Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 juin 2022 1 27 /06 /juin /2022 10:55
Perpignan : artistes pour l'Ukraine -  Le Département, partenaire numéro 1 des associations des Pyrénées-Orientales - Pourquoi le succès du RN aux législatives ?
Perpignan : artistes pour l'Ukraine -  Le Département, partenaire numéro 1 des associations des Pyrénées-Orientales - Pourquoi le succès du RN aux législatives ?

CD66 et le monde associatif

Le Département est le partenaire numéro un des associations des Pyrénées-Orientales.

 

Il intervient notamment pour organiser des temps de rencontres lors des ateliers associatifs tout au long de l’année.

En 2018 et 2019 des « Rencontres de la vie associative et du bénévolat » (titre provisoire) ont également été organisées. 

Après la période « Covid » il a paru indispensable de renouveler cette manifestation pour les associations, les bénévoles et les citoyens.

 

Le Département organise donc, le samedi 22 octobre 2022, la fête des associations, du bénévolat et de l’engagement citoyen.

Cet évènement aura lieu au Palais des Rois de Majorque à Perpignan.

Cette journée se déroulera en deux temps forts :

 

Le matin sera consacré à des ateliers associatifs. Le détail de l’organisation et les thématiques vous seront indiquées plus tard. Pour assister à ces temps d’échange, une inscription sera nécessaire. Nous reviendrons vers vous à partir de septembre 2022 pour de plus amples informations. 

 

L'après-midi sera consacrée à la rencontre des associations et du public (citoyens et bénévoles) avec de nombreux stands et animations pour recruter des bénévoles et présenter les associations.

Si vous souhaitez tenir un stand l'après-midi, vous pouvez proposer votre candidature en cliquant ici (places limitées soumises à validation).

Attention : date limite d’envoi des candidatures : Lundi 18 juillet 2022

 

A votre disposition pour tout complément.

L'équipe de la Direction de la vie associative

-Le Département des Pyrénées Orientales

   www.pass66.fr

Permanences téléphoniques : 04 68 85 89 92 - le lundi, mercredi et vendredi matin de 9h à 11h30 et le mardi et jeudi après-midi de 14h à 16h30.

 Permanences physiques : 30, rue Pierre Bretonneau (2ème étage) à Perpignan - sur Rendez-Vous

Par mail pass66@cd66.fr

- - - Extrême-droite : succès du RN dans le 66 et le péri-urbain

 

Perpignan a moins voté pour le RN...et son maire...

Le FN était un symptôme des erreurs et fautes de la gauche (abandon des classes populaires...reniement, éloignement...) et une façon populiste d'exprimer sa colère, comme pour les gilets jaunes et les insoumis... à présent, le RN qui entre en force au parlement est-il intégré à la République et est-il devenu démocratique..?

 

On peut en douter : Marine Le Pen voulait détricoter l'Europe par des décrets, désirait supprimer la ligue des droits de l'Homme, voulait se débarrasser des médias gênants en privatisant les chaînes publiques et France-Inter...

 

JPB

- - - - - -


Pyrénées-Orientales : pourquoi le périurbain s'est jeté dans les bras du Rassemblement national

 

Les universitaires Nicolas Lebourg et David Giband se penchent sur les résultats des élections à Perpignan et dans les Pyrénées-Orientales.  

(C) L'Indépendant - Publié le 25/06/2022 à 17:26

Les universitaires David Giband, professeur en urbanisme, et Nicolas Lebourg, historien et spécialiste de l'extrême droite, analysent les résultats des législatives et des présidentielles en se penchant sur l’évolution territoriale du vote en faveur du Rassemblement national dans les Pyrénées-Orientales. Et plus particulièrement au regard de la situation à Perpignan dirigée depuis deux ans par Louis Aliot. Votes dans le périurbain, dynamiques électorales à Perpignan, situation de la gauche, les chercheurs apportent leurs réflexions et dressent les perspectives pour les années à venir. 

Comment expliquez ce succès de Louis Aliot et du Rassemblement national lors de ces législatives ?

David Giband : Il y a une explosion du vote RN dans le périurbain. On remarque bien un effet de traînée de poudre en quelques années à travers les trois vallées et une percée très nette en débordant du périurbain vers les zones de montagne. On a des progressions fortes dans des villes où le vote RN ne devrait pas être si fort. C’est Céret, une commune bourgeoise, sans trop de problèmes, ou encore Prades, qui a eu il n’y a pas si longtemps Jean Castex comme maire. On peut parler d'Elne, cette ville paradoxale qui vote RN et dont le maire Nicolas Garcia est communiste. Puis dans certaines communes, le vote pour Marine Le Pen a progressé de près de 80 % comme à Pollestres ou Pézilla-la-Rivière.

 

Nicolas Lebourg : Si on considère les données socio-économiques de ces villes plutôt que leurs étiquettes partisanes, on peut mieux comprendre les choix de ses électeurs. Ces villes sont en périphérie de Perpignan, censée être la ville-centre même si elle ne dirige pas l’Agglo. Quand vous prenez les 20 circonscriptions où Marine Le Pen a obtenu ses meilleurs scores près de 31% de la population y vit dans une commune rurale périurbaine, soit le triple que dans les 20 circonscriptions où elle a ses plus mauvais scores. C’est quelque chose de net depuis longtemps : le score lepéniste est très lié à l’aménagement du territoire.

Selon vos études, vous corrélez cette poussée du RN dans le périurbain par la raréfaction du foncier entraînant contestation et colère ? 

David Giband : Les explications de ces votes aux présidentielles et aux législatives sont assez classiques. Je les associe aux évolutions du département et notamment aux évolutions foncières. Le foncier augmente fortement et se raréfie sur la plaine du Roussillon. Cela pénalise tout un tas de population, plutôt les classes moyennes inférieures, ouvriers, employés, qui pour se loger, se replient de plus en plus à l’intérieur des terres. Ils vivent doublement difficilement la situation nationale compliquée et la situation locale encore plus difficile. Ce sont des populations qui aujourd’hui ont du mal à joindre les deux bouts notamment avec cette hausse du foncier. Il y a une amertume de ne plus pouvoir se loger dans le village du Roussillon où on a grandi et de devoir s’installer au-delà d’Ille-sur-Têt, parfois après Prades. C’est la double peine : c’est loin et ça coûte cher car le prix du pétrole explose. Le vote RN va prospérer et s’enraciner si les conditions économiques perdurent. On est là sur une clientèle électorale que l’on retrouve dans le Nord-Pas-de-Calais. Des classes moyennes inférieures qui ont toujours ce souhait fort d’accéder à la propriété. Elles pouvaient par le passé voter à gauche, plutôt PS, et elles ne sont pas forcément passées par Macron ou la droite traditionnelle avant de basculer sur un vote RN. On remarque aussi que ces populations se sont aussi beaucoup abstenues. Cette dynamique économique et foncière, on la retrouve également dans l’Aude et dans l’Hérault avec toujours cette pression forte pour les employés et ouvriers.Cela a débuté sur le littoral et plus récemment avec les nouvelles restrictions limitant les constructions afin de préserver l’environnement, l’agriculture et les zones inondables. On a une raréfaction très forte du foncier. Mais dans le même temps, la demande continue d’augmenter avec 3 000 nouveaux arrivants tous les ans sur la plaine du Roussillon avec un tiers de retraité à peu près et avec des moyens plus élevés. Il y a une mise en concurrence du foncier, c’est d’autant plus clair dans le pavillonnaire, avec des gens qui ont les moyens, souvent extérieurs au département et plus âgés, puis les jeunes d’ici, des villages et aux revenus modestes, qui ont du mal à acheter et qui se reporte très loin sur la plaine

Cela créait des tensions et un système autour du foncier assez malsain avec cette obsession du pavillonnaire qui n’est pourtant plus possible pour qui ce soit. Il y a de la détresse et un sentiment d’abandon avec un vote de contestation qui de plus en plus devient un vote d’adhésion. Le contexte de pauvreté joue ici beaucoup avec cette part de représentation très forte de l’assistanat stigmatisant certaines catégories de la population.

 

Nicolas Lebourg : Tout à fait : conservons notre jeu de comparaison entre les meilleures et pires circonscriptions pour le vote Marine Le Pen, et comparons la 2e circonscription où Anaïs Sabatini a réussi à rassembler plus de 61% des électeurs aux 20 pires circonscriptions pour Marine Le Pen : dans la deuxième, on dépend quasiment deux fois plus de la voiture pour aller travailler, de même il y a beaucoup plus d’habitants qui n’ont pas sur leur commune de résidence accès à une pharmacie, ou un médecin. Ils peuvent plus difficilement se reconvertir professionnellement aux nouveaux emplois : le taux de bac +5 est trois fois plus faible que dans les territoires les moins lepénistes. Enfin, élément essentiel : c’est aussi un territoire inégalitaire : les classes populaires y représentent plus de 50% de la population contre 40% nationalement, tandis que les classes aisées ne représentent que la moitié de leur taux national. L’idée donc qu’on est un brave travailleur pris entre des "profiteurs d’en haut" (des élites, des riches) et des "profiteurs d’en bas", le discours sur l’assistanat des immigrés, peut plus aisément résonner.

À Perpignan, même avec quatre députées élues le 19 juin, ses scores électoraux sont bien moins bons que dans la dizaine de villes gérées par le RN ? 

David Giband : On a l’impression effectivement que le vote RN à Perpignan a atteint un seuil et s’est stabilisé. Sa marge de progression reste plus limitée. Dans la ville centre, le vote RN est un croissant nord-sud, avec les quartiers pavillonnaires périphériques alors que le bloc macroniste-libéral se trouve plutôt du côté de l’est et les quartiers résidentiels où on retrouve les catégories socioprofessionnelles plus aisées (Platanes, Mas Llaro). Enfin, on est devant une percée de la Nupes-France insoumise dans le centre-ville et les quartiers populaires (bas-Vernet est et ouest). C’est une image différente de celle que l’on avait vue lors des municipales 2020. Dans Perpignan, les marges de manœuvre restent maintenant faibles. Plus surprenant, il y a des quartiers résidentiels où on retrouve les catégories socioprofessionnelles plus aisées et qui avaient fait basculer la Ville du côté de Louis Aliot, là, elles ne veulent pas voter pour Marine Le Pen et ses candidats aux législatives. C’est un choix stratégique et pas d’adhésion. Il y a une nette différence entre un choix stratégique de ces catégories sociales supérieures (médecin, chef d’entreprise, professions libérales, cadres supérieurs) qui vont voter libéral dès lors que ce sont des enjeux nationaux mais localement vont privilégier une image d’un RN bon gestionnaire.

Nicolas Lebourg : Très clairement on a eu affaire nationalement à un vote de classe : au premier tour, 34% des cadres ont voté Macron et 14% Le Pen, tandis que les ouvriers ont voté à 17% Macron et 35% Le Pen. Dans une ville comme la nôtre cela favorise le vote lepéniste. Mais dans les secteurs plus aisés de la ville l’aliotisme n’est effectivement toujours pas un marinisme, on le voit au mas LLaro où Eric Zemmour fait le double de son score national. Les conceptions économiques et sociales de Marine Le Pen et le doute sur sa présidentialité restent des repoussoirs pour des gens qui ont voté Aliot aux municipales. On comprend que sur les tracts des législatives, le parti ait choisi d’encadrer les candidats à la fois par Marine Le Pen et Louis Aliot : l’une est une vitrine pour les catégories populaires, l’autre rassure les catégories plus intégrées.

Vous qualifiez Louis Aliot de maire attentiste. Mais n'est-ce pas la suite logique de sa volonté de normalisation ?

David Giband : C’est pour le moment un maire attentiste, prudent, qui sait qu’on l’attend au tournant, notamment l’État et les autres collectivités territoriales. Mais c'est surtout une personnalité politique qui veut montrer qu’il est un bon gestionnaire. Son équipe, pour la plupart, est sans aucune expérience de mandat politique. Il ne faut aussi oublier la dimension stratégique. Attendait-il la fin des élections pour lancer des projets plus structurés ? C'est une hypothèse. 

Nicolas Lebourg : Il est aussi dans une situation subtile puisqu’il n’avait pas fait mystère qu’il souhaitait succéder à Marine Le Pen à la tête de son parti si d’aventure celle-ci se retirait après la présidentielle de 2022. Il lui fallait donc agir à la fois en tant que maire, ce qui privilégie le pragmatisme, et en tant que candidat à une potentielle élection interne à son parti, ce qui dans tous les partis favorise les candidats ayant une position dogmatique (et Jordan Bardella, son principal concurrent, n’a pas lui de mandat local mais européen, donc peut se présenter à l’élection interne sur une ligne plus identitaire). Forcément, c’est une position d’équilibriste.

La "start-up nation" dans un tissu où tout manque, cela ne colle pas

Quelles sont les raisons des échecs électoraux d'Emmanuel Macron et des candidats Ensemble sur le département ?

David Giband : Il y a plusieurs éléments interreliés. Il y a un problème de positionnement de l’État que beaucoup considèrent comme pas suffisamment présent. Le chaînon manquant de la LGV, le mal développement, etc.... Ce sont aussi des régions qui attirent essentiellement les pauvres et les précaires avec du coup des tensions sociales énormes. Les départements qui financent le RSA sont mis à rude épreuve, les écoles connaissent de graves difficultés avec une paupérisation du public scolaire dans les Pyrénées-Orientales, dans l’Aude et l’Hérault. Des évitements de carte scolaire vers le privé avec des sociétés qui se fracturent. On est aussi devant un démantèlement des services publics dans les zones périurbaines. C’est très marqué à Prades. Sur tout cela, le discours macroniste ne percute pas, la "start-up nation" dans un tissu où tout manque, cela ne colle pas. Il y a cinq ans, il y avait l’effet de nouveauté, qui s’est poursuivi ici dans une volonté de dégagisme. Depuis, il y a eu les Gilets jaunes, particulièrement importants ici, avec beaucoup de sympathie et la mobilisation antivax très importante sur tout l’ancien Languedoc-Roussillon. Dans le même temps, tous les indicateurs économiques ont continué à se dégrader. 

La Nupes et LFI perdent également les élections mais avec des résultats marquants sur certains territoires ? 

David Giband : En plus des votes dans les quartiers populaires, on constate une poussée de la gauche dans des quartiers péri centraux (Remparts, Lunette, Las Cobas, Champ-de-Mars) avec un vote contestataire Nupes-LFI qui s’installe. À la différence du RN, il n’y a pas de figure locale qui pourrait porter cela car les socialistes locaux n’étaient pas dans la Nupes. Ce n’est pas nouveau mais le manque de leadership risque de les freiner. Les fortes poussées de la Nupes, on les constate dans des secteurs, comme dans l’Aude, où il y a anciennement des mouvements de néoruraux. Un retour à la terre, la recherche du bien-être, avec des bastions très clairs pour la Nupes, même si démographiquement, cela ne représente pas beaucoup d’électeurs. Ce sont des lieux où on retrouvait également beaucoup d’antivax (Mosset, la haute vallée de l’Aude autour de Quillan). Ce sont des secteurs qui ont été en forte dépopulation puis progressivement repeuplés par des vagues de néoruraux qui continuent aujourd’hui, à bas bruit depuis les années 70-80, à s’installer dans ces zones en reprenant les activités agricoles et artisanales et en construisant un écosystème alternatif, pas forcément visible, mais qui se voit dans les urnes.

Nicolas Lebourg : C’est vrai que la gauche est identifiée au niveau départemental et régional mais a peiné à avoir des figures installant un ton, un style dans les législatives. Là où elle s’en sort bien c’est dans la troisième, avec Nathalie Cullel, sans doute d’une part par l’absence d’une candidature concurrente de centre gauche, d’autre part peut-être par son profil (elle a été Gilet jaune, mouvement qui fut important dans le département mais qui n’a pas trouvé de débouché autonome : là elle permettait de faire la jonction entre gauche « classique » et ce mouvement social protéiforme).

Partager cet article
Repost0
25 juin 2022 6 25 /06 /juin /2022 11:29
Le cercle algérianiste à Perpignan -Sa présidente Suzy S.Nicaise
Le cercle algérianiste à Perpignan -Sa présidente Suzy S.Nicaise

Le cercle algérianiste à Perpignan -Sa présidente Suzy S.Nicaise

L. Aliot se rediabolise..?

 

Le bâtiment du cercle algérianiste (association la plus importante des Pieds-Noirs, mais pas la seule) occupe l'ancien couvent Ste-Claire (et ancienne prison).

 

Ouvert sous le maire JM. Pujol, il devait abriter un musée de l'exil (de tous les exils). Ce projet (électoraliste ? Pour plaire à un public de "gauche" comme la création du musée W.Benjamin) a été abandonné.

 

L. Aliot reprend les lieux et les restaure : beaucoup d'argent public pour une association. privée...En outre, la subvention municipale au Cercle algérianiste est très importante...

 

Le maire actuel marche dans les pas des Républicains (opposants au maire, mais souvent complaisants) et se radicalise. Il affiche clairement ses préférences idéologiques... Il se dévoile après avoir chloroformé la population lors des élections municipales, après avoir caché sa formation politique (pas de sigle RN sur les affiches...) !

 

Beaucoup ont cru à la "dédiabolisation" et se réveillent abasourdis devant la réalité, à Perpignan, et après les résultats des législatives : sans faire campagne, avec des candidats inconnus, sans avoir recours aux masques, l'extrême-droite réussit et entre en masse au parlement. 

 

Après avoir invité Marine à un meeting et au congrès du RN à Perpignan, avec l'aide apporté au Cercle algérianiste, L. Aliot montre ses convictions et se rediabolise... Il peut le faire face à une population éteinte et à une opposition introuvable...

 

jpb

 

 

- - - - -

 

Le Cercle algérianiste est fondé le 1,2 par des pieds-noirs

 souhaitant défendre l'histoire de l'Algérie

française3,4 ainsi que la culture des « Français d'Algérie »5,6.

Son nom est inspiré du mouvement littéraire appelé 

algérianisme7.]

 

8. En 2012, le Cercle ouvre à Perpignan un musée, le Centre national

de documentation des Français d'Algérie9, qui est accusé par des opposants de falsifier l'histoire

de l'Algérie française et d'ignorer les crimes du colonialisme10,11,12,13,1Membres 

Le Cercle revendique 10 000 adhérents en 20171

-----

  1.  

Le Cercle algérianiste est fondé le 1,2 par des pieds-noirs souhaitant défendre l'histoire de l'Algérie française3,4 ainsi que la culture des « Français d'Algérie »5,6. Son nom est inspiré du mouvement littéraire appelé algérianisme7.

  1.  Jacques Molénat, « Un combat de pieds-noirs » [archive]L'Express.
  2.  Jeanine Quemener, « Le Cercle algérianiste souhaite entretenir la mémoire » [archive]La Dépêche du Midi (consulté le ).
  3.  Arnaud Andreu, « Le Cercle algérianiste va déposer plainte contre Emmanuel Macron » [archive]L'Indépendant(consulté le ).
  4.  (en) Claire Eldridge, From Empire to Exile : History and memory within the pied-noir and harki communitiues, Manchester, Manchester University Press, 337 p. (ISBN 978-1-5261-2716-7)p. 279.
  5.  « Le Cercle algérianiste veut sauvegarder le "patrimoine culturel de la province française d’Algérie" » [archive]Le Monde (consulté le ).
  6.  (en) Amy L. Hubbell, Remembering French Algeria : Pieds-Noirs, identity, and exile, Lincoln, University of Nebraska Press, 336 p.(ISBN 978-0-8032-6990-3)p. 47.
  7.  Maurice Calmein, Algériens nous sommes... qué ! : Histoire de l'Algérianisme, Friedberg, Atlantis, , 72 p. (ISBN 978-3-932711-30-5).
  8.  (en) Claire Eldridge, « Returning to the “Return”: pied-noir Memories of 1962 »Revue européenne des migrations internationalesvol. 29, no 3,‎ p. 121–140 (ISSN 0765-0752DOI 10.4000/remi.6553lire en ligne [archive], consulté le ).
  9.  Arnaud Andreu, « Roger Hillel contre le Cercle algérianiste à Perpignan : les avocats ont plaidé, délibéré le 3 mai » [archive]L'Indépendant (consulté le ).
  10.  Roger Hillel, La triade nostalgérique : Stèle, mur, musée de Perpignan, Céret, Alter Ego éditions, , 221 p. (ISBN 978-2-915528-50-3).
  11.  « Les nostalgiques de la colonisation s’agitent » [archive]L'Humanité (consulté le ).
  12.  Pierre Daum« Mémoire sélective » [archive]Libération (consulté le ).
  13.  «Le retour de discours apologétiques de la colonisation» [archive]El Watan (consulté le ).
  14.  « Travail de mémoire ou de manipulation ? » [archive]El Watan (consulté le ).
  15.  « Colonisation: plainte contre Macron » [archive]Le Figaro (consulté le ).

 

Perpignan - 60 ans de l'exode des pieds-noirs

 

Jusqu’au dimanche 3 juillet, l'association SOS racisme organise un festival baptisé Nostre Mar entre Perpignan, Rivesaltes et Argelès.

 

En parallèle à

 

La commémoration des 60 ans de l'exode des pieds-noirs qu'organise le Cercle algérianiste du 24 au 26 juin.

Conférences, expositions, projections de films, participation à la première marche des fiertés des Pyrénées-Orientales... Le programme du festival Nostre Mar, que l'association SOS racisme organise en pays catalan avec le soutien de la Région et du Département du 27 juin au 3 juillet est animée par le président national de l'association :

Dominique Sopo, sa conférence inaugurale, qui se tiendra le 27 juin, à 18 h 30, au mémorial du camp de Rivesaltes, s'intitulera Regards croisés sur les mémoires de la guerre d'Algérie. Tandis que le lendemain, même heure, même endroit, l'historien Pascal Blanchard viendra évoquer la colonisation et le pouvoir de l'image. (extraits de L'Indépendant 25.6.22)

 

 La problématique que nous comptons évoquer est beaucoup plus large que cette question du Cercle algérianiste. Actuellement, la société française est très travaillée par les questions identitaires et les rancœurs. Depuis quelques années, on assiste à la libération d'une parole agressive, malveillante, voire raciste. Mais nous sommes effectivement aussi confrontés à des difficultés pour dépasser les douleurs issues de notre histoire, du passé colonial, et notamment de l'histoire de l'Algérie française."

 "Nous pensons que dans le cadre de ces initiatives, on sera sur des mémoires extrêmement sélectives, prédit le président de SOS racisme. Or, selon nous, pour apaiser les douleurs issues de la guerre d'Algérie, qui ne sont pas feintes, il faut avoir un espace de parole, créer les conditions pour que les différents points de vue circulent et pour éviter que les politiques ne se saisissent de ces mémoires afin d'opposer des groupes au sein de la population. À notre sens, il y a une autre vision à offrir, une rencontre de points de vue à mettre en avant pour que cette Méditerranée, lieu de rencontres et d'échanges, puisse être vue de manière positive, plutôt que d'être dans une vision passéiste qui ne permet pas à la société française de se projeter dans un avenir commun." 

Avec son festival Nostre Mar, SOS racisme veut montrer que s'il est marqué par les douleurs de l'histoire, le département des Pyrénées-Orientales est aussi, de par son implantation en bordure de la mer Méditerranée, "un espace de richesse, une terre de brassage où les rencontres peuvent également être heureuses, un espace de métissage et de dialogue entre les cultures".  "Sans pour autant verser dans la naïveté", précise Dominique Sopo. Le mercredi 29 juin, à 18 h 30, le politiste Xavier Crettiez animera aussi une conférence au Palais des rois de Majorque sur le djihadisme.

- - -

 

*Cercle algérianiste : "Nous sommes sur un travail de mémoire"

Face aux critiques dont il fait l'objet, le Cercle algérianiste se défend de vouloir donner une vision partiale de l'histoire. "Nous voulons seulement commémorer notre exode, assure sa présidente, Suzy Simon-Nicaise. On ne s'attaque à personne. Evidemment, nous rendons hommage à tous ceux qui ont été victimes de cet abandon de notre terre natale. Je ne comprends pas ce qui irait contre le vivre-ensemble dans notre démarche. Nous sommes sur un travail de mémoire." 

Partager cet article
Repost0
22 juin 2022 3 22 /06 /juin /2022 10:20
Terrus par Maillol - Affiche du NPA : rassemblement du 25 juin - Affiche du Cercle algérianiste - Aliot et S-Nicaise à la mairie -
Terrus par Maillol - Affiche du NPA : rassemblement du 25 juin - Affiche du Cercle algérianiste - Aliot et S-Nicaise à la mairie -
Terrus par Maillol - Affiche du NPA : rassemblement du 25 juin - Affiche du Cercle algérianiste - Aliot et S-Nicaise à la mairie -
Terrus par Maillol - Affiche du NPA : rassemblement du 25 juin - Affiche du Cercle algérianiste - Aliot et S-Nicaise à la mairie -

Terrus par Maillol - Affiche du NPA : rassemblement du 25 juin - Affiche du Cercle algérianiste - Aliot et S-Nicaise à la mairie -

60 ans après

 Le Centre algérianiste, Perpignan capitale des Rapatriés d'Algérie -

 

1.Point de vue du Cercle algérianiste et de la mairie

 

Le magazine de la ville de Perpignan (n°11, juin 2022, gratuit) présente un large dossier sur le 60° anniversaire de l'indépendance de l'Algérie.

 

Un historique sur l'exode et le devoir de mémoire est suivi d'un entretien avec Suzy Simon-Nicaise, présidente nationale du Cercle algérianiste. Il est à signaler que les autres associations de rapatriés n'ont pas droit à la parole.

A l'occasion de l'invitation à l'Elysée de toutes les associations reçues par E. Macron (Mme Simon-Nicaise, proche de L. Aliot, comme elle le dit dans le magazine) avait refusé de s'y rendre), Le Monde avait publié à cette occasion le point de vue de représentants plus "à gauche"...

 

Le 3° congrès national du cercle algérianiste et le 5° forum du livre a lieu au palais des congrès du 23 au 26 juin, avec expositions, colloques, hommages...

Contact : 1 rue général Derroja - 66000 - Perpignan - 04 68 53 94 23 et 35 51 09

cercle-algerianiste.perpignan@orange.fr

 

 

- - - - -

2. Point de vue du NPA :

 

1962-2022 : 60ème anniversaire de l'indépendance de l'Algérie

LEUR MÉMOIRE ET LES NÔTRES

Perpignan : capitale de l'amitié entre les peuples algérien et français !

 

A l'occasion du congrès du "Cercle algérianiste", le maire FN/RN Aliot, se revendiquant ouvertement des origines ultra-réactionnaires de son parti d'extrême droite, veut faire de Perpignan - dont il a déjà retiré son nom de "Catalane" - la "capitale des Français d'Algérie" !

 

Dans son communiqué de presse (à lire ICI dans son intégralité), le Collectif 66 pour une histoire franco-algérienne non falsifiée tient à "[dénoncer] cette véritable insulte au peuple algérien et à son combat victorieux pour son indépendance contre le colonialisme français. Nous dénonçons la vision biaisée de l'histoire portée par les algérianistes et instrumentalisée par le maire RN de Perpignan. Nous dénonçons l'emprise exercée sur Perpignan, ville sacrifiée à la gloire de la colonisation et des criminels de l'OAS, sacrifiée socialement (en effet quand 100.000 euros sont octroyés à une association qui ne participe en rien à la vie culturelle ou économique locale, des immeubles s'effondrent dans le quartier Saint-Jacques), sacrifiée culturellement (quand la disqualification de la recherche historique est discours officiel.)

Non, Perpignan est une ville multiculturelle, elle ne doit pas être 'la capitale de Français d'Algérie' mais celle de l'amitié entre toutes les communautés qui la composent et entre tous les peuples !"

 

 

Week-end des 25 & 26 juin 2022 - Les initiatives du Collectif pour une histoire franco-algérienne non falsifiée :

  • Samedi 25 juin 11h RASSEMBLEMENT Place de de la Victoire (au pied du Castillet) - En hommage à toutes les victimes de cette sale guerre coloniale
  • Dimanche 26 juin 17h RÉUNION PUBLIQUE El Casal, 23 avenue du Lycée

 

En présence de

Gilles Manceron, historien, membre de la LDH

Jacques Pradel, président de l’Association nationale des Pieds-Noirs progressistes

Rémi Serre fondateur et Eric Sirvin président de l ’Association 4ACG (Anciens appelés en Algérie et leurs ami·e contre la guerre)

 

Pour plus d'information, lire le communiqué de presse du collectif  "L’instrumentalisation RN de la nostalgérie"

 

*Le Poing rouge est une lettre d'information du NPA 66 (Catalogne nord) qui permet de compiler l'agenda des luttes locales, ainsi que nos communiqués et les rendez-vous des différents collectifs auxquels nous participons et des organisations dont nous nous sentons proches.

- - - - - - - - - -

 

ARTS - Les Faux, après l'affaire du musée Terrus d'ELNE

 

  • Copié-collé : article du quotidien de Perpignan

 

                        Les faux tableaux des P.O.

 

Jérôme Montcouquiol est un expert du cabinet Turquin à Paris. Un centre de recherche au service de plus de 300 maisons de ventes à Paris, en province et à l’étranger mais aussi de particuliers. Pour le spécialiste, l’affaire Terrus a gâché le centenaire de la mort de l’artiste.

Jérôme Montcouquiol a été missionné dans le cadre de l’enquête pour expertiser les tableaux suspects en décembre 2017, il a rendu son rapport en janvier 2018. Pour lui, la conclusion est claire. "C’est tellement évident qu’ils sont faux. À l’exception d’un ou deux. Les papiers encollés, les toiles sur carton sont issus de fabricants de matériaux de peinture d’après-guerre, explique-t-il. Quand on enlève la Marie-louise, on découvre des supports postérieurs de 20 à 30 ans à l’époque d’Étienne Terrus. Ça ne fait pas l’ombre d’un doute. Et il y a certaines œuvres qui possèdent une double signature. Derrière la toile on voit qu’il y a le nom d’un autre auteur. Ce sont des faux grossiers et vulgaires, de ceux que l’on trouve pour 20 à 30 euros sur des marchés aux puces en Espagne».

Que viendra dire le nouvel expert nommé dans cette affaire ? Apportera-t-il des nouveaux éléments complémentaires à ces premières preuves de contrefaçons ? Nul ne peut le dire. Mais Jérôme Montcouquiol estime déjà les conséquences de ce dossier.

Certes, "les enjeux ne sont quand même pas ceux d’un conseil Cézanne ou Van Gogh. On est sur des œuvres de 500 à 800 euros. Tout est malheureux dans cette affaire. D’abord, contrairement à ce qui a été dit çà et là, les tableaux n’étaient pas accrochés dans le musée d'Elne, ils étaient en réserve et proposés pour exposition. Après avoir mis 20 à 30 ans pour faire percer le nom d’Étienne Terrus, on n’y est pas arrivé et il est devenu très célèbre sur ce faux… Il y a un vrai travail de réhabilitation à effectuer. Ça empêche de parler des vraies œuvres de l’artiste, de les montrer et surtout , ça gâche le centenaire de la mort d’Étienne Terrus. On aurait pu imaginer quelque chose de grand surtout avec l’exposition "Monfreid sous le soleil de Gauguin" au musée Rigaud à Perpignan. Cela aurait pu faire écho à quelque chose autour de Terrus qui a croisé Monfreid à Collioure.

 Mais les musées ne sont pas les seules victimes, surtout en termes d’image, mais ce sont aussi les particuliers. Ça paralyse. Et surtout, ça a fait complètement chuter la cote de l’artiste et de tout le marché. Parce qu’il y a aussi les faux Bausil, des faux Hanicotte… Il faut qu’il y ait une décision de justice parce que les auteurs présumés ont totalement disparu du marché. Pour moi, le vrai coupable c’est celui qui les a authentifiés". *

L’histoire surréaliste pourrait être tirée d’un bon film. Pourtant, elle ne relève en rien de la fiction mais plutôt de l’histoire vraie d’un promoteur perpignanais. En 1986, Albert Chelli s’adresse au comité Van Gogh afin de faire authentifier un tableau de famille baptisé Fontaine dans un parc. Les spécialistes refusent, même si les experts français attestent du contraire, dont Loic Le Ribault, un des fondateurs de la police scientifique nationale. Qu’importe, l’entrepreneur n’abandonne pas le combat, tape aux portes, multiplie les courriers, passe à la télévision, même au Japon. "Cette histoire a traîné pendant des années", retrace Albert Chelli. "Jusqu’à ce jour, où j’ai reçu un courrier d’un des plus grands cabinets d’avocats américains. On est entré en contact, ils m’ont demandé ce que je comptais en faire si ce tableau était reconnu comme un Van Gogh. J’ai répondu : Je le vends. Ils m’ont dit : Parfait, on s’en occupe, on prendra une participation sur la vente (l’œuvre est alors estimée à environ 150 millions de francs NDLR) et vous n’aurez rien à payer. Ils ont fait une seule lettre au comité et on a eu une réponse tout de suite. Les experts Van Gogh étaient d’accord mais sous condition. Ils voulaient que j’emmène le tableau au musée d’Amsterdam. Mais il fallait qu’il soit assuré, et aucune assurance n’acceptait vu qu’il n’y avait pas encore d’authentification. Puis le ministre de la culture de l’époque nous avait interdit de sortir le tableau de France. Et là, j’ai commencé à avoir toute une série de contrôles fiscaux. J’ai vécu un enfer et à cette époque j’avais construit de gros projets à Perpignan".

La pression est trop forte. "J’ai dit stop, reprend le promoteur. C’était un peu avant l’an 2000. De toute façon, ils ne veulent pas le reconnaître car à chaque fois qu’un nouveau tableau est authentifié la côte baisse. On l’a mis dans un coffre dans une banque à Paris et on n’en parle plus. Mais on verra… Loïc Le Ribault m’avait dit qu’il y avait, et que l’on pourrait les faire parler peut-être un jour, comme des cheveux incrustés dans la peinture ou bien des poils de pinceau ou de barbe". La barbe de Van Gogh ?

 

 Publié le 21/06/2022 à 19:31 © L’Indépendant

Partager cet article
Repost0
21 juin 2022 2 21 /06 /juin /2022 09:09
SASL, société savante à Sant-Vicens - Fêtes : musique et saint-Jean, par J.Iglesis - J.F.Ortiz et J.Maureso - Nostre Mar : Liberté, Égalité, Méditerranée
SASL, société savante à Sant-Vicens - Fêtes : musique et saint-Jean, par J.Iglesis - J.F.Ortiz et J.Maureso - Nostre Mar : Liberté, Égalité, Méditerranée
SASL, société savante à Sant-Vicens - Fêtes : musique et saint-Jean, par J.Iglesis - J.F.Ortiz et J.Maureso - Nostre Mar : Liberté, Égalité, Méditerranée
SASL, société savante à Sant-Vicens - Fêtes : musique et saint-Jean, par J.Iglesis - J.F.Ortiz et J.Maureso - Nostre Mar : Liberté, Égalité, Méditerranée

Société agricole, scientifique et littéraire

 

Il fallait bien le décor fastueux de Sant Vivens, lieu de mémoire artistique raconté il y a peu par Eric Forcada, pour accueillir l'assemblée générale de la société savante, une des plus anciennes de France, et sise à Perpignan. 

 

Avec un bureau renouvelé dirigé par Sylvain Chevauché, Pierre Coureux, Clarisse Réquéna, Annie et Michel Bouguin, depuis le départ de Mme Cabanas (engagé auprès du député R.Grau, puis du maire L. Aliot), la jeunesse et le savoir viennent assurer le rayonnement d'une association qui a énuméré ses projets : poursuite de la revue, appel à contributions pour articles et conférences, études sur le terrain (excursion à Opoul ce samedi), hommage à d'importants chercheurs, telle Annie de Pous, pour les 31 ans de sa mort : du 22 octobre au 5 novembre, à Prades, Bélesta et Osséja, en partenariat avec les associations locales.

 

Parole fut ensuite donnée aux auteurs de récent numéro de la SASL : M. Bouguin, toujours aussi enthousiaste et spécialiste du Traité des Pyrénées, Georges Castelvi, pour ses excursions savantes dans le monde du silence encombré d'épaves antiques, Enric Benavent Vallès, venu de Barcelone, écrivant sur les crèches, considérées comme des oeuvres d'art, et parfois comme des objets subversifs, comme l'a montré Jacques Llado...

Il nous fut encore agréable de dialoguer avec Michel Sauvant qui organise une exposition sur le Canigou ..*

 

La matinée trouva son point d'orgue avec l'apéritif offert par l'équipe dynamique, et avec les vins délicats du domaine de La Casenove, à Trouillas, dirigé par l'ami Etienne Montès, ancien photographe de l'agence Gamma, qui a repris la propriété familiale...

 * michelsauvant@yahoo.fr. (06 82 05 05 21 )

 

JPB

 

- - - - -

 

FETES....

de la Musique

 

Quand, dans la case de bambou,

Le sorcier, sur des rythmes fous, 

Frappe son tam-tam et tempête,

Je m'entends renaître à tue-tête.

Enfant modèle cependant,

Je joue ma vie tambour-battant.

Je suis la musique et m'amuse

Au long de mélodies confuses.

 

Au son du violon je tombe,

Comme en plein vol une colombe

Peut, par le chasseur, être atteinte.

Je vais, mourant telle une plainte, 

Note au bloc-notes de l'automne,

Perdue dans l'adieu que l'on donne.

Je suis la musique et je pleure

Lorsque sonne la dernière heure.

 

Je n'aime pas serrer les mains

Des artistes sans lendemain.

Les pianos, les clavecins

Connaissent bien tous mes desseins.

Les flûtes, même traversières, 

Sifflent des airs dont je suis fière.

Je suis la musique et j'enchante

L'oreille la plus réticente.

 

Parfois, n'atteignant pas mon but,

Lasse des fa dièses, des ut,

Je prends mes gammes sous le bras,

Quittant la scène à l'opéra.

Dans le silence je m'endors

Pour chercher de nouveaux accords.

Je suis la musique et m'éloigne

Lorsque le désespoir me gagne.

 

Je sais toujours donner le la,

Vagabondant de-ci de-là, 

Réécrivant en doubles croches

Bonheurs enfuis et anicroches,

Faisant remonter sur les planches

Le soir les noires et les blanches.

Je suis la musique et je rêve

Quand d'un demi-ton l'on m'élève.

 

Les cris des peuples à genoux

Me mettent sens dessus dessous

Et leur sort m'inspire sans fin

Des chants de révolte et de faim

Où la guitare est dans mon camp

Contre les cuivres triomphants.

Je suis la musique et je lutte 

Quand c'est le droit qu'on exécute.  

 

Jean Iglesis

 

- - - - - - 

La Saint-Jean

 

Sant Joan

 

El cel ens sembla mil.lenari,

Mentre els estels se'n van ballant.

Tots els records deixen l'armari,

Festejant la nit de Sant Joan.

 

La font busca per la muntanya

Un camí sempre tortejant

I porta a la vila llunyana

Les aigües fredes de Sant Joan.

 

Les espigues de blat somriuen

Les mares ja les tallaran

Per oferir als nins que riuen

El pa fresc i nou de Sant Joan.

 

El conill, ell que no dormia,

Que anava pel camp ferejant,

Encerta el trèvol que es perfila

Entre les herbes de Sant Joan.

 

Aleshores, sentim que creixen

Lligams estrets d'or i de sang, 

Quan els ulls cansats parpellegen,

Com les fogueres de Sant Joan.

 

Joan Iglesis

 

- - - - 

 

Le guitariste Juan-Francisco Ortiz

 me fait l'honneur

d'offrir un concert au coeur de mon exposition,

de l'enfouissement à la résistance.

 

Je connaissais le  grand guitariste classique,

élève d'Ida Presti, d'Alexandre Lagoya et d'Andrès Ségovia,

je découvre un homme

qui n'a pas oublié d'où il vient !

enfant de la Retirada, d'un père républicain espagnol,

au destin douloureux auquel il rend hommage,

un homme enfin qui place l'éthique au-dessus de l'intérêt !

heureux de construire avec lui le temps d'un concert,

une poétique d'espace partagée, plastique et musicale.

 

je vous invite à venir "écouter et voir" un moment lumineux,

encore sous le signe de la transversalité

 des pratiques expressives et des pensées ...

 

Juan-Francisco et moi-même,

nous serons ravis de vous accueillir ! 

 

J. MAURESO  ( N'oubliez pas de réserver 

les places sont limitées, 04 68 83 36 32  ) 

 

***** Nostre Mar : FESTIVAL

 

Liberté, Égalité, Méditerranée

Posted le 20 juin 2022 par tempspresents in CulturesMéditerranéesPop cultureSens commun

SOS Racisme tient un festival « Nostre Mar : Liberté, Égalité, Méditerranée » dans les Pyrénées-Orientales du 27 juin au 3 juillet 2022.

Le monde méditerranéen est un espace sur lequel nous avons mis en ligne diverses publications et on croisera lors de cet évènement divers contributeurs de Fragments sur les temps présents et certains de leurs amis :

 

Partager cet article
Repost0
20 juin 2022 1 20 /06 /juin /2022 09:16
Pays catalan : territoire fascisant..?

Pays catalan : territoire fascisant..? 

 

Rappelez-vous la vague rose en 1981 : j'ai milité pour un mineur socialiste qui a été élu député alors qu'il n'y croyait pas...Le 1er venu était élu...

 

C'est pareil aujourd'hui avec la vague brune qui a déferlé sur les 4 circonscriptions des Pyrénées désorientées... Aliot a présenté 4 jeunes femmes inconnues, comme il aurait pu choisir 4 grognards de l'ancienne Armée secrète, ils auraient été élus !

 

Les représentants de Macron (Grau, Cazenove...) ont été battus sèchement car ce furent des députés invisibles (à part Romain G. qui sait communiquer, mais il ne tient pas ses promesses et a fait une campagne municipale peu cohérente : repas ridicule avec les gitans, personnalité d'extrême-droite sur sa liste...), qui apparaissent 4 semaines avant les élections et ne répondent pas aux citoyens (mes lettres à Grau et Cazenove n'ont pas reçu de réponses...). Ils laissent ainsi les P.O. aux mains de néophytes qui obéiront à Paris et au parti...

 

L. Aliot avance ses pions : après la mairie, l'agio, dont le président LR a voté pour le RN..? Après la mairie (où l'avocat P Parrat, LR, ancien 1er adjoint de Pujol a voté RN..!), le parti, Paris et la gloire médiatique..?

 

Tout le monde (médias, chercheurs...) s'accorde sur la dédiabolisation de L.Aliot : il est vrai qu'il essaie de ne pas faire de vagues à Perpignan... Il aurait changé et il faut oublier le passé (directeur de campagne de Le Pen...) !

 

Cependant, quand vous écoutez, au café du commerce, la France profonde, populaire, c'est autre chose : un discours raciste, fascisant. Ainsi, j'étais entouré dimanche, au PMU-Presse de St-Cyp, d'un groupe énorme de vieux qui venaient jouer au tiercé et discutaient de la situation politique.

 

A faire peur : revenir à la peine de mort, tuer Macron, ce fils de p... etc, chasser les étrangers, tout pour les Français... Colère, violence verbale...froid dans le dos : fascisme pas mort, le peuple (une partie) est le diable et il a voté pour des candidats qu'ils croient d'extrême-droite et qui devraient être plus fermes...

On ne va pas s'ennuyer dans l'hémicycle...ni dans les rues...

 

JPB - 20.6.2022

 

Partager cet article
Repost0
18 juin 2022 6 18 /06 /juin /2022 09:49
Chevaux de G.Jacquet - Collioure, Babibel des arts..?
Chevaux de G.Jacquet - Collioure, Babibel des arts..?
Chevaux de G.Jacquet - Collioure, Babibel des arts..?

Chevaux de G.Jacquet - Collioure, Babibel des arts..?

 Sélection des Prix Mare Nostrum

Roman - Histoire & Géopolitique - Philosophie & Spiritualité

 

 
 
         
         
         
   

Chers Passionnés de littérature, 
 

Nous avons le plaisir de vous présenter la première sélection des Prix Mare Nostrum 2022 dans les trois catégories. Elle est très qualitative, avec de nombreuses surprises, riche d'auteurs confirmés et de nouveaux talents. Nous travaillons déjà sur les ouvrages de la rentrée littéraire qui vont la compléter. Pour la découvrir en détail, nous vous invitons à suivre ce lien :
 

https://cutt.ly/VJ4ZSym

 

Nous vous donnons rendez-vous fin septembre pour la sélection finale. En attendant, vous pouvez nous retrouver sur les Réseaux Sociaux afin de lire nos dernières recensions, et vous informer sur l’actualité du Prix Mare Nostrum, dont l’ambition est de devenir le plus important, et le plus prestigieux de la culture méditerranéenne.
 

Nous vous souhaitons un très bel été, et surtout d’excellentes lectures.

 

Jean-Jacques Bedu - Secrétaire Général des Prix Mare Nostrum.

 

Chevaux de Guy Jacquet 

 

« ETOILE » 

 

adore les vagues, le goût de cette eau saline et en bonne camarguaises,

elle n’a de cesse que de s’y rouler avec un vrai grand bonheur.... 

pour nous aussi !

 Voyez un peu comme elle regarde les insondables horizons 

de sa belle âme, là bas,

 tout au fond des lignes de marées, 

qu’elle ne veut jamais quitter.

Elle est vraiment adorable,

 et vient d’avoir un poulain qui suivra sûrement une si belle trace.

Quand on la voit ainsi, on se met à aimer le monde.... parole !

 

Guy

Partager cet article
Repost0
17 juin 2022 5 17 /06 /juin /2022 09:31
W.Benjamin et B. Brecht au Lavandou, 1931 - SASL - Teresa REBULL, entretiens avec J.OP.Bonnel, éditions WB sans frontières
W.Benjamin et B. Brecht au Lavandou, 1931 - SASL - Teresa REBULL, entretiens avec J.OP.Bonnel, éditions WB sans frontières
W.Benjamin et B. Brecht au Lavandou, 1931 - SASL - Teresa REBULL, entretiens avec J.OP.Bonnel, éditions WB sans frontières

W.Benjamin et B. Brecht au Lavandou, 1931 - SASL - Teresa REBULL, entretiens avec J.OP.Bonnel, éditions WB sans frontières

W.Benjamin et B. Brecht au Lavandou, 1931 -

SASL -

- - -

 

*Livre : 30 personnalités du pays catalan

(18 euros - Librairie Torcatis)

Teresa REBULL, entretiens avec J.P.Bonnel, éditions WB sans frontières -

ARTS

 Céret


Du 18 juin 2022 au 1 juillet 2022

Vernissage le 18 juin 2022
18h00 – 18h00


Jacqueline Cattoen Marcelin, JCMArt

- - - - - -

 

 

ART QUE FEM

17 ET 18 Juin 2022 21h
Mès De Jazz #5

EUS

17  Juin  21h
LOUIS WINSBERG Trio :

TEMPS REEL

Naissance d’un vrai trio, capable d’écritu automatique, de composition instantanée…capable de s’inventer un d’improvisations sans fronti service du tempprésent.

 

18  Juin  21h
KEVIN REVEYRAND Quartet

TODOS JUNTOS

 

 

 

Ce nouveau projet instrumental permet à Kévin Reveyrand de mettre en valeur l’expressivité de sa basse dans un répertoire de compositions originales résolument mélodiques et d’une grande richesse rythmique. Inspirée par les nombreux pays qu’il a eu la chance de visiter depuis vingt ans, ainsi que par les musiciens qu’il a côtoyés, la musique de Kévin Reveyrand lui ressemble, une élégance naturelle, sans artifice. Dans ce nouveau projet, elle se déploie au gré des compositions, tantôt mélodique, tantôt festive, parfois contemplative. Le choix de l’instrumentation et la qualité des musiciens qui l’entourent lui donnent une identité claire te pleine de promesses, celle d’un jazz aux élans méditerranéens gorgés de soleil et d’optimisme, si précieux de nos jours.

Entrée 15 €
PASS deux soirs : 25 €
Moins de 13 ans gratuit
Placement libre

Partager cet article
Repost0
16 juin 2022 4 16 /06 /juin /2022 08:36
Nathalie CULLELL - Pierre COUREUX - Guillaume LAGNEL -St-Hilaire et Expo -  Couverture Angelus - SOULIE - Affiche : l'art à St-Hilaire -
Nathalie CULLELL - Pierre COUREUX - Guillaume LAGNEL -St-Hilaire et Expo -  Couverture Angelus - SOULIE - Affiche : l'art à St-Hilaire -
Nathalie CULLELL - Pierre COUREUX - Guillaume LAGNEL -St-Hilaire et Expo -  Couverture Angelus - SOULIE - Affiche : l'art à St-Hilaire -
Nathalie CULLELL - Pierre COUREUX - Guillaume LAGNEL -St-Hilaire et Expo -  Couverture Angelus - SOULIE - Affiche : l'art à St-Hilaire -
Nathalie CULLELL - Pierre COUREUX - Guillaume LAGNEL -St-Hilaire et Expo -  Couverture Angelus - SOULIE - Affiche : l'art à St-Hilaire -
Nathalie CULLELL - Pierre COUREUX - Guillaume LAGNEL -St-Hilaire et Expo -  Couverture Angelus - SOULIE - Affiche : l'art à St-Hilaire -
Nathalie CULLELL - Pierre COUREUX - Guillaume LAGNEL -St-Hilaire et Expo -  Couverture Angelus - SOULIE - Affiche : l'art à St-Hilaire -
Nathalie CULLELL - Pierre COUREUX - Guillaume LAGNEL -St-Hilaire et Expo -  Couverture Angelus - SOULIE - Affiche : l'art à St-Hilaire -

Nathalie CULLELL - Pierre COUREUX - Guillaume LAGNEL -St-Hilaire et Expo - Couverture Angelus - SOULIE - Affiche : l'art à St-Hilaire -

Nathalie CULLELL

 

candidate aux législatives pour la Nupes, elle peut créer la surprise...si le front républicain fonctionne (Républicains, Socialistes dissidents votant pour la prof de Lettres classiques du lycée de Font-Romeu), si un "front anti-Mélenchon" ne se met pas en place... Mais la haine et la mesquinerie politiques sont tenaces...

 

C'est sûr, le Merluchon suggère souvent le repoussoir : l'ancien sénateur socialiste pépère s'est mué en enragé, pour la forme, en insultant flics et journaux, mais pas dans le fond, les réformes de la new alliance populaire (smic à 1500...) n'ayant rien de radical...

 

Cependant Nathalie de La Cabanasse, inspirée par l'air du haut-confluent et une culture gréco-latine qu'elle veut diffuser partout, n'a rien de cette caricature. Elle élève le débat : elle n'est ni communautarisme ni islamophobe-gauchiste...Si elle fut révolutionnaire au NPA (ex Ligue Coco Révolue...), parti besancenotien auquel J.Luc emprunta le fameux et élégant slogan de "la police tue", si elle fut "gilette jaune", elle ne promet pas pour autant de raser gratis...

 

Elle nous propose simplement de changer le paysage politique de ce territoire qui, fatigué par les politiciens en place (PS, Rép, PCF...inamovibles, ne faisant émerger aucune personnalité jeune) s'en remet désormais, non par fascisme, mais par désespoir, à un parti populiste et sectaire... Chiche !

 

Oui, croire en Nathalie dimanche prochain sur la 3ème circonscription !!

 

J.P.Bonnel 16.6.2022

  Banyuls-sur-Mer

Conférence de Pierre COUREUX

Président des Amitiés internationales AndréMalraux  

 

Le voyage des œuvres d’Art

Vendredi 17 juin à 17h30, salle Novelty, gratuit.

Association. W.BENJAMIN

   

Guillaume Lagnel communique :

 

L'Institut des Arts du Masque de Limoux

 "L'Institut Hors les Murs"  à l'Abbaye de St Hilaire
 
Chères Amies et Amis bonjour
 
A l’Abbaye de St Hilaire (Aude) 

l’exposition  «Sur les Chemins du Maître de Cabestany -l'Art Roman - De la Sculpture au Masque» est ouverte 

 Ouverte au 1er mai l'exposition est présentée au public jusqu’au dimanche 26 juin

Après avoir été accueillie durant tout l’été 2021 à l’Abbaye de Bonnefont (31) cette exposition est ouverte depuis le 1er mai à l’ancien réfectoire des moines de l’Abbaye de St Hilaire accueillie par les Amis de l’Abbaye et la Commune de St Hilaire

«Masques en Scène» du spectacle «Du Maître et des Anges» une création de la Cie L’Arche de Noé  / - «Moulages» réalisés par Alphonse Snoeck de l’Atelier de Lagrasse.

 

Le Maître de Cabestany est un sculpteur roman anonyme de la seconde moitié du XIIème siècle. Par son style très original, on reconnaît ses œuvres et celles de son atelier dans des édifices religieux du Languedoc, du Roussillon, de Catalogne, de Navarre et de Toscane.

Rappelons que le célèbre tympan a été découvert à Cabestany, dans les Pyrénées orientales en 1930, lors de la réfection de l’église. Le « Maître de Cabestany », sculpteur auquel on a donné le nom du lieu de cette découverte, est aujourd’hui considéré comme l’un des plus grands et mystérieux sculpteur du monde roman de la Méditerranée.

Ses sculptures sont particulièrement présentes dans l’Aude, que ce soient les chapiteaux et modillons du chevet de l'abbaye de Saint-Papoul, le sarcophage reliquaire sculpté de l'église de Saint-Hilaire-d'Aude, des chapiteaux de l'église Sainte-Marie de Rieux-Minervois, divers éléments sculptés provenant de l'ancien portail de l'abbaye Sainte-Marie de Lagrasse ou, encore, deux chapiteaux attribués à l'atelier du maître de Cabestany qui sont conservés au musée archéologique de Narbonne.

https://saint-hilaire-aude.fr/abbaye/le-maitre-de-cabestany

 

C’est à l’invitation de la Ville de Cabestany, produit par le Centre de sculpture romane que Guillaume Lagnel a créé «Du Maître et des Anges» en forme d’un opéra joué sur place, puis au MNAC de Barcelone, qui a réuni dans sa dramaturgie un grand nombre de masques et personnages qui ont été invités ensuite dans de nombreux lieux du patrimoine roman sur les Chemins du Maître de Cabestany. 

 

 Dans le cadre de cette exposition, les célèbres moulages d’Alphonse Snoeck, de l'Atelier de Lagrasse (Aude) y sont présentés. Plasticien et spécialisé dans la reproduction de sculptures anciennes destinées aux monuments historiques, aux musées et aux collections privées. Alphonse Snoeck est à l'origine des ouvrages qui sont constitutifs du Centre de Sculpture Romane de Cabestany regroupant la présentation complète des oeuvres identifiées du Maître de Cabestany

https://www.alphonse-snoeck.fr/cv.

 
Exposition réalisée par  l'Institut des Arts du Masque avec la complicité et le soutien des Amis de l'Abbaye de St Hilaire (Aude)
Les Amis de l'Abbaye Tel 0601764697      Ouvert tous les jours de 10h à 18h   jusqu'au 26 juin
 
Déjà pour prendre date :  Semaine estivale sur le Chemin du  Maître de Cabestany à l'Abbaye de St Hilaire  du 21 au 26 juin 2022 - 
Un programme de visites et de rencontres et de trois rendez vous : 
Le 23 juin : Lecture par l'auteur et écrivain François Henri Soulié  "Angelus" roman historique paru chez 10/18 -  à 20h30
Le 25 juin : Conférence Rencontre "A la recherche d'un Opéra Perdu" le Maître de Cabestany avec Guillaume Lagnel, metteur en scène  à 21h30
Le 26 juin  : Conférence d'Alphonse Snoeck  "L'oeuvre du Maître de Cabestany" à 17h 
 
Vous en souhaitant bonne réception
Bien cordialement  GL
 

La Page FB d’IAM témoigne de nos actualités  :   @IAM.LIMOUX     - https://www.facebook.com/IAM.LIMOUX/?ref=ts&fref=ts

Prendre date

Semaine estivale sur les Chemins du Maître de Cabestany à l'Abbaye de St Hilaire du 21 au 26 juin 2022      Visites, rencontres, conférences et lecture

 

Le 23 juin à 20h30 :   

Lecture et dédicace  

Rencontre autour de François Henri Soulié «Angélus» Editions 10/18  au cloitre

 

Premier tome de la trilogie «Occitania», Angélus a pour point de départ la création du sarcophage de St Sernin par le Maître de Cabestany. Ce roman a reçu le Prix Historia et le Prix Radio France-Bleu. À la source même de son inspiration, François-Henri Soulié nous invite à parcourir cet univers du XIIème siècle où anges et démons se côtoient dans l’imaginaire collectif. Un voyage sur les sentiers de l’écriture, à la rencontre des chevaliers, des imagiers et des « hérétiques » : mis en voix par l’auteur avec la complicité des comédiens Nathalie Pagnac et Harold Crouzet. 

(entrée libre)

 

 

Le samedi 25 juin à 21h30  : 

Rencontre «A la recherche d’un Opera Perdu»  avec Guillaume Lagnel  au cloître  Riche d’un parcours artistique de plusieurs décennies de création sur les chemins de l’art roman, Guillaume Lagnel nous fera part du cheminement d’une de ses créations, «Du Maître et des Anges» / Cie L’Arche de Noé -inspirée du Maître de Cabestany. Composition, choix des œuvres sculptées qui ont conduit à la réalisation des masques, des costumes, et des décors, écriture des récits, choix musicaux, jeu et interprétation des acteurs..: Comment le metteur en scène fait-il éclore une création ? (entrée libre)

 

Le dimanche 26 juin à 17h  :

Conférence «L'œuvre du Maitre de Cabestany» par Alphonse Snoeck à l’église      Plasticien et historien, il a réalisé l’intégralité des copies des œuvres reconnues du Maître de Cabestany qui constituent aujourd’hui le Centre de Sculpture de Cabestany. Mais aussi de nombreuses copies que l’on peut retrouver présentées dans bien des Musées de Grande Région. Fort de son expérience, il nous propose aujourd’hui de partager ses connaissances sur le travail caractéristique de ce grand Maître de la sculpture romane. (entrée libre)

A 16h visite guidée et rencontre autour du Moulage du tympan du Maître avec Alphonse Snoeck - Remi Delguel et Judith Morand du Musée des Automates     

G. LAGNEL

Partager cet article
Repost0
14 juin 2022 2 14 /06 /juin /2022 11:36
BANYULS/MER : Ass. W.BENJAMIN, calendrier - Le voyage des œuvres d’Art, par Pierre COUREUX, Président des Amitiés André Malraux, Président des Amis de De FOSSA

BANYULS/MER : Ass. W.BENJAMIN, calendrier - Le voyage des œuvres d’Art, par Pierre COUREUX, Président des Amitiés André Malraux, Président des Amis de De FOSSA

Banyuls-sur-Mer

Conférence de Pierre COUREUX

Président des Amitiés André Malraux

 

 

Le voyage des œuvres d’Art

 

par Pierre COUREUX, Président des Amitiés André Malraux, Président des Amis de De FOSSA

 

le 17 juin, de 17h30 à 19h30

 

 

Salle Novelty, entrée libre et gratuite

 

par Association. Walter BENJAMIN SANS FRONTIERES

 

 

 

W B S F                                      Walter Benjamin Sans Frontières                                 08 février 2022                                                                      66650 BANYULS S/MER

 

Association à but non lucratif déclarée sous le régime de la loi 1901 - * W661002211 

Blog : http://walterbenjamin.canalblog.com   Contact : 7 route de Bages - 66180 Villeneuve de la Raho –   06 31 69 09 32  -

 Courriel : jean-pierre.bonnel@orange.fr  - Le Blog a Bonnel -

 

CALENDRIER  1er et 2e semestre 2022

 

 

 

                                                        

 

MOIS

 

DATE ET HEURE

LIEU

DESCRIPTION

CONTACTS

JANVIER

 

///////////

//////////////

/////////////////////////////////////////////////////

///////////////

FEVRIER

Vendredi 11

17h30

 

BANYULS S/MER

Salle Novelty

*Conférence Serge BARBA – Ancien président de Free, né à la maternité d’Elne « Les jours bleus d’Antonio Machado »

 

Entrée libre                      Pass sanitaire obligatoire et port du masque

 

Jean-Pierre BONNEL

06 31 69 09 32

MARS

Samedi 19

17 h

BANYULS S/MER

Salle Novelty

*Conférence d’André ROGER – Psychanalyste – « Les images de la grotte Chauvet au cinématographe »

 

Entrée libre                      Pass sanitaire obligatoire et port du masque

Jean-Pierre BONNEL

06 31 69 09 32

AVRIL

Samedi 09

17 h30

BANYULS S/MER

Salle Novelty

* Conférence de Maurice PIFERRER, écrivain -  intulée : « Récit de mon action humanitaire en Afrique »

D’après son livre : « l’eau de l’étranger »

 

Entrée libre                         

Jean-Pierre BONNEL

06 31 69 09 32

 

Vendredi 22

9h

BANYULS S/MER

Puig del Mas

*Randonnée sur le chemin de Walter Benjamin – Collège de St André Elèves accompagnés de leur professeur Claude CANET –

 Guide Jean-Pierre Bonnel

Pour tous renseignements …………………………………………………

 

Jean-Pierre BONNEL

06 31 69 09 32

MAI

 

Samedi 21

17 h30

BANYULS S/MER

Salle Novelty

*Conférence Clarisse REQUENA, docteur en lettres,  « la photographie selon François Arago et Walter Benjamin »

 

Entrée libre                     

Jean-Pierre BONNEL

06 31 69 09 32

JUIN

Vendredi 17

17h30

BANYULS S/MER

Salle Novelty

 

*Conférence Pierre COUREUX, Président des AIAM (Amitiés Internationales André Malraux) - Paris –

« Le voyage des œuvres d’art dans l’histoire ».

 

Entrée libre                     

Jean-Pierre BONNEL

06 31 69 09 32

Juillet/août

 

///////////////////

/////////////////////////

/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

SEPTEMBRE

Samedi 24

17h30

BANYULS S/MER

Salle Novelty

 

*Conférence Pierre Jean BRASSAC –

« Contrebandiers à la frontière »

 

Entrée libre

OCTOBRE

Vendredi 21

17h00

BANYULS S/MER

Salle Novelty

 

*Conférence Myriam MAS -

« Orwell et hommage à la Catalogne » 

 

Entrée libre

NOVEMBRE

Samedi 26

17h00

BANYULS S/MER

Salle Novelty

 

*Jo Fallieu - Poésies et Musique autour de Rimbaud

 

Entrée libre

Partager cet article
Repost0
11 juin 2022 6 11 /06 /juin /2022 10:46
Anne Cambis - J.Louis Vila - J.P.Bonnel - R. Vinas - Atelier de JL.Vila -
Anne Cambis - J.Louis Vila - J.P.Bonnel - R. Vinas - Atelier de JL.Vila -
Anne Cambis - J.Louis Vila - J.P.Bonnel - R. Vinas - Atelier de JL.Vila -
Anne Cambis - J.Louis Vila - J.P.Bonnel - R. Vinas - Atelier de JL.Vila -
Anne Cambis - J.Louis Vila - J.P.Bonnel - R. Vinas - Atelier de JL.Vila -

Anne Cambis - J.Louis Vila - J.P.Bonnel - R. Vinas - Atelier de JL.Vila -

 

Les prolos militent...Les insoumis s'activent...

les bourgeois et les pseudo intellos de "gauche" courent aux expos et vernissages ...

 

*A lire librairie Torcatis et Libreria catalana : Une mémoire culturelle en Catalogne

Une des personnalités rencontrées : Robert VINAS, historien.

 

 

 

Samedi 11 juin, à partir de 18h00, 
nous avons le plaisir de vous convier, en compagnie de Jean Louis Vila, 
à la clôture de l'exposition en cours consacrée à ses derniers travaux.

Isabelle Bagnouls, 
Sophie Phéline
Isabelle du Cailat
--
L'isba /art contemporain
Contact : Isabelle Bagnouls
+ 33 (0)6 75 79 18 17
19, avenue des Palmiers
66000 Perpignan
www.lisba.fr lisba66@gmail.com  
 
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens