Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 novembre 2014 3 05 /11 /novembre /2014 09:10

 

 

   Certains n’ont toujours pas compris qui je suis… 

Un mec certes… mais guerrier du tendre… un sujet surréel autant que sensuel.
Qui fait et se fait chaque jour la guerre sur la paillasse bidon du virtuel… 

 

Parce que c’est là que le pire se sème et se récolte…lizier des possibles…qui nous empêche d ''être''.
Et plus on me cherche et moins on me trouve… Je l’ai déjà dit: je suis toujours ailleurs, jamais là où je suis… comme vous, je me cherche… comme vous, je me perds. 

 

Comme ça que je me fais la guerre… en changeant quotidiennement d’air, d’atmosphère… être différent de ce que je parais… toujours plus exigeant et moins conciliant avec l’opinion courante… le regard de l’autre, le retard de l’autre sur votre propre regard qui est à l’origine de tous les écarts. Et puis ça ne me dérange pas de traverser le désert, pourvu que je ne sois pas mal accompagné. Seul plutôt que désolé…


Je n’ai jamais été dupe de cette fuite en avant des apparences parce que j’ai toujours gardé au fond de moi, l’envie de persévérer dans ma décision d’être toujours ''Autre''. 

 

Errant plutôt que fuyant… quitte à choisir, je choisis l’erreur plutôt que la fuite.  Ou plutôt l’errance comme une espèce de danse… danse sur un seul pied… le pied du hasard...ce qui explique peut-être l’envie de certains de me faire trébucher.


Car dans la vie, je n’ai rencontré que deux types d’hommes : ceux qui t’envient et ceux qui t’en veulent… mais très , très rarement: personne pour aimer personne.


C’est pour favoriser la rencontre d’un troisième type, que j’ai crée peu à peu mon propre  univers où le possible poétique prend le pas sur le réel fumeux, l’art sur la nature polluée, et sur la pourriture.


Parce que j’ai toujours la naïveté de croire qu'après celui d'une femme, il n’y a pas de plus bel amour que l’amour des idées… qu’à part nos idéaux, tout le reste mérite de disparaître.

Hegel disait que la lecture des journaux, était sa prière quotidienne : autrement dit : les faits et l’interprétation des faits.


Seulement voilà, les faits ne m’intéressent pas plus que l’interprétation des faits. Ce n’est pas ma tasse de café, j’aurais plutôt tendance à m’en défaire. 

 

À déconstruire comme un enfant pour tout reconstruire.
Non, surtout pas les faits, je laisse ce soin ou ce besoin à d’autres. Je ne m’intéresse qu’à ce qu’on peut encore faire, ce qui reste encore possible… peut-être jamais réalisé… l’inédit, l’insolite…l’interdit…de nouveaux horizons pour défier le Raisonnable.


Cela relève de quel art ? de la peinture, de la sculpture ou de la contre-culture ?


En tous cas, ce n’est pas du cinéma… c’est plutôt un nouvel art de vivre qui s’affirme en affirmant qu’on ne peut pas vivre sans idéal… que le plus bel échange, c’est l’échange de nos idéaux, de nos rêves, de nos peaux et de nos projections... préalable à toute émancipation pour sauver nos enfants… c’est ce que j’essaye d’exprimer tous les jours dans mes travaux...je ne saurais prier autrement !


Et si ce n’est qu’un rêve, eh bien, qu'il soulève les plus profondes fragrances d'océan !    

          

 G,più  (Guy Jacquet)

 

- - - - - 

LES SENTIERS DE LA GLOIRE : 

 

Download.html.jpg

La lettre de Cinémaginaire  n° 126 –  3 novembre 2014 

Cinémaginaire réseau cinéma en Pyrénées Orientales

diffusion, éducation, festivals, création, formation

 

Pour donner un petit coup de pouce à Cinémaginaire, lire cette lettre et la faire suivre aux amis  !

Pour se désabonner de cette lettre, répondre "NON" à ce mail                                

     

> Pour trouver le programme des 3 semaines en cours :   <http://www.cinemaginaire.org/www/images/news/progA.pdf>

> Pour trouver toutes les infos et en savoir plus sur Cinémaginaire :   <http://www.cinemaginaire.org/www/index.htm>

> Pour trouver le programme de toutes les salles de cinéma programmées par Cinémaginaire sur :   <http://www.allocine.fr/salle>

> Pour trouver l’agenda des évènements marquants Cinémaginaire septembre 2014 – juin 2015 :   <http://www.cinemaginaire.org/www/images/news/progF.pdf>

 

vos  prochains rendez-vous  du 4 au 25 novembre 2014

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------             

Mercredi 5 novembre 2014 à 21h

Cinéma  Jaurès  - 66 Argelès sur  Mer    

> MIREM CATALA <

cycle de films en version originale en catalan et sous titres français

EXPLICA’M UN CONTE

Film de Joan Vila Carbonell (Catalunya 2013 – 1H29’) En présence du réalisateur ! 

Une fillette de 10 ans raconte l’histoire du Petit Chaperon Rouge à son père et celui-ci la réécrit. Le Chaperon Rouge était amoureuse d’un prince charmant mais celui-ci n’est jamais apparu, le loup noir l’aurait dévoré. Le Chaperon Rouge décide alors de partir dans la forêt pour y trouver le loup et le tuer afin d’assouvir sa vengeance 

Sélection festivals : Girona 2014 (Catalogne) & Trofa 2014 (Portugal) 

Tarif : 4 euros

---------------------------------------------------------------------------------------------------------   

Jeudi 6 novembre 2014 à 19h

Cinéma  Jaurès  - 66 Argelès sur  Mer    

> LE CINE FORUM <

Présenté par  les  Amis de Cinémaginaire

chaque premier jeudi du mois

Formule du Forum : Présentation + Film + Casse-croûte tiré du sac + Débat

 

LES SENTIERS DE LA GLOIRE

Film de Stanley Kubrick (USA 1975 – 1h28 vostf) 

En 1916, durant la Première Guerre mondiale, le général français Broulard ordonne au général Mireau de lancer une offensive suicidaire contre une position allemande imprenable, surnommée "La fourmilière". Au moment de l'attaque, les soldats tombent par dizaines et leurs compagnons, épuisés, refusent d'avancer...

Dans le cadre du centenaire du déclenchement de la première guerre mondiale et de la boucherie qui s’en suivit …

Tarif : 5  euros

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mardi 11 novembre 2014 à 14h30

Cinéma Vautier - 66  Elne

> LE CINÉ DES AINÉS <

présenté par les Amis du Vautier

chaque deuxième mardi du mois

Formule du Ciné des Aînés : séance ouverte à tous, jeunes et moins jeunes, clôturée par un goûter offert par la ville d’Elne 

PAPA WAS NOT A ROLLING STONE

Film de Sylvie Ohayon (France 2014 – 1h39) avec Marc Lavoine

Dans les années 80, Stéphanie grandit à La Courneuve auprès d’une mère absente et d’un beau-père brutal. Très vite, elle dé- cide de se sortir de son quotidien morose.

Tarif : 5   euros

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mercredi 12 novembre 2014 à 15h30

Cinéma Vautier - 66  Elne

> LE CINÉ DES ENFANTS <

LA SORCIERE EST DANS LES AIRS

film d’animation Grande Bretagne 2014 – 50’ - à partir de 3 ans

Tarif : film + jeu + goûter : 2,50 euros pour tous

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Du 12 au 16 novembre 2014

Cinéma  Jaurès  - 66 Argelès sur  Mer    

> ECRANS D’AUTOMNE <

Présenté par  les  Amis de Cinémaginaire

films – avant-premières - invités - expos – buffets - débats …

Festival autour du thème :

> MANIPULATIONS <

télécharger le programme détaillé : <http://www.cinemaginaire.org/www/images/news/ecrans-automne2014.pdf>

---------------------------------------------------------------------------------------------------------             

Jeudi 13 novembre 2014 à 21h

Cinéma Vautier - 66  Elne

> MIREM CATALA <

cycle de films en version originale en catalan et sous titres français

EXPLICA’M UN CONTE

Film de Joan Vila Carbonell (Catalunya 2013 – 1H29’) 

Une fillette de 10 ans raconte l’histoire du Petit Chaperon Rouge à son père et celui-ci la réécrit. Le Chaperon Rouge était amoureuse d’un prince charmant mais celui-ci n’est jamais apparu, le loup noir l’aurait dévoré. Le Chaperon Rouge décide alors de partir dans la forêt pour y trouver le loup et le tuer afin d’assouvir sa vengeance 

Sélection festivals : Girona 2014 (Catalogne) & Trofa 2014 (Portugal) 

Tarif : 4 euros

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 15 novembre à 14h30

Cinéma  Jaurès  - 66 Argelès sur  Mer 

> CONNAISSANCE DU MONDE <

La rencontre du public avec l'explorateur venu commenter son film, constitue le coeur du concept des Ciné-Conférences.

LAOS

film de Patrick Moreau

Tarif :  6  euros

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Dimanche 16 novembre 2014 à 15h30

Salle des fêtes - 66  Laroque des Albères

> LE CINÉ DES ENFANTS <

LA SORCIERE EST DANS LES AIRS

film d’animation Grande Bretagne 2014 – 50’ - à partir de 3 ans

Tarif : film + jeu + goûter : 2,50 euros pour tous

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mercredi 19 novembre 2014 à 15h30

Cinéma  Jaurès  - 66 Argelès sur  Mer 

> LE CINÉ DES ENFANTS <

LA SORCIERE EST DANS LES AIRS

film d’animation Grande Bretagne 2014 – 50’ - à partir de 3 ans

Tarif : film + jeu + goûter : 2,50 euros pour tous

---------------------------------------------------------------------------------------------------------  

Samedi 22 novembre 2014 à 20h30

Cinéma  Jaurès  - 66 Argelès sur  Mer    

> MOIS DU FILM DOCUMENTAIRE <

VERS MADRID – THE BURNING BRIGHT

Film de Sylvain Georges (France espagne  2014 2h10) En présence du réalisateur !

Vers Madrid-The burning bright est un newsreel expérimental qui atteste des expérimentations politiques et poétiques, mises en oeuvre par des milliers d’individus à Madrid en 2011, 2012... Le 15 M est le premier « mouvement » d’envergure du XXIème siècle que connaissent les sociétés occidentales, et qui donnera lieu aux différents « Occupy » à travers le monde. 

Film soutenu par le Groupement National des Cinémas de Recherche.

Tarif :  6  euros

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mardi 25 novembre 2014 à 14h30

Cinéma Vautier - 66  Elne

> LES AMIS DU VAUTIER <

présentent 

ON A MARCHÉ SUR BANGKOK

Film de Olivier Baroux (France 2014 1h33) avec Kad Merad

Serge Renart, un journaliste devenu has- been et Natacha Bison, une reporter de guerre se retrouvent pour enquêter sur une affaire qui les mènera en Thaïlande ! 

Tarif : 5   euros

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mardi 25 novembre 2014 à 20 h 30

Cinéma  Jaurès  - 66 Argelès sur  Mer    

> LES FILMS DU GNCR <

Imagopublica présente un film soutenu par le GNCR (Groupement National des Cinémas de Recherche) dont Cinémaginaire est membre

Cette proposition régulière prend place au Cinéma Jaurès chaque dernier ou avant-dernier mardi du mois. 

La projection du film est suivie d’un “bonus” filmé de 10’ environ donnant la parole au réalisateur du film …

SHIRLEY – UN VOYAGE DANS LA PEINTURE D’EDWARD HOPPER

Film de Gustav Deutsch (Autriche - 1h33 VO) 

Un hommage à la peinture d’Edward Hopper et à la vie quoti- dienne américaine des années 1930 aux années 1960, avec la mise en scène de treize de ses tableaux prenant vie et resti- tuant le contexte social, politique et culturel de l’époque à tra- vers le regard du personnage féminin, Shirley.

Tarif : 5   euros

------------------------------------------------------

Exposition à St-Estève "Mémoires de guerre"

Exposition à St-Estève "Mémoires de guerre"

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2014 2 04 /11 /novembre /2014 09:57

 

 

"Le Trou du cul "...

 

nous vient de Chine où plusieurs jeux similaires, notamment le zhengshangyou et le zhengfen, sont joués (le mécanisme de capture par combinaisons, sur lequel ces jeux sont basés, est typiquement chinois..On peut également se référer au capitalisme chinois...chi l'on veut !)), 

Au Japon, c'est le dai hinmin; aux Etats-Unis, il est nommé asshole, ce qui ne surprend pas. 

 

Ce jeu s'est répandu en Occident depuis une quinzaine d'années sans qu'on sache bien comment. 

Certains éditeurs de jeux l'ont repris sous forme commerciale, l'appelant, hypocritement,  "Bande des Quatre/Gang of Four".(sûrement de vieux anti- Mao...!)

 

Mais en France,une féroce pandémie se propage, qui semble de jour en jour toucher et attaquer toutes les couches de la nation .... 

 

 

   Zemmourroïdes

 

La France a souffert et souffre encore de cette tumeur variqueuse qui se forme au rectum par la dilatation des veines…  Elle a des zemmourroïdes !


Elle a du mal à s’asseoir, du mal à rester debout, du mal à se mouvoir.
Et beaucoup de mal à être visitée par des éléments étrangers.


C’est une douleur insupportable que Zemmour vient de rendre clair sur Gorafi qui dit tout haut ce que le Figaro pense tout bas à tous les Français qui ont du mal avec leur cas-anal : 

  «…Je n’ai pas de problèmes avec les étrangers. Je ne les aime pas »...

 

  Sûrement de l'humour (!) Mais que d'aucun dise pareil sur les juifs, on lui coupe son sifflet (?) sur le champ.. sans prophylaxie.  

 

   Ce genre d’humour en dit long sur la France et l'état des Zemmourroïdes, avec un sang qui circule à l'envers et a du mal à s'évacuer, même par les voies basses ! Les Maghrébins, les Africains et autres métèques vont finir par lui faire éclater ses vaisseaux sanguins. 

 

Je vous laisse apprécier le taux de toxines dans l’air du temps. Pôv France ! 


La France n’aimerait donc pas ce que Zemmour n’aime pas, tout est là : tautologie basique !


L’Islam n'est pas du tout la «charia» agressive et subversive qui détourne le Coran, et terrorise au profit de pouvoirs exclusifs sur les libertés de vivre et pensée.

 

Voila qui fournit à Zemmour et ses Zemmoroïdes un bel argument  pour exprimer la haine de l’étranger.


L’anus est une formidable astuce pour celui qui se sent pénétré de toutes parts : Il a enfin droit de dire haut et fort : assez, c’en est trop…ça ne m’éclate plus, je suis éclaté. Et je n’ai plus aucun raison de cacher mon hostilité, mon mépris de l’étranger… Zemmour, au secours , my Lord !


Qu’à cela ne tienne, on va de ce pas consulter un médecin légiste pour qu’il nous prescrive le remède qu’il faut pour ce genre d'analomanie : en avoir plein le cul !


Mais, ô surprise et douleur,  il va nous dire ce qu’on ne voulait pas entendre : que notre hostilité vis à vis de l’étranger n’a rien de nouveau, a toujours été vécue par les gitans, juifs, arabes, turc ou polonais,,,qui n'ont jamais été dupes de nos blablas d'intégration et autres assimilation… 

 

Ils ne font aujourd’hui que nous retourner l’amabilité en devenant hostiles à notre égard. remboursant la maltraitance, l’injustice et la condescendance… les étrangers, eux aussi, sont en train de profiter de toutes formes de charias revanchardes. Tristement humain !


Car les avoir''assimilés'' comporte un danger : en réaction (sic), ils se laissent bercer par de vieilles illusions à la peau d'oignon, se laissent manipuler, endoctriner, embarquer, et nous présentent l'addition du mépris subi par leurs aînés.

 

   DIAGNOSTIC : Faites-vous opérer… ça urge (et ça purge !) ! Débarrassez-vous de vos zemmourroïdes au plus vite ...vos pommades n’ont plus aucun effet. 

Il faut changer de canal pour que le mauvais sang circule moins douloureusement ,,, Non ?

 

Guy Jacquet

 

- - -

 * L’association culturelle “Les Rendez-Vous de Saint-Estève” communique :

 

Du 4 au 11 novembre, à l’espace Saint Mamet, la ville de Saint Estève commémore les morts de 14-18 avec une exposition « 14-18 : Mémoires de guerre, mémoires de Stéphanois », accompagnée par un cycle de conférences et d’animations.

 

À l’occasion de cet hommage aux poilus stéphanois, l’association Les Rendez-Vous de Saint Estève, partenaire de la manifestation, présente une exposition d’affiches de films traitant de la première guerre mondiale.

 

En outre, à voir ou à revoir : le mercredi  5 novembre, à 18h 30, conférence sur la “Symbolique des monuments aux morts de 14-18” par Jean-Pierre Lopez.

 

Et le lundi 10 novembre, à 18h 30, lecture théâtralisée des “Lettres de Jean-Baptiste à Marie”par Michèle et Alain Arthozoul.

 

Suite du programme :

Mardi 4, à 18h 30, inauguration des expositions de l’Amicale Philatélique du Ribéral, du club Isophoto, du PIJ qui réinterprète les documents recueillis à propos des 66 Stéphanois tombés au front et des Rendez-Vous.

 

Mardi 4, à 19h, conférence de Daniel Tosi sur “Donizetti et le bel canto” (autour de l’opéra “La fille du régiment”)

 

Jeudi 6, à 18h 30, conférence d’Hélène Legrais : “Aimé Giral et les champions de France de rugby à XV dans la guerre”

Vendredi 7, à 18h 30, conférence de Daniel Lloancy sur les “Moments forts de la guerre”. 

Mardi 11, à 11h 45, remise des prix pour le concours de dessins édités sous forme de timbres par l’APR.

 

L’entrée à toutes ces animations est libre.

 

- - -

 

 Download.html.jpg

     

 

El Delegat del Govern de Catalunya a França i Suïssa té el plaer de convidar-lo

 

a la pre-estrena del documental “Les Voix catalanes” (50’) dirigit per Jean-Michel Rodrigo i produït per France Télévisions (2014). L’acte comptarà amb la presència del director, que establirà un col·loqui amb el públic.

 

La projecció tindrà lloc el dia 4 de novembre a les 19h00 a la seu de la Delegació.

 

París, octubre 2014

 

 

Zemmour
Zemmour

Zemmour

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2014 1 06 /10 /octobre /2014 10:26
barbarie
barbarie

Nous sommes tous des "barbares"

A la fin du XX° siècle, des intellectuels ont créé "L'Académie universelle des cultures" : ils s'étaient assigné pour objectif de penser le XXI° siècle, et, en particulier, le métissage des civilisations et la lutte contre l'intolérance... Impuissance des intellos engagés... On voir où l'on en est : guerres, tortures, terrorisme, barbaries en tous genres...

Barbarie, parlons-en ! Les médias occidentaux n'ont que ce mot à la bouche, à la plume, à l'image...En effet, depuis que des extrémistes islamistes ont égorgé devant une caméra, pour une information spectaculaire mondiale, nos yeux se sont effrayés...

Comme l'écrivait William Golding, "Le mal absolu est au coeur de l'Homme."

"Barbare "signifie " Celui qui ne sait s'exprimer." Pour les Romains, c'était "l'étranger", celui avec qui on ne communique pas; en effet, le dialogue est impossible entre les Occidentaux et les intégristes musulmans. La seule solution c'est tuer, éliminer...

Or ces djidahistes savent ce qu'ils font; ils croient lutter pour leur vérité, un idéal religieux, qui leur montre les atrocités coloniales et guerrières des Occidentaux depuis des siècles : Moyen-Orient, Afrique exploitées pour leurs richesses naturelles, Américains utilisant le napalm au Viet-Nam, après avoir opéré un génocide des Indiens, Espagnols et Portugais décimant les Amérindiens au nom de la religion chrétienne, Français torturant en Algérie et répondant à la "barbarie" des militants du FLN…Litanie des barbaries sous tous les cieux, et ne parlons pas des nazis et des camps de la mort staliniens ou khmers...

La barbarie n'est donc pas une pratique neuve, contemporaine; ce qui est nouveau, c'est son aspect médiatique : montrer l'horreur dans une mise en scène macabre. Le "spectacle" donné à voir à la télévision est plus horrible que l'événement lu, raconté dans le journal : l'image est toujours plus insoutenable, c'est pour cela qu'elle est censurée par la quasi totalité des médias.

Nos commentateurs et nos dirigeants semblent découvrir la "barbarie"; et le bon peuple est révolté, à la suite de leurs commentaires et de leurs cris de "vierges effarouchées"; or le crime barbare marque l'Histoire des hommes : sans remonter à la préhistoire où régnait la loi de la jungle, ni l'Antiquité, où esclaves et prisonniers mouraient lors de la construction de monuments admirables, on peut parler des guerres de religions en France (la Saint-Barthélémy), des massacres vendéens et de la guillotine durant la Révolution, des exactions lors des guerres coloniales : viols, tortures, destructions de villages entiers et monstration de ces actes barbares…Des photos montrent encore les criminels exhibant leurs trophées : victimes innocentes souvent (villageois, jeunes filles violentées) même si le contexte de la guerre permet la barbarie et le non-respect de la loi et des valeurs humaines….A la guerre, tout est permis ! Et les Djidahistes sont en guerre ! (ceci n'est pas une excuse, bien sûr, mais ils ne font qu'utiliser des méthodes ancestrales…) !

N'oublions pas non plus que la "barbarie" montrée en place publique était acceptée par tous, lors de décapitations de traîtres, à l'issue de la seconde guerre mondiale : épuration et vengeances barbaresques en tous genres. On décapitait parfois un innocent…comme les terroristes islamistes le font aujourd'hui, au nom de leur croyance...

JPBonnel

- - - document : Barbarie disent-ils…

Les décapitations filmées d’otages occidentaux en Irak et d’un randonneur français en Algérie suscitent légitimement un sentiment d’horreur et une condamnation unanime et sans appel. Ces assassinats insensés ne peuvent être le fait que de criminels pervers au service d’une idéologie déviante. Ces mises en scène macabres viennent à la suite d’images tout aussi insoutenables montrant des exécutions de masse d’hommes désarmés. L’émotion produite par ce théâtre de la cruauté est cependant froidement manipulée par des médias et des relais politiques en Occident. La qualification sans cesse reprise de « barbaries », perpétrées par des « barbares », répond à la volonté de déshumaniser les auteurs de ces atrocités. Hors du limès de la Civilisation, ils ne relèvent plus du droit commun et ne sont plus passibles des lois ordinaires. Il s’agit pour la propagande blanche, conforme à ses usages établis et ses traditions éprouvées, de dénoncer l’irréductible barbarie de « l’autre » présenté comme totalité indistincte pour mieux soumettre ou exterminer, au-delà des criminels, toute une société. Ou comme dans les cas de l’Irak et de la Syrie de détruire des Etats.

Ces assassinats médiatiques sont représentés par les organes de propagande comme des actes irrationnels d’une radicale altérité, quasiment non-humaine. Mais bien davantage, des échelles du Levant à celles de Barbarie, ces atrocités seraient inhérentes à une sphère ethnico-religieuse, l’Islam, qui malgré des nuances langagières, reste intrinsèquement dangereuse, quasi-incompréhensible et systématiquement opposée à un Occident dont, par essence et définition, les valeurs humanistes sont définitivement supérieures à toutes les autres.

Dans un amalgame éhonté mais clairement assumé, les musulmans d’ici et d’ailleurs, suspectés de connivence « culturelle » avec les assassins, sont sommés par des policiers de la pensée de se désolidariser publiquement de ces crimes. Il leur est enjoint d’approuver la nouvelle guerre moyen-orientale de l’Occident et les bombardements « vengeurs » décidés par la Civilisation.

Ces arguments d’une propagande essentialiste visant à diaboliser des communautés toutes entières sont odieux et totalement ineptes. Cette propagande de stigmatisation et de culpabilisation est d’autant plus inacceptable que ces journalistes-procureurs seraient particulièrement bien placés, s’ils faisaient leur métier, pour évoquer, en spécialistes, la sauvagerie systématique et des exactions d’une ampleur sanguinaire inouïe de ceux dont les armes se tournent contre les populations arabo-musulmanes depuis des décennies.

Ces journalistes, qui martèlent le mot de barbarie, qu’ont-ils écrit sur les centaines de milliers de morts civiles en Irak, sur le recours au phosphore blanc et aux munitions à l’uranium appauvri contre des populations civiles ? Qui parmi ces parangons de la Civilisation a évoqué le sort de ces dizaines d’enfants mal formés à Falloujah et ailleurs du fait de l’utilisation d’armes interdites ?

A-t-on entendu des cris d’indignation de la part de cette presse au garde-à-vous, lorsque la très civilisée Madeleine Albright, ancienne secrétaire d’état américaine, justifiait la mort de cinq cent mille enfants irakiens ? Qui de cette presse ou de ces chaines de télévision s’est insurgé devant le fait que dans ce pays des droits de l’homme des criminels au moins aussi sadiques que ceux de l’Etat Islamique puissent mourir dans leurs lits grâce aux amnisties et à l’amnésie d’Etat ?

Mais il n’est nul besoin de remonter aux guerres coloniales au nom des « Lumières » de la génération précédente pour reconnaitre une même sauvagerie contemporaine, tout aussi indécente, qui se drape des valeurs de la Démocratie et des Droits de l’Homme. Barack Obama, prix Nobel de la paix, peut ainsi mener sept guerres depuis qu’il a reçu cette distinction qui a définitivement perdu toute signification morale. Qui parmi ces médias évoque les dizaines de milliers de victimes innocentes des frappes de drones à travers le monde ? La mort, sous les missiles guidés et les bombes « intelligentes », de cinq cent enfants de Ghaza n’est -elle pas une « barbarie » ? Tout comme les bombardements d’écoles gérées par les Nations Unies seraient tout au plus les dégâts collatéraux de frappes chirurgicales. Il est vrai que sans images et ensevelis sous la mystification et le silence complice des journalistes de l’infotainment, les dizaines de milliers de morts des guerres asymétriques n’existent pas. Pures statistiques, les cadavres déchiquetés de pauvres et de désarmés ne suscitent aucune émotion.

Il n’est donc nul besoin d’effectuer de minutieuses recherches pour découvrir que la réalité de la « barbarie » est fort différente de ce que cette presse en battle-dress veut faire accroire. On ne tentera pas non plus d’établir ici la généalogie politique de l’Islamisme fanatique fabriqué par les monarchies du Golfe et armé par l’Occident. Qui se souvient des missiles français Milan, des armes anglaises et américaines généreusement fournis aux « moudjahidine » afghans, hier freedom-fighters et aujourd’hui talibans extrémistes ?

Les mises en scène d’assassinats abjects dans des circonstances horribles par des psychopathes apolitiques ne peuvent, en aucun cas, servir de prétexte à des manipulations haineuses. Le discours sur la barbarie asséné par les relais de propagande, destiné à désigner de faux ennemis intérieurs, vise à faire taire ceux parmi les musulmans en Europe qui dénoncent les aventures guerrières au Moyen-Orient. A faire oublier ceux commis par les alliés de l’Occident. Et également, en jouant sur la peur à jeter en pâture des minorités visibles « d’apparence musulmane » à une opinion matraquée que l’on cherche à conditionner depuis des années. Ces gesticulations autour d’une soi-disant barbarie musulmane ne parviennent pas à masquer la vérité sanglante d’un Occident colonialiste hier, impérialiste aujourd’hui, qui assume sans discontinuer depuis le dix-neuvième siècle ses guerres éminemment civilisées et très sanguinaires dans le monde arabo-musulman. Les criminels de l’Etat Islamique ont été à bonne école.

Dans le dispositif éprouvé de préparation psychologique, la barbarie de l’autre est la justification ultime de la guerre. Or, les « guerres » éternelles contre le terrorisme, engagées depuis des dizaines d’années, loin d’avoir endigué le phénomène, l’ont généralisé et complexifié. Il ne fait guère de doute, à la lumière de l’expérience, que le refus d’approches politiques et la fascination pour la guerre manifestée par les dirigeants occidentaux, outre une dangereuse régression du droit international, ne produira qu’un surcroit de subversion.

Les premiers et les pires barbares sont parmi nous.

FONDATION FRANTZ FANON
27 septembre 2014 - (lundi 29 septembre 2014)

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens