Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2014 4 12 /06 /juin /2014 11:57

images-copie-34.jpeg Marc GILMANT 

 

 

 

Vernissage de l'exposition "Collioure intemporelle", le vendredi 13 juin 2014 à partir de 18h30 : salle du Conseil municipal, place du 18 juin - Collioure - jusqu'au 14 septembre, tous les jours de 15h à 19 h - dimanche de 15 h à 19 heures (entrée libre).

 

 

 

** Le débat organisé par Nicolas Caudeville et L'Archipel contre-attaque, à la galerie "à100mètresducentredumonde" fut de qualité et a réuni des spécialistes de la sémiologie (R.Marty), de l'architecture (B.Cabanes), de la photo (P.Parcé), de la gastronomie-viticulture (J.L'Héritier), de l'Histoire et du cinéma (MIchel Cadé).

 

1. R.Marty analysa l'affiche qui, depuis des décennies, veut être l'image de marque des P.O. Les signes sont : le Canigou, Collioure, Byrrh, les barques catalanes, quelques produits locaux…La photo est un magma dans lequel il faut mettre l'ordre sémiotique; il s'agit de trouver la cohérence et les ans de ce fourre-tout d'éléments posés sur des étagères…

 

Pour les gens d'ici (les Catalans), tout fait sens; pour les gens "extérieurs" (étrangers, touristes…), cela dépend des connaissances de chacun.

Le Canigou (ou Canigo" -avec accent sur le O- du CG66, est la "montagne sacrée" qui s'impose par sa masse et sa prégnance.

 

Quant à la sardane ou à l'USAP, ce sont des signes ayant un autre statut et sujets à "classement" (jugement de valeur, dévalorisation, passage en division 2…)

Pour Collioure, l'image est intemporelle (Marc Gilmant a raison !!!) : on ne peut l'ôter le petit port, de l'histoire de l'art…

 

* Mon commentaire : Les Catalans se sont créé une sorte de "mythologie" avec des lieux naturels, des éléments du patrimoine, des créations artisanales…Ces objets peuvent changer, évoluer, mourir… Le Canigou n'est peut-être pas un signe collectif perpétuel : on peut l'acheter, qui sait ? Rappelons-nous les affaires de Py-Mantet et du massif du Madres confisqués par des banques/assurances ou par des étrangers..!

 

De même pour Collioure qui n'a pas toujours été "reconnaissable" grâce à son clocher (cf la chanson de Trenet) : le clocher était d'abord un phare…)

 

**R.Marty : l'USAP relève des sciences sociales; au plan socio-économique, tous les partenaires de l'équipe de rugby pâtissent end moment de la délégation du club "catalan"… L'équipe est un objet de la représentation du département.

 

L'échec de l'USAP entraîne une dégradation des entreprises engagées de façon financière, de même que la société civile a dégénéré en catégorie inférieure…

 

(notons que la ville de Perpignan n'a pas perdu tout son prestige car un élément positif est venu de l'équipe de Basket féminin !)

 

Quelles perspectives pour le 66 ? Quel futur envisageable;.? Quels symboles utiliser pour classer ce département..? Ce qui est nouveau pour une "image" renouvelée et plus moderne de Perpignan, ce sont le TGV, le Centre du Monde, le théâtre de l'Archipel, mais les réussites de ces réalisations sont contestables et on assiste à une chute symbolique de la cité "catalane"e  et de ce territoire…

 

2. Bernard CABANES : architecte, musicien (fanfare) et responsable de la Casa musicale :

 

Il note d'abord les "occasions manquées" de la "ville mythique" de Perpignan, avec ses architectures superposées. En 2000, naît un enthousiasme car on fait le pari de l'urbanité ! Il rappelle que c'est M.Christine Gayet qui, la première, prononça le mot "archipel" : présent dans la salle, le maire J.Paul Alduy va récupérer la métaphore…

 

Perpi, c'est la ville" météo, boulot, dodo" !

B.C. constate que les habitants ne sont pas revenus dans la ville: la paupérisation des quartiers se poursuit… Les gens vont travailler de plus en plus loin : ils bouffent la nature, avec les rocades, banlieues-dortoirs, quartiers périphériques, centres commerciaux;..

 

La culture urbaine devrait être un vecteur d'identité : exemple de la Casa musicale.  Il faut pratiquer la ville, en trouver les liens et les fossés. "La ville est le miroir de l'identité" !

 

3. à suivre avec Michel Cadé...

Partager cet article

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans débat - polémique
commenter cet article

commentaires

lannevere 14/06/2014 12:49

Ne pas "argumenter"diresimplement le mot..affligeant .pour bienvoir,faut il etre aucoeur des chosesou au dessus ou a cote..? Affligeant..! Laceecite des uns et des autres saute aux yeux.(sic) maiqs
foin des commentateurs..cette ville etce "pays" se fait bien sans eux qui pourtant se gaussentd'en etre des acteurs essentiels..Soixante pedants..sauf un..a gauche et un peu egare ici alors que lui
a voulu faire..on l'a raye..bjour christian.m.

bernard cabanne 12/06/2014 21:17

Cabanne: 2n pas d'S - Merci Jean Pierre

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Articles Récents

Liens