arche de Noé. 

 

VISITES GUIDÉES

Nous proposons des  visites guidées à 18h précises (gratuites)  Durée 50 minutes

Samedi 16  Dimanche 17 avril  Samedi 23 avril 


 

RÉCITAL  le 22 avril à 20h30   «MEMORIAS» par  Juan Francisco ORTIZ, guitare   

Programme de l’Institut  autour de  Francisco Goya «LA MÉMOIRE ET LES JOURS»

Nombre de place limité - Réservation Tel : 0611681560

Ouverture : Adieux à l'Espagne  François de Fossa


 

EXPOSITIONS

EXPOSITION LE CARNAVAL DE LIMOUX ET LA COLLECTION DES GOUDILS  D'EMILE TAILLEFER

EXPOSITION LA MAISON DU SOURD   - PINTURAS NEGRAS - 

EXPOSITION LA MAISON DU SOURD   - LE TRES DE MAYO - 

EXPOSITION DE PHOTOGRAPHIES DE MONIQUE GRANDO 

EXPOSITION DE L'ATELIER DE MASQUES   "L'ENTERREMENT DE LA SARDINE"  DE GOYA

Une exposition qui retrace les différentes étapes de l'Atelier de masques réalisés à l'Institut en février dernier

EXPOSITION  LA MÉNAGERIE  LES ANIMAUX DU MONDE


 

CLÔTURE DES EXPOSITIONS EN TEMPS DE CARNAVAL LE 24 AVRIL 

En raison de la journée d’élection, les expositions seront ouvertes le dimanche 24 avril - de 11h à 15h

 

CLÔTURE DU CARNAVAL DE LIMOUX 24 AVRIL 

LES ARCADIENS - La Nuit de la Blanquette

Le programme des we du Carnaval en PJ

 

 

PRENDRE DATE

MAI

LA NUIT DES MUSÉES (Clôture des  Expositions Goya Printemps 2022)

Se renseigner pour le programme précis (en cours de finalisation)  

SAMEDI 14 MAI  de 15h à 22h  avec NOCTURNE AU PALAIS

A 18h : conférence Marie Laure RUIZ MAUGIS : GOYA

DIMANCHE 15 MAI de 14h à 19h


 

MAI JUIN  - L'Institut Hors les Murs

EXPOSITION À L'ABBAYE DE ST HILAIRE (Aude)

1er MAI  au 26 JUIN - Les Amis de l’Abbaye  Tel : 0601764697

L’ART ROMAN  Le Maître de Cabestany  De la sculpture au masque

Masques et Figures du spectacle « Du Maître et des Anges » Cie l’Arche de Noé

Moulages d’Alphonse Snoeck (Lagrasse) Ateliers sur les Chemins du Maître

 

Guillaume LAGNEL

Page FB  actualités de l'Institut 

https://www.facebook.com/IAM.LIMOUX/?ref=ts&fref=ts

 

 
Exposition Rotspanier :
Travailleurs forcés espagnols durant
la Seconde Guerre mondiale
 

Du samedi 23 avril au samedi 21 mai, la Galerie Marianne accueille l'exposition Rotspanier (Espagnols rouges). Celle-ci présente, pour la première fois, l'histoire de ces travailleurs forcés espagnols durant la Seconde Guerre mondiale.
Conçue par Peter Gaida et Antonio Muñoz Sanchez, avec l'appui de l'association Ay Carmela, cette exposition trilingue (français, espagnol, allemand) s’accompagne de conférences, lors de son inauguration, et de la projection d’un film documentaire sur le Mur de l’Atlantique, pour sa clôture.

UN PEU D'HISTOIRE

En 1939 commence, pour 140 000 réfugiés républicains espagnols, une odyssée de sept ans à travers les camps de concentration et de travail en Europe. 

Dès l'automne 1940, le IIIe Reich a besoin de main-d’œuvre en zone occupée. Un accord est scellé le 3 avril 1941 avec la commission d’armistice. Il prévoit de recruter des travailleurs spécialisés du bâtiment, dans les camps et les groupements de travailleurs étrangers de la zone libre.
 
La commission allemande Todt descend en zone libre au printemps 1941. Dans un premier temps, elle procède à des recrutements. Puis elle réquisitionne des étrangers, à commencer par les républicains espagnols, encore nombreux dans les camps. Pris en charge par les Allemands sur la ligne de démarcation, ces derniers sont divisés en deux catégories : les volontaires sont classées Transportspanier(Espagnol de transport) et bénéficient d’un traitement de travailleurs réguliers. Les réquisitionnés sont classés Rotspanier (Espagnol rouge) et considérés comme des travailleurs forcés et comme des suspects.


Au mois de mai 1941, après le passage de la commission Todt, 800 internés d’Argelès-sur-Mer rejoignent ainsi la zone occupée. Entre les mois de juin et d’août, un millier d’autres suivront, dont une majorité d’Espagnols. Ces hommes seront utilisés à la construction du Mur de l’Atlantique, qui débute en septembre 1941, mais aussi à la fortification des bases sous-marines . La plupart sont des Rotspanier. Entre 1941 et 1944, plus de 35 000 Espagnols seront ainsi livrés par Vichy à l’organisation Todt.

 

AUTOUR DE L'EXPOSITION

Conférences, samedi 23 avril, 14h30: 

  • Rotspanier. Travailleurs forcés espagnols durant la Seconde Guerre mondiale. Victimes oubliées du Nazisme. Par Peter Gaida, Docteur en histoire contemporaine et commissaire de l’exposition Rostspanier.
  • Des CTE aux GTE. Utilisation de la main d’œuvre étrangère dans les Pyrénées-Orientales (1939-1946). Par Grégory Tuban, Docteur en histoire contemporaine et chargé de mission au Mémorial du camp d’Argelès. 
  • L’exil républicain espagnol, les camps de concentration et les groupements de travailleurs étrangers en Algérie (1939-1943). Par Éliane Ortega Bernabeu.

Salle du 14 Juillet, rue du 14 Juillet – Argelès-sur-Mer
Entrée libre. 
 
Projection / débat, samedi 21 mai, 17h: 
Projection du film documentaire de Jérôme Prieur (2010) sur le Mur de l’Atlantique, suive d'un débat en présence du réalisateur.
Cinéma Jean Jaurès, rue Jean-Jaurès – Argelès-sur-Mer

 

Musée de Gérone (Girona) - calendrier

 

Projection de Histoire potentielle de Francesc Tosquelles. La Catalogne et la peur de Mireia Sallarès et Joana Masó 
Samedi 2 avril, 17h 

Organisée par les éditions L’Arachnéen 
Réservations obligatoires : 
10ruestluc@gmail.com

Espace Saint-Luc 
10 rue Saint-Luc 
75018 Paris 

François Tosquelles. Soigner les institutions 
François Tosquelles, Joana Masó 
Éditions L’Arachnéen, novembre 2021 
400 pages

Musée d’art de GERONE (GIRONA)  - +34 972 203 834

Tota l'agenda

Escape room urbà: l’enigma del Museu

Dimecres 6 d’abril 2022
Tot el dia

Jornada “L’accessibilitat cognitiva al patrimoni cultural”

Dissabte 9 d’abril 2022
11.30 h

Retrats brutals! Taller de màscares

Dissabte 16 d’abril 2022
10.30 h

Escape room urbà: l’enigma del Museu

Diumenge 24 d’abril 2022
11.30 h

Visita guiada a l’antic Hospital de Santa Caterina

Dissabte 30 d’abril 2022
16 h

L’art i la dona, de Xavier Barral

Club de lectura

Dimecres 18 de maig 2022
19.00 h

Postectura. La construcció del demà

Dissabte 21 de maig 2022
10.30 h

Escape room urbà: l’enigma del Museu

Dissabte 28 de maig 2022
11.30 h

Visita guiada a l’antic Hospital de Santa Caterina

 

Dissabte 4 de juny 2022
10.30 h

Escape room urbà: l’enigma del Museu

 

Dissabte 11 de juny 2022
11.30 h

La càpsula del temps: 1.000 anys en una hora

Francesc Tosquelles 


Le parcours intellectuel de Francesc Tosquelles (Reus, 1912 - Granges-sur-Lot, 1994) est l’un des plus fascinants du XXe siècle en Catalogne. Le début de sa pratique psychiatrique remonte à son passage par l'Institut Pere Mata à Reus, au milieu d'une révolution dans la façon de comprendre les traitements et les institutions qui traitent les maladies mentales opérée à partir de 1929 avec le grand congrès des « aliénistes » qui voulait soigner la vie des malades avec de meilleures conditions et des thérapies d'avant-garde. Disciple d'Emili Mira, mais attentif aussi aux théories d'Hermann Simon, Strauss et Jacques Lacan, Tosquelles articulera psychanalyse et marxisme pour poser les bases de ce qu'on appellera la psychothérapie institutionnelle. Elle se nourrit en partie des innovations originales introduites par le gouvernement autonome de la Catalogne et par la Seconde République espagnole pendant les années 20 et 30. Ainsi, la « cantonalisation » des services psychiatriques en Catalogne se traduira dans l'après-guerre dans ce qu'on appelle en France la psychiatrie de secteur, que Tosquelles contribuera à faire passer comme une loi du gouvernement français dans les années 1960 : une psychiatrie désaliénante, portée par des activités communes comme le cinéma, les clubs et les journaux dont le fameux journal interne Trait d’union. L’urgence humanitaire pendant la Guerre Civile espagnole et la Seconde Guerre Mondiale marquera l'attitude pragmatique qui amène Tosquelles à faire de la psychiatrie une tentative limite pour sauver les personnes des catastrophes grâce à la socialisation et aux soins entre égaux. 

Déjà à Reus au début des années 1930, Tosquelles faisait le lien entre l'avant-garde psychiatrique et l'avant-garde culturelle, comme en témoignent ses liens avec le BOC-Bloc Obrer Camperol et le POUM-Partit Obrer d'Unificació Marxista, en parallèle à ceux des surréalistes Salvador Dalí et René Crevel, qui ont collaboré avec le BOC dès 1931. 

Après ces premiers temps en Catalogne, c’est son passage par l'hôpital de Saint-Alban-sur-Limagnole entre 1940 et 1962, après son internement dans le camp de Septfonds ce qui permet d’éclore complètement le projet révolutionnaire de Tosquelles. Dans l’hôpital où il travaille, il fait alors émerger de nouvelles pratiques de soin basées sur le collectif, le travail et la création artistique par les patients dont le travail sera notamment collectionné par Jean Dubuffet sous l’appellation d’art brut. Il y coïncida avec le Dr. Lucien Bonnafé, le poète surréaliste Paul Éluard, le théoricien dadaïste Tristan Tzara, le médecin, philosophe et historien de la folie George Canguilhem, ainsi qu’avec l'écrivain, psychiatre et critique du colonialisme Frantz Fanon. Tous des noms associés à l'avant-garde culturelle et politique, et aussi à la critique institutionnelle de la médecine et de la psychiatrie. Le rôle des femmes dans cette expérience inédite et collective se révèle également majeur (Agnès Masson, Marguerite Sirvins, etc.). 

 

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2021 4 30 /09 /septembre /2021 10:34
Rêves, fictions, guitares et violoncelles : P. Goze et J. Pons

 

 

*REVES : Fin d'année comme une fin de monde : Flics, cheveux et rêves éveillés (Sabadell, Oaxaca, Porto)

 

 

- Le jour du marché indien, à Oaxaca, il est très difficile de trouver une place pour garer sa voiture de location dans le centre-ville.

 

Les paysans des villages environnants ont installé leur maigre récolte hebdomadaire sur la place, sur les trottoirs, partout... J'arrive à immobiliser ma Datsun blanche, louée à une agence de Mexico pour faire le tour du Yucatan, au coin d'une rue; puis je cours pour quelques commissions de bouche rapides...

 

Quand je reviens, au bout d'une heure environ, un gendarme -disons un policier mexicain - fait les cents pas (les cent un, même !) autour de ma voiture, l'air très en colère. Il me demande ce que mon engin fait là. Dans un espagnol très incertain, je lui réponds que j'avais garé mon automobile pour quelques minutes seulement et que je ne vais pas plus longtemps lui causer des chutes capillaires...

Il devient alors, et de façon inexplicable, plus calme; il m'indique que les pneus de mLectures : a chère voiture ne sont pas assez gonflés. Il tient à diriger ma Datsun vers un garage; il se met enfin à redonner du coffre à mes roues avachies...

 

Cependant, je me rends vite compte qu'il met à plat les pneumatiques arrière et qu'il gonfle de façon excessive ceux de l'avant... Tant et si bien que, constatant le basculement et l'éventuel envol de ma voiture, il s'avise que le moteur est situé à l'arrière... Je lui signale les pressions nécessaires, amis il refuse de faire la moindre concession et, abandonnant la pompe, il se met à me causer cinéma...

 

Il redresse une mèche rebelle, il me confie qu'il est acteur -son physique, il est vrai, n'est pas banal-, qu'il a tourné plusieurs films, que sa gueule basanée a un sacré succès, que toutes les femmes tombent sur lui comme des mouches… à merde…

 

- Porto, en famille, le premier mai. Les Portugais préparent la traditionnelle manifestation ouvrière, malgré les interdictions répétées du gouvernement et l'éventualité d'une dure répression.

 

Je me trouve au dernier étage d'un immeuble très élevé; de cette position, j'aperçois clairement tout ce qui se passe dans la rue.

Les manifestants s'organisent; ils sont sur le point d'entreprendre leur marche, quand, soudain, à ma gauche, des centaines de policiers armés jusqu'aux cheveux débouchent dans l'avenue. Stupeur, cependant, car ces carabiniers sont très spéciaux : ce sont tous des handicapés - mentaux, je suis incapable de le dire à présent- mais physiques, c'est sûr : unijambistes, manchots, borgnes...

Voici cette troupe houleuse, sautillante, désordonnée, qui inonde la chaussée et se dirige fiévreusement en direction de la foule médusée, sidérée... Les premiers représentants de l'ordre abordent les ouvriers; ils leur demandent s'ils comptent manifester... On leur répond qu'il n'en est pas question. Toutefois, les flics sont incrédules et, déjà, de violents accrochages ont lieu...

Quelques escarmouches désordonnées puis les invalides pointent leurs fusils, menaçant le peuple inquiet. Les premiers rangs des manifestants sont contraints de s'adosser contre un mur et... ils sont fusillés sans la moindre sommation...

J'ai assisté à toute la scène depuis le balcon de notre appartement; ma famille est affolée ! Ma mère me demande si la porte cochère de l'immeuble est bien fermée. Sachant que, si je réponds de façon négative, cette corvée, comme d'habitude me sera dévolue, je crie : "Oui, elle est fermée !"

Trois heures après, le calme étant revenu, je descends.

Je m'aperçois alors que la porte était bel et bien fermée...

 

 -Flics : Je me promène en voiture dans la petite localité catalane de Sabadell quand, soudain, un agent de police élégant le fait signe de m'arrêter. Je m'exécute et lui présente mes papiers d'identité.

  Après un examen apparemment approfondi de toutes les cartes relatives à l'automobile, il m'annonce que tout est en règle, à l'exception de mes cheveux, qui sont sales...

  Un peu plus tard, occupé à garer mon véhicule dans la cour d'une auberge reconnue pour ses spécialités de viande de gibier; je vois, au centre de la cour, près d'une fontaine, ce même policier : il est en train de se laver, de façon énergique, les cheveux...

 Le jour du marché indien, à Oaxaca, il est très difficile de trouver une place pour se garer dans le centre-ville. Les paysans des villages environnants ont installé leur maigre récolte hebdomadaire sur la place, sur les trottoirs, partout... J'arrive à immobiliser ma Dattsun blanche, louée à une agence de Mexico pour faire le tour du Yucatan, au coin d'une rue; puis je cours pour quelques commissions de bouche rapides...

  Quand je reviens, au bout d'une heure environ, un gendarme -disons un policier mexicain - fait les cents pas (les cent un, même !) autour de ma voiture, l'air très en colère. Il me demande ce que mon engin fait là. Dans un espagnol très incertain, je lui réponds que j'avais garé mon automobile pour quelques minutes seulement et que je ne vais pas plus longtemps lui causer des chutes capillaires...

  Il devient alors, et de façon inexplicable, lus calme; il m'indique que les pneus de ma chère voiture ne sont pas assez gonflés. Il tient à diriger ma Datsun vers un garage; il se met enfin à redonner du coffre à mes roues avachies...

  Cependant, je me rends vite compte qu'il met à plat les pneumatiques arrière et qu'il gonfle de façon excessive ceux de l'avant... Tant et si bien que, constatant le basculement et l'éventuel envol de ma voiture, il s'avise que le moteur est situé à l'arrière... Je lui signale les pressions nécessaires, amis il refuse de faire la moindre concession et, abandonnant la pompe, il se met à me causer cinéma...

 Il redresse une mèche rebelle, il me confie qu'il est acteur -son physique, il est vrai, n'est pas banal-, qu'il a tourné plusieurs films, que...

 

(extraits de CINEMOI, recueil 2021)

Musique

Assoc. Rivages  des  Arts

 

 

Concert

Duo guitare et violoncelle

 

 Avec P. Goze et J. Pons

 

 Rendez-vous au

Palais des Congrès  à  Perpignan

 Le Mardi  5 Octobre  2021  à  17h.

Participation : 15 euros

 

Ce concert sera suivi d’un  « Apéritif Amical »

(Important lire *Nota en fin de message)

 

    Une passion commune pour la musique de chambre, deux instruments magnifiques, dont les timbres se marient à merveille, sont les éléments qui ont préludé à la création de l'ensemble 6/4.

Pascal Goze, guitariste, et Joël Pons, violoncelliste, se proposent d'explorer le répertoire original pour cette formation atypique, en élaborant des programmes éclectiques, mariant les richesses musicales issues de l'immense patrimoine musical.

 

    Pour notre concert, ils interprèteront des œuvres de Vivaldi, Fauré, Villa-Lobos, Eduardo Martin, etc. Un beau voyage dans des styles musicaux variés !

 

Pascal Goze et Joël Pons sont tous deux professeurs au Conservatoire de Perpignan.

 

  Dans l’attente de nous retrouver nombreux pour assister à ce concert de  Rivages des Arts,  je vous salue bien amicalement.

 

jcAutonès

 

              * NOTA : Afin de préparer le mieux possible cet « Apéritif Amical » qui suivra ce concert,  je prie ceux qui assisteront à cette manifestation de bien vouloir le confirmer dès réception de ce message :

 


- par Internet dubreuil.philippe@club-internet.fr 

 

- par Téléphone    06 17 82 10 42

 

 - par Courrier Philippe Dubreuil

5 quai S. Vauban

66000 Perpignan
 

Partager cet article
Repost0
8 septembre 2021 3 08 /09 /septembre /2021 10:06
Concert exceptionnel à Banyuls : la guitare de J.F. ORTIZ pour Walter BENJAMIN sans frontières
Concert exceptionnel à Banyuls : la guitare de J.F. ORTIZ pour Walter BENJAMIN sans frontières

Concert exceptionnel à Banyuls-sur-mer : la guitare de J.F. ORTIZ pour Walter BENJAMIN sans frontières

 

Il jouera encore les grands morceaux de la guitare classique et les chefs-d'oeuvre de ses maîtres tel A. Segovia.

Juan Francisco jouera pour l'association W. Benjamin (dénigrée par quelques universitaires parisiens jaloux, volant au créateur du prix européen W.B. son initiative et adressant des communiqués trompeurs et mensongers à tous les journaux "de gauche" qui publièrent sans investigation...)

 

JF. Ortiz défend les valeurs républicaines, rappelle la mémoire tragique de 1936 à 1945 : le franquisme, le nazisme, les camps, l'idéologie mortifère d'extrême-droite qui récupère les valeurs républicaines pour mieux nous berner !

 

Notre ami J.F. Ortiz est un homme généreux qui offre des concerts de façon bénévole et désintéressée. Il ne jouera pas à Perpignan pour la nouvelle mairie, comme les autres associations de la pseudo-gauche qui ne cherchent que gloire, salles et subventions...

 

Merci Francisco !

 

J.P.Bonnel

 

Concert exceptionnel à Banyuls de Juan-Francisco ORTIZ : hommage à ses maîtres. Entrée libre. 

vendredi 17 septembre 2021, à18h...Eglise de la Rectorie, à Banyuls sur mer.

 

06 31 69 09 32

 

Juan Francisco Ortiz est un guitariste et compositeur franco-espagnol né le 11 septembre 1947. Professeur certifié « hors classe » de guitare au CNR de Perpignan.

 

Il étudie avec Ramon Cueto, Ida Presti et Alexandre Lagoya et Andrés Segovia entre autres. Développe depuis une vingtaine d’années une carrière internationale qui le mène dans de nombreux pays : États-Unis, Russie, Espagne, Costa Rica (qui le nomme membre honoraire de la Sociedad Guitarrística Costarricense et lui décerne la distinction "Honor al Mérito" en 1988),Argentine (Citoyen d’Honneur de San Ignacio), Honduras (Citoyen d’Honneur de San Pedro Sula), Salvador, Chili, Mexique, Brésil, Pérou, Turquie, Pologne, Yougoslavie, Biélorussie,Bulgarie, Roumanie, Allemagne, Italie, Suisse, Maroc, Algérie, Finlande

 

Il joue dans les maisons natales de Claude Debussy à Saint Germain en Laye, Miguel Hernandez à Orihuela, Federico Garcia Lorca à Fuentes Vaqueros, au musée Andrès Segovia de Linares (Espagne). Dans la maison de Georges Enesco à Tescani (Roumanie). Au musée Heitor Villa Lobos de Rio de Janeiro (Brésil). Invité par la Fondation Barrios Mangoré il joue au théâtre national de San Salvador (Salvador) devant deux élèves du maître paraguayen.[1] 

 

Il crée en 1974 le stage des « Guitares en Saubestre » qui se prolonge en Alsace et continue actuellement en Andalousie avec el « Curso Internacional del Condado ».

 

Sa discographie comprend actuellement six CD de musique inédite, sortant de l’oublie des compositeurs : François de Fossa – l’œuvre pour guitare seule ; Maestro Antonio J.Manjón ; Amigos… ; La guitarra Española de Juan Parga et La Guitarra de Garcia Lorca et Tangos de la Guardia Vieja y Prostibularios…

 

Membre du jury du concours Vicente Ascenció à Valencia, du concours Andrès Segovia à Linares, il est nommé Président du jury du concours Luis Milan à l’Olleria en Espagne et du concours national de Pachuca au Mexique.

 

Festivals et salles prestigieuses

 

Invité entre autres aux festivals de Kaluga, Tula et Moscou (Russie), Lima (Pérou), Sainz de la Maza à Burgos, Andrès Segovia à Linares (Espagne), Gomel (Belarus), Velingrad (Bulgarie), Morelia (Mexique), Buenos Aires (Argentine) Cagliari (Italie)…

Il joue entre autres dans des salles prestigieuses comme la salle Pollini à Padoue (Italie), l’Ateneu de Bucarest (Roumanie), l’Auditorium de Radio Alger (Algérie), le théâtre du Lucernaire à Paris, l’Anteneo de Madrid (Espagne) etc.

 

 

Nommé Chevalier de l’Ordre des Palmes Académiques en janvier 1985, en mai 2001, il est récompensé par la Médaille d’Argent de l’Académie des Arts, Sciences et Lettres et en septembre il est décoré de la Croix d’Argent du Mérite et Dévouement français. En 2003, il obtient pour son travail la récompense "21st Century Award of Achievement" de l’Université de Cambridge (Angleterre).

 

 

Partager cet article
Repost0
31 août 2021 2 31 /08 /août /2021 11:33
Piano et guitares : de P. Cassard à De Fossa - Culture à Collioure - Capa à Argelès -
Piano et guitares : de P. Cassard à De Fossa - Culture à Collioure - Capa à Argelès -
Piano et guitares : de P. Cassard à De Fossa - Culture à Collioure - Capa à Argelès -
Piano et guitares : de P. Cassard à De Fossa - Culture à Collioure - Capa à Argelès -

Collioure n'a pas besoin de culture... (suite)

 

Elle a un tel potentiel : son histoire, son passé antique et catalan, ses monuments, son paysage naturel... 

Elle aurait pu devenir une ville-musée, réservée à un public limité (parking en haut de la cité et jauge ), mais le village est devenu une usine à bouffe, à glaces, qui n'ont rien d'artisanal malgré les effets d'annonce, à artisanat parfois venu de loin...

En trente ans, le petit port de la petite cité a changé, n'abrite plus de visiteurs illustres, n'offre plus que de "petits festivals, n'a plus son salon du livre magnifié par J.P.Gayraud (créateur), R.Triquère (un an) et G. Girodeau (dernier animateur avec débats de haute tenue)...

 

Pas besoin d'organiser un concert: la machine Marinaro est là et s'occupe de tout; on reprend la même programmation et P.Cassard (qu'on a bien connu au festival de piano d'Elne) revient à Collioure...

 

Festival de Piano

 

 

Cette année nous fêtons la 13ème édition du festival «Piano à Collioure»organisée par l'association des Amis d'Alain Marinaro en partenariat avec la Ville de Collioure. 

Nous vous rappelons que le pass sanitaire est nécessaire pour assister aux concerts de ce festival.

 

Le parrain de cette édition est Philippe Cassard (pianiste de notoriété internationale, musicologue, critique, critique, producteur à France Musique).

 

Le Concours International de Piano est l'un des points forts de cette manifestation. A cette occasion, sept jeunes pianistes venus du monde entier et sélectionnés parmi de nombreux postulants vont s'affronter pour tenter de remporter le Grand Prix Alain Marinaro.

 

Le jury sera présidé par Daniel Tosi, compositeur, chef d'orchestre et ancien directeur du Conservatoire à Rayonnement Régional, de Perpignan. Il est assisté par Angéline Pondepeyre, chef de chant et pianiste, et Philippe Cassard.

 

Pendant quatre jours la Cité des Peintres va vivre sous le signe du Piano et de la jeunesse ; un beau programme qui devrait satisfaire tous les passionnés de musique:

 

1/ Récital d'ouverture au Square Caloni - mardi 31 août à 20h30 : 20€

 

Récital de Philippe Cassard, pianiste de notoriété internationale, musicologue, critique, critique, producteur à France Musique. Il présentera et interprètera des œuvres de ses compositeurs favoris: Schubert, Chopin et Debussy. Parking réservé et gratuit sur la place du marché à partir de 19h pour les personnes ayant réservé au 06 65 58 60 40. Si nécessité de repli, le concert aura lieu au centre culturel.

Pass sanitaire nécessaire pour assister au concert

 

2/ Le concours international de piano au centre culturel - de la 1ère séance du 1er septembre à 16h: 10€

 

- Le 1er septembre à 16 heures, trois concurrents se produiront au centre culturel. 7 pianistes, issus de grands conservatoires ou d'écoles internationales, âgés de moins de 26 ans, s'affrontent, chaque jour, en public, devant un jury présidé par Daniel Tosi, compositeur, chef d'orchestre et ancien directeur du Conservatoire à Rayonnement Régional, de Perpignan. Il est assisté par Angéline Pondepeyre, chef de chant et pianiste, et Philippe Cassard.

 

Chaque candidat dispose de 30 minutes pour convaincre.  Il compose librement son programme en incluant l'œuvre « Les Marineros» de Daniel Tosi, écrite pour la circonstance et dédiée à Alain Marinaro.

 

Le jury désigne les lauréats. Chaque étape du concours étant conçue comme un concert, le public choisit par son vote le gagnant de l'étape.

 

Parking réservé et gratuit sur la place du marché à partir de 14h30 pour les personnes ayant réservé au 06 65 58 60 40.

 

3/ Le concours international de piano au centre culturel - du 2ème séance du 2 septembre à 16h: 10€

 

- Le 2 septembre à 16 heures, trois concurrents se produiront au centre culturel. 7 pianistes, issus de grands conservatoires ou d'écoles internationales, âgés de moins de 26 ans, s'affrontent, chaque jour, en public, devant un jury présidé par Daniel Tosi, compositeur, chef d'orchestre et ancien directeur du Conservatoire à Rayonnement Régional, de Perpignan. Il est assisté par Angéline Pondepeyre, chef de chant et pianiste, et Philippe Cassard.

Chaque candidat dispose de 30 minutes pour convaincre.  Il compose librement son programme en incluant l'œuvre « Les Marineros» de Daniel Tosi, écrite pour la circonstance et dédiée à Alain Marinaro.

Le jury désigne les lauréats. Chaque étape du concours étant conçue comme un concert, le public choisit par son vote le gagnant de l'étape.

Parking réservé et gratuit sur la place du marché à partir de 14h30 pour les personnes ayant réservé au 06 65 58 60 40.

 

4/ Le concours au centre culturel - 3ème séance - CONCERT « Jeunes Talents » -  3 septembre à 16h: 10€

 

Récital avec avec Antoine Lafont, virtuose de 16 ans Jean Nadrigny, gagnant du Concours Régional OCCITANIE

Parking réservé et gratuit sur la place du marché à partir de 14h30 pour les personnes ayant réservé au 06 65 58 60 40.

 

Pass sanitaire nécessaire pour assister aux concerts

5/ Le piano pour tous...  : Entrée libre

a) Dans les jardins de la Casa Païral - les 2 et 3 septembre à 9h30 : Entrée libre

Petits déjeuners musicaux offerts par la Casa Païral, Hôtel 4 étoiles dans ses jardins magnifiques avec la participation des pianistes du concours.

Pass sanitaire nécessaire pour assister au concert

 

b) Au Centre Culturel, rue Michelet - du 1er au 3 septembre : Entrée libre

- Les 1er et 2 septembre à 20 heures 30 : Récitals par les jeunes et talentueux pianistes du concours.

- Le 2 septembre à 18h30: distribution du prix du concours 

- Le 3 septembre à 20 heures 30 : Proclamation des résultats du Concours 

- Le 3 septembre à 22h: discours de clôture du festival

International avec un concert « piano et flûte traversière » par Julie Haismann, pianiste & Pauline Lamarque-Ferrasse, flûtiste.

Pass sanitaire nécessaire pour assister au concert

 

Retrouvez les informations sur les événements de l'association Marinarohttp://www.alainmarinaro.fr

Réservation à l'Office de Tourisme sur place ou en ligne.

Exposition photographique Robert Capa
18 mars 1939

L’armée oubliée du camp d’Argelès



C'est à Argelès-sur-mer que Robert Capa va réaliser son dernier reportage sur la Guerre d’Espagne derrière les barbelés des camps français...
Le 18 mars 1939, le photo-reporter y retrouve une partie des combattants républicains enfermés à Argelès-sur-Mer et au Barcarès. Le lendemain, Capa poursuit son parcours à Bram et à Montolieu, à la rencontre de réfugiés mis aux arrêts alors que le conflit continue de l’autre côté des Pyrénées. Il réalise en deux jours près de 300 photographies.

Le Picture Post publie le 15 avril 1939 vingt-quatre clichés que Robert Capa a pris dans les camps des Pyrénées-Orientales et de l’Aude, dont près de la moitié dans celui d’Argelès-sur-Mer.

Le prestigieux magazine britannique titre sur « The Forgotten Army » (l’armée oubliée). Le reste des négatifs de ce reportage sera aussi longtemps oublié.

Peu de temps avant son départ pour New-York en septembre 1939, Robert Capa confie l’ensemble de ses photographies sur l’Espagne à un ami qui quitte à son tour l’Europe en guerre...
En 2007, c’est au Mexique que ce fonds, connu sous le nom de « Valise mexicaine », fut retrouvé. Le Centre international de la photographie (ICP) de New-York a ainsi récupéré trois boîtes contenant 4500 négatifs datant de la Guerre d’Espagne. Parmi ce trésor figurent les dix films sur les camps.

En collaboration avec l’ICP, le Mémorial du camp d’Argelès-sur-Mer présente à partir du mois de septembre 2021 une partie de ces images dans une exposition exceptionnelle.
Des tirages, majoritairement inédits, dans les pas de Robert Capa sur les traces de cette armée oubliée.


Du 1er septembre au 15 novembre 2021
Galerie Marianne (rue du 14 Juillet, Espace Liberté) à Argelès-sur-Mer
Ouvert du mardi au samedi inclus de 10h à 13h et de 14h à 18h
Entrée libre

De Fossa a toujours eu un regard particulier sur le classicisme viennois au point d’être appelé à Madrid « El Hayden de la guitarra ». Pour ces deux concerts, deux importantes œuvres de musique de chambre du compositeur perpignanais – un trio et un quatuor – seront associées à la musique des compositeurs autrichiens qui l’ont inspiré. Haydn donc, mais aussi la génération précédente, dont le compositeur Wolfgang Amadeus Mozart.
La guitare, l'instrument de François de Fossa, se présente en harmonie et en rôle concertant avec le violon, le violoncelle et l'alto, et ces derniers lui répondent en s'associant dans des œuvres du répertoire.
Partager cet article
Repost0
17 juillet 2021 6 17 /07 /juillet /2021 08:48
Le Quatuor ECLISSES (photos de Clarisse REQUENA)
Le Quatuor ECLISSES (photos de Clarisse REQUENA)

Le Quatuor ECLISSES (photos de Clarisse REQUENA)

Alénya, la culturelle
 
 

Quatuor de guitares classiques à Alénya pour faire chanter l’Espagne

 

Hier soir, aux Caves Ecoiffier d’Alénya, et dans le cadre du Festival Radio France Occitanie Montpellier qui se produit dans différents lieux de la Région, le quatuor « Eclisses » s’illustrait autour de la musique espagnole ou d’inspiration ibérique. Boccherini (Fandango), Debussy (La Soirée dans Grenade, extrait des Estampes), Ravel (Alborada del Gracioso), Albéniz (Asturias), Falla (Le Tricorne) étaient au programme ainsi que, commémoration oblige, Saint-Saëns (Danse macabre).

 

Après avoir entendu Gabriel Bianco en duo avec Marina Viotti le 11 à Palau-del-Vidre dans le cadre du festival de « Concert d’été », nous avons retrouvé le guitariste à Alénya en compagnie de Arkaïtz Chambonnet, Pierre Lelièvre et Antoine Morinière à qui Benjamin Valette avait laissé sa place pour cette fois.

 

D’une grande virtuosité, le quatuor couronné d’une multitude de prix prestigieux, anciens élèves des Conservatoires de Paris et de Bordeaux, a égrené des pièces transcrites pour la guitare par Gabriel Bianco. Tout en gardant l’esprit de la composition originale, les pièces de musique furent exécutées avec beaucoup de brio, d’énergie et de passion.

 

A la fin du concert et après quelques notes de Carmen pour répondre au rappel, les musiciens se sont prêtés aux questions de l’auditoire conquis et ravi par une prestation donnée dans un lieu désormais historique d’Alénya et dont l’acoustique, aux dires des guitaristes, convient particulièrement à ce genre de spectacle.

 

Disons-le en passant, le centre d’Alénya conserve des fenêtres et portes typiques de la région avec ses moustiquaires intégrées dans le cadre des ouvertures, solution pleine de bon sens, écologique et esthétique au problème du moustique mais à laquelle beaucoup préfèrent les produits chimiques. N’empêche que le dispositif ingénieux des anciens Roussillonnais mériterait d’être classé Monument historique et rendu obligatoire ! Mais fermons la parenthèse pour retrouver notre quatuor classique et ses guitares.

 

Ce matin, l’entretien a pu se poursuivre sur France Musique qui recevait Gabriel Bianco et Pierre Lelièvre avant un autre concert de la tournée, dans le Gard.

A réécouter en podcast sur le site de France Musique et en se procurant le dernier disque du quatuor, édité par Advitam et intitulé Evocación. Espagne, quand tu nous tiens !

 

Clarisse Réquéna

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2021 4 01 /07 /juillet /2021 08:41
22° Festival de Musique et de poésie de Palau del Vidre  - Josep Sebastià Pons - Pierre Restany -

LUNDI 5 JUILLET

17h, Jardin du Mas St-Galdric

(entrée camping le Haras)

L’APRÈS MIDI AU JARDIN AVEC DÉODAT DE SÉVERAC Au piano : François Michel Rignol

MARDI 6 JUILLET

21h - Eglise de Palau del Vidre

LE TRIO “ASTROLABI” “GRANDE SEICENTO” musique italienne du XVIIE
En partenariat avec AMNM et Concert d’été Violon : Gisèle Lopez

Théore et guitare baroque : Jordi Gironès Violoncelle et Clavecin : Guillem Gironès Lopez* G. G. KAPSBERGER (1580 - 1651) : Toccata X en La majeur • G. M. JACCHINI (1667 - 1727) : Sonate VIII, en La mineur • B. MARINI (1594 -1663) : Sonate IV en La mineur Op. 8
Fr. CORBETTA (1615 - 1681) : Preludio et capric- ciodi Ciaccona • G. FRESCOBALDI (1583 -1643) : Balletto I ,Corrente & Passacagli •
A. BERTALI (1605 - 1669) : Ciaccona en Do majeur A. CORELLI (1653 - 1713) : Sonate XII Op. 5 en Ré mineur “Follia”

VENDREDI 9 JUILLET

21h - Eglise de Palau del Vidre

ENSEMBLE CLAUDI ARIMANY “MUSICA DE DIVERTIMENTO”
un peu d’Europe du XVIII
e siècle
En préambule, l'ensemble accueillera Guillem Gironès Lopez* au violoncelle
Flutes : Claudi Arimany et Eduard Sànchez, Violoncelle : Marc Renau
Clavecin : Jordi Ribell

J. J. QUANTZ : Triosonata en Sol mineur.
J. B. PLÀ : Triosonata en Ré mineur
J. S. BACH : Triosonata en Sol majeur, BWV 1039 C. P. E. BACH : Triosonata en Mi majeur
G. P. TELEMANN : Quartet en Ré mineur

SAMEDI 10 JUILLET

21h - Eglise de Palau del Vidre

LE TRIO “ALMANDINE”

Alto : Fanny Kobus, Violoncelle : François Ragot, Guitare : Nathalie Mengual
K.F. ABEL : Sonate pour viole
de gambe et basse continue
N. PAGANINI : Terzetto concertant
en Ré majeur alto, violoncelle et guitare. N. PAGANINI : Sérénade en Do Majeur op 69 MS17 alto, violoncelle et guitare W.A. MOZART : arrangement de la sonate pour violon piano K 304, pour alto, violoncelle et guitare.

DIMANCHE 11 JUILLET

17h - Eglise de Palau del Vidre

PORQUE EXISTE OTRO QUERER ?

Mezzo : Marina Viotti • Guitare : Gabriel Bianco

G. FAURÉ : Après un rêve, automne, chanson d’amour, les berceaux
F. MORENO TORROBA : Madronos, guitare L. FERRÉ : La vie d’artiste
E. SATIE : Gnossienne n°1, guitare BUENA VISTA SOCIAL CLUB : Dos gardenias M. DE FALLA : Siete canciones populares espanolas C.E. ALMARÁN : Historia de un Amor
J. BREL : La chanson des vieux amants

TOUT LE PROGRAMME SUR www.concertdetepalau.eu ENTRÉE:15•Abonnementàtroisconcerts:40-ADHÉRENTS:13-Abonnementàtroisconcerts:35Etudiants:5-Abonnementàtroisconcerts:15•Enfantde-15ans:gratuit RESERVATIONS : Concert d’été au 04 68 37 98 38 - 09 75 75 87 39
ou concert.d.ete@wanadoo.fr

Ne pas jeter sur la voie publique. Conception, réalisation : (Saint-Estève).

J. S. PONS

 

Chambre d’hiver

 

Cambra d’hivern

Jo he retrobat el teu pais,
el pais que era el teu,_el meu encara la nostra cambra sota el vent, estreta i de calç malva esparverada, el llit de fusta de noguer
amb els llençols de fil que tu allisaves. Flairos de neu i de jacint
a les fenelles l’aire d’hivern passa.
I és sempre igual ...Mhi adormiré com si a vora sentis ton alenada
i ton repos igual al meu.

Veig la mà de la Verge en son estampa sorgir d’un plec del manteu blau.
Sense corona sembla coronada....
A l’altra banda el mirallet
dins l’ombra que ara el clou guarda ta cara amb el sedos escolament
de les trenes que entorn del teu front nuaves .

Sense ruptura dins la nit,
el silenci de l’ombra tot ho salva .

La nostra vida forma un riu
on murmura el primer secret de l’aigua. Amb l’abundor del pensament l’absència pel record és conjurada. Per la virtut del sol record
en la cambra d’hivern t’he retrobada

ma filla entrava al demati.
Quin instint a ma porta la guiava? Era com l’àngel nadalenc
que en la mà del seu goig sosté la palma.

I ha dit:” veniu, pare, a mirar
la neu i la blavor de les muntanyes!”

 

Poésie de Josep Sebastià Pons, du recueil “cambra d’hivern” (1966), ont collaboré à la traduction : Tomàs Garcés, Yves et Max Rouquette, André Lafont et Henri Guiter.

 

 

j’ai retrouvé ton pays
le pays qui était le tien _ le mien encore, notre chambre sous le vent,
étroite et de chaux mauve fouettée, (talochée) notre lit en bois de noyer
avec des draps de fil que tu lissais. Fleurant la neige et la jacinthe,
aux fentes des volets le vent de l’hiver passe, toujours le même. j’y dormirai
comme si près de moi je sentais ton haleine et ton repos semblable au mien

Je vois la main de la vierge dans son image surgir d’un pli du manteau bleu.
Sans couronne elle semble couronnée. De l’autre côté, le miroir
dans l’ombre qui le clôt garde ton visage sous le soyeux écoulement
des tresses que tu nouais autour du front.

 

Sans rupture dans la nuit
Le silence de l’ombre retient tout,
et notre vie devient un fleuve
où murmure le premier secret de l’eau. Dans l’abondance des pensées L’absence est conjurée par la mémoire. Par la seule vertu du souvenir
je t’ai retrouvée dans la chambre d’hiver.

ma fille entrait avec le jour.
quel instinct la guidait jusqu’à ma porte? elle était comme l’ange de Noël
qui d’une main heureuse tient la palme. et elle m’a dit : « venez voir, père, les neiges et l’azur de la montagne »

 

 

Cambra d’hivern

Jo he retrobat el teu pais,
el pais que era el teu,_el meu encara la nostra cambra sota el vent, estreta i de calç malva esparverada, el llit de fusta de noguer
amb els llençols de fil que tu allisaves. Flairos de neu i de jacint
a les fenelles l’aire d’hivern passa.
I és sempre igual ...Mhi adormiré com si a vora sentis ton alenada
i ton repos igual al meu.

Veig la mà de la Verge en son estampa sorgir d’un plec del manteu blau.
Sense corona sembla coronada....
A l’altra banda el mirallet
dins l’ombra que ara el clou guarda ta cara amb el sedos escolament
de les trenes que entorn del teu front nuaves .

Sense ruptura dins la nit,
el silenci de l’ombra tot ho salva .

La nostra vida forma un riu
on murmura el primer secret de l’aigua. Amb l’abundor del pensament l’absència pel record és conjurada. Per la virtut del sol record
en la cambra d’hivern t’he retrobada

ma filla entrava al demati.
Quin instint a ma porta la guiava? Era com l’àngel nadalenc
que en la mà del seu goig sosté la palma.

I ha dit:” veniu, pare, a mirar
la neu i la blavor de les muntanyes!”

Poésie de Josep Sebastià Pons, du recueil “cambra d’hivern” (1966), ont collaboré à la traduction : Tomàs Garcés, Yves et Max Rouquette, André Lafont et Henri Guiter.

CASA RESTANY EXPRESSIONS CONTEMPORAINES DE L’ART

 

La Casa Restany est un lieu pour la production et la diffusion d’œuvres contemporaines, où l’on montre de l’art, où l’on accueille et guide les publics, où l’on mène des actions d’éducation culturelle et artistique. On y défend activement les droits culturels. Dédiée au processus créatif et à son accompagnement, la Casa Restany porte le nom d’un enfant du pays, Pierre Restany, né à Amélie-les-bains le 24 Juin 1930 et mort à Paris le 29 Mai 2003. Il fut un éminent historien d’art plasticien et critique français, connu principalement pour avoir créé et théorisé le mouvement des Nouveaux Réalistes avec Yves Klein, Arman, Spoerri, Niki de Saint Phalle, Tinguely, Villéglé, César, Christo. Il a joué un rôle décisif dans la création du Palais de Tokyo, à Paris, dans les dernières années de sa vie. Aujourd’hui, la Casa Restany ouvre ses portes aux expressions contemporaines de l’art, avec l’espoir de contribuer à l’émergence de nouveaux talents et de tisser des liens inédits entre l’art et la cité.

Sergueï Wolkonsky

 

« Que lèvent devant nous nos œuvres à venir plus incisives et brèves et comme corrosives » St John Perse

« Créer, oser, se réinventer, ouvrir les possibles, Amélie tutoie son avenir. » M. C.

Exposition DONES

(Collection Jacques Font)

 

Collection : Jacques Font Commissariat : Vincent Noiret

Longtemps dans le monde des créateurs, la misogynie fit rage, à l’image de Gustave Moreau qui disait « L’intrusion sérieuse de la femme dans l’art serait un désastre sans remède ». A la toute fin du XIX siècle, les femmes vont bénéficier des circuits du système des arts : ateliers, écoles, galeries, salons, musées, journaux, critiques influents et collectionneurs. En 1937, une exposition intitulée « Femmes artistes d’Europe » accorde un début de légitimité aux plasticiennes de l’époque... Une reconnaissance professionnelle aussitôt interrompue par la guerre et l’occupation, qui les renvoie au foyer. Après la Libération, le droit de vote enfin accordé aux femmes en 1944 et la Déclaration des droits de l’homme en 1946 qui « garantit à la femme, dans tous les domaines, des droits égaux à ceux de l’homme » ouvrent de nouveaux horizons. De plus en plus d’artistes femmes semblent s’affirmer, hors de toute spécificité féminine, d’épouse ou de fille. Geneviève Claisse disait : « Au départ être artiste, c’est pour changer, on veut changer le monde. C’est là l’essentiel, faire évoluer le monde dans lequel on existe. On veut exister à travers cette création ». Depuis les années 2000, les femmes artistes ont davantage de visibilité et, depuis quelques années, de plus en plus d’expositions sont consacrées aux artistes contemporaines.

Cette exposition composée de 25 œuvres d’artistes contemporaines provenant de la collection Jacques Font mêle des figures très connues de l’art contemporain (Geneviève Asse, Louise Bourgeois, Geneviève Claisse Vera Molnár...) et des artistes émergentes.

 

Jacques FONT

Issu d’une famille du 7e art, se décrivant lui-même comme un « passeur d’images », Jacques Font est un collectionneur d’art contemporain passionné qui aime partager, avec le plus grand nombre, les émotions ressenties face aux œuvres. Il allie ses deux passions que sont le cinéma et l’art contemporain, notamment, en hébergeant dans un de ses cinémas perpignanais un atelier d’artistes, mais aussi en recevant l’association Les Amis du Cinéma Castillet et de l’Art Contemporain (ACCAC) dont le but est de sensibiliser le public à l’art contemporain par des conférences et des projections de films-documentaires, ainsi que le Festival International du Livre d’Art et du Film (FILAF).

Il a composé sa collection personnelle en quinze ans à peine, une passion qui a pris une place très importante dans sa vie. Jacques Font choisit ses œuvres en se laissant guider par ses coups de cœur « sans orgueil et sans complexe ». La collection Jacques Font est éclectique et rassemble des œuvres aux formes et aux techniques multiples : peinture, sculpture, photographie, vidéo, installation... Elle signe son prestige avec des œuvres d’artistes contemporains qui ont marqué l’histoire de l’art. Mais le collectionneur a aussi un œil visionnaire et sait choisir des artistes émergents dont le travail n’est pas encore très connu dans le monde de l’art contemporain... « avec la soif de découvrir de nouvelles œuvres, de nouveaux artistes ».

Partager cet article
Repost0
22 juin 2021 2 22 /06 /juin /2021 09:27
Disque de Lambert Barthes - Aliot et le dézamour  déçu au RN : pas président du parti   par intérim, ni par intérêt...  déçu par Zemmour, qui prendrait des voix à une extrême-droite mollissonne...  déçu par des électeurs qui ne vont pas voter...
Disque de Lambert Barthes - Aliot et le dézamour  déçu au RN : pas président du parti   par intérim, ni par intérêt...  déçu par Zemmour, qui prendrait des voix à une extrême-droite mollissonne...  déçu par des électeurs qui ne vont pas voter...

Disque de Lambert Barthes - Aliot et le dézamour déçu au RN : pas président du parti par intérim, ni par intérêt... déçu par Zemmour, qui prendrait des voix à une extrême-droite mollissonne... déçu par des électeurs qui ne vont pas voter...

Musique - sortie de disque

 

 

Lambert Barthes signe son retour avec un deuxième album

Lambert Barthes est un auteur-compositeur-interprète originaire de Perpignan. 

Après un début de carrière en chant lyrique, Lambert a désiré poser ses mots sur des ballades romantiques avec son premier album « Le plus beau des voyages », réussissant le pari d'oser des chansons sensibles.

Il revient aujourd'hui avec un nouvel opus plus rythmé aux sonorités pop/rock. 

Instants de vie, histoires, rencontres, chaque titre livre une page différente de sa vie. 

 

Retrouvez l'album « Les gens comme toi » disponible en téléchargement légal à partir du 24 juin 2021.

 

chronique du copié-collé

 

Le RN stagne : à Perpignan et Baixas, les complicités droite-extrême-droite ne fonctionnent pas; les électeurs préfèrent l'original au Républicain qui trahit son mouvement...

Au Barcarès, le complice de tous les complots troubles est dans les cordes, lâché par le territoire... Il laisse une ville ensablée...

 

Aliot a le spleen : il est resté bien discret lors de la soirée électorale

 

Aliot et le dézamour

déçu au RN : pas président du parti

par intérim, ni par intérêt...

déçu par Zemmour, qui prendrait des voix à une extrême-droite mollissonne...

déçu par des électeurs qui ne vont pas voter...

 

Louis Aliot : « Il n’y a pas de sympathie électorale pour Zemmour »

 

Propos recueillis par Alice Pairo-Vasseur

jeu. 17 juin 2021 09:00·1 min de lecture

 

« Éric Zemmour tient, quelquefois, des propos très raides, des propos de plateaux télévisés, de conférences, d’intellectuels. Il y a une différence majeure entre un combat politique et un combat médiatique et l’électorat le sait », exprime Louis Aliot.

Éric Zemmour confirmait le 6 juin dernier réfléchir à « peut-être passer à l'action » en vue de 2022. L'Ifop qui a mesuré, pour Le Point, les intentions de votes en sa faveur, révèle un score non négligeable au premier tour (5,5 %) et contredit l'idée reçue selon laquelle il incarnerait un danger pour la candidate du Rassemblement national, Marine Le Pen, encourageant même le « vote utile » à son endroit. Entre fatalisme ? « On ne maîtrise pas Éric Zemmour » ? et intérêt ? « cette candidature pourrait être un plus pour nous » ?, le maire Rassemblement national de Perpignan Louis Aliot commente ce premier sondage et n'épargne pas le polémiste.

Le Point : L'Ifop crédite Éric Zemmour de 5,5 % des voix au premier tour de la présidentielle, un score que Jérôme Fourquet qualifie de « point de départ non négligeable dans un paysage politique totalement éclaté ». Que vous inspire ce chiffre ?

Louis Aliot : Il ne m'étonne pas, c'est ce que l'on constate sur le terrain ! Beaucoup de personnes aiment Zemmour, le regardent tous les soirs et ne jurent que par lui. Mais s'il plaît, par sa vivacité intellectuelle et ses talents de polémiste, cela ne fait pas un électorat. Mes concitoyens, souvent, m'en parlent, mais lorsqu'on entre dans les détails, on comprend que cela n'ira pas au-delà. Il est encore considéré comme homme de presse et ne fait, finalement, que répéter ce que Jean-Marie Le Pen dit depuis trente ans sur l'islamisme radical et l'insécurité. Rien de nouveau s [...] 

 

- - -

Louis Aliot contrarie les plans de Marine Le Pen

Paris Match | Publié le 18/06/2021 à 06h45 |Mis à jour le 18/06/2021 à 10h00

Ghislain de Violet

 

La présidente du RN veut confier les rênes de son parti à son protégé Jordan Bardella. Mais Louis Aliot nous annonce qu’il postule.

Bientôt, pour la deuxième fois seulement dans les presque cinquante ans d’histoire du RN, le parti à la flamme ne sera plus présidé par un Le Pen. Une modification statutaire, qui sera votée au congrès de Perpignan début juillet, permettra à sa cheffe de se mettre en retrait pour un an au maximum. Manière pour la députée du Pas-de-Calais d’avoir les mains libres pour 2022. Un nouveau premier vice-président du parti, dont le nom sera proposé par Marine Le Pen au congrès, assurera l’intérim à partir de la rentrée. La partition semble déjà écrite puisque Jordan Bardella est favori pour occuper le fauteuil.

À propos du jeune eurodéputé (25 ans), un proche de la patronne du RN observe : « C’est sa doublure. Il est brillant et il apparaît comme un homme sans tache, sans passé. » Aux yeux d’un bon connaisseur du parti, ce choix présente un autre avantage : « C’est la meilleure façon pour Marine Le Pen de pourrir la vie de Marion Maréchal-Le Pen », la nièce avec laquelle les relations restent difficiles.

Pour Jean-Yves Camus, spécialiste des nationalismes, l’offre de service de Louis Aliot pourrait surtout lui permettre d’exister après 2022

Mais la messe n’est pas forcément dite. Louis Aliot confie sa disponibilité à Paris Match : « Ce ne serait pas incohérent que cet intérim soit assuré par moi et les équipes de Marine. » Celui qui publiera un livre fin juin sur son histoire au RN et sa conquête de Perpignan fait valoir ses titres : « J’ai une expérience de trente ans avec ce parti, je connais toutes les fédérations. Pour la sélection des candidats aux législatives, il sera très important de s’ouvrir au-delà des frontières partisanes. Comme je l’ai fait aux municipales. » Mais un maire installé à 800 kilomètres du siège du RN peut-il gérer le parti ? L’intéressé évacue l’objection : « À l’ère du numérique et des visioconférences, on peut faire beaucoup de choses. »

Pour Jean-Yves Camus, spécialiste des nationalismes, l’offre de service de Louis Aliot pourrait surtout lui permettre d’exister après 2022. « Car je ne suis pas persuadé que Marine Le Pen ne passera pas la main après cette échéance », note le politologue. Un vieux routier du RN pense le contraire : « Avec l’adoption de la modification des statuts, Marine Le Pen a la garantie de regagner sa place. La seule certitude, si la présidentielle est perdue, c’est que Marine succédera à Marine. »

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens