Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 novembre 2016 2 15 /11 /novembre /2016 07:25
 Boycotter la maison de la région OCCITANIE..? - Café philo à Banyuls : Baudelaire par W.Benjamin - Art-Thérapie -  RÉUNIONS CITOYENNES pour le Oui au Pays -

*Association Walter BENJAMIN - BANYULS

 Café philo 

 

BAUDELAIRE : 1821-1867 -  Walter BENJAMIN: 1892-1940.

 

Le 16 novembre, à 18 heures, aux 9 caves, avenue Gal de Gaulle (discussion menée par Anne-Marie Llambrich) :

 

 nous nous retrouvons pour échanger sur Baudelaire et W.B. dans le cadre  de la rencontre  "Café philo". Sans formation spécifique en la matière, seule la curiosité intellectuelle soutenue par la découverte des liens unissant W.Benjamin et la mémoire de Baudelaire, motive notre démarche. 

 

C'est avec Hannah Arendt qui nous présente au plus juste ces "hommes de lettres":... " par opposition aux écrivains et littérateurs, (définition dans le Larousse de l'homme de lettres):

"...Ces hommes bien que vivant dans le monde de la parole écrite et imprimée et surtout entourés de livres, n'étaient ni contraints ni désireux de pratiquer l'écriture  et la lecture en professionnels dans le but de gagner leur vie. A la différence de la classe des intellectuels qui mettaient leurs talents à la disposition de l'Etat en qualité d'experts, de spécialistes et de fonctionnaires, ou de la société, pour la divertir et l'instruire, les hommes de lettres se sont toujours efforcés de garder leur distance..." 

Walter Benjamin, ("critique littéraire", comme il aimait à se définir) cite volontiers  Baudelaire, qui déclarait: "Etre un homme utile m'a paru toujours quelque chose de bien  hideux."

 

Baudelaire, le poète de mon adolescence dont la vie  d'homme m'était complètement inconnue et W.Benjamin, celui qui "pensait poétiquement", et dont je découvre avec un plaisir constant, l'oeuvre monumentale, livrent une  pensée commune, celle de la révolte et du désir de justice...  et qui peut nous fournir des outils pour définir les enjeux des luttes politiques de notre présent! 

 

Pour l'heure, dans un souci de chronologie sans doute indispensable à ma démarche de néophyte, j'ai choisi d'entamer la présentation  en faisant référence aux récits de leur enfance: Caroline Aupick, le petit bossu, le flâneur, la modernité, le choc, autant de thèmes qui viendront alimenter, agréablement je l'espère, notre discussion. 

***Entrée libre 

---

Bibliographie:

Baudelaire: Henri Troyat- Flammarion, Livre de poche- 1994.

Charles Baudelaire: Walter Benjamin- Petite bibliothèque Payot- 1990;

Walter Benjamin: Hannah Arendt- Edition Allia- 2015

Paris, capitale du XIX: Walter Benjamin: - Edition Allia- 2015.$

 

*Assoc. W.Benjamin - 06 31 69 09 32 - J.P.Bonnel, président.

(adhésion: 20 euros/an)

 

 

***L'ASSOCIATION COEUR DE MOTS

 

propose une CONFERENCE  et un mini atelier

autour de l'art thérapie : "des débuts"

 

le mardi 15 novembre

 à TERRATS à 18H30      salle des fêtes

 animée par   Mélanie Rabat

 

PARTICIPATION à partir de 2 euros 

pour une séance de 2h environ  et une douzaine de personnes pensez à vous inscrire!!!!

 

 Et pour l'atelier , apportez un livre, de préférence celui en cours de lecture ou le premier venu.

 

et puis,facultatif :  si vous avez sous la main , des papiers (blanc, de couleur, revues..), des tissus ( des bouts, des chutes) , des couleurs (feutres, crayons, craies, pastels, mais pas de peinture), des fils et laines, colle et scotch

(nous aurons aussi ce qu'il faut!!!!!! )

le mot de Mélanie : 

 

"Entre carnets de coloriage, et mandalas, et bien qu’on en parle de plus en plus, l’art-thérapie souffre de méconnaissance. De quoi parle-t-on au juste ? l’art soigne, oui mais comment? comment se déroule une séance? quels sont les langages  artistiques employés? à qui s’adresse cette pratique de santé et développement personnel?

Comme il existe autant d’art-thérapies que d’art-thérapeutes, je vous propose d’expérimenter  un temps de création depuis la détente et sans se soucier du résultat. Nul besoin de savoir-faire, il suffit d`être là. Je répondrai ensuite  avec plaisir aux questions nées de vos ressentis. Et partagerai autour de ma pratique et sur l’enseignement reçu à l’université de Girone et auprès de l’association professionnelle d’art-thérapeutes GREFART www.grefart.es

L’art-thérapie, pratique à la fois ludique et sérieuse, permet de recontacter ses capacités créatrices, revenir au présent, se surprendre, élargir ses comportements en sortant des schémas répétitifs. Faire du nouveau commence en séance et s’amplifie au quotidien. L’art-thérapie permet de redevenir auteur et acteur de son existence. Simplement, au moyen de matériaux et de son corps.

 Créer c’est jouer.  Donald Winnicott                  Crear és hacer. Miquel Izuel  

 Au plaisir d’un partage autour du thème "des débuts" pour donner de l'allant à cette année."

 

Melanie Rabat  art-thérapi e

S éances individuelles et groupes à Perpignan & Prades

www.grefart.es

www.quandjecreejecree.com 

07 77 04 30 69

 

venez découvrir ce qu'est l'art thérapie!!!!!!!!

ADHESION à l'association  10 EUROS

Cette adhésion et Toute participation financière aident à l’achat de matériel , aux dédommagements des personnalités invitées et aux divers frais inhérents au fonctionnement de l’Association.

myriam lazar 

tél 0661781163

page facebook coeurde mots

Cœur de Mots 9 av. du Vallespir 66300 Terrats

 

**OUI au PAYS catalan :

 

Philippe Simon, coordinateur.

 

RÉUNIONS CITOYENNES A LATOUR-BAS-ELNE, CLAIRA ET TORREILLES

Communiqué de presse · Perpignan, 14 novembre 2016

Notre mouvement, fondé le 15 octobre à Perpignan, fait partager son programme auprès des habitants de notre territoire. Une série de réunions publiques décentralisées, entamée avec succès, permet de débattre des préoccupations locales. Celles-ci abordent l’économie et l’emploi, le lien social, les services publics et d’identité. Les premiers de ces rendez-vous citoyens se sont déroulés à Arles-sur-Tech, pour le Vallespir, ainsi qu’à la Llagonne, pour la Cerdagne, le Capcir et le Haut-Conflent.

 

Voici les prochaines étapes :

Latour-bas-Elne, vendredi 18 novembre, 18h30, salle des fêtes.

Claira, vendredi 25 novembre, 18h30, salle des fêtes. 

Torreilles, lundi 28 novembre, 18h30, salle des fêtes.

Saint-Laurent de la Salanque, mardi 6 janvier 2017, 18h30, foyer rural.

 

Ces réunions actives, en présence de quatre intervenants de Oui au Pays Catalan (OPC), durent une heure. Conclues par un apéritif, elles comportent la présentation de notre mouvement, né de l’opposition constructive à notre annexion administrative par la région « Occitanie » qui ne nous représente pas. Notre engagement, notre structure et le profil de nos membres sont abordés, pour familiariser le public à notre mouvement politique. Tournés vers l’avenir en puisant fortement dans le passé et le présent, ouverts au monde, nous développons l’alternative aux partis téléguidés depuis Paris, qui ont enfoncé notre territoire économiquement et culturellement.

 

Arguments et prises de position : www.ouiaupayscatalan.com

Vidéos : www.ouiaupayscatalan.tv

Contacts :

admin@ouiaupayscatalan.com

Tels. 04 68 35 34 54 et  06 75 74 25 49

 

 

***Boycotter la maison de la région OCCITANIE..?

 

Carole DELGA,

Ancienne ministre

Présidente de la Région

OCCITANIE / Pyrénées-Méditerranée

 

Céline MARCADON

Présidente de l'association Concordia Patrimoine et Culture

et les membres du Conseil Régional,

ont le plaisir de vous inviter au vernissage de

 

l'exposition de peinture

"Expressionnisme abstrait"

 

proposée par Claude PORTELLA

jeudi 17 novembre 2016 à 18 h 30

Maison de la Région – 34, avenue du Général de Gaulle

Immeuble « Le Royal Roussillon » - Perpignan

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans polémiques
commenter cet article
12 septembre 2016 1 12 /09 /septembre /2016 08:19
Langues régionales ) L'Expulsion, de M. LLORY
Langues régionales ) L'Expulsion, de M. LLORY

Langues régionales ) L'Expulsion, de M. LLORY

 

 

****Le blog de l’occitan / Lo blòg occitan

L’occitan sous toutes ses coutures / L'occitan espepissat, espiat… de cada costat!

BLOG

08SEP

Tiens, revoilà les langues régionales dans un projet de loi

Le texte est presque passée inaperçue, durant l’été. Un projet de loi relatif à l’égalité et à la citoyenneté a été adopté en juillet en première lecture. Un projet porté par Victorin Lurel député PS de Guadeloupe et défendu par plusieurs de ses confrères dont Paul Molac. Dans son article 45 ce projet stipule :

 « Les œuvres musicales interprétées dans une langue régionale en usage en France constituent au minimum 4 % de cette proportion d’œuvres musicales d’expression française. »

 

Un quota refusé par les radios privées et certainement retoqué au Sénat

Un article voté contre l’avis du gouvernement et contre l’avis du président de la commission culture et qui contraindrait les médias à mettre des artistes occitans, bretons, basques, catalans, corses etc…dans leur programmation. Aujourd’hui, tout ceci resurgit dans la presse… Pourquoi ? Tout simplement parce que les radios privées font campagne -via leur syndicat- pour mettre la pression sur les élus et exiger le retrait de cette obligation. Dans Les Echos, on peut même lire cet argument imparable :« Pour les radios privées, ce quota n’est pas applicable parce que les chansons en Corse ou en Créole ne sont pas dans leur ligne éditoriale mais aussi, selon elles, parce qu’il n’y a pas assez de morceaux pour se conformer à cette obligation. » Plus sérieusement, le texte devrait être examiné au sénat début octobre (certainement le 4) et n’a quasiment pas de chances d’être adopté. Dans ce même texte, on trouve aussi d’autres éléments relatifs aux langues régionales, comme par exemple le fait qu’il ne peut pas y avoir de discrimination à l’embauche basée sur le fait de parler une autre langue que le français. Pas de quoi faire la révolution!

langues_regio

Un autre projet de loi avant la fin de l’année à l’Assemblée Nationale

Toujours pas de révolution mais le groupe PS travaille sur un nouveau texte, porté par la députée PS des Côtes-d’Armor Annie Le Houérou. Un projet qui reprend certains éléments de la proposition de loi de Paul Molac soumise au vote le 15 janvier dernier. Le groupe PS s’était alors illustré en faisant voter les absents tant et si bien que les articles avaient été adoptés lors de la séance, mais rejetés lors du vote final grâce à des délégations de vote!

Ce nouveau texte viserait à « promouvoir les langues régionales, non seulement en dotant notre pays d’un cadre juridique stable et renforcé, mais aussi de nouveaux moyens d’enseignement des langues régionales. L’objectif est en effet d’offrir aux collectivités territoriales des instruments de promotion du patrimoine linguistique, notamment dans les domaines de l’enseignement, des médias, de la culture… » selon l’un des co-sigantaires du texte, l’Alsacien Eric Elkouby, lui aussi député (PS). Selon nos informations, le texte pourrait être présenté courant novembre. Pas sûr là-aussi qu’il aille jusqu’au bout…

Lo Benaset

 

***EXPULSION à Elne ???

Info provenant de M. Nicolas GARCIA, ancien maire, vice-président du CD66 -

On attend la réponse de la mairie;;; en attendant, relisons le très beau roman de Michel LLORY :

ELNE : de manière honteuse et illégale la commune déménage de force une employée communale licenciée sans raison. (la personne est qui plus est mère d'une jeune fille souffrant d'autisme et donc handicapée)

Contacts :

Sylvaine CANDIILLE (déléguée du personnel) : 06-13-55-15-45

Ou Katie DENEUVILLE : 06-48-46-94-25

Lundi 12 septembre au matin le maire d’Elne et sa majorité veulent procéder à un déménagement de force de Mme Katie Deneuville concierge à l’Espace Gavroche et disposant d’un logement de fonction in situ.

Mme Deneuvillle licenciée (à compter du 10 septembre) sans raison après plus de 5 ans de bons et loyaux services à la mairie d’Elne est maman d’un jeune fille souffrant d’une forme d’autisme et donc handicapée. Mme Deneuville et sa fille sont bien connues des Illiberiennes et illibériens et en tout cas de celles et ceux qui fréquentent l’Espace Gavroche. Un logement ne correspondant pas à la situation de Mme Deneuville lui a été proposé, mais Madame Deneuville n’a pas pu faire autrement que de le refuser. Du coup elle a été convoquée par le maire, un de ses adjoints et des agents communaux, en présence d’une déléguée syndicale et il lui a été notifiée un déménagement forcé pour lundi 12 septembre. Des employés communaux rentreront chez elle de force, « embarqueront » ses meubles pour les amener dans un appartement qu’elle ne veut pas. C’est tout bonnement incroyable et digne de la pire des dictatures. Voilà pourquoi j’ai alerté le Prefet avec la lettre ci-dessous. Mais d’ores et déjà nous appelons tous les républicains, les humanistes… à venir lundi 12 septembre dès 8:00 du matin à l’Espace Gavroche (rue Ledru-Rollin) pour empêcher cet acte inhumain. Mobilisez-vous nombreuses et nombreux.

Lettre envoyée au Préfet des Pyrénées Orintales depuis la fête de l’Huma à Paris, vendredi 9 septembre 2016 à 18:00.

« Monsieur le préfet
Par la présente j’attire votre attention sur une nouvelle situation qui intervient à ELNE et qui va provoquer des réactions dans la presse et probablement des manifestations. Mme Katie Deneuville, maman d’une jeune fille autiste, employée de la mairie d’Elne, disposant d’un contrat de travail incluant un logement de fonction depuis plus de 5 ans à L’Espace Gavroche situé en face l’Hotel de Ville d’Elne s’est vue notifier ce jour devant une représentante du personnel par Monsieur le Maire d’Elne un déménagement de force devant intervenir lundi 12 septembre. Mme Deneuville était concierge de cet espace multigénérationel de la ville d’Elne et à ce titre y occupait donc un logement. La ville a mis un terme à son contrat de travail et donc à son logement. Pourtant, de fait, Mme Deneuville a un bail, et aucune décision de justice n’ayant été prononcée à son encontre, tout déménagement ou toute expulsion de force serait de mon point de vue illégal
.


Mme Deneuville refuse ce déménagement vers ce nouveau logement. D’une part il est inadapté à sa situation et surtout à celle de sa fille. D’autre part, il est situé dans un immeuble susceptible d’être mis à la vente.


Il y aura lundi matin un rassemblement citoyen devant l’Espace Gavroche pour empêcher le déménagement forcé de Cathy Deneuville et de sa fille.
Monsieur le Préfet, comme dans la récente occupation de l’ancienne gendarmerie d’Elne, la commune trouble l’ordre public et crée une situation conflictuelle qui pourrait pourtant se régler rapidement avec un peu de réflexion
.


Je vous demande donc, Monsieur le Préfet, de bien vouloir intervenir auprès de Monsieur le Maire d’Elne pour lui rappeler toutes les règles de l’Etat de droit et celles élémentaires d’humanité.
En espérant que vous pourrez faire en sorte que sur ELNE la loi soit respectée par les élus en premier lieu, je vous prie de croire Monsieur le Préfet en mes plus respectueuses salutations.
Nicolas Garcia.
Vice président du Conseil Départemental 66
Secretaire départemental du PCF66.
Maire d’Elne de 2001 à 20
14. »

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans polémiques
commenter cet article
1 juillet 2016 5 01 /07 /juillet /2016 13:05
Affiche pour le pays catalan - Le drapeau français place des Esplanades (St-Mathieu) -  La rue sale Rigau - Carrer Jacint Rigau (photos J.P.Bonnel)
Affiche pour le pays catalan - Le drapeau français place des Esplanades (St-Mathieu) -  La rue sale Rigau - Carrer Jacint Rigau (photos J.P.Bonnel)
Affiche pour le pays catalan - Le drapeau français place des Esplanades (St-Mathieu) -  La rue sale Rigau - Carrer Jacint Rigau (photos J.P.Bonnel)
Affiche pour le pays catalan - Le drapeau français place des Esplanades (St-Mathieu) -  La rue sale Rigau - Carrer Jacint Rigau (photos J.P.Bonnel)

Affiche pour le pays catalan - Le drapeau français place des Esplanades (St-Mathieu) - La rue sale Rigau - Carrer Jacint Rigau (photos J.P.Bonnel)

Les parapluies de Perpignan : Jean-Marc imite Robert ! 

 

Il fait installer quelques parapluies dans quelques rues (du théâtre...) comme le fit, à Béziers, Ménard (mais en plus grand nombre, voir mon blog)

 

 

Hier, nous avons vu, chers lecteurs, que le maire de Perpignan faisait le buzz : il manie l'ADN des gens comme à Béziers on manie celui des chiens qui ont crotté dans le beau centre-ville, afin de traquer les propriétaires…

 

C'est ça la sécurité, le savoir-vivre ensemble, la convivialité…Et vous voudriez qu'on se sente bien dans une ville dirigée par de tels esprits qui ne montrent pas de générosité, mais la violence, la répression : amendes tous azimuts, caméra, déclarations militaires, armer la police municipale, verser du purin sur des gens du voyage qui demandent un terrain salubre où s'installer : il faut prévoir leur arrivée, c'est tous les ans pareil : on exige les services de l'Etat avant de déclarer la guerre !

 

M. Pujol fait du copier-coller : il finira bien par être célèbre dans toute l'Occitane et peut-être au-delà… Il sera un jour sénateur et e nouveau maire : pas besoin de voter pour le FN, il est déjà en action dans la ville, sous le masque "républicain", ce qui est pire, car nous préférons un projet clair et annoncé au lieu de s promesses et de l'hypocrisie…

 

Nos campagnes sont propres, alors le chef de l'agglo y déverse des tas de merde…Elégant ! Et puis, ce n'est jamais avec le mépris, la vulgarité et la répression dure qu'on arrive à faire respecter la loi…

 

La propreté parlons-en. Il faut admettre du mieux dans l'hyper-centre, mais dès que vous vous hasardez à sortir un peu du périmètre commercial et patrimonial, vous tombez sur…des merdes !

 

Je passe souvent rue Jacint Rigau, nom de "notre" peintre perpignanais du siècle de Louis XIV : cette rue est aussi célèbre car y habite un de nos blogueurs-journalistes les plus fameux et les plus libres ...

 

Il semble qu'on devrait magnifier le nom de Rigaud, arranger la place qui lui est dédiée, mais c'est la "zone", avec une statue minable faite en pierre depuis que les Nazis ont fondu la statue de bronze du peintre officiel du pouvoir absolu… Absolument nulle et laide la place Rigaud !

 

On a mis des Maillol à Perpignan, pourquoi pas une ou 2 belles statues célébrant Hyacinthe..?

 

D'accord, on rénove et agrandit le musée, the Big Hyacinthe, le  "Grand" Rigaud, digne du "Grand" siècle, mais la petite rue Rigaud qui monte vers les Esplanades.., qu'est-ce qu'on en fait..? C'est le ghetto : les gitans (pas tous, certains sont poètes, musiciens…) jettent leurs excréments par les fenêtres (alors que chez eux, c'est impeccable !) et j'ai failli recevoir des boîtes de conserve, ce qui n'aurait pas arrangé le ciboulot déjà pas mal dégradé...

 

 

Alors, loin du purin des gens du voyage, de la merde des gitans, soignons la propreté de la ville, je veux dire l'éthique de nos "responsables", élus du bout de notre bulletin, mis dans l'urne, en se pinçant le nez, tellement la corruption règne dans les murs de la "ville rossignolesque", comme le clamait si bien et si fort Salvador DALI …

 

JPBonnel

 

Ce matin, à 7h30, rue St-Jean, de mon balcon, je vois un gars qui sort son chien, à gauche et tout de suite : pipi, et on rentre ! Tout de suite, à ma droite, une dame fait pisser son chien près de la rue des Cardeurs; je lui dis d'aller dans un espace vert, qu'un chien en ville…Elle me répond que demain elle fera chier son molosse devant mon immeuble… Je lui réponds en colère ! Elle me prend en photo et le lance : "Vous ne savez pas qui je suis !" 

Mais "qui j'essuie !", elle l'a pas dit. Et la mairie parle d'amendes canines..?

 

JPB

 

 

* DELGA, attention les dégâts…

CRESTA s'abstient… Bravo à Ségolène Neuville qui s'oppose enfin à ses amis Delga, Malherbe, Cresta !!! Jusqu'où..?

 

Les traîtres sont parmi nous…Certains sont Catalans, amis beaucoup sont d'origine pied-noir (Cresta, Pujol, Aliot…) ou nouveaux arrivants… 

 

INVITATION PRESSE 

Perpignan, le 30 juin 2016

 

CONFÉRENCE DE PRESSE, APRES LA VISITE DE CAROLE DELGA  

 

Ce jeudi 30 juin 2016, la présidente régionale Carole Delga effectue une visite d’urgence à Perpignan au sujet du nom de la Région « Occitanie ». Officiellement, elle « recevra l'ensemble des forces vives du Département des Pyrénées-Orientales - élus, acteurs économiques et associatifs, représentants des organisations culturelles catalanes -  pour une réunion de travail ».

 

Entre imposture et mascarade, cette réunion exclut le Comité pour le Pays Catalan, leader de l’actuelle mobilisation territoriale. Ainsi, nous réagirons face à la presse ce même jeudi 30 juin, à 14h15, au Grand Café de la Poste.

 

En espérant vous rencontrer lors de ce rendez-vous.

 

Contactez le Comité pour le Pays Catalan :

contact@ouiaupayscatalan.com

Tel. 06 75 74 25 49

 

 Suivez la campagne « Oui au Pays Catalan »

 

- - "Recours Citoyen contre le nom de la nouvelle région"

Renée SOUM, membre fondatrice du Recours communique :

En adoptant le nom d'Occitanie tout court, Carole DELGA et le Conseil Régional ont effacé de fait les Catalans, leur culture, leur Histoire et toute la catalanité de la nouvelle grande région.
Cette discrimination faite par ce choix identitaire est intolérable : Les Catalans ne sont pas occitans, ils veulent être partie prenante dans cette nouvelle région et il est important pour eux que leur participation soit lisible dans son nom. Dans tous les domaines, l'Etat assure un traitement égalitaire entre le Catalan et l'Occitan. 
Ainsi dans l'Education, en témoignent les décrets et circulaires du Ministère en faveur des langues régionales : Capes de Catalan / Capes d'Occitan.
Sur le plan académique, les langues régionales du Rectorat de MONTPELLIER (CLAR), le Catalan et l'Occitan sont traités à égalité.
Enfin, la formation des enseignants ESPE: catalan et occitan y figurent.

 
 
 

- - -ESPERONS que la revendication catalane ne vire oas au racisme, à l'exclusion, au repli identitaire (vc-dessus l'affiche -de quel groupe?- qui fait un bras d'honneur à l'Occitanie...)

- - -ESPERONS que la revendication catalane ne vire oas au racisme, à l'exclusion, au repli identitaire (vc-dessus l'affiche -de quel groupe?- qui fait un bras d'honneur à l'Occitanie...)

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans polémiques
commenter cet article
12 mai 2016 4 12 /05 /mai /2016 07:49
Xavier ESCRIBA ("Echantillon bleu") à la galerie L'ISBA (Perpignan)

Xavier ESCRIBA ("Echantillon bleu") à la galerie L'ISBA (Perpignan)

*** OBAMA à HANOVRE - Perpignan est jumelée avec cette ville allemande !

 

Le Président des Etats-Unis vient de se rendre en Allemagne pour se partager, avec Angela Merkel, l'économie du monde occidental : les échanges Europe-USA, au profit des Américains.

 

C'était au plus grand salon de technologie industrielle du monde ! ("Mittelstand" - voir Le Monde du 10 mai 2016) : or, F.Hollande était absent, prouvant ainsi qu'il n'était rien dans la conduite européenne !

Et le maire de Perpignan n'est pas venu, non plus ! IL aurait dû..? Oui car ce salon des machines-outils, formant des apprentis et favorisant l'embauche, se déroulait à HANOVRE !

 

Et HANOVRE est jumelée depuis plus de 50 ans avec Perpignan ! Et que se passe-t-il, avec les jumelages de Perpignan avec l'Allemagne ? Seul, le lycée Maillol a un projet annuel et favorise les échanges : à suivre…(1), mais les élus ? Ils sont absents ! Et le jumelage avec l'Angleterre ? J'ai participé à cet échange avec Lancaster quand j'étais lycéen, à Arago, mais qu'en est-il, désormais ? 

 

Perpignan semble repliée sur elle-même, regardant plus vers le Sud (Maroc), que vers le Nord de l'Europe...

 

Même avec Gérone, le maire de la ville catalane affirmant qu'il ne se passait rien avec Perpignan, dont le maire et la plupart des élus ne parlent pas catalan...

Cela est inadmissible étant donné l'histoire commune, la frontière commune, le dynamisme de Barcelone, l'émergence d'un nouveau pays indépendant... Quand le maire n'est pas catalan (ou ne fait pas d'efforts pour parler catalan, comme J.Paul Alduy, précédent maire), la ville ne peut avoir un rayonnement "international" (fermons donc les bureaux "internationaux" de la mairie !)

 

J.P.Bonnel

 

 

(1) Guerre, art et réconciliation - Aristide Maillol et Ernst Barlach : deux sculpteurs face à la Grande Guerre De la Première Guerre Mondiale à la réconciliation franco-allemande : Perpignan et Hanovre, l’histoire d’un jumelage


- - -
 

 

**Les Jumelages et les échanges avec la ville de Perpignan


La ville de Perpignan a signé une charte de jumelage avec plusieurs villes du monde entier.

- La ville de Perpignan est jumelée avec Hanovre (Allemagne) depuis le 12 juin 1960
- La ville de Perpignan est jumelée avec Lancaster (Royaume-Uni) depuis 1962
- La ville de Perpignan est jumelée avec Lac Charles (États-Unis) depuis le 6 septembre 1991
- La ville de Perpignan est jumelée avec Mostaganem (Algérie) depuis 2013
- La ville de Perpignan est jumelée avec Sarasota (États-Unis) depuis le 6 septembre 1995
- La ville de Perpignan est jumelée avec Tyr (Liban) depuis le 15 novembre 1997


Les Régions partenaires avec la ville de Perpignan:
- La Région partenaire avec la ville de Perpignan: Generalitat de Catalunya (Espagne).
- La Région partenaire avec la ville de Perpignan: Lleida (Espagne) depuis le 9 mai 2000
- La Région partenaire avec la ville de Perpignan: Gérone (Espagne) depuis 1988
- La Région partenaire avec la ville de Perpignan: Barcelone (Espagne) depuis 1994
- La Région partenaire avec la ville de Perpignan: Figueres (Espagne) depuis le 12 septembre 1996
Les Villes partenaires avec la ville de Perpignan
- La Ville partenaire avec la ville de Perpignan : Ma'alot-Tarshiha (en) (Israël) depuis le 6 juillet 1998
- La Ville partenaire avec la ville de Perpignan : Tavira (Portugal) depuis le 7 juillet 2001
- La Ville partenaire avec la ville de Perpignan : Berkane (Maroc)


**Titre Jumelage
ANNEE DE LA PREMIERE SIGNATURE
Année de première signature de la convention 1960
THEMATIQUE
Thématique d'intervention Culture et Patrimoine
SOUS-THEMATIQUE
Sous-thématique d'intervention Infrastructures, équipements et manifestations culturelles
SOUS-SOUS-THEMATIQUE
Sous-sous-thématique d'intervention
ANNEE DE DEBUT
Année de début de projet 1960
STATUT
Le projet est En cours  (SIC)


DATE DE FIN
Date de fin du projet  (???)


CONTEXTE

HISTORIQUE
Historique 42 ans de jumelage unissent Perpignan à Hanovre depuis la signature de la convention de jumelage, le 12 juin 1960. Né du grand élan du rapprochement franco-allemand et de la naissance de la communauté européenne, ce jumelage se caractérise par l'exceptionnelle constance des contacts entre les deux villes essentiellement axés sur :
- les échanges de jeunes quasiment annuels depuis le début du jumelage
- les échanges culturels, avec de grands moments comme le Tremplin de Rock de 1995
- les échanges économiques, et notamment la participation annuelle de Perpignan au salon international du tourisme de Hanovre et de Hanovre à la foire-expo de Perpignan
- les échanges sportifs constants établis par les services des sports des deux villes
- les contacts professionnels étroits établis par les fonctionnaires des deux collectivités.
Il faut également souligner les échanges établis avec Hanovre depuis plusieurs années par l'association "Jumelages P.T.T. Européens" ainsi que par la section pharmacie du Lycée Maillol.
OBJECTIF
Objectif du projet Echanges.
DESCRIPTIF
Description détaillée du projet Temps forts :


- Les centaines d'enfants, de jeunes et d'adultes de Hanovre et de Perpignan qui ont eu l'occasion de se rencontrer et de nouer des liens d'amitié tout au long de ces 42 ans de jumelage
- La participation d'un groupe de Hanovre au Tremplin Rock de Perpignan et la participation d'un groupe de Perpignan à des concerts de rock à Hanovre en 1995
- La participation du maire de Hanovre à la célébration des 800 ans de la Charte des Libertés Communales de Perpignan, le 22 février 1997
- La participation de Hanovre aux célébrations de l'an 2000 de Perpignan sur le thème de la Fraternité
- Et bien sûr, la participation de la ville de Perpignan et de ses partenaires à l'Exposition Universelle Hannover Expo 2000 !
Le projet prend-il la forme d'un jumelage Oui…

- - -
Ville de Perpignan 
Hôtel Pams
Siège de l'Eurorégion 
18 rue Emile Zola 
66931  Perpignan Cedex 
France   
Tél.: +33 4 68 66 18 03 
 www.mairie-perpignan.fr


Personnes Ressources : Martine Not 
Assistante - (Vice-Présidente de l'ARRICOD)  - Régie des Relations Internationales

Dominique Vilain Directrice Régie des Relations Internationales


Description: La Régie Municipale des Relations Internationales de la Ville de Perpignan est conçue pour doter la Ville d'un organisme ayant pour but de développer les relations et les échanges internationaux dans le cadre de l'action extérieure des collectivités territoriales et ce dans les domaines culturels, touristiques, économiques, sportifs, pédagogiques, institutionnels, de l'aménagement du territoire et autres, avec : 
les collectivités territoriales avec lesquelles la Ville de Perpignan a signé une charte de jumelage ou une convention de partenariat, 
et toutes autres collectivités territoriales avec lesquelles la Ville de Perpignan souhaite engager des actions internationales comme par exemple : missions humanitaires, actions internationales ponctuelles, actions internationales en réseau de villes, actions préparatoires à des conventions de partenariat ou de jumelage, actions internationales sur l'initiative d'autres services municipaux, etc..."
Les collectivités territoriales avec lesquelles la ville de Perpignan a signé une charte de jumelage ou une convention de partenariat : Hanovre en Allemagne depuis 1960, Lancaster en Grande-Bretagne depuis 1962, Lake-Charles en Louisiane aux Etats-unis depuis 1993, Sarasota en Floride aux Etats-unis depuis 1995, Tyr au Liban depuis 1997, Maalot-Tarshiha en Israël depuis 1998, Tavira au Portugal depuis 2001.


- - -

*** Les produits Sud de France et la logistique régionale prospectent le Maroc 
 

Les 11 et 12 mai, Sud de France Développement organise une mission de prospection au Maroc pour les produits Sud de France, combinée à une mission logistique (du 9 au 13 mai). Avec l’appui de la Maison de la Région de Casablanca, dix entreprises viticoles et agroalimentaires régionales vont prospecter le marché marocain. En même temps, 7 entreprises régionales de logistique participent à Logismed et renforcent ainsi la synergie de la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées au Maroc.
 
Les succès rencontrés par les produits Sud de France lors de différentes dégustations organisées au sein de la Maison de la Région de Casablanca en 2015 et la venue d’importateurs marocains lors des précédents FIA et Vinisud ont conforté l’organisation de cette première mission de prospection au Maroc.
 
D’autant que le marché marocain s’ouvre de plus en plus aux produits en provenance de la région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées. L'évolution des habitudes de consommation, l'augmentation du pouvoir d'achat et la croissance de l'industrie du tourisme font bondir les ventes de biens importés au Maroc qui est une porte d’entrée pour les exportations vers d’autres pays africains.
 
Accompagnées par Sud de France Développement, 10 entreprises Sud de France :
 Château Capion, Château de Marmorières, Domaine Bassac, Domaines Pierre Chavin, Confiserie du Tech, Le Petit Beret, CP Distribution, Le Sauzet, Saint Mamet, Brasserie Meduz - se déplacent au Maroc pour conquérir de nouveaux marchés. Elles profiteront de la présence des entreprises régionales de logistique pour être formées au cours d’un atelier sur les aspects transitaires et douaniers du marché marocains.
 
Au programme :
 
(CASABLANCA) : visite du dépôt Atlantic Food et Drinks - dépôts d’importateurs très connus au Maroc qui importe des produits agroalimentaires pour le compte d’hôtels, restaurants, grande distribution… Drinks fait partie du même groupe que Atlantic et s’occupe de l’importation d’alcool et spiritueux ; visite du Carrefour Casa Premium - parmi les meilleurs Carrefours du Maroc, cet établissement est l’un des seuls à avoir un rayon épicerie fine, il y a également une cave avec du vin ; visite du marché Maarif - petit marché au sein de la ville de Casablanca ; visite de la cave grand sud import ; visite de la boutique «les franchouillards» qui vend du fromage, charcuterie porcine, foie gras… ; visite de la cave Grand Sud Import - importateur travaillant avec des références régionales ; visite du supermarché O’SELF - mini supérette qui propose également des produits d’épiceries fines.
 
(RABAT) : visite de l’épicerie fine Les vignes de l’Agdal - cave qui propose un rayon épicerie fine ; visite de la boutique Afdal - ce point de vente propose quelques produits importés ; visite de la cave à vins "Nicolas".
 
A la Maison de la Région de Casablanca sont prévus le lendemain un showroom des entreprises régionales présentes au Maroc et de certains produits cosmétiques Sud de France ainsi qu’un atelier logistique où interviennent l’ONSSA (Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires), les douanes, un transitaire et un importateur marocain.
 
Sud de France Développement associe cette mission de prospection à la mission logistique Maroc qui se déroule du 9 au 13 mai à Casablanca à l’occasion de Logismed et à laquelle participent 7 entreprises régionales : Port de Sète, Delom Portuaire, UMPS, Eclog, Port Vendres, CLTM, Sabatier Géolocalisation. Cette mission logistique Maroc participe, dans le cadre du Club Logistique Maroc, à la dynamique de collaboration établie depuis 2012 entre le Maroc et la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées.
 
Logismed 2016 - Salon International du Transport et de la Logistique pour l’Afrique et la Méditerranée - se tient à Casablanca du 10 au 12 mai sous la thématique « La logistique dans les PME-PMI, quelles réalités pour quelles ambitions ? ».
 
Contact : Jérôme Bouchindhomme
bouchindhomme@suddefrance-dvpt.com
04 99 64 29 36

- - -

 

 

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans polémiques
commenter cet article
18 mars 2016 5 18 /03 /mars /2016 09:11
Traversée des Pyrénées - Vernissage de l'exposition Emmanuelle JUDE, galerie Odile Oms de Céret - Hommage à M.Yourcenar à Elne
Traversée des Pyrénées - Vernissage de l'exposition Emmanuelle JUDE, galerie Odile Oms de Céret - Hommage à M.Yourcenar à Elne
Traversée des Pyrénées - Vernissage de l'exposition Emmanuelle JUDE, galerie Odile Oms de Céret - Hommage à M.Yourcenar à Elne

Traversée des Pyrénées - Vernissage de l'exposition Emmanuelle JUDE, galerie Odile Oms de Céret - Hommage à M.Yourcenar à Elne

 

 

        Commerces du centre-ville : La rue Maréchal Foch et le quartier Saint-Mathieu

 

 

    Entretien avec Marie Piquet, galeriste :

 

-Je publie à peine aujourd'hui cet entretien qui devait être diffusé  à l'occasion de la campagne des élections municipales de Perpignan. La responsable de la galerie, partie depuis dans des circonstances peu glorieuses, s'est rendue compte qu'elle critiquait beaucoup trop le maire en place, J.M.Pujol, et, redoutant des mesures de rétorsion, m'avait demandé de ne pas montrer ce texte...-

 

 

    Avec une associée, qui a abandonné le projet, Marie a créé en 2011, une galerie d'art baptisé "Espace José Bonhomme"; du nom du talentueux artiste décédé trop tôt : en hommage et "parce qu'on n'a pas fait beaucoup pour la sculpture dans la ville et le département."

 

    La galeriste, artiste elle aussi, dans la mouvance de "l'abstraction lyrique", dresse d'abord un constat sévère de l'action du maire actuel : "Le commerce est en train de mourir à Perpignan car  la municipalité n'a pas la volonté de rendre la ville agréable et puis, les loyers sont trop chers ! Le centre s'est désertifié à cause des grandes surfaces, pour des raisons économiques ! "

 

    La mairie a bien adressé, juste avant les élections de mars, un "projet"  pour le quartier; Marie nous montre la lettre qui annonce une réfection de la voirie, un changement des bacs pour y planter des magnolias, "bacs qui servent surtout de dépotoir et de bacs à merde !", s'exclame-t-elle avec son franc-parler...

 

    C'est vrai, hélas, les gens sont frileux, pourtant il existe des volontés, à l'image due l'artisan-boulanger, M. Trognot. Marie, quant à elle, énumère les événements qu'elle a créés pour bouger la rue Foch : des vernissages qui mettent en avant des traiteurs, des musiciens, des artistes, qu'ils soient amateurs ou internationaux, comme le jeune Lluis Sans, de Barcelone, qui expose au Japon et tient une boutique à Osaka ! Elle expose aussi Serge Bruna et son épouse Christine, qui fabrique de merveilleuses céramiques; et Marta Solsona, Catalane du Sud montrant des bronzes originaux... les tableaux abstraits de Patrick Leteste... Planes, lui aussi catalan...Marie-Odile Torné, artiste locale, Jonathan Soucas de Vilar...Ou, encore, Eric Marsiam, dont l'oeuvre est présente au Musée Ingres, à Aix, Antibes ou Shanghaï ! Et tant d'autres, talentueux, sans oublier, bien sûr, José Bonhomme !

 

 

    Pour faire connaître sa galerie, Marie a lancé une association "L'art autrement", association internationale pour créer des événements, un magazine, promouvoir l'art et l'artisanat... Elle reconnaît l'aide "logistique" de la commune, mais il faut aller plus loin : le but est de dynamiser le quartier, créer un projet susceptible de développer Perpignan ! Comme tant d'autres commerçants, Marie Piquet attend le changement. Tout en l'espérant, elle agit, elle propose, elle magnifie l'art dans son musée imaginaire de la rue Foch...

 

 

 

    Jean-Pierre Bonnel

 

- - - 

*Samedi 19 mars: Randonnée culturelle: 

Association Walter Benjamin, activités :

 

****Walter Benjamin à Banyuls : le dernier jour du philosophe allemand mort à Port-Bou

 

-Samedi 19 mars  2016 -  Chemin de Mémoire, proposé par l'Association Walter Benjamin :

 

"Le chemin ultime de WB, de Banyuls à Portbou", par J.P. Bonnel, guide de la balade culturelle : le long du chemin W.Benjamin (départ de la mairie à 9h puis en voiture jusqu'au parking de Puig del Mas. 

 

Montée de Puig del Mas à la crête frontière -Col de Rumpissa- Tour de Querroitg).

Apporter un appareil-photo, de bonnes chaussures, de l'eau et un casse-croûte. (gratuit. Contact : 06 31 69 09 32 - 

Pour adhérer à l'association (20 euros), écrire à : jean-pierre.bonnel@orange.fr

 

 

 

*Autre rando, dimanche 17 avril, mêmes lieux de rendez-vous et horaires. Descente sur Port-Bou; Possibilité de visiter la ville, le Mémorial de Dani Karavan (inscriptions: 06 31 69 09 32)

 

 

 

** Cinéma : 

3b2bc9b2.png

 

 H_a_l_l_u_C_i_n_é,_ _l_a_ _M_éd_i_a_t_h_èq_u_e_ _d_’E_l_n_e_ _e_t_ _C_i_n_ém_a_g_i_n_a_i_r_e_ _

 

p_r_és_e_n_t_e_n_t

 

 

 

 

 "J'entends battre le cœur de la vie éternelle"

 

Hommage à Marguerite Yourcenar

 

 

 

Vendredi 18 mars 2016

 

Cinéma Le Vautier Espace Gavroche – ELNE

 

 

 

18h30 Marguerite Yourcenar, alchimie du paysage, film de Jacques Lœuille – 2013Entrée  libre

 

19h30 Pause gourmande (avec participation aux frais)

 

20h30"Trajectoires : sur les pas de Marguerite Yourcenar"

 

Conférence par Cylia Benkaci

 

21h"L'œuvre au noir"

 

Film d’André Delvaux 1988

 

 
Repost 0
Published by leblogabonnel - dans polémiques
commenter cet article
13 février 2016 6 13 /02 /février /2016 10:24
Le printemps en hiver ? (photos J.P.Bonnel)

Le printemps en hiver ? (photos J.P.Bonnel)

Voir les commentaires

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans polémiques
commenter cet article
13 février 2016 6 13 /02 /février /2016 10:24
Le printemps en hiver ? (photos J.P.Bonnel)
Le printemps en hiver ? (photos J.P.Bonnel)
Le printemps en hiver ? (photos J.P.Bonnel)
Le printemps en hiver ? (photos J.P.Bonnel)

Le printemps en hiver ? (photos J.P.Bonnel)

*à Paris, un nouveau gouvernement qui verrouille, tue le parti écolo, divise le parti socialiste, tue la gauche et l'espoir.

 

 Un Président qui donne des milliards à droite et reprend les idées d'extrême-droite (déchéance nationale, plan d'urgence contre le terrorisme mais aussi contre la liberté d'expression en évoquant, dans la constitution des "délits"…), ils n'ont rien compris…

 

Et promesses, promesses, on ne croit plus en rien !

 

Gros salaires, primes, augmentations d'indemnités : le peuple qui travaille et celui qui est au chômage laisse échapper sa colère et sa désespérance dans le vote populiste, contestataire ou se réfugie dans l'abstention : autoroute pour le front national. 

 

C'est l'hiver dans leur tête, alors qu'on rêvait au printemps...

 

Faut-il réinventer un printemps 68..?

 

Au plan local, à Perpignan par exemple (ville choisie au hasard), le aire augmente les indemnités de ses copains élus alors qu'on baisse les subventions aux associations culturelles… Ils vont dans le mur : c'est la haine dans la ville et ils n'ont rien pigé…

 

L'ancien maire, responsable de l'héritage qu'il a légué (un maire incompétent, une équipe sans projet, un déficit énorme, des réalisations inconsidérées qui ne font pas de Perpignan une destination culturelle originale) et qui s'ennuie et vient discourir comme pour être un recours..?

 

Ils n'ont rien compris : il faut un changement radical de responsables et de bureaucrates. C'est pour quand le sursaut? C'est maintenant le printemps..?

 

JPB

 

*******

 

 

    *** ET SI ON FOUTAIT LE BORDEL PAR L'INTERMEDIAIRE DU WEB ? C'EST NOTRE SEULE ARME

> >   

 

> >    Nous avons voté pour réduire les régions mais on ne réduit pas les élus . C'était déjà le cas pour les cantons , on a agrandi les cantons mais doublés les élus ( parité), c'est vraiment scandaleux .

> >   

> >   A faire circuler très vite et sans faute, car c'est bien vrai et urgent !
>   

Si pour une fois Internet pouvait servir à servir la France,  et les Français.  Déclencher une prise de conscience collective et assainir la politique,pourquoi pas ? Utopie ?

Cela ne coûte rien d'essayer !

 

Avec 500 000 élus de toutes sortes, pas étonnant ……

L'Allemagne le crie, le titre, l'écrit, dans chaque article sur la FRANCE !


> Notre déficit NATIONAL provient de notre infrastructure électorale, politicarde type "mille feuilles" au niveau des "Collectivités locales" 

 Inter-régions Pôles -Inter Pôles-Région / Départements/ Cantons/inter communes ! 

 

La différence avec l'infrastructure de l'Allemagne, au même niveau est de : 130 milliards d'euros RÉCURRENTS !

 

> > VOUS AVEZ BIEN ENTENDU! 130 Milliards d'euros 130 Milliards !!!     Récurrents !!!

car ça se répète...

 

Les gens de gauche eux-mêmes l'ont dit : comme Attali,  comme Rocard, Jospin… et tous les économistes....

On ampute aujourd'hui des postes clés pour gagner 3 milliards par ci par là (Retraites, allocations familiales...)

 

On augmente les Impôts, la TVA, les radars, les PV, l'EDF, la taxe d'habitation, foncière, la CSG, la taxe TV...Bientôt les voitures DIESEL, le tabac etc…Pendant ce temps-là,  les politiques "pavanent" avec les indemnités, les cumuls de mandats, les frais de fonctionnement France et Europe, les retraites indexées, doublées, acquises dès qu'on est à un poste clé pendant juste deux mois etc...

 

REFORMONS NOTRE STRUCTURE RÉGIONALE / DÉPARTEMENTALE / INTERCOMMUNALE / CANTONALE / COMMUNALE

 

> > ARRETONS TOUTE CETTE GABEGIE DANS LES COMMUNES ET AU DESSUS !
>  

(X piscines, terrains de foot, salles communales, social puissance X...dépenses soi-disant pour l’’environnement, augmentation des taxes de l’’eau, EDF ..... )

 

Et vous les jeunes QUE FAITES - VOUS ?

    VOUS NE DITES RIEN !

REAGISSEZ ! ET VITE !!!!

 

FAILLITE FISCALE

FAITES CIRCULER. QUE LE GOUVERNEMENT SACHE QUE NOUS... SAVONS

 

LES CONSEILLERS DES COMMUNAUTÉS DE COMMUNE (QUI SONT TOUS VICES-PRÉSIDENTS CAR LORSQUE L'ON EST VICE-PRÉSIDENT, L’INDEMNITÉ EST DOUBLÉE !)

 

ET QUI, INSIDIEUSEMENT, ONT CRÉÉ UNE TAXE Supplémentaire :

" INTER COMMUNAUTÉ" QUI,  SUR VOS FEUILLES D’IMPÔTS LOCAUX,  VIENT SE RAJOUTER à LA COMMUNE, AU DÉPARTEMENT, À LA RÉGION !

 

LES CONSEILLERS GÉNÉRAUX ET LES MAISONS DU CONSEIL GÉNÉRAL (QUI FLEURISSENT UN PEU PARTOUT AVEC 150 OU 200 FONCTIONNAIRES À CHAQUE FOIS)  LES CONSEILLERS RÉGIONAUX ET LES HÔTELS DE RÉGION ET C'EST PAS TOUT !

 

" RHÔNE ALPES ", EST EN TRAIN DE SE CRÉER UNE NOUVELLE STRUCTURE :

LE PÔLE MÉTROPOLITAIN REGROUPANT LES COMMUNAUTÉS DE COMMUNES DE LYON, VIENNE, SAINT ÉTIENNE ET BOURGOIN. ET COMPTE TENU DE LEUR

GESTION DÉSASTREUSE, CES GENS VONT NOUS DIRE BIENTÔT QU’IL N'Y PAS D'AUTRE SOLUTION QUE DE SÉRIEUSEMENT AUGMENTER LES IMPÔTS POUR S'EN SORTIR !

 

Qu'ils soient de DROITE ou de GAUCHE, ILS NE SE MANGENT PAS ENTRE EUX !

À l'heure où Mario Monti renonce à son salaire et qu'on nous annonce qu'en Russie il n'y a qu'une centaine de députés,

Ce mail mérite de faire du bruit... libre à vous .......

 

Je crois qu'il faut faire exploser le web français avec ce message plein de bon sens !

peut-être qu’ils finiront par comprendre ?

Quel homme politique, de gauche comme de droite, aura le courage de l'admettre et surtout de se battre pour le faire changer ?

 

C'est peut-être le plan de rigueur que l'on va nous annoncer un jour... Je ne sais pas si les chiffres sont bons, mais pour le principe, puisqu'on supprime 1 fonctionnaire sur 2, voire 2 sur 3, on devrait alors supprimer 1 sénateur sur 2 et 1 député sur 2 en effet !

 

À l'heure où la situation financière est telle, que l'on cherche en hauts lieux désespérément de l'argent

et que l'on va encore s'acharner sur le peuple pour le faire payer, une réflexion s'impose !

Exemples chez les autres :   Aux    États-Unis : 300 millions d'habitants,

100 sénateurs et 435 représentants

(total 535), 

> En France : France : 66 millions d'habitants, 350 sénateurs et 577 députés

(total 927).

Il faut en liquider 342......

C'est clair.

Calcul d'une vraie remise au point raisonnable :

6.000 EUR x 342 = 2.052.000 par mois et donc 24.624.000 EUR par an !!!

et pour arranger encore un peu les finances,

si on baissait les salaires des

politiques de 1.000 EUR chaque mois,  on ferait 950.000 EUR d'économie par mois.

> 950.000 EUR X 12 =11.400.000 EUR par an !

plus de 11 millions d'euros par an économisés sans toucher à la TVA, sans toucher à ma Retraite !!!

> >   

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans polémiques
commenter cet article
23 juillet 2015 4 23 /07 /juillet /2015 13:07
Couvent des Minimes, à Perpignan
Couvent des Minimes, à Perpignan

L'article sur la nouvelle synagogue de Perpignan a eu un réel succès : le blog a été consulté des milliers de fois, battant un record !

Les commentaires et les réactions figurent sur le blog daté d'hier et dans les réseaux sociaux : sur Facebook, M. Daniel Halimi m'insulte et me traite d'antisémite… C'est la réaction des faibles, de ceux qui ne veulent pas répondre et ne parlent que de rumeurs, au lieu de dire la réalité des choses… Oui, je suis "Charlie", ne vous déplaise !

Le dialogue est donc difficile à instaurer dans ce pays catalan...

Mon but n'est pas de diffuser des rumeurs, mais de donner à lire des infos non-dites… Critiquer tous azimuts les institutions et pouvoirs en place… Je redis ici que je n'ai aucune animosité personnelle contre M. Pujol, maire de Perpignan, je fais état des promesses non tenues et du manque de cohérence dans la conduite municipale, c'est tout. J'ai voté pour lui et ne le regrette pas car c'était le seul choix réaliste dans le contexte de mars 2014...

JPB

photo: l'ancienne synagogue de Perpignan se trouvait sans doute sous l'actuel Couvent des Minimes.

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans polémiques
commenter cet article
26 mai 2015 2 26 /05 /mai /2015 10:07
Céret
Céret

**Le SPLEEN DE PERPIGNAN :

Céret a des fontaines vivantes, à 9 jets…Gérone est remplie de bancs…ici, à Perpi, il faut payer pour boire et s'asseoir...

*Julien, comme un Villon de banlieue, à la recherche des fontaines taries, occultées, interdites, massacrées… dans la ville natale, méconnaissable, désormais…

… La parole muette quand la soif nous saisit au pied des fontaines…

Ce jeune homme hait ces municipalités qui ont enlevé les fontaines de la vieille cité…Ces maires qui assoiffent le promeneur…Ces élus qui veulent faire du tourisme et font comprendre à l'étranger qu'on ne donne plus l'eau gratis, qu'il s'agit d'aller dans un café, pour consommer…

Et animer, le maître-mot : pauvre projet d'une destination purement touristique. Le but de la démarche touristique devrait s'appeler convivialité…

Est venu hélas le temps des financiers, des bureaucrates, des politiciens-architectes du néant… Perpinéant !!!

**22 MAIG 2015

Als carrers de Ceret hi corre l’aigua més frescal i melodiosa del món

Un dels atractius de la petita vila de Ceret, capital de la comarca nord-catalana del Vallespir, són els reguerons que fan córrer al llarg de les voreres l’aigua més eixerida, frescal i melodiosa del món (foto Pablo Leoni). Els centenaris plataners de més de trenta metres d’alçada, sobrealimentats pels baixants d’aigua del Pirineu, formen a banda i banda del carrer major un autèntica volta vegetal, puntejada per les llegendàries terrasses del Grand Cafè, el Cafè de France o el Pablo. Tinc la impressió que els nombrosos concurrents al mercat setmanal del dissabte al matí hi van sobretot per l’escenari, per la vila mateixa, a un tir de pedra de les grans superfícies comercials de Perpinyà i la Jonquera. Anar a fer la passejada a Ceret és un ritu, un valor per ell sol, encara més quan el mercat sabatí hi aboca la vivesa de l'entregent, les trobades inesperades, les tertúlies espontànies o senzillament la contemplació acolorida del curs humà. El calendari anual hi afegeix algunes dates assenyalades, celebracions estacionals com el precoç lirisme hivernal de la flor de les mimoses gràcies al microclima d’aquesta vall, la festa de la cirera el mes de maig o la disbauxa de les bodegas que es multipliquen arran de la diada festiva del 14 Juillet. Des de l'època de

Manolo Hugué i Pablo Picasso, la vila de Ceret (7.800 habitants actualment) és una petita celebritat mundial per la fortuna del seu entorn natural. Al núm. 8 del carrer major (el bulevard Maréchal Jofre, més conegut per la Passejada) actua des del 1992 el renovat Museu d'Art Modern, la joia de la corona d'una gestió cultural a municipis de reduïdes dimensions. Enfront mateix encara s'hi troba la perruqueria que havia estat la regentada pel poeta Edmond Brazès, traspassat el 1980.

L'escultor barceloní Manolo Hugué va ser el primer foraster a valorar Ceret quan fugia de "l'olor de malalt" del veí municipi balneari dels Banys d'Arles. Va trobar que Ceret "és un poble català amb tots els avantatges de ser francès". Hi va invitar a l'estiu alguns dels seus amics parisencs, entre els quals Picasso. La tendència va quedar establerta.

El mercat del dissabte s'ha estès de forma tentacular i avui comença a l’entrada del municipi, on s'han disposat àrees d'estacionament de cotxes sovint insuficients. Les parades arrenquen a l'ombra de la gran estàtua "El dolor", del banyulenc Arístides Maillol, monument dedicat als morts de la primera guerra mundial del 1914-18 (un altre exemplar en bronze es troba als jardins de les Tulleries parisenques). El desplegament mercantil ressegueix els revolts del bulevard Maréchal Joffre, passa per davant del Grand Cafè i es llença en braços del Cafè de France, als peus de l'antiga muralla.

En cas de saturació, pels carrerons de la vila vella s'accedeix a la recòndita plaça de la Font dels Nou Raigs, d'una serena remor aquàtica. Al voltant de la soca dels plataners sobrealimentats han tingut la delicadesa d'habilitar-hi bancs públics d'una fabulosa i humil utilitat.

© Xavier FEBRE.

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans polémiques
commenter cet article
10 mai 2015 7 10 /05 /mai /2015 10:16
E. TODD

E. TODD

Grâce à la polémique due à son livre paradoxal sur le 11 janvier 2015, le sociologue E. Todd, fils du romancier et biographe (Camus, Malraux) Olivier Todd, se fait connaître d'un public élargi. L'anthropologue régnait dans les sphères parisiennes intellos, à présent les classes moyennes, celles qui ont, majoritairement, manifesté pour Charlie, entendent parler sa voix anti-Valls, anti-Hollande, anti-social-démocratie...

 

Ainsi, d'après son enquête sur le terrain (il a lu, en fait, les chiffres et statistiques publiés par Libération), le peuple qui est descendu dans la rue, après l'attentat contre Charlie Hebdo, seraient venus exprimer leur haine des musulmans. Ces intellos, français moyens, orchestrés par la mise-en-scène gouvernementale, s'emparant de l'émotion générale, la récupérant à des fins politiciennes ou diplomatiques (les maîtres du monde parqués dans une avenue parisienne fouillée de fond en comble par la police), ne seraient pas venus célébrer les valeurs de la République, la solidarité du peuple de France : cette folle sentimentale aurait montré son raz-le-bol de la violence islamiste, de l'invasion migration, du retournement de la société française, du déclin de la civilisation judéo-chrétienne...

 

Certes, les récupérateurs de tous bords (Louis Alliot, pour le Front national, à Perpignan) étaient dans les rangs, mais on ne peut limiter la ferveur, la dignité du 11 janvier à de la haine, à du racisme..!!! Le peuple français se situe au-delà des pâquerettes du livre polémiste, vite fait, mal fait de ce Todd chrétien de gauche, s'insurgeant contre la gauche et les Chrétiens !

 

Le 11 janvier, la France (certes peu représenté par le prolétariat et la communauté musulmane) a montré que restait encore en elle le sens de l'honneur et la possibilité d'une action de masse révolutionnaire. Le livre de Todd, croyant briser les idées reçues et courir à contre-courant, n'est que réaction négative, invitant encore la France au déclin et à l'absence d'avenir : désespérer un peuple pour se venger de la caste politico-intello-parisienne qui, c'est sûr, mérite d'être balayée…

 

JPBonnel

 

* Emmanuel TODD : Qui est Charlie (Editions du Seuil), Paris, mai 2015.

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans polémiques
commenter cet article

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens