Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 juillet 2017 7 23 /07 /juillet /2017 09:30
M.Manya, maire de Collioure, Denise Snodgrass, Gildas Girodeau (photos J.P.Bonnel), Roger Coste...
M.Manya, maire de Collioure, Denise Snodgrass, Gildas Girodeau (photos J.P.Bonnel), Roger Coste...
M.Manya, maire de Collioure, Denise Snodgrass, Gildas Girodeau (photos J.P.Bonnel), Roger Coste...
M.Manya, maire de Collioure, Denise Snodgrass, Gildas Girodeau (photos J.P.Bonnel), Roger Coste...
M.Manya, maire de Collioure, Denise Snodgrass, Gildas Girodeau (photos J.P.Bonnel), Roger Coste...

M.Manya, maire de Collioure, Denise Snodgrass, Gildas Girodeau (photos J.P.Bonnel), Roger Coste...

 

*** COLLIOURE - Salon du livre2017

 

Edition 2017 Festival du livre "D'une mer à l'autre"

La conférence eut lieu vendredi dernier à la librairie Torcatis de Perpignan, chez Roger COSTE, présent avec M. Manya, maire de Collioure, Denise Snodgrass, adjointe à la culture, Gildas Girodeau, président du salon, Sophie Savary, attachée de presse, les médias (L'Indépendant, L'Archipel contre-attaque de Nicolas Caudeille,...), la directrice de l'Office de Tourisme, des éditeurs (L'Epervier de Mickaël Paraire...) pour une présentation du programme 2017 consacré à l'Europe des écrivains (photos jointes).

 

Festival du livre et maritime, destiné à tous. Des auteurs européens, des auteurs et des éditeurs du Roussillon, trois stands de libraires, ateliers, tables rondes et débats, projections de documentaire. Cette année, le thème : L'Europe des écrivains, 5 auteurs de 5 pays différents seront avec nous pour débattre.

 

Contact : Facebook, site de la mairie de Collioure, Sophie SAVARY : Savary Sophie - [sophiesavary@1jardin2livres.com]

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans littérature
commenter cet article
20 juillet 2017 4 20 /07 /juillet /2017 09:25
Dominique Fernandez (publication d'André BONET, CML) - D. Fernandez, A. Bonet, J.J.Bedu, M.Pinell (photo J.P.Bonnel) - Ramon Fernandez
Dominique Fernandez (publication d'André BONET, CML) - D. Fernandez, A. Bonet, J.J.Bedu, M.Pinell (photo J.P.Bonnel) - Ramon Fernandez
Dominique Fernandez (publication d'André BONET, CML) - D. Fernandez, A. Bonet, J.J.Bedu, M.Pinell (photo J.P.Bonnel) - Ramon Fernandez

Dominique Fernandez (publication d'André BONET, CML) - D. Fernandez, A. Bonet, J.J.Bedu, M.Pinell (photo J.P.Bonnel) - Ramon Fernandez

Personnalités inhumaines 2.

 

Un gros succès pour mon blog, ces jours derniers avec la publication d'un article d'hommage à Jacques MASO et grâce au texte sur Picasso le cannibale, le pingre, le sadique...

Aujourd'hui, Ramon Fernandez, moins connu et pourtant très grand critique littéraire, à l'occasion de la venue de son fils Dominique, invité par André Bonet et le musée Rigaud.

 

 Encore une fois, D. Fernandez nous a ravis : oui, ce "jeune homme contient encore une grande force de séduction !" En raison de son physique d'homme grand, élégant (malgré son désuet Lacoste bleu), sa minceur et cette candide chevelure qui met de l'ampleur à son petit visage. Son savoir, surtout, son érudition (en art, en littérature, en voyages) et son humour...

 

Ses récits de voyages sont passionnants, accompagnés des photos d'un ami cher…Son livre Mère Méditerranée est désormais un classique et devrait être étudié dans toutes les écoles de France…Ses romans développent des thèmes originaux, défendant des rebelles, des marginaux : artistes ou écrivains homosexuels, tels Caravage, Pasolini, Tchaikovski…

 

 Un courage certain à oser aborder "l'étoile rose" en littérature, tout en s'insérant dans le milieu littéraire parisien le plus conventionnel : les prix, l'académie… Dominique Fernandez brille en société; en son for, très fort intérieur, c'est un rebelle, et il a employé ce mot à plusieurs reprises. Poli, convivial, fidèle à sa relation avec le CML, il a loué le musée Rigaud, "un des plus grands de France"…Il nous a enchantés…

 

Quant à son père, Ramon, c'est une autre histoire. Le fils a eu le courage d'écrire une bio de 750 pages (livre de poche n°31707) pour cet homme, inexcusable, inhumain, qui "s'était entaché de la croix gammée" (page 21 "Projet du livre").

On parcourt toute une époque, le contexte de l'avant-guerre, puis la collaboration, le régime de Vichy et les figures littéraires les plus engagées dans l'aventure nazie et l'antisémitisme apparaissent, au fil des pages : Brasillach, Rebatet, Cousteau (p.47, le voyage à Weimar), Alphonse de Chateaubriant, Drieu la Rochelle et tous ces éditeurs parisiens compromis (tiens, D.Fernadez publie chez Grasset !)… 

 

Robert Brasillach (*), surtout, né à Perpignan, homosexuel secret, non assumé, et romancier, poète amoureux de l'Antiquité, de la poésie grecque,de Collioure et de la grandeur de la France, jusqu'à opter pour l'immonde, pour éviter les Communistes, et contre De Gaulle, qui s'en souviendra et refusera de la gracier…

 

Une grande psychanalyse, pour ce fils, "que Ramon a connu à peine, dont il ne s'et guère soucié, mais qui se trouve être aujourd'hui le dépositaire de cette vie et se heurte à un mystère insoutenable…" (page 14)

Le fils cherche à expliquer l'inexplicable, l'attitude incroyable de ce père qui fut souvent gaulliste, mais versa dans le mensonge, l'infamie, la collaboration. On peut être un grand critique, un grand mélomane, pilier de la Nouvelle revue française, et être aussi un salaud ! Dominique a eu le courage d'aborder ce mystère de la paternité…et d'en tirer une oeuvre émouvante et terrifiante à la fois...

J.P.Bonnel

 

(*) Sur Brasillach, on y reviendra, mais notons ces pages :47 à 49, 53, 129…

 

***Mémorial de RIVESALTES :

 

Je suis heureuse de vous inviter à venir écouter le récit

 De sang et de lait ( voir ci-dessous) que je donnerai 

le 21 juillet prochain sur le site du Mémorial de Rivesaltes 

Le rendez-vous est à 4h15 du matin. 

Hé oui,

 il s'agit d'un "lever de soleil"! Ce sera un moment unique

. Réservation indispensable au 04 68 08 39 70

 

Le château d’En Bardou fut une maternité de fortune.
Par la gr
âce d’Élisabeth Eidenbenz, une jeune institutrice de 25 ans
 du Secours suisse en aide aux enfants victimes de la guerre d’Espagne.
 De 1939 jusqu’
à la fermeture par les Allemands en 1944,
 elle permettra d’accueillir plus de 600 enfants de 20 nationalit
és
 et pour les m
ères de survivre à l’écart des camps
 de concentration du sud de la France.

J’ai été très touchée par cette femme, cette histoire.
Ses diff
érentes tranches de vie et d’oubli.
Car ce sera plus de cinquante ann
ées de silence autour
de ce lieu avant que les gens certains parlent
et retrouvent la trace d’
Élisabeth Eidenbenz.
Que de croisements entre r
écits de vie et l’Histoire que
 ce lieu de r
ésistance, de vie, d’oubli, de cultures (aussi des champs),
 de langues, de rencontres, de familles... Quelle navigation entre tous ses gens !
Le ch
âteau d’En Bardou fût une tour de Babel au féminin !
Une v
éritable action humanitaire. Un phare pour éclairer
 nos jours et nos nuits encore aujourd’hui.

 

 

Il est des lieux que la mémoire encercle, forçant le visiteur à se retourner
sur soi, le poussant vers ces interrogations premi
ères que l’urgence
 de la vie fait si souvent oublier. Elne est de ceux-l
à,
et Bernad
éte Bidaude l'a longuement arpenté.
Seule ou bien en compagnie des enfants n
és à la maternité d’Elne,
 ou encore marchant
à la rencontre d'autres habitants de ce pays.

À la rencontre des paroles, des bruits, des silences
qui peuplent ces sites, s’en approchant et s’en
éloignant tour à tour,
 y revenant en r
éalité comme en pensée ou en rêve, elle a longuement
m
ûri deux récits qui ne sont ni des témoignages, ni de l’histoire,
 ni des cr
éations poétiques, ni des chants, ni des épopées..
. et qui pourtant sont un peu de tout cela en m
ême temps.


   Jean-Loïc Le Quellec - Anthropologue

 

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans littérature
commenter cet article
17 juillet 2017 1 17 /07 /juillet /2017 09:53
Plage de Port-Cypriano (photo J.P.Bonnel) - Deux derniers livres de JPB (06 31 69 09 32)
Plage de Port-Cypriano (photo J.P.Bonnel) - Deux derniers livres de JPB (06 31 69 09 32)
Plage de Port-Cypriano (photo J.P.Bonnel) - Deux derniers livres de JPB (06 31 69 09 32)

Plage de Port-Cypriano (photo J.P.Bonnel) - Deux derniers livres de JPB (06 31 69 09 32)

Polémique : le burkini, c'est fini ?

 

On n'en parle plus ! C'était pour attiser les débats des élections ? Montrer que le burkini, c'était de la provocation et qu'il fallait (selon le FN, la droite et Valls) réprimer ?

 

Les laïques estimaient que la loi autorisait le port de cet étrange uniforme sur les plages...Qu'il s'agissait de la conviction sincère et religieuse de la part de quelques musulmanes...

Juillet 2017, rien ! J'ai fait le tour des plages de Catalogne: quelques femmes d'origine maghrébine sont habillées des pieds à la tête, tandis que le mari et les enfants nagent en maillot ainsi qu'un couple d'amis; elle, elle "bronze" un bout de visage et c'est tout: elle applique la religion et ne gêne personne…

 

Un élu a voulu relancer le "débat" :le maire de Lorette, dans la Loire, publiant un arrêté interdisant foulard et burkini dans la nouvelle zone de baignade municipale…Il souhaite en outre qu'on réécrive l'article de la loi de 2010 sur  le port du voile dans l'espace public…Manuel Valls, déjà, durant l'été 2016, avait dénoncé le burkini comme une "affirmation dans l'espace public d'un islamisme politique."

 

Or, comme l'écrit le philosophe R-Pol Droit, "aucun fondement juridique solide n'existe pour pareille interdiction. L'accès aux plages est libre et doit demeurer dans toutes les tenues." (1)

 

Il nuance cependant, montrant que ce burkini que nous ne saurions voir, peut être le signe ostentatoire d'une discrimination à l(égard des femmes dans la société sexiste et patriarcale musulmane, et surtout un indice pouvant mener au terrorisme islamiste…

 

"Que le burkini ne puisse ni ne doive être interdit est une évidence. Mais il doit être critiqué, dénoncé, et donc combattu par le texte, l'image, la parole. A la différence du bikini,il me semble bien constituer un élément d'un puzzle idéologique, politique et religieux structuré."

Je suis d'accord avec cette assertion. Et vous..?

 

JPBonnel

- - -

(1) Le Monde du 30 juin 2017, à propos du livre : La saison des apparences. Naissance des corps d'été, C. Granger (Anamosa, 19,50 euros).

***PRESENTATION DU LIVRE

 

LE CORDONNIER D’ALICANTE

MEMOIRES D’UN MILITANT DE L’ANARCHISME ESPAGNOL 1889-1948

de Manuel SIRVENT ROMERO, Editions CNT-RP

par sa petite-fille Melodia Sirvent

 

Un témoignage romanesque empli de passion libertaire, où s’entrecroisent dialogues acérés et récits parfois truculents, ponctués de moments de tendresse et d’émotion

 

LA CNT 66 VOUS INVITE A CETTE RENCONTRE

LE MERCREDI 19 JUILLET 2017 A 18 HEURES

dans son local HLM St-Mathieu cour F, 39 rue des Rois de Majorque à Perpignan

 

Le 19 juillet est le jour anniversaire du soulèvement populaire contre le coup d’état militaire de 1936 en Espagne, et surtout du début de la révolution libertaire qui a suivi. Cette révolution n’a pas été spontanée, mais elle a été le fruit de longues années de militantisme anarcho-syndicaliste et anarchiste. Peu nombreux sont les militants qui, comme Manuel Sirvent Romero, ont laissé leur témoignage sur cette époque de préparation et de luttes ouvrières durement réprimées par tous les gouvernements successifs, des monarchistes aux républicains.

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans littérature
commenter cet article
13 juillet 2017 4 13 /07 /juillet /2017 10:44
Patrice TEISSEIRE - André VINAS par P.Teisseire - Salon de Font-Romeu
Patrice TEISSEIRE - André VINAS par P.Teisseire - Salon de Font-Romeu
Patrice TEISSEIRE - André VINAS par P.Teisseire - Salon de Font-Romeu

Patrice TEISSEIRE - André VINAS par P.Teisseire - Salon de Font-Romeu

**** REFUGE littéraire :

Patrice TEISSEIRE lit en montagne : 

11 juillet 2017

Lecture de mes récits haut perchés aux refuges de Larribet et d'Arrémoulit

 

Marche et lis. Lundi 17 juillet après le dîner, au refuge de Larribet (Hautes-Pyrénées) et mardi 18 juillet même heure au refuge d'Arrémoulit (Béarn), je lirai une douzaine de textes extraits de "Nuit sur la Brèche et autres récits haut perchés", paru aux éditions Gypaète. 

Cet ouvrage regroupe 40 anecdotes de la face cachée de mon métier de reporter-randonneur à Pyrénées magazine, instantanés de moments cocasses et imprévus. Par amour de la montagne. 

 

Vous aimerez aussi :

 

A la poursuite du lys des Pyrénées en vallée d'Aspe

 

Retour au Gourg Goutonnier dans les Corbières

 

Voyage dans les Pyrénées à la médiathèque à Cugnaux vendredi 30 juin

 

***EXPOSITION EN RÉGION

Mémoire d’eau

À partir du 13 juillet 2017

Vernissage le jeudi 20 juillet à 18h30 suivi, à 21h30, du concert de rumba catalane d'Antoine Tato Garcia - Festival Convivencia

Maison du Port, La Redorte (11)

L’exposition rassemble des œuvres dans lesquelles les artistes se sont emparés de l’eau des mers, des rivières, des canaux. L’eau transporte au sens figuré comme au sens propre. Elle est source de poésie infinie et d’inquiétudes, tant sa force est incontrôlable... Plus d'infos

 

 

 

 

 

 

 

 

***EXPOSITION EN RÉGION

Chemin faisant

À partir du 19 juillet 2017

Vernissage le vendredi 21 juillet 2017 à 18h au Col de Port

Médiathèque de Massat et Office du tourisme de Massat, site du Col de Port (09)

 

À l’invitation de la médiathèque et de l’Office du Tourisme de Massat, cette exposition originale a été conçue en résonnance aux couleurs des paysages de montagne que cette exposition invite à parcourir du centre de Massat jusqu’au sommet du Col de Port. Plus d'infos

*GRANDS Festivals littéraires 2017 : six rendez-vous 

 

Les pieds dans l'eau à La Baule ou assis sous un arbre à Chambon-sur-Lignon... Cet été, les livres ont voix au chapitre partout en France. Au sommaire : littérature française, américaine, latino, poésie, lectures...

Le Marathon des mots

C’est, déjà, la treizième édition de l’ample festival toulousain, placé cette année « sous le signe du Mundo latino ». Invités d’honneur, donc, dix-huit écrivains d’Amérique centrale, d’Amérique latine et des Caraïbes – avec une attention particulière accordée à la littérature du Mexique. Avec eux, outre Dick Annegarn, un beau contingent d’auteurs français ou francophones : Patrick Chamoiseau, Lionel Duroy, Pierric Bailly, Laurent Mauvignier, Aurélien Bellanger, Anne Wiazemsky, Fatou Diome, Sylvain Prudhomme, Jacques Henric, Thomas B. Reverdy... Autre point fort de la manifestation, les lectures, auxquelles œuvreront, entre autres, Irène Jacob, Danièle Lebrun, Marianne Denicourt, Jacques Bonnaffé, Didier Sandre... 

 

Du 22 au 25 juin, Toulouse (31), lemarathondesmots.com, 0-15 €. 

Saint-Maur en poche

Co-organisé par la Ville de Saint-Maur-des-Fossés et la librairie La Griffe noire, ce salon affiche haut et fort, depuis sa création il y a huit ans, sa vocation de manifestation populaire, foire aux livres plutôt que festival proprement dit. Ainsi y rencontrera-t-on cette année Marc Levy, Guillaume Musso, Jean-Louis Fournier ou Jean-Christophe Grangé. Mais aussi, outre ces poids lourds, ce grand monsieur du livre au format de poche qu’est Jean-Claude Zylberstein, qui viendra célébrer les 10 ans de sa collection Texto (éditions Tallandier), en compagnie notamment d’Emmanuel de Waresquiel, historien et exceptionnel biographe. A l’affiche encore :Christophe Boltanski, Judith Perrignon, Catherine Poulain, parmi des dizaines d’autres auteurs. 

 

Les 24 et 25 juin, place des Marronniers, Saint-Maur-des-Fossés (94),saintmaurenpoche.com, gratuit.

Ecrivains en bord de mer

C’est, incontestablement, le plateau le plus littéraire et le plus pointu de l’été : Eric Vuillard, Olivia Rosenthal, Claro, Camille de Toledo... sont quelques-uns des auteurs français qui, durant cinq journées, dans la jolie chapelle Sainte-Anne, s’interrogeront sur le geste de l’écrivain, l’avenir du roman, le creative writing... Ils rendront aussi hommage à Georges Perec, qui a fait ce printemps son entrée dans la Pléiade. Par ailleurs, poursuivant une thématique engagée depuis plusieurs étés, les rencontres porteront sur la littérature américaine d’aujourd’hui, en compagnie d’auteurs (Laird Hunt, Jim Dine...) et de traducteurs (Marc Chénetier, Claro...). 

Du 12 au 16 juillet, espace culturel de la chapelle Sainte-Anne, La Baule (44),ecrivainsenborddemer.fr, gratuit.

 

Nuit d’encre

En passant par l’Ille-et-Vilaine, peut-être par Combourg où grandit Chateaubriand, l’estivant aurait tort de ne pas faire un petit crochet par Bécherel. Depuis exactement trente ans, la jolie petite ville, aux façades XVIe-XVIIIe siècles, est une « cité du livre » (ce fut la troisième en Europe, après Hay-on-Wye, au pays de Galles, et Redu, en Belgique). On y compte ainsi une douzaine de librairies d’ouvrages anciens ou neufs, ainsi que des ateliers d’artisans d’art, relieur et calligraphe entre autres. Le 4 août, de midi à minuit, Bécherel se mettra à l’heure du polar, avec un marché aux livres, des rencontres-dédicaces, des spectacles et une projection cinématographique, mais aussi des jeux d’enquête et même une murder party… 

 

Le 4 août, Bécherel (35), tourisme-rennes.com/fr/les-focus/becherel-week-end, gratuit. 

Banquet du livre d’été

Poursuivant la réflexion engagée depuis plusieurs étés, la riche manifestation de Lagrasse continuera de mêler les champs littéraire et politique pour s’interroger sur la notion de « commun », d’être-ensemble, en posant cette fois au centre de ses débats, rencontres, ateliers et lectures vespérales la question de l’engagement. Les familiers du festival retrouveront avec bonheur les séminaires de Gilles Hanus (philosophie, inscription préalable requise) et de Jean-Louis Comolli (cinéma). On y entendra aussi notamment, autour du thème « Penser rêver agir », Patrick Boucheron, Jean-Christophe Bailly, Didier Daeninckx, Jean-Claude Milner, Céline Minard ou Nathalie Quintane.

Du 4 au 12 août, Lagrasse (11), lamaisondubanquet.fr, 0-3 €. 

 

 

Lectures sous l’arbre

A quoi peut bien servir la poésie en temps de crise ? Elle « nous invite sans relâche à venir goûter aux joies de l’inconnu », proclament sans relâche depuis plus d’un quart de siècle les organisateurs de ce festival, créé en 1992. Au Chambon-sur-Lignon et aux alentours (Tence, Saint-Agrève, Saint-André-en-Vivarais...), du matin au soir et en plein air, la proposition ici faite au public mêle randonnées-découvertes, lectures, rencontres et séances de cinéma. Deux invités d’honneur pour cette édition : la littérature chilienne et les éditions du Seuil. Les places étant comptées, il n’est pas inutile de réserver. 

Du 13 au 20 août, Le Chambon-sur-Lignon (43), lectures-sous-larbre.com, 0-24 € (repas et buffets). 

 

- - - -

Calendrier 2016 des manifestations littéraires en Languedoc Roussillon Midi Pyrénées

Découvrez les 237 événements du livre répertoriés cette année en Languedoc Roussillon Midi Pyrénées.

 

JANVIER

Actoral Montpellier, Festival des arts et des écritures contemporaines – Du 12 au 22 janvier – Montpellier (34) 

Lectures d’hiver – Du 15 janvier au 12 mars – Pont-de-Montvert et environs (48)

Contes et accordéon – 17 janvier – Vendargues (34)

Festival du livre de jeunesse Midi-Pyrénées – Du 22 au 24 janvier – Saint-Orens de Gameville, Toulouse, Fonbeauzard, Aucamville (31)

Alors... raconte ! – Du 23 janvier au 19 février – Tarn-et-Garonne (82)

Festival de la Biographie – Du 29 au 31 janvier – Nîmes (30)

Contes et rencontres en Lozère – Du 30 janvier au 13 février – Mende et Lozère (48)

FEVRIER

Les Semaines de la littérature jeunesse – Du 1er au 26 février – Toulouse (31)

Des mots pour grandir, Ensemble – 11 février – Muret (31)

Nîmes noir – 12 et 13 février – Nîmes (30) *

Festival de conte, 1, 2, 3 contez – 13 et 14 février – Montberon (31)

Mangamania – Du 20 février au 6 mars – Béziers (34)  *

Le rendez-vous du premier roman – 20 et 27 février – Carcassonne (11)

Les rencontres de la bande dessinée – 20 et 21 février – Salses-le-Château (66)

Salon du livre ancien et moderne – 21 février – Saint-Gély-du-Fesc (34)

Journée Antonio Machado – 21 février – Collioure (66)

MARS

Festival Contes en hiver – Du 3 au 13 mars – Hautes-Pyrénées (65)

Festival du livre et des auteurs – Du 4 au 6 mars – Onet-le-Château (12)

Salon du livre ancien et du livre pyrénéen – 5 et 6 mars – L'Union (31)

Salon du livre et de la BD – 6 mars – Nègrepelisse (82)

Polars d'hiver – Du 9 au 12 mars – Cugnaux (31)

Les Bruissonnantes – Du 10 au 12 mars – Toulouse (31)

Scènes d’enfance – Du 11 au 23 mars – Aude (11) *

Du rouge au noir – 12 et 13 mars – Lunel (34)

Festival du livre et de la bande dessinée du Gard Rhôdanien  – 12 et 13 mars – Bagnols-sur-Cèze (30) *

Tarn en poésie – Du 13 mars au 29 mai – Carmaux, Albi, Gaillac, Saint-Juéry (81)

Cont’O’Folies – Du 15 au 20 mars – Béziers (34)

Premières pages, rencontres littérature jeunesse – Du 16 mars au 20 juin – Lot (46)

Des enfants et des livres – Du 17 au 19 mars – Fronton (31)

Les plaisirs et les jours – 19 mars – Gajan (30) *

Les Escales du livre – 20 mars – Saint-Quentin-la-Poterie (30)

Des livres et nous – 25 et 26 mars – Vayrac (46)

Le Mars des auteurs – 25 mars et 1er avril – Agglomération de Béziers (34)

Salon du livre ancien – Du 26 au 28 mars – Montolieu (11)

Salon du livre ancien et moderne – 26 et 27 mars – Villefranche-de-Rouergue (12)


 

AVRIL

Journées européennes des métiers d'art – Du 1er au 3 avril – Montolieu (11)

Sortie de Case – Du 1er au 30 avril – Aude (11) *

Printemps du livre d'occasion – 3 avril – Marvejols (48) *

Entrée libre – Du 5 au 8 avril – Marvejols (48) *

Le Marathon d'avril – Du 6 au 9 avril – Toulouse (31) 

Pages ouvertes... aux enfants – Du 6 au 9 avril – Saint-Christol-lez-Alès (30)

Festival Les belles histoires – Du 6 au 10 avril – Montpellier (34) 

Salon du livre jeunesse – Du 7 au 11 avril – Albi (81)

Salon du livre jeunesse – 9 avril – Mirande (32)

Salon des jeunes lecteurs – 9 et 10 avril – Saint-Hippolyte (66)

Sous couverture, Festival du livre d'artiste – Du 9 au 17 avril – Saint-Antonin-Noble-Val (82)

Festival du conte et des conteurs – Du 9 au 16 avril – Limoux (11)

Jornada del libre occitan – 10 avril – Saint-Orens-de-Gameville (31)

Fête du livre – Du 14 au 16 avril – Villefranche-de-Rouergue (12)

Le chai en bulles – Du 15 avril au 21 mai – Capendu (11) *

Rencontres autour de la bande dessinée – Du 22 au 24 avril – Gruissan (11)

Foire aux livres – 23 et 24 avril – Le Vigan (30)

Passe Pierre - Du 25 au 30 avril – Chastanier, Rocles (48)

Avril en auteurs – 30 avril – Saint-Jean-de-Védas (34)

 

Et la SANT-JORDI dans le 66…? le 23 avril à Collioure, Prades, Perpignan…


 

 

MAI

Printemps du livre, des médias et des arts – 1er mai – Le Vigan (30)

Texte En Cours – Du 3 au 7 mai – Montpellier (34)  *

Le banquet de printemps – Du 6 au 8 mai – Lagrasse (11) *

Les rencontres de Capestang – 8 mai, 8 août, 28 août – Capestang (34)

Salon de la caricature et du dessin de presse – Du 10 au 16 mai – Marciac (32)

Salon du livre et de la jeunesse du Grand Narbonne – Du 12 au 15 mai – Narbonne (11) *

Festival Indélébile – Du 13 au 15 mai – Toulouse (31) 

Festival Spirale à histoires – Du 13 au 15 mai – Riscle (32)

Salon Japan Sun – 14 et 15 mai – Fabrègues (34)

Festival de la bande dessinée – 14 et 15 mai – Sérignan (34)  *

Prix Hemingway – Du 14 au 16 mai – Nîmes (30)  *

Fête du livre pyrénéen d'Aure et Sobrarde – 14 et 15 mai – Saint-Lary-Soulan (65)

Festival Philo – 15 mai – Lectoure (32)

Paroles Vives, Festival des arts de la parole – Du 17 au 21 mai – Alenya, Elne, Osséjà (66)

Le mai du livre – Du 18 au 24 mai – Tarbes (65) *

Rencontres littéraires – 20 mai – Nogaro (32)

Festival de la BD – Du 20 au 22 mai – Nîmes (30)

Les éclats de lire – Du 20 au 22 mai – Le Vigan (30)  *

Saint-Gilles à contes découverts – Du 20 au 25 mai – Saint-Gilles (30)  *

La circulade du conte – 21 mai – Pézenas (34)

BDrépian – 21 et 22 mai – Hérépian (34)  *

Les jolis mots de mai – 21 et 22 mai – Montauban (82)

Les préfaces de la Comédie du livre – Du 22 mars au 26 mai – Métropole de Montpellier (34)

La Comédie du livre – Du 27 au 29 mai – Montpellier (34)  *

Enfin Livre – Du 27 au 29 mai – Cazères-sur-Garonne (31)

Fête du livre au château – 28 mai – Saze (30)

Forum du livre Péplum – 28 mai – Nîmes (30)  *

Ecrire en mai – Du 28 au 30 mai – Bages-d'Aude (11)

Fête du livre perché – 28 et 29 mai – Mostuéjouls (12) 

Des livres pour les tout-petits – Du 31 mai au 17 juin – Saint-Quentin-la-Poterie (30) 

Sciences en fiction – Mai – Castelnaudary (11)

 

 

JUIN

Manga Week J-One – Du 1er au 4 juin – Montpellier (34)

Le Printemps des Comédiens – Du 2 au 25 juin – Montpellier (34)

Journées de la littérature jeunesse et de l'écrit (JLJE) – 2, 3 juin et 8 octobre – Saint-Bertrand-de-Comminges (31)

La grande deltheillerie – 3 et 4 juin – Villar-en-Val et communes d'Ariège (11)

Festival Carnet de voyage – Du 3 au 5 juin – Carcassonne (11)

Histoire de lire – 4 juin – Marguerittes (30)  *

Fête du conte – 4 juin – Montarnaud (34)

Fête du livre vivant – 4 juin –Toulouges (66) *

La Deltheillerie en fête – 4 juin – Grabels (34)

Festival du livre de l'Agora de Sainte-Foy – 4 et 5 juin – Sainte-Foy-de-Peyrolières (31)

Salon du livre – 4 et 5 juin – Pamiers (09) *

Salon du livre et de la littérature régionale des Estivales de la Malepère – 5 juin – Arzens (11) *

Amélire – 10 et 11 juin – Amélie-les-bains (66) *

Festival méditerranéen du polar et de l'aventure – Du 10 au 12 juin – Le Barcarès (66)

Salon de la BD – 11 et 12 juin – Saint-Gaudens (31)

Festival du conte en Uzège – Du 17 au 26 juin – Collorgues (30)

Salon du livre jeunesse – 18 juin – Lectoure (32)

La bulle des étangs, Fête de la bande dessinée – 18 et 19 juin – Palavas-les-Flots (34)

FIRN, Festival international du roman noir – Du 22 au 26 juin – Frontignan (34) *

FILAF, Festival international du livre d'art et du film – Du 20 au 26 juin – Perpignan (66)  *

Le Marathon des mots – Du 23 au 26 juin – Toulouse et ses environs (31)

Festival du livre et de la bande dessinée – Du 24 au 26 juin – Sainte-Enimie (48)

Salon du livre – 25 et 26 juin – Saint-Laurent-des-Arbres (30)

Festival des jeunes conteurs – 26 juin – La Grande Motte (34)

Palabrages, Contes en Vaunage – Du 26 juin au 1er juillet – Villages de la Vaunage (30)

Tournée Petite enfance – Juin – Gard (30)  *

Pièces à lire sans frontières – Juin – Toulouse, Londres et Bruxelles (31)

Les transversales du Moulin – De juin à septembre – Faugères (34)

 

 

JUILLET

Les auteurs à la plage – Juillet, août – Port-Leucate (11)

Lectures d'été – Juillet, août – Pont-de-Montvert et environs (48)

Autres Rives, salon du livre du tourisme et du voyage – Du 1er au 3 juillet – Canet-en-Roussillon (66)

Rencontre de la bande dessinée et de l'illustration – 2 et 3 juillet – Uzès (30)  *

Salon du livre – 2 et 3 juillet – Mazamet (81)

Salon du livre et de l'histoire locale – 3 juillet – Mirepoix (09) *

Bourse aux livres – Du 4 juillet au 31 août – Gruissan (11)

Festival Contes sous le tilleul – Du 4 au 9 juillet – Gagnières (30)

Festival Les soirées des bords de Louge – 6 juillet – Muret (31) *

Urgence poésie – Du 7 au 10 juillet – Lodève (34)

Les rencontres d'été de la Chartreuse – Du 8 au 24 juillet – Villeneuve-lez-Avignon (30)

Les rencontres littéraires du Pompidou – 9 et 10 juillet – Le Pompidou (48)

Les rencontres de Pétrarque – Du 11 au 15 juillet – Montpellier (34)

Fête du conte – Du 12 au 14 juillet – Cucugnan (11)

Le vin se livre : l'Aude et ses poètes – 15 juillet – Fontjoncouse (11)

La Canourgue noire, Festival du roman policier – 3ème week-end de juillet – La Canourgue (48) *

La nuit des contes – 16 juillet – Thoiras (30)

Salon du livre – 17 juillet – Tarascon-sur-Ariège (09) 

Salon du livre – 17 juillet – Arvieu (12)

La voix est livre – Du 20 au 23 juillet – Toulouse (31) 

Festival Résurgence – Du 21 au 24 juillet – Lodève (34) *

Festival du conte en Volvestre –  Du 21 au 23 juillet – Rieux-Volvestre, Latrape, Gensac-sur-Garonne, Lavelanet-de-Comminges (31)

Les Estivales de l'illustration – Du 21 au 24 juillet – Sarrant et 12 autres lieux dans le Gers (32)

Grin littéraire – Du 21 au 24 juillet – Carjac (46)

Voix vives, de Méditerranée en Méditerranée – Du 22 au 30 juillet – Sète (34) *

Fête du livre jeunesse – 22 juillet – Sahorre (66)

Altitudes, Festival du livre et de la montagne – 22 et 23 juillet – Font-Romeu-Odeillo-Via (66) *

Festival Nava, Nouveaux Auteurs en Vallée de l'Aude – Du 22 au 30 juillet – Limoux, Saint-Hilaire, Serres (11) 

Festival Livre, BD, Jeunesse – 23 et 24 juillet – La Fouillade (12) *

Salon de la BD – 24 juillet – Martel (46)

 

AOUT

Les cabarets sur l'herbe – Tous les samedis d'août – Saint-Martin-le-Vieil (11) *

Festival Les Nuits et les Jours de Querbes – Du 4 au 7 août – Asprières, Figeac, Decazeville, Capdenac-Gare (12)

Livre échanges – 4, 5, 11 et 12 août – Saint-Chély-d'Apcher (48)

La nuit du 4 août – Début août – Grabels et Frontignan (34)

Le banquet d'été – Du 5 au 12 août – Lagrasse (11) *

Trobada littéraire et musicale des deux Catalognes – 5 et 6 août – Prades (66)

Salon du livre – 6 août – Prats-de-Mollo-la-Preste (66)

Les Rencontres d'écrivains – 6 et 7 août – Saint-Geniez-d'Olt et Sainte-Eulalie-d'Olt (12)

La journée du livre – 7 août – L'Espérou (30)

Fête de la BD – 7 août – Eauze (32) *

Arbalivres – 14 août – Arbas (31)

Les Rencontres d'Aubrac, Imaginaires de l'eau – Du 16 au 20 août – Espalion, Saint-Chély d'Aubrac, Aubrac (12)

Festival de poésie sauvage – Du 26 au 28 août – La-Salvetat-sur-Agout (34)

La poésie d'Europe de l'est – 27 août – Lectoure (32)

BD à la plage – 27 et 28 août – Sète (34)

Lussan se livre – 28 août – Lussan (30)

 

 

SEPTEMBRE

Le temps de dire – Septembre – Tarn (81)

 

D'une mer à l'autre – Du 2 au 4 septembre – Collioure (66) *

Place aux nouvelles – 3 et 4 septembre – Lauzerte (82)

Jetez l'encre, Festival de la bande dessinée – 3 et 4 septembre – Fabrègues (34)

À l'ombre des arbres – 4 septembre – Parignargues (30)  *

ENVOIX la nuit contée – 10 septembre – Mas-Saintes-Puelles (11)

 

Fête du livre et des éditeurs – 11 septembre – Céret (66)

Salon du livre ancien et moderne – 10 et 11 septembre – Cahors (46)

Salon du livre – 17 septembre – Territoire intercommunal de Cèze-Cévennes (30)

Escales en Séronais – 17 et 18 septembre – Esplas-de-Sérou (09) *

Festival du verbe – 17 et 18 septembre – Laffite-Toupière (31)

Les Chapiteaux du livre – Du 22 au 25 septembre – Béziers (34) *

 

FID & BD, Festival international del disc et de la bande dessinée – Du 23 au 25 septembre – Perpignan (66) *

Fête du livre et de la gourmandise – Du 23 au 26 septembre – Pampelonne (81)

Lisle Noir – Du 23 au 26 septembre – Lisle-sur-Tarn (81)

Rencontres autour de la littérature orale – 24 et 25 septembre – Alès (30)

La BD prend l'air – 24 et 25 septembre – Cajarc (46)

BISAR (Balade Insolite en Armagnac) – 25 septembre – Bourouillan (32)

Contes en Montagne Noire – Fin septembre, début octobre – Haut-Cabardès et Cabardès Montagne Noire (11)

Festival du polar – Du 30 septembre au 2 octobre – Villeneuve-lez-Avignon (30)  *

Automn'halles – Du 30 septembre au 2 octobre – Sète (34)

Festival Bellevue en scène – Du 30 septembre au 2 octobre – Montberon (31)

Festival Contes et Musiques – Du 30 septembre au 9 octobre – Salinelles (30)

Contes en balade – Du 30 septembre au 16 octobre – Tarn (81)

Sonorités – Fin septembre, début octobre – Montpellier (34)

Valbonne lecture – Automne – Chartreuse-de-Valbonne (30)

 

 

OCTOBRE

Emeutes intimes – Octobre – Gard (30)  *

Salon du livre pyrénéen – 1er et 2 octobre – Bagnères-de-Bigorre (65)

 

Les vendanges littéraires – 1er et 2 octobre – Rivesaltes (66) *

 

Salon du livre – 1er et 2 octobre – Gaillac (81)

Salon des revues de Saussan – 1er octobre – Saussan (34)

Salon du livre ancien et moderne – 2 octobre – Lavérune (34)

Festival du dessin de presse et d'humour – Du 4 au 6 octobre – Uzès (30)

La halte nomade du livre jeunesse – Du 5 au 9 octobre – Aspet (31)

Festival de BD de Lagrasse – Du 7 au 9 octobre – Lagrasse (11)

Festival international Toulouse Polars du Sud, littératures noires et policières – Du 7 au 9 octobre – Toulouse (31)

 

Festival du livre de la mer et de la montagne – 8 et 9 octobre – Argelès-sur-Mer (66)

Quinzaine littéraire et artistique de l'Atelier imaginaire – Du 12 au 26 octobre – Lourdes, Tarbes, Juillan, Bonnemazon (65)

 

Lire en Méditerranée – 15 octobre – Perpignan (66)

Scientilivre – 15 et 16 octobre – Labège, Castres, Auch, Beaumont-de-Lomagne (31) *

Journée des auteurs régionaux – 16 octobre – Laudun (30)

NmK, Les nouveaux mangakas – Mi-octobre – Grabels (34)

Salon du livre Lire en Costière – 16 octobre – Bouillargues (30)  *

Grands Zyeux Ptites Zoreilles – Du 20 octobre au 2 novembre – Agglomération de Béziers (34) *

Salon du polar – Du 21 au 23 octobre – Lectoure (32)

Salon du livre et du chocolat – 22 et 23 octobre – Sainte-Marie-la-Mer (66)

Le banquet d'automne – Du 29 au 31 octobre – Lagrasse (11) *

Salon du livre du littoral graulen – Deuxième quinzaine d'octobre – Le Grau-du-Roi (30)

VidaFestiv' – Fin octobre, début novembre – Montpellier (34)

 

NOVEMBRE

La foire aux livres – 1er novembre – Montbazin (34)

Des bulles dans la cartagène – 5 et 6 novembre – Massillargues-Atuech (30)

Salon du livre Histoire et histoires – 6 novembre – Aigues-Mortes (30)

Salon du livre d'artiste – 6 novembre – Auch (32)

Salon de la montagne – 6 novembre – Montredon-Labessonnié (81)

Salon Vivre Livre – 12 et 13 novembre – Saint-Ambroix (30)  *

La maman des poissons – Du 14 au 20 novembre – Pézenas (34) *

Festival Lettres d'automne – Du 14 au 27 novembre – Montauban et Tarn-et-Garonne (82) *

Pot-au-feu littéraire et Salon du livre – Du 18 au 20 novembre – Saint-Lys (31)

Festival BD – Du 18 au 20 novembre – Colomiers (31)

Salon du livre jeunesse – Du 18 au 21 novembre – Beaumont-de-Lomagne (82)

Contes en balade – Du 18 au 27 novembre – Gard (30)  *

ZAL, Zone d'autonomie littéraire – 19 novembre – Montpellier (34)

Festival du livre – 19 et 20 novembre – Cabestany (66) *

Festival M'lire – Du 22 au 26 novembre – Mende (48)

Festival du Livre de Pont-Saint-Esprit et du Gard rhodanien – Du 22 au 27 novembre – Pont-Saint-Esprit (30)  *

Fête du livre et de l'image – Du 23 au 27 novembre – Arcambal (46)

Festival de la caricature et du dessin de presse – Du 24 novembre au 4 décembre – Castelnaudary (11)

Les rendez-vous de la BD – 25 et 26 novembre – Saint-Gilles (30) *

Livres au trésor – 25 et 26 novembre – Assas (34)

Lire et écrire en Gascogne – 27 novembre – Castelnau-d'Auzan (32) *

Festival de la bande dessinée – 29 et 30 novembre – Bouleternère (66) *

Voix vives, De Méditerranée en Méditerranée, rendez-vous d'hiver – Novembre – Sète (34) *

Mostra du livre ancien, Salon du livre et du document ancien – Fin novembre, début décembre – Montpellier (34)

DECEMBRE

Festi-Livres – début décembre – Riscle (32)

Feuilles d'automne, Salon du livre – 4 décembre – Marvejols (34) *

Carnets de Villages – Du 6 au 10 décembre – Mons-La-Trivalle, Vieussan (34) 

Auteurs d'ici – 17 décembre – Bédarieux (34)

ET TOUTE L'ANNEE : 

 

Premières pages dans les Pyrénées-Orientales – Toute l'année – Pyrénées-Orientales *

L’œuvre de Joë Bousquet, une ouverture sur le monde – Toute l’année – Carcassonne (11) *

 

Manifestations nationales :

 

Le Printemps des poètes - Du 7 au 22 mars

La Semaine de la langue française et de la francophonie - Du 14 au 22 mars

La Semaine de la presse et des médias à l'école - Du 23 au 28 mars

Sant Jordi, fête du livre et de la rose - 23 avril

Lire en short, fête du livre jeunesse - Du 17 au 31 juillet

 

* Manifestations littéraires signataires de la Charte des manifestations littéraires en Languedoc-Roussillon 

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans littérature
commenter cet article
31 mai 2017 3 31 /05 /mai /2017 09:09
Sophie Meier - Son père, Richard MEIER éditeur - Liveve de Robin Chapman à Actes-Sud
Sophie Meier - Son père, Richard MEIER éditeur - Liveve de Robin Chapman à Actes-Sud
Sophie Meier - Son père, Richard MEIER éditeur - Liveve de Robin Chapman à Actes-Sud

Sophie Meier - Son père, Richard MEIER éditeur - Liveve de Robin Chapman à Actes-Sud

Avec Robin CHAPMAN, écrivain anglais résidant à Saint-Hippolyte et Richard MEIER, éditeur, habitant à Elne : 2 personnalités d'exception en Pays catalan

 

Les repas et les soirées de Rose. Merci Rose, pour ce goût de relier les gens, de se faire des amis, d'agrandir le cercle littéraire...

Une nuit de presque été et le facétieux Robin Chapman, acteur, romancier, traduit en français (Actes-Sud) en suédois, espagnol, allemand... vous raconte ses dialogues entre Cervantès et Shakespeare, ces personnages qui ont fondé l'Europe de la littérature... 

Son épouse, pétulante, parle mieux le français et manie plusieurs langues, espagnol, portugais...Elle aussi investit le monde artistique, mais ce couple sympathique et souriant est si modeste...

A côté l'éditeur de Metz, installé à Elne depuis des décennies, a la faconde facile : il connaît tout de l'art et de la littérature d'ici; il suit les événements, les vernissages; il parle de ses livres-objets, de ses créations originales, de ces boîtes conçues avec sa fille Sophie, de ses rencontres avec Butor et bien d'autres...

 

Peu diffusé - chez Torcatis simplement- Richard est sans doute l'éditeur qui vend le plus de livres : boîtes d'allumettes pour artistes et ouvrages grand format au tirage limité. Des livres qui coûtent cher, mais Richard travaille pour le plaisir, il le dit et ça se sent...Il a plein d'idées de formes et de formats...

Vivement lundi, qu'on aille visiter son mas et sa grande bibliothèque !

JPBonnel

 

 

**Robin CHAPMAN

Romancier, scénariste et dramaturge anglais, Robin Chapman a publié chez Actes Sud Le Journal de la duchesse (1986, rééd. 1996), qui mettait en scène Cervantès lui-même.

 

ROBIN CHAPMAN

Une réedition qui apporta ce coup de coeur de 1986 une nouvelle reconnaissance. Un roman où se mêle la passion, l'égarement et la mort après la rencontre de la duchesse avec Cervantès.

dans ART SUD - Numéro 51 - 3ème Trimestre 2005

L’auteur vénère Cervantès, ce qui est compréhensible vu l’immense place qu’occupe l’œuvre de ce dernier dans la littérature. Après avoir mis en scène l’écrivain espagnol dans son livre “Le journal de la Duchesse“, Robin Chapman nous propose cette fois, rien de moins qu’une suite à “Don Quichotte”. Au travers de “L’âge d’Or de Sancho”,  il a voulu réaliser le vœu du chevalier à la triste figure et de son écuyer qui évoquaient la possibilité de remplacer leur quête par un autre idéal : un retour à une existence pastorale afin de revivre l’âge d’or. Habilement Robin Chapman s’est engouffré dans “l’ouverture” que lui offrait Cervantès dans les chapitre 67 et 73 de son roman. Bien sûr, l’auteur anglais n’a pas ressuscité Don Quichotte, il a juste poursuivi le parcours de Sancho qui de fil en aiguille a fini par mettre en pratique l’idée qu’il avait eue avec le chevalier lors de leur retour chez eux. L’écuyer (rebaptisés Sanchino) et son ami Nicolas (Niculoso) le barbier qui l’accompagne, ne sont ici que des faire-valoirs car les véritables héros du livre sont le cheval Rossinante et l’âne Rucio, qui racontent aux lecteurs cette quête un peu loufoque et profitent de l’occasion pour régler quelques comptes avec leurs maîtres respectifs. Inversion des rôles donc, qui permet aux deux quadrupèdes de parsemer le récit de Robin Chapman d’évocations qui rattachent son livre à l’œuvre de Cervantès.
On peut adhérer où pas à pareille démarche, car il faut un sacré talent pour s’aventurer sinon dans les traces du moins au côté d’un tel géant de la littérature. Du talent, le scénariste et dramaturge anglais n’en manque pas, il n’y a qu’à lire son livre, mais justement… Pourquoi utiliser ces personnages éternels et les lancer dans des aventures sommes toutes banales, que leur créateur n’a jamais voulu pour eux ? Ceci n’est qu’une question et non une attaque car “L’âge d’or de Sancho” n’en mérite pas, pas plus qu’il ne mérite de louanges particulières d’ailleurs.

Jean-Claude Di Ruocco

Traduit de l'Anglais par Christine Le Bœuf
310 pages - Actes Sud - 23 euros

 

 

***Robin Chapman

From Wikipedia, the free encyclopedia

Robin Chapman is an English novelist, playwright and screenwriter.

Chapman began his career as an actor at Cambridge (he played Hamlet in the ADC’s centenary production and was president of the Marlowe Society) before holding a spear at Stratford-Upon-Avon, working in repertory and then joining Joan Littlewood’s revolutionary Theatre Workshop where he turned to writing. Among his stage plays are High Street China, Guests and One of Us. His television plays have won awards from the Mystery Writers of America and the Writers Guild as well as a Bafta nomination. He edited, with an introduction, The City and the Court, a collection of five Jacobean comedies.

He has enjoyed a long career in television, favoured by Granada TV during its early days. His best known work includes Spindoe (1968), the controversial Big Breadwinner Hog (1969) and many adaptations, including M.R. James' Lost Hearts, Jane Eyre, Eyeless in Gaza and a considerable number of screenplays on Roald Dahl's short stories for Tales of the Unexpected. Single plays for television include two entries in Play for Today and Blunt (1987), all three presented by BBC TV.

His ten published novels are: A Waste of Public Money, My Vision's Enemy, Big Breadwinner Hog, Christoferus, Wartimes (two novellas in one volume), The Secret of the World, The Duchess's Diary[1][2][3][4][5][6][7] (now in its fourth edition with Oxbow Books, the diary has been translated into Spanish (Edhasa), French (Actes Sud) and German (Surkampf)), Sancho's Golden Age and Pasamonte's Life. These last three titles form a trilogy extending the lives and experiences of characters found in Don Quixote. Reviewing the first book of the trilogy The Duchess’s Diary in the Times Literary Supplement E.C. Riley said that it "shows a truer understanding of Cervantes than twenty books of criticism" while Karl Miller in the London Review of Books acclaimed Chapman’s "learned and yet fully animate invention".

Chapman's latest novel is Shakespeare's Don Quixote - a novel in dialogue featuring Shakespeare, Fletcher and Cervantes as they scrutinise a version of the lost playCardenio, co-starring Don Quixote and Sancho Panza as presented in a fringe theatre today.

His novel-in-dialogue, Look Who’s Talking, was scheduled to be published in autumn 2012.[citation needed]

 

  1. Jump up
    ^
    Conant, Oliver (1985) "HOSTESS TO CERVANTES", The New York Times, 17 March 1985, retrieved 2011-07-12
  2. Jump up
    ^
    'Cervantes turns life into art, Chapman turns art into life.' Edward H. Friedman, Vanderbilt University, Nashville, Tennessee, Legenda, 2009
  3. Jump up
    ^
    'Robin Chapman's account of the young Duchess is moving and exhilarating. This story shows a truer understanding of Cervantes than twenty books of criticism.' E. C. Riley, Professor of Spanish, Edinburgh University, The Times Literary Supplement, 1980.02.29.
  4. Jump up
    ^
    'A book to read and re-read.' Fay Weldon, Punch, London, 1980.03.12.
  5. Jump up
    ^
    'This book of the Duchess is a learned invention and yet a fully animate one. It sees and hears itself.' Karl Miller, Editor, The London Review of Books, 1986.02.20.
  6. Jump up
    ^
    'A book to read and re-read.' Fay Weldon, Punch, London, 1980.03.12.
  7. Jump up
    ^
    'Chapman is the English writer most profoundly concerned with Don Quixote. He established the relationship with his highly original novel The Duchess's Diary (1980), bringing to life an important character from the second part of Don Quixote. Very recently, he has written two more novels inspired directly by Cervantes's novel: Sancho's Golden Age (2004), a sequel that takes place about five years after the death of Don Quixote, and Pasamonte's Life (2005), a picaresque tale narrated in the first person by the galley slave Ginés de Pasamonte, who has a role in both parts of Cervantes's novel.' Howard Mansing, Vice President of the Cervantes Society of America. Legenda, 2009.

 

- - -

Sophie Meier et ses petites boîtes

A LA UNE LACOMMANDE Publié le 06/06/2010 à 0h00 par ODILE FAURE .

 

Sophie Meier et son père éditeur ont créé les Matchboox, livres d'artistes qui tiennent dans une boîte d'allumettes. PHOTO THIERRY SUIRE SUIRE THIERRY

L’artiste paloise, en pleine ascension, présente ses œuvres à la commanderie.

Pétulante, vive, souriante, Sophie Meier, 34 ans, pourrait faire tous les métiers du monde de la communication. Dans sa courte vie, elle a d’ailleurs rempli des rôles dans la mode, les relations publiques, le graphisme, la publicité. En tout cas, elle n’est pas de ses artistes avares en mots. Impossible de ne pas entrer en connexion avec elle.

 

Depuis quelques années, Sophie Meier trouve un écho à son bouillonnement dans le monde artistique. Elle poursuit deux activités parallèles : la création de Matchboox, ces petits livres d’artistes, pliés dans une boîte d’allumettes et l’accomplissement d’œuvres plus personnelles comme ses photos de lieux désaffectés, repeuplés.

Des livres miniatures

Les Matchboox sont une initiative conjointe entre son père, Richard Meier, éditeur de Voix édition et plasticien installé dans les Pyrénées-Orientales, et elle, sa fille unique. « L’idée de départ était de faire des haïkus, petits poèmes japonais, qu’on voulait transformer » explique Sophie.

Les Matchboox, vendues au prix de 5 euros pièce, se vendent désormais comme des petits pains. 70 artistes ont déjà contribué aux Matchboox, exposés à Escale à Bordeaux, à Perpignan, à Marseille, au Luxembourg et aux Pays-Bas etc. Certains artistes racontent une histoire, d’autres s’amusent avec les lignes, l’offre est ludique et variée. « Les choix des artistes sont très subjectifs. » explique Sophie qui compte parmi les auteurs, Alain Helissen, Georges Ayats, Ben, Claude Buraglio, Jo Brouillon, Franck Garcia, Marie Jumelin…

La Paloise d’adoption, née à Metz, a commencé à travailler dans la mode dès l’âge de 19 ans. Grâce à son culot, elle dégote d’abord un poste de « scout » (chercheuse de talents) dans les agences de mannequins parisiennes Marylin Gauthier et Élite avant de finir à Monaco chez un spécialiste des relations publiques.

Une envie de poursuivre ses études la prend et elle réussit haut la main, l’école de commerce de Toulouse. À la sortie, elle conçoit et rédige des messages publicitaires pour NRJ à Bordeaux.

Photos animées

En 2005, elle débarque à Pau pour suivre son mari, cadre dans une entreprise du bâtiment. Elle décroche un poste dans une agence de communication puis se lance en free-lance dans le graphisme. Avec le temps, elle s’attarde sur ses productions personnelles.

Car outre les Matchboox, Sophie crée des toiles photographiques dans lesquelles elle fait vivre des personnages fictifs. Dans l’exposition qui lui est consacrée à Lacommande, le visiteur reconnaîtra les thermes de Luchon qu’elle fait passer pour un internat duquel un petit garçon tente de s’échapper. Elle affectionne particulièrement les lieux chargés d’histoire mais abandonnés comme l’usine Bidegain à Pau, la salle d’un vieux château du Sud-Ouest. « Je les appelle mes jolis cauchemars. ce sont des lieux qui m’émeuvent jusqu’aux larmes. » Ses œuvres sont pleines d’humour et elle est même allée jusqu’à customiser une voiture Mini en bonbons, chewing-gums, sucre d’orge…

Son univers a séduit Pierre Hivernat, ancien directeur artistique de Marseille 2013. Elle a des chances d’y être programmée. Pierre Hivernat mène également le projet du « Magasin de jouets », un nouveau centre d’art contemporain situé à Arles. « Il m’a acheté 20 toiles, 500 Matchboox, c’est incroyable ! »

Touchée par tous ceux qui croient en elle – Pierre Hivernat mais aussi Nicolas Charlet d’Acess qui programme son expo dans le cadre de Chemins électroniques et Nathalie Larradet, architecte, la première à lui avoir offert les murs de son atelier. « J’essaie de faire les choses bien et surtout de croire en ma bonne étoile. C’est certainement très furtif mais bon, autant en profiter ! »

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans littérature
commenter cet article
30 mai 2017 2 30 /05 /mai /2017 08:35
LIRE :  Can Mitrofan, el blog de Joan-Daniel BEZSONOFF
LIRE :  Can Mitrofan, el blog de Joan-Daniel BEZSONOFF
LIRE :  Can Mitrofan, el blog de Joan-Daniel BEZSONOFF

LIRE : Can Mitrofan, el blog de Joan-Daniel BEZSONOFF

Perpignan est une ville vouée aux votes frontistes. Face à l'échec du maire actuel et sauf élection à la mairie du nouveau candidat "La République en marche" : le sauveur et girouettiste Romain GRAU...la cité catalane va tomber dans trois ans dans l'escarcelle du Front national…

 

Pour sauver les meubles, J.Marc PUJOL veut baptiser des rues perpignanaises du nom de héros de l'Algérie français. En effet, les nostalgiques de l'OAS sont encore nombreux du ôté du Moulin à vent ou du Vernet (les Gitans voteraient pour Louis Aliot, compagnon, non de la Libération, mais de Marine Le Pen, ce Républicain, ce modéré respectueux des lois de la République, aimant toutefois rendre régulièrement hommage à Bastien-Thiry, fils de Vichy et de l'armée secrète, et de son commando qui tenta d'assassiner le Général en août 1962...

 

C'est dans ce contexte nauséabond, dans les rues de Perpignan, que j'ai lu le roman de mon collègue et néanmoins ami, Joan-Daniel, romancier de grand talent, qui a le seul défaut d'écrire en catalan et de discourir en russe...

 

C'est dans la ville qui part en couille que j'ai pris jouissance à lire son roman Matar De Gaulle, rebaptisé de façon musicale (pourquoi ? le titre originel fait peur ? censure, euphémisme, peur de quoi..? les éditions Balzac..?) : L'année de Syracuse...

 

J'aimerais tant voir...J'y suis allé, et ai été déçu, mais pas par Beszonof, qui remplit ses fictions folles sur fond réaliste de chansons d'après-guerre, l'auteur éprouvant moins la nostalgérie d'un Derrida ou d'un Pierre Sergent, que la nostalgie des années 40 et 50 (je parle du siècle précédent, qui nous a vus naître, Jean-Daniel lui, l'année de l'Indépendance de l'Algérie, ou presque, tiens-tiens...il est pourtant né à Perpi, ce russo-catalan, si érudit in french !

 

J'aime ce roman, lu avec bien du retard (il faut se ruer à présent sur la "ballerine de Berlin", époque qui me passionne, moi qui ne glose que Walter Benjamin...), car il est truffé de clins d'oeil et d'humour...

 

Jeux de miroir, jeux avec le JE… Ainsi, quand le narrateur cite l'auteur (p.71), quand les "cigales sont réactionnaires" (p.97), quand les célébrités catalanes font irruption de façon surréaliste : "l'abbé Xavier PLA, qui vivait aux Missions Etrangères de la rue du Bac" (page 135, toujours de l'édition française, traduction de Marie Costa, excellente, sauf les calamiteuses pages 18, 19 ou 41, bourrées de coquilles !) : X. Pla, le prof de Gérone, non ? 

Et aussi Foch et De Fossa...

Les allusions aux lieux mythiques et morts de la culture, la librairie de Jordi Pere Cerda (non cité à la page 139), "librairie officielle du PCF", mais aussi et surtout "libreria catalana", les librairies "françaises" Maurat et Berdagué et Py Oliver, dont la disparition est le signe d'une décadence de la ville…

 

Mais revenons donc au contexte et à De Gaulle, ce "laquais du communisme" (p.82) : il s'agit d'une histoire d'amour entre Sylviane et Alain, durant les "événements", euphémisme pour traduire les tortures et tueries de la guerre de décolonisation.

 

Crimes du FLN, certes, mais aussi, avant, exploitation, esclavagisme des colons, grands propriétaires terriens de l'Algérie … Oui, M. Pujol, qui faites d'un côté un procès au Macron d'avant les élections et puis qui annoncez que vous votez pour lui : voilà bien du courage pour un parti qui adopta le "ni…ni"; ce ne fut pas le cas de tous vos amis, ainsi M.Mach, mettant Macron sur la même échelle que le FN ! Hélas, je me perds dans cette politiciennerie, alors qu'il faut toujours rester en littérature ! 

 

Donc, nous voici à la fin de la guerre, c'est le retour en France des vaincus et la tentation de tuer le big général: le récit est fait du point de vue des partisans de l'Algérie française, parti-pris intéressant car il faudrait toujours raconter l'Histoire nationale du point revue des vaincus…Suggestion du philosophe juif allemand, qui écrivit aussi:

 

"L'histoire coloniale des peuples européens commence par la conquête de l'Amérique qui transforme le monde nouvellement conquis en une salle de torture." (W. Benjamin).

Ce roman a tout ce qu'il faut pour faire un bon film : la passion d'un couple, la mort lors de la manie d'Isly de mars 63, le terrorisme aveugle (poncif du cruiique littéraire), les scènes de carnage (pages 36/39) et cette pensée trouble sur l'Algérie française, p.51 : qui cogite là, le narrateur ou le personnage, le Commandant Vidal..? Nous ne stigmatiserons pas l'auteur, qui est toujours innocent dans son roman et se dissimule derrière ses créatures, pas toujours héroïques: ici, les partisans d'extrême-droite ne sont pas décrits comme des méchants et on arrive même à les comprendre, dans leur désespoir de l'abandon par la France et à cause des trahisons - "leitmotive", ça s'écrit comment, M. le Russe..?, du roman, jamais qualifié, d'ailleurs, de "roman"!- dans les pagines 82, 137, 148…

On ne sait donc rien de l'idéologie du romancier, (et  on s'en moque, préférant son talent), qui choisit avec courage cette page noire de notre Histoire… Il fait allusion, en passant, au couvent Sainte-Caire, à la fin (page 125), sans dire que niche là, dans cette ancienne prison bien rénovée, le fameux "Cercle algérianiste" qui cache une pensée d'extrême nostalgérisme…

 

J.P.BONNEL 

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans littérature
commenter cet article
28 mai 2017 7 28 /05 /mai /2017 09:18
Alain BADIA

Alain BADIA

Evénement avec Alain BADIA, psychanalyste et professeur de Lettres -  

3 juin 2017 

11 et 19 heures

 

événement transfrontière !

Banyuls/Portbou

 

Lettres, psychanalyste :

Journée du samedi 3 juin

Dans le cadre du partenariat entre 

l’association Walter Benjamin sans frontière de Banyuls-sur-Mer et l’association Passatges de culture contemporania de Port-Bou 

une journée-performance en compagnie du professeur de Lettres et psychanalyste

 

* à 11h :  Conférence à Banyuls, salle Jean Jaurès : « Quand on a perdu la bibliothèque, qu’emporte-t-on dans la mallette ?  Sur Benjamin-Machado-Tosquelles) ». Entrée libre

*à 13 heures, Traversée en kayak de mer* de Banyuls à Port-Bou (*si le temps le permet) ou RANDO par les crêtes. 

 *à 19 h : Conférence à Port-Bou, salle Walter Benjamin,  en catalan, suivie de lectures de textes de Walter Benjamin, Antonio Machado, François Tosquelles : en français, espagnol, catalan. Entrée libre.

 

Conférences Entrée libre et traversée en kayak/rando

Mais aussi…

PLAGE, DETENTE, DEBATS

VISITES DU MEMORIAL Walter Benjamin à Port-Bou

 

Association Walter BENJAMIn sans frontières

Banyuls

* Contact pour s'inscrire :

06.31.69.09.32.

 

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans littérature
commenter cet article
2 mai 2017 2 02 /05 /mai /2017 09:19
Antonin ARTAUD - Jean-Yves Laurichesse -
Antonin ARTAUD - Jean-Yves Laurichesse -

Antonin ARTAUD - Jean-Yves Laurichesse -

 
**Sur ARTAUD à Barcelone, librairie JAIMES
8/05/2017 19:30
Antonin Artaud amb Arnau Pons

Lectures de la modernitat poètica. Un cicle de poesia coordinat per Antoni Clapés

 
Copyright © 2017 Llibreria Jaimes, Tots els drets reservats.
Llista de correu pels clients de la Llibreria Jaimes

Our mailing address is:
Llibreria Jaimes
C/ València, 318

Barcelona, B 08009

- - -

 

***La librairie Torcatis change ses horaires et sera désormais ouverte dès le lundi matin

et 24/24 - 7/7 sur www.librairietorcatis.com

 

MARDI 2 MAI A PARTIR DE 18H00

Rencontre avec JEAN YVES LAURICHESSE pour son dernier roman paru aux éd. Le temps qu'il fait

 

UN PASSANT INCERTAIN

Présentation par Hyacinthe Carreras

 

« Je bus une gorgée de bière glacée tout en examinant la couverture. Le titre me plaisait. Ce passant dont j'ignorais tout faisait écho à ma propre incertitude. Quant au nom de l'auteur, si aucune notion précise ne s'y accrochait encore, je souhaiterais peut-être bientôt en savoir davantage sur celui qui l'avait porté. Je cherchai dans les pages de garde si d'autres ouvrages y étaient inscrits. Je ne trouvai rien. Sans doute s'agissait-il d'un premier roman. 

J'en éprouvai une furtive émotion en même temps qu'une inquiétude : peut-être le livre avait-il eu si peu de succès qu'il n'avait été suivi d'aucun autre. La perspective d'un ennui probable m'accabla de nouveau et je fus près de jeter le livre dans un coin et de ne plus y penser. 

Pourtant je commençai à lire. »

 

- - -

 

***Collioure et la fête des langues

Les langues et les cultures en fête sur le port…

 

Samedi 12 novembre 2016, s’est déroulée sur le port, pour la deuxième année consécutive, la fête des langues du monde.

 

Organisée par l’association «Le Labo de Babel d’Aquí » qu’anime Corinne Padrosa, cette journée a été émaillée par une exposition de moualaqats (tableaux flottants en dialogue avec des textes poétiques d’ici et d’ailleurs), des contes et des chants, des ateliers de création, de calligraphie, de discussion et de traduction, un apéro quiz, un café-débat…

 

Notamment ont participé à cette rencontre multilingue et multiculturelle, les étudiants étrangers de l'Université (cours de master fle d’ Henry Tyne, et de l’IFCT pour le catalan), des étudiants du monde entier (Nouvelle-Calédonie, Tchéquie, Chine, Kazakhstan, Ukraine, Albanie, Arménie, Chili, Venezuela, Mexique Equateur, Colombie, Argentine), de divers réseaux, les élèves en classe d'accueil (primo arrivants) avec leurs familles et des professeurs du collège Madame de Sévigné de Perpignan, le calligraphe Hassan Majdi…

 

L’après-midi, un café-débat animé par Père Manzanares a  permis des échanges entre le public et divers représentants de l’écriture : André Rober  des éditions Ka d’Ille-sur-Têt, la librairie berbère Sefaber à Perpignan, l'auteur en langue anglaise  Elle Hall, et le poète Joan Iglesis.

 

La musique et le chant n’ont pas manqué à ce rendez-vous. Ainsi se sont enchaînées les prestations de la chorale « Les voix libres » et des Goigs tradicionals de Saint Génis des Fontaines – sous la direction d’Anne Patrux -, puis de l’ensemble « Les Violons du monde » du conservatoire à rayonnement régional de Perpignan qui a offert à un public séduit un concert de musique irlandaise,

 

Cette manifestation a fait la part belle, cette année, à l'Amérique Latine au travers d’une collection de moualaqats constituée à Brest (Labo de Babel Brezh) et prêtée par l'association « Langues du Tonnerre»,  les toiles provenant d'Amérique latine, du Mali et de Sidi Bel Abbes...

 

Pour l'année à venir c'est le catalan qui est mis à l’honneur. En effet, « Le Labo de Babel d’Aquí »  lance un appel aux artistes confirmés ou éphémères  (écoles d’art, associations et particuliers) en vue d’illustrer les plus beaux textes poétiques de la langue catalane sur des moualaqats que l'association s'engage à faire voyager et découvrir.

Le Labo de Babel d’Aquí œuvre à la promotion de la culture et de la pratique des langues en vue de  développer  les attitudes et les outils favorables à la rencontre, au dialogue interculturel, tendant à une culture de paix. Les langues sont autant de créations collectives, de reflets ou de visions du monde. Plus précisément, elles permettent d’imaginer les solutions permettant d’affronter avec sérénité la complexité d’une situation globale. Elles constituent un bien commun.

 

L'association anime à l’Université de Perpignan un atelier culturel de traduction et de création de moualaqats (projet qui a été présenté au printemps dernier aux 4emes Assises Européennes du Plurilinguisme, à Bruxelles)…

 

Contact

« Le Labo de Babel d’Aquí »

Corinne Padrosa

06 52 15 53 00

Jean IGLESIS

*(Article rendant compte de la 2ème fête des langues à Collioure (samedi 12 novembre 2016) - rédigé "sous le manteau" et gracieusement par mes soins, et paru dans l'Indépendant du mercredi 23 novembre 2016.

 

**(Je vous prie de constater que mon nom n'apparaît plus, à la parution de l'article!...)

Sans doute une omission involontaire, de la part du journal local...

Il est vrai que j'ai bon nombre "d'amis" à l'Indépendant...

 

 

 

 

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans littérature
commenter cet article
21 avril 2017 5 21 /04 /avril /2017 10:23
Dernier livre de J.P.Bonnel - Pere FIGUERES (Sant Jordi à Alenya) - Gaspar CLAUS
Dernier livre de J.P.Bonnel - Pere FIGUERES (Sant Jordi à Alenya) - Gaspar CLAUS
Dernier livre de J.P.Bonnel - Pere FIGUERES (Sant Jordi à Alenya) - Gaspar CLAUS

Dernier livre de J.P.Bonnel - Pere FIGUERES (Sant Jordi à Alenya) - Gaspar CLAUS

Dernier livre de J.P.Bonnel (25 ème opus !) réunissant un roman se déroulant en Inde, des nouvelles (d'amour) et un journal de paternité !

(en librairie : 18 euros, ou chez l'auteur, 15 euros, port compris : jean-pierre.bonnel@orange.fr

ou 7 route de Bages - 66180 Villeneuve de la Raho (pour envoi de chèque)

 

En outre, une nouvelle édition de son livre:

Le chemin ultime de Walter Benjamin est en préparation chez Color gang éditeur...

(pour réserver : même prix, même adresse...) Merci. JPB 06 31 69 09 32

 

- - -

***Poésie

 

Vaines les bouderies et les moues

Aux jours marqués de pierres sans couleur

Nulle promesse, nul sacrifice aux derniers dieux

Il porte dans les orbites les traces des combats

Tous perdus, tous rejetés

En fantasques lunaisons

 

Du miroir s’est étamé le pinceau

Et les substances ont bistré les formes

Sous un soleil qui a vrillé la rétine des vivants

 

Vénéneuse l’insuffisance d’un tocsin pour égayer la mort

Adoucir les geignements des agonisants

Nulle offrande, nul masque sur le crâne sec

Il a volé, lui, la quiétude des orants

Tous promis au doute, à l’angoisse éclose du matin

Et fait des eaux de source une toilette de mort

Sous les couches de cendres.

 

décembre 2016

 

Eclats en kaléidoscope de chair

là dans la brocante des rêves

l’encre des affiches brouillée

 

Fragments nés des dissolutions d’asphalte

pétris dans des manèges de bourbe

là les trottoirs sentant le chien mouillé

du givre qui fait loupe à la vitre

 

Bribes saupoudrées de sablon d’or

là des soieries d’Orient et des étoffes satinées

l’aile du souvenir réveillant des momies de papier

 

Lambeaux que les doigts malaxent

là l’escale des marins dans des tavernes enfumées

les bouteilles où se décantent des rêves d’ailleurs

 

Particules perdues au fil des heures

qui possèdent un peu du ciel qui les aspire

là le temps se chasse lui-même, juste un

souffle dans un reliquaire

là les méandres flibustières de l’âme.

 

Jean Claude Fanjeaux, janvier 2017

 

- - -

***Ce samedi 22 avril au Château Prat de Cest à 21 h

Une rencontre entre la France et le Japon. Kakushin Nishihara fait preuve d'une maîtrise inouie de son art dans sa forme la plus respectueuse d'une tradition rêche, sauvage et précise. Il faut entendre son chant déchirant soutenu par les notes puissantes du biwa, les cordes du violoncelle et de la guitare pour partager l'émotion qui en ressort. Un voyage musical fou en équilibre sur le fil d'un répertoire joué à fleur de peau, d'une émotion rare et fascinante.

"J"ai la sensation d'avoir vécu toutes les émotions d'une vie en quelques notes, j'en ressort bouleversée, grandie, comme réparée à la façon du kintsugi"  (Kanu,Médiapart) 

 

http://ladistilleriejazz.blogspot.fr/p/prochain-concert.html

 

http://gasparclaus.com/#p1

 

- - -

Tradition sous le signe de la religion :

 

on confond traditions culturelles, folkloriques (danses, chants, contes, gastronomie…) avec les traditions religieuses (procession du vendredi saint…); certains, en Catalogne, on tendance à "récupérer" un ancien culte, un héros catholique (Saint-Gorges/Sant Jordi) et passer sous silence la portée universaliste… Ainsi :

 

Journée du livre le 23 avril : consacrée à la diffusion de la littérature et au droit d'auteur, cette fête est en Catalogne une tradition à connotation catholique (Sant Jordi: combat de Saint-Georges contre le mal, le Dragon…), identitaire (l'autonomie catalane) alors qu'elle est portée par l'UNESCO pour sa valeur universelle…

 

 

 

Célébration de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur 2017

 

Paris, 14 avril – La Journée mondiale du livre et du droit d'auteur est célébrée chaque année le 23 avril, date anniversaire de la mort de William Shakespeare et de Miguel de Cervantès. Maisons d’édition, librairies, bibliothèques, instituts culturels et associations d’auteurs se mobilisent aux quatre coins du monde pour promouvoir à cette occasion la lecture, l’industrie éditoriale et la protection de la propriété intellectuelle.

 

Cette année, la Journée est consacrée aux personnes aveugles ou souffrant d’une déficience visuelle, pour qui la difficulté d’accès aux livres et autres matériels imprimés constitue un obstacle à leur participation pleine et entière à la société. Selon l’Union mondiale des aveugles (UMA), sur les millions de livres édités dans le monde chaque année, moins de 10% sont publiés dans des formats qui leur sont accessibles. Un taux qui chute à 1% dans les pays en développement.

« La Journée mondiale du livre et du droit d’auteur est l’occasion de mettre en avant le pouvoir qu’ont les livres de promouvoir notre vision de sociétés du savoir inclusives, pluralistes, équitables, ouvertes et participatives pour tous les citoyens. » déclare Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, dans son message à l’occasion de la Journée mondiale du livre et du droit d'auteur.

Conformément à la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées, l’UNESCO plaide pour la prise en compte des droits et des besoins des personnes handicapées et encourage l’utilisation efficace de TIC accessibles, adaptatives et abordables.

 

C’est dans ce cadre que l’UNESCO organise avec son partenaire Asfored (Association nationale pour la formation et le perfectionnement professionnels dans les métiers de l'édition) une conférence sur le thème Accessibilité : quels enjeux pour l’édition ? (le lundi 24 avril de 9h à 12h, Salle II).

 

Le 23 avril marque également le début du mandat (2017-2018) de Conakry (République de Guinée), ville nommée Capitale mondiale du livre 2017. Conakry a été choisie par l’UNESCO et ses partenaires « à la lumière de la qualité et de la diversité de son programme » en particulier « pour l’attention accordée à l’implication des communautés » ainsi que « pour son budget maîtrisé et ses objectifs de développement qui mettent l’accent sur les jeunes et     l'alphabétisation ».

La ville de Conakry et tout le continent africain seront à l’honneur lors de la célébration de la Journée au siège de l’UNESCO le lundi 24 avril de 13h à 17h30 dans le but de promouvoir la littérature africaine. De nombreuses ateliers, activités, club de lecture, spectacles musicaux, tables rondes en présence d’auteurs africains sont prévus (programme complet).

Plusieurs maisons d’édition seront présentes dont À dos d’âne, Éditions Dagan, L’Harmattan Guinée, Éditions Nubia, Michel Lafon Éditions, Présences Africaines et Librairie‑Galerie Congo.

***

Visitez notre page dédiée à la Journée mondiale du livre et du droit d'auteur

En savoir plus sur  Conakry Capitale mondiale du livre 2017

Découvrez le programme complet des célébrations de la Journée mondiale du livre et du droit d'auteur 2017 à l'UNESCO

***

Les journalistes souhaitant couvrir les événements de la Journée mondiale du livre et du droit d'auteur doivent s’accréditer auprès du Service de presse
Contact : Djibril Kebe ; +33 (0)1 45 68 17 41

 

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans littérature
commenter cet article
6 avril 2017 4 06 /04 /avril /2017 10:04
Françoise Dumas-Rossel au dernier café philo de Banyuls, aux 9 Caves - Couverture du dernier livre de F.D-R. -
Françoise Dumas-Rossel au dernier café philo de Banyuls, aux 9 Caves - Couverture du dernier livre de F.D-R. -
Françoise Dumas-Rossel au dernier café philo de Banyuls, aux 9 Caves - Couverture du dernier livre de F.D-R. -

Françoise Dumas-Rossel au dernier café philo de Banyuls, aux 9 Caves - Couverture du dernier livre de F.D-R. -

BANYULS : Françoise DUMAS ROSSEL, animatrice du salon du livre de la cité de MAILLOL, publie Les mutations étranges d'une enseignante

 

**Vie littéraire de BANYULS : Françoise Dumas-Rossel 

 

Depuis plusieurs années, cette romancière dynamique fait vivre la littérature à Banyuls de la Marenda : "Oui, Banyuls devient une ville littéraire !", entend-on de plus en plus au pays de Maillol. Il n'y a pas que le bon vin, le musée du célèbre sculpteur ou l CNRS et l'aquarium... La littérature est entrée dans la belle et généreuse station balnéaire !

En plus d'écrire et de diffuser ses propres oeuvres, Françoise anime le rendez-vous annuel des écrivains qui se sont intéressés à Banyuls : dimanche prochain 9 avril aura lieu le Salon du livre, 3° édition, dans le hall de la mairie. Et l'après-midi sera consacré à un hommage à Aristide...(1)

 

Fidèle adhérente de l'Association Walter Benjamin, présente aux cafés philo, au forum des associations, aux conférences (voir son intervention sur YouTube en 2016), la romancière et poétesse vient de se voir décerner par le groupe poétique et artistique du Roussillon le grand prix roussillonnais des écrivains 2016 , section « histoire et régionalisme ». 

Passionnée de littérature et d’écriture depuis toujours, Françoise Dumas-Rossel a déjà obtenu de nombreuses récompenses, mais c’est une sorte de consécration que cette dernière distinction.

C'est son opus « Banyuls autrement » qui vient d’être distingué, vibrant hommage à sa terre natale, et au pays catalan. (2)

 

Françoise est toujours dans l'actualité littéraire : outre l'animation et les prix littéraires, la voici qui vient de publier un livre gai, rempli de portraits caricaturaux bien vus, une sorte de bilan de carrière pour cette ancienne enseignante : 

"Tout au long du chemin de l’École, mes élèves, parfois difficiles, m’ont incitée à me remettre en question, m’ont enrichie et m’ont obligée à me réinventer.", aime-t-elle à dire.

Cette "autofiction", Les mutations étranges d'une enseignante, nous plonge d'abord dans les contextes réels d'une carrière de pédagogue, mais peu à peu le récit passe de l'autre côté du miroir, dans un monde merveilleux. L'auteure joue du point de vue car le personnage, métamorphosé, présente une autre réalité. Pris dans les stratagèmes subtils de la focalisation sans cesse renouvelée, le lecteur est envoûté, capturé dans les rets de la fiction et admiratif devant la subtilité de la structure narrative et les ressorts du style...

JPBonnel

 

*Aux éditions Les Presses littéraires, 14 euros (disponible en librairie, maisons de la presse et salons du livre.

 

 

 

(1)  Banyuls : le salon du livre se prépare :

La rencontre des écrivains est pour dimanche 9 avril 2017

 

Le 3e rencontre des écrivains banyulencs est en pleine préparation. Le succès populaire des précédentes éditions est la preuve qu’elle répond à un vrai besoin dans la vie culturelle de la ville. La récente réunion qui s’est tenue dans les locaux de la mairie, était présidée par Olivier Capell adjoint à la culture et Françoise Dumas-Rossel. 

Le fil conducteur de la rencontre précédente était tout autour de l’œuvre de l’auteur perpignanais Albert Bausil avec la participation du chanteur Hugues di Francesco qui était venu à Banyuls-sur-Mer faire le lancement du disque qu’il a consacré à Bausil, en donnant un concert exceptionnel au mas Reig la veille de la rencontre. Le principe de faire appel à des écrivains non Banyulencs mais ayant écrit ou s’étant inspiré de Banyuls dans leurs écrits est maintenue, d’ores et déjà plusieurs écrivains du département ont fait acte de candidature. Les organisateurs pensent aussi que certains éditeurs régionaux feront le déplacement.

 

La rencontre se tiendra dimanche 9 avril, la matinée de 9 h 30 à 13 heures sera consacrée à la réception des visiteurs qui pourront rencontrer les auteurs acheter et se faire dédicacer leurs œuvres. L’après-midi sera thématique, et c’est le grand sculpteur Aristide Maillol qui sera l’objet du thème de ces 3e rencontres. A 16 heures, une conférence, salle Novelty, de l’historienne Christine Salles sera au cœur de cette après-midi avec pour thème : Maillol, le Banyulenc, qui sera suivie par la relation d’’anecdotes concernant le sculpteur, relatées par son petit neveu Yvon Bertha. Le programme de cette troisième édition conforte ainsi son rôle de rencontre et d’échanges entre les écrivains : en effet, c’est une cinquantaine d’auteurs qui sont invités à participer à cette manifestation culturelle. Après deux précédentes éditions, très convaincantes, cette fête de la littérature est en voie de pérennisation.

© Yves Andrieu

 

(2) Françoise Dumas Rossel et Anne Marie Péris  « Banyuls autrement, l’escale inattendue » Ed Presses Littéraires

Il s’agit ici d’une escale inédite : une façon de voyager autrement, des paysages à découvrir, des visages à connaître, des sensations à recueillir, tout au long d’un itinéraire familier ou insolite.
Plume et pinceau se côtoient, s’entrelacent, se reflètent en jeux de miroirs et exécutent des figures réalistes ou fantasmagoriques.
Lecteur, ce guide te fera promeneur de grand chemin, et comme le Grand Meaulnes, tu pourras t’égarer dans un univers transfiguré par le mystère.

Fille du cru banyulenc, Françoise Dumas-Rossel, auteur de plusieurs livres poétiques illustrés, aime partager les beautés et les secrets du terroir catalan et emmener son lecteur sur des chemins d’ombre et de lumière.

Anne-Marie Péris est artiste, elle est médaillée de l'Académie des Arts et Lettres de Paris et vit également à Banyuls.

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans littérature
commenter cet article

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Articles Récents

Liens