Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 août 2022 3 31 /08 /août /2022 09:58
Théâtre des possibles - Concert De Fossa - Expo photo - Eglise Saint-Mathieu -
Théâtre des possibles - Concert De Fossa - Expo photo - Eglise Saint-Mathieu -
Théâtre des possibles - Concert De Fossa - Expo photo - Eglise Saint-Mathieu -
Théâtre des possibles - Concert De Fossa - Expo photo - Eglise Saint-Mathieu -
Théâtre des possibles - Concert De Fossa - Expo photo - Eglise Saint-Mathieu -
Théâtre des possibles - Concert De Fossa - Expo photo - Eglise Saint-Mathieu -

Théâtre des possibles - Concert De Fossa - Expo photo - Eglise Saint-Mathieu -

Théâtre des possibles - Concert De Fossa - Expo photo - Eglise Saint-Mathieu - 

 

Après l'été des "cultures défoulantes" (animations dans le moindre bled, recours à la foule en ville, pour alimenter le commerce et assurer la communication de la mairie...),

 

après les grosses machineries pour une jeunesse manipulée (Déferlantes, Valmy, Le Barcarès),

​​​​​​​après quelques nouveautés remarquées et remarquables: à Perpignan, sous les étoiles, l'opérette à l'église des Carmes, les concerts gitans à Pams et la préparation d'un festival "Rom" (à la vôtre !), l'adjoint à la culture n'a pas chômé : chapeau à André Bonet qui égaya tous le quartiers, qui s'est donné pleinement à la ville et qui aime ça, la culture, les contacts, les amis, la fête, les restaus...

 

​​​​​​​Ainsi la culture n'a jamais déserté, mais à présent elle se fait plus sérieuse (Visa) ou intimiste (concerts dans les églises, retour de la peinture dans les galeries...)

 

​​​​​​​Poursuivons le combat culturel !

 

​​​​​​​JPB

 

*Ce mercredi, concert gratuit à 18h30, église St-Mathieu

 

**10 septembre, expo Jean COMES au Boulou (Espace des Arts)

 

***14 septembre, le retour du théâtre des possibles

 

 

Partager cet article
Repost0
26 août 2022 5 26 /08 /août /2022 14:14
Inauguration Visa Pour l'Image - Expos Caroline Cavalier, Jano Aumeras (Céret), Michel Pagnoux (La Palme) - Photos galerie LLIGAT
Inauguration Visa Pour l'Image - Expos Caroline Cavalier, Jano Aumeras (Céret), Michel Pagnoux (La Palme) - Photos galerie LLIGAT
Inauguration Visa Pour l'Image - Expos Caroline Cavalier, Jano Aumeras (Céret), Michel Pagnoux (La Palme) - Photos galerie LLIGAT
Inauguration Visa Pour l'Image - Expos Caroline Cavalier, Jano Aumeras (Céret), Michel Pagnoux (La Palme) - Photos galerie LLIGAT

Photographies !

Galerie LLIGAT, Perpignan, quartier de la Révolution française

Engagés dans la valorisation de toutes les pratiques artistiques, nous sommes très heureux d'accueillir pour la première fois à la Galerie Lligat, en marge de VISA, une exposition de photographies avec "La Pierre" de Jean-François Fourmond.

 

 

La Pierre Plate ...

 

Le quartier de la Pierre Plate à Bagneux, récemment qualifié “quartier d’intérêt national” par l’ANRU, se trouve au cœur d’un vaste plan d’aménagement qui se traduit par l’arrivée de nouveaux transports (métro, Grand Paris Express) et la mise en œuvre de programmes de réhabilitation. Pour saisir les profondes mutations des lieux qui impactent la vie des habitants et engager la participation active des citoyens, la ville de Bagneux donne carte blanche au photographe Jean-François FOURMOND. Accompagné de Charles HAQUET pour les textes et de Xavier JOLLY pour les réalisations sonores, le photographe travaille sur le site entre 2018 et 2021. Il intègre patiemment la communauté, observe et recueille des témoignages de résidents, constituant ainsi une archive vivante de la Cité des musiciens, ensemble immobilier construit en 1960.  

 

 

L’exposition présentée à la Galerie Lligat reprend une partie de l’exposition de restitution montrée à Bagneux en octobre 2021. LA PIERRE sera présentée au Sénat en 2023 et un livre sera publié aux Éditions Lattès fin 2022.  Typologie 1 aborde l’enquête sociale et culturelle autour de trois séries photographiques : “la trace, archéologie urbaine”, “intérieur I, l’empreinte, “intérieur II” — Typologie 2 aborde le décor, autour de trois séries. “Cage d’escalier I, vues” décrit une perception grise et lointaine du paysage urbain environnant. “Intérieur III” aborde l’idée de l’absence, quand les voiles de rideaux deviennent des spectres de vies enfuies. “Cage d’escalier II, espace vert” s’intéresse à ceux qui ne sont pas encore partis. En cultivant des petits espaces verts sur leur palier, les résidents s’attribuent un peu de nature dans un monde de béton et pérennisent des formes de vie.

— Exposition du 26.08 au 1.10.2022
VERNISSAGE, samedi 3 septembre 17h-21h
en présence de Jean-François Fourmond. 

Du mercredi au samedi 14h-19h et tous les jours sur rendez-vous. 

 

Une histoire collective ...

 

 

Jean-François FOURMOND

Diplômé de l'Ecole Nationale des Arts Décoratifs et professeur des Ecoles Nationales Supérieures d'Art, Jean-François Fourmond a commencé la photographie professionnelle à la fin des années 80 dans la publicité et la mode. Depuis une vingtaine d'années, il travaille sur des sujets sociétaux. Dans ses projets documentaires, la place de l'être humain est centrale. Il parle de ce que l'on ne voit pas, des abandonnés, de la solitude et de la perte. Il a animé un atelier documentaire à Bamako au Conservatoire des Arts et Métiers et Multimédia de 2006 à 2009. Son travail sur les maisons de retraite médicalisées et la vie du quatrième âge a été exposé au Palais du Luxembourg à Paris en 2009. Photographe de l'agence de presse de photographies d'urbanisme et d'architecture " Urba images " depuis 1994, il en prend la direction entre 2012 et 2014.

Ses recherches s'orientent alors vers le renouvellement urbain et les questions de transformation du territoire liées au Grand Paris (mutation et mémoire). La restitution de l'œuvre " La Pierre " a débuté en décembre 2020 à Bagneux en Île de France avec une première exposition à la Cité des Musiciens. En octobre 2021, il expose son travail de recherche à la Maison des Arts de Bagneux et finalise ses expositions monumentales dans la ville.

 

 

Charles HAQUET

Grand reporter durant plus de quinze ans, Charles Haquet dirige aujourd’hui le service étranger de L’Express.
Son enquête sur la montée du salafisme dans les Balkans a reçu en 2017 le Prix Louise Weiss (décerné par le Quai d’Orsay et l’Association des Journalistes européens). Il est également écrivain. Il a publié une dizaine de romans et d’essais (Le Masque/Hachette, Mercure de France).
« Les fauves d’Odessa », un thriller qui dénonce le milieu crapuleux de l’industrie agroalimentaire, a remporté le Prix du roman d’aventures en 2014

 

 

Xavier JOLLY
Xavier JOLLY, 53 ans / habite le sud parisien depuis bientôt 18 ans.
Directeur artistique sonore d’Europe 1 mais également producteur et réalisateur de podcasts, pour entre autre Deezer, LinkedIn, Journal du Dimanche ou Paris Match.
Intervenant au CELSA dans le cadre du master Média & Communication.
En parallèle de l’exposition LA PIERRE,  XJ a conçu, produit et réalisé la bande son de l’exposition RADIO DAIZY de Cecile LENA, un parcours scénographique et sonore immersif dans un univers radiophonique et imaginaire singulier.

 


 

 

En préparation 
Une programmation 2022-2023 qui soutient les artistes femmes 

Avec Jihane Khelif, Patricia Stheeman, Enna Chaton, Anna Coulet, Muriel Persil, et Brigitte Kühlewind-Brennenstuhl en partenariat avec le musée de Collioure, et entre autres Muriel Valat-B et Kati Gausmann dans le cadre de la semaine franco-allemande ! 
À gauche — 'mountain print 14/01/01', 2014. Série 'mountain print'. Tirages au latex sur deux papiers différents (opaque et transparent), papiers DIN A3 et 50 x40 cm, cadre 50 x 40 cm.
 

 

Partager cet article
Repost0
15 août 2022 1 15 /08 /août /2022 10:09
G.Claus à Banyuls - Rachel KHAN - Collioure, Babel des Arts
G.Claus à Banyuls - Rachel KHAN - Collioure, Babel des Arts
G.Claus à Banyuls - Rachel KHAN - Collioure, Babel des Arts
G.Claus à Banyuls - Rachel KHAN - Collioure, Babel des Arts

G.Claus à Banyuls - Rachel KHAN - Collioure, Babel des Arts

Gaspar CLAUS  à BANYULS de la MARENDA, où le prix des parkings baisse, comme la température...

O José, arrête un peu avec les amendes...

 

- Rachel KHAN -à Perpignan : Le RN (L Aliot) invite de plus en plus de personnalités de couleur, pour se dédiaboliser encore plus (finis le racisme, l'antisémitisme, les jeux de mots crasseux...) La droite radicale est angélique...

O André, bravo !

 

-Collioure, BABEL des Arts

...ou babybel...

O bravo, Claire !

 

JPB

 

 

Partager cet article
Repost0
13 août 2022 6 13 /08 /août /2022 10:10
Hommage à F. de Fossa (4 photos) -
Hommage à F. de Fossa (4 photos) -
Hommage à F. de Fossa (4 photos) -
Hommage à F. de Fossa (4 photos) -

Hommage à F. de Fossa (4 photos) -

Nathalie Gallissot
Nathalie Gallissot
Nathalie Gallissot

Nathalie Gallissot

CERET

 

Le musée d'art moderne de Céret en quête d'un nouveau directeur (ou directrice après les décennies glorieuses de deux conservatrices de grand talent :  Joséphine Matamoros et Nathalie Gallissot)

 

J.Matamoros a voulu développer le concept de rapprochement artistique et géographique des 3 C (Céret, Collioure, Cadaquès) sans aboutir vraiment, mais à son actif de grands expos sont à citer, utilisant le matériau local, c'est-à-dire le passage de Picasso, Braque, Soutine, etc dans la capitale du Vallespir.

 

Avec N. Gallissot et les journalistes convenus,  on continue de nommer Céret "la Mecque du Cubisme", alors que la vie culturelle de la cité des cerises n'a rien à voir avec le monde musulman... De belles expos aussi donc, sur Dali jusqu'à, en ce moment, l'Ecole de Paris.

 

Avec Nathalie G. le musée a accédé à un niveau supérieur, national, comme l'a déclaré Robert Garabé lors du vernissage de cet été 2022, avec Chagall, Soutine et les autres, pour la plus belle exposition de la région Occitanie. 

jpb

 

...

Le musée a rouvert ses portes au printemps dernier après deux ans de travaux lui permettant de doubler sa surface. Géré par la commune de Céret, le Département et la Région, il accueille près de 70 000 visiteurs par an. Doté(e) d'un budget de 3,6 millions et d'une équipe de 24 agents, la future directrice ou le futur directeur bénéficiera d'un contrat de 5 ans pour mettre en œuvre le projet scientifique et culturel. 

 

Nathalie Gallissot arrivait à la fin de son contrat, qui avait été prolongé à deux reprises depuis qu'elle avait succédé à Joséphine Matamoros au début de l'année 2012.

Spécialiste des arts du XXe siècle et issue de la prestigieuse Ecole du Louvre, elle avait auparavant été conservatrice au musée des Beaux-Arts de Quimper et adjointe de direction de cet établissement.  

-------

 

La lettre d'informations des Amis de François de Fossa

 

mars-août
2022

Restez informés : voici votre lettre d'informations


Les Amis de François de Fossa célèbrent chaque année l'anniversaire
de la naissance de François de Fossa, né à Perpignan le 31 août 1775.


Quatre actions majeures sont prévues par l'association pour l'année 2022 :

 1 - Des concerts dans le cadre des Diades François de Fossa 2022 :

 Le 31 août 2022, date anniversaire de la naissance de François de Fossa, à Perpignan, un concert par le Quatuor de Guitares Méditerrannée dirigé par Pascal Goze.
 Ce concert est intitulé « François de Fossa et ses contemporains »


 Le 20 août 2022, à l'initiative de Daniel Brun, un concert à Coustouges par l'association Coustouges en musique
Télécharger le 
dépliant de Coustouges en musique.


2 - La traduction en langue catalane de la BD Sur les pas de François de Fossa est terminée. Nous travaillons à sa mise en pages et elle sera mise en impression avant la fin de l'année. La version en langue espagnole est en cours et verra le jour sous la forme d'un livre électronique.


3 - Nous souhaitons également enregistrer un CD de haute qualité d'oeuvres de François de Fossa par le trio Lachrimæ Consort dirigé par Phiippe Foulon.


4 - Felip Solé propose la réalisation d'un film documentaire retraçant la vie de François de Fossa.

Ce raconte l?aventure d'un homme pris dans les tempêtes de son temps. Le compositeur et guitariste François de Fossa essaye de trouver sa route entre les guerres et les conflits permanents que vit une Europe, dont les frontières sont encore mouvantes, et dans laquelle le Roussillon n'est rattaché à la France que depuis un peu plus de 100 ans.

Dans une époque où les langues régionales perdent du terrain et s'affirme de plus en plus celle de l'état, Fossa choisit la musique comme langage universel pour exprimer et explorer le monde et son temps. La musique lui permet de nouer des relations sociales, de séduire les femmes et surtout, elle est son refuge face à l?adversité du monde.

Vous pouvez consulter le Dossier François de Fossa créé afin de présenter ce projet dans ses détails.

Afin d'aider au financement de cette réalisation, Les Amis de François de Fossa et Félip Solé lancent une cagnotte participative sur la plateforme HelloAsso.
Les dons peuvent également être adressés directement au siège de l'Association, 2 rue des Abreuvoirs, 66000 Perpignan, par chèque ou par virement bancaire (RIB de l'association sur la page 
Contacts du site).
Notre association étant reconnue d'intérêt général, vos dons vous permettent d'obtenir une réduction de vos impôts de 66% du montant de votre don pour un particulier et 60% pour une entreprise. Vous recevrez à cet effet un rescrit fiscal courant mars de l'année suivant votre don.

Les Amis de François de Fossa et Félip Solé vous remercient par avance de votre générosité.

------------

Canet en Roussillon

la fête des marins

 

Comme chaque année, les bateaux iront au large rendre un hommage aux marins disparus. Deux jours durant, de nombreuses animations seront proposées pour la fête de la mer et des pêcheurs.

C’est une tradition à Canet-en-Roussillon, et un rendez-vous annuel pour les aoûtiens, la fête de la mer et des pêcheurs.

Dimanche 14 août, à partir de 19 h, un apéro de la mer est organisé sur le port, animé par le grand orchestre Laurent Comtat. La soirée dansante et le feu d’artifice débuteront à 22 h 30 et poursuivront le programme.

Lundi 15 août, à partir de 9 h 30, les bateaux quitteront le port pour la bénédiction en mer et un dépôt de gerbe.

Cette cérémonie rassemble chaque année de nombreux plaisanciers, elle est un hommage à tous les marins disparus en mer.

À 11 h, la messe de l’Assomption sera célébrée en plein air. En cas de mauvais temps, elle aura lieu à l’église Notre-Dame des Flots.

 

Une sardinade est ensuite préparée du côté de la zone technique, accessible par la navette portuaire (gratuite).

Le festival Sun and sea clôturera la journée avec le spectacle de Popek, à 21 h 30 au, théâtre de la mer.

 

- ---------

Perpignan : philosophie

 

Je vous prie de bien vouloir trouver ci-joint l’invitation à la présentation des deux essais de Rachel Khan, juriste, actrice et écrivaine "Racée" &"Une partie de campagne" qui se déroulera :

Jeudi 18 août 2022 à 18 h 30.

Hôtel Pams.18 rue Émile Zola • Perpignan.

Entrée libre

Vous en souhaitant bonne réception.

Bien cordialement.

 

 ​​​​

Partager cet article
Repost0
10 août 2022 3 10 /08 /août /2022 12:16
Pilar Parcerisas - photo 2: de gauche à droite : J. Houbert, Béatrice Didier, J-Claude Salomon, Patrick Le Bihan, Gerald Rannaud et Michel Arrous. -  couverture de la revue HB
Pilar Parcerisas - photo 2: de gauche à droite : J. Houbert, Béatrice Didier, J-Claude Salomon, Patrick Le Bihan, Gerald Rannaud et Michel Arrous. -  couverture de la revue HB
Pilar Parcerisas - photo 2: de gauche à droite : J. Houbert, Béatrice Didier, J-Claude Salomon, Patrick Le Bihan, Gerald Rannaud et Michel Arrous. -  couverture de la revue HB

Pilar Parcerisas - photo 2: de gauche à droite : J. Houbert, Béatrice Didier, J-Claude Salomon, Patrick Le Bihan, Gerald Rannaud et Michel Arrous. - couverture de la revue HB

L'été des rencontres : Michel ARROUS (Paris-Sorbonne/Revue HB) -

Pilar Parcerisas : Fondation W.Benjamin/Angelus Novus-Portbou

 

L'été, c'est l'occasion de voyager, de randonner et de rencontrer des amis, des personnalités; comme le professeur Michel Arrous (Paris Sorbonne 4, directeur de la revue internationale HB) lors du salon du livre de Prats de Mollo : il est venu avec ses amis de Prades Christelle et J.François Jimenez (celui-ci vient de publier un beau livre autobiographique chez Cap Béar éditions).

Clarisse Réquéna, me parlait depuis longtemps de ce chercheur et grand sportif, qui avait été son directeur de thèse (Mérimée - Champion éditeur). Voilà, c'est fait : je suis heureux d'avoir rencontré un homme aussi brillant et pourtant si simple, ce qui nous change de quelques spécimen universitaires rencontrés ces dernières années...

 

*Puis, à Portbou, c'est toujours un bonheur de revoir Pilar, disponible pour évoquer la future fondation W. Benjamin, en plein centre, à deux pas de la mer et du Mémorial, dont les plans sont été dévoilés et dont le financement est en bonne voie.

 

Directrice de la fondation Angelus Nous, critique littéraire dans la presse catalane et espagnole, commissaire de nombreuses expositions, Pilar est reconnue depuis longtemps dans le monde culturel de Barcelone et bien au-delà... jusqu'à l'université d'été qu'elle organise à Portbou (programme à suivre)...

 

 

****Pilar Parcerisas Colomer (Manresa, 1957) est critique d'art, commissaire d'exposition indépendante et scénariste.
Elle a obtenu un doctorat en histoire de l'art et un diplôme en sciences de l'information de l'UAB. Elle est l'une des membres fondatrices du journal Region 7. Elle a suivi une formation de conservatrice auprès de Harald Szeemann. Elle a organisé de nombreuses expositions d'art.
 Elle est également critique d'art pour le journal Avui. En tant que scénariste, elle signe les scénarios des films Intermission (1988), The Last Frontier (1992) et Babaouo (1997).
Elle est membre de l'Association internationale des critiques d'art (AICA) et membre du conseil du MACBA. et fait partie du conseil d'administration de la Fondation Joan Miró en tant que représentante du ministère de la Culture de la Generalitat de Catalogne.1 
Depuis le 21 janvier 2009, elle est vice-présidente du Conseil national de la culture et des arts .2 

Elle a également été présidente de l'Association catalane des critiques d'art (ACCA), poste actuellement occupé par Joan Maria Minguet.3

*Expositions organisées:
         -Avec Maria Josep Balsach et Carles Hac Mor, elle a été commissaire du cycle d'expositions Espai 10 au cours de l'année académique 1983-1984.

• Idées et attitudes. Environnement de l'art conceptuel en Catalogne, 1964-1980... (1992)

• Joseph Beuys. Manresa Hbf (1994)

• Agnus Dei. L'art romànic i els artistes del segle XX (1996)

• Dalí. Électif Affinités (2004)

• Man Ray, llums i somnis i Accionisme vienès (2008)

• Illuminations. Catalogne visionnaire (2009)
• Constructions lyriques. Man Ray, Léandre Cristofol. L'objet et l'espoir Dadà (2009)4

Publications :
• Equipatge de mà (1997)- Sélection de ses articles dans la revue Art & Co.
• La machine artistique (2003)
• Conceptualisme(s). Poétique, politique et périphérique. Autour de l'art conceptuel en Espagne, 1964-1980 (2007).
• Barcelone Artz-Zone (2008)
• Duchamp en Espagne (2009)
• ↑ « Liste des membres du conseil de la Macba ». Archivé de l'original le 30 septembre 2010. Récupéré le 29 janvier 2019.


Notes :   1. ↑ [1], Bureau de communication du gouvernement de la Catalogne, 19 décembre 2008. (date d'accès : 08/09/2010)
2. ↑ Joan Maria Minguet remplace Parcerisas à la présidence de l'ACCA. ISSN 1885-4389.
3. ↑ . Département de la Culture et Mitjans de Comunicació. D.L.B :37.639-2009. |title= manquant (aide)
4. ↑ Grande Encyclopédie catalane (ed). Pilar Parcerissas. l'Enciclopèdia (en catalan). Barcelone.

• Wikimedia Commons héberge une catégorie multimédia sur Pilar Parcerisas.

- - - - - -

 

Les livres de l'auteur : 

Michel Arrous

directeur de la revue HB (Henri Bayle = Stendhal)

 

références de quelques numéros : 

HB - Revue internationale d'études stendhaliennes N° 24, 2020
Stendhal, le réel et le réalisme. Colloque Paris-Sorbonne-Paris IV, 22-23 mars 2019 

Michel Arrous

Stendhal. Romanesque et romantisme 

Michel Crouzet

Michel Arrous (Préfacier)

Austerlitz. Napoléon au coeur de l'Europe 

Musée de l'arméeMichel ArrousJean-Paul BertaudGilbert Bodinier

Collectif

Henri Beyle, un écrivain méconnu (1797-1814) 

Michel ArrousFrancis ClaudonMichel Crouzet

Collectif

HB - Revue internationale d'études stendhaliennes N° 25/2021
Stendhal et le roman social. Colloque Paris-Sorbonne-Paris IV, 20 mars 2020 

HB - Revue internationale d'études stendhaliennes N° 23/2019
Stendhal et l'esprit 

Michel Arrous

Stendhal et l'aristocratie. Actes du colloque de Paris-Sorbonne-Paris IV, 25-26 mars 2011 

Michel Arrous

Collectif

HB - Revue internationale d'études stendhaliennes N° 21/2017
Stendhal : bonheur et mélancolie 

Michel Arrous

Collectif

Stendhal et les choses de la nature. Actes du colloque de Paris-INHA, organisé par Stendhal aujourd'hui, 26-27 mars 2010 

Michel Arrous

Stendhal et l'Eros romantique - Tradition et modernité. Actes du colloque de Paris-INHA Sorbonne, 27-28 mars 2009 

Michel Arrous

Collectif

HB - Revue internationale d'études stendhaliennes N° 20/2016
Stendhal et le récit bref. Actes du colloque de Paris-Sorbonne, 6-7 février 2015 

Michel Arrous

Collectif

Stendhal, Mérimée et les écrivains romantiques. Le sang, la violence et la mort : Actes du colloque de Paris-INHA Sorbonne, 5-6 octobre 2007 

Michel Arrous

HB - Revue internationale d'études stendhaliennes N° 19/2015 

Michel Arrous

Collectif

Stendhal et l'héroïsme au féminin 

Michel Arrous

HB - Revue internationale d'études stendhaliennes N° 13-14/2009-2010
Stendhal et l'Eros romantique 

Michel Arrous

Stendhal, les romantiques et le tournant de 1830. Actes du colloque international de Paris, 10-11 mars 2006 

Michel Arrous

HB N° 11-12/2007-2008
Stendhal, Mérimée et les écrivains romantiques : le sang, la violence et la mort 

Michel Arrous

Une liberté orageuse : Balzac, Stendhal 

Michel Arrous

 

Napoléon, Stendhal et les romantiques. L'armée, la guerre, la gloire. Musée de l'armée 16-17 novembre 2001 

Michel Arrous

Collectif

Le dernier Stendhal (1837-1842) 

Michel Arrous

Partager cet article
Repost0
24 juillet 2022 7 24 /07 /juillet /2022 09:33
Héros de l'été : Christian Doumergue - Hassan Majdi - René-Philippe Deswatten- Olivier Gandou -
Héros de l'été : Christian Doumergue - Hassan Majdi - René-Philippe Deswatten- Olivier Gandou -

Héros de l'été : Christian Doumergue - Hassan Majdi - René-Philippe Deswatten- Olivier Gandou -

  • CONFERENCE le 26 juillet à 18 h
  • HOTEL PAMS

  • Je vous prie de bien vouloir noter ce correctif : la conférence commencera à 18 h (et non à 17 h comme indiqué dans le précédent message).

Cordialement

Clarisse Requena

Secrétaire générale de la SASL
 

 

26 juillet 2022 – 18h-19h  Hôtel Pams, 18 rue Émile-Zola, Perpignan.

Christian Doumergue, historien de l'art et de la littérature, écrivain, auteur notamment de 

Le Chat. Légendes, mythes & pouvoirs magiques, L'Opportun, Paris, 2018 

Trésors. Historiques, mythiques & légendaires, L'Opportun, Paris, 2018

Le Réveil de Pyrène, TDO édition, Pollestres, 2019 (roman) 

Mythes & symboles cachés dans nos séries préférées, L'Opportun, Paris, 2020

donnera une conférence intitulée

Légendes et mystères des Pyrénées-Orientales.

Entrée libre.

Evénement organisé par la Société agricole, scientifique et littéraire des Pyrénées-Orientales (SASL), 52 rue Maréchal Foch, Perpignan.

 

- - - - - -EXPO 1er AOUT à EUS

 

 

Vous êtes invités au vernissage de notre exposition "ô liberté" pour découvrir et partager cette première présentation en musique !

je serai présent pendant l'expo le vendredi 5 et samedi 6 août de 10h à 18h

A lundi 

Hassan Majdi

Calligraphe

- - - - - -

 

 

à lire : 


BILAN DEUX ANS DE LOUIS ALIOT À LA MAIRIE DE PERPIGNAN PAR OLIVIER GANDOU
Partager cet article
Repost0
14 juillet 2022 4 14 /07 /juillet /2022 08:58
Institut du masque de Limoux - Rando urbaine à Perpi - Expo Didier Merceret (La Région)  - Logo de l'Institut du masque -
Institut du masque de Limoux - Rando urbaine à Perpi - Expo Didier Merceret (La Région)  - Logo de l'Institut du masque -
Institut du masque de Limoux - Rando urbaine à Perpi - Expo Didier Merceret (La Région)  - Logo de l'Institut du masque -
Institut du masque de Limoux - Rando urbaine à Perpi - Expo Didier Merceret (La Région)  - Logo de l'Institut du masque -
Institut du masque de Limoux - Rando urbaine à Perpi - Expo Didier Merceret (La Région)  - Logo de l'Institut du masque -
Institut du masque de Limoux - Rando urbaine à Perpi - Expo Didier Merceret (La Région)  - Logo de l'Institut du masque -

Institut du masque de Limoux - Rando urbaine à Perpi - Expo Didier Merceret (La Région) - Logo de l'Institut du masque -

Nouveauté : concerts étoilés

 

  • Culture à Perpignan :

 

  • Concerts à ciel ouvert au cœur de l’église des Carmes, rénovée.

 

 -dimanche 17 juillet à 21 h : un florilège d’extraits d’opérettes de légende signées Strauss, Kalman ou Léhar, proposé par TLA Production, compagnie de référence pour la diffusion de grands spectacles lyriques, basée à Lamalou-les-Bains.

 

-Mardi 19 juillet à 21 h : les Scènes étoilées accueilleront, en partenariat avec le Festival Radio France Occitanie Montpellier, le célèbre ensemble a cappella The King’s Singers, fondé en 1968, actuellement en tournée. Tout en honorant la tradition chorale britannique, les six chanteurs repoussent sans cesse les limites de leur répertoire, qui va des compositions sacrées du XVIe siècle… jusqu’aux Beatles et Queen. Voyage céleste garanti !

 

 - jeudi 25 juillet à 21 h Le concert du chœur de chambre Les Éléments, aura lieu, au théâtre municipal Jordi-Pere-Cerdà.  Sous la direction de Joël Suhubiette l’ensemble interprétera des polyphonies espagnoles d’hier et d’aujourd’hui. En effet en miroir au Llibre Vermell de Montserrat et autres pièces de Victoria ou Guerrero, deux jeunes compositeurs contemporains, l’un madrilène, l’autre catalan, apporteront leurs regards poétiques sur une Espagnole toujours aussi inspirante.

 

* Entrée libre sans réservation dans la limite des places disponibles. En cas d’intempérie, repli au Théâtre municipal. Rens. 04 68 66 33 18 - mairie-perpignan.fr

 

- - - - - -

 

 

 

Des Nouvelles de

l'Institut des Arts du Masque de Limoux - juillet 2022

 

- Nous avons clôturé avec succès les Expositions Goya dans le cadre de la Nuit Européenne des Musées 2022

Expositions d'Hiver :  Le Carnaval de Limoux - Le Masque et la Peinture : Goya avec le soutien du Cgeac 2022


 

- Nous avons accueilli durant deux mois, les Expositions  "Monsieur Delteil Sens et Saveur" - 

  Hommage à Joseph Delteil dans le cadre de l'année Delteil de la ville de Limoux 

 Avec les Aquarelles d'Alice Ciardi Ducros, Présences de Joël Pabst, les Peintres du Pont des Artistes et les créations et ateliers des élèves de Françoise Limoux 

Masques et Figures Marc Chagall de l’Institut «Clin d'oeil de Marc Chagall à son ami Joseph Delteil"

Avec les expositions permanentes de l'IAM : Le Carnaval de Limoux et la Ménagerie

Expositions à découvrir en cette dernière semaine - mercredi 13 vendredi 15 et samedi 16 juillet


 

"L'Institut Hors les Murs" durant deux mois grand public - mai et juin - à l'abbaye de St Hilaire

"L'Art Roman De la Sculpture au Masque" 

et sa semaine estivale d'événementiels autour du Maître de Cabestany

accueillis par les Amis de l'Abbaye et la Commune de St Hilaire


 

A partir du 22 juillet :
 

L'Institut accueille désormais une exceptionnelle exposition de photographies "Les Origin'Ailes"

Du 23 au 29 juillet de 16h à 18h

 


 

Les Tables Rondes du Festival Nava les vendredis et samedis 22 23 puis 29 30 juillet à 11h


 

Une conférence de Marie Laure Ruiz Maugis  historienne de l'art  :  Misia Sert

dimanche 24 juillet à 15h entrée libre
 

en préparation au spectacle du soir à 21h30   "Misia Sert" avec Julie Depardieu à Flandry Festival Nava 

 

Je vous en souhaite bonne réception et reste à votre toute disposition

Bien cordialement    Guillaume Lagnel

 

* Page FB  de l'Institut  pour  Actualités et Témoignages...

https://www.facebook.com/IAM.

 

EXPOSITIONS PERMANENTES  IAM

EXPOSITION LE CARNAVAL DE LIMOUX ET LA COLLECTION DES GOUDILS  D'EMILE TAILLEFER

EXPOSITION  LA MÉNAGERIE  LES ANIMAUX DU MONDE

EXPOSITION   CLIN D'OEIL DE MARC CHAGALL A SON AMI JOSEPH DELTEIL

Céret/Photo : Lumière d'encre 
 

Fêtes et Festivals

 

Centre d’art et de photographie Lumière d’Encre

Place Pablo Picasso, 66400 Céret

 

Élégies de Gaël Bonnefon 

Au CAPLE, Place Pablo Picasso, Céret - du 9 juillet au 17 septembre

Vernissage le samedi 9 juillet à 11h

 

"Figures, espaces, matières : voilà les motifs primordiaux que les photographies de Gaël Bonnefon ne cessent de reprendre, conjurer, déplacer, joindre et disjoindre. Tirées d’un quotidien qui les déguise, les images qu’il compose jouent et rejouent le drame tantôt gracile tantôt macabre du réel. Un réel d’une teneur plus qu’incertaine, et dont la substance – s’il en est une – se confond avec celle, spectrale et protéique, du rêve. De là un travail sur l’aléatoire et la matérialité brute du négatif (grain, coulées chimiques, rayures) et un usage extrêmement singulier de la couleur, qui dans certaines photographies semble couler sur les motifs et emporter avec elle l’image vers une limite où des forces abstraites prévalent. Sous leur emprise extatique ou accablante, matières, espaces, figures, se délient et s’entrelacent sous la forme d’une chute d’eau, d’un chien qui bondit, d’une paroi rocheuse, d’une étreinte, d’un jet de gaz ou encore d’un homme-bleu-rouge-parapluie". 

Rafael Garido/Zoème.

Au Centre d'Art et de Photographie Lumière d'Encre, Place Pablo Picasso à Céret

Ouvert du mardi au dimanche, de 10h à 13h et de 14h30 à 18h30

 

site de l'artiste : http://gaelbonnefon.org/ 

 

 

Exposition "hors les murs"

 

Ateliers de médiation ouverts aux plus jeunes cet été 

Des activités tout l'été avec le CAPLE

Et si vos enfants s’initiaient à la photographie ?

 

Cet été, auront lieu au Centre d’art et de photographie Lumière d’Encre plusieurs ateliers pour les plus jeunes. L’objectif sera de faire découvrir la photographie à travers des ateliers pratiques. Nos médiations sont ouvertes au jeune public, âgé de 6 à 15 ans.

Les participants seront invités à interagir, à créer et produire des photographies pour découvrir les mille et une facettes de ce medium créatif. 

L’approche ludique est un excellent biais d’apprentissage, autant auprès des enfants, que des adolescents et des adultes. Ces médiations distrayantes et participatives aiguiseront la curiosité de chacun. 

 

Calendrier

Juillet 

  • Perspective forcée : Mardi 12 juillet (15h à 17h)
  • Photogramme : Jeudi 21 juillet (15 à 17h) 
  • Jeu Rallye : Vendredi 29 juillet (15h à 17h)

 

Août 

  • Light-painting : mercredi 3 août (15h à 17h) 
  • Photogramme : Jeudi 11 août (15h à 17h)
  • Jeu Rallye : Mardi 16 août de (15h à 17h)
  • Sténopé : Mercredi 24 août (15h à 18h)
  • Perspective forcée : Vendredi 26 août (15h à 17h) 

 

Informations

Afin d’y participer, nous vous invitions à nous contacter, soit par téléphone au 04 30 82 73 30 ou par mail à sc@lumieredencre.fr.

Il sera également possible, lors de votre visite au Centre d’Art et de Photographie Lumière d’Encre de vous inscrire sur place. Les places sont limitées.

Frais de participation par atelier : 5 €

Actualité des membres et partenaires du CAPL

 

 

 

Devenez adhérent de Lumière d’Encre

Lumière d’Encre est une association et un lieu pour faire vivre l’art d’aujourd’hui à Céret et dans la région. Nous désirons, par nos actions, créer une dynamique autour de l’art, et favoriser sa proximité avec les publics.

 

- - - -
 

 

L’exposition présente un ensemble d’une centaine d’affiches réalisées entre mai et juin 1968 par des artistes et un collectif d’étudiants à l’école des beaux-arts et dans d’autres universités.

Olivier Lorquin, président de la fondation Dina-Vierny musée Maillol, est venu inaugurer au musée Maillol de Banyuls-sur-Mer l’exposition "1968, la révolte s’affiche".

"Nous devions célébrer le dixième anniversaire des expositions organisées dans le cadre du musée Maillol de Banyuls en 2020, mais les circonstances sanitaires nous ont empêché de le faire, nous le faisons donc cette année. En 1968, le monde occidental est en paix depuis 23 ans. Une grande partie de la jeunesse n’a pas connu l’occupation allemande, la Deuxième Guerre paraissait si lointaine. Le général de Gaulle est président de la république depuis dix ans, mais après avoir été celui qui en 1944 a sauvé l’honneur de la France et a mis fin à la guerre d’Algérie, le voilà devenu en 1968 l’homme qu’il faut abattre. Des étudiants ne supportent plus l’ordre établi, les pesanteurs de sociétés jugées trop conservatrices et autoritaires, et surtout la rigidité d’un enseignement universitaire dispensé par des mandarins. Cette génération a soif de liberté"

 

Une centaine d’affiches de cette période tumultueuse, mais très féconde d’un point de vue artistique, des œuvres au graphisme exceptionnel et au contenu percutant, sont exposées jusqu’au dimanche 30 octobre dans les salles du petit musée consacré au grand maître de la sculpture.

 

Elles sont issues de la collection de Bernard Haissly, qui est aussi le commissaire de l’exposition : "J’étais expert à Drouot, et il y avait toujours quelques affiches de mai 1968 qui étaient présentes dans les catalogues. Pour moi c’était un peu libertaire, un peu séditieux, un peu violent et cela me plaisait bien. J’ai donc commencé à en acheter. Ces œuvres sont désormais cotées et on en trouve régulièrement dans les ventes d’œuvres d’art. Certaines, rares, sont recherchées pour diverses raisons : le slogan qu’elle illustre, le thème, le graphisme. Il y a dans tout ça une part d’irrationnel.

 

Parmi celles exposées ici, il y en a une très rare, elle représente Daniel Cohn-Bendit. Elle a été refusée par les comités étudiants à cause du message ‘‘Nous sommes tous des Juifs allemands’’ qui a été remplacé, après débat, par ‘‘Nous sommes tous indésirables’’. Les deux versions sont ici exposées".

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2022 6 09 /07 /juillet /2022 09:44
J.Michel Alberola - Comité de la Résistance
J.Michel Alberola - Comité de la Résistance

J.Michel Alberola - Comité de la Résistance

EXPO à 100 mètres du centre du monde

 

 
 
 
GESTALT

EXPOSITION COLLECTIVE

Proposée par Marion BATAILLARD

 

 

Jean-Michel ALBEROLA / Étienne ARMANDON 

Marion BATAILLARD / Fabien BOITARD  

Cécile BRIGAND / Sylvie FAJFROWSKA  

Henriette GRAHNERT / Yann LACROIX 

Matthias LUDWIG  / François MENDRAS 

Laurent PROUX / Robert SEIDEL 

Elené SHATBERASHVILI

 

 

VERNISSAGE le mercredi 13 juillet 2022 à 18h30

 

EXPOSITION du 15 juillet au 02 octobre 2022

 

 
Partager cet article
Repost0
7 juillet 2022 4 07 /07 /juillet /2022 08:38
Montmartre, par L. Cazals - Expo Cazals à l'espace Vivès, vernissage avec J. Castex -
Montmartre, par L. Cazals - Expo Cazals à l'espace Vivès, vernissage avec J. Castex -
Montmartre, par L. Cazals - Expo Cazals à l'espace Vivès, vernissage avec J. Castex -

Montmartre, par L. Cazals - Expo Cazals à l'espace Vivès, vernissage avec J. Castex -

Culture à Perpignan

 

Le projet préparé par l'ancienne municipalité (J.P.Pujol - Michel PINELL) est repris et concrétisé par la nouvelle (André BONET):

Bravo !

 

Vernissage :

dimanche 17 juillet à La Chapelle des grands carmes pour la soirée inaugurale des scènes étoilées...

 

Peintres du roussillon

 

Louis Cazals naquit à Prades, dans l'écrin du Conflent, en 1912. Son père, artisan, possédait une Briqueterie route de Marquixanes.

 

En 1927, à quinze ans, Louis Cazals débute son apprentissage de peintre-décorateur chez J. Eyt rue de la Basse. Il apprend l'art du bas-relief, des chapiteaux romans et des faux marbres.

En 1930, le jeune homme quitte Prades pour s'installer à Paris. Il fréquente alors l'atelier à Maison- Laffite du dinandier Laurent Llaurensou son compatriote, fils de chaudronnier (Llaurensou, route nationale à Prades).

« L'exposition des arts décoratifs de 1925 et, un an plus tard, celle du musée Galliera, intitulée « Les cuivres et les bronzes modernes », placent sous les sunlights un art jugé démodé quelques décennies auparavant. Le Tout-Paris se passionne pour la dinanderie. Christofle et les ateliers des grands magasins, Primavera pour le Printemps, Pomone pour le Bon Marché ou La Maîtrise des Galeries Lafayette, prennent le train en marche et présentent ces œuvres recherchées. Les stars du genre sont Jean Dunand, Claudius Linossier, Laurent Llaurensou...1 ».

Ce dernier lui enseigne l'art de la décoration et des patines. Louis Cazals, en jeune homme curieux complète son apprentissage et se formation par de nombreuses visites au Musée du Louvre ainsi qu'au Musée d'art moderne. Sa formation débute donc par l'acquisition et la maîtrise de techniques artisanales dont on reconnaît la noblesse artistique au travers des vestiges d'art roman. Il parfait ses connaissances au contact de « l'art déco ». Mouvement qui soutient que l'art est au service des objets du quotidien. Dans cette immersion artistique, Louis Cazals acquiert la conviction d'allier sa carrière d'artisan décorateur à celle d'artiste peintre.

En 1932, revenant sur le département il s'installe d'abord à Saint Féliu d'Amont comme peintre-décorateur puis très vite, il investit le village de Saint Féliu d'Avall. D'ailleurs en 1962, il élabore les plans de sa maison se ménageant un espace de travail spacieux et lumineux ainsi qu'une salle d'exposition connue sous le nom de «  l'Atelier des Hortes ». Louis Cazals aimait son métier de peintre-décorateur cependant le soir il s'adonnait avec passion à la peinture. Ses tableaux sont rarement nés à l'extérieur de l'atelier. Il croquait les paysages au hasard sur des carnets laissés dans son véhicule. Il reprenait parfois ces dessins qu'il avait annoté.

Le parcours d'artiste de Louis Cazals est jalonné par des rencontres. Rencontre surtout avec Rafael Benet, Pau Casals, Dunoyer de Segonzac mais également avec Camille Descossy, Ludovic Massé, Raoul Dufy, O. Friesz, grau Sala et Manolo Valienté. Louis Cazals traverse la vie et le influences gagnant à chaque étape en indépendance et en autonomie. En curieux insatiable et en travailleur acharné, il étudie et interprète les idées artistiques. Il « multiplie les techniques et les écritures (du motif) impliquant une manipulation rapide. Il s'attache moins aux détails qu'à traduire la substance des objets.2 » Ainsi la citation de Baudelaire prend tout son sens dans l'œuvre de Louis Cazals, c'est « la nature réfléchie par un artiste ».

A partir de 1932, Louis Cazals débute en autodidacte puis il rencontre Rafael Benet. L'artiste catalan réfugié à Saint Féliu durant la guerre d'Espagne le guidera en ami et en maître. Cette rencontre lui permettra d'acquérir les rudiments de la peinture et lui permettra d'établir un lien entre techniques, mouvements artistiques et pulsion créatrice. Son intérêt se portera sur l'impressionnisme. Comme le disait Auguste Rodin « L'art c'est la contemplation, c'est le plaisir qui pénètre la nature qui y devine l'esprit dont elle est animée ». La guerre et la détention au camp de Brandenbourg en Allemagne n'anéantiront pas sa passion et ne briseront pas son désir de peindre.

Ainsi même en détention il peindra. Ponctuellement pour un artisan, pour le théâtre de Stalag et surtout pour des camarades détenus, d'Avignon....

C'est en 1944, lors d'une de ses exposition Parisienne que l'artiste de Saint Féliu rencontre Dunoyer de Ségonzac, artiste. Au premier abord, Dunoyer de S considère Louis Cazals comme un artiste en devenir avec lequel il échange quelques idées. Puis les deux hommes se lient d'amitié. Dunoyer de Ségonzac l'invite à l'accompagner sur les bords de la Marne afin de peindre sur le terrain, face au sujet. Et là de son propre aveu il finit par considérer Louis Cazals comme  « Un artiste très doué, très droit... très vrai spontané et authentique. 3 »

En 1948, grâce à Pau Casals son compatriote de Prades. Il aura la chance de rencontrer le ministre de la culture des Pays-Bas, Monsieur Liswel. Celui-ci amateur de la peinture de Cazals l'invite à Amsterdam et Rotterdam dans les paysages qu'il avait admiré dans la travail de J.B. Jongkind. Pour Jongkind, il « ne (faut) retenir que l'essentiel de la lumière surprise en une seconde à des moments différents. L'impression fugitive sur la rétine suffit. Tout le reste est inutile4»

En 1945, Camille Descossy son ami qu'il aimait rencontrer à Castelnou avec Léon-Jean Grégory ( Maire de Thuir) et un groupe d'artistes, organise une exposition à la Galerie Favier. C. Descossy, alors directeur des Beaux arts de Montpellier, permet à Louis Cazals de présenter son travail sur les ponts et les rues de Paris. Au travers des nombreuses expositions qui jalonnent le parcours de Louis Cazals de 1943 à 1995, nous découvrons un paysagiste infatigable qui couche sur la toile les attraits et les atours de la Provence, du Maroc, de la Bretagne, de la Normandie, des Landes, de la côte Basque, de la Vendée...Bref, tous les lieux où le ciel et l'eau se rencontrent. En 1951, Ludovic Massé considère qu'après  « Quinze années de travail acharné, de recherches, de voyages ont fini par fondre la diversité des thèmes de Cazals et les inévitables influences qu'il a subies en une expression unique qui est celle de son caractère, de son tempérament. Ainsi se trouve résolue l'ambition de toute peinture digne de ce nom. Après avoir marché avec dévotion sur les traces fameuses de Boudin, de Friesz, de Marquet dans les lieux mêmes où ces maîtres le précédèrent, Cazals a fini par trouver sa propre voie, ce cheminement qu'un véritable artiste ne découvre qu'en soi, comme l'homme ne se découvre vraiment que dans sa conscience... 5»

Ainsi émergent ses sujets de prédilection, le rythme naturel du lieu qu'il observe et l'impression du temps qui passe.

Cette recherche, il la poursuit comme ses prédécesseurs impressionnistes dans les éléments, l'air et l'eau sans jamais se laisser asservir. L'intelligence et la finesse de Louis Cazals est d'ajouter la poésie à son approche. « Il reprenait beaucoup ses toiles et travaillait à leur donner de la profondeur » ajoute son fils Henri Cazals. Ludovic Massé précisera «  Sa peinture lui ressemble. Elle ne pousse pas de hauts cris. Elle n'affecte pas de mystère. Mais à qui sait l'entendre, elle murmure tous les secrets de la nature dans un langage d'autant plus poétique et captivant qu'il est plus discret, plus nuancé, plus imprégné de probité et de finesse que tout autre. 6». Son travail de la matière, nous offre une œuvre paisible, la plénitude d'un instant au rythme naturel des éléments.

 

(C) 
http://artisteroussillonnais.eklablog.com/louis-cazals-a46425765

 

Notes :


1Connaissance des arts 2009

2Exposition Galerie de Rohan Jean Thiery Paris 1973.

3Pierre Camo « Louis Cazals » Conflent hors série.

4Beaux Arts, Hors série: La saga des impressionnistes. 2010

5Ludovic Massé dans Conflent « Louis Cazals » de Pierre, hors série.

6Ludovic Massé dans Conflent « Louis Cazals » de Pierre, hors série.

-- 
repéré par :

Jacques Gautrand


Consulendo.com

www.consulendo.com>>>un regard indépendant sur l'économie et l'entreprise>>>

Vernissage à Prades

 

 

Samedi 21 mai, l’exposition « De la Méditerranée à la mer du Nord » du peintre Louis CAZALS a été inaugurée, espace Martin VIVES, en présence d’un public nombreux, et du fils de l’artiste Henri CAZALS. Le maire Jean CASTEX a retracé la vie et le parcours de l’artiste peintre (1912-1995) en rappelant dans son discours que la ville rendait un hommage au peintre qui n’exposa qu’à deux reprises, en mars 1950 et en aout 1986. C’est l’occasion de redécouvrir « un artiste authentique, amoureux de l’eau, doux et modeste ». Le fils Henri CAZALS a remercié la Municipalité et Anne-Marie BRUN, Adjointe à la culture, invitant chacun à redécouvrir l’œuvre de son père. Exposition qui est à voir jusqu’au 18 juin.  

Partager cet article
Repost0
2 juillet 2022 6 02 /07 /juillet /2022 10:04
Pirrwitz -Françalgérie : création du Musée France-Algérie - Concert d'été à Palau Del Vidre - Mélancolie d'une culture morte  en pays catalan par JPB
Pirrwitz -Françalgérie : création du Musée France-Algérie - Concert d'été à Palau Del Vidre - Mélancolie d'une culture morte  en pays catalan par JPB
Pirrwitz -Françalgérie : création du Musée France-Algérie - Concert d'été à Palau Del Vidre - Mélancolie d'une culture morte  en pays catalan par JPB
Pirrwitz -Françalgérie : création du Musée France-Algérie - Concert d'été à Palau Del Vidre - Mélancolie d'une culture morte  en pays catalan par JPB
Pirrwitz -Françalgérie : création du Musée France-Algérie - Concert d'été à Palau Del Vidre - Mélancolie d'une culture morte  en pays catalan par JPB
Pirrwitz -Françalgérie : création du Musée France-Algérie - Concert d'été à Palau Del Vidre - Mélancolie d'une culture morte  en pays catalan par JPB

Pirrwitz -Françalgérie : création du Musée France-Algérie - Concert d'été à Palau Del Vidre - Mélancolie d'une culture morte en pays catalan par JPB

NOSTALGIES

 

*Expo Pirrwitz  (à feu le centre W.Benjamin)

 

*Musique et poésie : hommage à J.Sebastia PONS :

Concert d'été à Palau Del Vidre (Palais du verre)

 

- Mélancolie d'une culture morte  en pays catalan par JPBonnel (30 personnalités, entretiens...)

- - - - - -

 

Expo Galerie Castang/Ville de Perpignan

 


🖼️#Exposition : Andrej Pirrwitz "Les couleurs du silence"

Du 2 juillet au 2 octobre l’exposition se tient au Centre d’art contemporain, Place du Pont d’en Vestit à #Perpignan.

-ouvert tous les jours, de 10h30 à 18h30.

 

 

      NOSTALGIE de l'URSS perdue ..?

Après Bye bye Lénine, après les journées dédiées à la nostalgérie, voici, à Perpi, un artiste de la mélancolie :

 

  • Andrej Pirrwitz est un artiste de la disparition. Dans cette quête délicate de la déliquescence, nous vacillons entre regret et révélation, douceur des couleurs et rudesse de l’architecture, lutte contre l’irréversible et volonté d’effacement.À la dualité du temps se mêle l’ambiguïté des sentiments. 


Un trouble qu’il cultive jusqu’à se placer au milieu du décor, en bleu de travail ou en blouse blanche. À la fois présent et absent. Mais il n’est pas le seul fantôme à habiter ses images. Des taches de couleurs surgissent dans cet environnement tout en nuances de poussière, souvent grise, dont les couleurs sont fanées depuis longtemps. Des corps éthérés se promènent au milieu des décombres d’un monde oublié, comme figés dans l'attente d'un mouvement qui ne vient pas, et semblent vouloir ré-habiter ces lieux, leur donner une autre mémoire.

Est-ce la nostalgie de l'Est et de ses icônes Soviétiques ? Est-ce une métaphore du chaos ? Une poésie désabusée, de figurer ce qui ne peut plus être, le devenir d'un avenir incertain, et de succomber aux méandres du passé.

 

 

   *Avant de laisser parler sa fibre artistique, Andrej Pirrwitz a suivi une formation de physicien à l’Université d’Odessa (Ukraine). Avec en poche un Doctorat obtenu à l’Université Humboldt à Berlin, il se retrouve manager en marketing pour la EATON Company à Cleveland. Désireux de connaître un langage universel - lui qui a déjà appris l’anglais, le français, l’espagnol et le chinois - Andrej Pirrwitz se lance dans la sculpture et la photographie en 2001. Dans ses clichés, l’artiste représente souvent des lieux désaffectés traversés par des ‘âmes’, des ‘fantômes’, des formes de vies, de mouvement, non-identifiées, créant une réalté fictive.

Les décors sont généralement morcelés, décomposés, faits de câbles, de briques et autres débris. Dans ces espaces inhabités, la lumière tient souvent un rôle majeur, telle une source de vie.

A travers ses travaux, Andrej Pirrwitz tend à faire réfléchir sur la réalité qui nous entoure - visible ou invisible - sur le temps qui passe. S’il vit et travaille aujourd’hui à Strasbourg, les oeuvres de Pirrwitz sont exposées depuis 2005 en France, en Allemagne, en Autriche, au Luxembourg et aux Etats-Unis.

 

- - - - - - 

 

**** Françalgérie

 

 

Musée France-Algérie : le projet se précise, Michaël Delafosse dévoile le lieu

 

Lancé en 2003 par Georges Frêche, le projet de créer un Musée de l'Histoire de la France et de l'Algérie pourrait enfin se concrétiser, au mieux à partir de 2025.

Le lieu retenu a été validé par l'État : au sein des bâtiments de "l'ancienne division des services informatiques du rectorat, en centre-ville". 

Le maire souhaite "que ce soit un musée piloté par l'État, donc un musée national". 

Depuis mai, une commission "Mémoires et vérité" a été créée à la demande d'Emmanuel Macron, rapporte le JDD, afin de travailler discrètement pour la création de ce musée, à partir des préconisations du rapport Stora. Un groupe de travail informel qui regroupe 15 membres, dont Jacques Frémeaux, l'un des historiens qui avait travaillé aux côtés de Georges Frêche pour le premier projet. 


"Le Président de la République veut un projet scientifique et culturel qui s'adresse à tous et plus particulièrement aux jeunes, indique une conseillère de l'Élysée. Ce sera très long : ça ne débouchera pas avant 2025 au mieux. Une fois le conseil scientifique nommé, il y aura un site Internet et une première exposition de préfiguration. Au-delà du futur bâtiment, ce musée doit rayonner hors les murs." Toujours selon cette conseillère citée par le JDD, "le ministère de la Culture voudrait un outil d'un genre nouveau, plutôt un institut multidisciplinaire plutôt qu'un musée figé. Il n'y aurait pas de parcours permanents mais des focus qui s'adaptent à la recherche historique en cours."

 

© La Gazette de Montpellier- 13 mars 2022 - Jean-Baptiste DECROIX

 

- - -

C’est l’une des vingt-deux recommandations du rapport de l’historien Benjamin Stora sur la réconciliation franco-algérienne, remis en janvier à Emmanuel Macron : réactiver le projet de musée de l’histoire de la France et de l’Algérie, sabordé en 2014.

« C’est un enjeu majeur, martèle aujourd’hui ce spécialiste de la décolonisation. Il y a une nécessité de montrer, de démontrer, de faire circuler toutes ces mémoires blessées, de se regarder les uns, les autres, en miroir. » Son vœu ne restera sans doute pas lettre morte. D’après nos informations, le chantier vient d’être relancé par l’Elysée et la métropole de Montpellier (Hérault), où des études de faisabilité ont été lancées en juin.

« Peu de dossiers avancent aussi vite », se félicite Michael Delafosse, maire PS de la ville qui, le 10 février, lors d’un entretien avec le président de la République, s’était positionné pour accueillir le musée. « Emmanuel Macron pousse le sujet, confirme Benjamin Stora. Il est volontariste sur la question comme aucun autre président ne l’a été avant lui. »

(Publié le 19/03/2022 à 05:22)

 

  • Dans le rapport sur « les questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d’Algérie » qu’il a remis à Emmanuel Macron le 20 janvier 2021, l’historien Benjamin Stora préconise la création d’une Commission « Mémoires et vérité » chargée d’impulser des initiatives communes entre la France et l’Algérie sur les questions de mémoires. Parmi celle-ci, « la réactivation du projet de Musée de l’histoire de la France et de l’Algérie, prévu à Montpellier et abandonné en 2014. » « Si le projet d’un Mémorial à Marseille semble abandonné, il n’en est pas de même à Perpignan.

 

Un projet abandonné en 2014

  • À la veille du voyage présidentiel de Nicolas Sarkozy en Algérie, l’inauguration, en décembre 2007, du mur des victimes du FLN, à Perpignan, a lieu », note Benjamin Stora dans son rapport, qui cite aussi le chercheur Jean-Robert Henry qui revenait sur l’abandon du musée montpelliérain.
  •  « Rendre accessible au grand public un savoir historique qui heurte ou relativise les voix et certitudes de la mémoire ou qui tente d’établir des passerelles avec elles. C’était l’objectif du projet de Musée sur l’Histoire de la France et de l’Algérie (MHFA) à Montpellier, tel qu’il avait été défini en 2012.
  • La dénomination choisie par Georges Frêches en 2002 (musée de l’histoire de la France en Algérie) avait divisé. En 2010 son successeur, Jean-Pierre Moure l’avait rebaptisé de façon plus consensuelle « musée de l’histoire de la France et de l’Algérie » avant que Philippe Saurel ne stoppe le projet et transfère les collections acquises au Mucem de Marseille.
  • Le maire PS de Montpellier, par ailleurs professeur d’histoire, Michaël Delafosse, l’a réactivé l’été dernier en se portant candidat si l’Etat le finançait en tant que musée national.
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens