Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 janvier 2017 7 08 /01 /janvier /2017 08:36
Les entreprises Sud de France (Occitanie/Pays catalan) à LAS VEGAS !

 

 

ECONOMIE : bravo la région OC/Pays CAT  !!!

 

*** SUD de FRANCE :  37 entreprises d’Occitanie/Pyrénées-Méditerranée au CES à Las Vegas 

 

Nadia Pellefigue, vice-présidente de la Région Occitanie/Pyrénées- Méditerranée en charge du développement économique, de la recherche, de l’innovation et de l’enseignement supérieur sera présente au CES à Las Vegas du 5 au 7 janvier 2017 pour soutenir le dynamisme des entreprises régionales centrées sur l’innovation. 

 

L’enjeu de cette nouvelle participation au CES est, comme le souligne Carole Delga, présidente de la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée et présidente de Sud de France Développement, de devenir un leader dans l’économie innovante et en particulier dans l’industrie. 

 

La Région pilote avec Sud de France Développement et Madeeli cette action collective "CES" avec l’appui de la Maison de la Région à New York et accompagne une trentaine d’entreprises qui représenteront la région Occitanie au Consumer Electronic Show (CES). Organisé chaque année à Las Vegas depuis plus de 40 ans, il est devenu le plus important salon international professionnel consacré à l’innovation en électronique grand public. 

 

Durant un semestre, Sud de France Développement a préparé l’ensemble des start-ups et entreprises innovantes régionales participant au CES afin qu’elles puissent exploiter au mieux leur talent ou leur immense potentiel. L'objectif de cet accompagnement a été d'améliorer le positionnement et le déploiement marketing et opérationnel de ces entreprises afin d’aborder efficacement cet évènement hors norme.

 

Sud de France Développement poursuit cet accompagnement une fois sur place puisque tous les jours (du 4 au 8 janvier), les entreprises régionales se réuniront au French Village à l’hôtel Paris de Las Vegas pour favoriser l’échange d’informations mais aussi pour se faire valoir auprès de grands comptes français venus à Las Vegas sourcer des solutions. 

 

Télécharger l'ensemble du communiqué

 

 

Jérôme Bouchindhomme

Chargé de communication 

04.99.64.29.36

www.sud-de-france.com

 

3 840 avenue Georges Frêche - F - 34470 Pérols (FRANCE)Sud de France Développement

Tél. +33 (0)4 99 64 29 29 - communication@suddefrance-dvpt.com

 

***WEZR, www.wezr.co : le premier capteur météo connecté qui rectifie les prévisions météo en continu. L’innovation de Wezr consiste à prendre en compte instantanément les dernières observations et mettre à jour en temps réel et en continu ses modèles météo, ce que ne peuvent pas faire les modèles météo classiques. Une innovation prometteuse qui en 5 heures a atteint 150% de ses objectifs de financement sur kisskissbankbank.

REVINAX, www.surgevry.com : l'application Surgevry propose via la réalité virtuelle des formations immersives adaptées aux actes médicaux et chirurgicaux.

EDEN3D, www.eden-3d.fr : la révolution dans la podologie grâce à l’impression 3D. Ce service offre aux praticiens et à leurs patients, un gain de temps et une précision accrue pour la fabrication de leurs orthèses plantaires.

COVIRTUA, www.covirtua.com : une solution thérapeutique innovante pour traiter les troubles cognitifs grâce à la réalité virtuelle.

MATCHUPBOX, www.matchupbox.com : une solution pour aider les professionnels à sécuriser les échanges et interactions avec leurs utilisateurs (messagerie instantanée, courriels, audio, vidéo, fichiers). - Sur d’autres espaces du CES REALISTIS, www.realistis.com : des solutions e-commerce en réalité virtuelle et augmentée.

EMERSYA, www.emersya.com : une expérience consommateur en ligne unique grâce à la visualisation interactive en 3D.

ALL PRIV, www.allpriv.com : Le boîtier qui sécurise les données de tous les terminaux car la vie privée n'est pas une option.

GA SMART BUILDING, www.ga.fr : GA propose des solutions smart, design et connectées, à la pointe de la technologie afin de livrer des bâtiments modernes et intelligents, adaptés aux attentes et aux besoins des usagers.

SELFSECURE, www.selfsecure-technologies.com : une innovation pour la sécurisation des échanges d'information électroniques et de contrôle à distance.

CATSPAD, www.catspad.com : distributeur connecté pour gérer depuis une application mobile la distribution d'eau et de croquettes pour le chat. Cette solution a été primée awards CES 2017. PIERRE FABRE, www.elancyl.com : objet de massage minceur connecté. KUZZLE, www.kuzzle.io : édition de logiciel. AWOX, www.awox.com : les objets connectés pour un habitat intelligent. AwoX est aujourd’hui présent dans trois univers complémentaires du Smart Home : la vidéo, l’audio et le lighting. Cette solution a été primée awards CES 2017. UBLEAM, www.ubleam.com : se connecter à l'internet des objets en réalité augmentée. Une innovation rendue possible grâce aux bleams, des smart logos à votre image qu'il suffit de scanner pour entrer dans une dimension virtuelle. SIGFOX, www.sigfox.com : le service de Sigfox révolutionne le monde du M2M (communication Machine to Machine) avec son offre de connectivité cellulaire, entièrement dédiée aux communications à bas débit. C’est un pionnier dans le domaine. SIGFOX réinvente la transmission d’informations en réduisant de manière significative la consommation d’énergie des périphériques connectés et leur prix. MYFOX, www.getmyfox.com : Myfox propose des solutions simples et innovantes pour garantir la sécurité des foyers. Myfox a développé un système de sécurité révolutionnaire capable de donner l'alerte avant qu'un intrus n'entre. METRONOME TECHNOLOGY, www.metronome.audio : un univers où le son est roi, où le son est vrai. Élaborés et fabriqués entièrement en France, les produits Metronome Technology, plébiscités par la presse internationale, sont réputés pour leurs incroyables performances techniques et la qualité du son obtenu. BIZNESS, www.groupe-bizness.com : conseil en performance commerciale et managériale. Propose d’intégrer la révolution numérique dans l’apprentissage des équipes. CAMYNOO, www.camynoo.com : mieux qu’un GPS, Camynoo est un service qui permet de retrouver son animal de compagnie en un clic. IDEALYS, www.idealys.net : solution de pilotage et de gestion automatisée. UWINLOC, www.uwinloc.com : système de localisation à l'intérieur. Une solution de localisation et d'identification disruptive, basée sur des étiquettes sans batterie et peu coûteuses adaptées aux actifs à volume élevé. AXIBLE TECHNOLOGIE, www.axible.io : maîtrise de l’intégralité de la chaîne IoT et accompagnement dans la transformation digitale de l’entreprise. KYOMED, www.kyomed.com : Kyomed offre des services intégrateurs pour accélérer le développement et la commercialisation de solutions de soins de santé innovantes dans le domaine de la santé électronique et de la médecine personnalisée. BEE WI, www.bee-wi.com : Beewi rend les dernières technologies Bluetooth et Wifi accessible à tous, en utilisant des solutions Plug & Play et un design innovant. SD TECH, www.sd-tech.com : spécialisée dans l’analyse et le traitement à façon des poudres fines et ultrafines, SD Tech apporte un large spectre de solutions au service des industries : chimique, cosmétique, pharmaceutique, minérale, agro-alimentaire… La délégation de Pyrénées Méditerranée Invest et du pôle de compétitivité Derbi composée d’une vingtaine d’entreprises, universités, structure de développement seront associés au programme aux temps collectifs mis en œuvre par Sud de France Développement sur le French Village.


 

 

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans économie
commenter cet article
2 novembre 2016 3 02 /11 /novembre /2016 09:40
Usine de l'énergie verte pour Perpignan : Ambene Ingénierie

L'USINE DE L'ENERGIE

biomasse de 41 mégawatts à Perpignan - Ambene Ingénierie, basé à Perpignan : énergie verte pour Perpignan-Nord (Vernet, l'hôpital)

 

La filiale française du groupe espagnol Ambene développe via la société "Bioenergy France 3" le projet d'une centrale de cogénération biomasse de 41 mégawatts - et 50 millions d’euros - et d'un réseau de chaleur sur la zone industrielle de Torremila, à Perpignan, dans les Pyrénées-Orientales. La construction devrait démarrer en 2017 pour une mise en service à la mi-2018.

 

La société Bioenergy France 3 a reçu fin décembre l’autorisation de la préfecture des Pyrénées-Orientales d’exploiter une unité de cogénération biomasse de 41 mégawatts et un réseau de chaleur sur un terrain de 15 000 mètres carrés de la zone industrielle de Torremila à Perpignan.

Cet investissement de 50 millions d’euros hors taxes (hors réseau de chaleur) devrait voir le jour à la mi-2018, si le calendrier du projet ne connaît pas d’accroc. Cédric Bañeras, qui gère le dossier Bioenergy France 3 chez Ambene Ingénierie, basé à Perpignan, a une bonne nouvelle : "La préfecture nous a adressé le certificat ouvrant droit à l’obligation d’achat d’électricité, le codoa, daté du 23 décembre. Nous n’attendons plus que le raccordement au réseau. Le dossier devrait être complet fin février."

Ambene Ingénierie est la filiale française, créée en avril 2015, du développeur espagnol d’infrastructures de production d’énergies renouvelables Ambene. Elle porte aussi des projets de centrales de cogénération biomasse à Châtellerault, Saint-Jean-de-Maurienne et Angoulême."Nous étudions des dossiers en Poitou-Charentes, Aquitaine, Rhône-Alpes Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon ett Auvergne", note Cédric Bañeras.

Participation d'un "grand industriel français"

La future centrale de cogénération de la grande zone industrielle de Torremila à Perpignan aura deux vocations, électrique et thermique. Elle devrait produire au total 169 GWh/an d’énergie verte : 79 GWh/an d'électricité et 90 GWh/an de production thermique. La centrale sera reliée à un réseau de chaleur à construire, qui devrait alimenter des bâtiments publics et privés du Nord de Perpignan. Le dossier d’autorisation d’exploitation mentionne notamment l’hôpital Saint-Jean, à 5 kilomètres.

"Trois scénarios sont encore étudiés, qui vont de 6 à 15 kilomètres selon les clients potentiels. La contractualisation devrait se boucler en 2016", précise Cédric Bañeras. 2016 sera aussi l’année de la contractualisation avec les fournisseurs de biomasse. "Le plan d’approvisionnement de la centrale comprend 90 000 tonnes par an de plaquettes, résidus forestiers, déchets verts."

Enfin, la participation au sein du capital de la société d’exploitation d’"un grand industriel français" est envisagée et sera dévoilée en février-mars 2016. Cet industriel participerait, de même qu’Ambene (pour quelques pour cent) et des partenaires privés et publics, à l’augmentation de capital de Bioenergy France 3 à hauteur de 12 millions d’euros de fonds propres.

 

(C) SYLVIE BROUILLET  LE 30/12/2015 À 10H54

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans économie
commenter cet article
2 avril 2016 6 02 /04 /avril /2016 11:25
Visite de Mémorial de Rivesaltes

Visite de Mémorial de Rivesaltes


Lumière d'Encre a la joie de vous inviter à l'exposition et à la conférence :


Les citations approximatives


Photographies inspirées par celles de quelques grands maîtres


par Jean-Claude Liehn


Exposition du 2 au 27 avril 2016
Vernissage, samedi 2 avril 2016 à 11 heures


Conférence le samedi 2 avril 2016 à 14h30 :
Stephen Shore, Bernd et Hilla Becher, Raymond Depardon : La photographie entre art et document


à la Médiathèque de Céret
2 rue du Commerce
66400 Céret


Shore, Becher, Depardon : La photographie entre art et document.


En marge son exposition photographique Les citations approximatives, Jean-Claude Liehn présentera les œuvres de trois des plus importants photographes des cinquante dernières années : l’américain Stephen Shore, le couple allemand Bernd et Hilla Becher et le français Raymond Depardon.
Il insistera sur ce que chacun a apporté au renouveau du courant documentaire qui s’esquissa dans les années 1970 aux USA et en Europe et les liens qui existent entre leurs œuvres et le contexte artistique de l’époque.


Lumière d'Encre
47 rue de la république
66400 Céret
- - -

                

        Journées Européennes des Métiers d’Arts
            
            
        
        L’association Acyma vous invite aux Journées Européennes des Métiers d’Arts du vendredi 1er au di­manche 3 avril 2016 de 10h à 19h, à Saint-Cyprien (66750) au Grand Stade les Capellans.
        
        Au programme :
        Exposition de 2 000 m² consacrée aux Métiers d’Arts traditionnels dans tous les corps de métiers et ate­liers de démonstrations.
        Exposition de 1500 m² consacrée aux Métiers d’Arts liés à la mode (Stylistes et créateurs nous propose­ront leurs défilés chaque jour à partir de 17h30)
        N’hésitez pas à partager l’information :)
        
         
      
        PS : Un événement a été créé sur Facebook : https://www.facebook.com/events/881918711905306/




        
Véronique JEANJEAN 
        
Je vous propose si vous le souhaitez de mettre votre exposition en avant sur nos supports de communication et le cas échéant d'imprimer une grande affiche dans nos locaux.
        Vous serait il possible de me transmettre par mail à v.jeanjean@pesc.fr le visuel de cette exposition? 
        Je reste à votre entière disposition pour tout renseignement complémentaire. 
        Bien Sincèrement. 
        Véronique JEANJEAN 
        Directrice du PESC


https://fr.linkedin.com/in/véronique-jeanjean-245b4974
/profile-actions


- - -


POESIE : Thuir         Maison des Jeunes        Samedi 2 avril 2016


  " A regarder vivre les hommes...." spectacle poético-musical par le duo Poétzic
        par  Jo Falieu, auteur-diseur    et    Florent Berthomieu, accordéon-guitare;


        Le thème choisi est un clin d'œil à ce texte d'Aragon repris par Léo Ferré: "Est-ce ainsi que les hommes vivent ?" . la question d' Aragon, bien sûr n'est pas une vraie question; elle est stupeur, rébellion contre cette acceptation de la condition humaine, cette farouche insistance à ne pas considérer l'autre comme un être humain, à le manipuler, à l'embrigader, à l'aliéner dans son corps et dans sa conscience.. Un cri de révolte vissé à ce défilé de guerres et de génocides qui ont illustré le siècle passé et qui perdure aujourd'hui; qui hante déjà notre avenir pour ce qui se prépare à l'horizon du XXI°. Une Histoire redoutable s'annonce, qui ne doit pas nous laisser vaincus.  Un constat, un déchirement, mais aussi une accusation, un appel à s'engager et pourtant aussi un espoir.


La succession des textes poétiques se présente comme un va et vient entre ce regard du philosophe sur une humanité irresponsable d'elle même, enchaînée à un processus tentaculaire où se stimulent les égoïsmes, les sadismes, les corruptions..., et d'un autre côté un regard attendri sur l'enfance, sur les générosités en acte dans les élans du cœur: amitiés, amours, tendresses, qui nous font aimer malgré tout notre condition.
A regarder vivre ainsi les hommes on aimerait les voir s'insurger contre l'inacceptable!


Les thèmes musicaux de Florent s'insinuent en contre-points pour sourire aux étoiles lorsque celles-ci sont vraiment trop racornies; un petit air de fête pour aimer la vie.
    
                                        Jo  Falieu


***Economie :


Qu'est-ce que le Pôle Economique Saint Charles ? :
C'est une association loi 1901 d'entreprises qui encourage le développement d'un espace économique dont elle porte le Nom.


Quel est le poids économique du Pôle Economique Saint Charles ? :
700 entreprises, 10 000 emplois dont 9 500 équivalent temps plein, 4 milliards d'€uros de chiffre d'affaires, 300 000 m2 d'entrepôts, 2 500 000 tonnes traitées annuellement sur le site dont 1 500 000 de fruits et légumes frais gérées en flux tendus, 47 000 wagons de fret SNCF par an, 3 000 camions poids lourds et 20 000 véhicules légers par jour.


Que fait l'Association le Pôle Économique Saint Charles ?
Favoriser la création d'emplois et de valeur ajoutée dans l'espace économique du Pôle Economique Saint Charles avec tous les acteurs des Pyrénées-Orientales.
Mettre en œuvre tous les moyens économiques, culturels ou sociaux, pour développer et promouvoir l'aménagement et la sécurité du Pôle Economique Saint Charles.
Embellir notre espace pour améliorer les conditions d'accueil de nos clients et fournisseurs. Prendre soin du cadre de vie de nos salariés pour que la vie soit plus belle.
Encourager l'implantation de nouvelles entreprises par la viabilisation des espaces fonciers en partenariat avec les collectivités locales dans le cadre d'une prospective à moyen et long terme.


Les services : (objectif : mutualiser)
Déchetterie pour les professionnels, création de 2 crèches d'entreprises, aide à l'implantation d'entreprises, mise en place de rondes de sécurité les nuits, création d'outils de communication pour promouvoir ses adhérents, médiation auprès des collectivités pour l'aménagement et l'entretien des voies et du foncier, médiation entre l'offre et la demande de locaux, actions collectives et projets individuels de formations professionnelles, création d'un service de solutions téléphonie fixe et mobile, mutuelle d'entreprise, centrale d'achat fournitures administratives et projet de véhicules électriques et services verts..


 Véronique Jeanjean
Directrice
Pôle Economique Saint Charles
 

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans économie
commenter cet article
21 mars 2016 1 21 /03 /mars /2016 08:58
Sélection des projets des start-up présentées

Sélection des projets des start-up présentées

 

Le palais des congrès de Perpignan fut le cadre de vendredi 18 à dimanche 20 mars de la nouvelle édition du "start-up week-end" : le but était de faire émerger des idées et des projets de jeunes (et moins jeunes) entrepreneurs. 

La Région, le département 66 et des partenaires du monde économique, touristique…(Nematis, Reynaud et associés, Chic émotion…) se sont associés à cette initiative susceptible de faciliter la création d'entreprises, la capacité d'innovation et le partage des compétences pour créer de l'emploi.

 

54 heures de réflexion pour une initiative soutenue financièrement par Google pour entrepreneurs : "No talk, all actions !"

 

Il fallut cependant bien parler et montrer au jury composé de :

Laurent Goze, de Pyrénées Roussillon investissement, hôtelier, élu de l'agglo, pour un label "favorisant" pour Perpignan, en étant rattaché à Barcelone), Alexandre Theriot de Wine Advisor, application gratuite du top 8 pour gastronomie, boissons), Juan Alvarez de Lara (pour Seed and Click, de Barcelona), Hervé Lafont de Very Chic (créé en 1999, 60 millions de dollars, 60 salariés, 10.000 réservations chaque mois pour des clients d'Europe du Nord)…

 

Cliquez #SWPERPI, twitter sur la carte mondiale : Perpi est en compétition avec 25 autres structures de start-up (3 en France dont celle de Perpignan) !

 

Face au public et au jury, donc, voici les "pitches", 5 minutes par équipe.

D'abord, "Wheel'com (il est bien sûr conseillé de causer ingliche pour montrer qu'on est in, branché…) : jeu vidéo (ex: courses de drones) situé dans un grand hangar de St-Charles; on vise ensuite 3 sites franchisés, enfin 100 sites à l'horizon de 10 ans. Le slogan de cette "expérience virtuelle" est, pourtant: "Bienvenus dans le réel!"

 

2. SYT "before, after, during your travel : il s'agit de favorer des rencontres pendant voter voyage pour changer, partaker des infos, des connaissances et plus si affinités…

 

3. My green pour construire use mason en route autonomy (mille persons dans le 66 créent leur maison) loin des devis en ligne pénibles: on s'occupe de contacter les fabricants et de fournir le matériel…

 

4. Monopoly, trouver des partenaires de jeux: le marché des jeux en France étant particulièrement florissant (343 millions d'euros/an)…

 

5. C'est le projet de Céline Marcadon et Julien Dumas, d'âge mûr et posé, qui parut le plus original parmi la foule des virtualités de jeunes loups branchés mais peu expérimentés de la stat-up. 

 

Ils présentèrent "Art et valeurs, quand la série limitées s'autovalorise". Il s'agit de s'interroger sur les causes du rare et du cher dans le domaine de l'art, à l'heure où la mode est au jetable.

 Créateurs d'une encyclopédie internationale d'artistes contemporain, riches d'une base énorme, d'une "banque" de 50 000 adresses de créateurs, ils proposent de valoriser, à partir de la vente de la première pièce d'une série, les autres  oeuvres de cette même série. En effet, si une première oeuvre est vendue (au cours d'enchères ou d'une présentation dans une galerie), le public sera convaincu que l'objet est "valable", au niveau artistique, ou a de la valeur (marchande, sera un bon investissement). La vente originale sert de preuve, de référence pour l'avenir des autres produits.

 

Bien sûr c'est l'oeuvre unique, en peinture, qui a de la valeur : c'est son AURA, concept de W.Benjamin, qui lui confère un statut d'oeuvre à valeur cultuelle, puis culturelle et d'usage ensuite, si elle perd son aura en raison de la "reproductibilité" à l'infini (grâce aux médias de masse, à la presse, au numérique…)

 

Pour les séries limitées (sérigraphies, lithographies, sculptures…) l' aura n'existe pas: il s'agit de la créer artificiellement par la pub, la critique positive, ou le trucage : lors d'enchères, faire démarrer la vente d'une oeuvre qui n'appelle pas le coup de foudre spontané du public, en lançant un prix; les spectateurs, sortis de leur léthargie par cette mise, risquent de réagir, de surenchérir et donc de "suivre", croyant alors à la valeur du produit…

 

L'idée est intéressante, mais dans la création monstre actuelle, combien d'oeuvres peut-on défendre vraiment et "valoriser"..? Il semble que le monde de la finance investisse dans les valeurs "sûres" (Picasso, Matisse, Van Gogh, Modigliani…) ou dans des "créateurs" contemporains à la mode ou provocateurs (Jeff Koons…)

 

JPB

 

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans économie
commenter cet article
5 mars 2016 6 05 /03 /mars /2016 08:58
La crise fabriquée, analyse de Joseph E. Stiglitz : le triomphe de la cupidité

Joseph E. Stiglitz

 est un économiste américain né le 9 février 1943. Il a reçu en 2001 le « prix Nobel » d’économie, pour un travail commun avec George Akerlof et Michael Spence.

 

​ Dans La Grande Désillusion écrit en 2002, Stiglitz affirmait que le FMI faitsait passer l’intérêt de son « principal actionnaire», les USA, avant ceux des nations les moins favorisées qu’il a pourtant pour objectif de servir.

 

Stiglitz soutient que les politiques préconisées par le FMI ont souvent aggravé les problèmes dont il avait à s'occuper, entraînant des conséquences sociales dévastatrices et un accroissement de la pauvreté.

Le titre français de ce livre a été choisi dans la volonté de le présenter comme une réponse ironique à l'ouvrage La Grande Illusion d' Alain MINC.

 

* Je viens de lire  Le triomphe de la cupidité * et on ne ressort pas indemne de cette longue traversée du cynisme décrit à chaque page !

 

"La fabrique de la crise" venue des USA, est causée par les taux d'intérêts faibles et les réglementations laxistes qui ont gonflé la bulle de l'immobilier (page 41).

 

"Quand la bulle a crevé, le choc a été amplifiéndu fait que les banques avaient fondé sur les prêts hupothécaires de nouveaux produits financiers complexes...

Pendant ces années dynamiques d'argent bon marché, Wall Street n'apas élaboré de bon produit hypothécaire...

Bref les marchés financiers n'avaient pas rempli leurs fonctios sociales essentielles : gérer le risque, bien orienter les capitaux et miobiliser l'épargne, en maintenant les coputs de transaction à un bas niveau..."

 

 

*Publié en français en 2010 (réédition en poche chez Actes-Sud, janvier 2011, 10,50 euros), Le Triomphe de la cupidité, de l'économiste américain  effectue une analyse de la crise économique jusqu'à la bulle des supprimes, en 2008, aux États-Unis. 

 

L'auteur propose ensuite des réponses alternatives à la crise et des solutions durables pour assainir le capitalisme financier.

 

  • Dans un premier temps, le livre détaille avec minutie les mécanismes qui ont conduit à la crise. Ce sont le marché roi, l'obsession du cort terme, les déréglementations, la libre circulation des capitaux qui sont les principaux responsables.

​Pour lui, la crise n'est pas uniquemant financière; il s'agit surtout de la faillite d'un système conjuguée à une crise morale.

  • Puis il évoque ce qu'il aurait fallu faire face à la crise, avec des recettes néo-keynésiennes. 
  • Enfin, il évoque des solutions plus radicales à long terme pour réformer le système capitaliste et prévenir l'apparition de nouvelles crises financières.

-La conclusion est tournée vers un certain optimisme, si l'Homme arrive à se hisser hors du mur de l'argent, à se débarrasser de sa cupidité :

" Les caractères du mot chinois qui veut dire "crise signifient "danger" et "bonne occasion". Nous avons vu le danger. Saisirons-nous l'occasion de retrouver notre équilibre entre le marché et l'Etat, entre l'individuel et le collectif, entre l'homme et la nature, entre les iyens et les fins..?"

 

JPB

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans économie
commenter cet article
30 avril 2015 4 30 /04 /avril /2015 09:49
Communauté de Calafou en Catalogne
Communauté de Calafou en Catalogne

*Cinéma : sur la dette :

Ciné-Rencontre avec la projection du documentaire OpératCorrea

Jeudi 30 avril à 20h : Ciné-débat

en présence du réalisateur Pierre Carles.

Séance organisée en partenariat avec
les Amis du Monde Diplomatique. (Cinéma Castillet)

(1er épisode ) Les ânes ont soif (54 mn)

La visite en France d'un champion de la croissance économique passe rarement inaperçue, même lorsqu'elle ne présente qu'un intérêt médiocre. Un serrage de louches sur le perron de l'Elysée avec un président chinois ou une chancelière allemande rameute à coup sûr le ban et l'arrière-ban des troupes journalistiques. Pourquoi alors la presse hexagonale a-t-elle boudé le dernier séjour à Paris de Rafael Correa? Le 6 novembre 2013, le président équatorien était à la Sorbonne pour décrire le modèle économique en train de s'inventer dans son pays, en insolente rupture avec le dogme de l'austérité et de l'inféodation à la finance habituel. Pierre Carles et son équipe poursuivent leur critique radicale des médias et posent des questions. Le socialisme « du XXI° siècle » ou du « buen vivir », la politique progressiste étatiste et hyper-volontariste conduite par le gouvernement de Rafael Correa depuis la mise en place d'une nouvelle constitution il y a six ans, représente t-elle un espoir pour la gauche française ?

Précédé du court-métrage: On a mal à la dette (30 mn)

Pour contester le paiement de la dette de son pays, le Président Correa s'est appuyé sur les travaux d'économistes du CATDM (Comité d'Annulation de la Dette du Tiers Monde) comme Eric Toussaint. Depuis quelques années, Toussaint et des «économistes atterrés» (ou non-orthodoxes) tentent d'expliquer pourquoi il est parfaitement légitime de ne pas payer tout ou partie de la dette. En France, c'est le CAC (Comité pour un Audit Citoyen de la dette publique) qui a réalisé ce travail en chiffrant la part «illégitime» de la dette française à 59 % du PIB. Le CAC a montré que depuis une quinzaine d'années les gouvernement successifs ont fait une série de cadeaux fiscaux aux entreprises et aux ménages aisés. Près des deux tiers de la dette publique française s'explique donc par des cadeaux fiscaux et par des taux d'intérêts excessifs mettant l'État dans une situation de surendettement chronique. Leurs arguments trouvent relativement peu d'écho dans les grands médias. Ce court-métrage essaie de donner la parole à ces spécialistes de la dette «illégitime» et, partant, d'une autre politique économique et sociale.

Passage du film:

Jeudi 30 avril à 20h
Samedi 2 mai à 14h
Dimanche 3 mai à 14h
Mardi 5 mai à 18h

**

En Catalogne, une colonie éco-industrielle invente une façon de vivre libérée du profit

22 avril 2015 / Emmanuel Daniel (Reporterre le quotidien de l'écologie.)

Construire un analyseur d’eau, des systèmes d’éclairage écolos, brasser de la bière ou créer un réseau de téléphone alternatif... Voilà à quoi s’affairent une vingtaine de Géo Trouvetou installés dans une usine délabrée transformée en communauté rurale libertaire et high-tech. Cette « colonie éco-industrielle post-capitaliste » invente des façons de vivre et de produire libérées de la logique du profit.

- Calafou (Espagne), reportage

Pour accéder au fond de la vallée, le véhicule doit naviguer entre les bosses d’un chemin de terre mal entretenu. A l’arrivée, on est acccueilli par une barrière levée et rouillée qui semble bloquée dans cette position depuis des décennies. Sur le muret d’enceinte, on peut lire en lettres vertes et noires sur fond blanc : « Calafou, colonie éco-industrielle post-capitaliste »...

Vers le post-capitalisme

En cette fin février, la colonie ne déborde pas d’activité et on se demande si les vingt-cinq personnes qui y vivent actuellement ne sont pas entrées en hibernation. Rox explique que le climat n’y est pas pour rien. « L’hiver a été très froid et sans la structure pour affronter ce froid, c’est dur d’être productif. En été, quand on peut faire des choses sans avoir cinq épaisseurs de vêtements sur soi, ça change la donne », raconte cette Italienne dont les mèches bleues dépassent de ses deux capuches.

Mais ce n’est pas la seule raison. « Beaucoup d’activités ici ne sont pas visibles. Le lieu est très grand donc personne ne te voit travailler », continue-t-elle. En effet, chaque jour passé sur place, j’ai découvert au moins une nouvelle pièce dans ce dédale industriel.

… (pour lire tout l'article, voir le site de REPORTERRE)

- - - - -

***DOUZIEME PRINTEMPS DE L’ASPRE : 1er mai – 31 mai 2015

Vendredi 1er mai : Inauguration du Festival à 18 h Domaine Mas Bécha, NYLS

LES RENDEZ-VOUS

LES LIEUX

LES ARTISTES

Caves en musiques

Vendredi 1er mai : 18 h

Domaine Mas Bécha

NYLS

UN TRAGUITO MAS

Chansons populaires latines et lusophones
Nostalgie, amour, colère, trahison, vengeance... Le duo, Adrienne Winling, chant et percussions et Antoine Girard, accordéon, explore la théâtralité des chansons populaires latines et lusophones, de la chanson à boire mexicaine au fado portugais en passant par l'Argentine et le bassin méditerranéen.

Dégustation de vins du Mas Bécha

Pour accéder au fond de la vallée, le véhicule doit naviguer entre les bosses d’un chemin de terre mal entretenu. A l’arrivée, on est acccueilli par une barrière levée et rouillée qui semble bloquée dans cette position depuis des décennies. Sur le muret d’enceinte, on peut lire en lettres vertes et noires sur fond blanc : « Calafou, colonie éco-industrielle post-capitaliste »

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans économie
commenter cet article
21 novembre 2014 5 21 /11 /novembre /2014 09:54
Robin Rivaton
Robin Rivaton

Rencontre avec Robin Rivaton, économiste, auteur de "La France est prête" (Manitoba/Les Belles Lettres, 19 euros)

Ce brillant intellectuel de 27 ans est conseiller d'un PDG…Il a publié en 201 "Relancer notre industrie par les robots", maniant le paradoxe : nous pensions que les automates étaient responsables du chômage…

R. Rivaton est venu de Paris à l'invitation de Clotilde Ripoull et de son association "Equilibre". L'ancienne conseillère municipale de Perpignan présente, à la librairie Torcatis, ce jeune homme qui étudia à Sciences-Po, rédigea des textes pour des hommes politiques et a un discours à contre-courant de l'air du temps; je lui ai demandé si on l'appelait "Robin des Bois"…En effet…car il est rebelle et généreux…en propositions destinées à redonner du moral aux Français englués dans un malaise diffus et la tentation du déclinisme et du basculement vers des solutions extrêmes : extrême-droite et terrorisme…

Robin va à l'encontre des idées reçues; il nous livre quelques raisons d'être optimistes : les Français n'aimeraient pas le travail; or, ils travaillent autant que les autres peuples européens.; leur seule ambition serait de devenir fonctionnaire, mais ils sont peu nombreux à se présenter aux concours (magistrats, éducation); loin de la sécurité, les jeunes veulent créer leur entreprise : cela révèle que les gens veulent prendre des risques; les Français ne sont pas fermés au monde, anti-mondialisation : ils partent de façon massive à l'étranger ; la France a le plus de mariage mixtes de toute l'Europe; quant à notre retard en ce qui concerne l'innovation : nous serions un peuple hostile au progrès ? Non, les Français sont créatifs, au 3° rang pour l'innovation technologique !

Ensuite, le débat se porte sur le rejet du politique, du décalage entre les aspirations et ce que propose l'Etat…La jeunesse, méprisée, ne vote pas… En ce qui concerne les réformes, il propose pour l'emploi, de remettre le marché du travail à l'endroit; de permettre à l'entreprise d'engager des auto-entrepreneurs; de réformer la fiscalité.

A ce moment de la conférence, Clotilde Ripoull titille Robin afin d'obtenir des solutions pour Perpignan :

-le tourisme : accueillir la vague des Russes et Chinois, qui viennent de plus en plus nombreux; un département ouvert sur le monde.

-le monde futur sera très automatisé : ce secteur sera fort mais pas de masse.

-pour l'économie collaboratrice : exemple du succès de "blablacar" (covoiturage)

-quant au secteur public, ce serait une coproduction : les associations remplaceraient l'Etat.

Le dialogue s'instaure avec ce jeune et remarquable économiste, à mi-chemin entre le libéralisme béat et l'étatisme obtus, selon la formule de Jérôme Ripoull. Le public a de nombreuses questions, signe que le courant est passé, que le thème est passionnant et que la demande de solution pour sortir de la crise et des préjugés est très forte…

**prochaine rencontre de l'association "Equilibre", autour du livre récent "Les Catalans"…(voir les RV de la librairie Torcatis sur son site)

- - -

Trabucaire Editions

Médecin de campagne en Roussillon et Vallespir au XIXe siècle : la lignée médicale des Massina

Claude Belmas sera l'invité de la Société Agricole, Scientifique et Littéraire des Pyrénées-Orientales (SASL) le vendredi 21 novembre, à 17h30.

Présentation du livre :

La rencontre entre les archives d’un médecin de campagne exerçant entre Roussillon et Vallespir au XIXe siècle, François Massina, et un praticien contemporain qui s’apprêtait à prendre sa retraite professionnelle, Claude Belmas, pourrait être qualifiée de providentielle.

Le docteur Claude Belmas a été fasciné par ces archives exceptionnelles (cinq volumes d’observations, d’activités médicales, de notes de lectures…) et il les a étudiées, armé de toutes ses curiosités intellectuelles, de ses compétences professionnelles et de son empathie pour ses très anciens confrères soignant, vaille que vaille les populations rurales des Aspres.

On n’a pas l’habitude de plonger ainsi au cœur des descriptions médicales et thérapeutiques mais une fois passés l’étonnement, la perplexité, l’effroi parfois, la compassion toujours, c’est tout un monde qui prend corps, vie et maladie, là, sous nos yeux dans les Aspres, terres et gens durs au labeur, en plein XIXe siècle. Il y a un siècle à peine.

Alternant avec beaucoup de finesse les citations-descriptions extraites des cahiers du médecin François Massina, et les données contextuelles sociales et médicales de l’époque, le texte déroule toute la part de souffrance des corps et des esprits, les pratiques religieuses et superstitieuses des patients, et toute la part de rigueur, de conscience, de curiosité scientifique, de présence et de doute des médecins appelés à leurs chevets. Il y a un siècle à peine.

Claude Belmas est un médecin qui nous donne une belle leçon d’histoire, parce que, au fond, qu’est-ce que l’histoire sinon la vie sur la longue durée. Et la vie est tellement fragile.

La conférence se tiendra au Conseil Général, hall Guy Malé. Entrée Libre.

- - -

PARIS, 21/11/2014

Hommage à Joan Vinyoli à la Sorbonne :

A l’occasion du centenaire de la naissance du poète, le Centre d’Études Catalanes organise un hommage à Joan Vinyoli. La journée se déroulera à l’amphithéâtre Malesherbes de la Sorbonne le 21 novembre. Le programme de la journée comprend la conférence « Joan Vinyoli, un gran poeta europeu del segle XX » prononcée par Jordi Llavina, poète, critique littéraire et commissaire de l’Any Vinyoli, chargé de la commémoration, ainsi que le récital « Esperit de Vinyoli » à charge de Sílvia Bel et Sílvia Comes, accompagnées au violoncelle par Carles Muñoz. Ce spectacle met en musique l’essence poétique de Vinyoli à travers ses vers célébrant l’alcool, qui relient les grands thèmes de son œuvre: l’amour, la poétique, le temps, la solitude et la mort : « Je bois du gin avec des glaçons. Les cariatides ne m’intéressent plus. » (Cor podrit [Cœur pourri])

Le plasticien David Bestué s’associe à l’hommage en cédant l’image de son sculpture d’hommage au poète présentée dans l’exposition « Pedres i poetes » (Galerie Estrany de la Mota, 2013).

Le livre de Claude Belmas

Le livre de Claude Belmas

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans économie
commenter cet article

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Articles Récents

Liens