Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 juillet 2015 4 16 /07 /juillet /2015 09:09
Festival de piano
Festival de piano

Intentions artistiques 2015

Elne Piano Fortissimo fête ses dix ans.

Musique du monde par des pianistes du monde pour des hommages exceptionnels

Cette manifestation illibérienne est devenue incontournable par sa notoriété en raison de sa conception et de sa haute qualité artistique.
Si je ne souhaite pas de thème, c’est pour garder une liberté qui met à l’honneur les grands compositeurs aux moments précis, en invitant les interprètes pertinents. Les notions de cordialité, d’esthétique, de convivialité sont au cœur de mes choix.

Je construis ce festival toujours majoritairement autour du piano, laissant aux autres acteurs du département des Pyrénées-Orientales une ligne artistique différente.


Je me plais à souligner « la connexion de Radio-France » avec le Territoire Régional, comme l’a souligné Philippe Saurel, Maire de Montpellier Métropole. Damien Alary, Président de Région qui, par une convention de trois ans, installe fortement le Festival de Radio France et Montpellier Languedoc- Roussillon, renforce encore à travers le développement de partenariat toujours plus étroit l’action artistique et Elne a l’honneur d’en faire partie en tant que Grand Site en Région.

Malgré la sévérité des financements culturels qui nous contraignent à trouver des solutions sans nuire à la qualité artistique, le Maire d’Elne Yves Barniol a bien compris que le festival devait perdurer, et je le remercie de permettre à cette dixième édition de ne pas avoir à rougir des précédentes.

Seront accueillis à Elne du 16 au 19 juillet 2015 : Varduhi Yeritsyan, Michel Prezman et ses amis Robin Hendrix (voix) ainsi que Jacques Lesburguères (flûte traversière), Kana Okada, Louis Schwizgebel, Alexandre Paley et Vanessa Wagner, sans oublier la conférencière Michèle Tosi. Les hommages seront rendus à Alexandre Scriabine pour le 100ème anniversaire de sa mort et à Jean Sibelius pour le 150ème anniversaire de sa naissance. Le Génocide Arménien sera mis à l’honneur pour son 100ème anniversaire.

Les programmes sont également établis avec discernement pour satisfaire un large public. On retrouvera Rameau, Beethoven, Schumann, Schubert, Liszt, Grieg, Debussy, Ravel, Falla. Outre les hommages à Scriabine et Sibelius, le point fort sera sans nul doute : Lettres d’Arménie. Et aussi la découverte des compositions du contemporain Prezman.

Cette 10ème édition s’annonce donc brillante avec de jeunes talents et des artistes confirmés, dans la superbe cathédrale romane à l’acoustique idéalement réglée.

Michel Peus

Vendredi 17 juillet : Cathédrale à 18h30
Michel PREZMAN, piano et composition,
reçoit ses amis :
Robin HENDRIX, voix et Jacques LESBURGUERES, flûte traversière

Artistes accomplis et charismatiques, expérience de moments intenses et inoubliables, répertoire éclectique

Edward Grieg: Humoresques op 6
Déodat de Séverac : Ma poupée chérie
Michel Prezman/Hannah Szenes: Blessed is the Match (Création mondiale) Aaron Copland : At the River
Trois Negro Spirituals (Arrangements Michel Prezman )
Michel Prezman : Trois pièces pour piano ( dont une création pour Elne ) Michel Prezman : American Chromos (pour flute et piano)
Robert Schumann : Fantaisie op 17

Vendredi 17 juillet : Cathédrale à 21h30 Kana OKADA, piano

Très grande technique, très belle virtuosité,
un enthousiasme communicatif...cette jeune artiste est promise à une superbe carrière.

Ludwig van Beethoven : Sonate n°21 op 53 “Waldstein” Manuel de Falla: Fantasia Baetica

Robert Schumann: Etudes symphoniques op 13 Maurice Ravel : La valse
Maurice Ravel : Scarbo (extrait de Gaspard de la nuit)

Samedi 18 juillet : Cathédrale à 18h30 Louis SCHWIZGEBEL, piano

Son lumineux, aisance et puissance... Extraordinaire !
la Suisse n’avait pas connu un artiste aussi talentueux depuis 50 ans.

Franz Schubert / Franz Liszt : Ständchen
Franz Schubert / Franz Liszt : Erlkönig
Franz Liszt : Rêve d’amour en la bémol Majeur S 541 n°3
Franz Liszt : Trois Sonnets de Pétrarque (extraits des Années de pèlerinage, 2ème Année, Italie) Sonnet 47 S161 n°4 / Sonnet 104 S161 n°5 / Sonnet 123 S161 n°6

Franz Schubert : Sonate n°16 en la mineur opus 42, D 845 Andante poco moto / Scherzo / Allegro Vivace

Samedi 18 juillet : Cathédrale à 21h30 Alexander PALEY, piano

Singularité d’un pianiste dont chaque apparition constitue un moment unique... Un immense artiste à la souveraine maîtrise.

Jean-Philippe Rameau : Suite en sol mineur (extrait des Nouvelles Suites de pièces pour clavecin, 3ème Livre) Jean-Philippe Rameau : La Dauphine en sol mineur
Franz Liszt : Extraits des Années de Pèlerinage : Gondoliera/Tarantella/Jeux d'eau à la villa d'Este/
Après une lecture de Dante

Ces deux concerts sont inscrits dans le cadre des Concerts en Région du Festival de Radio France et Montpellier Languedoc-Roussillon

Dimanche 19 juillet : Cathédrale à 18h30 Michèle TOSI, conférence

Musicologue de grand talent et pédagogue passionnée, dotée d’une très vaste culture musicale

Clin d’œil à Jean SIBELIUS (150ème anniversaire de sa naissance) Avec la participation des professeurs
Hélène RIRAIN, voix, et Clarisse VARILH, accompagnement piano

Hommage au compositeur Alexandre SCRIABINE (100ème anniversaire de mort) Avec des lauréats pianistes du CRR Perpignan Méditerranée,
classe de François-Michel RIGNOL

Dimanche 19 juillet : Cathédrale à 21h30 Vanessa WAGNER, piano

L’une des meilleures artistes de sa génération avec une sensibilité à fleur de peau, un jeu intense et une technique impeccable qui séduisent le public.

Claude Debussy : Estampes
Franz Schubert : Quatre Impromptus D899
Franz Liszt : Harmonies poétiques et religieuses (extraits)

Comité d’Honneur du Festival

Edmon COLOMER / Patrice DE BEER / Dominique FERNANDEZ Brigitte FRANCOIS-SAPPEY / Geneviève IBANEZ Cyprien KATSARIS / Charles LIMOUSE / Frédéric LODEON Bruno MANTOVANI / Mikhaïl RUDY / Daniel TOSI

www.elne-piano-fortissimo.fr
Réservation : tourisme@ville-elne.com / +33 (0)4 68 22 05 07

Partager cet article
Repost0
6 juillet 2015 1 06 /07 /juillet /2015 08:58
Festival piano pianissimo Elne
Festival piano pianissimo Elne

* Palau del Vidre :

Samedi 11 juillet

21h30 - Place de l’Église

« Trio ocell »

M. Giot, violoncelle, S. Fontanarosa, piano, S. Riva, soprano
H. Villa Lobos : Bacchianas Brasileiras n°5 - F. Mom- pou - E. Granados/G. Cassado, E. Granados : el mirar de la maja, la maja dolorosa - G. Bizet/B.Orr : fantaisie sur Carmen - P. Luna : de España vengo - F. Moreno Torroba : la Petenera

Dimanche 12 juillet

19h - Église Ste Marie de l’assomption

Chuchotement parmi les étoiles

D’après l’esprit et l’eau de Paul Claudel

Poésie - Violoncelle, Georges Bécot, lui, Françoise Limouzy, elle.
P. Claudel - C. Baudelaire : élévation - R. Char : évadé d’Archipel - S. Mallarmé : brise Marine - M. Darwich : qui suis-je sans exil ? - M. Desbordes Valmore : les roses de Saadi - G. Apollinaire : il pleut - C. Baudelaire : l’étranger

Delphine Biron violoncelle
G. Ligeti : sonate - J. S. Bach : prélude de la 4ème suite, allemande de la 6ème suite - M. Marais : Folia variations - Benjamin Britten : suites

Tarifs : 15€ - Abonnement 3 concerts : 40€ • Adhérents : 13€ - Abonnement 3 concerts : 35€ Étudiants : 5€ - Abonnement 3 concerts : 15€
Le 27 juin : 17 h conférence, concert, collation et soirée : 30€ - Adhérents : 25€ - Étudiants : 15€ Enfants -10 ans : gratuit
Renseignements, réservations : 04 68 37 98 38 ou 04 68 81 64 26 ou concert.d.ete@wanadoo.fr

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2015 3 01 /07 /juillet /2015 10:42
Anne Queffélec entre Dalila et Jean-Yves Marinaro (photo Jean-Pierre Bonnel)

Anne Queffélec entre Dalila et Jean-Yves Marinaro (photo Jean-Pierre Bonnel)

*Piano à Collioure - Entretien avec Anne Queffélec, pianiste de renommée internationale et membre du jury du 8° concours Alain Marinaro -

Le patio andalou et le jardin exotique de l'hôtel Casa Païral de Collioure accueillent cette semaine la fraîcheur des matins et le talent de jeunes interprètes du concours Alain Marinaro.

L'association du même nom, dirigée par Dalila et Jen-Yves Marinaro font alterner, grâce au mécènes -Conseil départemental, mairie de Collioure, Maif, Casino de Collioure…- concerts gratuits (à l'hôtel et en ville) et concerts payants (10 et 15 euros) au centre culturel et au square Caloni.

La grande pianiste, Anne Queffelec, fait partie, avec Daniel Tosi, du jury qui décernera les prix de ce 8ème concours international, initié par l'ancienne municipalité de Michel Moly et poursuivi, dans une belle continuité par le maire actuel, Jacques Manya.

Anne Queffelec n'a pas voulu assiser aux concerts matinaux pour ne pas être, dit-elle, "influencée". Elle vient plus tard à notre rencontre, avec Dalila et Jean-Yves, ainsi qu'avec la dynamique propriétaire de la "Casa Païral".

L'enfance

"Mes deux parents aimaient la musique, explique A. Queffelec. Le père, romancier célèbre, composait; il mélangeait la musique bretonne et Mozart ! Pour lui, les valeurs de l'esprit étaient prioritaires.

Chez nous, pas de télé, ni radio, ni tourne-disque ! Plus tard, l'arrivée de ces appareils constitua une fête : j'avais douze ans à l'apparition, au domicile familial, de la première radio...

Mais l'essentiel était là : le piano grâce à ma mère au niveau élevé : elle avait étudié dans l'école fondée à Paris par Alfred Cortot. Je n'ai pas décidé à devenir papiste : chacun de nous a un chemin particulier; il faut savoir diriger son destin; il faut saisir les opportunités offertes par l'existence…

A huit ans, mes parents décident de m'envoyer à un cours privé dirigé par l'assistante de Cortot : grâce aux aménagements horaires, j'ai pu poursuivre mes études en classe, dans le 15° arrondissement de Paris. Je rentre ensuite au conservatoire à l'âge de quinze ans, directement en classe supérieure, pour éviter les pertes de temps… J'obtiens le prix de piano au bout d'un an et j'entre en troisième cycle. Je ne garde du Conservatoire que de bons souvenirs: "l'esprit conservatoire" est souvent synonyme de réplétion, de pensum; pour moi cet esprit est lié à l'ouverture vers les cycles et les concours internationaux !

La Catalogne

"Je n'ai pas d'attache avec les Pyrénées-Orientales"; simplement, dans ma prime jeunesse, je suis venu en vacances à Perpignan et à Arles sut Tech : je me souviens du Canigou ! Plus tard, j'ai travaillé avec Daniel Tosi pour une "Académie" au Conservatoire de Perpignan…

Quant au Festival de piano d'Elne, accessible à un public populaire pour un prix modeste, c'est bien : je serais heureuse d'y participer l'année prochaine, pour les dix ans : les artistes doivent faire des forts pour aider les festivals des villages !

La musique française

"Après mon disque sur Eric Satie, je viens de sortir un CD "diapason d'or" sur Scarlatti; j'adore la musique française :son charme, sa grâce, sa concision, son élégance, alors qu'elle es souvent associée à la superficialité ! Or, comme l'a si bien dit Claudel à propos de sa soeur Camille : "Elle est mystère en pleine lumière !"

La musique française, c'est ça : il y a du tragique chez Ravel, par exemple dans Gaspard de la Nuit, chez Duparc, Chausson et Debussy; ainsi dans "En blanchet noir", suite pour deux pianos, et même dans les mélodies. Ces musiciens expriment le sentiment tragique de la vie. Chez Satie, sous l'humour, l'autodérision, les sarcasmes, on trouve une grade mélancolie ! Satie, c'est un homme masqué, il a mené une vie de solitude et de misère…

Les contemporains

La musique d'aujourd'hui offre un vaste panorama. Et pourtant, j'ai envie de revenir aux Classiques, aux morceaux connus, de les revivre : par exemple la Fantaisie de Schumann, que je vais revisiter…

Les compositeurs contemporains présentent des visages variés; j'ai enregistré un disque de musiques de Dutilleux; ce musicien était un humaniste, et après osa mort, des gens qui font de la morale après coup ont diffusé des infamies, des mensonges ! Or, Dutilleux était d'une intégrité exceptionnelle…

Mon prochaine disque sera consacré à Mozart : oui, encore lui, mais l'oeuvre musicale est ouverte, tout le temps renouvelée, jamais figée, c'est le principe d'une oeuvre éternelle !

Bref, Mozart est l'homme de ma vie !"

Propos recueillis par J.P.Bonnel

* Anne Queffelec donnera un grand récital de clôture mercredi 1er juillet, à 21 heures, au Théâtre de la mer (Square Caloni) - Entrée : 15 euros - Billets en vente à l'Office de Tourisme de Collioure - à la boutique Harmonia Mundi, rue de l'Ange, Perpignan - Contact : 06 24 43 62 59.

- - -

Collioure - Echos du Campanar : la pendule du clocher - Bonnel

Les habitants de Collioure sont désorientés ? Déboussolés ? Ils ne peuvent plus lire l'heure sur le célèbre clocher de Notre Dame des Anges…

En effet, la grosse pendule est en panne depuis trois semaines, car le mécanisme est hors service, bel et bien mort ! Il a fallu en fabriquer un autre, explique Daniel Coupé, adjoint au maire et responsable des travaux et des services techniques.

En fait, le clocher sonne les heures mais l'affichage du temps est incorrect : à midi, il est dix heures et vous devez encore travailler. Commerçants, cafetiers et serveurs n'ont plus leur repère et les touristes et baigneurs sont étonnés…

Bon, rassurez-vous, cela ne va durer qu'un temps… La pendule va être remise en marche à la fin de la semaine prochaine, et juillet commencera à l'heure !

Les travaux ont pris du retard, car le technicien, venu à plusieurs reprises, n'a pas tout de suite trouvé le bon mécanisme… Il n'en coûtera que mille euros : ce n'est pas vraiment cher, quand on dit que le temps, c'est de l'argent …

Jean-Pierre Bonnel

Partager cet article
Repost0
29 juin 2015 1 29 /06 /juin /2015 08:16
M.Pujol, Michel Sitja et Sébastien
M.Pujol, Michel Sitja et Sébastien

** L'événement le plus important du week-end ne fut pas la réunion du Front national à Perpignan...

Ni l'ouverture de l'école Lavoisier, rue J. D'Arc, consacrée au Street Art : ce devait être, pendant la campagne de M. JM.Pujol, un marché...

Ni les prix décernés par le FILAF avec la venue de Sophie Calle à Perpi...

Non ce fut le mariage de M.Sitja, chef de cabinet du maire de Perpi : un bel exemple d'ouverture de la municipalité que l'on accuse souvent de racisme et d'extrémisme réactionnaire : preuve aussi que le maire passe parfois des Week-end dans sa ville...

Que du bonheur pour Michel et Sébastien, que nous connaissons surtout grâce à Facebook, nous racontant leurs voyages au Portugal et ailleurs...

JPB.

- - - - - - - -

**L"été musical de JY.Marinaro :

Association des Amis d’Alain Marinaro

Programme de l’été 2015

*Huitième édition de «Piano à Collioure» du 28 juin au 1er juillet avec le concert phare d’Anne Queffélec. Organisée par notre association, cette manifestation entend à la fois promouvoir de jeunes talents et mettre en musique le Collioure de la lumière et des couleurs. Sponsorisé par la Ville de Collioure, le Conseil Départemental des P.-O., la Casa Pairal de Collioure et la MAIF, «Piano à Collioure» déploie, dans la cité des peintres, une foule d'événements. Animations et concerts se succéderont ainsi que les différentes étapes du Concours International de piano Alain Marinaro (au jury : Daniel Tosi, président, Anne Queffélec, Dana Ciocarlie et Allain Gaussin, compositeur), sans oublier le concours régional juniors dont c'est la troisième édition. Pour le Concours adulte et les concerts du soir, la Ville de Collioure nous réserve gratuitement le parking du marché (au centre du village) ; on peut y accéder une heure avant la manifestation en présentant son billet d’entrée ou sa réservation.

*Septième édition du Festival AMusikenVignes du 13 juillet au 19 août avec grandiose finale animée par le quintette de cuivres «Les Siècles» : festival itinérant dans les manoirs, les mas ou les caves de domaines viticoles des Pyrénées Orientales et de l’Aude. 16 concerts classiques seront ainsi suivis d’une dégustation gratuite et de ventes. Tout cela pour aider à la valorisation des produits de nos terroirs et au maintien de l’activité viticole ; secondairement pour offrir à de jeunes musiciens l’occasion de faire apprécier leur talent. Il en résultera des moments exceptionnels de partage musical, d’amitié, de compréhension entre vignerons, musiciens et auditeurs (souvent étrangers) qui découvrent nos vins. Concerts à 18h30 en juillet, 18h en août.

*Deuxième édition du Festival lyrique d’Argelès sur Mer aboutissant à trois représentations de l’opéra Don Giovanni de Mozart. La master class de chant organisée en 2014 par notre association et notre ami, le baryton chinois Heng Shi, directeur artistique de l’Opéra comique de Shanghai, en partenariat avec la Ville d’Argelès sur Mer, a produit tellement de plaisir qu’elle est reconduite cette année. Parallèlement aux cours , le célèbre opéra de Mozart, Don Giovanni, sera monté au cours de 3 représentations à 21h au cinéma Jaurès avec les professeurs, les stagiaires et 4 artistes invités : Olga Seliverstova, Andreea Soare, Marina Ruiz et Xiaohan Zhaï.

*Septième édition de laMaster class de piano à Banyuls sur Mer avec 3 concerts à Torreilles (Chapelle de Juhègues) et 1 concert à Banyuls sur Mer.

*Participation au 40ème festival Jean Pierre Cavaillé. La Ville de Vinça a sollicité notre participation et nous interviendrons à trois reprises à 21h. La présence d’un organiste nous permettra de réaliser un concert à la magnifique abbatiale d’Arles sur Tech.

AGENDA DE L’ETE

LUNDI 29 JUIN, «Piano à Collioure»

à 9 h 30, aux jardins de la Casa Païral, hôtel 3* au centre de Collioure, Festival OFF - Petit déjeuner musical de présentation du festival. Gratuit. Rens. 0468820581.

A 14h, au temple protestant - Concours régional de piano Juniors parrainé par la MAIF "Les Découvreurs" de 8 à 12 ans et "Les Appliqués" de 10 à 14 ans. Gratuit. Rens. 0468896596.

A 17h, au centre culturel - Concours international de piano Alain Marinaro - Prix de la Ville de Collioure avec Nicolas Dross, Andrei Gologan et Jeanne Houriez. Entrée 10 €. Réservations 0624436259.

A 21h, au centre culturel - Récital de SELIM MAZARI, Grand Prix Alain Marinaro 2014. Entrée 12 €. Réservations 0624436259.

MARDI 30 JUIN, «Piano à Collioure»

A 14h, au temple protestant - Concours régional de piano Juniors parrainé par la MAIF "Les Passionnés" de 12 à 16 ans. Gratuit. Rens. 0468896596

A 17h, au centre culturel - Concours international de piano Alain Marinaro - Prix de l’hôtel Casa Païral avec Richard Kogima, Natacha Melkonian et Chjko Miyagawa. Entrée 10 €. Réservations 0624436259.

A 21h, au centre culturel - Récital de la célèbre pianiste roumaine Dana CIOCARLIE. Entrée 12 €. Réservations 0624436259.

MERCREDI 1er JUILLET, «Piano à Collioure»

A 14h30, au centre culturel - Concours international de piano Alain Marinaro, Prix du Conseil départemental des Pyrénées-Orientales avec Léonard Muller, Josquin Otal et Benjamin Carré. Entrée 10 €. Réservations 0624436259.

A 17 h, au centre culturel - REMISE SOLENNELLE DES PRIX du concours international (3 prix du public, Grand Prix ALAIN MARINARO 2015, Prix MAIF de la meilleure interprétation de l’œuvre contemporaine, et du concours régional juniors parrainé par la MAIF. Gratuit. Rens. 0468896596.

A 21h au square Caloni - Récital de clôture du festival avec la grande dame du piano français, Anne QUEFFELEC. Entrée 15 €. Réservations 0624436259.

MARDI 7 JUILLET, «Le Piano s’invite à Juhègues», Torreilles, à 21h, chapelles de Juhègues - Concert de la master class de piano menée par Romain Hervé et Véra Tsybakov. Gratuit, pot convivial. Rens 0468896596.

JEUDI 9 JUILLET, «Le Piano s’invite à Juhègues», Torreilles, à 21h, chapelles de Juhègues - Concert de la master class de piano menée par Romain Hervé et Véra Tsybakov. Gratuit, pot convivial. Rens 0468896596.

VENDREDI 10 JUILLET, Banyuls sur Mer, à 21h, salle Novelty – Concert final de la master class de piano menée par Romain Hervé et Véra Tsybakov. Gratuit, pot convivial. Rens 0468896596.

SAMEDI 11 JUILLET, «Le Piano s’invite à Juhègues», Torreilles, à 21h, chapelles de Juhègues - Concert de la master class de piano menée par Romain Hervé et Véra Tsybakov. Gratuit, pot convivial. Rens 0468896596.

LUNDI 13 JUILLET, «Festival AmusikenVignes», Tressère, à 18h30, Domaine Els Barbats (Paul Milhe-Poutingon 0663606137) – Duo RaGa, Raphaëlle et Gabrielle Rubio, violon et guitare. Entrée 6 €, dégustation gratuite. Rens. 0624281438.

MARDI 14 JUILLET, «Festival AmusikenVignes», Fourques, à 18h30, Eglise (jeanLuc Pujol 0609980374). Récital de piano de Nicolas Dross. Entrée 6 €, dégustation gratuite. Rens. 0624281438.

VENDREDI 17 JUILLET, «40ème Festival Jean-Pierre Cavaillé», Vinça, à 21h, église – Ensemble vocal Madrigalis et Benoit Dumon, organiste. Entrée 12 €, pot convivial. Rens. 0468058213 ou 0468896596.

LUNDI 20 JUILLET, «Festival AmusikenVignes», Belesta, à 18h30, le Ribérach (Luc Richard 0686987793) – Quatuor de Saxophones Saxopoliss. Entrée 6 €, dégustation gratuite. Rens. 0624281438.

MARDI 21 JUILLET, «Festival AmusikenVignes», Banyuls sur Mer, à 18h30, Mas Reig (les Templiers) – Les 3 ténors. Entrée 6 €, dégustation gratuite. Rens. 0624281438.

MERCREDI 22 JUILLET, «Festival AmusikenVignes», Bages d’Aude, à 18h30, salle Louis Daudé (Philippe Nougaret 0614326983) – Heng Shi et ses ténors chinois. Entrée 6 €, dégustation gratuite. Rens. 0624281438.

SAMEDI 25 JUILLET, «Festival Lyrique d’Argelès sur Mer», à 21h, cinéma Jean Jaurès – Opéra Don Giovanni par la master class de chant (stagiaires et professeurs). Entrée 12 €. Rens. 0468896596.

LUNDI 27 JUILLET, «Festival AmusikenVignes», Passa, à 18h30, Domaine Rossignol (Pascal Rossignol 0468388317) – Heng Shi et son groupe. Entrée 6 €, dégustation gratuite. Rens. 0624281438.

MARDI 28 JUILLET, «Festival AmusikenVignes», Canet en Roussillon, à 18h30, Mas Baux (Serge Baux 0612771372) – Duo Jatekok, Adélaïde Panaget et Naïri Badal, piano 4 mains. Entrée 6 €, dégustation gratuite. Rens. 0624281438.

JEUDI 30 JUILLET, «Festival Lyrique d’Argelès sur Mer», à 21h, cinéma Jean Jaurès – Opéra Don Giovanni par la master class de chant (stagiaires, professeurs) et artistes invités, Olga Seliverstova, Andreea Soare, Marina Ruiz et Xiaohan Zhai. Entrée 15 €. Rens. 0468896596.

VENDREDI 31 JUILLET, «Festival Lyrique d’Argelès sur Mer», à 21h, cinéma Jean Jaurès – Opéra Don Giovanni de Mozartpar la master class (stagiaires, professeurs) et artistes invités, Olga Seliverstova, Andreea Soare, Marina Ruiz et Xiaohan Zhai. Entrée 15 €. Rens. 0624281438.

SAMEDI 1er AOÛT, «40ème Festival Jean-Pierre Cavaillé», Vinça, à 21h, église – Récital d’orgue de Benoit Dumon, organiste marseillais. Entrée 12 €, pot convivial. Rens. 0468058213 ou 0468896596.

DIMANCHE 2 AOÛT, Arles sur Tech, à 17h, abbatiale - Récital d’orgue de Benoit Dumon, organiste marseillais. Entrée 10 €. Rens. 0468896596.

LUNDI 3 AOÛT, «Festival AmusikenVignes», Thuir, à 18h, château Las Collas (Jacques Bailbé 0607710158) – Nomad’Lib (violon, contrebasse, accordéon) et Florent Pujuila, clarinette. Entrée 6 €, dégustation gratuite. Rens. 0624281438.

MARDI 4 AOÛT, «Festival AmusikenVignes», Caudiès de Fenouillèdes, à 18h, chapelle de Laval (vignerons des côtes d’Agly) – Duo Annabelle Meunier-Valérie Kafelnikov, flûte et harpe. Entrée 6 €, dégustation gratuite. Rens. 0624281438.

MERCREDI 5 AOÛT, «Festival AmusikenVignes», Peyriac de Mer, à 18h, château de l’Ille (Henri Joubaud 0468416076 ou 0468410596) – Jacques Di Donato, clarinette, et Bruno Maurice, accordéon. Entrée 6 €, dégustation gratuite. Rens. 0624281438.

LUNDI 10 AOÛT, «Festival AmusikenVignes», Cassagnes, à 18h, château de Cuchous (Vignerons de Trémoine 0670842180) – Duo Bouclier, Julien et Dimitri Bouclier, violon et accordéon. Entrée 6 €, dégustation gratuite. Rens. 0624281438.

MARDI 11 AOÛT, «Festival AmusikenVignes», Saint Jean Lasseille, à 18h château Planères (Gilles Jaubert 0468217450) – Quatuor à cordes Cavatine, Guillaume Chilemme, Matthieu Handtschöwerker, Marie Chilemme et Bruno Delepelaire. Entrée 6 €, dégustation gratuite. Rens. 0624281438.

MERCREDI 12 AOÛT, «Festival AmusikenVignes», Fitou, à 18h, Mas las Fenals (Marion Fontanel 0681009478) – Duo Bouclier, Julien et Dimitri Bouclier, violon et accordéon. Entrée 6 €, dégustation gratuite. Rens. 0624281438.

LUNDI 17 AOÛT, «Festival AmusikenVignes», Banyuls sur Mer, à 18h, Mas Reig (Cave L’Etoile) – Duo Armand Izard, euphonium, et Claire Arbus, piano. Entrée 6 €, dégustation gratuite. Rens. 0624281438.

MARDI 18 AOÛT, «Festival AmusikenVignes», Villeneuve de la Raho, à 18h,château Cap de Fouste (Groupama 0468559104) – Quintette de cuivres «Les Siècles», Fabien Norbert, Emmanuel Alemany, Matthieu Siegrist, Damien Prado, Sylvain Mino. Entrée 6 €, dégustation gratuite. Rens. 0624281438.

MERCREDI 19 AOÛT, «Festival AmusikenVignes», Bages d’Aude, à 18h, château Haute Fontaine (Paul Dudson 0468410373) – Quintette de cuivres «Les Siècles», Fabien Norbert, Emmanuel Alemany, Matthieu Siegrist, Damien Prado, Sylvain Mino. Entrée 6 €, dégustation gratuite. Rens. 0624281438.

JEUDI 20 AOÛT, «40ème Festival Jean-Pierre Cavaillé», Vinça, à 21h, église – Quintette de cuivres «Les Siècles», Fabien Norbert, Emmanuel Alemany, Matthieu Siegrist, Damien Prado, Sylvain Mino. Entrée 12 €, pot convivial. Rens. 0468058213 ou 0468896596.

Partager cet article
Repost0
27 juin 2015 6 27 /06 /juin /2015 09:20
Festival de piano 2015 à Elne (Cathédrale)

Festival de piano 2015 à Elne (Cathédrale)

SAMEDI 27 JUIN, À PARTIR DE 20h.30

AU THÉÂTRE DE LA RENCONTRE

(31 rue des Romarins)

Carole Albert

Marielle Durand

Frederique Bugeau

Aline Seyres

Christian Albert

Jerôme Auffret

Serge Crouzet

Cédric Debarbieux

Jérémy Garcia

Jean Marc Jousse

Guy Jacquet

Francisco Ortiz

Sylvain Salinas

André Stuber....

et quelques surprises de fin juin

VOUS DONNENT RENDEZ-VOUS

AVEC

CHANSONS, SKETCHS, MUSIQUES, THÉÂTRES, CONTES, HUMOUR ET ÉMOTION

Olà !

Samedi 27 Juin – 20h30

au THÉÂTRE de la RENCONTRE

quartier Saint Martin

31 rue des Romarins

06*80*01*63*70

Veillée GASPASHOW !!

Musiques, Sketchs, Chansons, Burricades, Poésie, Humour, Théâtre, Rigolades et Sangria.

Entrée : 10 euros avec 1 verre de gaspacho & 1 verre sangria compris!

Venez avec votre joie !

***********************************************************************

Olà !

Samedi 27 Juin – 20h30

au THÉÂTRE de la RENCONTRE

quartier Saint Martin

31 rue des Romarins

06*80*01*63*70

Veillée GASPASHOW !!

Musiques, Sketchs, Chansons, Burricades, Poésie, Humour, Théâtre, Rigolades et Sangria.

Entrée : 10 euros avec 1 verre de gaspacho & 1 verre sangria compris!

Venez avec votre joie !

Partager cet article
Repost0
19 juin 2015 5 19 /06 /juin /2015 09:37
Eté à Collioure : le calendrier - Musique à Monastir del  Camp

*COLLIOURE : Agenda culturel et festif "Un air d'été"

* Vendredi 19 juin, spectacle de fin d'année de l'Ecole de musique : à 20 heures, au Centre culturel, entrée libre.

* 20 ET 21 juin, "Le Moulin de Collioure" : à l'occasion des journées "Patrimoine du pays et des moulins" : Journées Portes Ouvertes organisées par l'Association des amis du moulin - Un apéritif sera offert aux visiteurs en fin de matinée.

* 21 juin, Fête de la Musique : place du 18 juin.

Programme :

à 14h30, Ballet Joventut - à 17h30, Chorale du Campanar sardanista - à 21 h, Ely Buxeda (bal guinguette)

au Port : à 20 h, Venus Harbor Country Club - à 22h30 : Soul Jamaica

Place du Maréchal Leclerc : à 21 heures, Groovy (punk, pop, rock)

Place Jean Jaurès : à 21 h, DJ Selectaioli (roots sound system)

Dans les rues : Santiago del Mar (musique espagnole) - Fanfare "Les Bizzar's"

** Mercredi 1er juillet : Récital de la grande pianiste Anne QUEFFELEC ( à 21 h, au Square Caloni, entrée 15 euros - Billetterie ouverte à la mairie et à l'Office de Tourisme.

** MONASTIR DEL CAMP :

Chers Amis du Monastir,

Vous avez reçu le programme complet du Samedi 20 JUIN 2015 au MONASTIR comprenant

- Le concert des deux ensembles vocaux sous la direction de EMMANUEL VINCENT (une rectification toutefois sur l' horaire :

il faut lire " 15 HEURES " et non pas 14. (en vous priant de m' excuser pour cette erreur)

- Celui de EVELINA SIMON à la Harpe et MARTIN LAFOND à la guitare dès 17 heures

Nous n' avions pas prévu de manifestation pour le

DIMANCHE 21 JUIN

outre l' exposition de JOSEE TUBIANA

(icônes et enluminures) et la visite commentée d' anecdotes

C' était sans compter la surprise qui vient de nous être offerte : DIMANCHE PROCHAIN

Le VIRTUOSE violoniste RUSSE MARCOS VARDAN nous fait l' honneur de nous accorder une heure de concert en la chapelle du Monastir et ce

à partir de 17 heures -

Entrée libre participation.

La visite commentée aura lieu à 16 heures comme prévu

Les tables et les chaises seront toujours en place pour un repas tiré du sac éventuel (si le temps le permet !)

Amicalement

X. et C.Marceille N.Le Bigot

Concert de HARPE ! Samedi 20 JUIN

au Monastir del Camp, 66300 PASSA

de 17h00 à 19h30

au programme :

- la harpe à tous niveaux !

- ensemble de harpe de Passa

- Évélina Simon en solo

- Evélina Simon et ses guests star ! (surpriiiiise !)

entrée gratuite !

sur facebook : https://www.facebook.com/events/1601896736731421/

merci de faire suivre l'info !

Concert Harpe - TOUR du MONDE

samedi 20 juin, 17:00 (UTC+02)

Passa, Languedoc-Roussillon, France

45 personnes sont invitées

Partager cet article
Repost0
17 avril 2015 5 17 /04 /avril /2015 07:45
Pau CASALS et André PEUS

Pau CASALS et André PEUS

Frédéric Lodéon entre Nicolle et Michel Peus
Frédéric Lodéon entre Nicolle et Michel Peus

* Hommage à Teresa REBULL :

Ce matin, 17 avril 2015, à 10h30, à Banyuls, hommage à Teresa Rebull, par Pedro Soler, qui l'a accompagnée dans la mort… Place Dina Vierny (derrière la mairie) : j'imagine qu'elles vont se retrouver quelque part (comme on dit "là-haut") à parler de guerre, d'art, des souvenirs de Marseille, la Dina et la Teresa : celle-ci ne m'a jamais dit du mal du modèle de Maillol, alors que Banyuls murmure encore ses compromissions avec l'occupant… Au contraire, l'ayant côtoyée à Marseille en 1940, elle l'a décrite comme une Résistante...

…Un vendredi de grisaille…Ensuite, incinération à Canet-village.

- - -

**Hommage à Casals et à André Peus : par Michel Peus conférence intitulée :

Pablo Casals, André Peus et les siens

Vivre pour la musique

Hall Guy Malé - (rez-de-chaussée)

Conseil Général des Pyrénées-Orientales

PERPIGNAN

quai Sadi Carnot

Vendredi 17 avril 2015 à 17h30

(Entrée gratuite)

***

Au Musée de l'exil (MUME) de La Jonquera : Josep Narro
Dibuixar la veritat nua dels camps del Rosselló (1939-
1941)

El Museu Memorial de l’Exili (MUME) presenta una exposició inèdita que permet copsar de manera precisa i directa la realitat dels camps de concentració de la plana rossellonesa. Recintes que es van erigir el 1939 amb la finalitat de fer front al flux de refugiats republicans catalans i espanyols que fugien de l’avanç de les tropes franquistes. A l’exposició es mostren prop d’un centenar de dibuixos i esbossos que Josep Narro (Barcelona, 1902 – Guadalajara/Mèxic, 1994) va realitzar en el decurs del seu internament. Des del mes de febrer de 1939 al mes de juny de 1941, aquest refugiat va utilitzar el seu talent d’il·lustrador per retratar les condicions de vida extremes dels exiliats republicans als camps d’Argelers, dels Haras de Perpinyà, del Barcarès i d’Agde.

Mitjançant els seus dibuixos, Josep Narro no adopta l’opció de reproduir els alineaments sense fi dels barracons o de testimoniar els tractes injustos d’alguns dels vigilants del camp, sinó que, contràriament, fa ús d’un realisme sense concessions amb el propòsit de copsar i reflectir el millor possible la veritat humana que li comunica cada refugiat. Lluny de mostrar un retrat impressionista de les multituds, advoca per entrar en la intimitat dels barracons i concedeix a cadascun dels interns la seva singularitat, la seva inalienable part d’humanitat. Si, d’una banda, realitza de manera hieràtica els retrats de cada membre del personal de l’ infermeria del camp, no oblida, de l’altra, de palesar el malestar que colpeja els malats que esperen ser transferits a l’hospital de Perpinyà. Així mateix, si, d’una banda, esbossa les activitats dels artistes amb els quals comparteix espai en el barracó, de l’altra, consagra una important sèrie de dibuixos als infants víctimes del caos de la vida concentracionària.

El conjunt dels dibuixos realitzats per Josep Narro, i molt particularment la sèrie dedicada a les condicions de vida dels infants i dels recent nascuts del Camp d’Argelers, il·lustren a bastament sobre la pertinença de l’acció humanitària empresa, en aquell moment, per exemple per Elisabeth Eidenbenz i la necessitat imperiosa de la creació de la Maternitat Suïssa d’Elna en aquell context d’insensibilitat humanitària.

A Catalunya i la resta de l’Estat espanyol –i especialment a Mèxic- , l’obra de Josep Narro és relativament coneguda en l’àmbit editorial, en concret en el seu vessant com a il·lustrador de llibres. No obstant això, aquest fons del MUME de més de 100 dibuixos és un testimoniatge únic, de gran qualitat artística i de una gran profunditat ètica, que ha romàs desconegut fins al dia d’avui. Josep Narro va representar com ningú ho havia fet mai el sofriment als camps i sobretot les calamitats que van patir els infants desvalguts, afeblits per les condicions infames de la reclusió. La col·laboració entre el MUME i l’Ajuntament d’Elna ha fet possible donar a conèixer el període d’exili d’aquest il·lustrador, en el qual ens va deixar un llegat únic sobre l’experiència del seu pas per diversos camps. La realització d’aquesta exposició esdevé un autèntic treball de memòria, en el sentit que recupera una obra desconeguda i, alhora, perquè suposa també un emotiu homenatge als milers de refugiats de 1939. L’art i la memòria es fusionen en l’obra de Josep Narro de tal manera que el seu llegat ha esdevingut una eina de

conscienciació imprescindible en el present pel que fa a la preservació dels drets humans i dels drets dels infants.

**

Museu Memorial de l’Exili – la Jonquera – del 15 de novembre de 2014 al 19 d’abril de 2015

Partager cet article
Repost0
10 mars 2015 2 10 /03 /mars /2015 00:18

* J'ai déjà beaucoup parlé de la redécouverte du compositeur et guitariste P. François de Fossa; voici quelques rendez-vous pour l'année 2015 (concerts et installation d'une borne, place du figuier, rue Na Pincarda, pour signaler la maison natale du musicien ).

 

J'ajoute la  contribution  du musicologue Bruno Marlat.

 

  La mairie de Perpignan a ainsi décidé d'honorer Bonnaventure Petit lors du festival de musique sacrée, en avril.

 

 

Quelques dates (sûres, la suite vous sera communiquée bientôt) de concerts consacrés à F. P. de Fossa :

 

      - Et d'abord la conférence de Francisco Ortiz, lundi 16 mars à 14 heures, au palais des congrès de Perpignan (par l'association "Arts et culture": 04 68 50 37 85 et 06 08 54 80 76. (entrée libre).

 

    -A Paris, le Centre d’études catalanes organisent un concert François de Fossa le 25 juin en Sorbonne.

 

    -le dimanche 28 juin, 19h, concert à l'église de Palau, avec sextuor, G.Bianco et G. Rubio : pour l'ouverture du festival, avec une conférence.

 

    -Au Fort de Bellegarde, le 5. 31.7, à 20h30 : récital de Francisco Ortiz.

 

    

 

 

*Lettre de M. Bruno Marlat

 

A propos du projet « Hommage à François Paule de Fossa pour le 240ème anniversaire de sa naissance »

 

En premier lieu, un constat :

 

La musique de de Fossa est encore aujourd’hui peu connue et peu jouée malgré quelques enregistrements. Pourtant son œuvre, peu abondante il est vrai, présente de réelles qualités. Variée et agréable à écouter, elle se distingue particulièrement par de belles pièces de musique de chambre.

 

Pour que cette année anniversaire établisse de façon pérenne la musique de de Fossa  dans le répertoire des guitaristes, il faut en premier lieu les informer et les sensibiliser qu’ils soient concertistes et/ou enseignants. 

 

Voici ce que j’ai déjà mis en place depuis quelques mois :

 

J’ai contacté tous les guitaristes que je connais – et ceux qui m’ont été recommandés par effet « boule de neige », pour leur faire part du PROJET DE FOSSA initié par AIAM. 

 

A ce jour, une quarantaine de guitaristes tant à Paris qu’en région sont déjà intéressés et commencent à faire jouer à leurs élèves la musique de de Fossa.  Ils sont enthousiastes et apprécient particulièrement l’idée de projet régional. 

Ils enseignent dans les conservatoire suivants  : Conservatoire national supérieur de Paris, conservatoires d’arrondissement de Paris (11ème, 12ème, 15ème, 18ème, 19ème, 20ème), Boulogne, Saint Cloud, Montrouge, Fontenay-aux-Roses, Antony, Bourg-la-Reine, Sceaux, Argenteuil, Ivry, Vitry, Charenton, Montreuil, St Maurice, Alfortville, St Denis, Gentilly, L’Haÿ-les-Roses, Draveil, Jouy-en-Josas, Versailles, Cergy-Pontoise, Verneuil, Epinay-sur-Seine, Evry, Amiens, Bordeaux, Besançon, Bastia, Nice…

Bien entendu, cette liste évolue constamment au gré des contacts.

 

 

Suite à  des contacts, une rencontre avec des responsables du Musée de la Musique est prévue.

 

**entitePhoto-23598.jpg Bonaventure Petit, organiste de 1845 à 1900 et titulaire des grandes orgues de la cathédrale de Perpignan. L'oeuvre de ce compositeur méconnu est conservée aux Archives départementales de Perpignan et à la bibliothèque nationale : pièces lyriques (pour le Théâtre de Perpignan), musique symphonique, pièces pour piano, 18 messes…

 

Son Stabat Mater, pour coeur d'hommes avec accompagnement d'un quatuor à cordes fut créé en l'église Note-Dame de la Réal le jeudi saint 1842.

 

Le festival 2015 de musique sacrée permettra de redécouvrir  ce personnage majeur de l'histoire musicale. Une conférence lui sera consacrée le 28 mars, par Laurent  PIE, à la médiathèque. Il sera aussi joué lors du concert de carillon inaugural le 25 mars. Son Stabat Mater sera donné le 29 mars à 18h30 (gratuit) à La Réal : hommage, 173 ans après sa création dans le même lieu… 

 

CONCERTS

Stabat Mater de Bonaventure Petit

En France, après la période révolutionnaire, une nouvelle ère s'ouvre pour la musique religieuse. De ce siècle, on retiendra plus particulièrement le musicien Bonaventure Petite (1811-1901) qui mènera conjointement une carrière d'organiste et de compositeur.

Son œuvre est conservée aux Archives départementales à la Bibliothèques Nationale. Il comprend quatre pièces lyriques écrites pour le Théâtre de Perpignan, de la musique symphonique, des pièces pour piano, dix-huit messes, trois Stabat Mater... Le "Stabat Mater" précenté ce soit a été créé le jeudi-saint de 1874 à l'Église Notre-Dame de la Réal. 

Dans le cadre du Festival de musique sacrée.

--------------------

Samedi 28 mars, à Perpignan.

A l'Eglise de la Réal, à 18h30.

Entrée libre.

Infos au 04.68.86.08.51.

____________________

En ligne : www.perpignanmediterranee.com

Date(s) : Samedi 28 mars

Fr de Fossa

Fr de Fossa

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2014 5 05 /12 /décembre /2014 09:35
Pedro SOLER, Gaspar CLAUS, Inès BACAN
Pedro SOLER, Gaspar CLAUS, Inès BACAN

***Musée MUSIC de Céret - Rencontre avec Paul Macé et Guillaume Lagnel

Son inauguration a eu lieu en mai 2013 (voir ce blog), en présence du Président du Sénat

Paul Macé, le directeur du musée, nous ramène aux origines du projet la structure, le CIMP (**), a collecté des instruments depuis 20 ans : la base était composée d'instruments catalans, dont quelques pièces exceptionnelles, un saxo…et douze mille partitions…Il s'agit de montrer tout le contexte d'une culture dans un espace transfrontalier.

Ce sont Henri Francès et Vidalou qui ont commencé à gérer. P. Macé est en place depuis onze ans; il a eu l'excellente idée d'accueillir la collection -coeur de l'ensemble muséal- d'une famille juive originaire de Zurich, ayant quitté l'Autriche en 1937, et une destinée incroyable… En 2011/12 apparaît la notion d'espace muséographique.

Et les donateurs sont nombreux : P. Macé explique les conditions de la donation; la transmission s'opère par le sensible et le spectacle vivant. : il ne faut surtout pas que ce soit un musée de l'exclusion; un musée pour tous car les gens ne sont que rarement initiés à la culture musicale, ou autre…

Il s'agit d'atteindre des populations lointaines par le sens : on a travaillé l'odorat avec le musée de Grasse, explique le directeur, tout en jouant du paradoxe : "Ce n'est pas un musée de musique !"

Car la musicologie est discrète; les légendes ne sont pas techniques mais utopiques… Le spirituel est privilégié : les entrées dans les salles, les continents, les peuples, se font grâce aux mythologies !

Le musée, ancien hôpital, flanqué d'un petit théâtre à l'extérieur et d'une salle de danse au-dessus des salles d'exposition, présente 380 instruments, sélectionnés parmi plus de 4000… On ne peut pas tout montrer : les locaux sont exigus…

L'essentiel est la philosophie du projet : allier le comité scientifique et les émotions du collectionneur.

Déambulation lente dans le clair-obscur d'un labyrinthe décoré, scénographie par Guillaume Lagnel : les cartels, souvent dans le noir sont à éclairer avec de petites lampes… La marche des yeux émerveillés commence :

Dans l'antichambre, on "suggère des territoires car chaque peuple vit la Terre à sa manière." la parole de Paul Macé a le don des formules poétiques… Son commentaire nous charme et nous conduit jusqu'à la deuxième salle consacrée à la Catalogne…La halte est longue et l'analyse est inutile : à chacun de venir ici, lire, voir et réfléchir !

Puis c'est à l'étage, le couloir où est mis en évidence l'Aulos, cette flûte à double tube inventée par Athéna pour imiter le chant funèbre de Méduse…

Voici ensuite le secret des anches : le musée de Céret est le seul, en Occident, à avoir acquis les anches des instruments : elles sont trop périssables !

La nuit du musée mène à la lumière des Méditerranées : peuples nomades, le berceau de l'Orient, les peuples de la mer, la salle baptisée "désert et oasis", et les routes de la soie…

On s'arrêterait bien pour bivouaquer ici, on partagerait bien le thé, mais le risque est d'embouteiller les lieux : la visite se fait au compte-goutte, quand on voudrait s'allonger sous la tente de la salle plongée dans la pénombre des civilisations et de cette paix virtuelle représentée par les créations instrumentales…

On sort, on reviendra, on marchera sentiment dans la patience de l'Histoire de la musique…

P. Macé revient sur la structure associative gérée sous convention Etat-Région, commune et communauté de communes. Elle a vocation à

préserver le patrimoine,

à prodiguer des conseils auprès des collectivités et des artistes...

à lancer des actions, comme la "Festa del Joglar", dont c'est la 14° diction à Céret, et un festival de "Trobades" en novembre et décembre. : dans la salle de l'Union rénovée, des instrumentistes, danseurs, tous travaillent sur la musique de tradition orale, populaire et sacrée…

Jean-Pierre BONNEL

- du 21 au 29 novembre, le musée, en partenariat avec le Conseil général 66, a proposé un voyage à travers diverses esthétiques musicales.

Contact : 0468082930 - www.culture66.fr

***Créer un "athanor" par Joseph VIDALOU

Écrire sur les origines du CIMP revient à rendre hommage à Roger Raynal, tant la personnalité de cette « figure », bien de chez nous, pesa sur toutes les grandes décisions liées de près ou de loin au monde sardaniste durant deux décennies.

Issu du foment de la sardane de Céret, sa préoccupation première, fut, avec son compère Joseph Burch, lui-même ancien président de cette association, de coordonner les actions des quatre organismes existant alors (à Céret, Argelés, Banyuls sur Mer, Perpignan) au sein de la Fédération Sardaniste du Roussillon (FSR), pour défendre et diffuser plus efficacement notre danse nationale. De quatre au départ, le nombre d’entités adhérentes décupla rapidement pour atteindre aujourd’hui plus de quatre vingts.


Le champ d’action paraissant trop étroit pour ses ambitions prosélytes, Roger Raynal « inventa » l’ IMPEM, autrement dit l’Institut de Musique Populaire et Méditerranéenne qui fonctionna parallèlement à la FSR. Ainsi pouvait-il plus facilement, au sein d’une structure allégée, développer des échanges culturels spécifiques avec nos voisins immédiats, notamment avec les Iles Baléares.


Dès 1987, le CIMP (Centre Internacional de Música Popular) vit le jour pour répondre à une logique plus pragmatique, découlant de l’octroi par la municipalité d’une partie non négligeable de ce magnifique bâtiment. Cet ancien hôpital, baptisé Saint Pierre, du nom du Saint Patron de Céret, est agrémenté d’une « capelleta », dédiée, paradoxalement à Saint Roch. Cette ambiguïté, n’est due, je pense, qu’à la présence dans ces locaux pendant des lustres, du siège de la société de secours mutuels du même nom. Le but premier de ce centre était, dans un premier temps, de collecter le plus grand nombre de partitions de sardanes et de toutes sortes de musiques pour cobla. Je rappellerai, pour mémoire, non sans fierté, que les premières partitions, composant le fonds initial de la collection, proviennent d’un don du foment de la sardane de Céret.


La collection d’instruments anciens (de cobla surtout) était une de nos préoccupations. Le souci de faire vivre ce centre, entrait prioritairement dans nos vues. Des instruments opérationnels furent également destinés aux élèves des écoles de la FSR Avec l’arrivée d’Henri Francès, le CIMP prit de l’ampleur : expositions, stages (en coproduction avec l’ADDM 66 : l’édition du livre sur les goigs fut de l’avis général une belle réussite). Des concerts illuminèrent la Capelleta. Des groupes musicaux virent le jour comme « Els Ministrils del Rosselló » et aujourd’hui le trio CIMPpatic, qui établirent leur résidence dans ses murs.


Notre souhait, celui de l’équipe fondatrice, guidée par le souci constant de la sauvegarde de notre identité à travers notre culture, se traduisait, par la création, à notre sens, à travers le CIMP, d’un « athanor », susceptible de confronter nos connaissances, en la matière, avec celles des pays méditerranéens. Le chemin était tracé .

Avec le talent de l’équipe actuelle, je suis persuadé qu’il deviendra non seulement une voie rapide vers le rapprochement des peuples, mais bien une vraie autoroute qui drainera vers Céret de nombreux généalogistes en quête de leurs racines.

(**) Le CIMP - MúSIC est une structure associative loi 1901, sous convention d'objectifs État / Région / Département / Commune de Céret.

Composition du bureau :

  • Vincent Vidalou et Frédéric Guisset, co-Présidents
  • Joseph Vidalou, Vice-Président
  • Marie Costa, Secrétaire
  • Georgette Galy, Trésorière
  • Roland Besson, Trésorier Adjoint

MúSIC . Musée des Intruments, Céret
14, Rue Pierre Rameil - 66400 Céret || Tél : (33)04.68.87.40.40
Infos pratiques || Contact || Plan d'accès || Infobulletin || Partenaires

Horaires d'ouverture
Eté : du 2 mai au 2 novembre 2014, le musée est ouvert tous les jours de 10h30 à 19h.

Hiver : du 3 novembre 2014 au 30 avril 2015, le musée est ouvert de 10h30 à 17h30 les lundi, mercredi, jeudi, vendredi et samedi.
Fermetures : le mardi et le dimanche, l'hiver. Le 1er mai, le 1er novembre et sur la durée des vacances de fin d'année.

La billetterie est close une demi-heure avant la fermeture du musée.

*** En complément, le point de vue de Jacques Quéralt :

Il y a parfois près de chez nous une merveille que l'on ne connaissait pas et que l'on se doit, une fois que l'on a goûté par chance de cette merveille, de le faire savoir autour de soi, sans la vanité d'un évangéliste attardé. Gens de Reynés, de Saint-Jean Pla de Corts et de Maureillas, gens d'ici et d'ailleurs, par-delà les mers, et les montagnes, peuple de ce joli système solaire, sachez-le, il y a, tout près de chez vous, à Céret pour ne pas vous le cacher plus longtemps, un musée des plus singuliers, d'une richesse étonnante bien plus étonnante que celle d'une musée chasse-pêche-traditions, et d'une beauté éblouissante sans effets spéciaux hollywoodiens.

Ce musée -rare parmi les rares- est consacré aux instruments de musique... A des centaines et des centaines d'entre-eux. Des matières, des objets (oeuvres d'art dans la plus parfaite définition manuelle), des origines: tout, on le sait bien à présent, l'ânerie a été éventée, n'est pas né en Méditerranée. Des objets comme des monuments, des stèles: une statutaire pour l'ouïe. Ici des sonorités au repos sont plantés, posés, assemblés, installés par groupes comme dans des galeries d'art contemporain, ou des somptueux magasins à jouets. Ici les silences des "habitants" jouent avec la lumière qui vient à eux les éclaire, les colore, les parcourt, les enveloppe de mystère. Collections précieuses...

Non pas (r)amassées comme des trésors pillés, fruits de cavernes d'Ali baba destinées à la frime. Non pas dotées de catalogues pétaradants d'érudition. L'humilité sait être vertu pédagogique. Collections précieuses (inestimables!). Elles témoignant de l'âme festive des hommes et des femmes, des populations d'hier, d'avant-hier et, même, d'un temps que les moins de mille ans ne peuvent pas connaître. Collections, régionales et historiques, d'instruments qui semblent les mêmes, mais sont tout autres, qui, cependant, quelquefois se ressemblent dans le rite sacré ou la circonstance profane, parce que la main et l'imagination des hommes savent inventer ou corriger ce qui, par les doigts et les lèvres des musiciens, doit sonner du mieux possible à nos oreilles. Collections réparties avec soin, rez-de-chaussée et premier étage, en plusieurs salles. En chambrées d'instruments, en cellules de pupitres. Toutes exposées et scénographiées pour exalter des bijoux, et ces instruments (n'en donnons pas aujourd'hui la nomenclature) sont, dans leurs cages en verre, d'authentiques joyaux, auxquels ne manque que la parole.

Mais le son viendra, c'est promis, on travaille à la bande! On aimerait bien les tenir en main, y laisser courir nos doigts, en taquiner le clavier; on aimerait les approcher de notre bouche, en essayer l'anche, y tester nos poumons. Oui, on aimerait les arracher à l'obsolescence qui les a figés, comme des échantillons de culture pour leur redonner une vie de place, de salon, de liberté around the world...Mais, pas touche, ni au plus moderne, ni au plus archaïque ! C'est de bonne guerre, bijou de famille, ou pas. On ne chaparde pas un étal d'oranges ou le bas de laine de sa grand-mère. Mais, pourquoi, pour notre seul plaisir, ne pas imaginer que quelques instruments brisent le verre de leur auguste demeure -certains n'ont-ils pas bon bec- et s'assemblent en bandes ventrues ou sveltes avec des collègues, évadés d'autres munificentes demeures et nous apprennent (avec souffle, doigté, énergie et rythme) les pays d'où ils viennent, leurs musiques. (On dit que c'est ce qu'ils font, la nuit, entre 1 h et 2 h.).

L'instrument de musique vecteur d'une anthropologie multiculturelle autant qu'universelle. L'instrument de musique ce sésame en bois et métal de nos émotions. Ce musée appelons-le tout simplement "MÚSIC".

A deux pas de la place Picasso et du Musée d'Art Moderne.

J.-E. SOHN. (Jacques Quéralt)

- - - - Guitare flamenca :

En avant première de leur nouveau disque qui

sera enregistré fin janvier à Barcelona

Le mois de décembre s'annonce FLAMENCO avec une programmation bien chargée :

Ce sam. 6 déc. l Banyuls/Mer l Novelty

NOCHE FLAMENCA

19h - CONCERT

Inès Bacàn, Pedor Soler & Gaspar Claus

En avant première de leur nouveau disque

qui sera enregistré fin janvier

20h30 - FIESTA, Tapas y bebidas

Lorenzo Ruiz

Tarif spécial adhérent à Amor FLAMENCO

12€ à la place de 15€

+info: 04 68 88 31 58

06/07 déc. l Banyuls/Mer l salle Novelty

STAGES FLAMENCO & SEVILLLANES

• Samedi: 11h30 / 13h - 16h / 17h30

Flamenco enfant

• Dimanche: 10h / 11h30 - 14h30 / 16h

Flamenco débutant

• Dimanche: 11h30 / 13h30 - 16h / 17h30

Flamenco pratiquant

• Samedi: 10h / 11h30 - 14h30 / 16h

Sevillanas

• Samedi / Dimanche: 9h / 10h30

Guitare Flamenco

DATES des STAGES

06/07 décembre 2014 17/18 janvier 2015 28/29 février 2015 14/15 mars 2015 25/26 avril 2015 30/31 mai 2015 27/28 juin 2015

TARIFS enfants et guitare

1 stage : 30€ l 3 stages : 80€

TARIFS débutant, pratiquant, sevillanas

1 stage : 35€ l 3 stages : 90€

-50% sur le 2ème stage/personne dans le même week-end

Réservation ICI

13/14 déc. l Rivesaltes l Hôtel des Vignes

WEEK-END FLAMENCO

Samedi 13 décembre l 20h

SPECTACLE TABLAO de Moisés Navarro

Réservation ICI

13/14 décembre

STAGES danse, guitare, chant, rythmique

Programmation / Inscription ICI

+info 09 82 49 36 00

contact@amorflamenco.fr

Concert à Prades

L’Académie européenne de musique de chambre (European Chamber Music Academy – ECMA) est une fondation européenne qui favorise les grands quatuors et trios de demain. Elle a pour ambition de promouvoir la musique de chambre européenne en aidant des jeunes musiciens classiques à développer leur talent de soliste.

Le Festival Pablo Casals de Prades a été choisi pour accueillir chaque année une des 7 sessions européennes (Manchester, Vienne, Paris, Oslo, Vilnius, Großraming et Fiesole). Les quatuors et trios sélectionnés sur audition font partie de la future génération des grands solistes. Ils bénéficient alors pendant 2 ans des hauts enseignements de grands musiciens classiques. La formation qui leur est dispensée est dense: histoire de la musique, des compositeurs, art de l’interprétation, étude de pièces… Une formation complète et de solides acquis dans des conditions privilégiées pour entrer dans le cercle fermé des grandes formations classique

Téléthon

Chaque jour est un marathon

Où, seul dans ta chaise roulante,

Tu regardes fuir les moutons

Dans le pré bleu que tu inventes.

Tu sais qu'il avance à tâtons,

Le Téléthon.

Tu parles sur le même ton

De princesses que tu enchantes,

Sans crainte du qu'en-dira-t-on

Des elfes qui, dans les soupentes,

Surveillent le long feuilleton

Du Téléthon.

Tous les musiciens du canton,

Livrés à leurs fêtes galantes,

Dans leurs flûteaux, leurs mirlitons,

Soufflent aux lendemains qui chantent :

"Mais quand donc le gagnera-t-on,

Le Téléthon?"

Les danseuses, de leurs petons,

T'offrent une ronde incessante,

Des roses plantées en boutons

Dans leur chevelure enivrante,

Leurs rires dans le peloton

Du Téléthon.

Jean Iglesis

Flamenco à Rivesaltes et Banyuls - Concert à PradesFlamenco à Rivesaltes et Banyuls - Concert à Prades
Flamenco à Rivesaltes et Banyuls - Concert à PradesFlamenco à Rivesaltes et Banyuls - Concert à Prades

Flamenco à Rivesaltes et Banyuls - Concert à Prades

Partager cet article
Repost0
13 octobre 2014 1 13 /10 /octobre /2014 11:23
Omar SOSSA
Omar SOSSA

Une semaine culturelle énorme à Perpignan, avec le festival Jazzèbre invitant Andy Emler et Omar Sosa, puis le théâtre de L'Archipel accueillant l'immense pianiste Alexandre Tharaud.

Sosa, bien que se nourrissant des musiques du monde, arabes, cubaines ou sud-américaines, est un pianiste classique : il l'a montré en jouant des morceaux qui pouvaient rappeler Liszt ou Chopin…

Il a pourtant laissé la vedette à son dynamique complice, le Vénézuélien du Havre Gustavo Ovalles: un percussionniste imaginatif, capable de jouer sur mille instruments, exotiques pour nous, des maracas jusqu'au bongo… Beaucoup de rythmes, d'inventions et d'airs expérimentaux donc, et d'autres s'alimentant aux sources traditionnelles des musiques du monde. Sosa riait, souriait, faisait des grimaces, gesticulait pour encourager son duettiste qui devint peu à peu le clou du spectacle : le piano fut plus discret même si Sosa parla beaucoup, en espagnol ou en "Catagnol", lui qui vit à Barcelone, pour diffuser un message de paix et d'amour…

Le public fut charmé mais quelque peu frustré : on attendait plus de Sosa.

Omar m'a frustrer…

- Alexandre Tharaud :

Il en fut de même avec cet artiste discret, cet adolescent mince, étroit, évanescent dans sa petite veste de velours noir, épaisse comme une peau ou comme une fausse armure…Mais quand les doigts touchèrent le clavier, c'est Mozart et Haydn qui se mirent debout ! Ce pianiste complet, qui joue le clavecin de Rameau au piano et les airs lazzis du "Boeuf sur le toit", son dernier succès, nous a tenu en haleine une petite demi-heure et ne revint que pour unseul rappel…

Pas un mot, mais des sourires et de nombreux allers-retours dans les coulisses. Nous eûmes le bonheur de le retrouver ensuite lors du cocktail du 7ème étage et ce fut un septième ciel à voir comment cet artiste est discret et modeste, tel que nous l'imaginions...

JPB

- - -

Lundi 13 octobre 2014 :

PAYS CATALAN: UNE POSSIBLE RENAISSANCE ?

L'événement se tiendra aux date, heure et lieu suivants :

Lundi 13 octobre 2014 de 19:30 à 21:00 (heure avancée d’Europe centrale Heure : France)

Cinéma Le Castillet
1, Boulevard Wilson
66000 PERPIGNAN
France

Afficher la carte

Assister à l'Evénement

Partager cet événement :

A moins de six mois des prochaines élections départementales, est-il encore possible d'imaginer faire renaître le Pays Catalan ? Cumulant les derniers classements nationaux en matière d'emploi, de nombres d'allocataires, de vivacité des entreprises ... notre département dispose des atouts suffisants pour devenir un grand département français. Avec L'Olivier et ses invités - par le témoignage...

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens