Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 avril 2022 6 02 /04 /avril /2022 10:34
TOSQUELLES - Jordi SAVALL - Mozart gratuit au Boulou - Langue catalane : discriminations à l'Université

Ce soir, samedi 2 avril, concert au Boulou (salle des Echzards - gratuit - 06 83 16 28 13 - orchestre-osar@outlook.com - et sur Facebook OSAR66 )

 

Requiem de Mozart à 20h, entrée libre.

- - -

et à Perpignan, festival de musique sacrée (quelques concerts gratuits) contact : 04 68 66 18 92

Mairie de Perpignan

CINÉMA.  PARIS,  23/03/2022

 

Projection de « Histoire potentielle de François Tosquelles. La Catalogne et la peur » de Mireia Sallares et Joana Masó le samedi 2 avril à l'atelier de la rue Saint-Luc à Paris 

 

 

 

« Entre documentaire expérimental et fiction spéculative, Histoire potentielle de François Tosquelles. La Catalogne et la peur raconte une série d'expériences en partant des traces qu'elles n'ont pas laissées, comme la lettre de Tosquelles à Staline ou son travail avec les prostituées et les coopératives catalanes. Sans distinguer le passé du présent, la vie de la mort, la prise de conscience de l’inconscient, le film propose de faire l’"histoire potentielle" d’un médecin qui, à la faveur des crises traversées par le XXe siècle, a politisé la psychiatrie et bouleversé ce qui était notre relation à la normalité et à la folie. La Catalogne y est mise en demeure de recouvrer sa mémoire. » 

 

Le film Histoire potentielle de Francesc Tosquelles. La Catalogne et la peur de Mireia Sallarès, co-écrit avec Joana Masó afin de poursuivre sa recherche sur ce psychiatre catalan en France a été présenté en novembre dernier à Barcelone lors du festival Loop et repose sur la recherche et la création de ce qu’aurait pu être son histoire, au-delà de l’histoire qui a été conservée, par choix, jusqu’ici. Une « histoire potentielle » est une pratique artistique visant à expliquer une histoire qui est arrivée mais dont il n’existe pas ou plus de document. L’exhibition de ce film fait suite à l’exposition « La Déconniatrie » qui a présenté entre octobre 2021 et mars 2022 aux Abattoirs de Toulouse la personnalité et la pratique de Francesc Tosquelles et ses liens avec l’art brut. Elle sera accueillie entre 2022 et 2023 par les trois établissements partenaires de l’événement : le CCCB de Barcelone, le Musée Reina Sofía de Madrid et l’American Folk Art Museum de New York. 

Mireia Sallarès (Barcelone, 1973) est une artiste et réalisatrice indépendante catalane qui a étudié les beaux-arts à Barcelone et le cinéma à New-York. La vidéo est pour elle un instrument narratif et une voie de recherche anthropologique dont elle se sert pour aborder la complexité du monde. 

Joana Masó (1978) est une philologue, traductrice, éditrice et professeure universitaire catalane. Co-scénariste du film, elle est également l’auteure du livre François Tosquelles. Soigner les institutions, dont la traduction en français est sortie en 2021. Ce livre comprend une étude approfondie des différentes époques et projets à partir desquels Tosquelles est devenu le catalyseur de changements, de ruptures et de révolutions qui traversent les sphères de l'institution psychiatrique, la production culturelle qui l'entoure et la résistance politique aux fascismes des années 1930 et 1940. La sélection de textes de Tosquelles met au jour des écrits inédits ou introuvables, auxquels s'ajoutent de nombreux essais de chercheurs internationaux qui ont découvert chez le psychiatre de Reus une figure d'une importance critique. Une chronologie et une bibliographie étendues et détaillées complètent l'édition avec des données récemment découvertes. 

Francesc Tosquelles 
Le parcours intellectuel de Francesc Tosquelles (Reus, 1912 - Granges-sur-Lot, 1994) est l’un des plus fascinants du XXe siècle en Catalogne. Le début de sa pratique psychiatrique remonte à son passage par l'Institut Pere Mata à Reus, au milieu d'une révolution dans la façon de comprendre les traitements et les institutions qui traitent les maladies mentales opérée à partir de 1929 avec le grand congrès des « aliénistes » qui voulait soigner la vie des malades avec de meilleures conditions et des thérapies d'avant-garde. Disciple d'Emili Mira, mais attentif aussi aux théories d'Hermann Simon, Strauss et Jacques Lacan, Tosquelles articulera psychanalyse et marxisme pour poser les bases de ce qu'on appellera la psychothérapie institutionnelle. Elle se nourrit en partie des innovations originales introduites par le gouvernement autonome de la Catalogne et par la Seconde République espagnole pendant les années 20 et 30. Ainsi, la « cantonalisation » des services psychiatriques en Catalogne se traduira dans l'après-guerre dans ce qu'on appelle en France la psychiatrie de secteur, que Tosquelles contribuera à faire passer comme une loi du gouvernement français dans les années 1960 : une psychiatrie désaliénante, portée par des activités communes comme le cinéma, les clubs et les journaux dont le fameux journal interne Trait d’union. L’urgence humanitaire pendant la Guerre Civile espagnole et la Seconde Guerre Mondiale marquera l'attitude pragmatique qui amène Tosquelles à faire de la psychiatrie une tentative limite pour sauver les personnes des catastrophes grâce à la socialisation et aux soins entre égaux. 

Déjà à Reus au début des années 1930, Tosquelles faisait le lien entre l'avant-garde psychiatrique et l'avant-garde culturelle, comme en témoignent ses liens avec le BOC-Bloc Obrer Camperol et le POUM-Partit Obrer d'Unificació Marxista, en parallèle à ceux des surréalistes Salvador Dalí et René Crevel, qui ont collaboré avec le BOC dès 1931. 

Après ces premiers temps en Catalogne, c’est son passage par l'hôpital de Saint-Alban-sur-Limagnole entre 1940 et 1962, après son internement dans le camp de Septfonds ce qui permet d’éclore complètement le projet révolutionnaire de Tosquelles. Dans l’hôpital où il travaille, il fait alors émerger de nouvelles pratiques de soin basées sur le collectif, le travail et la création artistique par les patients dont le travail sera notamment collectionné par Jean Dubuffet sous l’appellation d’art brut. Il y coïncida avec le Dr. Lucien Bonnafé, le poète surréaliste Paul Éluard, le théoricien dadaïste Tristan Tzara, le médecin, philosophe et historien de la folie George Canguilhem, ainsi qu’avec l'écrivain, psychiatre et critique du colonialisme Frantz Fanon. Tous des noms associés à l'avant-garde culturelle et politique, et aussi à la critique institutionnelle de la médecine et de la psychiatrie. Le rôle des femmes dans cette expérience inédite et collective se révèle également majeur (Agnès Masson, Marguerite Sirvins, etc.). 

 

Projection de Histoire potentielle de Francesc Tosquelles. La Catalogne et la peur de Mireia Sallarès et Joana Masó 
Samedi 2 avril, 17h 

Organisée par les éditions L’Arachnéen 
Réservations obligatoires : 10ruestluc@gmail.com

Espace Saint-Luc 
10 rue Saint-Luc 
75018 Paris 

François Tosquelles. Soigner les institutions 
François Tosquelles, Joana Masó 
Éditions L’Arachnéen, novembre 2021 
400 pages

Ouverture des inscriptions aux épreuves pour la certification du niveau de catalan 

 

 

 

Les inscriptions aux épreuves pour l’obtention des certificats de langue catalane de l’Institut Ramon Llull commencent le 30 mars et se poursuivront jusqu’au 19 avril. Les certificats de l’IRL permettent d’accréditer du niveau de connaissance de la langue catalane tant au niveau académique que pour le travail (administration publique, entreprises, institutions) et s’organisent en cinq niveaux selon le Cadre européen commun de référence pour les langues

 
LITTÉRATURE.  PARIS,  22/03/2022

 

Exposition de Biel Mesquida et Ewa Karpińska au Centre d'Études Catalanes de la Sorbonne 

 

 

 

Du 24 mars au 21 avril CEC accueille l’exposition bi-disciplinaire « la utilitat de l’inútil », entre poésie et aquarelle. Une lecture de Biel Mesquida à travers les peintures d’Ewa Karpińska pour en présenter les résonnances et donner à voir des voies d’évolutions possibles pour l’art. 

 
 
MUSIQUE.  FRANCE,  18/03/2022

 

Concerts et activités en France autour de la musique ancienne avec Jordi Savall 

 

 

 

La fondation Privée Centre International de Musique Ancienne (CIMA), Hespèrion XXI, La Capella Reial de Catalunya et Le Concert des Nations, sous la direction artistique de par Jordi Savall organisent une tournée mondiale et seront donc présents en France pour une vingtaine de dates, concerts, ateliers ou encore colloques. 

 
   
 

 

Deuxième partie de la deuxième édition du séminaire interuniversitaire autour de la littérature catalane et la cryptogynie 

 

 

 

Après un premier séminaire en ligne de littérature catalane organisé en 2021 par des chercheurs et chercheuses des universités Aix-Marseille Université, Université Paris 8, Universitat de Perpinyà Via Domícia et Université de Toulouse Jean Jaurès sur le thème de la (non) médiatisation des dispositifs littéraires des femmes dans l’historiographie sur le patrimoine culturel catalan et un prolongement dans un deuxième volet commencé en novembre dernier intitulé « De la cryptogynie à la médiatisation des écrivaines : Felícia Fuster et Carmelina Sánchez-Cutillas » dont l’objectif est de mettre en lumière par des approches complémentaires les œuvres littéraires de ces deux écrivaines restées dans l’ombre de leur vivant et récemment (re)découvertes. La deuxième partie commence fin mars et se prolonge jusqu’au 13 avril. 

 
 
 

BUREAU DE PARIS Raül David Martínez  50, rue Saint-Ferdinand 75017 París  Tél.: +01 42 66 02 45

Jordi Savall (Igualada, 1941) est un musicien et chef d’orchestre catalan spécialisé dans la musique ancienne, il joue de la viole de gambe et il est reconnu dans le monde entier pour ses recherches concernant la récupération des musiques anciennes et plus particulièrement de la Renaissance et du Baroque. Il compte également une discographie importante et donne un grand nombre de concerts partout dans le monde. Sa participation à la bande sonore du film, sorti en 1991, Tous les matins du monde d’Alain Corneau a d’ailleurs été récompensée par un César à la meilleure bande son.

Il commence à étudier la musique dès ses six ans et continue à l’âge adulte au Conservatoire de Barcelone puis à la Schola Cantorum Basiliensis en Suisse, où il devient ensuite professeur et interprète de viole de gambe. Il est également le cofondateur d’Hespèrion XXI (1974), du Concert des Nations (1989) et de la Capella Reial de Catalunya (1990) et il est actuellement le directeur artistique de la fondation privée Centre International de Musique Ancienne (CIMA).

Le CIMA est une fondation privée dont le but est de promouvoir, diffuser, interpréter, enseigner et impulser la recherche de musique ancienne au niveau international. Elle compte de nombreux collaborateurs, historiens, musicologues, écrivains et musiciens ainsi que sur la participation de la Capella Reial de Catalunya, d’Hespèrion XXI et du Concert des Nations pour mener à bien ces tâches.

Hespèrion XXI est un ensemble international spécialisé en musique ancienne et baroque composé de musiciens internationaux qui sauve de l’oubli de nombreuses compositions datant des périodes de la Renaissance (XVème-XVIIème siècles), du Baroque (XVIIème-XVIIIème siècles) et du Moyen Âge. Malgré un penchant notable pour la musique de la péninsule ibérique, l’ensemble interprète également des œuvres internationales comme par exemple certaines du compositeur italien Monteverdi.

La Capella Reial de Catalunya (chapelle royale de Catalogne) est un ensemble vocal et instrumental de musique ancienne qui s’intéresse en particulier aux mêmes époques que l’ensemble Hespèrion XXI. Le Concert des Nations est un orchestre composé de musiciens internationaux d’instruments d’époque qui ne jouent que des œuvres anciennes, surtout des œuvres françaises.

Ces trois ensembles et orchestre dirigés par Jordi Savall se retrouvent parfois en binôme dans le cadre de certains concerts.

 

 

Més de 200 queixes per discriminacions lingüístiques a la universitat durant el primer quadrimestre


- Publiquem la primera anàlisi quadrimestral de la campanya "La universitat, en català!", impulsada per Plataforma per la Llengua, la FNEC, el SEPC i el BEA

- El 58% de les queixes rebudes són per canvis de la llengua de docència, el 24% per manca d'assignatures en català i el 18% per vulneracions d'altres drets lingüístics
 

Barcelona, 30 de març.- Han estat 209 les queixes per discriminacions lingüístiques a la universitat que ha rebut durant el primer quadrimestre del curs la campanya "La universitat, en català!". Impulsada per Plataforma per la Llengua, el Sindicat d'Estudiants dels Països Catalans (SEPC), la Federació Nacional d'Estudiants de Catalunya (FNEC) i el Bloc d'Estudiants Agermanats (BEA), la campanya va arrencar a l'octubre amb l'estrena d'una web per facilitar les denúncies i es va comprometre a informar cada quadrimestre de l'evolució de les vulneracions i de la situació de la llengua a les universitats catalanes, valencianes i balears.

La primera anàlisi de la situació revela que el 58% de les queixes rebudes són per canvis de llengua d'una assignatura respecte de la llengua anunciada al pla docent i que el 24% respon a la manca d'oferta d'assignatures en català. La diferència no ha d'estranyar perquè és més fàcil percebre la discriminació quan el docent substitueix el català pel castellà que no pas quan directament una assignatura s'ofereix en castellà. Tanmateix, l'absència flagrant d'assignatures en català en alguns graus i, sobretot, en màsters i postgraus, també és un motiu important de queixes.

A més, el 18% restant de queixes es deuen a vulneracions d'altres drets lingüístics: des de professors que demanen als estudiants que facin els treballs en castellà perquè els és més fàcil fins a correus informatius que les universitats envien als estudiants només en castellà i anglès, passant també per professors que obliguen els estudiants a fer les presentacions orals en castellà.

Entre els casos més greus, el d'una professora de la UPC que en un grup de projectes va tallar, en dues ocasions, les intervencions en català de dos alumnes per exigir-los que canviessin al castellà argumentant que hi havia dos estudiants del programa Erasmus que no entenien el català (encara que un d'ells tampoc el castellà). La docent va dir que, si calia, farien tot el curs en castellà i, a la següent sessió, quan un dels alumnes li va explicar que tenien dret d'expressar-se en català, ella va dir que no hi estava d'acord i que ho consultaria amb el director dels estudis. Finalment, ella va deixar d'interrompre les intervencions en català dels estudiants, però hi va continuar responent en castellà, motiu pel qual molts catalanoparlants van continuar fent les presentacions i interactuant amb la professora en castellà.

Un altre cas greu és el d'una professora d'una assignatura de traducció al català de la Universitat Pompeu Fabra que va cedir a la pressió dels estudiants i va permetre que lliuressin els treballs en castellà, en contra del que deia el pla docent. Aquest canvi en les condicions d'avaluació devalua l'assignatura, suposa un greuge comparatiu per als estudiants catalanoparlants, que a les assignatures de traducció al castellà sí que s'han d'examinar, lògicament, en castellà, i és un acte de menyspreu a la llengua catalana.

 

 

 

 

Gairebé en totes les universitats del territori hi ha queixes per motius lingüístics, però el nombre de queixes varia molt segons la universitat: de les 54 queixes de la Universitat Autònoma de Barcelona a les 2 queixes de la Universitat Abat Oliba, passant per les 6 de la Universitat de València. Aquesta diferència entre el nombre de queixes no és representativa de la situació lingüística de cada universitat, sinó que s'explica per la dimensió de la institució, per la diferent sensibilització dels estudiants i pel grau de coneixement de la campanya. Per això mateix, mentre que a Catalunya es recullen fins a 195 denúncies, al País Valencià només se'n recullen 11 i a les Illes Balears3.

 

 
 

Diferències entre territoris

Més enllà de les queixes, però, la realitat és significativament diferent. Si ho analitzem tenint en compte els diferents territoris, Catalunya és on la situació és millor. El Departament de Recerca i Universitats ha demanat a les universitats les dades de docència en català, i ha sortit que el 70,5% de les assignatures de grau s'ofereixen en la nostra llengua. A la pràctica, aquest percentatge podria ser una mica més baix pels canvis de llengua dels docents i perquè algunes universitats, especialment les privades, anuncien assignatures amb l'idioma d'impartició "català/castellà", sense especificar el percentatge d'hores en cada llengua ni assegurar que el català realment s'hi faci servir. Tenint en compte aquesta situació, tant l'administració com les entitats impulsores de la campanya estan treballant amb les universitats per poder tenir una radiografia més exacta del panorama.

La situació és encara pitjor als altres territoris analitzats. A les Illes Balears, només el 25% de les explicacions orals de la UIB són exclusivament en català. Ho diu una enquesta que la mateixa universitat ha fet als estudiants i que també revela que el 42,2% de les classes són totalment en castellà. Segons el mateix estudi, un altre 25% d'assignatures alternen entre el català i el castellà o l'anglès, fet que no garanteix el principi de seguretat lingüística dels estudiants.

Pel que fa al País Valencià, les universitats menystenen completament els drets lingüístics dels valencians i ofereixen un nombre residual o fins i tot nul d'assignatures en català. Només se'n salva la Universitat de València, que tot i que encara no arriba al 40% de docència en català, ha anat augmentant l'oferta d'assignatures en la nostra llengua i ha passat d'un 29,7% de crèdits en català el curs 2011-2012 al 38,9% el curs 2021-2022. El progrés d'aquesta universitat ha de servir de referència per a les altres universitats valencianes, especialment per a la Universitat Miguel Hernández d'Elx, on la docència en català ronda el 0% i la llengua pròpia s'exclou fins i tot a la majoria de cartells informatius.

Males pràctiques lingüístiques en alguns centres privats

L'anàlisi feta en el marc de "
La universitat, en català!" també permet veure que arreu del domini lingüístic hi ha universitats privades o centres privats adscrits a universitats públiques que defugen les seves responsabilitats lingüístiques i no anuncien al pla docent la llengua amb la qual s'impartiran les assignatures.

Això es detecta, per exemple, en graus i màsters de La Salle i de la Fundació Pere Tarrés, institucions pertanyents a la Universitat Ramon Llull. En el cas de La Salle, a més, com ha pogut comprovar Plataforma per la Llengua a través d'una trucada, el centre informa els estudiants de nova matriculació que si tenen problemes amb el català, poden demanar al docent que canviï de llengua.

En una altra universitat privada, la Universitat Internacional de Catalunya, sí que s'anuncia al pla d'estudis la llengua amb què s'impartiran les assignatures, però es fa la distinció entre llengua d'impartició principal i altres llengües d'impartició, fet que trenca la seguretat lingüística dels estudiants.

Pel que fa a la Universitat de Vic - Universitat Central de Catalunya, acull molts estudiants francesos, sobretot als estudis de fisioteràpia, i, en lloc d'oferir-los les eines perquè aprenguin català, la universitat ha optat per duplicar tots els grups per garantir que les assignatures es puguin cursar en castellà, tot i que molts estudiants tampoc no en saben. En el marc de "
La universitat, en català!", s'han rebut fins a tres queixes relacionades amb aquesta qüestió.

En el cas d'universitats públiques, moltes vulneracions lingüístiques tenen lloc encentres privats adscrits. N'és un exemple el CETT, un centre de turisme, hoteleria i gastronomia adscrit a la UB, que triga molt a gestionar aquest tipus de queixes i que les deixa, majoritàriament, sense resoldre. Entre les queixes rebudes, n'hi ha que denuncien que les sessions informatives es fan directament en castellà.

Un incompliment flagrant, i mal dissimulat, de la legislació

La primera anàlisi quadrimestral en el marc de la campanya "
La universitat, en català!" constata que la llengua de docència estipulada als plans docents de les assignatures és un indicador limitat a l'hora de conèixer la realitat lingüística a les universitats. Així, que la majoria de les assignatures s'imparteixin en català (sobretot a Catalunya i, parcialment, a les Illes Balears) és una dada molt qüestionable. Més aviat és un miratge, un iceberg que amaga la manca d'oferta d'assignatures en català en molts graus, màsters i postgraus, la vulneració constant dels drets lingüístics dels catalanoparlants i l'augment de queixes per canvis de llengua dels docents.

Plataforma per la Llengua recorda que, segons la Llei d'universitats de Catalunya, el català ha de ser garantit en tots els àmbits docents de les universitats de Catalunya. Així mateix, l'Estatut d'Autonomia de les Illes Balears, que atorga al govern balear  la competència exclusiva en la programació i coordinació del sistema universitari, també especifica que un dels objectius dels poders públics ha de ser la normalització del català. Pel que fa al País Valenciàl'article 6 de l'Estatut d'Autonomia estableix el català com a llengua oficial i especifica que tothom té dret a rebre l'ensenyament en aquesta llengua.

"La universitat, en català!", una campanya per promoure les queixes lingüístiques

La campanya "
La universitat, en català!" és una iniciativa presentada aquest octubre per facilitar les denúncies per vulneracions lingüístiques a la universitat i per sensibilitzar els estudiants dels drets dels catalanoparlants a Catalunya, les Illes Balears i el País Valencià. Impulsada per Plataforma per la Llengua, la Federació Nacional d'Estudiants de Catalunya (FNEC), el Sindicat d'Estudiants dels Països Catalans (SEPC) i el Bloc d'Estudiants Agermanats (BEA), la campanya ofereix als alumnes una web perquè facin arribar les denúncies a través d'un senzill formulari que els posarà en contacte amb el servei de queixes de la campanya i amb el de la seva universitat. A més, Plataforma per la Llengua es fa càrrec del tractament de les dades per fer un seguiment de l'evolució de les vulneracions, analitzar la situació global i informar-ne al final de cada quadrimestre.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens