Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 juillet 2014 7 06 /07 /juillet /2014 16:00

Unknown-1.jpeg Teresa Rebull

 

El Punt:

 

El Voló bateja el seu pont Lluís Companys

També la Mediateca i la Casa de l'Història prendran el nom d'Espai Teresa Rebull

05/07/14 17:32 - EL VOLÓ - EL PUNT / REDACCIÓ

 

 

 

Aquest dissabte matí 5 de juliol, un doble homenatge a Catalunya tindrà lloc al Voló amb un bateig i una inauguració al si de la petita ciutat vallespirenca.

Al pont que travessa el Tec per unir El Voló a l'establiment termal, que és també el pont de la carretera general cap al Pertús, se li atribuïra el nom de Pont Lluís Companys. El bateig del fins ara anomenat «Pont blau», el pont modern que va substituir l'antic pont suspès del segle XIX entra en les celebracions dels esdeveniments lligats a l'aniversari dels 75 anys de la Retirada organitzats pel municipi del Voló. Aquesta decisió d'homenatjar l'antic president de la Generalitat va ser presa a l'unanimitat durant el consell municipal del passat 4 de novembre 2013.

A continuació, s'inaugurarà l'Espai Teresa Rebull en homenatge a la cantant i militant catalana. Aquest espai reagrupa la Mediateca actual i la Casa de l'Història del Voló, un petit museu dedicat als fets importants de l'història de la ciutat des de l'antiguitat fins als temps moderns que s'acaba d'instal.lar. El consell municipal va decidir d'homenatjar l'artista banyulenca també en el marc de la commemoració de la Retirada.

 

9-juillet.jpg Flamenco à Cerbère - Concert Pedro Soler / Gaspar Claus, le jeudi 10 juillet au Belvédère - 21 heures - 06 25 81 55 34

 




Semaine Flamenco à Cerbère....




Jeudi 10 juillet 2014

 Hôtel Belvédère - Cerbère

 

Dans le cadre de LA SEMAINE FLAMENCO de Cerbère

 

Pedro SOLER et Gaspar CLAUS

 21h concert

Guitare flamenca et violoncelle

Tertulia: Accompagnement et improvisation

 

Cinéma du Belvédère du Rayon Vert à Cerbère

Route de Banyuls 66280 Cerbère

12 euros

Réservation au : 06 25 81 55 34 / collectif.rayonvert@gmail.com

 

Partager cet article
Repost0
4 juillet 2014 5 04 /07 /juillet /2014 11:07

roula3p.jpg  Festival de Palau del Vidre "La Méditerranée, ses orients et ses occidents" :

 

 D'une personnalité charismatique et singulière, à la voix chaleureuse et colorée,  Roula Safar sillonne les chemins de traverse entre les répertoires, les styles et les voix des poètes de toutes époques et de tous temps. Profondément attachée à la poésie, la musicalité des notes, des mots et des langues anciennes, vivantes, parfois disparues, se mêlent subtilement dans l'oeuvre de cette artiste-créatrice-interprète.

 


 

Elle réalise harmonisations et arrangements de poèmes et de chants: airs d'opéra, mélodies, chants sacrés ou profanes, du médiéval en passant par le baroque, du romantisme jusqu'au contemporain en s'accompagnant à la guitare et aux percussions ou bien à capella. Un univers original empreint d'universalité.

 

 

 

Témoignage de Guillaume Lagnel :

 

A l’automne dernier je rencontrais longuement  à Paris -  Roula Safar - pour évoquer sa possible venue à Perpignan et créér un événement mis en espace spécialement entre le site antique de Ruscino et l’église de Château Roussillon dans le cadre de nos rencontres annuelles de la Rotta dei Fenici  Itinéraires culturels européens ....... Routes des Phéniciens France - avec Odyssea, avec la complicité de l'Association Circé qui oeuvre à Ruscino...


 Joie de découvrir alors - lors de nos rencontres communes de travail autour du compositeur né à Perpignan -  François de Paule de Fossa - dans le cadre des Amitiés Internationales André Malraux  - que Marie Susplugas avec cette si talentueuse direction artistique qui la caractérise avait programmé cette artiste libanaise remarquable et singulière - à ce très beau Festival donné chaque année en juin et juillet "Concerts d'été"  baptisé cette année "La Méditerranée, ses Orients et ses Occidents» à Palau del Vidre ce 4 juillet prochain  avec Roula Safar

 

Je me permets d’attirer votre attention sur cette soirée 

et vous transmets en lien le programme pour ces 3 concerts des 4, 5 et 6 juillet

Des fleurs, des fruits, un arbre : la Méditer

4 juillet

21h - Église Ste Marie de l’assomption
« De Babylone à Grenade »
Roula Safar, mezzo-soprano, guitare et percussions. Une personnalité charismatique et singulière, à la voix chaleureuse et profonde qui donne à entendre une musique- passerelle entre différentes cultures, différentes époques. Mélismes sacrés et profanes chants baroques de Monteverdi, Frescobaldi, Haendel et chants traditionnels, se mêleront à des compositions contemporaines, chemin musical entre sacré et poésie, dans des langues parfois disparues, akkadien, ougaritique, étrusque... et plus proches comme l’araméen, l’arménien, l’arabe, le grec le latin et les langues romanes qui en découlent...

5 juillet

19h - Église Ste Marie de l’assomption
Duo flûte, guitare. Malvina Martrille, flûtes, Pas- cal Pécheur, guitare. Haendel, Telemann, R. de Visée, J. S. Bach, Vivaldi, Celso Machado
20h30 - Place de l’église, collation
21h30 - Place de l’église
« Fragment d’épopée Touareg », de Tanger à Tombouctou. Hamed Bouzzine, conteur avec sa harpe du Niger, son luth Gony, et le piano à pouce, nous convie à un magnifique voyage sur les routes de la sagesse, de la tolérance et de l’humanité avec malice, drô- lerie et humour, de la Mauritanie aux déserts d’Arabie, des tentes de l’éphémère à la beauté troublante des hommes bleus, des youyous de joie aux bruissements du vent sur les sables millénaires...

6 juillet

19h - Église Ste Marie de l’assomption
« Petite Messe solennelle » la dernière oeuvre de Rossini.
Chœur : « Opera veus », direction Christian Papis. Solistes : Lucile Verbizier, mezzo,Victor Dahhani, ténor, Jiaming Zhang, baryton, Sabine Riva, soprano, Yannick Ponzin, accordéon, Fran- çois Michel Rignol, piano

18h - Église Ste Marie de l’assomption
« De l’Amérique Latine aux Balkans » Ensemble tzigane « Hora Presta » : R. Galliano (tango pour Claude), A. Piazzolla, (milonga del Angel, Escualo, Michelangelo 70 et Chiquilin de Bachin), E. Granados (danse espagnole Opus 37 n°2 - Orientale), J. Cardoso (milonga), D. Mil- haud, (Brazileiras,extraits de Scaramouche), R. Di Marino (tango trentino) Traditionnels Roumains, V. Monti (Csardas), Traditionnels Yiddish

Tarifs : 15 - Adhérents : 13 Abonnement 3 concerts : 40 - Adhérents: 36 Dimanche 22 juin à partir de 17h et samedi 5 juillet à partir de 19h, la soirée : 30 - Adhérents : 26 Enfants -10 ans : gratuit
Renseignements, réservations : 04 68 37 98 38 ou 04 68 81 64 26 concert.d.ete@wanadoo.fr


Partager cet article
Repost0
22 juin 2014 7 22 /06 /juin /2014 10:43

 

a.JPG  Festival ELNE PIANO FORTISSIMO 2014 – 9ème édition

17, 18, 19 et 20 juillet

 

 

* Vendredi 18 juillet : Cathédrale, à 18h30 :

 

 

Rémy CARDINALE, piano

Brillant soliste et chambriste passionné  

François RAGOT, violoncelle

et le quatuor MARE NOSTRUM MUSICAE

Michel PEUS, direction

« Une amitié doublée d’une solide complicité unit ce groupe

de talentueux musiciens d’ici et d’ailleurs »

 

Mozart : Fantaisie en do mineur K475

Mozart : Concerto n°14 en mi bémol majeur K449

Création de l’oeuvre contemporaine de Prezman (Michel)

ou une œuvre pour quintette seul 

Bach (Karl Philip Emmanuel): Fantaisie en fa dièse mineur Wq67

Bach (Karl Philip Emmanuel): Concerto en ré mineur H427

 

 

Cathédrale

21h30

 

 

 

Vittorio FORTE, piano

Une des personnalités phares de la nouvelle école pianistique italienne

 

Couperin /Chopin

Les Ombres errantes / Mazurka op.56 n°3 en do mineur

La Muse Plantine / Mazurka op.30 n°1 en do mineur

Les Fauvettes plaintive / Mazurka op.17 n°4 en la mineur

L’Attendrissante / Mazurka op.68 n°4 en fa mineur

Fantaisie op.49 en fa mineur

Martucci : Fantaisie sur « La Forza del destino » de G.Verdi

Gershwin : Trois « Songs » (The man I love- Embraceable you- Summertime)

Gershwin: Rhapsodie in blue (version originale pour piano seul du compositeur)

 

 

* Samedi 19 juillet  Cathédrale, à 18h30 : Florian PUDDU, piano

 

Un jeune interprète de haut vol

 

Schubert : Sonate en la mineur D784

Debussy : Estampes

Tchaïkovski : extraits des « Saisons »

Rachmaninov : Sonate n°2 op.36

 

 

Cathédrale                                 

21h30 :  Luis FERNANDO PEREZ, piano  

 

Un pianiste considérable : opulence, virtuosité, expressivité débordante                                  

 

Beethoven : Claro de Luna

Brahms : 4 baladas op.10

Granados : Tres danzas españolas (Galante- Oriental- Andaluza)

                  Valses poéticos

Albéniz : Evocación, El Puerto, Almería, El Albaicín

Falla : Danza ritual del fuego (de El Amor Brujo).

 

 (à suivre...)

 

piano-conf-de-presse-2014.jpg (C) L'Indépendant", article de Serge Bonnery.

 

 

 

 

JLSOLE-150x150  * La nouvelle voix de la chanson catalane, Joan-Llorenç Solé, a réuni près de 1 000 spectateurs enthousiastes à l’occasion de la présentation de son nouvel album, intitulé « Tot somniant » (Tout en rêvant).

 Le jeune artiste du Roussillon était entouré des 11 musiciens de l’orchestre Amoga, venu de la région de Vidreres. Violons, violoncelles, batterie, tenora et guitare électrique ont mis en relief les cinq années de scène d’un artiste parrainé par Jordi Barre lors de l’enregistrement, en 2009, d’un titre à ses côtés. 

 

Un programme de chansons, attractif et varié, a marié les rythmes, de la pop dansante aux mélodies graves, jusqu’à l’havanera et les accents country. Les compositions mélodieuses « Tira endavant », « Llibertat », Festa Major » et « Tot Somniant » ont ainsi côtoyé les standards « Tan com me quedarà », « Parla-me diguis-me coses » ou encore le duo virtuel « Si pot ser », enregistré avec le maître, disparu en février 2011.Ce grand moment de fête et de ferveur du public a comporté la présence exceptionnelle sur scène des « Rolling tiags », le club de country d’Elne, sur la chanson « L’eruga » (la chenille) en hommage au train jaune. Ceci a parachevé la réussite d’un spectacle mêlant les racines catalanes, le monde actuel et la vision d’avenir. 

 

Une assistance intergénérationnelle a goûté avec passion à cette formule d’un nouveau style, entièrement imaginée par Joan-Llorenç Solé, entouré d’une équipe artistique et technique de qualité.

 

Ce spectacle a donné lieu à un enregistrement audio (« Live ») que vous retrouverez en vente dès le 27 juin 2014. Ce nouvel album donnera lieu à une série de signatures où vous pourrez acheter et vous faire dédicacer le CD : 

ELNE : Vendredi 27 juin entre 10h et 12h à la "Boîte à Couture"

PERPIGNAN : Vendredi 27 Juin entre 17h et 19h à la "Llibreria Catalana"

PRADES : Samedi 28 juin entre 10h et 12h à la "Maison de la Presse"

PERPIGNAN : Samedi 28 Juin entre 17h et 19h au "Grenat Laviose"

St LAURENT DE CERDANS : Vendredi 4 juillet entre 10h et 12h à l’usine "Création Catalane"

LA LLAGONE : Samedi 5 Juillet entre 10h et 12h à la "Maison du Capcir"

Ste LEOCADIE : Samedi 5 Juillet entre 17h30 et 19h au Musée de Cerdagne ("Cal Mateu")

VILLEFRANCHE DE CONFLENT : Dimanche 6 Juillet entre 16h et 18h au Bar "Le Canigou"

THUIR : Samedi 12 Juillet entre 10h et 12h à la Librairie "Presse Papier"

PERPIGNAN : Samedi 12 Juillet entre 15h et 18h chez "Visca 66"

 

En outre, si vous ne pouvez pas vous déplacer, vous pouvez commander par voie postale à l’aide du bulletin ci-dessous accompagné de votre règlement à  l’ordre de Traditions Catalanes à :

Association Traditions Catalanes – 6, Rue Jacint Verdaguer – 66200 ELNE.

 

 

NOM : …………………………………………PRENOM : ……………………………………………………………

ADRESSE : …………………………………………………………………………………………………………………

CODE POSTAL : …………………………………VILLE : ……………………………………………………………

20 € x …… disque(s) = ………… € + 1,65 € frais postaux =………………………….. Tel : 04.68.68.07.97 

 

Association Traditions catalanes, 6, rue Jacint Verdaguer F-66200 Elne

 

Partager cet article
Repost0
2 juin 2014 1 02 /06 /juin /2014 08:14

images-copie-31.jpeg Le musée Soulages de Rodez

 

En prélude du Festival Fortissimo à Elne de juillet prochain, que Michel PEUS dirige avec l'aide de la ville d’Elne et en partenariat avec l'Ecole de musique et le Conservatoire à Rayonnement Régional Perpignan Méditerranée deux concerts :

 

Le lundi 2 juin à 20h.: soirée piano

 

et le mardi 3 juin à 18h.: soirée contrebasse

 

à l’Espace Gavroche

 

Salle Vautier (face à la Mairie)

 

à ELNE

(Entrée

 

** Musée SOULAGES de Rodez par  :  RCR ARQUITECTES - PASSELAC & ROQUES ARCHITECTES

 

Le musée a été dessiné et conçu par les catalans RCR arquitectes associés au cabinet d'architectes Passelac & Roques, aux bureaux d'étude Grontmij et Thermibel.

 

Rafael Aranda, Carme Pigem et Ramon Vilalta, unis sous le nom de RCR arquitectes, travaillent ensemble depuis 1988 à Olot en Catalogne. Ils portent une attention toute particulière au lieu et au paysage. Une sensibilité qui leur vaut le statut darchitectes-conseil pour le parc naturel de la zone volcanique de la Garrotxa (Catalogne).

 

Respectivement nés en 1977 et 1978, François Roques et Romain Passelac sont diplômés de lécole darchitecture de Toulouse en 2002 après avoir tous deux effectué des études  en France et en Espagne.


Avant de se retrouver, lun a complété sa formation professionnelle au Canada, lautre en Catalogne. Riche de ces expériences diverses, communes et complémentaires, une relation professionnelle, stable et forte sest créée naturellement entre les deux architectes. Elle aboutira à la création de lagence Passelac & Roques Architectes en 2004 à Narbonne.

 

 

 

LEUR APPROCHE POUR LE MUSÉE SOULAGES

 

Le bardage est dacier Corten ou acier auto-patinable. En soxydant, ce matériau créé une patine protectrice. « Lacier Corten dont la patine porte la marque du temps sintègre parfaitement dans lenvironnement végétal du parc. Ce nest pas un matériau inerte et aseptisé. Par ailleurs, son chromatisme nest pas sans rappeler le grès rose de Rodez. » (RCR arquitectes) Les nuances de cet acier évoquent aussi le travail de Pierre Soulages.

 

Le musée s'implante sur l'ancien site du jardin public du Foirail. Cette localisation, emblématique site historique d'animation de la vie des grands Ruthénois, offre un grand espace pour la culture et les loisirs, associant un cadre paysager très soigné à un ensemble d'équipements culturels de haut niveau. Le plateau du Foirail assure la jonction entre le quartier de Bourran et la cathédrale de Rodez. Occupant notamment l'emplacement des Halls Charles, détruits en 2007, et de l'ancienne salle des fêtes, d'autres équipements culturels et économiques viennent compléter l'offre du musée Soulages.

Partager cet article
Repost0
20 mai 2014 2 20 /05 /mai /2014 09:13

MARDI 20 MAI - 20h30

Salle Cocteau, Théâtre Municipal - Perpignan

MATTHIEU DONARIER / SÉBASTIEN BOISSEAU

"WOOD"  

Matthieu DONARIER : saxophones, clarinettes
Sébastien BOISSEAU : contrebasse

WOOD sonde patiemment la matière, fait jaillir les résonances, creuse les silences, patine son chant jusqu'à l'épure. Groupe de scène avant tout, ce duo de l'instinct et de l'instant démonte et remonte sans cesse ses compositions, improvise des hymnes à l'amour, des rythmiques improbables qui progressent sur le fil de l'inconnu, des chants d'oiseaux jamais entendus jusqu'alors. WOOD rend hommage à Duke Ellington et revisite Joachim hn avec la même force de propos. Les racines sont ancrées dans la terre du jazz, pour autant les branches sont multiples, pleines de fruits. Leur musique coule de source :bien malin qui peut dire où commence l'improvisé, où finit l'écriture... c'est une des forces de ce duo, qui confirme définitivement la complicité de ces orfèvres que sont Sébastien Boisseau et Matthieu Donarier.

Un master class aura lieu le lundi 19 mai à 17h30 au Conservatoire à Rayonnement Régional de PERPIGNAN (Entrée libre)

A consulter et à écouter en ligne : wanbliprod.com/artistes/sebastien-boisseau/projets/wood/

A écouter :bastien BOISSEAU et Matthieu DONARIER, “WOOD, Yolk Records, 2013

Tarifs : 10€ / 8€ / 6€

Informations et réservations :

Association STRASS

04.68.51.13.14 / www.jazzebre.com

 

**http://www.pugnace.fr  - Saint-Cyprien  

   P.U.G.N.A.C.E.

 

lundi 19 mai 2014

Alors tous comptes faits ?

110_F_46374283_U8GI2dl6URJvg9wCB8RCsU7B2z8fNHLh.jpg

Alors la situation financière s'est-elle améliorée comme on nous l'a dit et répété depuis des mois? Pour le savoir, il faut examiner les ratios donnés en tête des budgets 2013 et 2014 et comparer d'une part les résultats de Saint-Cyprien et de la moyenne nationale et d'autre part leur évolution d'un budget à l'autre.

 

       Voici 3 ratios sur les dépenses réelles, la fiscalité et la dette.

Ratio N°1 : les dépenses réelles.

C'est le rapport "dépenses réelles de fonctionnement/nombre d'habitants"

Deux constatations s'imposent :

  1. Les dépenses augmentent à Saint-Cyprien alors qu'elles baissent en moyenne
  2. L'écart est aujoud'hui de + 60 %  : chaque habitant de Saint-Cyprien paye 60 % de plus pour les dépenses de fonctionnement

___________________________________________________________________________________________

Ratio N°2 : la fiscalité.

C'est le rapport "produit des impositions directes/nombre d'habitants"

Deux constatations s'imposent :

  1. La fiscalité augmente un peu à Saint-Cyprien alors qu'elle baisse en moyenne
  2. L'écart est aujoud'hui de + 101 %  : chaque habitant de Saint-Cyprien paye 2 fois plus d'impôt que dans la moyenne nationale de la strate.

___________________________________________________________________________________________

Ratio N°5 : la dette.

C'est le rapport "encours de la dette/nombre d'habitants"

Deux constatations s'imposent :

  1. La moyenne nationale de la dette a baissé plus que celle de Saint-Cyprien
  2. L'écart s'est donc encore creusé entre la dette de notre commune et la moyenne nationale. le rapport est passé de 2,66 à 3,24 ce qui signifie que chaque habitant d'ici supporte une dette plus de trois fois plus lourde qu'en moyenne

 _________

RAPPEL IMPORTANT : ces valeurs sont officielles car extraites du budget présenté par le maire en Conseil Municipal et en provenance du Ministère des Finances

Les résultats diffèrent un tantinet des conclusions auto-satisfaites du maire ... hélas!

 

WOOD_HD_AT-600x405.jpg

Saint-Cyprien

Saint-Cyprien

    Moyenne

de la strate

2013

2014

2013

2014

1928

1357

1950

1216

Saint-Cyprien

Saint-Cyprien

    Moyenne

de la strate

2013

2014

2013

2014

1118

718

1140

567

  Saint-Cyprien

  Saint-Cyprien

  Moyenne

  de la strate

  2013

  2014

  2013

  2014

  3870

 

  1451

 

 

3595 

 

  1109

Partager cet article
Repost0
21 avril 2014 1 21 /04 /avril /2014 12:10

780_0008_5087156_d5cb21b2c40aeb68484e7186f6f94ac4.jpg Joan Pau Giné - 

92 autors canten Joan Pau Giné (C) El punt Avui - Merci à Aleix RENYé pour le "vol" de cet article...


S'editen quatre CD amb col·laboracions de Pascal Comelade, Titot, Sergi pez i Blues de Picolat

19/04/14 02:00 - PERPIN - ÀLEIX RENYÉ

 

.Les cançons que interpretava tot sol esdevenen rumba, reggae', ska, ‘punk', rock, blues' i salsa

 

 

“Una resposta als que ataquen la unitat del català a Aragó València, i Mallorca”

Notícies de ...

 

Més de noranta cantants i grups d'arreu dels Països Catalans s'han reunit en un mateix projecte, sota el nom Cantem Giné, interpretant temes del repertori de Joan Pau Giné, mort prematurament el 1993 en un accident de circulació, tornant al Rosselló des de París. Aquest projecte es tradueix en una edició de quatre CD, un digipack amb quatre solapes i 92 cançons del cantant rossellonès, interpretades per un intèrpret cada una. Una edició collector inclou un llibre de 224 pàgines amb textos de Donald Smith i Jaume Queralt, ai com els textos de totes les cançons i una traducció al francès.

Els intèrprets que s'han ajuntat en aquest projecte representen noves veus, sovint grups molt joves, al costat de cantants ja molt consolidats. Les cançons que Giné interpretava tot sol amb una guitarra, es converteixen ara en rumba, salsa, reggae, ska, punk, rock i blues. Entre els artistes que hi participen trobem els actors Sergi López i Joan Anguera, amb músics com ara Titot, David Rossell, Pascal Comelade, Pere Figueres, Meritxell Gené, Verdcel, Carles Sarrat amb Blues de Picolat, Marina Rossell, Gerard Jacquet, La Carrau, Carles Belda i Josep Tero.

 

En aquests quatres discos, la poesia de Giné es mostra viva i actual, segons els promotors del projecte, l'associació Adiu ça va? (títol d'una de les cançons més significatives de Giné) i el Col·lectiu Joan Pau Giné. El català rossellonès de Giné s'enriqueix, en aquestes gravacions amb els accents dels artistes del Principat, les Illes, el País Valencià i la Franja de Ponent. Els promotors volen que sigui un homenatge de la diversitat lingüística a qui reivindicava la seva peculiaritat rossellonesa i una demostració artística i una resposta a tots aquells que ataquen la unitat de la llengua catalana a València, Mallorca i Aragó.

 


Homenatge

Un concert homenatge al desaparegut cantant tindrà lloc a la sala de festes de Bages del Rosselló el 26 d'abril amb la participació de Verdcel, Meritxell Gené, Norha, ElsDelai, Sr.Mit i Ghetto Studio.

Joan Pau Giné va ser un dels cantants que, a la Catalunya del Nord, van ser l'equivalent, durant les dècades dels setanta i vuitanta, de la Nova Cançó catalana. Giné va ser, però, qui va utilitzar més la variant rossellonesa del català a l'hora d'escriure la seva poesia i les seves cançons. En aquells anys, donar categoria literària a la llengua de cada dia dels rossellonesos tant en la varietat dialectal com en la normativa va representar un xoc per a les mentalitats educades en el jacobinisme de l'escola francesa, on qualsevol llengua que no fos el francès era menyspreada i qualificada de patois pels mestres educats, com definia el cantant els responsables de l'educació pública francesa, de la qual ell mateix formava part com a professor.

 

Va néixer a Bages de Rosselló l'any 1947 i va començar la seva carrera artística l'any 1976, que alternava amb la seva professió d'educador, que exercia en escoles de la regió parisenca on havia estat destinat. Esdevingué el cantant més popular de les comarques catalanes sota administració francesa, al costat de Jordi Barre, el grup l'Agram i Pere Figueres. En un dels viatges de París a la Catalunya del Nord, per fer una actuació, va trobar la mort en un accident de trànsit.

 

 

 

Darrera actualització ( Dissabte, 19 d'abril del 2014 

Partager cet article
Repost0
16 avril 2014 3 16 /04 /avril /2014 09:59

davy-K.png  Davy Kilembé interprétera les titres de son nouvel album "quel bazar !", en formule trio, ce vendredi, au Portail à roulettes, à Salses le Château.

 

CLIP “LA VIE C’EST PAS DU CINEMA” 

DAVY KILEMBE   2014

 

17/09 ARLES SUR TECH 66(Davy KILEMBE visite BRASSENS)

29/09 ARRAS (34)(Davy KILEMBE visite BRASSENS)

20/08 Guinguette du lac (66 )(Davy KILEMBE visite BRASSENS)

9/08 FESTIVAL (TREILLES 11)(Davy KILEMBE visite BRASSENS)

11/07 Perpignan Scène (Perpignan 66)(TRIO CITOYEN)+invité par GIPSY DANDY

4/07 CHATEAU ROYAL DE COLLIOURE(66) invité par GIPSY DANDY

3/07 DOMAINE DE LA PERDRIX (66)(TRIO CITOYEN)

29/06 LES ESTIVALES OFF(66) invité par GIPSY DANDY

28/06 FÊTE DU TRAVAILLEUR CATALAN (66)(TRIO CITOYEN)

21/06 Fête de la Musique (Villeneuve sur Lot 47)(TRIO CITOYEN)

14/06 Festival HACE CALOR (Gruissan 11)(TRIO CITOYEN)

13/06 VAUVERT (30) (TRIO CITOYEN)

7/06 Festival « SOL I CŒUR » (Saint Esteve 66)(TRIO CITOYEN)

 

 

Davy KILEMBÉ, artiste indépendant, est reconnu par beaucoup pour son talent. Il saisit l’air du temps et s’en inspire pour mettre en musique son univers. Cet artiste a atteint un niveau de maturité lui permettant de s’exprimer au plus juste. Il fait parti de cette nouvelle génération de cuisiniers qui n’hésitent pas à marier les saveurs autour d’un ingrédient noble : l’honnêteté .

Loin des sentiers rebattus, une écoute attentive donne à réfléchir, autant qu’à se laisser porter par ses rythmes aux influences « soul ». Il ne se cache derrière rien, ni personne, cet homme chaleureux et talentueux. Il mérite d’être mis en lumière. D’une très grande générosité sur scène, d’une vraie simplicité, Davy Kilembé appelle le respect.

 

LA PETITE HISTOIRE…

 

Après plusieurs expériences en groupe Davy KILEMBE démarre son projet chansons en 2000 sous la forme d’un trio. Ils enregistrent leurs premières maquettes «maison» sous le nom «KILEMBE».
Puis, le programmateur du Perpignan Jazz Festival «commande» en 2003 un spectacle solo qui se voulait « one shot » : il tourne dix ans avec.

La souplesse du solo, et le fait d’avoir monté son home studio, ont permis à Davy de sortir quatre albums auto-produits, de participer à de nombreux Festivals (Nuits de Champagne, Musicales de Bastia, Festiv’ART, Haillan Chanté, Déferlantes d’Argelès, Jazzebre, Francofolies de La Rochelle, Semaine de la Chanson Française de Bamako, Mars en Chanson, Africajarc, Rallye Chantons Français…), de faire de «belles» premières parties (Francis Cabrel, Tété, Arthur H, Cali, Sanseverino, Tryo, Depalmas, Mathieu Boogaerts, Anis, Yannick Noah…) et d’obtenir de nombreux prix (Prix du Centre de la chanson, Talent France Bleu, Prix Charles Trenet, Prix du Public de Trois Baudets «Vive la reprise»…)

 

Dans son parcours artistique le fait de jouer seul a été essentiel. Les rencontres faites sur la route ont été enrichissantes et il a pu lier avec le public une relation de grande proximité.

 

Puis, musicalement il a eu besoin d’aller plus loin que le solo : ajouter du partage et de l’énergie aux textes qui restent essentiels. La «rencontre musicale» avec le Batteur/Chanteur Jérôme ESCANDE a été fondatrice. Ils ont posé les bases en quelques concerts en duo de Mars à Juillet 2012 (Festival de la Chanson de Café, Ida I Vuelta, El Médiator, Valras..). Puis Guillaume BOUTHIE (Fender Rhodes) et Ludo PELLICER (Basse) les ont rejoints

davy.jpg  Blues, Groove, funk avec DAVY KILEMBE !!! 

 

 

**Appel à signature pour la création d'un "comité de vigilance des intellectuels, artistes, écrivains, gens du spectacle... et de tous les citoyens (hors élus et porte-paroles des partis politiques) dans le département des Pyrénées-Orientales"...

 

suite :


extrait d'un mail de Catherine Dubois :

 

 

"... je suis de tout coeur avec vous.

 

C'est d'ailleurs en tant que républicaine que je m'insurge contre ce projet de débaptiser la place Gambetta. Un de nos grands hommes du Panthéon !

 

C'est faire preuve d'un grand mépris des valeurs fondatrices de la République que de vouloir jeter aux oubliettes celui qui a fait le "programme  de Belleville".


C'est aussi de la part de notre maire nouvellement élu - et ce, parce qu'il y a eu front républicain - ignorer que Léon Gambetta, fut le premier à créer un ministère des Arts, ancêtre de notre ministère de la Culture.

Après, on se plaindra que nos enfants ne connaissent pas l'histoire..."  (adressez vos signature à :

 

jean-pierre.bonnel@orange.fr )

 

 

 

 

* Remarques : M. JM.Pujol avait promis de n'avoir qu'un mandat, s'occuper de la ville de Perpignan. Il joue sur les mots : être président de l'Agglo, c'est une "fonction"...

 

J'ai parlé un long moment avec le maire lors du vernissage de l'expo de Bettina Fauchier (atelier d'urbanisme) : il m'a confirmé son intention d'ouvrir le couvent Ste-Claire (Centre de documentation sur l'Algérie) à la Retirada des Républicains espagnols (ce que m'avait déjà dit Marie Costa)... 

 

J'ai proposé à J.Marc Pujol un débat avec Benjamin Stora, à Perpignan, sur l'Algérie, avant 1962. Le maire m'a appris que l'historien avait refusé de débattre avec lui lors du festival du livre de Collioure (août 2013).  Informé, Benjamin Stora m'écrit que ce n'est pas vrai, qu'il n'a jamais refusé de débat... 


Ce malentendu doit être la faute des organisateurs du festival "Un livre à la mer"...

 

 

Partager cet article
Repost0
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 13:01

a-pascal-maragail.JPG Pascual Maragall (au centre) - photo Jean-Pierre Bonnel.

 

Lors de l'hommage à W.Benjamin, ce samedi 5 avril à Port-Bou, avec visite des lieux benjaminiens, de la gare au cimétière, la psentation de la revue "La malette de Portbou" par son directeur, et enfin la Tertulia proposée par Jörg Zimmer, qui tient la chaire WB à Gérone...

 

nous avons eu la surprise d'avoir parmi nous l'ancien maire de Barcelone Pascual Maragail... Vieilli, bien sûr, l'air un peu dans les étoiles, mais beau encore et droit comme son chemin politique, j'ai pris plusieurs photos devant la fosse commune ou le "tunnel" qui descend jusqu'au tourbillon de la mer.

 

Une ville écrasée par la chaleur et balayée par la tramontane, où les rares touristes et les habitants ne savaient presque rien de cette journée exceptionnel, sur les traces, matérielles et intellectuelles du philosophe allemand...

 

JPB.

 

 

Économiste de formation, à l'université de Barcelone, puis de profession, il est élu maire de Barcelone en 1982 sous l'étiquette du Partit dels Socialistes de Catalunya (Parti socialiste catalan, allié catalan du PSOE). Il garde ce poste jusqu'en 1997, époque où il cède la place volontairement à Joan Clos. L'évènement le plus important sous son mandat a été l'organisation des Jeux olympiques de 1992.

Il est élu président de la Generalitat (le gouvernement catalan) en décembre2003, jusqu'à novembre 2006, à la suite d'un accord entre son propre parti le PSC, l'ERC (Esquerra Republicana de Catalunya, gauche républicaine de Catalogne) et les écologistes de ICV (Iniciativa per Catalunya-Els Verds). Il est le premier président socialiste depuis la restauration de la Generalitat en1977. Il succède à Jordi Pujol, chef de la coalition CiU (Convergència i Unió, nationalistes catalans, centristes) à la tête de la Catalogne depuis 1980.

Il annonce le 20 octobre 2007 être atteint de la maladie d'Alzheimer depuis plusieurs mois, en affirmant avec humour que sa notoriété faisait de lui un malade privilégié puisque grâce au fait que les gens l'appellent par son nom il n'aura pas de mal à se rappeler qui il est. Il affirma également "Nous avons fait les Jeux olympiques [de Barcelone 1992], nous avons approuvé le Statut[catalan] et maintenant nous allons vers Alzheimer"1.

Il est le frère de l'homme politique Ernest Maragall.

 

**Sonia Wieder-Atherton, à Perpignan, ce lundi soir, pour le festival d'art sacré (O4 68 86 08 51)

 

250px-Sonia_Wieder-Atherton2.jpg

Sonia Wieder-Atherton est une violoncelliste française née en 1961 à San Francisco.

Après ses études au Conservatoire national supérieur de musique de Paris dans les classes de violoncelle de Maurice Gendron et de musique de chambre de Jean Hubeau, elle étudie avec Mstislav Rostropovitch, puis deux ans au Conservatoire Tchaïkovski de Moscou avec Natalia Chakhovskaïa.

En 1986, elle est lauréate du concours de violoncelle Rostropovitch.

Dès lors, elle joue en soliste avec l’Orchestre de Paris, l'Orchestre national de France, l'Orchestre national de Belgique, l'Orchestre philharmonique de Liège, l'Orchestre philharmonique d'Israël, l'Orchestre Gulbenkian de Lisbonne, l'Orchestre de chambre de Lausanne, l'Orchestre philharmonique du Luxembourg. Elle est invitée régulièrement par de grands festivals internationaux.

Des compositeurs lui dédient des œuvres : Henri Dutilleux, Georges Aperghis (Le reste du temps, Profils pour le duo qu'elle forme avec Françoise Rivalland), Pascal Dusapin (entre autres un concerto pour violoncelle, Celo), Betsy Jolas, Ivan Fedele.

En musique de chambre, avec les pianistes Imogen Cooper, Jean-Claude Pennetier, Laurent Cabasso, les violonistes Raphaël Oleg et Silvia Marcovici (en), l’altiste Gérard Caussé, la percussionniste Françoise Rivalland. En 1999, l'Académie des beaux-arts en France lui décerne le Grand Prix Del Duca.

Elle est aussi compositrice et occasionnellement arrangeuse, notamment pour son disque Un divan à New-York. Elle a composé la musique originale du film l'Amour conjugal.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
20 février 2014 4 20 /02 /février /2014 10:10

Download.html.jpg * concert en commemoració del 75è aniversari de lExili republi que tindrà lloc al MUME el pròxim 20 de febrer, a les 21h.

A lacte hi seran presents lalcaldessa de la Jonquera i presidenta del Consorci del MUME, Il·lma. Sra. Sònia Martínez, i el director general de Relacions Institucionals i amb el Parlament, Sr. Miquel Puig.

 

CONTINUANT AMB ELS ACTES DE COMMEMORACIÓ DEL 75è ANIVERSARI DE LEXILI REPUBLICÀ, EL MUME PROGRAMA UN CONCERT DEL QUARTET, LAS SIMPLES COSAS, DE TOLOSA DE LLENGUADOC. EN EL MATEIX ACTE ES PRESENTARÀ EL LLIBRE QUE RECULL ELS RECORDS DE FRANCESC VIDAL, UN EXILIAT, NASCUT A VILAÜR (ALT EMPORDÀ), QUE ACTUALMENT VIU A TOLOSA.

 

Dijous, 20 de febrer, a les 21h.

Sala dexposicions temporals del MUME

Concert a càrrec del quartet, Las Simples Cosas, acompanyat duna performance pictòrica a càrrec de Bernard Cauhapé.

El concert es complementa amb la presentació del llibre La Retirada et lExilRecuerdos de Francesc Vidal, a càrrec de lexiliat a Tolosa de Llenguadoc, Francesc Vidal, i lescriptor Èric Fraj.

Entrada: 5 euros. Venda anticipada a la recepció del MUME. Places limitades.

Aquesta activitat lorganitza el MUME i le CAMOM (Collectif Artistique et Musical Occitanie Méditerranée), i semmarca dins el programa general de les jornades “Chemins, Caminos, Camins de la Retirada” organitzades per FFREEE i lAjuntament dArgelers entre el 20 i el 23 de febrer de 2014.

Museu Memorial de l'Exil Concert-fr-20-2-14.jpg

Carrer Major 43-47

17700 La Jonquera www.museuexili.cat  0034 972 556 533

 

** Le patronat investit dans L'ECHO du ROUSSILLON, quotidien :

 

 

Le Medef investit dans L'Echo du Roussillon

Pierre Ginabat, directeur administratif du quotidien L'Indépendant (Journaux du Midi-GSO) jusqu'en octobre 2012, lancera le 20 février L'Echo du Roussillon (... 224 mots ]

19/02/14 à 13h09

 

 

PresseNews

PresseNews nº 460 du 19/02/2014

Le Medef investit dans L'Echo du Roussillon

Pierre Ginabat, directeur administratif du quotidien L'Indépendant (Journaux du Midi-GSO) jusqu'en octobre 2012, lancera le 20 février L'Echo du Roussillon dans les Pyrénées-Atlantiques.Selon nos informations, Jean-Noë(... 224 mots 5,2€]

 

CITÉS DANS CET ARTICLE : Pierre Ginabat | L'Indépendant | Journaux du Midi | GSO | L'Echo du Roussillon | Jean-Noël Fortier |Quotidien de La Réunion |PresseNews ➔ Voir les 15 mots-clés

 

Déja abonné ?

Gratuit

Lire cet article

5,2 EUR

En savoir plus

S'abonner à PresseNews

Accès illimité à tous les contenus

publiés par PresseNews

bt_Voir_offre_a.png

Dernière édition

 

 

 

 

Pour lire cet article, vous devez

 

18/02/2014

L'Echo du Roussillon sur les rails

 

06/02/2014

Pierre Ginabat

 

03/12/2013

L'Indépendant défié sur ses terres

 

23/07/2013

La cession de L'Indépendant refait surface

 

30/10/2012

Pierre Ginabat quitte L'Indépendant

 

23/01/2012

LINDÉPENDANT

 

23/01/2012

GROUPE SUD OUEST

 

 

 

Pierre Ginabat | L'Indépendant | Journaux du Midi | GSO | L'Echo du Roussillon | Jean-Noël Fortier | Quotidien de La Réunion | PresseNews | Jacques Font | Medef | L'Union pour les entreprises de Pyrénées-Orientales | Robert Guichet | Pyrescom | Méditerranée presse | Rotimpres

 

*CONFERENCES, EXPOSITIONS, PROJECTIONS.

 

Les 75 ans de la Retirada : Minuit dans le siècle en Espagne.

Histoires de chair et d’os.

                    

Médiathèque Intercommunale du Pays de Mirepoix

20, 21, 25, 27 et 28 Février 2014

 

Programme

 

** Jeudi 20 février 2014, 21h:    Soirée de projection de films documentaires, en présence des réalisateurs. Cinéma de Mirepoix. 0561682998. (Tarif  habituel ).

 

- François Boutonnet, Il nous faut regarder - 2009 – 52min - Réalisation : François Boutonnet - Musique : Pascal Comelade

 Le film évoque la vie de deux personnages hors du commun, Jordi et José, qui ont connu, enfants, la guerre d’Espagne, la Retirada, les camps, l’exil. Ces libres héritiers de la révolution espagnole ont cependant construit dans le sud de la France une vie riche, inventive, altruiste et exemplaire. Malgré l’exil et peut-être même à cause de l’exil. 

- Neus Viala, Un îlot dans la tempête – 2005 -  52 min.  Réalisation :  Neus Viala.                     

En 1941, une centaine d’enfants d’origine juive arrivent depuis la Belgique au Château de la Hille en Ariège, un home d’enfants géré par la Croix-Rouge suisse – Secours aux enfants. Au cœur des témoignages, une femme exceptionnelle, Rösli Näf, alors responsable du home d’enfants. Rompant avec les directives de son organisation, elle décide de tout faire pour sortir les plus âgés du Camp du Vernet où  ils avaient été emmenés par la gendarmerie française en août 1942. Avec la complicité d’autres personnes, elle leur évite de justesse la déportation et n’aura de cesse de faciliter ensuite leur fuite vers la Suisse ou l’Espagne. Ce film qui tente de démêler l’enchaînement des événements,  l’attitude des habitants, est avant tout un hommage à la lucidité et au courage de ceux qui savent prendre leurs responsabilités, y compris dans la désobéissance.

-Dolores Toledano, Paroles d’oubliés. 2010- 20mn (avec une lecture de l’auteur).

 

** Vendredi 21 février 2014, 20h à Léran, salle des fêtes.. Gratuit. Table ronde : Retirada et Résistance dans le Sud-Ouest de la France.  Témoignages, Itinéraires et  Implications contemporaines. Dénuement, diversité, altruisme, loyautés, solidarités. Universalisme et territoires.

 

- Intervenants : - Musée de la déportation et de l’internement de Varilhes. Association  MRA-ST Mémoire et résistance en Ariège, Solidarité transfrontalière. Olivier Nadouce, Hugues Vergé, Maryse Roig. Ecrivains, conférenciers.         

- Olivier Clastres, chercheur indépendant,  sur  le maquis non répertorié  « Bataillon Del Rio » constitué par la CNT à St Girons, composé de plusieurs groupes répartis en Ariège et Haute-Garonne.

- Enric Melich, résistant, libraire.  Retirada et résistance dans l’Aude.        

 

** Mardi 25 février 2014, 20h, à Mirepoix, Cinéma. Gratuit : Table ronde : Révolution et contre-révolution en Espagne. Forces en présence pendant et après la guerre civile espagnole. Une esquisse non exhaustive. Quelles idées-forces ? Quelles lignes ? Clivages et positionnements. Lignes de fronts, zones grises et fronts calmes. 

Les activités  tras los montes. La période 1940-1975.

 

Intervenants : 

- Jordi Gonzalbo, auteur d’ « Itinéraires Barcelone-Perpignan », Atelier de Création Libertaire, Lyon, 2013 

- Les Giménologues, auteurs des « Fils de la nuit, souvenirs de la guerre d’Espagne. » l’Insomniaque éditeur, 2006 (épuisé). Il existe une version espagnole actualisée et augmentée parue en deux volumes en 2009 aux Pepitas de Calabaza de Logroño  sous les titres : « Del amor, la guerra y la revolucion » et « En busca de los hijos de la noche ». Elle sera présente sur la table des livres  ainsi que le livre de Juan Gutierrez qui vit à Banat : Los hijos de Lucas Gutiérrez López. Una historia de la gente de Alhama de Granada. Editorial La Peña, Granada 2012

Sans oublier les ouvrages des éditeurs régionaux présents. 

 

**Jeudi 27 fevrier 2014, 21h, à Mirepoix, Cinéma : Projection du film Le Pain noir. Agusti Villaronga. Fiction.2010. 

 

** Vendredi 28 février 2014, 20h, à Mirepoix, Cinéma, Gratuit : Table ronde : l’art en guerre, en exil; l’art de « passer », quelles mémoires pour la guerre d’Espagne ? Fraternisations. Filiations. Déportations. Enracinements. Témoignages d’ici, et d’aujourd’hui.

 

Intervenants : 

Antonio Altarriba, journaliste, professeur de littérature, auteur de « l’Art de Voler », Denoël,.2011.                                                                                                                                             

 Georges Bartoli,  journaliste, écrivain, auteur de  « la Retirada », Actes Sud BD,2009.

Serge Pey,  poète, plasticien, professeur au Mirail, auteur du « Trésor de la guerre d’Espagne. Récits d’enfance et de guerre », Zulma, 2011. 

Serge Utgé-Royo, poète, chanteur, qui participera à la table ronde et nous offrira un émouvant concert. (sous réserve)

 

Médiathèque intercommunale du Pays de Mirepoix, 14 rue Vidal Lablache, 09500, Mirepoix. 0561688144   

En Partenariat avec le Cinéma Municipal de Mirepoix et le Conseil général de l’Ariège.


 

bt_ouvrir_pm_a.jpg           

demarquation_a_login.jpg

bt_abonnerenligne_a.jpg

    OU   

Partager cet article
Repost0
16 février 2014 7 16 /02 /février /2014 12:30

 

images-copie-16.jpeg   Charles était-il une traînée ?

 

ça ne nous regarde pas ! Prenait-il des stoppeurs à bord de son bolide pour les emmener dans une de ses belles maisons ? L'oeuvre du poète est plus importante que l'Homme-pouet-pouet !!! Etait-il, ce milliardaire, d'une avarice forcenée..?

 

Tout cela interesse Karle Zéro qui analyse la part d'ombre du fou chantant dans un docu décoiffant (Arte, ce dimanche à 22h35). Il évoque la vie privée et la sexualité du chanteur, connu pour ses conquêtes masculines. Je me souviens l'avoir croisé plusieurs fois rue de la Barre en bonne compagnie, ou aperçu, les nuits d'été, dans les dunes de Canet-Sud...

 

Cet homme avait une double vie, de bourgeois parisien soignant son apparence dans le monde du spectacle et de la politique, et de  traînée infatigable, hantant les lieux de débauche et de marginalité, tel Pasolini ou Jean Genêt. Il fut d'ailleurs condamné en 1963, pour "atteintes aux bonnes moeurs"...

 

   Il était donc comme nous tous, doubles et ambigus. Il était socialiste en soutenant Mitterrand, mais déclarait aier "l'ordre établi"... 

   Ce film très intime verse souvent dans le fait divers...

 

 

Son attitude durant l'Occupation nazie fut, elle aussi, peu claire; pétainiste, il dut pourtant enregistrer en-dehors de France, certaines chansons étant interdites, et "Douce France" ayant été interprété par les nazis comme un chant de Résistance... 

 

Né à Narbone, Trénet fait ses études secondaires au lycée Arago de Perpignan et rencontre Albert Bausil; ce sera une suite de folles soirées, des bassesses de Sant-Vicens aux hauteurs de la Terrasse au soleil, à  Céret...Chassé, en 1928, du lycée, il va avec sa mère à Berlin et s'adonne au dessin : comme Cocteau, il a tous les dons, écriture, peinture, musique...Le poète lui fera découvrir l'amitié de Max Jacob, qui devient alors son inspirateur...Il compose "La mer" en 1939 en prenant le train qui, de Perpignan à Narbonne, serpente entre les étangs entre Corbières et Méditerranée; il existe plus de quatre mille versions de cette chanson, qui mènera Charles vers sa maison-navire d'Antibes...Il s'achètera ensuite une villa près de Saint-Maur, en face de l'île d'amour...Puis d'autres, et enfin un appartement à Canet-Sud, lieu de ses premières amours interdites...

 

* source : C.T. par Pascal Bussy (Librio) et C.Trenet par Berbard Revel, qui est expert en ce qui concerne les démêlées de la famille Trenet avec l'exécuteur testamentaire, ancien compagnon du chanteur (lire ses articles dans "La Semaine du Roussillon")

 

1939-Camps-de-Saint-Cyprien-c-Collection-Mayelle-150x150.jpg  ** Journée en hommage aux Républicains espagnols à Saint-Cyprien

 

Suite à la Retirada, le 8 février 1939, sur la plage de Saint-Cyprien, les autorités militaires installent un camp destiné à interner entre 70 000 et 90 000 républicains espagnols. Au mois de mars 1939, 100 000 internés sont recensés dans ce camp qui s’étale désormais sur près de 24 hectares. Pour le 75e anniversaire de l’ouverture de ce camp, la Ville de Saint-Cyprien entend rendre hommage à ces hommes et ces femmes, combattants de la liberté et victimes du fascisme qui, durant leur exil, ont poursuivi le combat pour les valeurs républicaines et démocratiques.

 

 

Programme de la journée d’hommage du dimanche 16 février 2014 :

- 9h30 : Signature à l’Hôtel de Ville de la Convention de collaboration culturelle et patrimoniale par M. Thierry Del Poso, maire de Saint-Cyprien et Sònia Martínez Juli, maire de la Jonquera et présidente du Consorci Museu Memorial de l’Exili (MUME). La signature de cette convention permettra d’effectuer un travail de recherche transfrontalier afin de mieux connaître et diffuser l’histoire du Camp de Saint-Cyprien mais également d’intégrer les lieux de mémoire de la Retirada situés sur le territoire de Saint-Cyprien aux routes de mémoire proposées par le MUME.

- 10h15 : Visite guidée en catalan de l’exposition « Martin Vivès, une vie engagée, une œuvre libre », une manifestation réalisée en collaboration entre Les Collections de Saint-Cyprien et le Museu Memorial de l’Exili de la Jonquera.

-11h : Dépôt de gerbe au Monument en hommage aux Républicains espagnols par M. Thierry Del Poso, Maire de Saint-Cyprien, Mme Antònia Benitez Gonzales, Maire de Sant Cebrià de Vallalta, Mme Sònia Martinez Juli, Maire de la Jonquera et présidente du Consortium Museu Memorial de l’Exili. Monument d’Hommage aux Républicains espagnols, situé à la croisée des rues Vaugelas et Delacroix, Saint-Cyprien Plage.

-12h30 : Calçotada à Grand Stade les Capellans, organisée par l’Association Els Amics Cebrianencs.

-16h : Récital de chants républicains interprétés par Vera Caprani à la Médiathèque Prosper Mérimée.

Entrée libre

 

 

Mardi 18 février : Images mouvantes à la médiathèque

La Médiathèque de la Ville de saint Cyprien propose mardi 18 février à 18 h la projection du film unique sur l’événement : « L’Exode d’un peuple »  de Louis Llech assorti d’une musique originale de Virgile Goller. Ce film accompagne l’ouvrage édité conjointement en 2008 par l’Institut Jean Vigo et les éditions Trabucaire « La Retirada en Images Mouvantes », assorti d’un descriptif très documenté. Universitaires, journalistes, conservateurs de cinémathèques des deux côtés de la frontière ont joint leurs efforts pour analyser des images d’un siècle de fer et de sang.

Sous la direction de Michel Cadé, Professeur d’Histoire contemporaine à l’Université de Perpignan Via Domitia et Président de la Cinémathèque euro-régionale Institut Jean-Vigo, ont collaboré à l’ouvrage : Floreal Pelato, réalisateur, Alfonso del Amo, María García Barquero, Fonctionnaires Grégory Tuban, journaliste, Martine Camiade, François Amy de la Bretèque, Vicente Sánchez-Biosca, Jean Tena, Ángel Quintana Professeurs, Kees Bakker.

Ce film réalisé au moment de l’exode républicain de février 1939 est vu à travers l’œil d’un « amateur éclairé » dont la spécificité du document est un regard juste, une cohérence du propos et une distance prise avec l’événement.

500 000 hommes, femmes et enfants, civils et militaires ont, sous la poussée des forces franquistes, eu à franchir au cœur de l’hiver, la frontière franco-espagnole le long du département des Pyrénées Orientales : peuple jeté sur les routes de l’exil.

Michel Cadé accompagnera cette séance et donnera quelques clés pour comprendre ces images brutes, rares, sans fard de la tragédie que le cinéma a parcimonieusement consacré à la Retirada.

L’entrée est libre. La Médiathèque Prosper Mérimée se situe au village, proche du stade Gaston Godail, 1 rue François Arago.

Renseignements au 04 68 21 01 3

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens