Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 juin 2015 1 29 /06 /juin /2015 08:16
M.Pujol, Michel Sitja et Sébastien
M.Pujol, Michel Sitja et Sébastien

** L'événement le plus important du week-end ne fut pas la réunion du Front national à Perpignan...

Ni l'ouverture de l'école Lavoisier, rue J. D'Arc, consacrée au Street Art : ce devait être, pendant la campagne de M. JM.Pujol, un marché...

Ni les prix décernés par le FILAF avec la venue de Sophie Calle à Perpi...

Non ce fut le mariage de M.Sitja, chef de cabinet du maire de Perpi : un bel exemple d'ouverture de la municipalité que l'on accuse souvent de racisme et d'extrémisme réactionnaire : preuve aussi que le maire passe parfois des Week-end dans sa ville...

Que du bonheur pour Michel et Sébastien, que nous connaissons surtout grâce à Facebook, nous racontant leurs voyages au Portugal et ailleurs...

JPB.

- - - - - - - -

**L"été musical de JY.Marinaro :

Association des Amis d’Alain Marinaro

Programme de l’été 2015

*Huitième édition de «Piano à Collioure» du 28 juin au 1er juillet avec le concert phare d’Anne Queffélec. Organisée par notre association, cette manifestation entend à la fois promouvoir de jeunes talents et mettre en musique le Collioure de la lumière et des couleurs. Sponsorisé par la Ville de Collioure, le Conseil Départemental des P.-O., la Casa Pairal de Collioure et la MAIF, «Piano à Collioure» déploie, dans la cité des peintres, une foule d'événements. Animations et concerts se succéderont ainsi que les différentes étapes du Concours International de piano Alain Marinaro (au jury : Daniel Tosi, président, Anne Queffélec, Dana Ciocarlie et Allain Gaussin, compositeur), sans oublier le concours régional juniors dont c'est la troisième édition. Pour le Concours adulte et les concerts du soir, la Ville de Collioure nous réserve gratuitement le parking du marché (au centre du village) ; on peut y accéder une heure avant la manifestation en présentant son billet d’entrée ou sa réservation.

*Septième édition du Festival AMusikenVignes du 13 juillet au 19 août avec grandiose finale animée par le quintette de cuivres «Les Siècles» : festival itinérant dans les manoirs, les mas ou les caves de domaines viticoles des Pyrénées Orientales et de l’Aude. 16 concerts classiques seront ainsi suivis d’une dégustation gratuite et de ventes. Tout cela pour aider à la valorisation des produits de nos terroirs et au maintien de l’activité viticole ; secondairement pour offrir à de jeunes musiciens l’occasion de faire apprécier leur talent. Il en résultera des moments exceptionnels de partage musical, d’amitié, de compréhension entre vignerons, musiciens et auditeurs (souvent étrangers) qui découvrent nos vins. Concerts à 18h30 en juillet, 18h en août.

*Deuxième édition du Festival lyrique d’Argelès sur Mer aboutissant à trois représentations de l’opéra Don Giovanni de Mozart. La master class de chant organisée en 2014 par notre association et notre ami, le baryton chinois Heng Shi, directeur artistique de l’Opéra comique de Shanghai, en partenariat avec la Ville d’Argelès sur Mer, a produit tellement de plaisir qu’elle est reconduite cette année. Parallèlement aux cours , le célèbre opéra de Mozart, Don Giovanni, sera monté au cours de 3 représentations à 21h au cinéma Jaurès avec les professeurs, les stagiaires et 4 artistes invités : Olga Seliverstova, Andreea Soare, Marina Ruiz et Xiaohan Zhaï.

*Septième édition de laMaster class de piano à Banyuls sur Mer avec 3 concerts à Torreilles (Chapelle de Juhègues) et 1 concert à Banyuls sur Mer.

*Participation au 40ème festival Jean Pierre Cavaillé. La Ville de Vinça a sollicité notre participation et nous interviendrons à trois reprises à 21h. La présence d’un organiste nous permettra de réaliser un concert à la magnifique abbatiale d’Arles sur Tech.

AGENDA DE L’ETE

LUNDI 29 JUIN, «Piano à Collioure»

à 9 h 30, aux jardins de la Casa Païral, hôtel 3* au centre de Collioure, Festival OFF - Petit déjeuner musical de présentation du festival. Gratuit. Rens. 0468820581.

A 14h, au temple protestant - Concours régional de piano Juniors parrainé par la MAIF "Les Découvreurs" de 8 à 12 ans et "Les Appliqués" de 10 à 14 ans. Gratuit. Rens. 0468896596.

A 17h, au centre culturel - Concours international de piano Alain Marinaro - Prix de la Ville de Collioure avec Nicolas Dross, Andrei Gologan et Jeanne Houriez. Entrée 10 €. Réservations 0624436259.

A 21h, au centre culturel - Récital de SELIM MAZARI, Grand Prix Alain Marinaro 2014. Entrée 12 €. Réservations 0624436259.

MARDI 30 JUIN, «Piano à Collioure»

A 14h, au temple protestant - Concours régional de piano Juniors parrainé par la MAIF "Les Passionnés" de 12 à 16 ans. Gratuit. Rens. 0468896596

A 17h, au centre culturel - Concours international de piano Alain Marinaro - Prix de l’hôtel Casa Païral avec Richard Kogima, Natacha Melkonian et Chjko Miyagawa. Entrée 10 €. Réservations 0624436259.

A 21h, au centre culturel - Récital de la célèbre pianiste roumaine Dana CIOCARLIE. Entrée 12 €. Réservations 0624436259.

MERCREDI 1er JUILLET, «Piano à Collioure»

A 14h30, au centre culturel - Concours international de piano Alain Marinaro, Prix du Conseil départemental des Pyrénées-Orientales avec Léonard Muller, Josquin Otal et Benjamin Carré. Entrée 10 €. Réservations 0624436259.

A 17 h, au centre culturel - REMISE SOLENNELLE DES PRIX du concours international (3 prix du public, Grand Prix ALAIN MARINARO 2015, Prix MAIF de la meilleure interprétation de l’œuvre contemporaine, et du concours régional juniors parrainé par la MAIF. Gratuit. Rens. 0468896596.

A 21h au square Caloni - Récital de clôture du festival avec la grande dame du piano français, Anne QUEFFELEC. Entrée 15 €. Réservations 0624436259.

MARDI 7 JUILLET, «Le Piano s’invite à Juhègues», Torreilles, à 21h, chapelles de Juhègues - Concert de la master class de piano menée par Romain Hervé et Véra Tsybakov. Gratuit, pot convivial. Rens 0468896596.

JEUDI 9 JUILLET, «Le Piano s’invite à Juhègues», Torreilles, à 21h, chapelles de Juhègues - Concert de la master class de piano menée par Romain Hervé et Véra Tsybakov. Gratuit, pot convivial. Rens 0468896596.

VENDREDI 10 JUILLET, Banyuls sur Mer, à 21h, salle Novelty – Concert final de la master class de piano menée par Romain Hervé et Véra Tsybakov. Gratuit, pot convivial. Rens 0468896596.

SAMEDI 11 JUILLET, «Le Piano s’invite à Juhègues», Torreilles, à 21h, chapelles de Juhègues - Concert de la master class de piano menée par Romain Hervé et Véra Tsybakov. Gratuit, pot convivial. Rens 0468896596.

LUNDI 13 JUILLET, «Festival AmusikenVignes», Tressère, à 18h30, Domaine Els Barbats (Paul Milhe-Poutingon 0663606137) – Duo RaGa, Raphaëlle et Gabrielle Rubio, violon et guitare. Entrée 6 €, dégustation gratuite. Rens. 0624281438.

MARDI 14 JUILLET, «Festival AmusikenVignes», Fourques, à 18h30, Eglise (jeanLuc Pujol 0609980374). Récital de piano de Nicolas Dross. Entrée 6 €, dégustation gratuite. Rens. 0624281438.

VENDREDI 17 JUILLET, «40ème Festival Jean-Pierre Cavaillé», Vinça, à 21h, église – Ensemble vocal Madrigalis et Benoit Dumon, organiste. Entrée 12 €, pot convivial. Rens. 0468058213 ou 0468896596.

LUNDI 20 JUILLET, «Festival AmusikenVignes», Belesta, à 18h30, le Ribérach (Luc Richard 0686987793) – Quatuor de Saxophones Saxopoliss. Entrée 6 €, dégustation gratuite. Rens. 0624281438.

MARDI 21 JUILLET, «Festival AmusikenVignes», Banyuls sur Mer, à 18h30, Mas Reig (les Templiers) – Les 3 ténors. Entrée 6 €, dégustation gratuite. Rens. 0624281438.

MERCREDI 22 JUILLET, «Festival AmusikenVignes», Bages d’Aude, à 18h30, salle Louis Daudé (Philippe Nougaret 0614326983) – Heng Shi et ses ténors chinois. Entrée 6 €, dégustation gratuite. Rens. 0624281438.

SAMEDI 25 JUILLET, «Festival Lyrique d’Argelès sur Mer», à 21h, cinéma Jean Jaurès – Opéra Don Giovanni par la master class de chant (stagiaires et professeurs). Entrée 12 €. Rens. 0468896596.

LUNDI 27 JUILLET, «Festival AmusikenVignes», Passa, à 18h30, Domaine Rossignol (Pascal Rossignol 0468388317) – Heng Shi et son groupe. Entrée 6 €, dégustation gratuite. Rens. 0624281438.

MARDI 28 JUILLET, «Festival AmusikenVignes», Canet en Roussillon, à 18h30, Mas Baux (Serge Baux 0612771372) – Duo Jatekok, Adélaïde Panaget et Naïri Badal, piano 4 mains. Entrée 6 €, dégustation gratuite. Rens. 0624281438.

JEUDI 30 JUILLET, «Festival Lyrique d’Argelès sur Mer», à 21h, cinéma Jean Jaurès – Opéra Don Giovanni par la master class de chant (stagiaires, professeurs) et artistes invités, Olga Seliverstova, Andreea Soare, Marina Ruiz et Xiaohan Zhai. Entrée 15 €. Rens. 0468896596.

VENDREDI 31 JUILLET, «Festival Lyrique d’Argelès sur Mer», à 21h, cinéma Jean Jaurès – Opéra Don Giovanni de Mozartpar la master class (stagiaires, professeurs) et artistes invités, Olga Seliverstova, Andreea Soare, Marina Ruiz et Xiaohan Zhai. Entrée 15 €. Rens. 0624281438.

SAMEDI 1er AOÛT, «40ème Festival Jean-Pierre Cavaillé», Vinça, à 21h, église – Récital d’orgue de Benoit Dumon, organiste marseillais. Entrée 12 €, pot convivial. Rens. 0468058213 ou 0468896596.

DIMANCHE 2 AOÛT, Arles sur Tech, à 17h, abbatiale - Récital d’orgue de Benoit Dumon, organiste marseillais. Entrée 10 €. Rens. 0468896596.

LUNDI 3 AOÛT, «Festival AmusikenVignes», Thuir, à 18h, château Las Collas (Jacques Bailbé 0607710158) – Nomad’Lib (violon, contrebasse, accordéon) et Florent Pujuila, clarinette. Entrée 6 €, dégustation gratuite. Rens. 0624281438.

MARDI 4 AOÛT, «Festival AmusikenVignes», Caudiès de Fenouillèdes, à 18h, chapelle de Laval (vignerons des côtes d’Agly) – Duo Annabelle Meunier-Valérie Kafelnikov, flûte et harpe. Entrée 6 €, dégustation gratuite. Rens. 0624281438.

MERCREDI 5 AOÛT, «Festival AmusikenVignes», Peyriac de Mer, à 18h, château de l’Ille (Henri Joubaud 0468416076 ou 0468410596) – Jacques Di Donato, clarinette, et Bruno Maurice, accordéon. Entrée 6 €, dégustation gratuite. Rens. 0624281438.

LUNDI 10 AOÛT, «Festival AmusikenVignes», Cassagnes, à 18h, château de Cuchous (Vignerons de Trémoine 0670842180) – Duo Bouclier, Julien et Dimitri Bouclier, violon et accordéon. Entrée 6 €, dégustation gratuite. Rens. 0624281438.

MARDI 11 AOÛT, «Festival AmusikenVignes», Saint Jean Lasseille, à 18h château Planères (Gilles Jaubert 0468217450) – Quatuor à cordes Cavatine, Guillaume Chilemme, Matthieu Handtschöwerker, Marie Chilemme et Bruno Delepelaire. Entrée 6 €, dégustation gratuite. Rens. 0624281438.

MERCREDI 12 AOÛT, «Festival AmusikenVignes», Fitou, à 18h, Mas las Fenals (Marion Fontanel 0681009478) – Duo Bouclier, Julien et Dimitri Bouclier, violon et accordéon. Entrée 6 €, dégustation gratuite. Rens. 0624281438.

LUNDI 17 AOÛT, «Festival AmusikenVignes», Banyuls sur Mer, à 18h, Mas Reig (Cave L’Etoile) – Duo Armand Izard, euphonium, et Claire Arbus, piano. Entrée 6 €, dégustation gratuite. Rens. 0624281438.

MARDI 18 AOÛT, «Festival AmusikenVignes», Villeneuve de la Raho, à 18h,château Cap de Fouste (Groupama 0468559104) – Quintette de cuivres «Les Siècles», Fabien Norbert, Emmanuel Alemany, Matthieu Siegrist, Damien Prado, Sylvain Mino. Entrée 6 €, dégustation gratuite. Rens. 0624281438.

MERCREDI 19 AOÛT, «Festival AmusikenVignes», Bages d’Aude, à 18h, château Haute Fontaine (Paul Dudson 0468410373) – Quintette de cuivres «Les Siècles», Fabien Norbert, Emmanuel Alemany, Matthieu Siegrist, Damien Prado, Sylvain Mino. Entrée 6 €, dégustation gratuite. Rens. 0624281438.

JEUDI 20 AOÛT, «40ème Festival Jean-Pierre Cavaillé», Vinça, à 21h, église – Quintette de cuivres «Les Siècles», Fabien Norbert, Emmanuel Alemany, Matthieu Siegrist, Damien Prado, Sylvain Mino. Entrée 12 €, pot convivial. Rens. 0468058213 ou 0468896596.

Partager cet article

Published by leblogabonnel - dans musiques
commenter cet article
27 juin 2015 6 27 /06 /juin /2015 09:20
Festival de piano 2015 à Elne (Cathédrale)

Festival de piano 2015 à Elne (Cathédrale)

SAMEDI 27 JUIN, À PARTIR DE 20h.30

AU THÉÂTRE DE LA RENCONTRE

(31 rue des Romarins)

Carole Albert

Marielle Durand

Frederique Bugeau

Aline Seyres

Christian Albert

Jerôme Auffret

Serge Crouzet

Cédric Debarbieux

Jérémy Garcia

Jean Marc Jousse

Guy Jacquet

Francisco Ortiz

Sylvain Salinas

André Stuber....

et quelques surprises de fin juin

VOUS DONNENT RENDEZ-VOUS

AVEC

CHANSONS, SKETCHS, MUSIQUES, THÉÂTRES, CONTES, HUMOUR ET ÉMOTION

Olà !

Samedi 27 Juin – 20h30

au THÉÂTRE de la RENCONTRE

quartier Saint Martin

31 rue des Romarins

06*80*01*63*70

Veillée GASPASHOW !!

Musiques, Sketchs, Chansons, Burricades, Poésie, Humour, Théâtre, Rigolades et Sangria.

Entrée : 10 euros avec 1 verre de gaspacho & 1 verre sangria compris!

Venez avec votre joie !

***********************************************************************

Olà !

Samedi 27 Juin – 20h30

au THÉÂTRE de la RENCONTRE

quartier Saint Martin

31 rue des Romarins

06*80*01*63*70

Veillée GASPASHOW !!

Musiques, Sketchs, Chansons, Burricades, Poésie, Humour, Théâtre, Rigolades et Sangria.

Entrée : 10 euros avec 1 verre de gaspacho & 1 verre sangria compris!

Venez avec votre joie !

Partager cet article

Published by leblogabonnel - dans musiques
commenter cet article
26 juin 2015 5 26 /06 /juin /2015 09:41
Jaume PLENSA

Jaume PLENSA

PARTENAIRES

*Cerbère - expo "d'art public" : "ça change tout" avec, entre autres,Francesca CARUANA - vernissage le vendredi 26 juin à 12 h au Belvédère du Rayon Vert - PARTENAIRES

SHANDYPartenaires :

HTTP://SHANDYNAMIQUES.WIX.COM/ASSOCIATION

MINISTÈRE DE LA CULTURE / DRAC LANGUEDOC-ROUSSILLON

RÉGION LANGUEDOC-ROUSSILLON

DÉPARTEMENT DES PYRÉNÉES-ORIENTALES

COMMUNE DE CERBÈRE / SNCF RÉSEAU

BELVÉDÈRE DU RAYON VERT / LA DORADE

ATELIER DES BARQUES DE PAULILLES

FERRONERIE SANCHEZ DE TROUILLAS

ÉCOLE CANTONALE D'ART DU VALAIS / ÉCAV DE SIERRE / CH

*Céret :

Jaume Plensa

Du 27 juin au 15 novembre 2015

Jaume Plensa est un sculpteur catalan né en 1955 à Barcelone. Artiste de renommée internationale, il a vécu à Berlin, Bruxelles, Paris et parcourt aujourd’hui le monde entier. Barcelone demeure cependant son lieu de vie et de création de prédilection. L’artiste y a installé un atelier à la mesure de ses créations monumentales, souvent destinées à l’espace public.

Jaume Plensa s’est imaginé un temps médecin avant de s’orienter vers la sculpture. Formé à la Llotja de Barcelone, à la Fondation Henry Moore au Royaume-Uni et à l’atelier Calder à Satché, il réalise sa première exposition personnelle à la Fondation Miró de Barcelone en 1980.

Sa sculpture puise à ses débuts son originalité dans l’utilisation de bronze, de fonte, de fer forgé et de matériaux de récupération. En parallèle, l’artiste mène une recherche dans le domaine du dessin et explore les multiples possibilités offertes par la gravure.

Peu à peu, la lumière, la vidéo et le son deviennent des composantes importantes de son travail, qui s’oriente vers le monumental. En 2004 est inaugurée l’une de ses œuvres les plus célèbres : la Crown Fountain au sein du Millenium Park à Chicago. Cette fontaine de verre, de granit et d’eau composée également d’un écran sur lequel apparaissent les photos de 1000 habitants du quartier est un formidable exemple du talent de Plensa créateur pour l’espace public.

Outre ces matériaux auxquels s’ajoutent aujourd’hui la résine, l’albâtre, le basalte, le bois, la pierre, l’artiste utilise depuis ses débuts un matière originale: des lettres issues de différents alphabets du monde entier. Soudées entre elles, les lettres d’acier forment un maillage permettant ensuite de composer des silhouettes, des visages monumentaux qui prennent le plus souvent place au sein d’espaces publics.

Deux œuvres importantes ont été réalisées en France en 2007 :

Conversation à Nice est composée de sept personnages de résine illuminés la nuit, assis tels des scribes de l’Antiquité au sommet de perches d’une dizaine de mètres de hauteur, disséminés sur la place Masséna à Nice.

Le Nomade est une silhouette en maillage de lettres d’acier, peinte en blanc, de 8 mètres de haut, installée devant le musée Picasso à Antibes. Prévue pour une exposition temporaire, la sculpture sera acquise par la Ville suite à une demande des habitants.

En 2013, onze sculptures monumentales sont exposées dans différents espaces de la ville de Bordeaux.

Jaume Plensa présentera en 2015 une création au sein de la Basilique San Giorgio Maggiore à Venise, dans le cadre de la biennale d’art contemporain.

L’exposition du musée d’art moderne de Céret présente un ensemble de réalisations parmi les plus récentes.

Deux installations témoignent de l’inspiration poétique et littéraire de Jaume Plensa, bercé depuis son enfance par le rythme des textes, la magie des mots et fasciné par le mystère des lettres issues d’alphabets du monde entier.

Silhouettes (2011/2012) comprend 16 silhouettes d’acier flottant dans l’espace, suspendues au plafond par des oriflammes porteuses de maximes et de vers tirés de poèmes chers à Plensa. Ainsi peut-on lire sur l’une d’entre elles : « Une pensée emplit l’immensité », un vers de William Blake que l’artiste cite volontiers comme source d’inspiration pour son travail. Grandeur nature, les silhouettes se confondent dans la salle avec celles des visiteurs qui circulent à leur gré entre ces figures et ces sentences.

Talking continents (2013) est constitué de 19 éléments constitués par des lettres issues de différents alphabets, soudées entre elle et formant des galets transparents sur lesquels peuvent être assis des silhouettes humaines. Dialogue muet entre des planètes, des univers, des hommes qui se côtoient sans se rencontrer, constitués de la matière de leur langage, laissée à leur possible utilisation poétique. Là encore, le visiteur évolue librement au sein de ces figures, perméable ou non à ce langage non encore constitué.

Entre ces installations, sont exposés des visages monumentaux de basalte ou de bronze créés en 2014/2015. Inspirés de visages de personnes réelles remarquées par l’artiste pour leur beauté et leur personnalité telles que Lou ou Sanaa, ils sont restitués par l’artiste dans leur expression la plus pure et la plus simple, dans une volonté d’universalité. Leurs yeux clos invitent au songe, à la méditation. Ponctuant les installations transparentes et aériennes, la densité de leur présence, due à l’utilisation du basalte et du bronze, incite le visiteur à une plongée dans la profondeur du songe.

L’exposition s’achève sur une installation monumentale, Air, Water, Void (2014) : trois figures d’hommes assis, les mains couvrant la bouche, en résine lumineuse changeant de couleur, sont engagés dans une conversation muette. Le calme qui émane de cette rencontre est une invitation à percevoir ce langage muet et ses mystères. Sont-ils les compagnons de Pantagruel, dont les paroles gelées inspirèrent Plensa ?

« Compagnons, oyez-vous rien ? Me semble que j’ouïs quelques gens parlant en l’air, je n’y vois toutefois personne. Ecoutez ». (François Rabelais, Le Quart Livre, chapitre LV).

**Narcisse, le pouvoir de l’autoportrait

Du 27 Juin au 27 Septembre 2015 de 10:30 à 18:00

Le musée d’art Hyacinthe Rigaud propose de poser un regard contemporain sur l’autoportrait et confronte ses propres collections à des œuvres d’époques et de techniques diverses, en partenariat avec le Centre national des Arts Plastiques, plusieurs Fonds Régionaux d'Art Contemporain et Musées d’Art Contemporain. De Narcisse se contemplant dans le miroir, genèse mythifiée d’un genre, au narcissisme contemporain, syndrome d’une époque éprise d’images, cette exposition est une invitation à traverser le miroir, à la découverte des différentes facettes de l’autoportrait et de ses diverses évolutions.

Centre d’art contemporain Walter Benjamin

Place du Pont d’En Vestit – ouvert du mardi au dimanche de 10h30 à 18 heures.

Plein tarif: 4,00€ Tarif réduit: 2,00€ Tarif réduit (jusqu'à 26 ans): 0,00€

04 68 66 33 18. www.mairie-perpignan.fr

Partager cet article

Published by leblogabonnel - dans peinture
commenter cet article
25 juin 2015 4 25 /06 /juin /2015 09:26
W.Benjamin à la Bibliothèque nationale
W.Benjamin à la Bibliothèque nationale

Je reviens au livre et à Walter ! J'ai lu tous ces textes réunis pour la première fois en français : analyse de l'état d'esprit du collectionneur, relevés des ouvrages que possédait et lut (car il ne sert à rien de posséder, d'engranger, de thésauriser si on ne lit pas, si on n'utilise pas l'objet : aucun livre ne peut intégrer la bob s'il n'a été lu !) le philosophe : 1712 références qui remplissent la moitié de l'édition "Rivages Payot" !!! Et 469 kilos de papier !!!

En 1920 Walter vit avec Dora son épouse chez ses parents à Grunewald, à l'ouest de Berlin : brocante et troc sont à la mode...

Ensuite WB collectionne les livres d'enfants : ils iront à San Remo en 1934, où Dora gère une pension "Villa verde", abri économique pour le philosophe sans le sou…Puis ce sera l'exil des livres à Londres...

Puis sa bibliothèque, composé d'éditions rares, partira en exil, comme lui, au Danemark chez B. Brecht qui l'héberge...

Italie, Paris (ses livres arrivent en 1938; la Gestapo perquisitionne chez lui, rue Dombasle, après juin 40), Ibiza, WB circule et les livres aussi, puis ce sera l'autodafé avec l'arrivée des nazis au pouvoir : le 10 mai 1933, les ouvrages de Benjamin sont brûlés sur la place de l'Opéra de Berlin, à deux pas de la Staatsbibliothek, où il a rédigé son livre sur le drame baroque, jeté au feu avec Sens Unique...

Dans "Je déballe ma bibliothèque" et les petits textes annexes et lettres retrouvés, on retrouve l'intimité de WB avec Proust (lire page 136), sa définition du collectionneur : "ce mystérieux genre d'homme qui peut dire : Je crois à mon âme, la Chose !"… Pour lui, le collectionneur n'est pas un passéiste, un réactionnaire, mais un sauveur de passé, nécessaire pour illuminer l'avenir...

Privé de tout, d'argent, d'amis, de logement, d'espoir et surtout de bibliothèque, WB va se tourner vers une collection virtuelle, vers un ascétisme radical :

"Des passions qui autrefois allaient vers les pièces qui m'obsédaient se sont tournées ces une recherche abstraite, vers l'essence de la Collection elle-même…" (page 137 de cette "pratique de la collection"…

Jean-Piere Bonnel

Traduit de l'allemand par Philippe Ivernel


Genre : Art et Littérature
Collection : Rivages Poche / Petite Bibliothèque | Numéro : 320

Poche | 224 pages. | Paru en : Octobre 2000 | Prix : 9.15 €

GENCOD : 9782743607012 | I.S.B.N. : 2-7436-0701-7
Editions : Rivages

La plupart des essais regroupés ici paraissent en français pour la première fois ; ils fournissent un aperçu non seulement sur les livres que possédait Walter Benjamin, mais aussi sur le type même du collectionneur, ce "mystérieux genre d'homme qui peut dire : Je crois à mon âme, la Chose". Les curiosités que Walter Benjamin déballe sous nos yeux - livres pour enfants, abécédaires, rébus, témoignages rédigés par des malades mentaux - attestent toutes un refus de dissocier le texte de l'iconographie, ou plus généralement de la matérialité du livre. Les deux essais de 1931 - "Je déballe ma bibliothèque" et "Pour collectionneurs pauvres" - constituent un début de recherche théorique sur l'acte de collectionner. Enfin une liste de lectures - catalogue fragmentaire dressé par Benjamin lui-même - introduit au parcours de ce penseur aussi inclassable qu'inépuisable.

Partager cet article

Published by leblogabonnel - dans culture
commenter cet article
24 juin 2015 3 24 /06 /juin /2015 10:04
Benjamin Stora, Marielle et J.P.Bonnel à Banyuls, tombe de Maillol
Benjamin Stora, Marielle et J.P.Bonnel à Banyuls, tombe de Maillol

*

Benjamin STORA :

Je viens de savourer Une enfance juive à Constantine, sous-titre du livre autobiographique Les clés retrouvées (Stock, 2015, 17 euros).

C'est une belle métaphore que d'ouvrir la mémoire grâce aux clés déposées au fond d'un tiroir et retrouvées à l'occasion du décès de la mère...

Le livre commence par l'événement fondateur, le 20 août 1955 quand, à 4 ans et demi, le petit Benjain voit des soldats entrer soudain dans l'appartement familial et tirer sur des Algériens en fuite : "La guerre d'Algérie était cachée dans les plis de ma mémoire d'enfant."

Puis ce sera la guerre, le départ tragique d'Algérie : je peux comprendre ces événements ayant le même âge que B.Stora et ayant quitté l'Algérie sous les bombes, début 1962, moi qui n'était pas pied-noir, mais catalan : simplement ma mère avait épousé, en secondes noces, un fonctionnaire oranais…

Par la suite Stora aura passé sa vie, ses études, aura écrit des dizaines de livres pour revenir sur cette mémoire lointaine, pour comprendre le contexte de ses premiers âges d'une enfance commencée dans le bonheur, au contact des femmes et parmi des communautés juive, arabe qui se côtoyaient sans problème;..

Le directeur du musée de l'immigration revient longuement sur les origines, sur le berceau familial, situé dans les Aurès (page 105); on aime quand la réflexion sur porte sur l'étymologie et les significations hasardeuses du nom de famille, page 45, l'origine pouvant être andalouse ou phénicienne (Stora, ville, ancêtre de Skikda), le patronyme n'apparaissant vraiment qu'au moyen Age, issu de l'arable "stour", signifiant "abri, protection, port"…

Ce n'est pas la chronologie des événements qui nous touche dans ce livre discret, humble, sincère, mais la descriptions des groupes sociaux, des rites juifs, des rapports ou de l'absence de dialogue avec les musulmans… On a l'impression de comprendre la guerre d'Algérie de façon plus profonde avec cette biographie qu'avec une longue relation historique…

J.P.Bonnel

-- évocations, autres moments du livre :

Le Jacky Bar, où Benjamin découvre les chansons d'Elvis Presley, explose de joie lors de la victoire du boxeur Alphonse Halimi, « un enfant de chez nous », qui gagne le championnat du monde des poids coq à Londres, en 1960. C'est aussi la découverte de l'Amérique par la magie du cinéma, le Pont de la rivière Kwaï, les westerns ou les Dix Commandements. « J'allais avec les copains au Vox où régnait un brouhaha permanent et réjouissant », se souvient Stora, qui décrit l'animation des ruelles, les petits métiers (le repasseur de couteaux, les marchands ambulants, les vitriers), l'ambiance à l'approche des grandes fêtes juives, Kippour, Pessah ou Roch Hachana, ou musulmanes, le Mouloud ou l'Aïd el-Kebir.

C'est aussi l'atmosphère de sensualité de la plage et de la Méditerranée. « A l'approche de l'été, il faisait une chaleur terrifiante la journée. Mais, dès que le soir tombait, la fraîcheur arrivait, et très vite les gens sortaient. » Stora décrit avec sensibilité la déambulation des promeneurs, ce paseo un peu italien ou espagnol. « Le quartier juif était imbriqué dans le quartier arabe. » Rencontre des cultures, prières et chants se mêlent, psalmodies des versets du Coran et de l'Ancien Testament. Avec un amour indéfectible de la France républicaine chevillé à l'âme. « Je voyais autour de moi une vie judéo- musulmane », conclut Stora, qui parle arabe avec sa mère et se régale de beignets brûlants, de zlabias et de makrouds, gâteaux enveloppés dans du papier journal, dont il livre la saveur, au cœur des souvenirs.

------------

* Jeudi 25 juin à 18h au Centre d'Art Contemporain

Conférence de Georges Vigarello : jeudi 25 juin à 18h - La toilette, corps esthétique, corps intime

À cent mètres du centre du monde / Centre d'Art Contemporain.

3, AVENUE DE GRANDE BRETAGNE 66000 PERPIG
NAN

Conférence : « La toilette, corps esthétique, corps intime »
par Georges Vigarello

Le Centre d'Art Contemporain àcentmètresducentredumonde et le Cercle Rigaud
sont heureux de vous convier à la conférence illustrée exceptionnelle de
Monsieur Georges Vigarello, philosophe et directeur d'études à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales. Il est spécialiste de l'histoire de l'hygiène, de la santé, des pratiques corporelles et des représentations du corps.

« La toilette, corps esthétique, corps intime »
( thème de l'exposition du Musée Marmottan)

A cent mètre du centre du monde / Centre d'Art contemporain.

3, AVENUE DE GRANDE BRETAGNE 66000 PERPIGNAN

0468341435

Entrée : Gratuite

* De Fossa à Paris :

PARIS, 25/06/2015

Redécouverte du compositeur nord-catalan François de Fossa (1775-1849) à la Sorbonne

Le Centre d’Études Catalanes organise le 25 juin un concert exceptionnel à l’amphithéâtre Richelieu de la Sorbonne en hommage à ce militaire et musicien perpignanais dont l’œuvre, dispersée, sort lentement de l’oubli. Les Amitiés Internationales André Malraux, à l’origine de l’initiative, ont lancé une commémoration officielle en 2015 avec le soutien de la Mairie de Perpignan.

Le duo de guitares Tarentelle et l’ensemble Adélaïde sur des instruments anciens revisiteront les compositions de Fossa pour quatuors, duos et solos, enregistrées de nouveau par ailleurs au Japon, en Italie et en Allemagne.

Au programme, Trio concertant op.18 pour guitare, violon et basse (violoncelle) en 4 mouvements par l’ensemble Adélaïde, Recuerdo à son ami Dionisio Aguado, et Grand duo pour 2 guitares tiré de l’œuvre de Joseph Haydn en cinq mouvements par le duo Tarantelle.

Le concert compte avec le soutien du service culturel de la Sorbonne, des AIAM et de l’APCCP.

Le 25 juin à 20h

Sorbonne, amphithéâtre Richelieu

17 rue de la Sorbonne

75005 Paris

Entrée gratuite sur réservation : agenda-culturel@paris-sorbonne.fr

http://www.culture.paris-sorbonne.fr/evenements/francois-de-fossa-1775-1849-compositeur-et-guitariste/

Partager cet article

Published by leblogabonnel - dans littérature
commenter cet article
23 juin 2015 2 23 /06 /juin /2015 09:00
expo M.Pagnoux à Bugarach
expo M.Pagnoux à Bugarach

**PERPIGNAN : gare à Dali !

Aux Elus de Perpignan-la-Dalinienne :

Salvador Dali, 50 années après. Une idée originale (à méditer)

50 années après son voyage triomphal à la gare de Perpignan au mois d’août 1965, Salvador Dali n’a toujours pas la moindre plaque commémorative dans la capitale du Roussillon. Alors que le Teatro-Museo de Figueras (E), situé à 50 kilomètres au sud des Pyrénées, accueille chaque année + 1.500.000 visiteurs du monde entier. Ingratitude ou manque d’imagination ?

Entre les animations de rue, prévues pour le jeudi 27 août 2015, et la mise à l’écart du collectif créatif des « Héritiers de Dali", voici la bonne idée pour honorer Salvador Dali, bienfaiteur alchimique de la Ville de Perpignan, et sauver par la même occasion le « Centre del Mόn » du fiasco économique...

Oser Dali, enfin !

Vous trouverez, en pièce jointe, l’énoncé d’un projet fabuleux, destiné à créer enfin à la gare de Perpignan un monument significatif à la gloire du génial peintre catalan, qui a apporté depuis les années 1960 à la Ville Perpignan une gloire planétaire énorme en affirmant sur toutes les scènes médiatiques de monde que « la Gare de Perpignan est le centre de l’Univers« . Il faut savoir que toutes les toiles créées par Dali à Cadaqués ont été expédiées par la principale station ferroviaire du Roussillon pour échapper aux contrôles rigoureux du Franquisme. Il y a 50 ans, la gare SNCF de Perpignan était devenue pour l’artiste catalan la porte du nouveau monde et la clef d’une incomparable réussite. Depuis les années 1980, je milite à Perpignan − en marge de mon travail d’investigation littéraire sur les sources du génie dalinien − pour un monument Dali, et ceci dans l’indifférence la plus totale (voir la PJ n° 3).

Le Cinquantenaire Dali de 2015 offre une occasion historique d’honorer une vieille dette culturelle envers Salvador Dali et de sauver du chaos le complexe du « Centre du Mόn« , ses commerces et des centaines d’emplois menacés dans la nouvelle gare TGV (non encore inaugurée).

Ce que je propose en parfaite logique dalinienne, c’est de créer dans la galerie marchande désertée un espace muséographique à la mémoire de Salvador Dali. Ou de commander un monument original dédié au délirant artiste, qui trouverait dans la galerie commerciale du « Centre del Mόn » un emplacement idéal pour attirer le grand public en mal d’émotions surréalistes et faire revenir aussi les clients désabusés des commerces abandonnés. Il faut croire dans les effets magiques du phénomène Dali. Les 1.500.000 visiteurs du Teatro-Museo de Figueras puisent leurs motivations dans le rêve !

Pour le monument Dali, il faudra éviter de faire appel à un créateur lambda. Je me permets de suggérer les noms de deux grands sculpteurs résidant en Catalogne espagnole :

Lluis LLONGUERAS. Le célèbre styliste de coiffure, géant du marketing cosmétique, fut un ami personnel de Salvador Dali. Il a collaboré notamment à la conception originale de la Chambre Mae West au Teatro-Museo Dali de Figueras. LLONGUERAS est également un sculpteur de réputation internationale, dont l’atelier se situe à Barcelone.

Lorenzo QUINN. Le fils du célèbre acteur Anthony Quinn a tenu en 1991 le rôle titre du fameux surréaliste catalan dans le film espagnol « Dali » d’Antoni Ribas. Cette fascinante expérience cinématographique l’a incité à s’orienter vers une carrière artistique de sculpteur. Lorenzo Quinn peut se prévaloir d’une forte notoriété. Il travaille notamment pour les Nations Unies et le Vatican. Il possède une résidence secondaire à Empuriabrava.

← Lluis LLONGUERAS Lorenzo QUINN →

Je suis d’avis que la Mairie de Perpignan devrait entamer des négociations avec ces deux créateurs connus. Il ne s’agit pas des artistes les plus chers du monde. Mais leur profil international devrait donner au monument Dali de la gare TGV de Perpignan un supplément d’attractivité. Une décision municipale courageuse devrait sortir le Cinquantenaire Dali de l’insignifiance. Ainsi donc, Salvador Dali pourrait sauver le « Centre del Mόn ».

Roger Michel Erasmy

auteur du « Codex Dalianus » (Dali décodé) depuis 1984

fondateur des « Héritiers de Dali », en 2004 à Lyon

Web : www.erasmy-dali.com

Blog : www.dali-visions.dali-code.com

Partager cet article

Published by leblogabonnel - dans peinture
commenter cet article
22 juin 2015 1 22 /06 /juin /2015 19:04


Sant Joan

El cel ens sembla mil.lenari,

Mentre els estels se'n van ballant.

Tots els records deixen l'armari,

Festejant la nit de Sant Joan.

La font busca per la muntanya

Un camí sempre tortejant

I porta a la vila llunyana

Les aigües fredes de Sant Joan.

Les espigues de blat somriuen

Les mares ja les tallaran

Per oferir als nins que riuen

El pa fresc i nou de Sant Joan.

El conill, ell que no dormia,

Que anava pel camp ferejant,

Encerta el trèvol que es perfila

Entre les herbes de Sant Joan.

Aleshores, sentim que creixen

Lligams estrets d'or i de sang,

Quan els ulls cansats parpellegen,

Com les fogueres de Sant Joan.

Joan Iglesis

Partager cet article

Published by leblogabonnel - dans culture
commenter cet article
20 juin 2015 6 20 /06 /juin /2015 09:16
Adrienne Cazeille, à Thuir. Association "Du côté de Collioure" - Portes ouvertes au moulin ce samedi.Adrienne Cazeille, à Thuir. Association "Du côté de Collioure" - Portes ouvertes au moulin ce samedi.Adrienne Cazeille, à Thuir. Association "Du côté de Collioure" - Portes ouvertes au moulin ce samedi.Adrienne Cazeille, à Thuir. Association "Du côté de Collioure" - Portes ouvertes au moulin ce samedi.

Adrienne Cazeille, à Thuir. Association "Du côté de Collioure" - Portes ouvertes au moulin ce samedi.

Collioure - Culture : célébration de la Méditerranée

Entretien avec Denise Snodgrass, conseillère municipale déléguée aux affaires culturelles

Pour le premier article de cette nouvelle correspondance depuis Collioure, la tentation naturelle est de traiter de la culture. En effet, c'est la politique culturelle qui structure une cité, qui fabrique une image de marque et convie la population à la solidarité. Un an après l'élection d'une nouvelle équipe, dirigée par Jacques Manya, à la tête de la municipalité, il fallait connaître les projets à court terme et fredonner "un air d'été", selon le slogan du maire…

Après des premiers mois d'adaptation, les projets sont désormais visibles. L'adjointe a d'abord contacté les responsables du Conseil général afin d'éviter les doublons. ensuite, il s'agit d'offrir un été méditerranéen, fait de musique orientale, espagnole et de littérature, avec le thème de la "Méditerranée au féminin". Le projet se veut cohérent autour des créations culturelles de la "mare nostrum", notre mer antique : la baie du port servira de décor : au square Caloni, au théâtre de la mer, face à ce "toit tranquille où marchent des colombes", le spectacle sera donné à voir, avec Paul Valéry comme guide, chantre de Sète et d'un autre théâtre sur la mer…

La municipalité propose ainsi vingt spectacles diversifiés, éclectiques, pour tous les goûts. La plupart seront gratuits; seront payants le festival des abbayes (le 25 juillet, autour de Bernard Soustrot) et les "Soirées du Caloni", avec M. Galabru (le 13 juin), la pianiste Anne Queffelec (le 1er juillet), Michaël Lonsdale, un immense comédien au service du poète Machado, enterré à Collioure (le 30 juillet) et Renaud Garcia-Fons, alliant sonorités espagnole et orientale, dans un registre flamenco (le 28 août). Cependant les entrées seront modiques pour des artistes internationaux : entre 15 et 20 euros.

En effet, pour la déléguée à la culture, il s'agit de donner à voir et à entendre une "culture pour tous", sans jamais "oublier le fil rouge de la qualité".

L'intention est d'ouvrir cette saison estival dans un esprit d'ouverture, dans les deux sens du terme : ouverture sur l'infini de la mer et les civilisations de la mer commune et ouverture d'esprit en direction de tous les publics. Le concert inaugural, désirant instaurer le dialogue ente l'Orient et l'Occident, montre le chemin à suivre : "Aller d'année en année dans cet échange de musiques méditerranéennes, partir de la musique pour finir l'été avec le salon du livre dirigé par Gildas Girodeau, "D'une mer à l'autre", explique D. Snodgrass. "Mon projet, c'est le théâtre de la mer", alors une nouvelle dynamique est engage : la culture bouge et s'installe dans d'autres lieux.

"Je suis très fière de cette programmation aux tonalités méditerranéennes et des artistes qui vont jouer des musiques traditionnelles à la rencontre du monde du jazz.", insiste D. Snodgrass.

Toutefois il ne s'agit pas de mettre en branle une grande machine et dénaturer le petit port catalan : "Je veux que le square Caloni reste un lieu intime afin de préserver la paix, la convivialité, la poésie à l'ombre du Château Royal…" Enfin, la responsable à la culture nous confie son projet à moyen terme, créer un "Festival de théâtre de rue" : on retrouve là la passionnée des planches, l'ancienne actrice amateur, qui désire apporter un style à la culture d'ici et marquer son passage…

Il faut signaler que l'été culturel ne se résumera pas aux "Mardis du monde" ou aux soirs Jazzy : afin de faire rêver, la nouveauté est la création d'un "Festival d'aéromodélisme nocturne" qui aura lieu le 1er août, à partir de 20h30, au Port-d'Avall : il s'agit de ne plus oublier les habitants du Faubourg et proposer une soirée unique, féérique, avec la danse des drônes dans le ciel de Collioure ! Spectacle gratuit pour le bonheur du plus grand nombre !

Jean-Pierre Bonnel

* Les temps forts de l'été :

-Les mardis du monde, dans la baie : scène ouverte sur le monde pour une aventure esthétique et émotionnelle.

-Le festival des Abbayes, ayant la vocation de mettre en valeur le patrimoine : concert du 25 juillet, à Notre-Dame des Anges, l'orchestre du festival et Bernard Soustrot.

-Collioure Jazzy présentera de grands musiciens, tels Didier Labbé (musique méditerranéenne) et Renaud Garcia-Fons, un enfant du pays (son père est un peintre catalan reconnu)

-Les soirées du Caloni (dates citées plus haut).

-Expositions au musée d'art moderne et à l'ancienne mairie, sans oublier la tradition, avec les sardanes du Campanar sardanista, tout au long de l'été, les bals populaires sur la place du 18 juin…

- - -

Collioure

L'association "Du côté de Collioure", dirigée par Isabelle Blin-Moly, organise, le samedi 20 juin à 17 heures au Centre culturel de Collioure (entée 5 euros) une projection-débat du film "Le jardin d'Adrienne", réalisé par Guy Lochard, en présence d'Adrienne Cazeilles et du réalisateur.

Institutrice à Collioure entre 1949 et 1959, l'écrivaine dit de cette période de sa vie :

"J'ai eu de la chance (car c'en est une qui ne revient pas de si tôt !) de vivre cette décennie à Collioure… J'y a passé dix ans à éveiller les esprits des petits enfants."

Libre, intellectuelle et jardinière, elle s'est intéressée très tout à tout ce qui touche à la nature dont la préservation de l'eau, la culture raisonnée… En core aujourd'hui, elle réfléchit au monde rural, à la place de l'Homme dans la nature, à son comportement face au vivant…

A. Cazeilles dédicacera ses ouvrages à l'issue de la projection.

*Adrienne CAZEILLES est institutrice retraitée.

Elle a publié aux Editions Trabucaire Quand on avait tant de racines dans lequel elle chante l'histoire inoubliable de sa terre des Aspres, en Catalogne française, à travers une vie quotidienne difficile et heureuse. Elle a exprimé très tôt une sensibilité écologiste.

Jean-Pierre Bonnel

Partager cet article

Published by leblogabonnel - dans culture
commenter cet article
19 juin 2015 5 19 /06 /juin /2015 09:37
Eté à Collioure : le calendrier - Musique à Monastir del  Camp

*COLLIOURE : Agenda culturel et festif "Un air d'été"

* Vendredi 19 juin, spectacle de fin d'année de l'Ecole de musique : à 20 heures, au Centre culturel, entrée libre.

* 20 ET 21 juin, "Le Moulin de Collioure" : à l'occasion des journées "Patrimoine du pays et des moulins" : Journées Portes Ouvertes organisées par l'Association des amis du moulin - Un apéritif sera offert aux visiteurs en fin de matinée.

* 21 juin, Fête de la Musique : place du 18 juin.

Programme :

à 14h30, Ballet Joventut - à 17h30, Chorale du Campanar sardanista - à 21 h, Ely Buxeda (bal guinguette)

au Port : à 20 h, Venus Harbor Country Club - à 22h30 : Soul Jamaica

Place du Maréchal Leclerc : à 21 heures, Groovy (punk, pop, rock)

Place Jean Jaurès : à 21 h, DJ Selectaioli (roots sound system)

Dans les rues : Santiago del Mar (musique espagnole) - Fanfare "Les Bizzar's"

** Mercredi 1er juillet : Récital de la grande pianiste Anne QUEFFELEC ( à 21 h, au Square Caloni, entrée 15 euros - Billetterie ouverte à la mairie et à l'Office de Tourisme.

** MONASTIR DEL CAMP :

Chers Amis du Monastir,

Vous avez reçu le programme complet du Samedi 20 JUIN 2015 au MONASTIR comprenant

- Le concert des deux ensembles vocaux sous la direction de EMMANUEL VINCENT (une rectification toutefois sur l' horaire :

il faut lire " 15 HEURES " et non pas 14. (en vous priant de m' excuser pour cette erreur)

- Celui de EVELINA SIMON à la Harpe et MARTIN LAFOND à la guitare dès 17 heures

Nous n' avions pas prévu de manifestation pour le

DIMANCHE 21 JUIN

outre l' exposition de JOSEE TUBIANA

(icônes et enluminures) et la visite commentée d' anecdotes

C' était sans compter la surprise qui vient de nous être offerte : DIMANCHE PROCHAIN

Le VIRTUOSE violoniste RUSSE MARCOS VARDAN nous fait l' honneur de nous accorder une heure de concert en la chapelle du Monastir et ce

à partir de 17 heures -

Entrée libre participation.

La visite commentée aura lieu à 16 heures comme prévu

Les tables et les chaises seront toujours en place pour un repas tiré du sac éventuel (si le temps le permet !)

Amicalement

X. et C.Marceille N.Le Bigot

Concert de HARPE ! Samedi 20 JUIN

au Monastir del Camp, 66300 PASSA

de 17h00 à 19h30

au programme :

- la harpe à tous niveaux !

- ensemble de harpe de Passa

- Évélina Simon en solo

- Evélina Simon et ses guests star ! (surpriiiiise !)

entrée gratuite !

sur facebook : https://www.facebook.com/events/1601896736731421/

merci de faire suivre l'info !

Concert Harpe - TOUR du MONDE

samedi 20 juin, 17:00 (UTC+02)

Passa, Languedoc-Roussillon, France

45 personnes sont invitées

Partager cet article

Published by leblogabonnel - dans musiques
commenter cet article
18 juin 2015 4 18 /06 /juin /2015 17:23
Livresse
Livresse

*Lettre

Bonjour,

Je me permets de vous contacter pour vous faire part de mon expérience de la médiathèque de Perpignan, cela vous intéressera peut-être.

Mon compagnon et moi résidons 6 à 7 mois de l'année sur notre voilier basé à Canet. Le reste de l'année nous habitons notre maison dans la Loire où nous payons nos impôts locaux.

Nous sommes de grands lecteurs d'essais et de romans et je me suis inscrite à la bibliothèque de Canet sans problème, il y a des formules pour les personnes présentes peu de temps sur la commune et étrangère à la ville moyennant un coût d'inscription plus élevé, comme cela se fait chez nous. Mais c'est une toute petite bibliothèque et le choix est très restreint.

Nous avons essayé de nous inscrire à la médiathèque de Perpignan et cela n'a pas été possible car nous ne sommes pas résidents du département. C'est en effet stipulé dans le règlement, cette médiathèque n'est pas accessible aux "étrangers" aux Pyrénées Orientales.

Je trouve que c'est une façon bien particulière de concevoir la promotion et la diffusion de la culture catalane et d'ailleurs !

Qu'en pensez-vous ?

Cordialement,

Véronique Rivoire

-- envoyé par Rivoire Véronique (rivoireveronique@orange.fr)

**

Tunisie : J'ai souvenir d'un homme assis un matin en plein désert de plaine ...

sable et caillasse, au sud de Tozeur,

Alentours, pas un village, pas un troupeau, pas un arbre ...

nulle bâtisse au plus loin que le regard pouvait porter.

Il était là, c'est tout !

Saluant d'un geste vague notre voiture en route vers Douz, au delà du chott El Djedrid.

Au loin les montagnes bleutées perdaient leur ombres nocturnes et la chaleur s'annonçait redoutable

Six, sept heures après, à notre retour, il était toujours là, immuable

et seul sur ce morceau de planète qui lui appartenait totalement...

Avait-il seulement bougé depuis notre premier passage ?

Mais que pouvait traverser son corps ramassé

emmitouflé de laine

et quelle langue inconnue

germait dans cette tête sous un capuche brun ?

Peut-être :

je suis l'homme assis au bord de la piste

c'est l'heure où il convient d'écrire ma pensée à ses amis

d'écrire en retenant les mots

en raclant tendrement les voix

sans les scalper

en repoussant tous ceux qui se bornent à regarder

sans voir

à ne pas tenir tête

à ceux qui se bornent à ne vouloir que comprendre

cela fait un grand cerne mauve

dont on ne se remet pas

je suis celui qui s'est assis au bord de la route

et qui tient loin ses ennemis

pour ne pas alourdir la fatigue

je resserre mes bras sur le souffle des enfants

pour la merci d'un jet fumant de thé

où les fatigues se diluent

et pour qui tout est encore à creuser

que la vie ait fait long feu ou tourné court

peu importe

j'écoute de tous mes pores la palpitation des géodes

au très loin de moi

on m'a dit qu'une énorme masse d'eau

qu'ils nomment ''mer''

plus grande que le Chott et toutes les palmeraies

va et viens sans jamais de repos

je ne connais rien de cela

mais je mets en pâte avec lenteur

la chair des dates molle de salive

et succulentes comme il ne s'en trouve qu'à Tamerza

et

peu importe l'homme qui se venge

dans sa respiration bloquée

et sa pupille aveuglée

il ne sait pas

le peu d'importance de ses moulinets

vides

hors de la palpitation des roches

Je pense souvent à lui,

car il m'a convaincu de l'inexistence du temps... ce jour là !

Guy/più

Partager cet article

Published by leblogabonnel - dans culture
commenter cet article

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens