Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 juin 2022 6 04 /06 /juin /2022 10:18
Maillol et Banyuls (3) : avec Sébastien Frère
Maillol et Banyuls (3) : avec Sébastien Frère
Maillol et Banyuls (3) : avec Sébastien Frère
Sébastien Frère peintre

Extrait optimisé sur le Web

 
Sébastien Frère est un pur produit du terroir roussillonnais. Ses toiles s'en ressentent. En observant l'accrochage du Musée Rigaud, certaines peintures de l'artiste amènent directement l'amateur dans un mas de la Vallée-heureuse. À Sorède plus précisément, dans la vieille maison familiale de Sébastien Frère.
 
Sébastien est le petit-fils du poète Joseph-Sebastia PONS , d'Ille sur Têt

Maillol & Banyuls/Mer (3)

 

  Chez Sébastien Frère

 

 

Je veux insister sur la modestie de mon père, et sur sa « naïveté » : il était au-dessus de la politique, je dis cela quand on parle des rapports de Ma         Maillol avec les Allemands, Arno Brecker, le Comte Kessler… A Banyuls et ailleurs, il a été accusé de délation…

Peut-être parce que, comme les Allemands, Maillol était un helléniste convaincu… Il estimait l’art allemand, mais c’était un antimilitariste convaincu !

 

      Ma mère (85 ans à ce jour) lui donnait à manger ; il n’avait qu’une dent ou deux, mais il croquait dans le gigot ! il venait se reposer dans l’atelier, dans le moulin, au-dessus…

 

Sa manière de lutter contre les occupants, c’était de leur faire accepter son art : ils reconnaîtront vite sa sculpture !

 

Il allait vers l’abstraction, c’est-à-dire le sens de l’épure, la simplification du sentiment, la recherche de la pureté.

Il avait cette idée de théoricien : celle du passage entre deux courants : force de la sensualité en lui et romantisme chez Rodin, mais il affirmait que Rodin n’avait eu aucune influence sur ses sculptures. Leur point commun était la vie car il s’agit là de deux œuvres très vivantes, énergiques.

 

Je possède une conférence inédite prononcée par mon père lors de l’exposition de ses tableaux en 1983 (enregistrée par Michel Taster, au secteur culturel du Crédit agricole).

 

En ce qui concerne son engagement, Henri pense qe l’artiste n’a pas un rôle social : s’il est contemporain, il est automatiquement « sociual » engagé dans la société de son temps).

Une œuvre ne peut pas changer le monde, ni les guerres qui viennent. Inquiétude…

Selon lui, le sens de l’œuvre d’art : se situer dans la créatio,, contre la destruction : il s’agit d’une « sorte d’humanisme ».

 

« Je veux montrer la beauté. Le peintre peint et c’est à son premier engagement. Montrer la richesse des sentiments : en ce moment, je veux traduire le mouvement du poignet d’un violoncelliste. Je travaille sur du bois avec des spatules dans la matière ; puis avec le papier, il y a évolution, peinture fraîche, du figuratif parfois, mais quand il y a une figuration, je la masque pour donner la vie, l’énergie ; je ne donne pas de titre, ou de faux titre… »

La décoration ne doit pas prendre le pas sur le sens, qu’il soit idée ou sentiment.

 

J’essaie de trouver le sens de la beauté : il faut de la retenue pour que ce qu’on dit ait plus de force. Chez moi, il n’est pas question d’un refus de me livrer, mais d’une certaine pudeur…

JPB.

 

(Sorède, 22 NOVEMBRE 1999)

 

 

Partager cet article
Repost0
3 juin 2022 5 03 /06 /juin /2022 10:03
Michel Pagnoux à Opoul - Maillol : la métairie, atelier de la Roume -
Michel Pagnoux à Opoul - Maillol : la métairie, atelier de la Roume -

Michel Pagnoux à Opoul - Maillol : la métairie, atelier de la Roume -

MAILLOL et BANYULS /Mer (2)

 

 

                        Chez Francis COSTE

 

Chez lui, à Banyuls/Mer (1999)

 

*Le modèle du Monument aux morts : le mort était le « chef de cabinet » : il nettoyait les toilettes du village.

*Manolo Valiente à Banyuls, où il a reçu Giacometti et Bonnard.

*Prieuré du Vilar, près de Villelongue del Monts : c’était une bergerie brûlée, mais on a vu que c’était, en fait, une chapelle. Une femme du coin l’achète car la mairie refuse de la rénover. Son mari travaille dans le bâtiment ; il trouve la croix du chemin de Saint-Jacques de Compostelle, et, dessous, une cathédrale. On marchait sur le toit de cet édifice ! Il y avait eu un glissement de terrain !

 

*Un Américain, qui écrivait sur les dernières dynasties chinoises, a acheté une cave des Templiers ; à côté, un pipe-line servait à faire descendre le raisin, voire le vin, depuis le lieu des vendanges, jusqu’au village !

 

*On pourrait en dire sur les mafias de Banyuls ! Il y a beaucoup de francs-maçons venus de Gérone…

 

*Le 30/9/1999, Francis me montre :

-un tableau inachevé de Maillol composé à la fin de sa vie, et la dernière toile, fauve, de Lucien.

-une photo inédite de la construction du Monument aux morts.

-des textes inédits de Kessel.

-la revue de Rodez, La tour du feu, sur les ateliers de Maillol : l’un d’eux a été vendu par Lucien ; un autre a disparu , « Le Miramar » (ancien hôtel),. Il me montre un buste de femme, taillé en bois, fait par Maillol dans cet atelier, non reconnu par Dina.

 

Dina a hérité du fils Lucien ; elle s’est mariée avec un sculpteur polonais, Vierny, qui a reconnu les deux fils de Dina, Olivier et Bertrand, nés de deux pères différents.

-la thèse de Mme Compagnon, prof au lycée de Charleville, sur Maillol, dirigée par Jean Sagnes. Il s’agit de l’histoire de la construction du Monument aux morts de banyuls, par un des meilleurs amis de Maillol, proviseur au lycée de Mende.

(Mme Compagnon, 8 rue Basse, 08800 Les Fours).

 

Il me parle de Charles Blazy, ami de Rollinat ; cet intime de Maillol l’a défendu au plan local ; il s’est aussi occupé du transport de ses cendres, de l’émission de timbres…

Il me conseille fortement d’aller rendre visite à Raymond Gerbal, à Port-Vendres (05 68 82 30 98)…

 

 

- - - Maillol et Banyuls…

 

  • Les « emprunts » de Dina Vierny :

 

Témoignage de X, époux de Marie-Françoise :

« Mon grand-père avait un mas face à l’atelier de Maillol, de l’autre côté de la rivière ; dans la famille, nous avions des statuettes de M. comme presque tous les habitants du vieux village ; les gens s’en sont séparés peu à peu pour quatre sous : Dina Vierny les a achetées…

Ou elle disait aux villageois : « Cette statuette est abîmée ; je vais la faire restaurer et je reviendrai vous la rapporter. » Elle gardait l’original et faisait une copie pour les prêteurs naïfs…

 

  • Avec le tourisme, le village a perdu son âme :

C’est la renommée de Banyuls qui fait que les gens veulent le beurre et l’argent du beurre : on vend tout et après on regrette ; le pays catalan ne possède plus rien. Il n’a pas retenu les artistes , ni construit des musées, ni acheté les œuvres de bonne heure, quand elles ne coûtaient pas grand-)chose…Et à présent, on est obligé de monter des expos avec des bouts de rien, des brouillons, des esquisses et surtout des slogans :

« L’art en Roussillon à l’origine de l’art moderne » ! Ou avancer que c’est à Céret que Picasso a inventé le cubisme, et pas à Horta ou Gosol, en Catalogne.. !

 

  • La catalanité, c’est le même phénomène : on n’a pas défendu la langue et la culture en son temps, pour la protéger des immigrations successives : Italiens, Espagnols, Pieds Noirs, Arabes…
  • A présent, on répète la formule « Perpignan la Catalane » pour se donner une image de marque ; c’est bien mais un peu trop tard ; c’est désormais une fiction, une image touristique…Qui parle catalan ? Les vieux, les Gitans ? Qui écoute les chanteurs catalans comme L. Llach : la génération qui a connu la fin du franquisme, la censure de la dictature au temps de « L’Estaca » (le pieu)…

(Banyuls/Mer, nov. 1999)

à suivre...

 

(Chez Sébastien Frère)

EN LA MEMOIRE DE JOSEPH DELONCLE

 

RENOVATEUR DE LA PROCESSION DE LA SANCH

SES AMIS LUI FONT DIRE UNE MESSE.

LE VENDREDI 3 JUIN 2022

A  18H  A CALCE

SUIVI DU VERRE DE L’AMITIE

 

 

2, 3 et 4 juin 2022

au Théâtre de l'Étang à Saint Estève

Hommage à

 

Miloš FORMAN

 

 

Miloš Forman naît en Tchécoslovaquie en 1932. Ses études le conduisent à l’École des Hautes Études Cinématographiques de Prague. 

Son premier long métrage, L’As de pique (1963) remporte un succès international.

 

Ensuite Les Amours d’une blonde (1965) révèle les absurdités du socialisme tchèque des années 1960. Au feu, les pompiers !(1967) déclenche un scandale par son anticonformisme.

Après le printemps de Prague, Miloš Formans’exile aux États-Unis. Il y tourne Taking Off (1970). En 1975, Vol au-dessus d’un nid de coucou triomphe (5 Oscar). En 1984, avec Amadeus, Miloš Formanretrouve sa verve caustique et le succès. Valmont (1989) est un échec. Deux réussites ensuite : Larry Flynt (1996) et L’homme dans la lune(1999).

En 2005, Miloš Formanréalise son dernier film, Les Fantômes de Goya.

Il meurt en avril 2018.

 

Cinq films:

Jeudi 2 juin, 20h30 Film : Vol au dessus d'un nid de coucou(1975 - 2h05 - VF)

Vendredi 3 juin, 20h30 Film : Amadeus (1984 - 3h00 - VF)

Samedi 4 juin, 14h Film : Hair (1979 - 2h01 - VF)

Samedi 4 juin, 17h Film : Larry Flynt (1996 - 2h10 - VF)

Samedi 4 juin, 20h30 Film : Ragtime (1981 - 2h35 - VF)

Festival Les Toiles en entrée libre et gratuite

Les contraintes liées à la situation sanitaire actuelle devront être obligatoirement respectées 

 

Partager cet article
Repost0
1 juin 2022 3 01 /06 /juin /2022 08:27
Photos de Maillol - Livre de JPB, couverture : Dina par Maillol
Photos de Maillol - Livre de JPB, couverture : Dina par Maillol
Photos de Maillol - Livre de JPB, couverture : Dina par Maillol

Photos de Maillol - Livre de JPB, couverture : Dina par Maillol

    Maillol par Henri Frère...

 

 

On revient toujours à ce merveilleux livre de conversations entre le sculpteur et le professeur d’espagnol, en dépit des colères de Dina Vierny, qui n’aime pas ce livre. *

Cette amitié durera 14 ans, de 1928 à 1944, mort d’Aristide.

 

* « Des mensonges ; un livre écrit en douce ; il n’a pas compris son art et ses citations sont fausses. » (entretien à banyuls avec JPB, 1999/2000) : voir la plaquette écrite avec André Roger et Dina :  Une grande dame au pays de Maillol.  (pour la rétrospective du palais des Congrès de Perpignan, 2000.

 

Structure :

  1. Sur les circonstances, occasions de rencontre (1932) page 21 :

Ces dialogues s’étendent sur les 15 dernières années de Maillol. Les entretiens sont notés sur des feuillets divers ; des lacunes car pas de notes sur des périodes entières. Le lecteur n’a pas là le dixième des entretiens….

Le but est de donner de Maillol une image familière, d’un « homme puissant, vivant. »

Des détails d’ordre intime ont été retirés ainsi que des considérations sur des personnes.

  1. Conseils de Maillol à Frère : encouragements, bienveillance à l’égard des jeunes : Maillol est un donneur de confiance.
  2. Portrait, page 21 à 26, par le poète J.S. Pons : « le type le plus intéressant du pays. »
  3. Langage de Maillol : on note la rudesse, la verdeur des mots ; une atténuation de propos s’opéra lors de la transcription écrite.

Caractère de Maillol : un mélange de contradictions, de franchise et de naïveté. Il est modeste, sincère (p. 11), mais dur à l’égard de ses contemporains.

Son physique : vivacité du regard ; il s’agit d’une personne rayonnante. Ses vêtements sont quelque peu extravagants (pour Banyuls à l’époque).

 

  1. L’art : amour pour la nature – son travail :

« Il voulait que tout reposât sur la logique et la vérité la plus ferme. So effort tendait à une expression sobre et justement construite, à une géométrie sensible qui refusait les effets du hasard. Je doute qu’il existe leçon plus forte et plus austère. » H.F.

« L’art est un message humain. »

  1. Les lieux intimes :

      La maison d’A. Maillol : le lieu le plus décrit est l’atelier du Puig des Mas, page 12 : « Je m’assieds encore sur le petit mur de pierres. Les oliviers étincellent. » La métairie, près de la Roume, route des mas.

Puis la maison rose, à Cap Doune, rénovée par Dina. Et dans la région parisienne : Marly-le-Roi. 

      « Je suis venue dans sa ville, à Marly, en 1934, j’avais 15 ans… Un des architectes qui a construit le musée d’art moderne de Paris a parlé de moi à Maillol ; il m’a écrit une lettre mai je ne suis pas allée au rendez-vous : l’architecte a insisté et il avait raison « Vous allez prendre le train pour Marly, vous irez saluer le personnage le plus âgé ; je me suis trompée : j’ai salué Van Dongen ! Cela a commencé par le rire : Aristide t sa femme m’ont reconnue comme un Maillol, mais je ne pouvais pas encore poser pour lui : j’étais une écolière… Puis il ma’ invité à Banyuls ; en 1935 on est allés, avec son épouse, à Barcelone…

Banyuls ressemble plus à la Sicile qu’à la Grèce ; c’est sublime, on a l’impression d’être sur une autre planète… Peu d’expérience à Banyuls : quelques dessins, mais j’allais surtout travailler à Marly en 1935/37. A Banyuls, pendant la guerre, je faisais des « passages », avec Noël Sagols, de l’agence immobilière… »

  1. Les modèles :

 à l’époque, difficultés d’en trouver (utilisation de prostituées). Sa sœur Marie : torse bombé, elle a relevé les jupes dans la mer (cf. la vague). Il disait la même chose à tous ses modèles. Son épouse (pages 135/138, poses) aussi servit de modèle, au début, puis vint Dina : « Il reste une carte postale de 1944 qui me représente marchant dans l’eau. »

-Page 15, la femme chez M. page 29 : à H. Frère : « Il ne faut pas continuer à faire des nus sans modèles ; vous en prendriez l’habitude

et ça deviendrait banal. »

-cf. p. 70 : un modèle charmant. P.84 : « deux filles qui posent, minces, ce n’est pas mon genre.  J’attends mon modèle de baigneuse. »

-p. 109 : son nouveau modèle : la brune Dina Vierny, intelligente et potelée qui devait lui donner ses dernières joies d’artiste et lui causer aussi bien des soucis… »

« Dina m’amène à faire des choses trop graves ; ce qu’il me faudrait, c’est une belle fille grasse, rieuse : de belles fesses rondes, solides comme du Courbet Je voudrais faire des choses joyeuses…

-P. 137 et 138.

-p. 150 : Une jeune fille blonde ; elle a la chemise comme une pêche ; je lui fais montrer un sein et je lui ai fait mettre cette mantille jaune. »

       Dina : « Maillol commençait à sculpter par le bas. Il n’avait pas besoin de modèle. Il m’a choisie car je correspondais à son art, mis il n’avait pas besoin de modèles ; c’était un génie ! »

 

* Lucien, par Dina :

 « Ce fils est né trop tôt. Maillol a beaucoup aimé son fils, victime de sa célébrité ; il avait du talent. Lucien me laissait faire ; il a donné la métairie à la mairie, qui l’abandonna, sauf M. Bruce qui avait refait la toiture. : Aristide ne venait plus à Banyuls. »

 

*Maillol et Banyuls :

« Jean Rède et Yvon Berta, le petit-neveu de Maillol ont milité à fonds perdus. A Banyuls, on n’a eu que de la mollesse, la méfiance ; ce sont des ignorants; ce n’est pas un pays d’art ; ici, on détestait les artistes, on les jalousait ;  je vois les défauts des habitants mais je les aime ; cependant, quand j’allais acheter du pain, il n’y en avait plus pour moi… J’ai appris le catalan et M. était très fier de moi. »

 (voir ces conversations intégrales reprises dans le livre de JPB : Peintres de Catalogne.)

*à suivre...

*************

Nous avons le plaisir de présenter une exposition des travaux récents de 

 

JEAN LOUIS VILA 

"Traces Essentielles"

 

à découvrir à l'occasion du vernissage jeudi 2 juin à partir de 19h00.

Exposition ouverte du 3 au 11 juin 2022 - 16h00 à 20h00 et sur rendez-vous

 

L'isba /art contemporain
Isabelle Bagnouls
Sophie Phéline
19, avenue des Palmiers
66000 Perpignan

www.lisba.fr lisba66@gmail.com  /+ 33 (0)4 68 59 41 18

- - - - - - -

 

 

****Zoom sur juin

PROGRAMME CULTUREL DES BIBLIOTHÈQUES DE PERPIGNAN

 

détail d'une peinture réalisée par le collectif Les Singuliers

Juin sera dédié à la création sous toutes ses formes !
Pour commencer, la médiathèque et le CML vous invitent à une soirée argentine exceptionnelle en réunissant sur scène deux magnifiques artistes des mots, chantés pour l'une, écrits pour l'autre : Violeta Duarte la musicienne et Elsa Osorio l'écrivaine, "Mujeres argentinas", le jeudi 2 juin.


De création, il en sera également question dans la très belle exposition Conter fleurette du collectif Les Singuliers, qui associe notamment des artistes en situation de handicap du foyer APF le Val d'Agly. Venez à leur rencontre et partagez leur pratique lors de 2 ateliers créatifs "à 4 mains" ! L'artiste photographe Rizak Bradaïa proposera une sensibilisation aux médias et un atelier de retouche d'image aux ados et pré-ados à partir de 10 ans en trois séances les samedis de juin, et l'artiste Laurent Calas du collectif Agit'hé animera, le mercredi, deux ateliers artistiques et numériques, autour des "mobiles de Calder" et de "l'art de la lumière" dédié aux 12-18 ans !


Les plus jeunes ne seront pas en reste et leurs parents non plus puisque Isabelle Brunel proposera un atelier scrapbooking autour de l'écriture d'une lettre à partager en famille.
Et pour finir le mois en beauté, la comédienne Mariana Lézin animera un atelier de mise en voix destiné aux adultes pour proposer le samedi 25 juin, à l'occasion de la Journée sidérale
de la lecture à haute voix
, une Criée Molière sur l'escalier du même nom !

TOUS LES DÉTAILS SUR LE SITE DES BIBLIOTHÈQUES :

WWW.MEDIATHEQUES.PERPIGNANMEDITERRANEEMETROPOLE.FR page2image60328960

EN SAVOIR PLUS

Ateliers de conversation en français

Tous les jeudis 17h30 > 18h30 et vendredis 10h30 > 11h30

hors vacances scolaires

Médiathèque Entrée libre

 

Mujeres argentinas

Rencontre à 2 voix entre littérature et musique Elsa Osorio & Violeta Duarte

Jeudi 2 juin 18h30

Médiathèque entrée libre

page2image58709072page2image58709280

Read me a story...

Atelier famille avec Vainee Couberis Mercredi 1er juin

10h30 > 11h15

Bibliothèque Bernard Nicolau 3 > 6 ans · sur inscription

Café des parents

avec l'association Appolo Jeudi 2 juin

14h30 > 16h00

Médiathèque
Adultes parents · sur inscription

 

L'effet albédo : Késako ?

Un atelier avec Les Petits débrouillards

Samedi 4 juin 10h30 > 12h00

Bibliothèque Bernard Nicolau 7 ans + · sur inscription

Ressourcez-vous !

Un rendez-vous découverte du portail des bibliothèques

Samedi 4 juin 10h00 > 12h00

Médiathèque Adultes · entrée libre

Petits petons

Le rendez-vous littéraire des bébés

Samedi 4 juin 10h30 > 12h00

Médiathèque
0 > 4 ans · entrée libre

On se fait une partie ?

Rendez-vous jeux de société

Tous les mardis 17h30 > 19h00

Médiathèque
Tous publics · entrée libre

Fragiles envolées papiers sculptés naturalisés

 

*Mercredis animés

Projection · cycle Cannes, nos années festival

Mercredis 8 et 29 juin 15h00 > 17h00

Médiathèque Entrée libre

 

*Conter fleurette

Exposition Œuvres d'atelier du collectif Les Singuliers

 

11 juin > 2 juillet

Médiathèque
Tout public · entrée libre

EN SAVOIR PLUS

*Histoires de lire !

Mille et une façons de lire Atelier-lecture avec Mónica

JUIN dans les bibliothèques de Perpignan =

 

*Mercredis 8, 15 & 22 juin 10h30 > 12h00

Bibliothèque Bernard Nicolau 4 ans + · entrée libre

 

*Mobile de Calder

Atelier artistique et numérique avec

Laurent Calas & le collectif Agit'hé

Mercredi 8 juin 14h00 > 17h00

Bibliothèque Bernard Nicolau 12 > 18 ans · sur inscription

EMI et Mini moi
Éducation aux médias et retouche d'image avec Rizak Bradaïa

 

Samedis 11, 18 et 25 juin 9h00 > 12h00

Médiathèque
10 ans + · sur inscription
page5image60702912

*Des livres et nous !

Le rendez-vous des lecteurs

avec Guillem

Samedi 11 juin 10h00 > 12h00

Médiathèque Adultes · sur inscription

 

EMI et Crococeros Éducation aux médias et retouche d'image avec Rizak Bradaïa

Samedis 11, 18 et 25 juin 14h00 > 17h00

Bibliothèque Bernard Nicolau 10 ans + · sur inscription

L'Arbre rouge

Atelier créatif à 4 mains dans le cadre de l'exposition Conter fleurette

Samedi 11 juin 15h00 > 16h30

*Médiathèque Adultes · sur inscription

 

*Graines de petits lecteurs

Tous à la plage ! Atelier famille avec Aurore

Mercredi 15 juin 10h30 > 11h00

Médiathèque
3 ans + · sur inscription

 

*Les fleurs

Atelier créatif à 4 mains dans le cadre de l'exposition Conter fleurette

Mercredi 15 juin 15h00 > 16h30

Médiathèque
8 ans + · sur inscription

 

*L'art de la lumière

Atelier artistique et numérique avec

Laurent Calas & le collectif Agit'hé

Mercredi 15 juin 14h00 > 17h00

Médiathèque
12 > 18 ans · sur inscription

*Une lettre à envoyer

Atelier scrapbooking enfant-parent avec Isabelle Brunel

Samedi 18 juin
10h00 > 12h00 & 14h00 > 16h00

Bibliothèque Barande 7 ans + · sur inscription

 

*À la croisée des langues

Lectures polyglottes partagées

Samedi 18 juin 15h00 > 16h30

Médiathèque
famille 1 > 99 ans · entrée libre

page7image60374400

*Le cercle des cinéphiles

Le rendez-vous des amateurs du 7e art

Mercredi 22 juin 15h00 > 17h00

Médiathèque Entrée libre

 

*Crions Molière !

Atelier de mise en voix avec

Mariana Lézin

Jeudi 23 juin
10h00 > 12h00 & 14h00 > 16h00

Bibliothèque Barande Adultes · sur inscription

 

*Crions Molière !

criée publique avec Mariana Lézin dans le cadre de la Journée sidérale
de la lecture à haute voix

samedi 25 juin 10h30

Escaliers Molière Entrée libre

 

Partager cet article
Repost0
1 avril 2022 5 01 /04 /avril /2022 13:00
 Aristide Maillol, sculptures, rétrospective, La quête de l'harmonie, le 12 avril prochain : Emmanuelle Héran - Cobla Mil·lenària, concert samedi 2 avril -
 Aristide Maillol, sculptures, rétrospective, La quête de l'harmonie, le 12 avril prochain : Emmanuelle Héran - Cobla Mil·lenària, concert samedi 2 avril -

PARIS, rétrospective « Aristide Maillol : La quête de l'harmonie », le 12 avril prochain - Emmanuelle Héran -  

  Emmanuelle Héran

Le statut est accessible

Emmanuelle Héran• 1erconservatrice en chef, responsable de la collection des jardins chez Musée du Louvre (1)

 

A Pierre Coureux, président des AIAM (amitiés A.Malraux)

 

🌳 Un aperçu des opérations que j'ai supervisées au jardin du Carrousel ces derniers jours (entreprises 👍 : LPArt et Chenue). Nous avons même rejoué une scène captée par Doisneau !
🗣Et... à vos agendas pour ma conférence du jeudi 7 avril, à 18h30, à l'auditorium du Louvre. Je raconterai comment ces statues de Maillol se sont retrouvées dans ce jardin, entre les ailes du Louvre. Il y sera question de dialogue : entre classicisme et modernité, entre jardins et sculptures, entre André Malraux et Dina Vierny - une femme exceptionnelle, que j'ai eu la chance de connaître.

29 mars 2022
#Louvre
#jardinshistoriques
#AristideMaillol
#DinaVierny
#AndréMalraux

Remue-ménage dans le jardin du Carrousel ! 👀

Quatre statues d’Aristide Maillol quittent temporairement le domaine du 
#Louvre, prêtées au Musée d'Orsay à l’occasion de la rétrospective « Aristide Maillol (1861-1944). La quête de l'harmonie » qui ouvre le 12 avril prochain.

🏗 Pesant plus d’une tonne, la « Jeune Fille allongée » a été soulevée à l’aide d’un portique pour pouvoir monter dans un camion. La puissante « Action enchaînée » a quant à elle été déposée sur un monte-charge afin de descendre les quelques marches d’escalier la menant à son moyen de transport !

🌳 Le jardin du Carrousel constitue le plus important musée Maillol en plein air : une vingtaine de statues en bronze et en plomb y est exposée depuis plus d’un demi-siècle.

Vous voulez en savoir plus ? Ne manquez pas le 7 avril prochain la conférence « Maillol au Carrousel. L'histoire mouvementée d'un jardin de sculptures » présentée par 
Emmanuelle Héran, responsable des collections des jardins du musée du Louvre, à l'Auditorium Michel Laclotte. 👉 https://lnkd.in/eCKFPrYZ



#Coulisses #JardinDuCarrousel
📸 © Musée du Louvre / Maëlys Feunteun / Emmanuelle Héran

 


Musée du LouvreMusée du Louvre

  1. ans 3 mois8 ans 3 mois

conservatrice en chef du patrimoine, responsable de la collection des jardinsconservatrice en chef du patrimoine, responsable de la collection des jardins : Chargée de la conservation des sculptures (statues et vases) exposées dans les cinq jardins du domaine national du Louvre et des Tuileries : jardin des Tuileries, jardin du Carrousel, jardin de l'Oratoire, jardin Raffet, jardin de l'Infante
Au sein de la "sous-direction des jardins", créée en 2014
Œuvres inscrites sur les inventaires du musée du Louvre (département des Sculptures) ou confiées au Louvre par des organismes déposants (musée d'Orsay, musée Rodin, musée national d'Art moderne, Fonds national d'art contemporain), mobilier ancien (bancs)
Etude des œuvres, organisation et suivi de leur entretien et de leur restauration, conservation préventive, mise en valeur, y compris la médiation orale ou écrite (ouvrages à paraître), traditionnelle ou à l'aide de nouvelles technologies
Etude pluridisciplinaire de l'histoire de ces jardins, en lien avec l'histoire du Louvre en tant que bâtiment, résidence royale puis impériale et musée, et avec l'histoire du palais disparu des Tuileries (ouvrages à paraître) : histoire de la sculpture, histoire de l'architecture, art des jardins, histoire de France, histoire culturelle, usages sociaux, etc.
Gestion de la documentation et mise à disposition du public des résultats de la recherche scientifique
Travail quotidien avec l'équipe des jardiniers et avec l'équipe de surveillance des jardins, en lien avec la Direction de l’accueil du public et de la surveillance
Collaboration étroite avec l'administration des Monuments historiques (architectes en chef et architecte des bâtiments de France)
Veille qualitative des événements organisés au jardin, selon un calendrier annuel : 'Rendez-vous aux jardins' avec 'Jardins, jardin' début juin, Fête de la musique le 21 juin, Fête nationale, 'Journées du Patrimoine' mi-septembre, 'FIAC' (Foire internationale d'art contemporain) en octobre...
Contribution active à l'amélioration de l'accessibilité des jardins aux publics empêchés
emmanuelle.heran@louvre.frChargée de la conservation des sculptures (statues et vases) exposées dans les cinq jardins du domaine national du Louvre et des Tuileries : jardin des Tuileries, jardin du Carrousel, jardin de l'Oratoire, jardin Raffet, jardin de l'Infante Au sein de la "sous-direction des jardins", créée en 2014 Œuvres inscrites sur les inventaires du musée du Louvre (département des Sculptures) ou confiées au Louvre par des organismes déposants (musée d'Orsay, musée Rodin, musée national d'Art moderne, Fonds national d'art contemporain), mobilier ancien (bancs) Etude des œuvres, organisation et suivi de leur entretien et de leur restauration, conservation préventive, mise en valeur, y compris la médiation orale ou écrite (ouvrages à paraître), traditionnelle ou à l'aide de nouvelles technologies Etude pluridisciplinaire de l'histoire de ces jardins, en lien avec l'histoire du Louvre en tant que bâtiment, résidence royale puis impériale et musée, et avec l'histoire du palais disparu des Tuileries (ouvrages à paraître) : histoire de la sculpture, histoire de l'architecture, art des jardins, histoire de France, histoire culturelle, usages sociaux, etc. Gestion de la documentation et mise à disposition du public des résultats de la recherche scientifique Travail quotidien avec l'équipe des jardiniers et avec l'équipe de surveillance des jardins, en lien avec la Direction de l’accueil du public et de la surveillance Collaboration étroite avec l'administration des Monuments historiques (architectes en chef et architecte des bâtiments de France) Veille qualitative des événements organisés au jardin, selon un calendrier annuel : 'Rendez-vous aux jardins' avec 'Jardins, jardin' début juin, Fête de la musique le 21 juin, Fête nationale, 'Journées du Patrimoine' mi-septembre, 'FIAC' (Foire internationale d'art contemporain) en octobre... Contribution active à l'amélioration de l'accessibilité des jardins aux publics empêchés

emmanuelle.heran@louvre.fr


à Perpignan
Chantons sous la pluie… chantons pour les pieds
 

Pour le lancement de la saison 2022, la Cobla Mil·lenària, « Fidelíssima Vila de Perpinyà », vous invite au concert de présentation de son nouveau disque « Chansons pour les pieds ». Le rendez-vous est donné le samedi 2 avril à 18h, au théâtre Jordi Pere Cerdà de Perpignan

(entrée libre).

 

samedi au théâtre Jordi Pere Cerdà

la Cobla Mil·lenària, en création artistique permanente, nous offre aujourd’hui de nouvelles musiques, spécialement conçues pour les pieds.

En effet,  la cobla ne se limite pas à l’interprétation des sardanes ! Dans ce dernier travail, Galdric Vicens a arrangé et orchestré des airs populaires permettant à tous de danser. Une tradition roussillonnaise dans l’esprit de la danse qui anime les festes majors des villes et villages.

Le samedi 2 avril à 18h au théâtre Jordi Pere Cerdà, place République à Perpignan.

 Renseignements au 06 69 03 73 88.

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2021 2 21 /09 /septembre /2021 08:15
Maillol : les statues russes de la collection Morozov à Paris
Maillol : les statues russes de la collection Morozov à Paris
Maillol : les statues russes de la collection Morozov à Paris
Maillol : les statues russes de la collection Morozov à Paris
Maillol : les statues russes de la collection Morozov à Paris
Maillol : les statues russes de la collection Morozov à Paris

Les Maillol russes à voir à Paris jusqu'au 22. 2. 2022

 

Deuxième volet de la grande histoire des collections russes de l'avant-garde, l'exceptionnelle présentation de la Fondation Louis Vuitton, à Paris, dévoile les Cézanne, Van Gogh et Matisse de deux frères riches et passionnés.

 

C'est peut-être l'une des dernières expositions du temps d'avant : lorsqu'on remuait ciel et terre pour organiser des démonstrations hors du commun d'une histoire de l'art exceptionnelle. Jean-Paul Claverie, l'administrateur de la Fondation Louis Vuitton qui a amplement participé à la réalisation de ce projet tentaculaire, estime qu'il s'agit d'un « véritable miracle ».

En pleine pandémie, l'exposition « La Collection Morozov, icônes de l'art moderne » a ainsi nécessité des accords au sommet du pouvoir, de Vladimir Poutine à Emmanuel Macron, qui signent d'ailleurs tous deux des introductions au catalogue. Elle a aussi engendré des accords entre institutions avec des contreparties tangibles de la part des Français, comme le cadeau fait au musée Pouchkine de Moscou d'un laboratoire de restauration.

Car la collection Morozov, tout comme la collection Chtchoukine (exposée à la Fondation Louis Vuitton en 2016-2017), qui avaient toutes deux été confisquées au moment de la Révolution de 1917, font aujourd'hui partie des trésors absolus des grands musées de la Russie.

 

Voici donc le deuxième volet de cette saga exceptionnelle qui raconte deux familles d'amateurs éclairés. La première partie, consacrée à Chtchoukine, a attiré 1,3 million de visiteurs à la fondation. La suite de ce feuilleton des avant-gardes françaises du début du xxe siècle, c'est 200 oeuvres en provenance du musée Pouchkine et de la galerie Tretiakov de Moscou, ainsi que de l'Ermitage de Saint-Pétersbourg.

 

Maillol et M.Denis : La fondation a aussi reconstitué le salon de musique du collectionneur, décoré par le peintre français Maurice Denis, avec ses plafonds majestueux de 17 mètres de hauteur. L'artiste a choisi d'illustrer l'histoire mythologique de Psyché (la princesse d'une grande beauté qui peine à trouver un époux avant de rencontrer Eros), une commande de 1907. Et c'est Denis qui a demandé à Aristide Maillol d'y adjoindre des bronzes. Le directeur de l'Ermitage jure que plus jamais après cette exposition ces décors ne voyageront...

 

 

*** Exposition « La Collection Morozov, icônes de l'art moderne », jusqu'au 22 février à la Fondation Louis Vuitton, 8, av. du Mahatma-Gandhi, Bois de Boulogne, Paris 16e.

fondationlouisvuitton.fr

Partager cet article
Repost0
1 avril 2021 4 01 /04 /avril /2021 08:11
On s'envoie en l'ait avec Aristide...

On s'envoie en l'ait avec Aristide...

Perpignan : opération l'art vous envoie en l'air : une nouvelle statue de Maillol à Perpignan 

 

La nouvelle municipalité de Perpignan la bigote, pleine d'imagination, veut redorer son blason et relancer les animations culturelles, en amplifiant l'opération culturelle "l'art m'envoie en l'air"...

 

Au 13ème ciel, exactement, en cette période des cloches pascales qui, de Rome volent vers la Rome (prononcer Rume), rivière qui borde le musée Maillol de Banyuls.

 

Ces objets volants cathos s'arrêteront rue de la cloche d'or, un peu loin, cependant de la résidence secondaire du rabbin Halimi.

 

Toutes les cloches de Perpignangnan assisteront alors à la pose d'une statue géante et obscène d'Aristide, création inédite découverte, sur le chemin des mas, par Olivier Capell, maître de la culture à B. de la Marenda.

 

Tous les oisifs, chômeurs, scolaires en vacances ou en télétravail, face à leur ordi mastubatoire, pourront ainsi s'esbaudir en caressant les formes amples de cette dame de bronze...

Bon confinement en plein air et sans distanciel, de 6h à 19 heures...

(pour s'inscrire à la mairie, demander Véro...)

 

J.P.Bonnel (1er avril 2021)

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens