Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 octobre 2018 1 08 /10 /octobre /2018 09:07
Jean castex

Jean castex

Le maire de Prades devrait remplacer le maire de Lyon...le grand Castex pousse le petit qui ne découvrit ni l'Amerique ni les arcanes de la place Beauvau... Castex a toujours flirté avec les petits : directeur de cabinet de M.X. le Bertrand des hauts de France...A remplacé R. Soubie auprès du nabot Sarko... Castex conseiller social du président : déjà un prétexte, un cache misère...

À présent après les folies libérales, les milliards donnés aux millionnaires, après le viol des retraités survivant avec 1200 euros, faut faire dans le social...

Après les excès des trans à l' Élysée...Après les caresses et la sueur des beaux noirs français outre marins qui vous mettent le doigt sur la prostate...fallait trouver un cache SEXE! Voici Castex..! 

Cet homme de droite modéré très estimable n a pourtant pas pu redresser sa ville triste et fantomatique. Battu aux législatives par la socialiste S.Neuville, il n a pas pu s'affirmer a droite, barre par le maire de Perpignan, ne voulant pas être concurrencé par un homme de valeur...

Bonne chance à M.Castex ! Qu'il mettre du sexe dans le social..! 

Jpb

Partager cet article
Repost0
6 juin 2018 3 06 /06 /juin /2018 09:36
Exposition au journal L'Indépendant - Paul Gérard (à gauche) et JPBonnel, avec Paco Ibanez, contacté pour écrire la préface du livre sur les communautés libertaires
Exposition au journal L'Indépendant - Paul Gérard (à gauche) et JPBonnel, avec Paco Ibanez, contacté pour écrire la préface du livre sur les communautés libertaires

Exposition au journal L'Indépendant - Paul Gérard (à gauche) et JPBonnel, avec Paco Ibanez, contacté pour écrire la préface du livre sur les communautés libertaires

 

Perpignan Municipales 2020 : Le Centre n'existe pas

 

A Perpignan, centre du monde (dalinien), paradoxalement, le centre (politique) n'existe pas. Le conseil municipal est partagé entre la droite classique (Républicains, UDI) et la droite radicale (le FN, devenu Rassemblement). Le centre représenté par Nathalie Beaufils, J.Michel Henric…s'est rallié au maire JM.Pujol.

 

La gauche, centriste, modérée ou radicale n'est pas représentée : elle s'est désistée pour la droite républicaine. Depuis ce choix, la gauche est silencieuse. Très minoritaire, elle ne peut l'emporter à Perpignan que si elle est unitaire (PS,PC, Insoumis) ou s'allie avec le "Centre" incarné par la liste "équilibrée" de Clotilde Ripoull : cette union a échoué en 2014. On ne voit pas pourquoi elle pourrait réussir en 2020 : la gauche est divisée (éclatement des partis classiques et leadership des Insoumis); quant au "centre" : combien de divisions..? (au double sens de "division" !).

 

Le centre ne peut exister à Perpignan ou dans une ville menacée par l'extrême-droite; elle doit se désister; si elle se maintient, elle fait le jeu du FN et court le risque d'être déconsidérée pour longtemps…

 

Quelles troupes pourraient venir grossir le groupe "Equilibre"..?

 

Au plan national, les centristes (Radicaux de gauche, valoisiens, UDI, Modem) ont été phagocytés par Macron -, qui est allé mordre plus loin, chez les Socialistes et les Républicains…

 

La République en marche a mangé le Centre, pour le digérer et créer un vaste nouveau centre. Ainsi, dans l'optique d'une réussite de Macron, le candidat local, Romain Grau, dans une alliance avec LR, ne peut redouter la menace d'un Centre virtuel, difficile, aujourd'hui, à définir et dont l'influence est difficile à évaluer…

Dans la perspective d'un échec économique, social, culturel de Macron, et donc d'une désespérance nouvelle des Français, c'est Louis Aliot qui a le plus de chance d'être élu maire de Perpignan...

 

JPBonnel

7 juin à 18h 30, café littéraire à Saint-Nazaire, salle du Centenaire, dans le parc :

 

Livre sur les Communautés libertaires agricoles et libertaires (Trabucaire éditeur)

 

Présentation des auteurs :

 

* Jean-Pierre Bonnel :

 né à Perpignan, professeur de Lettres, écrivain et blogueur, a publié une vingtaine d'ouvrages, dans lesquels la Catalogne est un décor privilégié : 30 balades culturelles en Catalogne (Presses du Languedoc), Les saisons de Collioure, Moi, Matisse à Collioure (Balzac éditeur), Machado, de Séville à Collioure (Cap Béar éditeur); ces deux livres ont été adaptés pour des spectacles au Château Royal et au Musée d'art moderne de Collioure ainsi qu'à la cathédrale d'Elne et au Conservatoire de Perpignan, musique de Daniel Tosi). 

 

Outre des romans (Je te haine, La dame de Consolation, Rafales sur Cap Béar), et des articles sur l'art (CatalognARTS, Les peintres en Catalogne), l'auteur a aussi publié un ouvrage remarqué sur Le chemin ultime de Walter Benjamin. Il prépare un recueil d'entretiens avec des personnalités susceptibles de conserver la "Mémoire culturelle de la Catalogne du Nord de 1914 à 2014."

 

* Paul Gérard : né le 23 novembre 1945 à Cuers, dans le Var,- préposé aux PTT, à Paris, 18° arrondissement, de 1969 à 1991 - Eleveur caprin au mas des Carboneras, de 1971 à 1991 - Animateur de "lieux de vie", de 1991 à 2004 - Militant à la CNT (Confédération nationale du Travail ), de 1970 à 1976 - Militant au CRA (Collectif Réseau Alternatif), de 1977 à 1986 - Militant à GRPLA (Groupe d'Echanges rt de Recherches pour la Pratique des Lieux d'Accueil), de 1987 à 2000

 

Sommaire : 

-A ces amis rencontrés grâce au livre… Jean-Pierre Bonnel

-Introduction, par Ronald CREAGH

 

-Avant-propos de Jacques Geneste

-Historique – 

-Pour une définition de la communauté  -  

--L'influence des mouvements des années 60  

-Histoire et définitions de l'utopie  

-Les motivations des communautaires  - 

-Présentation, définitions et traits communs des communautés libertaires  - 

-Les idées-forces de la vie en communauté

-Relations des communautaires avec le monde extérieur  - 

Vivre en communauté –

 

A. Communautés libertaires agricoles dans le département des Pyrénées-Orientales :

 

-1. Communauté des Carboneras : présentation, historique… 

-Témoignage de Paul Gérard 

-Entretien avec Annie C.

-Entretien avec Armelle Kervedo

-Témoignage de Jeanine Mariette

-Entretien avec Colette Chazalet

-Entretiens avec Christian Vila  - 

-Témoignage d’Alain

-Entretien avec Christine Perrin  

-Témoignage de Nando - Nando à la forge  - 

-Témoignage d’Hélios  - 

-Annexes : Les lieux de vie : Les Carbos - Le Coral - - Le C.R.A.   

 

2. Communauté du Mas Julia : 

-Témoignage de Jaume : la vie au mas – 

-Témoignage de Jacques Grollemund

 

3. Communauté de Vilalte – Corsavy – 

-Témoignage de Daniel Guerrier

- Témoignage d’Annie C.

-Entretien avec Michel Castillo

-Témoignage de Maryse (lettre)

-Témoignage de Monique Beaudoin

 

4. Communauté de Montauriol 

Entretien avec Victor Simal. – 

 

5. Communauté de Canaveilles :

-Entretien avec Michel Hadji  -  

 

6. Saint-Jean de l’Albère :

-Témoignage d’Antoinette et de Christian Gourmellet - 

 

7. Communauté de Calmeilles :

- Témoignage de François Mainguy.

 

8. Carrefour des luttes locales des années 1970 :

-Entretien avec José Sangenis – 

-Le Bourdigou : Historique – Poème de Jean Iglesis  - Témoignages de Jo Falieu et de Maurice Durozier – 

-Les communautés libertaires et leur rapport à l’utopie – Jo Falieu – 

- Le mouvement écologique – Témoignage de Frank Moreau- Le dôme de Corbère – Epizootie.

- Le collectif anti-répression – Myrtille - 

 

* Communautés de l’Ariège :

-Entretien avec Pierre Germain

-Témoignage d’A. R.

-Témoignage de Marc Saracino

 

* Communauté de Malabrac (Aude) et de Longo Maï (Forcalquier) – 

 

-Entretiens avec Bob et de Jean-Louis Régné - -Entretien avec Gisèle

-Entretien avec Yves Régné – Sur Longo Maï.

-Lecture, Luc Willette –

-Témoignage de Jean-Paul Pelras (L’Agri, 6.2.2014) -

 

B. Communautés artistiques dans le département des Pyrénées-Orientales :

 

1. Communauté d'Opoul "Le Belvédère" :

-Témoignage de Philippe Domecq – 

-Entretien avec Michel Pagnoux  -

-Entretien avec Georges Roquefort – 

-Phases – p. 111

-Témoignage (lettre) de Jacques Quéralt

-Témoignage de Robert Agrafeil-Colis – 

 

2. Communauté du Mas Planères :

-Entretien avec Enrique Salvador

-Témoignage d’Emma Caron

 

3. Communauté de Fillols :

-Entretien avec Aline Barbier

-Dessin de José Altamiras

 

4. Théâtre : Entretien avec Maurice Durozier. l'action libertaire - le théâtre du Soleil - Parles d'acteur -

 

5. Cinéma : Entretien avec François Boutonnet. 

 

6.  Ecole et poésie : Entretien avec M.-Thérèse et Jo Falieu.

 

Synthèse : Jean-Pierre Bonnel.

  Repères chronologiques

Photos, documents de Myrtille, Frank Moreau, Paul-Gérard, Daniel Guerrier…

 

- - -

  www.youtube.com/watch?v=DreQiqWG_Lk

 

Jean-Pierre Bonnel Écrivain FR3 Occitanie

 

http://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/emissions/9h50-occitanie

 

émission du 6 déc 2016

 

- - -

autre BON LIEN :

 

https://youtu.be/PIW719_ZpL8

 

- - -

Résultats de recherche

Les communautés libertaires agricoles et artistiques en pays catalan

www.trabucaire.com/.../les-communautés-libertaires-agricoles-et-artistiques-en-pays-c...

 

14 avr. 2016 - Les communautés libertaires agricoles et artistiques en pays catalan (1970-2000) Essais / Assaigs Récit et témoignages des différentes ...

Les communautés libertaires agricoles et artistiques en pays catalan ...

www.cnt-f.org › Accueil › Actualités

 

26 mai 2016 - Les communautés libertaires agricoles et artistiques en pays catalan (1970-2000) ». La CNT 66 à l'occasion de sa permanence du mercredi ...

Les communautés libertaires Jean-Pierre Bonnel ,Paul Gérard ITW ...

 

 15:49

https://www.youtube.com/watch?v=2NrEzoXpOuw

9 juin 2016 - Ajouté par Robert Dainar

Les communautés libertaires agricoles et artistiques en pays catalan (1970-2000) Jean-Pierre Bonnel et Paul ...

 

Les communautés libertaires Jean-Pierre Bonnel ,Paul Gérard ITW Nicolas Caudeville

 

Robert Dainar

Ajoutée le 9 juin 2016

Les communautés libertaires agricoles et artistiques en pays catalan (1970-2000)
Jean-Pierre Bonnel et Paul Gérard

 

- - -

Catalogne dans la péninsule ibérique - Communautés libertaires ...

leblogabonnel.over-blog.com/.../catalogne-dans-la-peninsule-iberique-communautes-l...

 

15 sept. 2016 - la présentation du livre sur les Communautés libertaires parus chez Trabucaire éditeur a ... YouTube : http://www.le-journal-catalan.com/video.

 

 

***  BON LIEN :

  www.youtube.com/watch?v=DreQiqWG_Lk

 

Jean-Pierre Bonnel Écrivain FR3 Occitanie

 

http://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/emissions/9h50-occitanie

 

émission du 5 déc 2016

 

Partager cet article
Repost0
31 mai 2018 4 31 /05 /mai /2018 09:30
Photos : le maire et son adjoint à la ville
Photos : le maire et son adjoint à la ville

Photos : le maire et son adjoint à la ville

Le maire de Perpignan éliminé par un rival Les Républicains : Olivier Amiel et Jean-Marc Pujol - Entre rumeur et vérité

 

 

Un journaliste russe critique tué à Kiev : le quotidien Le Monde a été trompé en publiant "à la une" la photo de celui qui est bien vivant : le journal  a été trompé par un fake, une fausse nouvelle, une rumeur qui avait l'apparence de la vérité...

 

A Perpignan, pour les municipales 2020, la guerre des rumeurs et la ronde des poignards dans le dos a commencé. C'est l'avocat Olivier Amiel, adjoint à la politique de la ville et au logement, trésorier des Républicains, qui a annoncé, le premier, sa candidature.

Le gaulliste qui avait rejoint J.P.Chevènement comme délégué à la culture, a adhéré ensuite au parti de droite en entrant à la mairie dirigée par J.M.Pujol. 

 

Pour contrer ce jeune et ambitieux concurrent, sous les feux médiatiques du journal local en raison de son implication dans la restructuration urbaine du coeur de ville, le maire, que l'on pensait prêt à quitter la politique, aspiré par "la tentation de Marakech", change de stratégie...

 

D'idéologie de droite radicale, il tente de gommer sa nostalgérie et son extrémisme en adoptant un discours "républicain" (voir ce blog, exposition à La Jonquera). Il se rapproche de Macron et va constituer une liste municipale avec la République en marche; il va s'éloigner de Wauquiez, de qui Amiel se rapproche pour obtenir l'investiture des Républicains.

Concurrencé sur sa droite par un adjoint du même parti, M. Pujol est aussi menacé sur sa "gauche", par Romain Grau, ancien 1er adjoint chargé des finances de la ville, ancien socialiste, ancien…même s'il est jeune, et de la promotion de Macron !

 

La stratégie du maire de Perpignan, pour conserver la ville est de s'allier avec La REM : une grande liste d'union mais sans accord programmatique. M. Pujol conservera l'étiquette LR (O. Amiel ne sera pas retenu par les instances du parti) tout en obtenant le soutien de la majorité présidentielle.

 

Ce soutien, il l'aura en mettant R.Grau en deuxième position. Un plan secret a été conclu, inspiré des "coups d'état" et d'éclat de la famille Alduy : au bout de deux ans, M. Pujol abandonnera la mairie à M. L'Ancien (d'EAS…) : à M.Grau, le "jeune-ancien" sera maire, mais avec obligation de donner des responsabilités à Fatima Dahine, conseillère municipale, régionale, déléguée aux sports, jeune femme dynamique et compagne du maire actuel…

 

Pour M. Pujol, à plus long terme, "Perpignan la Catalane" doit devenir "Perpignan la Maghrébine"…

 

Pourquoi pas ? Et si tout cela n'était pas un fake..??

 

JPB

candidat pour "Perpignan 2020, En Avant !"

 

Partager cet article
Repost0
6 mai 2018 7 06 /05 /mai /2018 14:02
Daniel Guerrin - D. Guerrier
Daniel Guerrin - D. Guerrier
Daniel Guerrin - D. Guerrier

Daniel Guerrin - D. Guerrier

*** Daniel GUERRIER présente Daniel GUERRIN, mercredi 9 mai 2018 

Conférence-débat de Daniel Guerrier autour du livre :

« Algérie 1954-1965, un combat anticolonialiste » de Daniel Guérin

 

Mercredi 9 mai 2018 à 18 H 00,

Au local de la CNT 66

39 rue des Rois de Majorque cour F, HLM St Mathieu Perpignan.

Les Éditions Spartacus viennent de rééditer, dans une version augmentée, un choix de textes sur ses engagements aux côtés des nationalistes algériens que le grand militant anticolonialiste et historien Daniel Guérin (1904-1988) avait écrits à l’époque.

 

Daniel Guerrier qui fut l'un des compagnons de lutte de Daniel Guérin durant près de vingt ans, et à l'origine de cette publication, en a rédigée la préface et présentera le livre le mercredi 9 mai à 18h au local de la CNT66. Un débat que nous espérons fructueux s’en suivra ainsi qu’un pot de l’amitié.

 

http://www.cnt-f.org/cnt66/spip.php?article1361

 

- - -

 

"J’ai connu Daniel Guérin lors d’une conférence sur la culture algérienne que j’ai donnée au Cercle Lénine, au cours de l’année 1952. Cette rencontre me vaut le privilège de présenter en avant-propos la réédition de ses textes sur l’Algérie. Mon adhésion à la cause prolétarienne facilita nos rapports. Je militais alors dans un parti d’essence plébéienne, le Parti du peuple algérien (PPA) de Messali Hadj. Mon engagement était alors le fruit d’une décision éthique et non l’expression d’une théorie. Mon initiation à sa justification scientifique, commencée au lycée Dominique-Luciani de Skikda (Philippeville) au contact de mon professeur d’histoire Pierre Souyri, s’est prolongée avec Daniel Guérin, qui mit entre mes mains les ouvrages rares sur les internationales ouvrières et la Révolution russe. Je lui dois à certains égards d’avoir échappé aux simplifications de la doctrine de Marx par les hommes qui se considéraient comme ses héritiers, mais aussi à l’enlisement dans les marécages du nationalisme au nom de la grandeur nationale ou de l’honneur. 

 

Daniel Guérin entreprit avec fermeté et rigueur le procès de la colonisation et mena ce combat contre la gangrène des esprits dans le mouvement ouvrier et en dehors. Il ne se méprenait pas sur les limites de l’anticolonialisme et du tiers-mondisme et s’en justifia en ces termes : « Aussi longtemps que les troupes françaises () fouleront la terre algérienne, tous les torts seront de notre côté ; et quelque attitude que les Algériens adoptent à notre égard, ou quoi qu’ils entreprennent et fassent contre nous, c’est eux qui auront raison (). Qu’y pouvons-nous si le programme des démocrates algériens les plus extrémistes est, de notre point de vue social, réactionnaire et qu’il tende à faire triompher les aspirations antipopulaires de () la bourgeoisie ?  C’est à leurs paysans, non à nous, de s’en expliquer avec eux. Et que sommes-nous donc pour nous croire le droit de blâmer ce que le programme algérien a d’étroit ? »2

 

Sur bien des points, dont la guerre civile entre le FLN (Front de libération national) et le MNA (Mouvement national algérien) de Messali Hadj, cet ouvrage est un remède efficace contre la désinformation et la propagande, relayées à certaines occasions par la presse de gauche. 

 

Dans cet ouvrage, Daniel Guérin complète ici, rectifie là certaines données de l’histoire algérienne avec un seul souci, celui de la vérité. Sans nous départir de la saine révolte qu’il a éprouvée devant l’absurdité des luttes civiles qui ont déchiré l’Algérie pendant la guerre d’Indépendance et qui se sont poursuivies après 1962, disons que dans la mesure où la colonisation n’a pas transformé radicalement l’Algérie et assuré sa sédimentation politique, et où le nationalisme n’a pas pu ou su dépasser ses divisions ethniques, sociales, culturelles et politiques pour construire la nation, il est permis de penser que les luttes civiles devenaient inévitables.

 

Après l’Indépendance, Daniel Guérin reprend contact avec l’Algérie. Il fut l’un des observateurs les plus avisés de l’Algérie de Ben Bella et du sort que celui-ci a réservé à ses propres engagements. Les critiques qui lui ont été faites sur ses appréciations du commandement militaire et sur son appui à Ben Bella manquent d’une connaissance concrète du monde ouvrier et du champ politique. Ses travaux sur « l’Algérie qui se cherche » et la caporalisation du pays resteront pour les chercheurs et les historiens des documents difficiles à occulter. Son expérience a le sens que Georges Bataille, cité par Martin Breaugh, a noté : « J’appelle expérience un voyage au bout du possible de l’homme. Chacun peut faire ce voyage, mais, s’il le fait, cela suppose nier les autorités, les valeurs existantes que limite le possible. »3 

   

Est-il meilleure définition du libertaire ?"

 

Mohammed Harbi

 

YOUTUBE

Marc Granié, un flic des Présidents témoigne à visage découvert sur les criminels au pouvoir

Artémisia Collège

4 728 vues

 

Ajoutée le 3 mai 2018

Assassinats ciblés maquillés en accidents, en suicides, en morts naturelles… Haute trahison du peuple et du pays… une mafia a confisqué le pouvoir et fait forfaiture sur forfaiture…
Marc Granié confirme par ses révélations ce que nous avons toujours publié ici.
Authentification : Les flics du Président à l’entraînement de tire à moto

Partager cet article
Repost0
13 mars 2018 2 13 /03 /mars /2018 07:15
Livre sur la campagne des municipales 2014 (couverture, à droite) - Conférence sur le Royaume de Majorque -
Livre sur la campagne des municipales 2014 (couverture, à droite) - Conférence sur le Royaume de Majorque -

Livre sur la campagne des municipales 2014 (couverture, à droite) - Conférence sur le Royaume de Majorque -

J.P.Bonnel s'est déclaré, hier, lundi 12 mars, sur les réseaux sociaux, candidat aux prochaines élections municipales de Perpignan. Pourquoi..?

 

La candidature d'O. Amiel ouvre la voie au Rassemblement national et à Louis Aliot

 

Le déclencheur fut Olivier AMIEL, conseiller municipal chargé du logement et de la destruction urbaine : comme nous l'avions annoncé dans un récent article, les dauphins de M. Pujol s'agitent dans le bocal, non du Tech...mais de la Têt ... 

 

Le premier à se déclarer, c'est-à-dire à "tuer le père" est l'ancien Gaulliste, l'ancien délégué à la culture de J.P.Chevènement, le récent Républicain, l'avocat O. Amiel.

La famille Amiel est connue, non pour le vin réputé des Fenouillèdes, mais pour leur art subtil de la composition des cépages politiques...

La tante, proche de la droite alduyste-père, a défendu, un temps, celui de la glorieuse affaire des chaussettes, l'idéal socialiste…

O. Amiel trahit le "Mouvement des citoyens", devenu "MRC" en s'apercevant que Chevènement était toujours à gauche…Donc il adhère aux Républicains…

 

Amiel ne liquide pas Pujol, mais le force à se dévoiler : le maire en place devra vite dire s'il est candidat, sinon la meute (Grau Romain, Lorente, Parrat Pierre, Gauze Laurent..?) va se déchaîner.

 

Cette candidature mielleuse ouvre la voie à l'incertitude et offre une autoroute à L. Aliot. En effet, le parti "républicain", déchiré, très affaibli après les présidentielles, est aux mains d'un Wauquiez qui tente de séduire les électeurs frontistes par le langage; c'est de la politiciennerie grossière !

 

Certes, le parti lepéniste est secoué : faiblesses de Marine, départ de Philippot, retour de la Maréchale…Cependant les problèmes demeurent, les causes de l'existence de l'extrême-droite et du populisme demeurent : chômage, arrivée des migrants, appauvrissement de certains Français et enrichissement scandaleux d'autres, indifférence et affaires judiciaires des politiques…

Le parti de Le Pen, et surtout à Perpignan, peut réussir. M. Amiel, peu connu, peu apprécié pour sa gestation au bulldozer des quartiers, issu d'un clan pujolesque peu estimé dans la population, ne peut qu'échouer. 

 

Les citoyens attendent un candidat nouveau, libéré des partis obsolètes traditionnels. La gauche étant très faible à Perpignan, une union non-politicienne et très large est indispensable dans une ville qui doute d'elle-même et se livre à des opérations urbaines dont la cohérence n'est pas explicitée. L'omerta règne, et la distance entre les citoyens et les élus est abyssale...

 

J.P.Bonnel

 

 

J.P.Bonnel a publié en 2015 :


* 365 jours avec J.M. Pujol (Politique et Polémiques - Propositions urbaines dénuées d'urbanité) :

(en préparation : la suite : Un maire à mi-mandat - Perpignan, une ville en sursis. (mars 2018)

 

Jean-Pierre Bonnel a réuni dans ce livre les articles politiques et polémiques publiés dans son blog, de novembre 2013 à janvier 2015. Le recueil couvre la chronique locale qui a tenté d’analyser les programmes et les promesses des candidats aux élections municipales à Perpignan. Les protagonistes principaux en sont J.M.Pujol, J. Cresta, Clotilde Ripoull, L. Aliot, J. Codognès, M. Pinell, M. Sitja....


Hors de tout groupe partisan, le blogabonnel a cependant pris parti pour la candidate «sans étiquette» C. Ripoull. Cet engagement ponctuel n’enlève rien à la liberté totale de son auteur, libre de toute influence financière ou idéologique.
Il n’ambitionne rien, ni poste ni reconnaissance; son rôle est d’alerter, de montrer ce qui ne va pas, et d’apporter des suggestions. Il a sans doute en lui cet «esprit Charlie» tant célébré en janvier 2015...
Prix: 14euros
Les mots en scène éditeur

Jean-Pierre Bonnel
365 jours avec J.M. Pujol
Politique et Polémiques

Chroniques des Municipales à Perpignan - 
*prix public : 14 euros. (éditions "Les mots en scène" - collection "Maux en scène")

AGENDEP’

CONFÉRENCE

Art, art brut, art autre, artistes qui arbitre ?

                Tout le monde peut-il faire de l’art ? Est-ce que toutes les productions peuvent-être exposées ? Qu’est-ce qu’être un artiste ? Faut-il être un artiste pour faire de l’art et être exposé ?

 

Clotide Ripoull débattra de ces questions avec Serge Bonnery et Jean- Pierre Bonnel, ce mardi 13 mars à 18 heures à la librairie Torcatis.

(paru dans L'Indépendant du 13 mars 2018)

Partager cet article
Repost0
24 février 2018 6 24 /02 /février /2018 10:31
 Objectif Municipales 2020 à Perpignan : ALIOT, GRAU, PUJOL...

 

 

* Objectif Municipales 2020 à Perpignan :

 

-Pour moderniser le FN et faire oublier le mauvais débat de Marine Le Pen, elle va se marier à Louis Aliot et devenir Marine Aliot. 

 

-Louis a compris, il ne s'appellera ni FN ni Le Pen. Restera anonyme, sans étiquette pour balayer large (Wauquiez, Patriotes, indécis, abstentionnistes).

 

* Slogan pour la campagne municipale de mars 2020 à Perpignan : "Aliot fleurit l'OAS. Grau tresse la couronne d'EAS…

 

"Romain GRAU, l'homme fort de la ville."

 

"Prendre Perpignan, un travail de Romain !"

 

"Perpignan, tout un Roman…Grau !"

 

"Grau, ultime rempart contre Aliot..?" Va encore falloir choisir par défaut…

 

-A paraître début mars 2018, le livre de J.P.Bonnel "Perpignan une ville en sursis - J.M.PUJOL, un maire à mi-mandat…" (dans les bonnes librairies)

 

Partager cet article
Repost0
15 février 2018 4 15 /02 /février /2018 06:53
S. Cazenove: avec le président, sur l'affiche des législatives, par le Bourricot, site satirique
S. Cazenove: avec le président, sur l'affiche des législatives, par le Bourricot, site satirique
S. Cazenove: avec le président, sur l'affiche des législatives, par le Bourricot, site satirique

S. Cazenove: avec le président, sur l'affiche des législatives, par le Bourricot, site satirique

Je ne connais pas S. Cazenove. "Ali" sur Facebook, je lui ai écrit (message privé) pour une demande de subvention d'aide aux associations : pas de réponse depuis plusieurs semaines.

 

Il m'a aussi envoyé ses voeux car j'habite dans sa circonscription.

C'est un député présent sur le terrain : réunions, inauguration... mais sa personnalité est effacée. Peu actif au niveau de l'assemblée (des questions écrites, seulement), novice au parlement, il a un passé au PS, mais n'a pas vraiment marqué le parti localement.

Référent du président et de son parti, les réunions en direction des citoyens sont rares...

JPB

 

*Sébastien Cazenove, né le 28 décembre 1976 à Perpignan (Pyrénées-Orientales), est un homme politique français. Référent départemental du parti La République en marche ! dans les Pyrénées-Orientales, il est élu le 18 juin 2017, député de la quatrième circonscription des Pyrénées-Orientales.

 

Membre du Parti socialiste de 2004 à 2008, il est devenu Référent départemental du parti La République en marche !dans les Pyrénées-Orientales au mois de juillet 20161.

Élections législatives de 2017

Issu de la société civile, il est investi par La République en marche ! en mai 20172

A l'issue du premier tour de l'élection, il arrive en tête des suffrages avec 29 % des voix. Il est opposé au second tour à un candidat du Front National3. Il est élu le 18 juin avec 57,97% des votes exprimés4.

Député des Pyrénées-Orientales (depuis juin 2017)[

Il est aujourd'hui membre de la Commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale.

Accessoirement, il est trésorier de l'Amicale parlementaire de rugby, qui regroupe plus d'une centaine de parlementaires et qui est la plus ancienne amicale de l'hémicycle.

...

 

Il étudie à l'Université de Perpignan et est titulaire d'une Maîtrise de droit public obtenue en 2002.

De 2002 à 2006, il est juriste-conseil, puis directeur adjoint de l'Association des Maires des Pyrénées-Orientales (AMF 66).

De 2006 à 2008, il est Directeur de Cabinet en collectivité.

De 2008 à 2017, après avoir obtenu des concours administratifs, il occupe en collectivité des fonctions de responsable de service urbanisme et marchés publics.5.

Notes et références

  1. « Sébastien Cazenove, référant En Marche des P.-O.: « Une révolution citoyenne » » [archive], sur lindependant.fr, 11 mai 2017 (consulté le 15 février 2018)
  2. « Législatives : Seulement deux investitures En marche ! dans les P.-O. » [archive], sur lindependant.fr, 12 mai 2017 (consulté le 15 février 2018)
  3. « Pyrénées-Orientales - 4ème circonscription » [archive], sur interieur.gouv.fr (consulté le 15 février 2018)
  4. Résultats de la 4ème circonscription des Pyrénées-Orientales [archive] sur le site ouillade.eu, 18 juin 2017
  5. « Les partisans de Macron tentent l'union en Pays Catalan » [archive], sur la-clau.net, 27 avril 2017 (consulté le 15 février 2018)

 

 

  • Proposés
  •  
  • Signés
  • 0
  • Total
  • 61
  • 0
  • adoptés
  • 32
  • 0
  • rejetés
  • 3
  • 0
  • tombés
  • 1
  • 0
  • retirés
  • 19
  • 0
  • non soutenus
  • 1
  • 0
  • irrecevables
  • 5

 

- - -Paris/ Assemblée Nationale : le député de la 4ème circonscription des P-O, Sébastien Cazenove, nommé à la co-présidence du Groupe d’études Urbanisme

par ADMIN le Fév 6, 201816 h 47 min

Pas de commentaire

 

Hier, lundi 5 février, le président de l’Assemblée Nationale, François De RUGY a désignéSébastien CAZENOVE (LREM/ La République En Marche!), député de la 4ème circonscription des P-O,  coprésident du « groupe d’études Urbanisme » à l’Assemblée Nationale : « Je partagerai cette mission avec Serge LETCHIMY, député Nouvelle gauche de la 3ème circonscription de Martinique », a précisé le parlementaire des Aspres.

Ce groupe d’études va pouvoir mettre en place des auditions de membres du gouvernement, de responsables de l’administration, de personnalités du secteur de l’urbanisme ; des visites de sites, de collectivités ou d’entreprises dans le but d’assurer une veille juridique et technique sur des questions très spécialisées en la matière. « Cette désignation à la co-présidence de ce groupe d’études s’inscrit dans la continuité logique de mon parcours et de mes compétences que je suis heureux de mettre au service l’Assemblée Nationale ».

© Ouillade

Sébastien Cazenove 

Question N° 1307 au Ministère de l'éducation nationale

source

Question soumise le 26 septembre 2017

Être alerté lorsque cette
question aura une réponse

 

par e-mail

 

M. Sébastien Cazenove attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale à propos de l'enseignement du catalan. En effet, la circulaire n° 2017-072 du 12 avril 2017, qui a certes rappelé le quota horaire de 3 heures pour les langues régionales dans les collèges, n'a pas permis de répondre à la demande croissante des élèves d'enseignements en catalan. Faute de moyens financiers suffisants, les établissements doivent faire des choix et ne peuvent tenir les heures dévolues à cet enseignement. À cela s'ajoute les difficultés de recrutement pour répondre aux besoins dans cette spécialité en termes de professeurs. Il lui demande donc quelles mesures seront mises en œuvre pour assurer l'adéquation des moyens aux objectifs de préservation du patrimoine linguistique et de sa transmission aux nouvelles générations.

Réponse

Cette question n'a pas encore de réponse.

 

Comment améliorer NosDéputés.fr ? Lisez notre lettre aux questeurs : Cliquez ici !

 

Les derniers commentaires sur l'activité de Sébastien Cazenove

 

 

19 commentaires

Proposition de résolution N° 512, bernard janody a dit le 14/02/2018 :

 

bonjour je viens d'être informé que la mutuelle complémentaire à laquelle j'ai souscrit pendant 25 ans va être amputé par l'augmentation de la CSG , si j'ai souscris à cette formule complément retraite , c'était dans le but d'améliorer ma retraite professionnelle qui n'ai pas suffisamment co...

Lire dans le contexte

Voir tous ses commentaires

Proposition de résolution N° 512, Laïc1 a dit le 13/02/2018 :

 

Ils (les députés) lisent ce site, mais ils se gardent bien de réagir. Quand on est député, on est dans une autre dimension, c'est une forme d'aristocratie finalement, qui s'abstient de parler d'égal à égal avec le commun des mortels, ceux que l'on appelle par commodité les "citoyens" (quand ce n'...

Lire dans le contexte

Voir tous ses commentaires

Proposition de résolution N° 512, Sonate au clair de lune a dit le 13/02/2018 :

 

Remarque très pertinente de Nikau Tise, les Députés ne lisent pas les remarques sur le présent site, aucun n'a jamais réagi..Raison pour laquelle j'ai cessé mes commentaires;;;Un peu plus de chances en leur adressant un courriel directement à l'AN ou à leur permanence, et encore...Plusieurs Déput...

Lire dans le contexte

Voir tous ses commentaires

Proposition de résolution N° 512, NikauTlse a dit le 13/02/2018 :

 

N'oubliez pas que les députés ne reçoivent pas vos messages sur ce site. Ce n'est pas un site d'Etat. C'est un site indépendant pour s'informer sur les interventions des députés, c'est tout. Si vous voulez écrire en personne aux députés, il faut le faire par le site de l'assemblée nationale. Car ...

Lire dans le contexte

Voir tous ses commentaires

Proposition de résolution N° 512, Ana 87 a dit le 12/02/2018 :

 

Mme la députée je viens de recevoir un avis ma caisse complémentaire de retraite m'informant que son montant actuellement de 269 euros et 34 centimes sera amputée de 11 euros et 58 cts passant ainsi à 257.76 euros. Etant en maison de retraite je ne paye pas de taxe d'habitation et heureusement ...

Lire dans le contexte

Voir tous ses commentaires

Proposition de résolution N° 512, Bernard (retraité) a dit le 10/02/2018 :

 

Mme la députée, vous avez été élue par défaut; souvenez vous bien de votre mandat, car il y a de fortes chances que se soit le dernier. Vu votre implication dans l’hémicycle et les lois anti démocratiques que vous votez vous et vos comparses de lrem, nous saurons nous souvenir de vous. Un retrait...

Lire dans le contexte

Voir tous ses commentaires

Proposition de résolution N° 512, michel simon a dit le 08/02/2018 :

 

Pas très vaillante la députée !Pour 12000€/mois on serait en droit d'en attendre plus !! Ah oui c'est vrai c'est le smic qui est trop élevé et les smicard qui sont des fainéants ! Bon d'accord , mais au moins question économie elle doit être compétente non ? Ah mais là aussi c'est oublier que La ...

Lire dans le contexte

Voir tous ses commentaires

Proposition de résolution N° 512, pierre champvert a dit le 06/02/2018 :

 

Très bonne initiative. En tant que citoyen inquiet de savoir si les centrales nucléaires et le centre de la Hague posent des problèmes de sécurité, je suis tout à fait heureux de voir que des élus prennent cette décision. La diffusion du documentaire 'Sécurité nucléaire le grand mensonge' diffu...

Lire dans le contexte

Voir tous ses commentaires

Proposition de résolution N° 512, piault (retraite) a dit le 02/02/2018 :

 

un député que personne ne connait et qui ne cherche pas a se faire connaitre ,dommage je n'es pas voté pour lui ,j'ai tjrs voté ,mais la ça suffit je ne voterai plus ,pays de M....

Lire dans le contexte

Voir tous ses commentaires

Proposition de résolution N° 512, guychede a dit le 26/01/2018 :

 

on parle toujours des indices boursiers qui ne concernent que peu de français. Je préférerais l'indice GINI qui me concerne beaucoup plus puisqu'il indique la répartition des richesses. Au vu des résultats 2017 de la distribution des richesses ( 81% sont allés à 1% de la population)il faut arrête...

 

Voir tous ses commentaires

Proposition de résolution N° 512, françoise savalli a dit le 24/01/2018 :

 

"N'écoutons pas les populistes, on sait où ils nous ont toujours mené!" Cet argument est fort pénible à entendre. Car c'est le "populiste" qui paie au final, il est braqué, molesté, sacrifié, moqué. Les partages, les sacrifices, les contributions financières lourdes consentis par le "populo", so...

 

Voir tous ses commentaires

Proposition de résolution N° 512, ramos a dit le 24/01/2018 :

 

la proposition de résolution N° 512 peut indisposer du fait que tant la sureté que la sécurité soient étudiées. Il est vraisemblable qu'en cas d'accident, nul n'est infaillible, la population serait en droit d'exiger des comptes si tant la sureté que la sécurité n'étaient pas toutes deux étudiées...

 

Voir tous ses commentaires

Proposition de résolution N° 512, ramos a dit le 24/01/2018 :

 

SI on attend d'un député (e) qu'il agisse dans le clientélisme, certains peuvent être déçus, de mauvaises habitudes ont été prises en France sur ce point. Compte des charges de ce mandat et du travail en adéquation, avec mes deux enfants, je serai incapable de trouver le temps de faire l'ensemble...

 

Voir tous ses commentaires

Proposition de résolution N° 512, Harry KAUVAIR a dit le 23/01/2018 :

 

Pas très performant ce député. Les citoyens du canton ont perdu au change.

Lire dans le contexte

Voir tous ses commentaires

Proposition de résolution N° 512, marsoin a dit le 13/01/2018 :

 

bonjour peut importe ce qu'ils font il ne servent plus a rien seul Bruxelles décide, seul chose qu'ils doivent faire suivre la feuille de route impose par Bruxelles cela s'appelle les gopé grande orientation de politique économique

Lire dans le contexte

Voir tous ses commentaires

Proposition de résolution N° 512, Bernard Gilles (retraité éducation nationale) a dit le 12/01/2018 :

 

Je viens de m'inscrire car un peu inquiet sur l'activité de notre députée de circonscription qui ne semble pas très active, inquiétude qui va de paire avec le sentiment général que nous nous sommes faits confisquer en quelques mois une relation démocratique avec les élus au profit d'une catégorie...

Voir tous ses commentaires

Proposition de résolution N° 512, françoise savalli a dit le 09/01/2018 :

 

au sujet de la surconsommation d'électricité : vu les salaires et la précarité, je connais de plus en plus de foyers qui renoncent au chauffage en hiver. Il faut vous renseigner un peu mieux que ça chers députés

Lire dans le contexte

Voir tous ses commentaires

Proposition de résolution N° 512, aspes34160 a dit le 08/01/2018 :

 

la vigilance sans faille devrait déjà être normale (et ce n'est pas le cas - voir la question des sous traitants). Et en cas de sortie du nucléaire, elle sera encore nécessaire fort longtemps. Une commission d'enquête est nécessaire pour valider les constats de GreenPeace ? Pour trouver les pilot...

Lire dans le contexte

Voir tous ses commentaires

Proposition de résolution N° 512, nant longtemps. (Retraité (Education Nationale)) a dit le 08/01/2018 :

 

Il me semble en effet qu'une vigilance sans faille s'impose car nous aurons malheureusement encore besoin du nucléaire pendant longtemps. Il faudrait aussi mieux informer la population sur la consommation électrique. Ainsi il me paraît drôle qu'on pousse encore le consommateur à souscrire à des p...

 

Partager cet article
Repost0
13 février 2018 2 13 /02 /février /2018 08:44
Louis ALIOT votre député agit-il ou s'agite-il ? - Les MIGRANTS sauvés des neiges
Louis ALIOT votre député agit-il ou s'agite-il ? - Les MIGRANTS sauvés des neiges
Louis ALIOT votre député agit-il ou s'agite-il ? - Les MIGRANTS sauvés des neiges
Louis ALIOT votre député agit-il ou s'agite-il ? - Les MIGRANTS sauvés des neiges

Louis Aliot, député non-inscrit de la 2ème circonscription des Pyrénées-Orientales

 

Présences en commissions et participation en hémicycle au cours des 8 premiers mois

0

2

4

6

8

10

12

14

Juil. 17

Août 17

Sept. 17

Oct. 17

Nov. 17

Déc. 17

Janv. 18

Févr. 18

Séances par semaine

  Présences détectées     Participations     Questions orales    Vacances parlementaires   Médiane des députés    Lire plus d'explications

Activité (8 premiers mois) :

 

Informations

Contact

  • Par e-mail :
  • Par courrier :
    • Assemblée nationale, 126 Rue de l'Université, 75355 Paris 07 SP
    • Permanence parlementaire 18 Boulevard Georges Clemenceau 66000 Perpignan 04 68 57 92 64
  • Collaborateurs :
    • M. Alexandre Bolo
    • Mme Rania Messiha
    • M. Jean-François Lopez

Responsabilités

Travaux législatifs

Ses derniers dossiers

Tous ses dossiers

Ses interventions

Consulter ses travaux en commissions

Consulter ses travaux en hémicycle

Consulter toutes ses interventions

Ses amendements

Consulter tous ses amendements

Proposés

 

Signés

19

Total

266

0

adoptés

0

13

rejetés

169

0

tombés

7

1

retirés

8

5

non soutenus

55

0

irrecevables

20

0

en attente

7

Suivre l'activité du député

 

par e-mail

 

par RSS

 

sur mon site

Champ lexical (sur 7 mois)

inscrit militaire règlement sein stratégique

Tous ses mots

Productions parlementaires

Ses derniers rapports

Ce député n'a déposé aucun rapport.

Ses dernières propositions de loi

Ce député n'a déposé aucune proposition de loi.

Toutes ses propositions de loi cosignées

Questions au gouvernement

Ses dernières questions orales

Ce député n'a posé aucune question orale.

Ses dernières questions écrites

Toutes ses questions écrites

Derniers commentaires concernant les travaux de Louis Aliot 

Proposition de loi N° 226, Laïc1 a dit le 18/10/2017 :

 

"Par conséquent, si un maire peut mettre en place un menu de substitution..." Il n'y a aucune raison pour un maire de mettre en place un repas de substitution, si cette substitution est due à des considérations religieuses, du fait du principe de laïcité qui interdit la prise en compte de la reli...

Lire dans le contexte

Voir tous ses commentaires

Sécurité intérieure et lutte contre le terrorisme - Suite à ses propos du 26/09/2017, Laïc1 a dit le 28/09/2017 :

 

C'est quoi exactement l'idéologie islamiste ? Quelle différence avec les 2 premières sourates du coran ?

Lire dans le contexte

Louis Aliot, député NI de la 2ème circonscription des Pyrénées-Orientales

 

Présences en commissions et participation en hémicycle au cours des 8 premiers mois

0

2

4

6

8

10

12

14

Juil. 17

Août 17

Sept. 17

Oct. 17

Nov. 17

Déc. 17

Janv. 18

Févr. 18

Séances par semaine

  Présences détectées     Participations     Questions orales    Vacances parlementaires   Médiane des députés    Lire plus d'explications

Activité (8 premiers mois) :

 

Informations

Contact

  • Par e-mail :
  • Par courrier :
    • Assemblée nationale, 126 Rue de l'Université, 75355 Paris 07 SP
    • Permanence parlementaire 18 Boulevard Georges Clemenceau 66000 Perpignan 04 68 57 92 64
  • Collaborateurs :
    • M. Alexandre Bolo
    • Mme Rania Messiha
    • M. Jean-François Lopez

Responsabilités

Travaux législatifs

Ses derniers dossiers

Tous ses dossiers

Ses interventions

Consulter ses travaux en commissions

Consulter ses travaux en hémicycle

Consulter toutes ses interventions

Ses amendements

Consulter tous ses amendements

Proposés

 

Signés

19

Total

266

0

adoptés

0

13

rejetés

169

0

tombés

7

1

retirés

8

5

non soutenus

55

0

irrecevables

20

0

en attente

7

 

Suivre l'activité du député

 

par e-mail

 

par RSS

 

sur mon site

Champ lexical (sur 7 mois)

inscrit militaire règlement sein stratégique

Tous ses mots

Productions parlementaires

Ses derniers rapports

Ce député n'a déposé aucun rapport.

Ses dernières propositions de loi

Ce député n'a déposé aucune proposition de loi.

Toutes ses propositions de loi cosignées

Questions au gouvernement

Ses dernières questions orales

Ce député n'a posé aucune question orale.

Ses dernières questions écrites

Toutes ses questions écrites

Derniers commentaires concernant les travaux de Louis Aliot 

Proposition de loi N° 226, Laïc1 a dit le 18/10/2017 :

 

"Par conséquent, si un maire peut mettre en place un menu de substitution..." Il n'y a aucune raison pour un maire de mettre en place un repas de substitution, si cette substitution est due à des considérations religieuses, du fait du principe de laïcité qui interdit la prise en compte de la reli...

Lire dans le contexte

Voir tous ses commentaires

Sécurité intérieure et lutte contre le terrorisme - Suite à ses propos du 26/09/2017, Laïc1 a dit le 28/09/2017 :

 

C'est quoi exactement l'idéologie islamiste ? Quelle différence avec les 2 premières sourates du coran ?

Lire dans le contexte

Site : Louis Aliot, député NI de la 2ème circonscription des Pyrénées-Orientales

 

Présences en commissions et participation en hémicycle au cours des 8 premiers mois...

  Présences détectées     Participations     Questions orales    Vacances parlementaires   Médiane des députés    Lire plus d'explications

Activité (8 premiers mois) :

Informations

Contact

  • Par e-mail :
  • Par courrier :
    • Assemblée nationale, 126 Rue de l'Université, 75355 Paris 07 SP
    • Permanence parlementaire 18 Boulevard Georges Clemenceau 66000 Perpignan 04 68 57 92 64
  • Collaborateurs :
    • M. Alexandre Bolo
    • Mme Rania Messiha
    • M. Jean-François Lopez

Responsabilités

Travaux législatifs

Ses derniers dossiers

Tous ses dossiers

Ses interventions

Consulter ses travaux en commissions

Consulter ses travaux en hémicycle

Consulter toutes ses interventions

Ses amendements

Consulter tous ses amendements

Proposés

 

Signés

19

Total

266

0

adoptés

0

13

rejetés

169

0

tombés

7

1

retirés

8

5

non soutenus

55

0

irrecevables

20

0

en attente

7

Suivre l'activité du député

Productions parlementaires

Ses derniers rapports

Ce député n'a déposé aucun rapport.

Ses dernières propositions de loi

Ce député n'a déposé aucune proposition de loi.

Toutes ses propositions de loi cosignées

Questions au gouvernement

Ses dernières questions orales

Ce député n'a posé aucune question orale.

Ses dernières questions écrites

Toutes ses questions écrites

Derniers commentaires concernant les travaux de Louis Aliot 

Proposition de loi N° 226, Laïc1 a dit le 18/10/2017 :

"Par conséquent, si un maire peut mettre en place un menu de substitution..." Il n'y a aucune raison pour un maire de mettre en place un repas de substitution, si cette substitution est due à des considérations religieuses, du fait du principe de laïcité qui interdit la prise en compte de la reli...

cf. le site :   http://www.nosdeputes.fr/circonscription

 

Présences en commissions et participation en hémicycle au cours des 8 premiers mois

Séances par semaine

  Présences détectées     Participations     Questions orales    Vacances parlementaires   Médiane des députés    Lire plus d'explications

Activité (8 premiers mois) :

Informations

Contact

  • Par e-mail :
  • Par courrier :
    • Assemblée nationale, 126 Rue de l'Université, 75355 Paris 07 SP
    • Permanence parlementaire 18 Boulevard Georges Clemenceau 66000 Perpignan 04 68 57 92 64
  • Collaborateurs :
    • M. Alexandre Bolo
    • Mme Rania Messiha
    • M. Jean-François Lopez

Responsabilités

Travaux législatifs

Ses derniers dossiers

Tous ses dossiers

Ses interventions

Consulter ses travaux en commissions

Consulter ses travaux en hémicycle

Consulter toutes ses interventions

Ses amendements

Consulter tous ses amendements

*ACCUEIL DES MIGRANTS :

 

 Plus d'un millier de Briançonnais se sont mobilisés pour parer aux urgences des migrants qui arrivaient à leurs portes dans les pires conditions. Une chaîne exceptionnelle portée par la fraternité. Rencontre avec ceux qui donnent sens à la dignité.

L'image a fait la une de tous les médias. À l'appel des professionnels de la montagne, plus de 350 personnes ont formé, le 17 décembre 2017, une cordée solidaire lézardant sur les pentes abruptes du versant français du col de l'Échelle (Hautes-Alpes). Partis du village de Névache, à 20 kilomètres de Briançon, ils sont venus crier leur refus que les Alpes deviennent « le cimetière des personnes en détresse ». 

Un tombeau pour migrants, en provenance pour l'essentiel d'Afrique de l'Ouest, en majorité mineurs, qui, depuis la fermeture drastique de la vallée de la Roya et de Vintimille, empruntent cet itinéraire excessivement dangereux. Le col de l'Échelle (1 762 m), fermé à la circulation en hiver ; une trouée entre l'Italie et la France particulièrement exposée pour ceux qui ne connaissent rien aux dangers de la montagne. Un danger accru par la présence de forces de gendarmerie qui, selon Stéphanie Besson, accompagnatrice en montagne et l'une des coordinatrices du mouvement Tous migrants, « ne les empêche pas de passer, mais, au contraire, leur fait emprunter d'autres chemins plus risqués pour échapper à la police, frôlant ainsi la mort ».

"J'ai d'abord vu des traces de pas dans la neige" Bruno Jonnard, pisteur-Dameur.

 

Depuis janvier 2017, plus de 2 000 exilés ont franchi ce col devenu symbole de la souffrance migratoire et de l'engagement citoyen du Briançonnais.

Septembre 2015, à Briançon, Marie Dorléans, révulsée devant la photo du corps du petit Aylan Kurdi gisant sur une plage turque, monte le collectif Pas en notre nom, rapidement rebaptisé Tous migrants, pour exprimer son indignation face à l'inaction politique vis à-vis de ce drame humanitaire. Son appel au rassemblement de solidarité regroupe 200 personnes dans la cité Vauban, de 12 500 habitants. Le mouvement est lancé. Dans la foulée, le maire (PS), Gérard Fromm, positionne officiellement Briançon comme ville d'accueil. Début novembre 2016, à la suite du démantèlement de la « jungle » de Calais, le premier centre d'accueil et d'orientation (CAO) reçoit une vingtaine de Soudanais. Une cellule de coordination rassemble associations, mairie et mouvement citoyen. Tous migrants trouve sa place et multiplie les actions de sensibilisation, et les plaidoyers sur la place publique comme dans les établissements scolaires. Le réseau touche plus de 500 personnes.

 

"Comme Zola, j'ai le devoir de dire : J'accuse", Max Duez, chirurgien dermatologue.

Il s'agit d'informer, d'échanger, d'alerter. Un deuxième CAO est ouvert. Des bénévoles offrent leur temps aux demandeurs d'asile : sorties, activités, cours de français, transport. La solidarité éclot alors que d'autres migrants franchissent timidement le col de l'Échelle. Névache puis Briançon en point de chute sur leur parcours d'exode. Les Briançonnais prennent conscience et s'activent.

 

Des maraudeurs, professionnels de la montagne, sillonnent la nuit, à pied ou chaussés de leurs skis de randonnée, les sentes et les combes. Ils arrachent à la mort des hommes gelés, des âmes brisées. Contactent les secours (PGHM) quand il faut les hélitreuiller vers l'hôpital, les réchauffent, les nourrissent, les logent au nom du devoir d'assistance à personne en danger, faisant fi d'éventuelles poursuites judiciaires. Les réfugiés sont de plus en plus nombreux, les citoyens mobilisés aussi.

 

"Ils m'ont rendu ma dignité humaine", Clarisse Vergnaud, bibliothécaire.

La mairie met à disposition une petite maison près du cimetière pour héberger les réfugiés. Cela ne suffit pas. Le réseau Welcome regroupe 150 familles proposant un hébergement temporaire.

ON DÉPLIE LES CANAPÉS

Les canapés se déplient, les chambres d'amis s'ouvrent. Personne ne se cache de sauver des gens perdus en montagne. Le mouvement solidaire est naturel, il prend de l'ampleur autour de Tous migrants, qui poursuit son plaidoyer et organise le parrainage républicain de 48 demandeurs d'asile. Sur le marché, des tracts circulent, les langues se délient, « le berger en a 5 dans sa bergerie », Briançon bruisse de plus en plus fort. Les migrants sont dans toutes les conversations. Tout le monde connaît quelqu'un qui...

 

« Depuis le mois de mars dernier, 4 000 nuitées ont été offertes. À l'échelle de notre territoire, c'est beaucoup. » Christophe Bruneau, ingénieur à la retraite.

 

La neige fond, les crocus pointent, l'exode devient massif sur fond d'application du règlement de Dublin III*. Les demandeurs d'asile reçoivent leur notification de reconduite à la frontière, ils campent devant la MJC et entament une grève de la faim. La population est outrée, « ils s'étaient si bien intégrés ».

 

 "Nous sommes prêts à les adopter", Florence Ringenbach et Fabien Sicard.

Une marche pour le droit d'asile, reliant Briançon à Gap, est organisée du 21 au 24 juin 2017. Plus de 600 personnes y participent. Pendant ce temps, le col livre chaque jour son lot d'exilés passés entre les filets tendus serrés de la police et de la gendarmerie. Les bénévoles, plus d'un millier, sont débordés. La communauté de communes présidée par Gérard Fromm leur ouvre l'ancienne maison affectée jusqu'alors aux... CRS !

 

Le Refuge solidaire est né. Quinze lits, une cellule médicale, une cuisine collective, un vestiaire et beaucoup de vie et de générosité. Chacun s'inscrit pour laver le linge chez soi, assurer les permanences d'accueil, préparer les repas avec les résidents accueillis pour une à quatre nuits. Une halte pour se remettre sur pied avant de poursuivre leur route vers l'espoir, ailleurs. La chaîne de solidarité s'intensifie. Particuliers, commerçants, institutionnels, touristes apportent leur contribution aux 80 bénévoles. Des repas préparés, des vêtements, du matériel médical, beaucoup de temps et d'écoute. Le Refuge déborde certains soirs de l'été. Jusqu'à 70 personnes à loger... Un nouveau collectif se crée pour proposer une alternative : Chez Marcel. « Un squat » sur les hauteurs de Briançon. Une solution de plus en attendant que l'État prenne la mesure du phénomène et assume ses responsabilités, aujourd'hui portées avec dignité et audace par les citoyens de ce territoire des Alpes du Sud.

 

*Selon le règlement Dublin III, les migrants doivent demander l'asile dans le premier pays d'arrivée, où sont conservées leurs empreintes digitales.

 

> > « Les migrants passeront, qu'on le veuille ou non »

Gérard Fromm, maire PS de Briançon, refuse la politique gouvernementale. La population a raison, dit-il, de ne pas avoir peur : 2 000 migrants sont arrivés sans aucun incident.

HD. Vos voeux 2018 plaçaient cette année sous le signe fort de la solidarité, pourquoi ?

GÉRARD FROMM. À Briançon, nous nous occupons de toutes les populations en difficulté, d'où qu'elles viennent. 13 % vivent ici en dessous du seuil de pauvreté. Je suis déterminé à renforcer le lien entre les forts et les faibles, mais aussi à faciliter l'action des associations citoyennes, qui se sont mobilisées de façon incroyable dans la crise des migrants.

« Je suis fier de la générosité de cette ville frontalière, qui n'oublie pas son histoire, ni ses valeurs montagnardes. »

Je suis très fier de la générosité exceptionnelle de cette ville frontalière, qui n'oublie pas son histoire et revendique ses valeurs montagnardes. le Briançonnais s'est développé grâce aux différentes migrations économiques. la solidarité n'est pas un vain mot dans cette commune au fort tissu associatif. la mixité de ce territoire, de surcroît un peu isolé, explique sans doute son esprit solidaire et son acceptation de l'étranger. et les Briançonnais ont raison de ne pas avoir peur : 2 000 migrants sont passés ici dans une discrétion absolue, aucun incident n'a été enregistré.

 

HD. La mairie met-elle tout en oeuvre pour accompagner les associations d'aide aux migrants ?

G. F. on peut toujours faire plus, mais comment et avec quels moyens ? Je suis prêt à étudier toutes les solutions, mais pour l'instant j'ai mis à disposition tout ce que je pouvais : la maison du cimetière et les locaux du refuge solidaire. la collectivité prend en charge les coûts de fonctionnement, soit environ 20 000 euros par an.

HD. Comment jugez-vous la politique migratoire menée par le gouvernement ?

G. F. elle n'est pas sérieuse. elle me heurte. Je suis profondément déçu. les migrants passeront. Qu'on le veuille ou non. la question de savoir si on a besoin de cette immigration ne se pose pas. Quand les espagnols, les italiens, les Polonais sont venus, la France les a intégrés sans se mettre en péril, ils ont contribué à la richesse de notre pays. on parle de 200 000 personnes, pas de millions... rappelons que après son élection en 1981, François Mitterrand a régularisé 100 000 sans-papiers sans que cela soit un drame pour la France. Je ne fais aucune demande à l'état, je connais sa réponse.

Reportage de Marie-Stéphane Guy (textes) et Julien Benard (photos) - Vendredi, 2 Février, 2018

Humanité Dimanche

Partager cet article
Repost0
8 février 2018 4 08 /02 /février /2018 09:36
Perpignan : les oppositions à l'équipe municipale de M. J.M. PUJOL- Etat des lieux

Perpignan : les oppositions à l'équipe municipale de M. J.M. PUJOL- Etat des lieux

 

Le tout récent conseil municipal (7/2/2017) a eu lieu un mercredi soir au lieu du jeudi : en effet, le jeudi à 10h, un avion décolle de Perpignan pour Marrakech et l'on sait que le maire actuel a une grande activité diplomatique en direction de l'Afrique du Nord...

 

En tout cas, ce conseil sur la situation économique et budgétaire de la ville ("Tous les clignotants sont au vert !", déclara M. Pujol, écolo de circonstance), permit de confirmer ce que tout citoyen sait : l'opposition de droite radicale (FN ? Mais L. Aliot n'endosse plus cette étiquette dans sa course à la mairie...) gesticule pour des indemnités ou le calendrier municipal, mais vote comme un seul homme le budget… Une alliance est ainsi possible, sur le terrain et grâce à l'orientation de M. Wauquiez, chef des Républicains, pour les élections de 2020…

 

Une élection de M.Aliot est possible, grâce à une alliance stratégique, avec le ralliement des "Patriotes", de "Debout la France" et de la frange la plus droitière de LR (M. Parrat, militant sécuritaire chez De Villiers, pourrait s'allier au compagnon de Marine Le Pen): M. Aliot avait obtenu 45 % des voix au second tour en 2014; une petite frange des Républicains assurerait la victoire. 

 

L'autre frange de LR, parti en pleine déconfiture (les élections partielles récentes ne sont pas éclairantes car l'abstention est autour de 80% des inscrits !) aurait son candidat (pas M. Pujol qui, malgré sa présence médiatique, les grands travaux de voirie et l'affaire de la fac de droit, n'est apprécié ni par la population ni par ses alliés) avec Olivier Amiel ou M. Llorente, mais en vain.

 

En effet, si la Rép en marche arrive à se tirer des problèmes sociaux et à faire oublier les cadeaux aux riches et aux entreprises, le candidat naturel du parti de Macron sera Romain Grau, ami personnel du Président. "Parti sans parti" et sans étiquette, E. Macron a structuré fortement son mouvement car il a compris que les Français ne veulent plus des partis anciens, dépassés, responsables de leurs malheurs, mais veulent bien d'un parti nouveau, dirigé par des hommes jeunes et séducteurs…

 

R. Grau bénéficiera donc d'un large consensus, des socialistes dépourvus de candidat à Perpignan (retrait de J. Cresta, et silence de Ségolène Neuville, partisans du vieux PS, actifs au plan départemental mais sans prétention sur la ville) à la droite modéré en passant par les centristes de l'UDI et du PRG…

 

La gauche classique, devenue marginale, a donné naissance aux Insoumis, mais la fracture entre le Front de gauche (rupture ente le Parti de Gauche et le PCF  (Nicolas Garcia très actif dans les mouvements sociaux) et le parti local mélanchonniste (représenté par P. Assens, très médiatique) pèse sur l'éventuel succès d'une gauche radicale, qui a toujours été très minoritaire, à Perpignan…

 

La seule parole dissidente, issue du centre libéral (mais classée divers droite, car venant de l'UDF ?), vient toujours de Clotilde Ripoull, qui veut rassembler les habitants opposés à l'action de M.Pujol, et les citoyens abstensionnistes, démobilisés, moroses, de gauche et de droite ou sans étiquette, désirant une politique municipale "équilibrée".  Ayant presque atteint les 10% en 2014, C. Ripoull devra réunir au moins 20% des voix pour peser pour le second tour; en effet, elle risque encore d'être le "troisième homme" (!!!) en position d'arbitre entre un FN à 35 % (34,19 des votants en 2014) et un R.Grau à 25% (30,67% pour M. Pujol en 2014, chiffe très faible pour un maire sortant, surtout qu'on on regarde les résultas par rapport aux inscrits : plus de 60 000 !)  Les partis de gauche, France insoumise, PCF, NPA, LO, nouveaux socialistes de Hamon…peuvent réunir 20 % des voix…

 

On ne doute pas de la volonté de C. Ripoull pour continuer à être le "poil-à-gratter" des politiciens locaux et à ses efforts pour rassembler. Cependant sans mouvement de masse, sans alliés connus, l'enjeu est risqué. Femme jeune, dynamique, honnête, elle aurait dû se rallier à Macron pour un poste de député; elle a refusé d'aller à la bonne soupe et sa probité, son absence d'arrivisme et de machiavélisme politique peut l'empêcher de devenir maire, mais le poste de première adjointe peut être négocié en cas d'alliance, contre L. Aliot,  au second tour…

 

JPBonnel

 

 

  • Maire sortant : Jean-Marc Pujol (UMP)
  • 55 sièges à pourvoir (population légale 2011 : 118 238 habitants)

Résultats de l'élection municipale des 23 et 30 mars 2014 à Perpignan5

Tête de liste

Liste

Premier tour

Second tour

Sièges

Voix

%

Voix

%

 

Louis Aliot

FN

12 949

34,19

17 744

44,89

12

Perpignan ensemble soutenue par le Rassemblement bleu Marine

 

Jean-Marc Pujol *

UMP-UDI

11 617

30,67

21 786

55,11

43

Perpignan pour tous

 

Jacques Cresta

PS-PCF

4 497

11,87

 

 

 

Liste des forces de gauche et citoyenne

 

Clotilde Ripoull

DVD

3 646

9,62

 

 

 

Perpignan équilibre

 

Jean Codognès

EELV

2 147

5,67

 

 

 

Jean Codognès, croire en Perpignan

 

Philippe Simon

CDC

1 067

2,82

 

 

 

Jeunes engagés, endavant Perpinya

 

Stéphanie Font

NPA

851

2,25

 

 

 

Perpignan à gauche vraiment

 

Axel Belliard

DVG

719

1,90

 

 

 

Place aux perpignanais(es) !

 

Liberto Plana

LO

384

1,01

 

 

 

Lutte ouvrière faire entendre le camp des travailleurs

 

Inscrits

68 813

100,00

 

100,00

 

Abstentions

29 599

43,01

 

 

Votants

39 214

56,99

 

 

Blancs et nuls

1 337

3,41

 

 

Exprimés

37 877

96,59

39 530

 

* Liste du maire sortant

Notes et références

 

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2018 2 09 /01 /janvier /2018 09:29
M. J.M. Pujol en colère, face au blogueur Jean-Pierre Bonnel (photo Pascal Yvernault), librairie Torcatis

M. J.M. Pujol en colère, face au blogueur Jean-Pierre Bonnel (photo Pascal Yvernault), librairie Torcatis

Municipales 2020/21 à Perpignan : Jean-Marc PUJOL à mi-mandat (2) Suspens et sursis

Dans l'attente de la victoire de Louis ALIOT (ex-FN) : UNE VILLE EN SURSIS

 

M.Pujol entretient le suspens, mais il ne se représentera pas en 2020 (ou 2021). 

Les raisons ? L'âge, la santé, la "tentation d Marrakech", la division dans son propre camp et l'impatience des poulains plausibles : O. Amiel, P. Parrat, JF.Calvet, Romain Grau... 

 

Elu en 2013 grâce au centre et à la gauche, face à un FN obtenant 45 % des voix, le maire sait que Louis Aliot, qui s'éloigne tactiquement de son parti et de Marine Le Pen, pour rallier une partie de la droite radicale (Patriotes, Républicains extrémistes...) et les Souverainistes de tous bords : L. Aliot, infiltrant en outre des couches sociales et des communautés délaissées (les gitans…) par la municipalité et une gauche atone, ne peut que gagner la mairie.

 

Si la crise continue : chômage, pauvreté, malaise du commerce… Si la politique macronnienne échoue. 

 

Pour l'instant, Macron gagne et séduit : la reprise économique est là, mais la population pauvre ou moyenne est mécontente (chômage persistant, augmentation de la CSG, code du travail et peur du licenciement…). Si le Président gagne, son candidat local, le député R. Grau, ancien premier adjoint de M. Pujol, l'emportera. Surtout en raison de la politique restrictive du ministre de l'intérieur qui veut gagner une partie de l'électorat frontiste.

 

Le maire actuel peut rêver à un "bis repetita placent" de 2013 :

 

- être réélu de justesse grâce à un électorat de gauche dépité par les dirigeants socialistes et communistes locaux, silencieux ou dépourvus d'un programme sérieux… Face à lui, il y aurait un(e) candidat(e) socialiste d'un parti exsangue, un candidat communiste ancien, et Clotilde Ripoull qui, malgré sa présence active sur le terrain, aura du mal à réunir au premier tour les 20% de voix qui lui permettraient d'avoir une chance au second tour, sans faire le jeu, par la division du camp démocrate, de Louis Aliot…

 

-Etre réélu par la droite radicale : M. Pujol a été séduit par Macron (à qui il fait pourtant un procès, par l'intermédiaire du Cercle algérianiste et un avocat proche de l'extrême-droite…), mais a pris partie pour Vauquier, qui, lui aussi, prône la répression à l'égard des migrants, des étrangers, plus par tactique électorale (assécher le FN) que par conviction.

 

-Etre réélu par les Perpignanais auxquels il promet, pour leur ville, un nouveau visage : grands travaux, revivifier le coeur de ville grâce à la fac de droit, des rénovations, la destruction du ghetto insalubre de Cassanyes…

 

Or, le problème de JM.Pujol, c'est l'affectif. Passionné par l'Histoire, la finance, la fiscalité, le sport et l'amour exotique, il manque d'aura, de talent d'orateur, de magnétisme dans les relations humaines.

 

Il n'a jamais réussi à gagner le coeur des citoyens, car il ne sait pas montrer ses sentiments. Le perpignanais est convaincu que le maire actuel n'aime pas Perpignan : ce n'est pas sa ville ! Après Mostaganem, Montpellier, il vit à la périphérie de la ville, pas en son "coeur", mot qu'il emploie pourtant souvent…

 

M.Pujol, ce n'est pas la faconde de J.Paul Alduy, les gestes et la frénésie de l'ancien maire, édile de proximité, que l'on voyait marcher en ville, ou la traverser en solex…magistrat accessible, que l'on pouvait arpenter dans la rue pour lui parler ou l'invectiver !

 

Les habitants de Perpignan n'attendent rien de M. Pujol. Ils attendent… Le pire, l'élection d'un L. Aliot, ou le meilleur, l'élection d'un homme jeune ou d'une femme dynamique…

 

La ville attend 2020… La ville est en sursis…

 

- - -

Livre de Jean-Pierre BONNEL à paraître

photo: M. J.M. Pujol en colère, face au blogueur Jean-Pierre Bonnel (photo Pascal Yvernault), librairie Torcatis (articles réédités dans le livre "Perpignan, une ville à mi-mandat : 2013/2018" - Voir articles de Fabrice Tomas et Nicolas Caudeville sur ce sujet.

Comme mon livre sera très mal diffusé (pas d'article dans la presse officielle locale quotidienne, en dépit du don de mon livre à la responsable politique de l'époque - refus par les libraires de présenter mon livre ou de lire des extraits...), il est préférable de réserver l'ouvrage : chèque de 15 euros, port compris, à JPB, 9 rue Saint-Jean, 66000, Perpignan...

06 31 69 09 32

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens