Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mars 2015 2 17 /03 /mars /2015 11:07
Le cadran solaire de MA2F : argent dilapidé ou oeuvre d'art incontestable..?
Le cadran solaire de MA2F : argent dilapidé ou oeuvre d'art incontestable..?
Le cadran solaire de MA2F : argent dilapidé ou oeuvre d'art incontestable..?
Le cadran solaire de MA2F : argent dilapidé ou oeuvre d'art incontestable..?
Le cadran solaire de MA2F : argent dilapidé ou oeuvre d'art incontestable..?

 

  Marc-André 2 Figueres, plasticien des érections

 

Après la réflexion sur l'érection de l'église (humide…) de Collioure (le point de vue), sur la double érection de l'entonnoir (méditation sur le genre), voici l'érection nouvelle : celle d'un cadran solaire au carrefour nord de Perpignan, juste avant la route vers l'aéroport. 

 

Cette oeuvre d'art fait polémique ! Pas belle, mégalomanie, commande fantasque de J. Paul Alduy (copinage; le nouveau maire JMPujol n'a pas participé au vernissage)…Avec cet argent on aurait pu…créer des emplois, embellir le centre-ville… (merci aux contributeurs et aux articles de L'Indépendant, que je mobilise, à travers ce dossier puisque l'ami MA2F n'a pas voulu se confier à moi…) : voici donc le dossier, à vous la parole, puisque les citoyens n'ont pas été invités à donner leur avis quant à la décision d'ériger cette oeuvre… Ils ne sont d'ailleurs jamais conviés, si ce n'est tous les 5 ou 6 ans pour déposer un bulletin de vote, et c'est pour cela que, désormais ils s'abstiennent ou votent pour l'aventure…

 

   Une expo, une statue dans la rue, une fresque par ci, par là, mais pourquoi, qui décide ? Le délégué à la culture, le directeur de cabinet, un copain, un requin..? Jamais les gens, jamais les habitants, vous, moi..!

 

Donc, je suis allé voir ce sacré cadran, mais en fait en voiture on ne voit rien : pas le temps, il faut tourner et rien n'indique qu'il s'agit d'une oeuvre… Et puis, il faut de la lumière, car en cas de mauvais temps...

Alors j'ai pris mon petit avion et j'ai compris que ce chef-d'oeuvre était réservé aux riches, à ceux, décideurs et politiciens, qui prennent l'avion pour Paris…

 

L'érection est bien pour eux, pas pour les sans-dents ! 

 

JPBonnel

 
Cadran solaire
Cadran solaire

* Pour continuer avec ce sujet, lire la chronique ironique et juste de Bernard REVEL (La Semaine du Roussillon du 11 déc. 2014, n°964, dans laquelle il fait parler le président de l'Agglo (JMPujol) à propos de ce cadran qui délivre "un lestage clair : celui d'une terre d'excellence pour le soleil… Image de modernité et de beauté à cette porte d'entrée de la ville…"

Cela nous rappelle la construction de "la porte des Catalans" , avant Salses, à la limite entre la Catalogne et…la France, oeuvre oubliée dans son coin des Corbières, ainsi que l'édile, perdue dans les méandres de l'Histoire...

**

Marc-André De Figueres

6 juin 2012 ·

LE FABULEUX "GUINNESS WORLD RECORD" VIENT D'ÊTRE ATTRIBUÉ À MA2F, pour son "ENTONNOIR le + GRAND DU MONDE".

Ce record de sculpture monumentale, réalisé dans sa vile de PERPIGNAN - qui vient de lui consacrer plus de 6 mois d'exposition dans les 5 musées de la ville - marque l'aboutissement d'années de recherches sur cet objet que l'artiste qualifie de "symbole du Genre".

SOLART2 - MA2F, LABELLISE PAR LE COMITÉ NATIONAL LUMIÈRE 2015 - UNESCO « 2015, ANNÉE INTERNATIONALE DE LA LUMIÈRE - FRANCE »

Il s'agit de mettre en valeur les capacités de la lumière à apporter des solutions aux grands défis contemporains que sont l’énergie, l’éducation, la communication, l’agriculture, l’industrie, la culture et la santé tout en s’intégrant dans une démarche de développement durable.

Organisateur: MA2F

Partenaires: Perpignan Méditerranée Communauté d'agglomération

Lieu / Adresse: Giratoire Solart 2, Rivesaltes

Site web: www.ma2f.com

Solart2 est le plus grand cadran solaire artistique d’Europe. Sculpture monumentale et outil scientifique, Solart2 donne l’heure solaire, le temps vrai, par projection de l’ombre portée sur l’espace de lecture. Ce projet monumental sera inauguré pour le solstice d’été.

http://ma2f.com/pages/solart2.php

http://www.perpignanmediterranee.com/SOLART-2-Mise-en-place-du-cadran-solaire-monumental–6024.phtm

**L'UNESCO a choisi de faire de 2015 l'année internationale de la lumière et des techniques utilisant la lumière. Il s'agit de sensibiliser les habitants de la planète à l'importance de la lumière et des technologies qui s'y rapportent. Dans ce cadre de multiples manifestations et rencontres vont être organisées à travers le monde afin de mettre en valeur la lumière et tous ceux qui travaille avec elle.

Le cadran solaire de l'artiste plasticien Marc André de Figuère (MA2F), installé à Rivesaltes, devant le péage de Perpignan nord, est en passe d'être sélectionné pour devenir l'un des symboles de cette année de la lumière à travers le monde. Après les remous que cette installation a suscités, cette oeuvre, réalisée par MA2F et portée par l'Agglo, sera ainsi labellisée. Une reconnaissance très appréciée par l'artiste qui "n'en revient pas. C'est si prestigieux !".

** Débats : "En parlant de dépenses, au retour je suis passé non loin de la dernière gabegie de nos édiles, le "cadran solaire" de la sortie d'autoroute. Cela m'a frappé à quel point ce monument d'allure très soviétique, futuriste-kitsch métal et rouge, symbolise parfaitement le gigantesque doigt d'honneur des élus envers les contribuables obligés à leur corps défendant de participer à cet immoral gâchis d'argent public.

A part ça il faisait beau, le soleil catalan faisant, la plupart du temps et contrairement à nos élus, consciencieusement son travail.

Steve Golliot-Villers (FB, 3 déc 14)

Partager cet article
Repost0
16 mars 2015 1 16 /03 /mars /2015 10:27
Coluche par Patrice MURCIANO
Coluche par Patrice MURCIANO

***Situation des Restaus du coeur au centre-ville :

Je revenais de l'une de mes activités bourgeoises -ciné, café, vernissage…- et je suis passé par le quartier de la Révolution française, où l'on ne la fait plus, où on ne nous la fait plus…

Rue Foy, Na Pincarda, quartier admirable, puis rue Saccabeille, tout près des usines Job et de la médiathèque.

Et là un peuple en marge, des gens de misère au visage triste, à la parole muette…ou presque. Car ils parlent de ce local des Restaus du coeur, rue Saccabeille, qui vient d'être vendu par la mairie de Perpignan. Une municipalité qui ne leur dit rien : où va être transféré ce local..? Pourquoi rester aussi silencieux..?

On supprime, on vend, on recherche de l'argent pour éponger la dette…On peut comprendre…si…on nous explique !!

J'ai signé la pétition. A vous, maintenant, alertez la mairie, les candidats aux élections en cours. Pour tout contact :

Zola-a-defendre@outlock.fr

JPBonnel.

- - - - - Ciné :

je reprends mes activités bourgeoises :

à l'Institut Jean VIGO :

Mardi 17 mars à 19h10 salle Marcel Oms

Chronique d’Anna Magdalena Bach

de

Jean-Marie STRAUB & Danièle HUILLET Allemagne/Italie, 1968, 1h33

Sc. : J.-M. Straub & D. Huillet. Image : Ugo Piccone.
Int. : Gustav Leonhardt, Christiane Lang-Drewanz, Paolo Carlini, Ernst Castelli…

Bach passa sa vie à se débattre dans les soucis d’argent, à composer des œuvres de commande, à protester contre l’exploitation dont il était victime. Par la plume d’Anna Magdalena, sa seconde épouse, par des textes ou des lettres dont il est lui-même l’auteur, nous découvrons sa vie apparemment terne, labo- rieuse, difficile. Mais dans sa musique éclate la beauté, la plénitude, le génie.

Si Chronique d’Anna Magdalena Bach est le premier projet de film des Straub, c’est sans doute parce que la figure du musicien leur permet de traverser plusieurs problèmes cruciaux du cinéma. D’une part, leur choix de réaliser un film réaliste sur le plan narratif et historique leur permet de s’emparer de la question de l’acte de création et de sa signification en filmant au plus près le travail d’un homme. Mais par le procédé fondamental de la prise de son directe, ils mettent en branle la chair même du film, faisant surgir la musique comme matière immédiate qui court-circuite sa représentation.

En partenariat avec le Festival de Musique Sacrée de Perpignan

photo JPBonnel, rue Saccabeille

photo JPBonnel, rue Saccabeille

Partager cet article
Repost0
15 mars 2015 7 15 /03 /mars /2015 11:54
fermeture de la galerie de la Main de Fer
fermeture de la galerie de la Main de Fer

Après tout le mal que nous avons dit samedi, à Cassanyes, sur la politique culturelle à Perpignan (fermeture des Beaux-Arts, de deux galeries, absences d'expositions municipales : rien à voir à Perpignan ! Pourquoi les gens y viendraient-ils ? La ville mérite-t-elle son statut de "ville d'art et d'histoire"..?

… M. Pinell, délégué à la culture, a bien voulu rectifier : il était au vernissage de Patrick Loste (mais avant le grand public), il va annoncer de bonnes nouvelles pour Perpignan : de nombreuses expositions dans tous les lieux de la ville ! De façon officielle, nous pouvons noter (comme Clément nous l'avait déjà dit au bar "Chez Gilles, hier matin) :

expo de VINZ le 11 Avril au CAC.

Dommage que les responsables de la culture ne soient pas venus au débat : pas le temps, peur..? Le fait est que, étant sans information, sans connaissance des projets à venir, nous sommes tentés de critiquer…

Est-il possible d'organiser des débats pluralistes à Perpignan..? On en doute. En tout cas, on va y réfléchir…Parmi les responsables politiques, seule Clotilde Ripoull était présente à Cassanyes, pour la présentation de mon livre…

Quant à l'Ecole d'art (HEART), l'élu responsable de la culture va nous annoncer une issue convenable pour tous, personnel…à suivre.


- - -

CONFERENCE - Lundi 16 mars 2015 au Palais des Congrès de Perpignan - salle 34 - à 14h30

" A l'occasion du 240 ème anniversaire de la naissance de François de Fossa, guitariste, compositeur, né à Perpignan et sous l'égide de l'Association des Amitiés Internationales André Malraux et de son président Pierre COUREUX, Monsieur Juan Francisco ORTIZ, guitariste, professeur au Conservatoire de Perpignan, soliste concertiste, compositeur, viendra nous présenter : LA VIE ET L'OEUVRE DE FRANCOIS DE FOSSA ".

 

J.Francisco Ortiz se propose d'expliquer le cheminement du musicien compositeur au cours

d'un récital-conférence illustré

d'un diaporama. 

Au programme, des oeuvres qui évoquent les relations étroites entre eux, de ces trois musiciens :

Sor,  Aguado et De Fossa.

Entrée libre et gratuite.

 

 Site internet: www.arts-culture-perpignan.com

 

Pierre Teisseyre  

 
Conférence sur De Fossa

Conférence sur De Fossa

Partager cet article
Repost0
11 mars 2015 3 11 /03 /mars /2015 10:22

Les candidats aux nouveaux cantons marchent et communiquent :

Le médium, c'est le message

La communication, c'est la réflexion

Le médium, c'est le message : toujours d'actualité, ce cher Mac Luhan…

En effet, dans la campagne actuelle des départementales, il semble que le vide ait remplacé l'idée, l'action, le projet…et ne parlons pas d'utopie !

Oui, nos cantonniers, qui battent la campagne, arpentent nos banlieues, en quête d'électeurs, se font photographier, tracts à la main, en binôme quasi amoureux, en se disant heureux, "à la rencontre" des citoyens…

Hélas, les images ne montrent que le duo. Personne dans les quartiers pour les accueillir, les inviter à boire un café…

Quant aux réunions publiques, quand on arrive à cinquante participants, c'est la gloire… Il n'y a que Robert Garrabé, conseiller général détenant la culture et les finances au CG66, qui peut se targuer, à juste titre, de pouvoir réunir deux cents personnes en sa mairie de Saint-Jean Pla de Corts…

Les candidats aux cantonnales, vont faire un tour de piste dans les banlieues : "Tiens, on ne vous avez pas revus depuis…5 ou 6 ans !"

Ils marchent dans les quartiers résidentiels, et c'est bon pour la santé ! Ils parcourent des campagnes oubliées, mais le froid avec cette tramontane !

Ils vont peut-être assister à des comices agricoles qui leur rappelleront une scène de Madame Bovary…mais ont-ils cette culture ? "Pas le temps de lire !"

Ils ont étudié la com et la pub pour se vendre…Le médium, passer dans les médias, ne pas oublier les réseaux sociaux : le monde moderne et la politique d'autourd'hui reposent sur la médiation, et quand on gratte, c'est le néant, l'absence de programme. Le vide, qui a horreur du vide et se remplit alors de la vacuité de ces foyers indigestes, bourrés de promesses et de belles photos …

Vieux brisquards de la poilticiennerie, cumulards invétérés ou jeunots qui n'ont pas appris à tendre une main, à défendre une profession de foi, ils nous font rire, mais c'est un rire jaune, triste comme la situation de notre train jaune départemental !

Puis voici les petits nouveaux du FN, les inconnus frontières, allant sur les pas des notables bien installés…pour les éliminer, un parti poussant l'autre : voici le progrès, et les habitants, désabusés, médusés, indignés, voient ce train-train passer…Les départementales servent à quoi ? A maintenir un conseil général condamné et dont on ne connaît guère les attributions (les collèges, les allocations…)Le CG va être dévoré par des communautés urbaines,par des hyper-régions, qui font rafler les économies de nos concitoyens : on va briser notre cochon et on sera nu…

Assistons au spectacle obscène de nos dirigeants d'entreprises, de nos bureaucrates, de nos ministres, des génies sans doute, qui palpent des millions d'euros… On va encore se défouler avec le FN jusqu'à la victoire annoncée de la Marinette…

Bref, ces élections nous permettent d'apprendre la géographie des cantons et encore…ils ont été tellement découpés…

JPB

à Ste-Colombe de la Commanderie (JPB)
à Ste-Colombe de la Commanderie (JPB)

- - - Samedi 14 mars à 11 heures, au bar chez Gilles, place CASSANYES, débat avec Nicolas Caudeville :

Jean-Pierre Bonnel a réuni dans ce livre les articles politiques et polémiques publiés dans son blog, de novembre 2013 à janvier 2015. Le recueil couvre la chronique locale qui a tenté d’analyser les programmes et les promesses des candidats aux élections municipales à Perpignan. Les protagonistes principaux en sont J.M.Pujol, J. Cresta, Clotilde Ripoull, L. Aliot, J. Codognès, M. Pinell, M. Sitja....

Hors de tout groupe partisan, le blogabonnel a cependant pris parti pour la candidate «sans étiquette» C. Ripoull. Cet engagement ponctuel n’enlève rien à la liberté totale de son auteur, libre de toute influence financière ou idéologique.

Il n’ambitionne rien, ni poste ni reconnaissance; son rôle est d’alerter, de montrer ce qui ne va pas, et d’apporter des suggestions. Il a sans doute en lui cet «esprit Charlie» tant célébré en janvier 2015...

Prix: 14euros

Les mots en scène éditeur

Jean-Pierre Bonnel

365 jours avec J.M. Pujol

Politique et Polémiques

Chroniques des Municipales à Perpignan

Partager cet article
Repost0
3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 12:27
Prostitution à La Junquera
Prostitution à La Junquera

Je me risque à faire l'éloge de la prostituée libre, non exploitée par un souteneur, indépendante d'un proxénète.

C'est presque impossible d'être pute seule, exposée à la délation, à la violence des réseaux organisés (hôtels, cf. l'affaire DSK et du Sofitel…), dans une filière nationale, européenne, dans l'hypocrisie des Etats...

En effet, elle est le plus souvent exploitée, violée, violentée, soumise aux fantasmes les plus sordides, à la solitude radicale, à la mort, à l'oubli…

Cependant…On parle du "plus vieux métier du monde" : en effet, il semble qu'on ne puisse pas supprimer le marchandage des corps, l'esclavage sexuel, la monétarisation obscène… Les cas de laideur, de handicaps, de blocages, de perversions, d'obsessions masculines…le fantasme du violeur pour DSK… toutes ces maladies psychiques s'expriment dans la quête d'une relation vénale, évitant, gâche au viol "toléré", de nombreux viols réels et traumatisants pour la femme…

Ces remarques me sont venues à la lecture d'un extrait de "Enfance berlinoise" : Walter Benjamin y parle de son "très mauvais sens de l'orientation", de "maladresse et d'impuissance devant la ville" (Ecrits autobiographiques, page 251, C.Bourgois éditeur, collection "Titres" n°137)

En effet, voici l'histoire appelée "Eveil au sexe". A l'occasion du nouvel an juif, la mère de W.Benjamin demande à son fils de se rendre chez un parent, pour la cérémonie religieuse…. Mais l'adolescent se perd en chemin, erre dans le quartier et tombe sur la rue des prostituées de Berlin. Au lieu d'aller au rituel juif, il est dans l'acte manqué, une façon de s'opposer au dogme religieux et d'échapper à la volonté de sa mère.

Il écrit : "Advienne que pourra, je m'en fiche. ..La profanation du jour de fête s'associa à la rue maquerrelle, qui me fit pressentir ici pour la première fois les services qu'elle devait rendre aux désirs adultes."

Comme l'écrit Bruno Tackels, dans son livre magistral "WB, une vie dans les textes" : "Cet éloge de la prostitution deviendra un moteur important de sa pensée matérialiste, comme l'exprime cet aphorisme de "Sens unique", intitulé n°13 : On peut prendre dans son lit les livres et les putains…"

Oubli du rite juif et plongée dans le plaisir sexuel grâce à l'initiation d'une prostituée : "Et je jetai donc ainsi ma voix dans la fente. Le sang bourdonnait dans mes oreilles et je n'étais pas capable de recueillir les paroles qui topaient de cette bouche au maquillage épais." (Enfance berlinoise)

Partager cet article
Repost0
25 février 2015 3 25 /02 /février /2015 09:15
Exposition Monique FREMONT - La galerie de la MAIN de FER est à vendre !

Exposition Monique FREMONT - La galerie de la MAIN de FER est à vendre !

*GHETTOS ou pas..???

La liste des quartiers sensibles de France où règnent la délinquance, les dealers, les armes et les islamistes… Les zones de non-droit !

** 66 PYRENEES ORIENTALES
Niveau 2:
Perpignan: Saint Jacques
Perpignan: le Vernet

Niveau 4:
Perpignan: Baléares
Perpignan: Champ de Mars
Perpignan: Cité Clodion
Perpignan: HLM saint Assiscle

Voici la liste des quartiers sensibles de France où règnent la délinquance, les dealers, les armes et les islamistes… Les zones de non-droit répertoriées ville par ville, département par département.

Délinquance, violences urbaines, règlements de compte, viols, dealers, trafic d’armes, ces quartiers sont un terreau idéal pour le recrutement de terroristes islamistes. Ils ont été parfois le terrain d’émeutes violentes. La Police a souvent ordre de ne pas y entrer pour ne pas créer de troubles et d’émeutes. L’argent de la drogue finance les achats d’armes.

Antisémitisme, haine des « blancs », haine de la France, sentiment « anti-français », y sont répandus…

Définition des quartiers sensibles : Niveau 1 : QSN (QUARTIERS SENSIBLES DE NON-DROIT): Quartiers où règnent les bandes et la délinquance avec des faits de violences urbaines, fusillades ou règlements de comptes et trafic en tout genre. Ce sont les quartiers les plus chauds de France considérés comme des zones de non-droit.

Niveau 2: QSTD: (QUARTIERS SENSIBLES TRÈS DIFFICILES): des faits de délinquance réguliers et de toutes sortes. La plupart de ces quartiers ont été auparavant des zones de non droit.

Niveau 3 : QSD (QUARTIERS SENSIBLES DIFFICILES): des faits de délinquance assez réguliers, trafic de drogue et toutes sortes de trafics, des nuits de violences urbaines qui peuvent arriver à la suite d’une petite tension.

Niveau 4 : QSP (QUARTIERS SENSIBLES PROBLEMATIQUEs): petite délinquance qui peut être régulière et qui peut exploser à certains moments mais généralement ces quartiers sont calmes et font parler d’eux de temps à autres et posent quelques soucis à la ville mais ne sont pas considérés comme chauds.

** Gitans de Perpignan :

Pour mémoire, chaque année, la Ville de Perpignan investit près de 700.000 € de fonds publics (dont la moitié venant de l’Europe) pour mener un programme de « lutte contre l’absentéisme des enfants gitans à l’école » : un tel programme signe un échec supplémentaire de la politique d’insertion, de l’autorité républicaine quant au respect des valeurs essentielles de la République comme la présence des enfants à l’école et, dans le pire des cas, nourrit le sentiment profond d’un communautarisme de bien mauvais aloi.

(source L'Olivier de Bruno DELMAS)

***Les HANDICAPES :

Le commissaire européen Muiznieks : "La France a un problème avec ses handicapés. Est-il normal que des milliers de handicapés quittent leur pays pour rejoindre la Belgique parce qu'ils ne trouvent pas de solution de vie, des lieux adaptés ? étonné que le traitement du handicap ne soit jamais abordé dans l'Hexagone en termes de droits de l'Homme . Le Monde du 18 février 2015.

****

***** PROCES J. BOUILLE : L'ancien maire de St-Cyprien et les Francs-maçons :

Dans “Système Bouille”, Francis Montor décrit le maire : "Notable, franc-maçon, UMP. Toutes les autorités politiques, administratives, judiciaires et financières venaient à sa table."

Francis Montor précise : "Ça veut dire que le préfet, le procureur et le TPG (trésorier payeur général) venaient à l'Almandin", le restaurant haut de gamme de Saint-Cyprien. "Je n'ai vu aucune note payée par Jacques Bouille. Il avait de bonnes relations avec Devidjian qui est venu lui remettre la Légion d'Honneur. Dans le dossier, il y a aussi une communication avec Michel Mercier, l'ancien Garde des Sceaux."

- Est-ce qu'il y a l'influence de l'appartenance à un groupe ?" demande le président.

- C'est direct les francs-maçons. Le vendredi précédant son arrestation, son Vénérable (le plus haut responsable d'une loge, NDLR) est venu l'informer. Il a été arrêté le lundi."

Damien Piller, le promoteur suisse également poursuivi pour corruption, est atterré. "Il est établi que l'ex-procureur jouait au golf où il avait même un abonnement gratuit. Je ne suis pas Vénérable, mais à qui peut-on s'adresser quand ni la mairie, ni la justice ne peuvent répondre ?" Ce vendredi, le tribunal interroge le dernier prévenu : Marie-Antoinette Bouille, la veuve du maire.

(Source : François Barrère, site de Midi Libre)

****

LES POINTS NOIRS :

Le chômage frôle les 16% dans le département. Le rejet du travailleur étranger, notamment espagnol, y est répandu.

L'insécurité figure aussi au coeur de la campagne. Perpignan a la particularité d'abriter une Zone de sécurité prioritaire (ZSP) non pas à sa périphérie mais dans son coeur historique. Ces quartiers avaient été en 2005 le théâtre d'affrontements violents entre gitans sédentarisés et Maghrébins. Un terrain favorable pour le FN.

Ce département frontalier de l'Espagne est l'un des plus pauvres de France -

Le rejet d'une certaine vision de la politique, mais aussi l'état des finances de la ville, l'insalubrité de l'habitat ou la dévitalisation du centre compteront aussi au nombre des préoccupations des électeurs.

Partager cet article
Repost0
24 février 2015 2 24 /02 /février /2015 10:40

Dans les Pyrénées-Orientales, en Catalogne, de Figueres à Maureillas et au-delà, trafic de pesticides 

 

 * On connaissait le trafic de prostituées à la Jonquera (1).

 

  A présent, c'est un apiculteur de Maureillas, animateur du Collectif "Alternatives aux pesticides 66", membre de la Confédération paysanne, qui révèle l'affaire; en effet Daniel BOUIX raconte que des agriculteurs, pour la vigne, les céréales, les fruitiers, viennent de loin, en camion, et emportent des pesticides par palettes entières (1)

    Des viticulteurs de Banyuls, Collioure ou d'autres domaines du 66, des agriculteurs cultivant les cerisiers de Céret…vont en effet acheter des bidons de pesticides très dangereux (interdits en France) au magasin SAIGA de Figueras (11,80 euros le litre).

Ce fungicide est particulièrement nocif pour les femmes enceintes, pour l'Homme en général car il peut provoquer des mutations génétiques… Et bien sûr pour l'environnement, car la substance active, la carbendazime, prohibée chez nous, empoisonne les produits agricoles, le vin, les fruits… 

   Faudra-t-il refuser de manger les légumes des PO et ne plus boire les vins du Roussillon ? Ne pas les importer d'Espagne ou de Catalogne, car les fongicides les plus dangereux y sont autorisés… Du Maroc..? On ne veut pas savoir…

 

   Ce négoce est fructueux : 10% du marché européen des produits phytosanitaires ! Bien sûr il y a l'Office européen de lutte anti-fraude, mais les moyens manquent… Le principal responsable de ce trafic est encore la CHINE, pays de la contrefaçon des produits toxiques pour l'agriculture et l'environnement !!! Les conteneurs de pesticides arrivent à Hambourg, une société allemande (Bayer) les diffuse en Europe : les Espagnols revendent, avec un gros bénéfice, les produits contrefaits à leurs voisins catalans !! 

 

    A la frontière, il y a tant à voir : les pures à la Jonquera, l'huile frelatée au Perthus et les pesticides à Figueres…Bon appétit !

 

- - 

(1) grâce à Alain Tarrius qui a analysé les voies orientales et méditerranéennes de la prostitution jointe à la drogue - cf. revue RUXAT).

(2) source : Le Monde des 22/23 février 2015, enquête de Rémi Barroux.

 

- - -  JPBonnel - - 

Exposition au Château Royal de Collioure

Exposition au Château Royal de Collioure

Partager cet article
Repost0
22 février 2015 7 22 /02 /février /2015 14:41

Comme nous avons tous la mémoire courte, le "devoir de mémoire" est indispensable. Je me suis rendu à Argelès samedi après-midi pour le salon des éditeurs et les témoignages. Ceux-ci étaient inaudibles si on n'avait pas trouvé une place au centre du gymnase… 

  Témoignages toujours pathétiques, mais le vrai débat (la faute de l'Etat français, l'accueil par les "Catalans du Nord"…) n'est jamais instauré : beaucoup de non-dits et d'occultations depuis 75 ans...

   Le premier ministre est bien venu dire que "l'Etat français n'avait pas été à la hauteur"… Les Socialistes de l'époque ont été bloqués par les Radicaux, associés au gouvernement et par l'environnement des alliés (la Grande-Bretagne…). Des armes ont été acheminées clandestinement en-deçà des Pyrénées, mais l'aide militaire a été très insuffisante… 

   La France et le département des PO a cependant accueilli (très mal) 500 000 réfugiés : prenons conscience aujourd'hui, si autant d'exilés ukrainiens, ou syriens, irakiens,  frappaient à nos frontières… Que dirait le peuple de France..?

 

   Le public de ces journées de célébration est âgé : il s'agit de la seconde génération, les anciens ayant vécu l'exode ont disparu… Où sont les jeunes : ils ne sont plus concernés par ce problème et la Retirada ne sera plus commémorée dans une ou deux décennies !

 

    La polémique s'est portée sur l'attitude des élus de droite (UMP, ex-FN) de Collioure, St-Cyprien et Le Barcarès qui n'ont pas participé à l'événement : pas de plaque au Barcarès où, pourtant, le maire a un élu "délégué au devoir de mémoire"… La polémique était sémantique : "camp de concentration" (évoquant les camps nazis) ou "camps d'enfermement"..? On pourrait parler de "camp de rétention" (comme à Rivesaltes)…Peu importe, ils étaient tout ça à la fois, camps de mort, de souffrance, d'exil, de maladie, de manque d'hygiène, de mépris…indignes en tout cas, même si on peut comprendre que les autorités o,t été "débordées"…

   En tout cas, la commémoration de la Retirada, animée surtout par la gauche (CNT, PCF, PS avec le maire d'Argelès, très actif, à Valmy, par exemple, avec FFREEE) pourrait être récupérée par la droite…Sutout en ces temps d'élections, et la venue DE M.Valls n'est pas étrangère au contexte politique : il s'agit d'aider un département qui risque de basculer…

 

   Beaucoup de fébrilité politicienne donc, autour de la mémoire… La plus grosse récupération, à mes yeux, serait que ces camps deviennent des haltes dans les circuits du 'tourisme de mémoire", des bus entiers, des Chinois en masse venant photographier les lieux sans rien comprendre, sans que le tourisme et les municipalités expliquent vraiment le contexte et les enjeux…

 

   Je lis ainsi que, à Prades, samedi, a eu lieu, à 10h30, une "Errance dans le cimetière" de la ville, afin de repérer les "grands hommes" qui sont enterrés là… 

 

   Non, on ne rêve pas ! Mais, sans doute, face à la bêtise d'ados sans repères qui s'amusent à dévaster des tombes, va-t-il falloir éduquer les gens, mettre des guides et des policiers dans les cimetières…

Partager cet article
Repost0
16 février 2015 1 16 /02 /février /2015 10:46
Blogueur, un métier parfois dangereux - Condamné à mille coups de fouets : la position de la droite UMP
Blogueur condamné
Blogueur condamné

* Le maire de Perpignan, M. J.-Marc Pujol, m'a téléphoné car il était étonné que, après avoir pris position pour lui -contre le FN- pour les municipales de mars 2014, je le critique autant, aujourd'hui…

Il m'a demandé où j'habitais… Il m'a annoncé qu'il viendrait prendre un café chez moi…Je l'attends encore…

Encore une promesse non tenue…

M. Pujol a été très calme, correct, je pense qu'il n'a pas voulu m'intimider…Il ne m'a promis un cassage de gueule par Imbernon, le garde du corps de l'UMP, depuis que Mach, l'ancien videur dans les boîtes, a atteint une certaine notabilité...

J.M. Pujol ne m'a pas promis des coups de fouets…

Ce n'est pas ainsi partout de par le monde :

* En Egypte : agir concrètement en faveur de l’objecteur de conscience égyptien Maikel Nabil Sanad, emprisonné pour « insultes à l’armée et entraves à la sécurité publique » (pour les opinions exprimées sur son blog) en envoyant un observateur international à son procès et en publiant la traduction arabe de son Manuel pour les campagnes nonviolentes.

** En Arabie Saoudite :

Les élus UMP au Parlement européen ne sont vraiment pas Raïf Badawi

BERNARD SCHALSCHA :

De Morano à Hortefeux : votes contre une résolution demandant la libération du blogueur saoudien condamné à 1000 coups de fouet.

Plus énorme encore que le refus de la France d’inviter Ensaf Haidar, la femme de Raïf Badawi : le vote de plusieurs députés européens UMP contre la résolution demandant la libération du blogueur libéral saoudien !

Impossible à croire ? Eh bien si, c’est pourtant tout ce qu’il y a de plus tristement vrai — ainsi qu’on va le voir. Jeudi 12 février, un communiqué de presse du Parlement européen annonçait que, parmi trois résolutions relatives aux droits de l’homme, les députés avaient adopté un texte en faveur de ce jeune père de famille condamné par un tribunal de Djeddah sous le chef d’« insultes à l’islam » à 1000 coups de fouet, 10 ans de prison et une énorme amende. Le supplice a connu un début d’application puisqu’il a déjà été publiquement flagellé 50 fois. Entre-temps une importante campagne internationale s’est développée en faveur du condamné : pétition d’Amnesty International avec des centaines de milliers de signatures, intervention de personnalités, mobilisation sur les réseaux sociaux, rassemblements… Les autorités saoudiennes ont-elles été gênées aux entournures ? L’état de santé de Raïf Badawi était-il trop dégradé ? Toujours est-il que la seconde séance de fouet a pour l’instant été reportée à cinq reprises (les 1000 coups doivent en principe être infligés à raison de 50 par semaine durant 20 mois).

Parmi les initiatives en faveur d’une annulation de la condamnation, il y a ainsi la résolution du Parlement européen. Condamnant vigoureusement la flagellation de Raïf Badawi et y voyant « un acte de cruauté révoltant », les députés demandent aux autorités saoudiennes de le libérer immédiatement et sans condition, et que la condamnation et les peines qui ont été prononcées contre lui, dont l’interdiction de quitter le territoire, soient annulées. Les élus estiment en outre que le cas du blogueur est « symptomatique des atteintes à la liberté d’expression et d’opposition pacifique dans le pays, et, plus largement, de la doctrine d’intolérance et d’interprétation extrémiste du droit islamique prônée par le royaume ». Tout ce que le monde compte de défenseurs de Raïf Badawi s’est félicité de cette résolution, d’autant plus que, dans la foulée, une délégation de membres du Parlement européen a été chargée d’aborder son cas lors d’un prochain voyage en Arabie saoudite.

Un observateur naïf s’attendait à l’adoption à l’unanimité de la résolution. Mais en y regardant de plus près on découvre qu’elle n’a été votée que par 460 députés tandis que 153 votaient contre et 29 s’abstenaient. Qui donc avait bien pu s’opposer à ce texte ? En fouillant bien sur le site du Parlement on trouve, en pages 5 et 6, le compte rendu détaillé des votes. Et là on n’en croit pas ses yeux car au sein de cet étonnant front du refus s’alignent les noms de plusieurs députés français membres de l’UMP (appartenant au groupe européen PPE) : Angélique Delahaye (qui sur son profil Facebook fait délicatement l’impasse sur son vote), Françoise Grossetête (rien non plus quant à son vote sur son Facebook, même si une photo la montre tenant une affichette « Je suis Charlie »), Brice Hortefeux (qui disait « Quand il y en a un ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes », mais qui ne veut sans doute pas en avoir avec les Saoudiens), Alain Lamassoure (très engagé à l’en croire sur Facebook dans la lutte contre le terrorisme, mais ça n’a sans doute rien à voir avec le wahhabisme saoudien), Nadine Morano (qui se veut sur Facebook plus anti-islamiste que Marine Le Pen mais qui ignore peut-être que l’application de la charia en Arabie saoudite ressemble furieusement à celle qui fait partout rêver les islamistes extrémistes), Renaud Muselier (qui a pourtant voté l’une des autres résolutions sur les droits de l’homme ce 12 février), Maurice Ponga et Franck Proust. Sauf erreur, le nom de Rachida Dati ne figure ni dans les pour, ni dans les contre ni parmi les abstentions. Ah, justement, à propos des abstentionnistes : alors que les autres élus Front national ont logiquement voté en faveur de la résolution, Aymeric Chauprade, en dépit de sa ferme inclination poutinienne qui devrait en faire un adversaire résolu du régime sunnite saoudien, s’est quant à lui distingué en s’abstenant. Il eût été regrettable que les électeurs ignorent le positionnement dans cette afffaire de ceux qu’ils ont envoyés siéger au Parlement européen. Ils le savent maintenant. Ils apprendront par la même occasion que les voies de l’anti-fondamentalisme islamiste s’avèrent parfois impénétrables, notamment depuis Strasbourg.

Partager cet article
Repost0
3 février 2015 2 03 /02 /février /2015 09:09
j'ai pu trouver un banc en face de la banque de France
j'ai pu trouver un banc en face de la banque de France

Perpignan encore au ban des médias ???

La ville est connue pour ses disparus divers (jeunes filles, légionnaire, maire et nombreux Catalans investissant à Marrackech…)… On en rigole jaune ici, dans les blogs comme L'Archipel contre-attaque ou dans le nouveau journal de Fabrice Thomas "Crème catalane"...

L'image de Perpi est hélas négative : endettement, suppression dans le domaine des arts et de la culture…Surtout présence de quartiers délaissés, laboratoires du FN, qui arriva en tête du premier tour des municipales 2014 !!!

Et voici que la ville supprime des bancs : les vieux resteront chez eux et les jeunes (et les touristes) doivent s'asseoir et consommer dans les cafés ! On nettoie le centre-ville, on empêche les pauvres, et autres marginaux à venir mendier dans les belles rues bourgeoises …

​Mais j'ai trouvé un banc, en face de la banque de France, pour les financiers ou les journalistes fatigués de l'hebdo en face "La Semaine du Roussillon"..?

*Livre à paraître (fin février 2015, début mars, pour les élections départementales) de Jean-Pierre Bonnel : Les 365 jours de J.Marc Pujol (propositions pour Perpignan, la culture et campagne mars 2014 des Municipales) -

Souscription (10 euros chez l'auteur 06 31 69 09 32, ou chèque JPB, 9 rue St-Jean, Perpignan) Ensuite, prix public : 14 euros. (éditions "Les mots en scène" - collection "Maux en scène")

*Conférence sur Walter Benjamin de JPBonnel (lectures par Hanna Fiedrich), au théâtre de l'Etang, St-Estève, le 4 avril 2915 à 18h30, entrée libre. (diaporama, dédicace)

* Alain TARRIUS - VIENT DE PARAITRE

Chaque année plus nombreux, des étrangers de passage, des transmigrants, se mêlent aux habitants de quartiers enclavés de nos villes pour divers commerces entre pauvres ou poor to poor. Le fétichisme de la marchandise inhérent à la mondialisation des économies libérales leur offre le rôle d’entrepreneurs commerciaux nomades et cosmopolites. Les territoires de leurs circulations transeuropéennes suggèrent des contours de peuples sans nation fédérant les migrants dispersés ce dernier demi-siècle. Surtout ils structurent en milieux cosmopolites des appartenances ethniques, religieuses, en passant de communautés immigrées en communautés immigrées.

Une enquête documentée, passionnante et nécessaire.

Sortie simultanée février 2015 . L’auteur est professeur émérite de l’Université Toulouse Jean Jaurès et membre des laboratoires CNRS LISST-Toulouse et Migrinter-Poitiers.

Le fétichisme des marchandises <femmes-drogues> est porté à son plus haut niveau par la libéralisation-globalisation des milieux criminels. L’auteur étudie ici les filières transeuropéennes russo-italiennes. Les origines des « marchandises », Balkans et Caucase pour les femmes, Afghanistan, Turquie, Géorgie pour l’héroïne, des recruteurs, Albanais, Géorgiens, Serbes, des espaces de mœurs ou moral areas de distribution, Italie du Sud, Levant espagnol, routes françaises, nations nord-européennes, se diversifient à l’échelle de la globalisation du marché. Alain Tarrius suit ces transmigrations d’étape en étape, de frontière à frontière, par des analyses multiples, globales et locales.

Passionnant et inquiétant.

laboratoire d’excellence Structuration des Mondes Sociaux. Mobilités, Réseaux, Migrations.

** JOSEP ROCA :

Perpignan: Mercredi,projection du documentaire "Josep Roca invite les rancios secs" à l'institut Jean Vigo! par Marilyn Maman et Nicolas Caudeville

Mercredi 4 février à 19H10 à l'institut Jean Vigo (à l'arsenal à Perpignan) projection du documentaire de Marilyn Maman et Nicolas Caudeville (entrée libre,précédé de la projection de courts métrages sur la vigne, suivi d'une dégustation de rancios secs) . Mars 2013, Josep Roca sommelier du meilleur restaurant du monde (selon un magazine britannique, et durant deux ans de suite 2012/2013) et aussi nommé meilleur sommelier d'Espagne, voulant raviver la culture du vin (blanc) Rancio sec http://www.cuisinealafrancaise.com/fr/dgal/produits/27-rancio-sec à l'agonie en Catalogne sud, mais ravivé depuis peu en Roussillon (d'abord comme produit sentinelle par "Slow Food" , puis bénéficiant d'une appellation ensuite) , a invité les producteurs de rancio sec du Roussillon à présenté leur production au Mas Marroch à Gérone . Nicolas Caudeville et Marilyn Maman ont profité de l'événement pour interviewer et filmer les protagonistes leur expérience, un marché possible et la transmission d'un savoir faire d'un vin représentatif de l'identité catalane nord et sud!

Voir aussi:

Vins Rancios secs: la vidéo interview du salon à Gérone; Josep Roca, Jean Lhéritier, Benoit Danjou-Banessy par Nicolas Caudeville et Marilyn Maman

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/article-vins-rancios-secs-la-video-interview-du-salon-a-gerone-josep-roca-jean-lheritier-benoit-danjou-b-121271111.html

Perpignan/Vin: Salon "Be Ranci" Bilan, remerciements et documentaire! interview Marilyn Maman,Jean Lhéritier par Nicolas Caudeville

http://l.archipel.contre-attaque.over-blog.fr/2014/06/perpignan-vin-salon-be-ranci-bilan-remerciements-et-documentaire-interview-marilyn-maman-jean-lheritier-par-nicolas-caudeville.html

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens