Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 mars 2015 6 21 /03 /mars /2015 10:51

****** Demain dimanche 22 mars 2015, nous devons voter (si la gauche, effondrée, mais est capable de rester au second tour, obtenant 12,5% des inscrits, le FN peut emporter le département à la faveur d'une triangulaire ..!!!),

ou/et voter pour les expositions de Céret :

* Galerie Odile OMS, à Céret (photos jointes - tableaux de portraits)

Du 17 mars au 23 mai 2015,

nous vous invitons à venir découvrir la nouvelle exposition d' Emmanuel Bolzoms.

Vous êtes conviés au vernissage qui aura lieu le vendredi 20 mars à 18 h en présence de l'artiste.

Emmanuel Bolzoms

- - -

"Après avoir tenté avec élégance de dompter la peinture…" (début de l'excellent texte de Jean-Michel Collet, correspondant de l'Indépendant à Céret - Mille excuses de ne pas avoir mis son nom et de ne pas lui avoir demandé l'autorisation de publier son article !!!

J.Collet me rappelle tout cela en me menaçant des foudres de son avocat…Il a raison : au lieu de dialoguer, il vaut mieux se faire la guerre...

- - -

**Toujours à Céret :

DANY KARAVAN (voir au cimetière de Port-Bou)

Le Musée d'Art Moderne de Céret présente Dani Karavan

En ce moment au Musée d'Art Moderne de Céret ...

Dani Karavan imagine Passages, un monument en hommage au philosophe Walter Benjamin à Port-Bou, Espagne. Portrait de l'artiste en humaniste et coup d'oeil sur l'exposition et les sculptures de terre présentées pour la première fois au musée d’art moderne de Céret du 14 mars au 31 mai.

MUSEE-CERET-EXPO.COM

Passages - Port Bou

Dani Karavan est le créateur, à Port-Bou, de Passages, réalisation en hommage à Walter Benjamin, écrivain et philosophe juif allemand qui mit fin à ses jours dans la petite ville frontalière. Parvenu jusqu’à Port-Bou par un sentier montagneux et non sans grandes difficultés, Walter Benjamin, craignant d’être reconduit vers la France de Vichy par les autorités espagnoles, se suicida dans la nuit du 26 septembre 1940.

Les matériaux utilisés par Dani Karavan sont évocateurs de l’esprit qui guide sa démarche : de l’acier Corten, du verre, mais aussi et surtout un tourbillon naturel se formant sur la mer, un olivier, et une citation de Benjamin en hommage aux victimes anonymes des conflits : « Honorer la mémoire des anonymes est une tâche plus ardue qu’honorer celle des gens célèbres. L’idée de construction historique se consacre à cette mémoire des anonymes ».

Sculptures de terre

Vingt ans après l’inauguration de Passages, l’exposition présente également la part la plus contemporaine du travail de Dani Karavan. Conçues à la demande et pour les vastes et lumineux espaces de la Galerie Jaeger Bucher/Jeanne-Bucher à Paris, des sculptures et des bas-reliefs aux formes mi-architecturales, mi-sculpturales, réalisées en un béton de terre dont la matière vibrante et l’ocre jouent avec la lumière, évoquent les architectures de terre communes à de nombreuses cultures. Des formes ancestrales des villages d’Israël et de Palestine aux habitats traditionnels d’Orient, d’Afrique ou d’Asie, faisant naître dans notre esprit des images de ziggurats mésopotamiens, de la tour de Babel, de colombiers, de maisons entières ou de modestes refuges, elles sont pour Dani Karavan une autre manière de rendre hommage et de nous offrir en partage l’universalité qui relie ces cultures entre elles.

- - - - Le compositeur et guitariste perpignanais Fr. P. de FOSSA à Jouy :

Demain après-midi, Bruno Marlat fera une conférence sur le compositeur François de Fossa, à Jouy-en-Josas :

Le site du musée de la Toile de Jouy vous présente les collections et ... Concert "Guitaromanie et guitares anciennes ". Le 22/03/2015. Musée de la Toile de Jouy. Conférence "Oberkampf, révolutionnaire et patriote à Jouy-en-Josas"

Par Laurence et Murielle Legallet et l'association "La Rossiniane"

Le début du XIXème siècle marque un renouveau de la guitare. A cette époque, la guitare suscite un tel engouement qu’on dit alors que l’Europe entière est atteinte de "guitaromanie".

Les guitaristes français ne peuvent rivaliser avec la brillante pléiade de virtuoses-compositeurs qui sillonne l’Europe mais Paris jouit d’un prestige inégalé. Elle attire une foule d’artistes, séduits par une atmosphère musicale hors pair.

Dimanche 22 mars - 16h :

Sur réservation : Renseignements : 01 39 56 37 49 (Ecole de musique de Jouy)

- - - -

***JO FALIEU et L’UNIVERSITE POPULAIRE DU CONFLENT ouverte à tous entrée libre

POÉSIE DE LA RÉVOLTE

RÉVOLTE DE LA POÉSIE


Jo Falieu

poète philosophe

samedi 21 mars 2015

17h30

Salle du Pessèbre rue St Jean de Porto-Rico à Prades

1 Poésie révoltée - poètes insurgés
2 De l'indignation à la révolte: les témoins
3 La déstructuration du discours poétique

4 L' insurrection poétique; dada et les surréalistes
5 D'une poétique de la révolte

Renseignements : J FALIEU 06 28 02 68 62 / G. PAGE 06 86 92 68 56 /

G.TURREL 04 68 96 08 15.

Passages de D.Karavan (photo J.P.Bonnel) - Tableaux d'Emmanuel Bolzoms © Odile OMS
Passages de D.Karavan (photo J.P.Bonnel) - Tableaux d'Emmanuel Bolzoms © Odile OMS
Passages de D.Karavan (photo J.P.Bonnel) - Tableaux d'Emmanuel Bolzoms © Odile OMS
Passages de D.Karavan (photo J.P.Bonnel) - Tableaux d'Emmanuel Bolzoms © Odile OMS

Passages de D.Karavan (photo J.P.Bonnel) - Tableaux d'Emmanuel Bolzoms © Odile OMS

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans peinture
commenter cet article
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 00:05
Roberto Chichorro
Roberto Chichorro

* Je me suis permis de copier/coller ce beau texte (comme toujours) de J.Q. publié sur son site MET BARRAN, où il est urgent de se rendre, pour en savoir plus sur la mémoire de ce pays… Je ne sais si JQ me pardonnera pour ce vol de mots… JPB

CHICHORRO A CANET (66 000 P.O.)

S'il est un lieu d'art dont les cimaises sont braquées sur l'art de région, c'est bien la galerie des Hospices à Canet en Roussillon. Le catalogue des expositions présentées au cours de ces dernières années en est la preuve la plus patente. Lieu passant comme il est, entre Perpignan et les plages, elle ne pouvait se démettre d'un tel privilège. Prochaine affiche: Mario Chichorro. Pas moins! Voilà un créateur phare et il.lustre de notre région. Inscrit dans son paysage artistique comme il n'en est peut-être pas d'autre. Présent, sans être omniprésent, ni hausser le ton, en instances d'amour ou provocations par dédain. Toujours à sa place, humble et passionné poète. Reconnu localement et en de précieux coins d'Europe. Ne comptons plus les décennies d'activité mais soulignons que, parmi nous, il a développé une oeuvre de peintre et de sculpteur, ou de sculpteur de la peinture (pénibles sont les étiquettes toutes-faites) à la fois fidèle à quelques fondamentaux, relevant des techniques aussi bien que des structures de l'imaginaire ou des "motifs" que l'histoire de l'art des peuples a façonnés. Chichorro ne minimise rien. Des fondamentaux, tels des socles, sans cependant aucun déni des sollicitations du moment.

L'artiste peut-il se sentir vivant s'il fait fi du tout canon et de la saison où il respire. Le canon ne serait-ce que pour le chatouiller et lui "voler dans les plumes", au besoin. La saison sans en ramasser toutes les feuilles ou en cueillir les fruits. C'est que l'art est du côté du jeu, du délire, et il veille à ne jamais se laisser attraper par des rationalités gendarmesques. Mario Chichorro, sage parmi les sages qui ne se sont jamais laissé mettre la bride sur le cou, avec ses premiers bagages lusitaniens et des provisions acquises, en d'autres territoires et sous d'autres climats, traverse et fomente des styles avec la liberté d'un passe-murailles, qui traverse cloisons et plafonds, se pose, là où il est bien, s'y enracine (plus rhizome qu'arbre), y fait éclore des géographies iconiques données en partage, mais sait, ensuite (répéter n'est bon que si l'on s'autorise l'écart!) se détacher et s'envoler -ce maître en imagination qui s'appelait Marcel Proust, aurait dit "se décoller".

Reconnaître, faire siens des pays en papier et en bois, tracer ou creuser, peupler des territoires (des tableaux, des dessins, des reliefs), les peupler par des motifs aux formes plus ou moins cernées et colorées. Les tatouer pourrait-on oser pour récupérer une mode au vol. Être là, acteur et témoin de ses conquêtes. Parfois un fragment, un visage, un pied suffit (souvent d'ailleurs accompagné d'un pied de nez à l'orthodoxie des représentations, d'avant ou après Euclide). Quelquefois, il a besoin d'une silhouette, d'un phénomène pour marquer un ancrage temporel, anthropologique, stylistique, "païen" ou sexuel. Chichorro est avant tout un assembleur (et il y a en lui du mosaïste et du verrier). Fasciné, consciencieux, amoureux, inquiet, révolté, il met en plis et pages, il décompose et compose au gré de sa fantaisie (je tiens à souligner cette modalité de son exerce plastique), et les univers de ses tableaux se contrefichent de tout naturalisme ou réalisme pour s'adonner à une balade buissonnière (mais balade d'un homme de culture et d'expérience, qui connaît les vertus du "voyage immobile" d'un Pessoa autant que le "souffle épique" du grand Camoëns et pratique l'escarmouche iconoclaste par le truchement de l'humour et de l'ironie). Notre artiste, attardons-nous sur ses tableaux, n'est pas un adepte de la glisse ou du surf, ses planches ont de la profondeur, ne nous laissons-pas tromper par leurs surfaces, soyons attentifs à la dialectique de ce qui est montré ou non montré, de ce qui se trouve sur les bords, bords-limites (à ne pas dépasser), bords-seuils (à franchir). Chichorro ne remplit pas, il n'occupe pas un, des espaces délimités par son support, il "construit" un lieu et le fait vivre. Sans doute, ne vit-il vraiment que lorsqu'il touche le visiteur, celui qui regarde.

Peindre est une aventure et Mario Chichorro, notre imagier populaire baroque, ne cesse de nous le montrer. Sans necessité de glose ni de contre-glose. Son oeuvre est le récit en mille et un, et deux, et trois...mais ce n'est pas fini...chapitres. Un récit qui n'est pas toujours ordonné, avec une logique molle ou dégingandée. Un récit insensé (comme peut en donner l'impression toute architectonique surréalisante) mais volontairement falsifié. Le "dévidement" de l'intention plastique, de la pelote que cette intention de fait recouvre, a horreur -nous exagérons un peu, puisque nous ne savons pas précisément ce qui se passe-de tout code routier. Ce que l'on prenait pour des arrêts ce sont des départs et ce qui paraissait bien fixé est flottant et tournant (comme lorsque l'on ferme les yeux et que l'on se laisse griser par tout ce qui tourne dans notre tête, paupières baissées. Ne pas avancer! Chichorro ne craint pas le "tourner en rond". Ne se plaît-il pas (en tout cas, la joyeuseté de certains de ses tableaux invite à le croire) à avoir la tête retournée par le retour du souvenir, le poids de l'empreinte, la tentation du désir (à travers un saut-de- mouton fantasmatique), le souffle de l'utopie (mise à mal par les obstacles du parcours du combattant auquel tout être vivant, guerrier ou pacifiste, est engagé), et le mirage de tant de queues de comètes insaisissables. C'est un peu de tout cela que Mario Chichorro apporte aux visiteurs de son exposition à

Galerie des Hospices, av. Sainte-Marie, Canet Village

Vernissage ce vendredi 20 mars à 18 h

L'exposition restera ouverte au public du 21 mars au 13 mai 2015. Entrée libre.

Jacques Quéralt

L'éclipse de la gauche dans le 66

 

 

...dès dimanche 22 mars, aux départementales. L'éclipse du vendredi 20 était déjà un mauvais signe… Ce furent surtout les éclipses des promesses de F.Hollande qui jouèrent le plus grand rôle dans cette histoire…

 

 

La droite au niveau du 66 n'a pas pu, ces dernières années, vraiment s'exprimer : minoritaire, elle a surtout eu des élus pâlots, et manquant d'idées. Mais elle va devenir majoritaire et reprendre le département…

 

Au niveau municipal, le maire de Perpignan a montré, au bout d'un an (et plus, maire depuis 2009, et plus, au conseil municipal depuis 2001 !) que sa capacité à passionner les citoyens était nulle. Il essaie de gérer, il colmate, il ne se montre pas, tant il est critiqué au coeur même de sa majorité (*) et de ses alliés : Bruno Delmas a une voix et un projets beaucoup plus porteurs ! Pourtant M. Pujol va profiter, sur le plan culturel, par exemple, de l'élection de M. Castex (UMP), et récupérer ainsi le Palais des Rois de Majorque, et y installer des "Estivales"...

 

La majorité PS/PC du CG66 a acquis de l'expérience, dans la gestion et la captation du pouvoir local, grâce aux leçons machiavéliques de C. Bourquin. Celui-ci a placé une femme terne à la Présidence et une battante à l'assemblée puis au gouvernement. Ségolène Neuville, sur le terrain, dans les médias et les réseaux sociaux, assure sa promotion incessante et sa continuité politique : elle suit les dossiers, rencontre les habitants, mais elle ne pourra rien contre l'exaspération des gens d'ici et des Français. Ceux-ci veulent une rupture face aux comportements politiciens (cumul, avantages financiers, clientélisme, copinage, pots de vins…), face à la bureaucratie européenne, face à la finance omnipotente…

 

La rupture, c'est le FN qui l'incarne, ultime solution des Français désespérés, exaspérés…

 

Malgré ses réalisations significatives dans les domaines de la culture, du patrimoine, de l'entretien des routes, du versement du RSA…le conseil général se trouve face à un bilan social très négatif : chômage, misère accrus, quand le département possède à l'opposé un des plus grands taux d'imposés sur la fortune…

 

Le conseil général va être géré par des politiciens souvent peu connus des citoyens…Personne ne se fait d'illusion : il fallait bien se défouler…

 

JPB.

 

(*) C'est l'avis de J.Paul Alduy qui critique vertement, sans jamais le citer, J.Marc Pujol : 

 

"...La classe politique locale dont j’ai fait partie, même si j'ai été marginalisé depuis 2009, droite et gauche confondues, ne peut s’exonérer d’analyser les faiblesses de son action et de ses messages : manque de vision, de charisme et faible présence sur le terrain, laissant ainsi libre cours au ressenti, au sentiment d’abandon, aux rumeurs...

Elle devrait également comprendre que le cumul des mandats et la gérontocratie ont achevé de détruire son image.

Pour combattre la montée du FN il fallait …"

 
Repost 0
Published by leblogabonnel - dans peinture
commenter cet article
19 mars 2015 4 19 /03 /mars /2015 09:27

Jeudi 19 mars 2015, à l'heure où les représentants de l'Etat vont célébrer, au monument aux morts de Perpignan, la fin (officielle) de la guerre d'Algérie, aura lieu une éclipse ! Un jour avant la vraie, à observer vendredi à 10h46, maximum de l'éclipse totale du soleil.

 

 La nuit tombera sur Béziers et Perpignan. La lune s'interposera entre le soleil et la Terre. Ici, c'est le fanatisme (la nostalgie de l'Algérie française) qui s'interposera entre le passé et le présent. Ménard et Pujol (Jean-Marc, maire de Perpi, moins médiatique que le Renard biterrois !) jouent-ils les soleils…? Mais restons sur terre…

 

Ils ne veulent pas célébrer la date officielle de la paix signée à Evian… M.Pujol s'éclipsera; il se rendra comme chaque année, avec quelques conseillers municipaux anti-Algérie algérienne, devant le mur des lamentations du cercle algérianiste (ancien couvent Sainte-Claire)…

 

Le jour, ce maudit 19 mars, n'est pas pour eux la fin du conflit algérien. Et ce n'est pas faux car de nombreux massacres auront lieu dans les jours qui suivent, dus à des fanatiques des deux camps...Or, en célébrant le 12.3.62, nous luttons contre tous les extrémistes ! Mettre en berne le drapeau français, c'est donner de l'importance aux fanatiques des deux bords qui ont poursuivi le combat ! L'Histoire leur a donné tort : luttons contre l'extrémisme en reconnaissant le moment qui exigea la paix !

 

En outre, il fallait fixer une date (on a ensuite proposer le 5 décembre, qui date qui ne convainc pas) et les élus doivent respecter la décision de la République. Sinon, ils sont hors-la-loi : qu'ils démissionnent ! 

 

Une éclipse pujolienne, chiche ! Le départ de Ménard : hourra !!!

 

Ce que ne disent pas MM. Pujol-Ménard-Aliot et consorts, c'est que ce sont les activistes de l'OAS qui relancèrent la guérilla, furieux après la signature des accords d'Evian : je vous cite quelques phrases du livre d'Yves Courrière La guerre d'Algérie : les fils de la Toussaint, préface de J.Kessel…*

 

 

J.P.Bonnel

 

- - -

 

* édition Fayard, 1968 :

 

page 12 : "…apprenant que des négociations allaient s'ouvrir… Le 21 février, l'Etat-Major de l'OAS…les commandos se déchaînent, 23 morts le 22 février, 66 le 24 et une ratonnade à Bab-El-Oued le 25…19 musulmans massacrés. C'est l'hystérie….Au sin de l'armée secrète, on ne tient plus les jeunes…

 

page 13 : "En pleine conférence d'Evian, c'est le meurtre sur les hauts d'Alger de 6 dirigeants des centres sociaux. Parmi eux, le grand écrivain Mouloud Ferraoun, l'ami intime d'Albert Camus. L'action fut particulièrement atroce…

…Quand De Gaulle annonce le cessez-le-feu, c'est le déchaînement. Ou plutôt cela va être le déchaînement. Le général Salan, chef incontesté de l'OAS, décrète l'application du plan offensif de l'OAS…"

 

-page 15 : "L'OAS sait qu'elle joue sa dernière chance…Il faut amener les musulmans à descendre sur les quartiers européens. Il faut que le service d'ordre FLN qui tente désespérément contenir cette poudrière qu'est la Casbah, soit débordé. Il ne restera plus à l'armée qu'à choisir : tirer sur la foule musulmane ou abandonner les Européens…" etc….

 

- - -

 

   *** Le 19 mars 1962, à midi, prend officiellement effet un cessez-le-feu qui met fin à huit ans de guerre en Algérie.

La veille, le gouvernement français a cédé au gouvernement provisoire de la république algérienne ses pouvoirs sur l'Algérie et le Sahara.

Un double référendum vient bientôt conforter cette décision. Le 8 avril 1962, les Français de métropole approuvent à plus de 90% le choix du général de Gaulle. Le 1er juillet 1962, les Algériens se prononcent encore plus massivement pour l'indépendance de leur pays.

L'indépendance devient effective le 3 juillet 1962. Le 4 juillet, Ahmed Ben Bella s'installe à Alger en qualité de président de la nouvelle république. Le 5 juillet, l'indépendance est officiellement proclamée.

 

Une transition sanglante

Pourtant, le cessez-le-feu du 19 mars est loin d'aboutir à un retour au calme immédiat. Les combats et les massacres se prolongent jusqu'au 3 juillet et redoublent même de violence. Leurs principales victimes sont les Pieds-noirs et les harkis, touchés par les représailles du FLN (Front de libération nationale). Les luttes entre fractions du FLN pour le pouvoir coûtent font également couler beaucoup de sang.

L'OAS (Organisation de l'Armée Secrète), créée en 1961 en réaction au «lâchage» de l'Algérie par le général de Gaulle, multiplie les attentats aveugles après le cessez-le-feu. Elle est responsable d'environ 2.400 assassinats de Français et surtout d'Algériens.

Le 26 mars 1962, des tirailleurs algériens de l'armée française font plus de cinquante morts en tirant à Alger sur une foule pacifique de manifestants européens. Ce massacre de la rue d'Isly et celui du 5 juillet 1962, à Oran, accélèrent la fuite des Pieds-Noirs et Juifs sépharades vers la France, où ils débarquent avec leurs valises pour seuls biens.

 

© site : Herodote.net

 
Repost 0
Published by leblogabonnel - dans polémique
commenter cet article
17 mars 2015 2 17 /03 /mars /2015 23:56
  • France de la résignation. France de l'abstention. 

    J'avais espéré en mon pays, lors des crimes chez Charlie. J'avais cru en mon peuple, rassemblé, soudé dans la rue...

   Ce n'était que court entracte, mise en scène destinée à faire croire en l'espoir, en la révolte, en l'honneur citoyen !

 

  Le revoici, le lâche silence...

  •  
  • Comme un fatalisme, l'acceptation du FN comme recours à la crise identitaire, sociale, culturelle de la France..!
  •  
  • Il serait, le "premier parti de France", le parti de la patrie…En fait la honte de mon pays, l'ignoble non-dit de "ma France" à la Ferrat : la délation, la couardise pétainiste, la cécité face aux injustices, les pires solutions finales, la haine et le racisme chevillés au poing !!
  •  
  • Une armée de naïfs et d'incultes dirigée par une poignée d'érudits, de beaux parleurs, de menteurs, de séducteurs ignobles, de violeurs de conscience, qui mènent le troupeau des nostalgiques d'une pureté mythique qui jamais ne fut !
  •  
  • FN, je te haine, car tu serais la solution, face à l'immigration, au sentiment d'être envahi, à la perspective d'une population qui change, qui n'est plus française de racine ancestrale : thèse de Renaud Camus, le petit, causant de  "renversement"…C'est lui le renversé, le fracassé !!!
  •  
  • Le voici, le discours frontiste, trompeur, tiède et musclé à la fois, en tout cas toujours fétide, qui serait le dernier rempart face à l'envahisseur ! Il oserait se qualifier d'ultime souffle patriotique face au déclin avancé..? 
  •  
  •    Or la France a de nombreuses ressources dans les domaines du tourisme, de l'aéronautique, du nucléaire, de la médecine, des chantiers navals, de la mode, de l'art, de la recherche sur les énergies solaires…
  •  

   Bilan : le FN au second tour face à l’UMP...

 

 Une gauche divisée, une gauche qui n'est plus la gauche : le Front national au second tour dans plus de la moitié des 2 054 cantons de France.

 

 «Plus jamais ça», pas de Le Pen au second tour ! la der des ders, mais on a la mémoire courte !

 

 

 Les électeurs de gauche sont toujours majoritairement attachés au front républicain.

 «Ce sera une victoire par défaut»…La droite est dans le ni…ni…le déni…le vomi !!!

 

Alors, on se tait, on reste devant la télé? 

Abstention record : moins de la moitié des électeurs ont l’intention de se déplacer.

 

   Ou on sort et on vote à tort et à travers ..?

 

    Le grand défouloir. La revanche des sans-grade… La décadence des idéaux. Le repli des valeurs.

   Des enfants sans repères. Le déclin d'un pays aux mains d'une secte attentive d'abord à ses privilèges, à ses pouvoirs, à ses passe-droit…

   Jamais aux promesses non tenues…

 

    Défouloir généralisé…

 

    La fleur au fusil, j'attends le grand soir !

 

JPBonnel

et si c'était vrai ? Andy Warhol
et si c'était vrai ? Andy Warhol

VIVE L'EUROPE

Pas étonnant qu'il y ait des candidats pour l'"Europe"!!!

SCANDALE : La retraite à 50 ans a été approuvée !!!..... pour les NABABS de Bruxelles.....
C'est pas gros, c'est énorme !!!...

VIVE L'EUROPE DES VOLEURS !!

SCANDALE : La retraite à 50 ans avec 9.000 euros par mois pour les fonctionnaires de l'UE a été approuvée!!!..... mais bordel, quand est-ce que ça va péter ?????

> > > > > >

> > > > > > *A DIFFUSER LE + LARGEMENT POSSIBLE S.V.P.*

> > > > > > C'est normal qu'il ne reste presque plus rien pour nous ! Vous avez remarqué que nos politiciens se battent comme des fous pour rentrer dans l'administration européenne Pourquoi ?... Ce qui suit va vous éclairer... C'est tout simplement scandaleux !!!

> > > > > > La retraite à 50 ans avec 9.000 euros par mois pour les fonctionnaires de l'UE a été approuvée !!!

Cette année, 340 fonctionnaires partent à la retraite anticipée à 50 ans avec une pension de 9.000 Euros par mois.

> > > > > > Afin d'aider l'intégration de nouveaux fonctionnaires des nouveaux états membres de l'UE (Pologne, Malte, Pays de l'Est...), les fonctionnaires des anciens pays membres (Belgique, France, Allemagne..) recevront de l'Europe un pont d'or pour partir à la retraite.

> > > > > > POURQUOI ET QUI PAIE CELA ?

> > > > > > Vous et moi qui travaillons ou avons travaillé pour une pension de misère, alors que ceux qui votent les lois se font des cadeaux dorés

> > > > > > La différence est devenue trop importante entre le peuple et les "dieux de l'Olympe" !!!

> > > > > > RÉAGISSONS par tous les moyens en commençant par divulguer ce message à tous les Européens. Bonne journée à tous quand même

> > > > > > CES HAUTS FONCTIONNAIRES DE l’Union EUROPÉENNE CONSTITUENT UNE VRAIE MAFIA

> > > > > > Les technocrates européens jouissent de véritables retraites de nababs. Même les parlementaires qui, pourtant, bénéficient de la "Rolls " des régimes spéciaux, ne reçoivent pas le tiers de ce qu'ils touchent... C'est dire !

> > > > > > - Giovanni Buttarelli, qui occupe le poste de "contrôleur adjoint de la protection des données", aura acquis après seulement 1 an et 11 mois de service (en novembre 2010), une retraite de 1 515 ? / mois. L'équivalent de ce que touche, en moyenne, un salarié belge ou français du secteur privé après une carrière complète de 40 ans.

> > > > > > - Son collègue, Peter Hustinx, vient de voir son contrat de cinq ans renouvelé. Après 10 années, lui aura droit à près de 9 000 euros de retraite par mois.

> > > > > > C'est simple, plus personne ne leur demande des comptes et ils ont bien décidé d'en profiter. C'est comme si, pour leur retraite, on leur avait fait un chèque en blanc. En plus, beaucoup d'autres technocrates profitent d'un tel privilège.

> > > > > > 1. Roger Grass, greffier à la Cour de justice européenne, va toucher 12.500EUR de retraite par mois.

> > > > > > 2. PernillaLindh, juge au Tribunal de première instance, 12.900EUR par mois.

> > > > > > 3. Ruiz-JaraboColomer, avocat général, 14.000EUR/mois.

> > > > > > Consultez la liste sur :

> > > > > > http://www.sauvegarde-retraites.org/docs/Retraite_Hauts_fonctionnaires_europeens_Annexe_3_Etude_27.pdf

> > > > > > Dans cette liste vous trouverez un certain Jacques Barrot ( 73 ans) avec une retraite de 4.728,60 EUR pour 5 années de commissaire européen aux transports À cela il faut ajouter sa retraite d'ancien député, celle d'ancien ministre, d'ancien président du Conseil général de la Haute Loire , de maire d'Yssingeaux et pour couronner cette brillante carrière, le 23 février 2010 il a été nommé au Conseil Constitutionnel.

> > > > > > Pour eux, c'est le jackpot. En poste depuis le milieu des années 1990, ils sont assurés de valider une carrière complète et, donc, d'obtenir le maximum : 70 % du dernier salaire. Car, c'est à peine croyable... Non seulement leurs pensions crèvent les plafonds mais il leur suffit de 15 années et demie pour valider une carrière complète alors que pour vous, comme pour moi, il faut se tuer à la tâche pendant 40 ans et, bientôt, 42 ans.

> > > > > > Face à la faillite de nos systèmes de retraite, les technocrates de Bruxelles recommandent l'allongement des carrières : 37,5 ans, 40 ans, 41 ans (en 2012), 42 ans (en 2020), etc. Mais, pour eux, pas de problèmes, le taux plein c'est 15,5 ans...

> > > > > > De qui se moque-t-on ? A l'origine, ces retraites de nababs étaient réservées aux membres de la Commission européenne puis, au fil des années, elles ont également été accordées à d'autres fonctionnaires. Maintenant, ils sont toute une armée à en profiter : juges, magistrats, greffiers, contrôleurs, médiateur, etc.

> > > > > > Mais le pire, dans cette affaire, c'est qu'ils ne cotisent même pas pour leur super retraite !!! Pas un centime d'euro, tout est à la charge du contribuable......

> > > > > > Nous, nous cotisons plein pot toute notre vie et, au moindre retard de paiement, c'est la déferlante : rappels, amendes, pénalités de retard, etc. Aucune pitié !

> > > > > > Eux, ils (se) sont carrément exonérés.....On croit rêver ! Rendez-vous compte, même les magistrats de la Cour des comptes européenne qui, pourtant, sont censés "contrôler" si les dépenses de l'Union européenne sont légales, faites au moindre coût et pour l'objectif auxquelles elles sont destinées, profitent du système et ne paient pas de cotisations.

> > > > > > Et, que dire de tous ces technocrates qui ne manquent pas une occasion de jouer les "gendarmes de Bruxelles" et ne cessent de donner des leçons d'orthodoxie budgétaire alors qu'ils ont les deux mains, jusqu'aux coudes, dans le pot de confiture ?

> > > > > > A l'heure où l'avenir de nos retraites est gravement compromis par la violence de la crise économique et la brutalité du choc démographique, les fonctionnaires européens bénéficient, à nos frais, de pensions de 12.500 à 14.000EUR/ mois, après seulement 15 ans de carrière et sans même cotiser. C'est une pure provocation !

> > > > > >

> > > > > > Mon objectif est d'alerter tous les citoyens des états membres de l'Union Européenne.

> > > > > > Ensemble nous pouvons créer unvéritable raz de marée. Il est hors dequestion que les technocrates européens continuent à jouir, à nos frais et en toute impunité, de telles retraites. Nous allons leur remettre les pieds sur terre : Sauvegarde Retraite sa réalisé une étude précise et très documentée qui prouve par "A+B" l'ampleur du scandale, reprise par les médias.....

http://www.lepoint./.fr/actualites-economie/2009-05-19/revelations-les-retraites-en-or-des-hauts-fonctionnaires-europeens/916/0/344867.fr/actualites-economie/2009-05-19/revelations-les-retraites-fonctionnaires-europeens/916/0/344867.fr/actualites-economie/2009-05-19/revelations-les-retraites-en-or-des-hauts-fonctionnaires-europeens/916/0/344867

> > > > > > On ne peut plus visualiser le lien ci-dessus, ils se sont rendus compte que l'information circulait beaucoup trop,.....Alors
> > > > > > Diffusons, diffusons massivement auprès de tous nos relais des vingt-sept pays de l'Union Européenne, il en restera bien quelque chose !!!

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans politiqe
commenter cet article
17 mars 2015 2 17 /03 /mars /2015 11:07
Le cadran solaire de MA2F : argent dilapidé ou oeuvre d'art incontestable..?
Le cadran solaire de MA2F : argent dilapidé ou oeuvre d'art incontestable..?
Le cadran solaire de MA2F : argent dilapidé ou oeuvre d'art incontestable..?
Le cadran solaire de MA2F : argent dilapidé ou oeuvre d'art incontestable..?
Le cadran solaire de MA2F : argent dilapidé ou oeuvre d'art incontestable..?

 

  Marc-André 2 Figueres, plasticien des érections

 

Après la réflexion sur l'érection de l'église (humide…) de Collioure (le point de vue), sur la double érection de l'entonnoir (méditation sur le genre), voici l'érection nouvelle : celle d'un cadran solaire au carrefour nord de Perpignan, juste avant la route vers l'aéroport. 

 

Cette oeuvre d'art fait polémique ! Pas belle, mégalomanie, commande fantasque de J. Paul Alduy (copinage; le nouveau maire JMPujol n'a pas participé au vernissage)…Avec cet argent on aurait pu…créer des emplois, embellir le centre-ville… (merci aux contributeurs et aux articles de L'Indépendant, que je mobilise, à travers ce dossier puisque l'ami MA2F n'a pas voulu se confier à moi…) : voici donc le dossier, à vous la parole, puisque les citoyens n'ont pas été invités à donner leur avis quant à la décision d'ériger cette oeuvre… Ils ne sont d'ailleurs jamais conviés, si ce n'est tous les 5 ou 6 ans pour déposer un bulletin de vote, et c'est pour cela que, désormais ils s'abstiennent ou votent pour l'aventure…

 

   Une expo, une statue dans la rue, une fresque par ci, par là, mais pourquoi, qui décide ? Le délégué à la culture, le directeur de cabinet, un copain, un requin..? Jamais les gens, jamais les habitants, vous, moi..!

 

Donc, je suis allé voir ce sacré cadran, mais en fait en voiture on ne voit rien : pas le temps, il faut tourner et rien n'indique qu'il s'agit d'une oeuvre… Et puis, il faut de la lumière, car en cas de mauvais temps...

Alors j'ai pris mon petit avion et j'ai compris que ce chef-d'oeuvre était réservé aux riches, à ceux, décideurs et politiciens, qui prennent l'avion pour Paris…

 

L'érection est bien pour eux, pas pour les sans-dents ! 

 

JPBonnel

 
Cadran solaire
Cadran solaire

* Pour continuer avec ce sujet, lire la chronique ironique et juste de Bernard REVEL (La Semaine du Roussillon du 11 déc. 2014, n°964, dans laquelle il fait parler le président de l'Agglo (JMPujol) à propos de ce cadran qui délivre "un lestage clair : celui d'une terre d'excellence pour le soleil… Image de modernité et de beauté à cette porte d'entrée de la ville…"

Cela nous rappelle la construction de "la porte des Catalans" , avant Salses, à la limite entre la Catalogne et…la France, oeuvre oubliée dans son coin des Corbières, ainsi que l'édile, perdue dans les méandres de l'Histoire...

**

Marc-André De Figueres

6 juin 2012 ·

LE FABULEUX "GUINNESS WORLD RECORD" VIENT D'ÊTRE ATTRIBUÉ À MA2F, pour son "ENTONNOIR le + GRAND DU MONDE".

Ce record de sculpture monumentale, réalisé dans sa vile de PERPIGNAN - qui vient de lui consacrer plus de 6 mois d'exposition dans les 5 musées de la ville - marque l'aboutissement d'années de recherches sur cet objet que l'artiste qualifie de "symbole du Genre".

SOLART2 - MA2F, LABELLISE PAR LE COMITÉ NATIONAL LUMIÈRE 2015 - UNESCO « 2015, ANNÉE INTERNATIONALE DE LA LUMIÈRE - FRANCE »

Il s'agit de mettre en valeur les capacités de la lumière à apporter des solutions aux grands défis contemporains que sont l’énergie, l’éducation, la communication, l’agriculture, l’industrie, la culture et la santé tout en s’intégrant dans une démarche de développement durable.

Organisateur: MA2F

Partenaires: Perpignan Méditerranée Communauté d'agglomération

Lieu / Adresse: Giratoire Solart 2, Rivesaltes

Site web: www.ma2f.com

Solart2 est le plus grand cadran solaire artistique d’Europe. Sculpture monumentale et outil scientifique, Solart2 donne l’heure solaire, le temps vrai, par projection de l’ombre portée sur l’espace de lecture. Ce projet monumental sera inauguré pour le solstice d’été.

http://ma2f.com/pages/solart2.php

http://www.perpignanmediterranee.com/SOLART-2-Mise-en-place-du-cadran-solaire-monumental–6024.phtm

**L'UNESCO a choisi de faire de 2015 l'année internationale de la lumière et des techniques utilisant la lumière. Il s'agit de sensibiliser les habitants de la planète à l'importance de la lumière et des technologies qui s'y rapportent. Dans ce cadre de multiples manifestations et rencontres vont être organisées à travers le monde afin de mettre en valeur la lumière et tous ceux qui travaille avec elle.

Le cadran solaire de l'artiste plasticien Marc André de Figuère (MA2F), installé à Rivesaltes, devant le péage de Perpignan nord, est en passe d'être sélectionné pour devenir l'un des symboles de cette année de la lumière à travers le monde. Après les remous que cette installation a suscités, cette oeuvre, réalisée par MA2F et portée par l'Agglo, sera ainsi labellisée. Une reconnaissance très appréciée par l'artiste qui "n'en revient pas. C'est si prestigieux !".

** Débats : "En parlant de dépenses, au retour je suis passé non loin de la dernière gabegie de nos édiles, le "cadran solaire" de la sortie d'autoroute. Cela m'a frappé à quel point ce monument d'allure très soviétique, futuriste-kitsch métal et rouge, symbolise parfaitement le gigantesque doigt d'honneur des élus envers les contribuables obligés à leur corps défendant de participer à cet immoral gâchis d'argent public.

A part ça il faisait beau, le soleil catalan faisant, la plupart du temps et contrairement à nos élus, consciencieusement son travail.

Steve Golliot-Villers (FB, 3 déc 14)

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans polémique
commenter cet article
16 mars 2015 1 16 /03 /mars /2015 10:27
Coluche par Patrice MURCIANO
Coluche par Patrice MURCIANO

***Situation des Restaus du coeur au centre-ville :

Je revenais de l'une de mes activités bourgeoises -ciné, café, vernissage…- et je suis passé par le quartier de la Révolution française, où l'on ne la fait plus, où on ne nous la fait plus…

Rue Foy, Na Pincarda, quartier admirable, puis rue Saccabeille, tout près des usines Job et de la médiathèque.

Et là un peuple en marge, des gens de misère au visage triste, à la parole muette…ou presque. Car ils parlent de ce local des Restaus du coeur, rue Saccabeille, qui vient d'être vendu par la mairie de Perpignan. Une municipalité qui ne leur dit rien : où va être transféré ce local..? Pourquoi rester aussi silencieux..?

On supprime, on vend, on recherche de l'argent pour éponger la dette…On peut comprendre…si…on nous explique !!

J'ai signé la pétition. A vous, maintenant, alertez la mairie, les candidats aux élections en cours. Pour tout contact :

Zola-a-defendre@outlock.fr

JPBonnel.

- - - - - Ciné :

je reprends mes activités bourgeoises :

à l'Institut Jean VIGO :

Mardi 17 mars à 19h10 salle Marcel Oms

Chronique d’Anna Magdalena Bach

de

Jean-Marie STRAUB & Danièle HUILLET Allemagne/Italie, 1968, 1h33

Sc. : J.-M. Straub & D. Huillet. Image : Ugo Piccone.
Int. : Gustav Leonhardt, Christiane Lang-Drewanz, Paolo Carlini, Ernst Castelli…

Bach passa sa vie à se débattre dans les soucis d’argent, à composer des œuvres de commande, à protester contre l’exploitation dont il était victime. Par la plume d’Anna Magdalena, sa seconde épouse, par des textes ou des lettres dont il est lui-même l’auteur, nous découvrons sa vie apparemment terne, labo- rieuse, difficile. Mais dans sa musique éclate la beauté, la plénitude, le génie.

Si Chronique d’Anna Magdalena Bach est le premier projet de film des Straub, c’est sans doute parce que la figure du musicien leur permet de traverser plusieurs problèmes cruciaux du cinéma. D’une part, leur choix de réaliser un film réaliste sur le plan narratif et historique leur permet de s’emparer de la question de l’acte de création et de sa signification en filmant au plus près le travail d’un homme. Mais par le procédé fondamental de la prise de son directe, ils mettent en branle la chair même du film, faisant surgir la musique comme matière immédiate qui court-circuite sa représentation.

En partenariat avec le Festival de Musique Sacrée de Perpignan

photo JPBonnel, rue Saccabeille

photo JPBonnel, rue Saccabeille

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans polémique
commenter cet article
15 mars 2015 7 15 /03 /mars /2015 11:54
fermeture de la galerie de la Main de Fer
fermeture de la galerie de la Main de Fer

Après tout le mal que nous avons dit samedi, à Cassanyes, sur la politique culturelle à Perpignan (fermeture des Beaux-Arts, de deux galeries, absences d'expositions municipales : rien à voir à Perpignan ! Pourquoi les gens y viendraient-ils ? La ville mérite-t-elle son statut de "ville d'art et d'histoire"..?

… M. Pinell, délégué à la culture, a bien voulu rectifier : il était au vernissage de Patrick Loste (mais avant le grand public), il va annoncer de bonnes nouvelles pour Perpignan : de nombreuses expositions dans tous les lieux de la ville ! De façon officielle, nous pouvons noter (comme Clément nous l'avait déjà dit au bar "Chez Gilles, hier matin) :

expo de VINZ le 11 Avril au CAC.

Dommage que les responsables de la culture ne soient pas venus au débat : pas le temps, peur..? Le fait est que, étant sans information, sans connaissance des projets à venir, nous sommes tentés de critiquer…

Est-il possible d'organiser des débats pluralistes à Perpignan..? On en doute. En tout cas, on va y réfléchir…Parmi les responsables politiques, seule Clotilde Ripoull était présente à Cassanyes, pour la présentation de mon livre…

Quant à l'Ecole d'art (HEART), l'élu responsable de la culture va nous annoncer une issue convenable pour tous, personnel…à suivre.


- - -

CONFERENCE - Lundi 16 mars 2015 au Palais des Congrès de Perpignan - salle 34 - à 14h30

" A l'occasion du 240 ème anniversaire de la naissance de François de Fossa, guitariste, compositeur, né à Perpignan et sous l'égide de l'Association des Amitiés Internationales André Malraux et de son président Pierre COUREUX, Monsieur Juan Francisco ORTIZ, guitariste, professeur au Conservatoire de Perpignan, soliste concertiste, compositeur, viendra nous présenter : LA VIE ET L'OEUVRE DE FRANCOIS DE FOSSA ".

 

J.Francisco Ortiz se propose d'expliquer le cheminement du musicien compositeur au cours

d'un récital-conférence illustré

d'un diaporama. 

Au programme, des oeuvres qui évoquent les relations étroites entre eux, de ces trois musiciens :

Sor,  Aguado et De Fossa.

Entrée libre et gratuite.

 

 Site internet: www.arts-culture-perpignan.com

 

Pierre Teisseyre  

 
Conférence sur De Fossa

Conférence sur De Fossa

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans polémique
commenter cet article
14 mars 2015 6 14 /03 /mars /2015 09:26
la guerre de 14/1 vue par le Théâtre de la Rencontre
la guerre de 14/1 vue par le Théâtre de la Rencontre

Comme l'année dernière, J.Marc PUJOL, maire de Perpignan,

(au lieu de venir dialoguer place Cassanyes, café chez Gilles, ce samedi à 11 heures, autour de mon livre : "365 jours avec JMPujol" - JPBonnel)

va se rendre, avec ses conseillers municipaux, devant le mur du cercle algérianiste et verser une larme sur les victimes du FLN, sans un mot pour les victimes de l'OAS, après le cessez-le-feu… Les drapeaux français et catalans seront en berne à Perpignan… M.Pujol et M. Ménard, même combat ! Une rue Pierre Sergent à Perpignan : JMP plus fort que Louis Aliot !!!

Lisons ce texte :

Pourquoi la date du 19 mars 1962 célébrant la fin de la guerre d’Algérie doit être acceptée !

Le 1er mars, Manuel Tomez publiait sur Agoravox cet article : A l’attention de tous les Maires qui ont l’intention de célébrer ‘’le 19 mars 1962’’.

Étant moi-même un ancien d'Algérie, j'ai évidemment lu l'article, et les arguments que défendait Manuel Gomez et notamment ces lignes ci-dessous :

« Dès le jour même, le 19 mars, et je parle sous le contrôle de M. Eugène-Jean Duval inspecteur général des armées, 18 jeunes soldats français ont été assassinés par le FLN, 90 autres ont disparu et les 239 qui étaient retenus prisonniers par l’ALN ne nous ont jamais été rendu.

Nous sommes donc, 50 ans plus tard, sans aucune nouvelle de ces 329 jeunes militaires français…nos enfants, vos enfants !!! »

J'ai aussi en mémoire les violences des attentats perpétrés par l'OAS avant et après la date du cessez le feu ( sur ce sujet voir le commentaire de njama qui a écrit ceci : … « La bataille de Bab el Oued (23 mars - 6 avril 1962)... c’est franco-français non ?

Rejetant le cessez-le feu proclamé le 13 mars par de Gaulle, les activistes de l’OAS se retranchent dans son bastion de Bab El-Oued, dit « quartier européen » d’Alger. La bataille qui s’en suit donne lieu à une lutte entre les extrémistes du commando Delta et les gardes mobiles français. Bientôt l’aviation de l’aéronavale pilonne les bâtiments occupés par l’OAS, tandis que les chars de l’armée française prennent position dans le quartier en état de siège.

Attentat du port d’Alger (2 mai 1962), c’est franco-français non ?

Le 2 mai 1962, un attentat terroriste à la voiture piégée commis par des membres de l’OAS au port d’Alger fait 110 morts et 150 blessés, en majorité des dockers et des demandeurs d’emploi. Au vaste élan de solidarité déclenché à partir des différents quartiers de la capitale par toute la population, européens et musulmans confondus, répondaient les tirs des ultras de l’OAS à partir d’ immeubles avoisinants, lesquels ont pris pour cibles les blessés, les ambulances et les personnes venues nombreuses participer aux opérations de secours, provoquant ainsi un véritable carnage. »

Pour info à cette époque, je venais de terminer mon stage à Sens d’élève gardien de la paix, et je venais d'être incorporé à la CRS n° 34 de Roanne.

Je faisais partie d'un groupe d'une vingtaine de recrues dont un était sous-lieutenant, et une semaine après notre arrivée le groupe partait à Oran rejoindre la compagnie qui était en déplacement dans cette ville. Je n'ai pas fait partie du voyage, car deux jours avant le départ, j'ai eu une crise d’appendicite, et je suis rentré en urgence à l'hosto,... une dizaine de jours plus tard, à Oran, l’OAS tire sur un convoi de la CRS 34 de Roanne, cet attentat fera 3 morts dont le jeune sous-lieutenant et deux gardiens. Sur les « actions » de l'OAS, voir également cette autre source.

Le but de mon article est de développer mes raisons du maintien du 19 mars 1962 comme étant la célébration reconnue officiellement comme étant la date de la fin de la guerre d'Algérie...

Développement des arguments pour célébrer le maintien de cette date sur le site de l'auteur…

Gilbert Spagnolo dit P@py (son site)

par Gilbert Spagnolo dit P@py (son site)

Samedi 14 mars à 20h30 / Dimanche 15 à 17h30 -

Au 31 rue des Romarins – 06*80*01*63*70 -

LE THÉÂTRE DE LA RENCONTRE joue « JE VOUS AIME POUR LA VIE »

Dans un grenier, on découvre des lettres. Des fragments, souvent courts, forment, avec quelques textes d’auteur, intentionnellement choisis – Brecht, Apollinaire, Walt Whitman – la trame des récits.,,

Il y a la femme âgée qui mène le jeu. Elle possède quelques clés que les autres n’ont pas. Il y a la patriote farouche qui déteste toujours l’Allemand. Mais il y a aussi l’allemand, certes naturalisé français. Le soldat, avec casque, arme et uniforme, derrière un voile où sont projetées de images de guerre.
Le jeu est distancié, mesuré, pudique. Partant de faits, relatés par des brèves évocations qui suivent de loin les épisodes du conflit, les gaz, les blessés à l’hôpital, la mobilisation des femmes comme force de travail. On retrouve la souffrance de l’éloignement, la tendresse voilée, l’espérance qui mord en dépit du désastre. Quelqu'un chante ''La Grève des Mère'' et c'est bouleversant !

L’amour dit avec les mots d’Apollinaire se mêle à la lecture d’une simple missive. Avec les années qui passent la guerre devient intolérable. 1917. Les idées de fraternisation (Noël aux tranchées) surgissent. La chanson de Craonne, violente, clame le désespoir. « Ceux qu'ont le pognon, ceux-là reviendront Car c'est pour eux qu'on crève Mais c'est fini, nous, les troufions On va se mettre en grève ,,,, » Mais voilà que répond ''Ma Mamelle est Française'' quand une Lorraine refuse de nourrir le bébé d'un soldat allemand !!!

Les tribunaux militaires d'exception créés dès 1914 sévissent. Fusillé pour l’exemple. Tombés sous les foudres du généralissime Joffre, le grand homme que l’on honore encore de nos jours dans sa ville natale de Rivesaltes.
Le ton général est celui d’un constat, qui met, sans pathos à juste distance des faits. Réussi grâce à l’efficacité du travail collectif accompli par Aline Seyres - Fredérique Bugeau -Marielle Somme - Christian Albert - André Stuber – dans une mise en scène de Guy Jacquet, assisté par les techniciens du Théâtre de la Rencontre.


© Yvette Lucas

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans théâtre
commenter cet article
13 mars 2015 5 13 /03 /mars /2015 10:11
Louis Aliot et J.Marc Pujol
Louis Aliot et J.Marc Pujol

* débat au bar CASSANYES, place Cassanyes à Perpignan, animé par Nicolas Caudeville "L'Archipel contre-attaque", samedi 14 mars à partir de 11heures. Lectures d'extraits, discussion…dédicaces…

Les citoyens, les élus, les candidats aux élections…sont tous les bienvenus. Pour "Perpignan la positive" !

Jean-Pierre Bonnel a réuni dans ce livre les articles politiques et polémiques publiés dans son blog, de novembre 2013 à janvier 2015. Le recueil couvre la chronique locale qui a tenté d’analyser les programmes et les promesses des candidats aux élections municipales à Perpignan. Les protagonistes principaux en sont J.M.Pujol, J. Cresta, Clotilde Ripoull, L. Aliot, J. Codognès, M. Pinell, M. Sitja....

Hors de tout groupe partisan, le blogabonnel a cependant pris parti pour la candidate «sans étiquette» C. Ripoull. Cet engagement ponctuel n’enlève rien à la liberté totale de son auteur, libre de toute influence financière ou idéologique.

Il n’ambitionne rien, ni poste ni reconnaissance; son rôle est d’alerter, de montrer ce qui ne va pas, et d’apporter des suggestions. Il a sans doute en lui cet «esprit Charlie» tant célébré en janvier 2015...

Prix: 14euros

Les mots en scène éditeur

Jean-Pierre Bonnel

365 jours avec J.M. Pujol

Politique et Polémiques

Chroniques des Municipales à Perpignan

  Avec le maire de Perpignan, élu depuis un an, mais au conseil municipal chargé des finances depuis des années, c'est l'insécurité permanente :

 

* Insécurité économique : La ville est endettée, le centre-ville est déserté, les boutiques ferment… Il faudrait une décision RADICALE pour sauver le centre historique !

 

*Insécurité financière : L'Agglo est dans une situation financière inquiétante: M. Pujol rêve à une communauté urbaine (Perpi n'est pas Bordeaux, ni Lyon…)

 

*Insécurité sociale : les quartiers sont dans l'insécurité (violence, bus caillassés, insultes, bagarres, vols, trafics en tous genres). Dans son blog, J.M.Pujol accuse le gouvernement : facile de rejeter la responsabilité sur l'Etat (rappelons que Sarko a supprimé la police de proximité) alors que la police municipale devrait être mobilisée et les quartiers encadrés par des éducateurs... A cause d'une politique communautariste, les frictions entre clans religieux ou raciaux ne peut que s'exacerber ! Revenons à une gestion laïque permettant de faire vivre ensemble, mélangées, non ghettoïsées, toute les communautés (Gitans, Maghrébins…)

 

Pour l'emploi : inutile de rappeler le chômage (un maire peut-il créer des emplois ? Il peut, en tout cas, supprimer la Maison de l'emploi ! On murmure que c'est Mme Alduy qui en avait assez : on l'a casée à l'Agglo… Les gens en ont assez des postes de bureaucrates bien payés, qui cumulent et sont les champions de l'absentéisme !)

 

* Insécurité culturelle : M. Pujol est le maire des suppressions : le festival estival, les Beaux-Arts…L'atonie du centre ville fait, en outre, qu'une galerie aussi ancienne que "La main de fer" ferme ! Le centre d'art contemporain, après une expo louée sur Capa, la valise…ferme pendant trois mois ! On ne peut pas accueillir des artistes locaux ???  Les responsables culturels sont silencieux sur leurs projets ! Ni le délégué à la culture ni le directeur de la culture au vernissage de Patrick Loste, samedi dernier !!! M. Saez, directeur de la culture, travaille, le directeur de l'office de tourisme nous dit que ça se prépare, ça va venir…on veut bien les croire…

 

Perpignan serait une "ville d'art..." Quand on supprime l'Ecole d'art, je pense que ce titre est usurpé !

 

* Insécurité politique : face au danger frontiste à Perpignan, aux inimitiés à droite, à l'image floue, mal perçue du maire, à une absence d'opposition dans la ville …le citoyen voit l'abstention comme un refuge ou le vote pour le FN comme un dévouloir de la dernière chance...

 

 

    Voici le bilan (provisoire)… Nous devrions fêter les 365 jours de notre maire, or…Le coeur n'y est pas…Mais il faut en débattre ! RV donc demain à 11 h, place Cassanyes, chez Gilles, un lieu de dialogues courageux !

 

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans politique
commenter cet article
12 mars 2015 4 12 /03 /mars /2015 07:47
Expo Françoise FILLON
Expo Françoise FILLON

(Dernière ) Exposition Galerie de la Main de fer

Du 13 Mars au 21 avril

`

Galerie de la Main de fer

Mercredi au samedi de 14h30 à 19h et sur RV

2 rue de la Révolution Française 66000 Perpignan. 06 08 03 26 35 www.galeriedelamaindefer.com

fermeture de la galerie de la Main de fer à Perpignan

fermeture de la galerie de la Main de fer à Perpignan

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans culture
commenter cet article

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Articles Récents

Liens