Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 février 2013 5 22 /02 /février /2013 08:59

 

images-copie-22.jpeg   Entre la fête de l'ours à Prats de Mollo et l'hommage à la Retirada (samedi, salon du livre à Argelès, salle Carrère, j'y serai - dimanche, journée Machado à Collioure), ce week-end s'annonce bien rempli. Il vous faudra choisir. Ne pas prendre la route du ski car les cheminots bloquent la route de la Cerdagne pour défendre le train jaune abandonné par l'Etat et la Région... Ne pas prendre la direction des plages car il fait trop de marin... 

choisir ! Il y a le Voltaire de C. Debarbieux à Perpignan, au théâtre de la rencontre ! A vous de choisir le destin, votre chemin, car, comme l'a écrit Machado, il n'y a pas de chemin : c'est vous qui devez vous le tracer vous-même... Vous pouvez toujours venir me voir à Argelès-village (salle polyvalente Carrère)...

 

* Extrait du Dictionnaire philosophique :  FANATISME (la citation que j'ai signalée en gras est vraiment d'actualité !)

Le fanatisme est à la superstition ce que le transport est à la fièvre, ce que la rage est à la colère.

Celui qui a des extases, des visions, qui prend des songes pour des réalités, et ses imaginations pour des prophéties, est un fanatique novice qui donne de grandes espérances ; il pourra bientôt tuer pour l’amour de Dieu. […]

Le plus grand exemple de fanatisme est celui des bourgeois de Paris qui coururent assassiner, égorger, jeter par les fenêtres, mettre en pièces, la nuit de la Saint-Barthélemy, leurs concitoyens qui n’allaient point à la messe. Guyon, Patouillet, Chaudon, Nonotte, l’ex-jésuite Paulian, ne sont que des fanatiques du coin de la rue, des misérables à qui on ne prend pas garde : mais un jour de Saint-Barthélemy ils feraient de grandes choses. […]

Il n’est d’autre remède à cette maladie épidémique que l’esprit philosophique, qui, répandu de proche en proche, adoucit enfin les mœurs des hommes, et qui prévient les accès du mal ; car dés que ce mal fait des progrès, il faut fuir et attendre que l’air soit purifié. Les lois et la religion ne suffisent pas contre la peste des âmes ; la religion, loin d’être pour elles un aliment salutaire, se tourne en poison dans les cerveaux infectés. […]

Les lois sont encore très impuissantes contre ces accès de rage : c’est comme si vous lisiez un arrêt du conseil à un frénétique. Ces gens-là sont persuadés que l’esprit saint qui les pénètre est au-dessus des lois, que leur enthousiasme est la seule loi qu’ils doivent entendre.

Que répondre à un homme qui vous dit qu’il aime mieux obéir à Dieu qu’aux hommes, et qui en conséquence est sûr de mériter le ciel en vous égorgeant ? […]

Ce sont presque toujours les fripons qui conduisent les fanatiques, et qui mettent le poignard entre leurs mains ; ils ressemblent à ce Vieux de la montagne qui faisait, dit-on, goûter les joies du paradis à des imbéciles, et qui leur promettait une éternité de ces plaisirs dont il leur avait donné un avant-goût, à condition qu’ils iraient assassiner tous ceux qu’il leur nommerait. Il n’y a eu qu’une seule religion dans le monde qui n’ait pas été souillée par le fanatisme, c’est celle des lettrés de la Chine. Les sectes des philosophes étaient non seulement exemptes de cette peste, mais elles en étaient le remède ; car l’effet de la philosophie est de rendre l’âme tranquille, et le fanatisme est incompatible avec la tranquillité.

Lire la suite sur : http://www.etudes-litteraires.com/voltaire.php#ixzz2La4ldcxp

 


A la Rencontre... de Voltaire !


Un week-end consacré au plus fin, au plus impertinent, au plus dangereux des auteurs du XVIII e siècle.


Deux lectures théâtralisées de

Cédric Debarbieux,

 

Samedi 23 février, à 20h30

Le Dictionnaire Philosophique

(Pages choisies)

Dimanche 24 février, à 17h

L'Affaire Calas,

d'après le Traité sur la Tolérance

 

 

Deux textes qui ont conduit la France à la Révolution de 1789. A écouter encore aujourd'hui...

 

Prix des Places : Lycéens 5€, Adultes 10€, les deux spectacles 15€.

 

 

au Théâtre de la Rencontre,

31, rue des romarins, à Perpignan.

Tel : 04 68 55 54 0

Partager cet article
Repost0
8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 16:13

frida.jpg  SOUS LE SOLEIL DE FRIEDA" Théâtre - samedi 9 février 2013


    • THÉÂTRE DU RÉFLEXE CANOHÈS 04.68.55.39.77 Sam. 9 Février 20h30 Sam. 23 Mars 20h30 
  • THÉÂTRE DE LA RENCONTRE
  • PERPIGNAN 04.68.55.54.07
  • Sam. 16 Mars 20h30
  • Dim. 17 Mars 17h00
  • Frieda, étrangère, tombe amoureuse des Pyrénées-Orientales et s’y installe.
  • Mais, tragédienne, elle découvre que sous le soleil du Sud la comédie règne en maître. Commence pour elle une métamorphose originale, parsemée de péripéties.
  • Frieda embarque les spectateurs pour un voyage amusant, accompagné d’une création son et lumières. En un seul mot, c’est un excellent moment...
  • Sébastian CORTO - Flash66
  • " lors de son interprétation « Sous le soleil de
  • Frieda » la fougue et le verbe ont réellement
  • enthousiasmé l’auditoire..."
  • L’Indépendant
  • ... Hanna nous dévoile ses qualités d’interprétation
  • en passant de la tragédie à l’humour... "Midi Libre"...

" Belle énergie et grand talent chez cette actrice-écrivaine, qui croque la Catalogne et la vie avec humour et amour ! On en redemande ! On attend d'autres créations ! " Jean-Pierre BONNEL - 

 

 

   Écrit et interprétée par Hanna FIEDRICH, mise en scène par Georges PAWLOFF, avec une création son & lumière de Benjamin VILLANTI et Manelle GÉRARD, la dernière création d' Hanna FIEDRICH, sera en tournée dans notre département en février et mars. 

 

Voilà un spectacle qui "décoiffe" avec de l'humour noir, des rebondissements, des situations drôles d'autres plus tragiques. En un seul mot, c'est un excellent moment. Un monologue ! On aurait peur à tord de s'ennuyer mais là c'est tout le contraire tant la pièce est riche de ses accessoires originaux, des émotions qu'insuffle la comédienne et de son jeu de scène.

 

Nous avons été enchanté par la mise en scène de Georges Pawloff. La pièce est pimentée par la création son et lumière originale de Benjamin Vilanti et Manelle Gerard. On est emporté dans l'histoire de Frieda, une tragédienne Allemande arrivée chez nous juste pour quelques jours

 

Mais devenant amoureuse de nos terres, elle s'y installe Ici où la comédie règne ; il lui faudra entamer une métamorphose. Devenir drôle ! Est ce si facile pour une tragédienne ?

Un voyage amusant commence parsemé de péripéties

 

Au THÉÂTRE DU RÉFLEXE, Canohès samedi 9 Février et 23 Mars 20h30 - THÉÂTRE DE LA RENCONTRE, Perpignan le samedi 16 Mars 20h30 et le dimanche 17 Mars 17h00.

Partager cet article
Repost0
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 11:37

 * Le weekend fut théâtral

 

après l'opéra dans l'apparat de l'Archipel, 

simplicité populaire d'une salle des fêtes et franc comique avec Viviane Auger et Bernard Gimbernat, à Bages : on ne s'ennuie pas avec ces histoires de retraités, se chamaillant à tout propos, sexe, apéro, église, pape et Marylin... Le couple, devant plus de cinquante personnes, a donné de la voix, puis nuancé, selon les différents personnages interprétés. Ils préparent un nouveau texte ! 

En attendant, vous les verrez à Llauro, Rivesaltes et dans tous les lieux où souffle l'amour du théâtre...

 

* On attend l'événement théâtral à Perpignan, jeudi, avec une pièce "politique" de Valère Novarina, un des plus grands auteurs actuels, avec Yasmina Rezza. J'ai assisté à une de ses pièces interminables, au festival d'Avignon, dans la cour d'honneur, il y a quelques années; un froid mistral d'été ne m'a pas permis d'apprécier cette représentation (des couvertures étaient même distribuées aux spectateurs !), mais la tiédeur rouge de L'Archipel devrait nous bercer, ce jeudi de février, pourtant soulevé par une tramontane glaciale qui passe sur le dos des neiges catalanes...

 

** Un projet : monter mon texte sur Walter Benjamin, le jouer à Perpignan et ailleurs en France... Je recherche aides et suggestions. J'ai trouvé un acteur (en fait une actrice), une salle, des salles, sans doute, des subventions, c'est pas sûr... 

L'association active et courageuse qui structura ce projet sera "Frontières-Catalogne", dirigée par mon ami André Roger. A suivre...

 

 

argence.jpg  


Chapelle du Tiers Ordre - Perpignan
Hugues Argence à la Chapelle du Tiers Ordre
Plurielle, multiple, souvent déconcertante, la Catalogne se révèle autrement sous l'objectif habité de Hugues Argence : sans bouger, nous voilà au Colorado, en Grèce, au Mexique, dans les Rocheuses ou au coeur même de la catalanité à travers des fêtes millénaires et pourtant terriblement vivantes... Tout existe en Catalogne : des "gueules" typées, comme sculptées par le soleil et le vent, des paysages de naissance du monde, des architectures uniques. Du 5 février au 15 avril, l'invitation au voyage de la Ville de Perpignan est belle et à ne pas manquer !
Chapelle du Tiers Ordre, place de la Révolution française, de 11 h à 17 heures tous les jours sauf le lundi. Vernissage le 5 février à 18 heures

www.huguesargence.com - 
"Catalognes" - Hugues Argence
Partager cet article
Repost0
2 février 2013 6 02 /02 /février /2013 11:40

bages.jpg  Ce soir, samedi 2 février, à Bages : Soirée théâtre à 20h30 . La troupe Vigatanes i Barretina présente "Comme chien et chat...!" Venez partager un moment de détente et de rire. Le pot de l'amitié cloturera cette soirée... Comédie burlesque écrite, jouée et mise enscène par Viviane Auger "Félicie la Franc-Comtoise" et Bernard Gimbernat "Narcisse le Catalan"...(Salle des fêtes de Bages, 8 euros - 0468218950).

 

**Madame Butterfly à l'Archipel de Perpignan:

 

  Notre mélomane et néanmoins envoyé spécial, Julien Verjoul, exprime son enthousiasme après la représentation de l'opéra de Puccini (hier soir vendredi- une autre représentation dimanche 3 février à 16h30-entre 30 et 50 euros) :

 

"On en oublie le coût de ce théâtre et l'endettement de la ville !

 

On oublie qu'il a fallu payer un copain à l'ancien maire, J.Paul Alduy, pour construire un lieu de prestige : on connaît pourtant les bourdes et les ennuis de Jean Nouvel dans plusieurs villes- il vient d'ailleurs d'être couronné d'un "anti-prix" d'architecture pour ses erreurs !

 

On en oublie que les musiciens sont serrés dans la fosse d'orchestre, comme sardines dans un bocal de Desclaux : à ce prix-là, on aurait pu envisager deux mètres de plus ! Et même quelques rangées de spectateurs supplémentaires pour un lieu de 1300 places environ afin de rentabiliser ce théâtre. Celui-ci, cependant, il a été conçu pour être ...un théâtre et non une salle de musique ou d'opéra !!! Alors, soit les chanteurs et orchestres symphoniques ne viennent pas, soit ils chantent, comme hier soir, dans le passage qui conduit à la fosse d'orchestre ! Choeur aveugle et l'acoustique, je vous dis pas !!!

 

Il oublie, le spectateur subjugué par ces voix et ces instruments splendides, que l'espace accordé à ses jambes repliées est compté ! Comptée, aussi, la coupe de champagne, 7 euros, qu'il finira d'obtenir, à la fin de l'entracte car, même si on a mis trois serveurs à présent, on doit comprendre que ça ne suffit pas quand 800 spectateurs sont là, à faire la queue, dans ce hall d'entrée laid, froid, infâme!!! Après tout, tant pis pour eux, ils n'ont qu'à pas jouer aux bourgeois mélomanes !! "

 

*** Fête de l'Ours à Arles/Tech, ce week-end : on regrette que cette tradition soit incluse dans le carnaval au lieu d'être autonome; il faudrait montrer la portée anthropologique de cette fête, exposer sa mémoire dans l'espace pyrénéen. On se passera donc d'Arles : la fête de l'ours sera plus culturelle le 23 février à Prats-de-Mollo (livres, conférences...)
Partager cet article
Repost0
7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 12:40

arton46 Demain samedi 8 décembre, à 17 heures, au centre d'art contemporain de Saint-Cyprien, dans la grande salle où expose en ce moment Joël CAPELLA,

 

conférence sur l'AURA, la philosophie de l'Histoire, l'UTOPIE...selon Walter Benjamin.

 

 

Diaporama - Interventions de Virginie CHOPIN, qui vient de jouer Marguerite DURAS à la maison de la CATALANITE (Perpignan) - Apéritif - Entrée libre - Vente de livres (éditions Cap Béar) -

 

 

Saint Cyprien le samedi 8 Décembre 2012, à 17 heures 

"La mort à Port-Bou"

 

 

Rencontre avec Jean-Pierre Bonnel autour de son livre sur les derniers jours dexil du philosophe Walter Benjamin

f92b7188fad86c333b2f747207d30244_L.jpg

 

Rendez-vous au musée dart contemporain de Saint-Cyprien-village, le samedi 9 décembre 2012, à 17 heures, pour rencontrer Jean-Pierre Bonnel qui présentera "La mort à Port-Bou, l'ultime chemin de Walter Benjamin" (éditions Cap Béar) à l'invitation de FFREEE.

 

"La mort à Port-Bou, l'ultime chemin de Walter Benjamin"

 

Jean-Pierre Bonnel, professeur de lettres, homme de culture, amateur dart, conférencier est lauteur de plusieurs ouvrages sur quelques figures artistiques de notre région.

Cette fois-ci, il sest passionné pour la personnalité originale de Walter Benjamin et nous conte les derniers jours dexil du célèbre philosophe.

 

Jusquoù la dictature peut-elle contraindre lesprit?

Jean-Pierre Bonnel sinscrit dans lultime chemin de Walter Benjamin. Il retrace lissue fatale de ce philosophe hors normes et la fin dun itinéraire où lintelligence est terrassée par la barbarie.

 

Dés 1933, Hitler et ses doctrines fascistes contraignent Walter Benjamin à lexil. Dabord à Paris où il sera arrêté puis interné près de Nevers. Il ne devra sa liberté quà lintervention dintellectuels dont Gisèle Freund. Après cet épisode il poursuit son exil vers le sud de la France et lEspagne. Il entreprend une marche harassante pour recouvrer la liberté à travers les Pyrénées, depuis Banyuls sur mer jusquà Port-Bou. Là, traqué par la police de Franco, il se suicide le 25 Septembre 1940.

 

Son corps et sa célébre valise noire contenant un manuscrit ne seront jamais retrouvés...

 

 

(photo : manuscrit de l'Aura)
Walter-Benjamin-Qu_est_ce-l_aura.jpg

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2012 6 01 /12 /décembre /2012 20:42

doc-284.jpg  * Dimanche  2  décembre  2012,  à  16 h, salle de la catalanité à Perpignan (11 rue Bastion Saint Dominique), le Théâtre du Réflexe joue les "Scènes d'anthologie de Molière", dans le cadre des "Dimanches du Conseil Général". Entrée libre et gratuite.

Jauge limitée.

Spectacle Tout Public (et jeune public à partir de 9 ans )

Mise en scène :   GEORGES        PAWLOFF

Comédiens  :  Alicia  Grison , Ann Guillaumon-Homs , Aurélien  Pawloff , Georges  Pawloff et Maryse Pawloff - Durée  :  1 h 15                        

 

     Les plus grandes scènes classiques des œuvres de Molière :

* Le Médecin malgré lui        * Les Précieuses Ridicules     

* L’Ecole des Femmes           * Les Fourberies de Scapin

* Le Malade Imaginaire        * Le Bourgeois Gentilhomme

 « Scènes d’anthologie de Molière », ce sont 16 personnages joués par 4 comédiens qui incarnent les personnages des scènes les plus fameuses du répertoire classique. Ici, ce n’est pas le décor qui est authentique mais la langue et la lumière.

La mise en scène, loin d’empoussiérer les œuvres représentées en fait ressortir toute la modernité.

Le décor minimaliste met d’autant en valeur le jeu des comédiens et la poésie des mots. Rien d’autre que le texte.

Des changements de costumes à vue, une ambiance sobre qui titille la curiosité et les comédiens apparaissent alors dans de somptueux costumes d’époque ou parfois renversants de modernité.

L’action ne s’alourdit jamais grâce au tempo de la comédie voulu par Molière.

Présentation :

Les œuvres de Jean-Baptiste Poquelin traversent le temps et Molière reste un auteur fondateur. Il nous paraît essentiel que les jeunes générations s’abreuvent à la source de ce long fleuve qu’est devenu le théâtre. Il n’est pas de création contemporaine qui ne fasse référence aux différents caractères que Molière a su dépeindre avec tant de talent. C’est un pont par-dessus les siècles ; l’avare du 17ième siècle n’est-il pas encore le même aujourd’hui ?

Les costumes et la mise en scène pétillante vous feront redécouvrir et apprécier l’ambiance de ce 17ième siècle, accrocheront les regards des jeunes et leur donneront, on l’espère, le goût du théâtre. 

Objectifs :

Notre intention est de permettre aux jeunes de découvrir (et aux plus âgés de redécouvrir) la langue de Molière à travers une anthologie choisie pour sa dimension comique. Lors des représentations en milieu scolaire, nous mettrons en place des rencontres en amont et à l’issue de la représentation afin d’échanger autour de l’œuvre de Molière et du théâtre en général.

Notre projet s’inscrit aussi dans une démarche pédagogique : découverte de l’œuvre de Molière, sa richesse humaine, la puissance de sa langue, l’inventivité, la créativité des situations, sa filiation et sa projection à notre époque.

Outre le côté littéraire de Jean Baptiste Poquelin que l’on étudie en milieu scolaire, nous voulons montrer au plus grand nombre et mettre en lumière l’homme de théâtre, le comédien, le metteur en scène et directeur de troupe qu’était Molière.

Intérêt départemental et régional :

Collaboration et partenariats envisagés avec les collèges, lycées et structures associatives en lien avec la jeunesse.

 

Théâtre du Réflexe

17 rue de la couloumine 66680 Canohès

Téléphone fix04  68  55  39  77

Portable 06  52  19  49  69

Mail theatredureflexe@hotmail.fr

Site  www.theatredureflexe.com

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 14:38

* Vendredi, samedi 24 (et dimanche 25) : Salon du livre de Cabestany. Invitée, par le CML : Noëlle Chatelet et ...


Jean-Pierre Bonnel (au stand des éditions Cap Béar), pour son "polar existentiel" : "La Dame de Consolation" (crimes à Collioure durant le festival du livre- édité par "Autres plumes", 10 euros) n-chatelet.jpg

 

 

 

 

 

  * Le samedi 24 novembre, à 17h30, à la salle de fêtes de Passa, conférence :
"Retour sur une restauration : le Maître de Llupia est-il l'auteur du panneau de saint pierre de Passa ?"
par Jean-Bernard Mathon, directeur du CCRP, conservateur des antiquités et objets d'art des P-O.

Le panneau peint représentant des scènes de la vie de saint Pierre est le chef-d'oeuvre conservé dans l'église de Passa. Ce panneau provient de l'ancien retable peint réalisé vers 1510 pour l'église de Passa et vraisemblablement démembré à la fin du 18e siècle pour être remplacé par un autre retable plus dans l'air du temps. Les autres panneaux ont disparu.
Ce panneau a subsisté, car il a été utilisé comme porte, puis accroché sur le maître-autel.
Jean-Bernard Mathon présentera le travail de restauration de cette oeuvre, sa place dans la peinture catalane du début de la Renaissance et proposera un rapprochement avec d'autres oeuvres retrouvées dans l'église de Llupia.
Ce panneau peint est actuellement présenté dans l'exposition "Le Maître de Llupia, un peintre du début de la Renaissance en Roussillon", à la chapelle Notre-Dame des Anges, à Perpignan.

Jean-Bernard MATHON

responsable du centre de conservation et de restauration du patrimoine

Conseil Général des Pyrénées-Orientales - 150, avenue de Milan - 66000 Perpignan

Tel: +33 468 85 89 40 -  N° interne : 58940 - Fax: +33 468 54 45 61  jeanbernard.mathon@cg66.fr

SAMEDI 24 NOVEMBRE 2012 A PARTIR DE 19H 45

MICHEL ONFRAY SERA PRESENT AU THEATRE DE L'ARCHIPEL

 Au travers de son oeuvre

que la LIBRAIRIE TORCATIS présentera avant le spectacle

"LE RECOURS AUX FORETS" : AU 24 NOSamedi 24 Novembre | 20h30 | 1h15

Théâtre de l'Archipel | le Grenat | tarif B Un bouleversant spectacle polyphonique sur la tentation de la solitude et le retour à l’essentiel, sujet rare fait de danse, d’esprit et d’arts.

Jean Lambert-wild et Michel Onfray ont longuement parlé ensemble de l’utopie et de la figure du rebelle à travers le mythe du Waldgänger,  être indomptable qui choisit de vivre libre en se réfugiant dans la forêt. De ces entretiens est né un texte écrit par Michel Onfray dans une langue incisive et poétique. Explorer ce personnage de révolté et considérer le recours à la protection de la forêt non pas comme un retour à la nature mais comme espace de résistance et de liberté pour fuir les contraintes de la vie contemporaine hyper-socialisée, sortir des conventions, des dogmes, de l’enlisement des idéologies.

Cette création réunit le talent de cinq créateurs aux univers à la fois différents et complémentaires, le metteur en scène Jean Lambert-wild, le philosophe Michel Onfray, le compositeur Jean-Luc Therminarias, la chorégraphe Carolyn Carlson et le réalisateur François Royet. Juha Marsalo, interprète sensible des chorégraphies de Carolyn Carson, incarne le Waldgänger dans une scénographie habitée d’eau et de brume. Une danse animale, explosive et engagée qui participe à cette sensation de liberté, génératrice de toutes les utopies.

Le Recours aux forêts est autant un cri de révolte à l’adresse du cynisme du monde contemporain qu’une tentative de restaurer une certaine chimère.

« Je veux simplement en finir avec le commerce de la folie, de la sottise, de la bêtise, de la noirceur des hommes. »

Michel Onfray, Le Recours aux forêts.

www.librairietorcatis.comwww.theatredelarchipel.org

 

 

THEATRE "SOUS LE SOLEIL DE FRIEDA"

Évènement public · Par Hanna Fiedrich - dimanche 25 novembre 2012 - 17:30

  • Port Vendres, Cinéma Vauban, Place de la Castellan "Monologue vitaminé de et avec Hanna Fiedrich".
Partager cet article
Repost0
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 19:59

  images-copie-32.jpeg  Hannah Fiedrich

 

     Je vous conseille ce spectacle rempli de poésie et d'humour. La Catalogne vue par une jeune femme allemande dynamique et enthousiaste : un monologue qui capte l'attention du spectateur pendant une heure de plein bonheur !


THEATRE "SOUS LE SOLEIL DE FRIEDA"

Évènement public · Par Hanna Fiedrich

  • Port Vendres, Cinéma Vauban, Place de la Castellan
  • Monologue vitaminé de et avec Hanna Fiedrich
  • Mise en scène: Georges Pawloff/Christophe Chalard
  • Son et lumière: Benjamin Villanti et Manelle Gérard
  • Durée: 1h10
  • Frieda, étrangère, arrive au cœur des P.O., tombe amoureuse de ses paysages superbes et pose ses valises.  Mais, tragédienne, elle se rend compte que sous le soleil du Sud la comédie a acquis ses lettres de noblesse et l'oblige à changer son registre. 
  • Commence pour elle une métamorphose originale, elle lève de rideau sur les coulisses du théâtre.
  • Frieda embarque les spectateurs pour un voyage amusant...
  • Participation au projet: Harold Thibault, Aurélien Fossé
Partager cet article
Repost0
7 juillet 2012 6 07 /07 /juillet /2012 14:21

guy-jacquet.jpg   Théâtre de la RENCONTRE - Samedi 7 et dimanche 8 juillet 2012 à 22 h : La nuit où la lune s'est perdue (théâtre et chansons) : Anne Sylvestre, Serge Llado, Mouloudji, Prévert, Villon, Léo Ferré...Rutebeuf, Nougaro...

Contact : 04 68 55 54 07 - 06 80 01 63 70 - 31 rue des Romarins - 66000 - Perpignan

theatrerencontre@gmail.com

 **** Spectacle conçu et interprété par Guy Jacquet


 

Partager cet article
Repost0
29 juin 2012 5 29 /06 /juin /2012 12:43

    Je me suis rendu, hier soir, au "Théâtre Nouvel" de L'Archipel, à Perpignan : les élus et les administrateurs présentaient le nouveau programme "saison 12/13"

   Avec la présence d'un représentant de la région, J.Paul Alduy, toujours lyrique, a eu des amabilités pour C. Bourquin : l'aide financière des socialistes régionaux est réelle; le théâtre coûte cher à la mairie: on attend d'autres partenaires et en particulier le CG66 (aucune présence socialiste locale !).

 

   Après les autosatisfactions "L'Archipel, 4ème scène nationale" et 82413 spectateurs depuis le lancement du "Nouvel théâtre" (ont-ils comptabilisé les places gratuites ? peut-être les fans de Sheila, lors de la fête de la musique..?), et le discours du toujours séducteur, beau hâbleur Maurice Halimi, ce fut la litanie des spectacles à venir...

 

   Et là, le public s'ennuya ! Et même carrément s'emmerdifia : pourquoi répéter ce qui est écrit dans le copieux programme papier : avec Mme Jackie Surjus, c'était du "copié-Collet" ! En outre, avec son défaut de langue et ses erreurs de lecture (liaison : "un grand t-héros" : un grand zhéros pointé !), ce fut pénible... On avait envie de sortir, mais coincé au milieu d'une rangée et les genoux paralysés contre le fauteuil précédent, par manque de place, c'était impossible !)

 

  Et que dire du directeur Domènech Reixach, sans doute un homme sympathique, mais, par pitié, donnez les textes à lire à un pro, à un vrai acteur, ou alors que M.Reixach s'exprime en catalan ! On le traduira, mais on ne comprend pas son accent, c'est un supplice !!!

 

  La présentation générale est à revoir : moins d'introductions, mais des images, des vidéos, des extraits de spectacles (il en manquait beaucoup, les spectateurs étaient frustrés !) : du rythme donc, de la rapidité, sinon on se fait suer, malgré la douce clim, comme lors de la remise des césars ou oscars ("et je remercie mon producteur, ma maman...") !!!

 

   Deux heures pour un spectacle banal et souvent irritant : par chance, quelques bons moments, quand les invités des scènes de Sète ou de Nîmes viennent s'exprimer au micro, et surtout quand le couple de la compagnie baro d'evel cirk vient présenter son spectacle...

 

   Les 600 personnes présentes dans le Grenat, après cette longue litanie monotone, furent heureuses de goûter à la fraîcheur de la nuit, au cocktail étique de pizzas et gâteaux, et à l'écoute d'un bigband jazzy, les amateurs de beebop n'osant pas évoluer au milieu des danseurs pros qui avaient été convoqués pour une démonstration très suggestive...

 

www.theatredelarchipel.org   (0468626200 ) 

 

 

         * N'oubliez pas, demain samedi, les auteurs de "Autres Plumes" à votre rencontre dans le centre-ville (place de la cathédrale) :affiche du 30 juin LOIC

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens